Cathétérisme chez la femme: nécessité de la procédure et de la technique de sa mise en œuvre

Les urologues et les gynécologues envoient très souvent leurs patients se soumettre à une procédure telle que le cathétérisme.

Au cours de cette manipulation, un cathéter est installé dans l'urètre de la femme, à travers lequel des écoulements d'urine ou des médicaments spéciaux sont injectés.

Le cathétérisme de la vessie chez la femme est prescrit pour diverses indications. Dans ce cas, seul un spécialiste expérimenté devrait toujours effectuer une telle procédure, car si le cathéter n'est pas correctement positionné, l'urètre et les voies urinaires peuvent être facilement blessés.

Indications pour la procédure

Le plus souvent, les femmes sont référées pour un cathétérisme dans les cas suivants:

  • pour la collecte de l'urine à des fins d'analyse (contrairement à la collecte habituelle de l'urine du matin dans un récipient, cette méthode de collecte de l'urine permet d'obtenir un matériel biologique plus «pur» pour la recherche sans impuretés);
  • remplir la vessie avec des médicaments pour le traitement de diverses maladies du système urinaire;
  • pour laver et désinfecter les voies urinaires (le cathétérisme aidera à éliminer le pus, le sable, les petites pierres broyées, etc. de l'organe);
  • étudier le volume d'urine résiduelle remplissant la vessie;
  • pour vider ou remplir l'organe pelvien avant d'effectuer une étude aux rayons X (lors du diagnostic, la vessie doit être vide ou remplie d'un agent de contraste spécial qui, lors de la radiographie, colorera les organes et les tissus internes, afin que le médecin puisse obtenir une image plus précise de l'état des voies urinaires);
  • pour éliminer l'urine lorsqu'il est impossible de vous vider (retard de l'urine, perturbation aiguë ou chronique d'une miction normale, etc.)
Le cathétérisme de la vessie à l'aide d'un cathéter souple chez la femme est pratiqué lors d'opérations chirurgicales des organes internes sous anesthésie locale ou générale. En outre, des cathéters dans la vessie sont installés pour les personnes paralysées, les patients qui ne peuvent pas bouger, dans le coma, etc.

L'algorithme de cathétérisme de la vessie chez la femme

La technique de cathétérisme de la vessie des hommes et des femmes est bien sûr très différente. L'installation d'un cathéter dans l'urètre féminin ne posera pas de problème majeur à un médecin ou à une infirmière expérimenté. En raison du fait que les femmes ont un urètre court, l’introduction du cathéter et son passage dans les voies urinaires passent très rapidement et, dans la plupart des cas, sans douleur.

La technique appropriée pour le cathétérisme de la vessie chez les femmes est la suivante:

  • la patiente est allongée sur une chaise ou un canapé spécial, plie les genoux et les écarte, une couche stérile est placée sous ses hanches et un récipient stérile pour la collecte de l'urine est installé à proximité (les organes génitaux externes doivent être préalablement lavés);
  • le médecin, qui porte des gants de caoutchouc stériles aux mains, pousse doucement les lèvres de la femme et traite l'entrée de l'urètre avec une solution de furatsiline (lors du traitement, les mouvements du bras doivent être dirigés de haut en bas);
  • après le traitement antiseptique, le médecin doit utiliser une pince à épiler pour prendre un cathéter stérile, humidifier son extrémité dans de l'huile de vaseline ou de la glycérine, puis l'insérer légèrement de manière circulaire dans l'urètre de la femme, sur environ 4 à 5 cm;
  • si toute la procédure a été effectuée correctement et que le cathéter a été complètement inséré dans la vessie, l’urine doit couler dans le collecteur d’urinoir;
  • si le but du cathétérisme était de collecter l'urine, le cathéter devrait être retiré lors du remplissage du collecteur d'urinoir et l'urine devrait être versée dans un tube ou un récipient stérile avec une échelle indiquant le volume de fluide;
  • si nécessaire, rincez ou remplissez la vessie à travers le cathéter dans le tractus urinaire, introduisez des médicaments préparés à l'avance, puis retirez le dispositif de l'urètre;
  • après avoir vidé la vessie pendant la rétention urinaire, le cathéter doit également être retiré de l'urètre;
  • retirer le cathéter doit être lisse mouvements circulaires, après il est retiré, l'urètre doit être retraité furatsilinom et éponger le périnée avec une serviette;
  • Il est préférable de retirer le cathéter de l'urètre à un moment où il reste encore un peu de liquide dans la vessie. les urines résiduelles doivent laver les voies urinaires après le retrait du cathéter.
Après le cathétérisme, tous les instruments utilisés par le médecin doivent être placés dans une solution désinfectante. La réutilisation de dispositifs non traités est inacceptable.

Outils utilisés

Selon les normes médicales, lors de la réalisation du cathétérisme chez la femme, le médecin doit utiliser les outils et consommables suivants:

  • cathéters souples stériles de différentes tailles;
  • des pincettes;
  • réservoir à ordures;
  • plateau pour outils utilisés;
  • lingettes stériles et tampons d'ouate;
  • seringues jetables (pour l'introduction de solutions médicamenteuses);
  • gants médicaux;
  • toile cirée;
  • furatsiline sous forme de solution;
  • la glycérine ou la paraffine liquide.

Les conséquences et les complications de la procédure

Deux effets les plus courants se produisent après le cathétérisme:

  • dommages aux parois de l'urètre et à la vessie elle-même (à partir de blessures mineures, se terminant par des ruptures);
  • infection des voies urinaires et, par conséquent, développement de cystite, urétrite et autres maladies similaires.
Après une forte augmentation de la température, des symptômes d'intoxication et des douleurs dans le bas de l'abdomen après le cathétérisme, la femme doit immédiatement consulter un médecin.

Vidéos connexes

Et des informations visuelles: sur la façon dont le cathétérisme de la vessie chez les femmes, dans la vidéo devant vous:

Le cathétérisme est une procédure importante et utile pour diagnostiquer une maladie ou guérir telle ou telle maladie. Pour que la manipulation réussisse et ne cause pas de complications, les femmes doivent faire confiance à leur santé uniquement à des médecins spécialistes qualifiés.

Cathétérisme de la vessie du patient. Les motifs de la procédure, en particulier

La rétention de la miction sans soins médicaux rapides menace une personne souffrant de complications graves et d'intoxication. Outre la pyélonéphrite et la cystite, des processus irréversibles des organes du système urinaire peuvent devenir une conséquence de complications. Et aussi causer un dysfonctionnement rénal et conduire à une insuffisance rénale.

Indications pour le cathétérisme

En urologie, j'utilise un cathétérisme de la cavité d'un organe à travers l'urètre pour éliminer l'urine de la vessie.

Les indications de cathétérisme sont divisées en deux catégories par des spécialistes en urologie:

  1. Thérapeutique. Impliquer la présence de maladies, complications dans lesquelles la procédure est vitale et souvent réalisée de manière urgente.
  2. Diagnostic. Levez-vous si nécessaire pour confirmer le diagnostic des études de laboratoire, d’échographie et de contraste.

Une liste complète des indications pour la mise en œuvre de la procédure de mise en place d'un cathéter dans la vessie est reflétée dans le tableau.

Tableau n ° 1. Liste des indications pour le cathétérisme.

Le concept de cathétérisme

Le terme cathétérisme implique un ensemble de manipulations avec l'utilisation d'instruments médicaux spéciaux permettant de connecter des vaisseaux, des canaux naturels, des cavités du corps humain à l'environnement externe.

Selon la maladie, l'état du patient, les caractéristiques individuelles de l'organisme, la procédure peut être effectuée aux fins suivantes:

  • écoulement de fluide accumulé;
  • administration de médicaments;
  • lavage avec des solutions liquides;
  • faciliter l'introduction d'instruments chirurgicaux.

Le cathétérisme de la vessie chez les hommes et les femmes vise à éliminer l'urine dans les maladies du système urogénital, ainsi que la nécessité d'un long séjour du patient en décubitus dorsal. Le plus souvent, le cathéter est installé après une intervention chirurgicale, dans des conditions comateuses, des pathologies entraînant l'impossibilité de l'excrétion naturelle de l'urine.

La rétention d'urine est le résultat de la manifestation, de complications de maladies du système génito-urinaire. Les experts en urologie peuvent recommander le cathétérisme de la vessie en présence des maladies énumérées dans le tableau.

Tableau numéro 2. La liste des pathologies du système génito-urinaire.

Faites attention. Le dysfonctionnement de la vessie peut être causé par des maladies du système nerveux central. Ces manifestations entraînent des processus tumoraux du cerveau et de la moelle épinière, des processus inflammatoires, des hernies, des lésions.

Types et différences

Le cathétérisme de la vessie en urologie est la phase la plus importante de la stabilisation de l’état du patient pendant la stase urinaire.

En fonction de la fréquence de la procédure d’installation du cathéter, on distingue deux types:

  1. Cathétérisme permanent. Produit pour la mise en œuvre à long terme de la sortie de fluide de la cavité. Nommé après des interventions chirurgicales sous anesthésie ou dans un état d'inconscience, avec des limitations physiques, il est nécessaire que le patient soit en position horizontale pendant une longue période. Vous permet de suivre le nombre d'urine lors de l'installation du cathéter.
  2. Périodique. Un cathéter jetable avec cette méthode d’élimination de fluide est inséré à la fois et retiré immédiatement après l’obtention du résultat. L'avantage de cette méthode est qu'il n'y a pas besoin d'usure constante ni de contrôle du réservoir de fluide. Cependant, en cas de rétention urinaire répétée, la procédure doit être répétée.

Le choix du type de manipulation dépend de la gravité de la maladie, de l'état général du corps et des caractéristiques physiques du patient.

Selon les conditions de la procédure d'installation d'un cathéter, il y a:

  • stérile (conduite dans les conditions de l'hôpital avec une stérilité complète);
  • propre (par le patient de façon indépendante à la maison).

La seconde méthode ne signifie pas négliger les règles de désinfection. Cependant, une stérilité complète à la maison n'est pas possible.

Attention Une manipulation inappropriée des outils, des mains et du matériel requis pour la manipulation peut entraîner une infection de la vessie et de l'urètre.

Outils requis

Le nom même de la procédure indique la nécessité d’utiliser, pour sa mise en oeuvre, un cathéter spécial inséré dans la cavité.

Les cathéters abdominaux sont divisés en fonction du site d’installation:

  • pour introduction dans la vésicule biliaire (avec cholécystostomie);
  • installation dans le pelvis rénal (avec néphrostomie);
  • pour le drainage des kystes, des bulles d'échinocoques, des abcès;
  • pour l'introduction dans la vessie (urétral, utilisé dans la cystostomie).

Ce sont précisément les types d'appareils urétraux qui sont utilisés pour éliminer la stagnation de l'urine et injecter un fluide dans la cavité de la vessie par l'urètre. Variétés de cathéters utilisés, leur brève description est présentée dans le tableau.

Tableau n ° 3. Variétés de cathéters pour vider la cavité de la vessie.

C'est important. Pour l’auto-cathétérisme à la maison par l’urètre, des cathéters à lubrification spéciale sont utilisés. Son action est activée lors de l'interaction avec l'eau et permet une administration atraumatique sans gêne.

La mise en oeuvre de la procédure nécessite des dispositifs, matériels, antiseptiques, émollients supplémentaires.

La liste complète comprend la liste suivante:

  • des gants;
  • toile cirée;
  • pince ou pincettes;
  • matériaux stériles pour le traitement (coton, serviettes);
  • plateaux (pour outils, matériaux, déchets);
  • paraffine liquide;
  • des désinfectants;
  • une seringue;
  • urinoir (si nécessaire).

Faites attention. Lors de l'achat d'un cathéter, il est nécessaire de prendre en compte la structure physiologique particulière du système urogénital. Il existe des cathéters pour les hommes et les femmes, en raison du long canal urinaire différent. Les informations relatives à l'utilisation de l'appareil sont indiquées dans les instructions jointes.

Où et comment pratiquer le cathétérisme de la vessie, la technique de

Il est plus sûr d’effectuer la procédure dans un établissement médical spécialisé avec un personnel expérimenté. Les conditions stériles de l'hôpital et la pratique à long terme du personnel minimisent les risques de blessure et d'infection du canal et de l'organe.

Comme mentionné précédemment, la structure des organes urogénitaux et la longueur du canal pour l'excrétion naturelle de l'urine chez la femme diffèrent de celles de l'homme, de sorte que la technique de manipulation sera légèrement différente.

Algorithme pour l'installation d'un cathéter pour femme:

  1. Des gants stériles doivent être portés avant la manipulation. Les jambes du patient sont pliées aux genoux.
  2. Plateau pour les déchets situé entre les hanches d'une femme pour la commodité du travail.
  3. Le traitement hygiénique des grandes et petites lèvres sexuelles du patient est réalisé en essuyant avec une serviette en papier ou un coton-tige imbibé d'un antiseptique.
  4. Les lèvres dilatées (pouce et index) avec deux doigts ouvrent l'accès à l'ouverture externe du canal de miction pour son traitement.
  5. À l'aide d'une pince à épiler ou d'un clip, l'ouverture externe de l'urètre est traitée avec un antiseptique. Le vagin et l'anus sont fermés avec un coton-tige ou une compresse de gaze stérile.
  6. Une extrémité du cathéter est saisie à l'aide d'une pincette à une distance de 3-4 cm du ballon (4-6 cm de l'extrémité), le reste de la courbure en arc de cercle et saisissez le petit doigt de la main.
  7. L’extrémité injectée est traitée avec de l’huile pour qu’elle glisse le long du canal urétral, puis injectée doucement jusqu’à apparition de l’urine.
  8. En présence d'un cylindre après l'introduction réussie du dispositif, celui-ci est rempli d'une solution de chlorure de sodium.
  9. Si nécessaire, un urinal est fixé à l'extrémité extérieure du cathéter. Sinon, le vaisseau recueille l'urine, puis le tube est retiré en douceur.

C'est important. Il existe un risque d'infection en raison de la proximité des ouvertures anale et vaginale de l'urètre. C'est pourquoi les trous sont bouchés avec des cotons-tiges ou des tampons de gaze, qui ne sont enlevés qu'une fois la procédure terminée.

Technique de la procédure pour les hommes:

  1. Les mains avec des gants effectuent le traitement des organes génitaux externes avec un antiseptique. Puis séché avec un coton-tige stérile. Les déchets sont préalablement déversés dans le plateau entre les hanches du patient.
  2. Remplacez les gants utilisés par des gants stériles, saisissez le pénis enveloppé de lingettes stériles, avec le majeur et l'annulaire de la main gauche pour retirer le prépuce. Serrez avec votre pouce et votre index, élargissez l'ouverture de l'urètre.
  3. Traiter la tête du pénis avec un coton-tige avec un antiseptique avec des mouvements du trou au corps de l'organe.
  4. Positionnez l'organe perpendiculairement au corps pour redresser l'urètre et, par analogie avec la technique précédente, saisissez le cathéter à l'aide d'une pince à épiler et d'un petit doigt.
  5. Une extrémité antérieure huilée du cathéter est insérée dans l'ouverture de l'urètre et progressivement, le tube est avancé vers la vessie en interceptant la pince.
  6. Arrêtez-vous quand l'urine apparaît, remplissez le ballon, attachez l'urinal, après quoi le prépuce est remis dans sa position naturelle.
  7. Le cathéter est retiré avec des mouvements de rotation lisses.

Complications possibles, erreurs et conséquences négatives

Lors de la réalisation d'un cathétérisme à domicile ou par de jeunes professionnels inexpérimentés, des erreurs sont souvent commises. Malgré leur apparence insignifiante lors de cette manipulation dans la plupart des cas, le respect de ces règles permet d’éviter les complications.

Vidange complète de la vessie. L'urine qui passe naturellement dans les canaux est une sorte de lavage et de désinfection. Par conséquent, lors de son retrait, il est nécessaire de laisser une petite quantité d’urine (20-250 ml) à l’intérieur de la vessie, en pinçant le tube et en retirant le cathéter.

C'est important. Lors du lavage des parois de la vessie ou du retrait retardé du cathéter, il est nécessaire de le rincer à la furaciline stérile à la température ambiante. Lors du retrait du tube dans la cavité devrait être 150-200 ml de solution.

Il est fortement recommandé de ne pas effectuer plus de 2 tentatives de cathétérisme pour éviter les blessures. Si vous avez des difficultés, vous devriez consulter un urologue et faire appel à du personnel médical.

Infection infection

Tenir le cathéter en violation des règles de stérilité et de traitement peut entraîner une infection de la cavité organique et de l'urètre, ainsi que l'apparition de complications. C'est pourquoi le cathétérisme à domicile est toujours plus risqué et nécessite une préparation minutieuse.

Selon l'agent pathogène qui a provoqué l'infection et sa capacité à se propager à d'autres organes du système urogénital, les maladies suivantes peuvent se développer:

Lésions de la membrane muqueuse de l'urètre

Tout corps étranger peut endommager les délicates muqueuses des canaux naturels d’une personne, même le caoutchouc. Avec une usure prolongée du cathéter, un effet secondaire est une inflammation de l'urètre.

Pour éviter de tels problèmes, avant de retirer le cathéter, une solution de furatsiline est injectée dans la cavité de l'organe accumulateur. En passant par les canaux naturels, il les désinfecte et contribue aux processus de régénération de la muqueuse.

Un traumatisme peut aussi être causé par une technique inadéquate de la procédure, ce qui dans les conditions de l'hôpital est assez rare. En cas de douleur ou d'inconfort après la procédure pendant une longue période, consulter un médecin.

Contre-indications pour l'insertion du cathéter

Une intervention dans les processus naturels du corps sans diagnostic préalable et l'observation d'un spécialiste menacent le patient de problèmes graves. Chacun de nous ne connaît pas les pathologies cachées de notre corps qui ne peuvent être identifiées qu'après un examen complet.

Cette mise en garde est associée à un certain nombre de contre-indications à l’utilisation des cathéters:

  • inflammation dans l'urètre;
  • prostatite sous forme aiguë;
  • lésion / spasme du sphincter;
  • anomalies de la lumière du canal (rétrécissement).

Un urologue expérimenté ne prescrira le cathétérisme qu'en présence de tests de laboratoire et d'études de la vessie sur l'appareil à ultrasons.

Pour une présentation plus visuelle et une utilisation du matériel en pratique, l'article présente des photos et du matériel vidéo dont la visualisation ne laissera pas de questions aux lecteurs.

L'algorithme de cathétérisme de la vessie chez la femme

(en utilisant des pincettes)

Indications: rétention urinaire aiguë, lavage de la vessie et introduction de médicaments, pour prendre de l'urine à des fins de recherche.

Contre-indications: lésions de l'appareil urinaire, obstruction mécanique de l'autoexcrétion de l'urine (tumeurs, calculs), etc.

Matériel: pinces stériles, cathéter stérile dans l'emballage, plateau stérile, boules de coton stériles, solution antiseptique tiède, glycérine stérile, récipient pour la collecte de l'urine, récipient contenant le matériel usagé, gants, serviettes, toile cirée, couche ou couche à jeter.

1. Expliquez au patient l'objectif et le déroulement de la manipulation, obtenez son consentement à la manipulation (s'il y a contact avec le patient).

2. Placez l'écran.

Couchez la patiente sur le dos, genoux pliés et jambes écartées. Sous le bassin du patient, déposez une toile cirée, placez le vaisseau sous le sacrum.

4. Lavez-vous les mains avec du savon et une brosse et portez des gants.

5. Traiter le gant avec un gant antiseptique.

6. Laver le patient avec de l'eau bouillie tiède (38 ° C).

7. Avec une pince stérile, prenez une boule de coton et humidifiez-la avec une solution antiseptique.

8. Dissolvez les doigts I et II des grandes et petites lèvres de la main gauche.

9. Traitez l'ouverture externe de l'urètre avec l'une des solutions antiseptiques avec votre main droite avec une pincette. Trempez les billes usagées dans une solution à 3% de chloramine et placez les pincettes dans un plateau pour un traitement ultérieur.

10. Humectez le cathéter du plateau avec de l'huile de vaseline stérile ou de la glycérine à une distance de 5 à 6 cm de l'extrémité aveugle.

11. Avec la main droite, prenez le cathéter avec une pince stérile dans le plateau.

12. En interceptant graduellement le cathéter avec des pincettes, insérez-le dans l'urètre de 3 à 5 cm, en abaissant l'extrémité externe dans le vaisseau. Lorsqu'un cathéter est inséré dans la vessie, l'urine commencera à s'écouler du cathéter.

13. Pour une vidange plus complète de la vessie, poussez légèrement la main gauche à plusieurs reprises sur le pubis.

14. Retirez délicatement le cathéter de l'urètre afin que les restes d'urine soient lavés de l'urètre.

15. Désinfectez les mains gantées, rincez-les à l'eau, retirez les gants.

16. Se laver les mains propres.

17. Marquez la procédure dans le dossier médical.

Problèmes du patient: problèmes psychologiques (honte, inconvénients), traumatismes de la muqueuse urétrale, saignements, infection du système urinaire, incapacité à introduire un cathéter (calculs, tumeurs).

194.48.155.252 © studopedia.ru n'est pas l'auteur des documents publiés. Mais offre la possibilité d'une utilisation gratuite. Y a-t-il une violation du droit d'auteur? Nous écrire | Commentaires

Désactiver adBlock!
et actualisez la page (F5)
très nécessaire

Cathétérisme de la vessie chez la femme: dans quels cas et comment se déroule la procédure?

La procédure d'élimination de l'urine de la vessie chez la femme par cathétérisme peut avoir une valeur diagnostique et thérapeutique. Cette manipulation est montrée lorsqu'il est impossible d'uriner seul, en l'absence de capacité à retenir l'urine, dans le but d'introduire un certain nombre de médicaments, et est également effectuée pendant que le patient est sous anesthésie narcotique. Le plus souvent, chez les femmes, cette manipulation ne présente pas de difficultés significatives et est effectuée par le personnel infirmier. Dans le même temps, il convient de rappeler qu'en raison d'une procédure mal effectuée, des complications telles que des lésions infectieuses et inflammatoires des voies urinaires et des lésions traumatiques de la paroi urinaire ne sont pas exclues.

Quelle est la procédure

Le cathétérisme est une manipulation lorsque l'urine est excrétée avec un cathéter inséré dans la cavité de la vessie. Les cathéters sont des produits médicaux sous forme de tubes rigides ou élastiques en métal ou en matière plastique, en latex de caoutchouc ou en polymères synthétiques, qui doivent être stérilisés avant utilisation. Ils ont des tailles variées, pour effectuer des manipulations chez les femmes, des produits de 16 à 20 tailles sont habituellement utilisés. Les cathéters sont également jetables, ils proviennent de la production sous une forme déjà stérile et sont emballés individuellement.

Les cathéters métalliques en raison du risque de lésions traumatiques aux parois de l'urètre et de la vessie ne doivent être administrés que par un spécialiste ayant une formation supérieure en médecine.

Pour l’entraînement au processus de cathétérisme de la vessie, on utilise des mannequins spéciaux qui simulent l’élasticité et l’élasticité des parois de l’urètre.

Indications pour le cathétérisme

Il existe un large éventail d’indications aux fins de la procédure de cathétérisme:

  • l'incapacité d'exécuter un acte de miction sur fond de rétention urinaire aiguë ou chronique;
  • vider la vessie aux patients sous anesthésie générale;
  • excrétion d'urine chez les patients atteints de lésion médullaire
  • collecte d'urine pour analyse;
  • la nécessité de recueillir l'urine à des fins de diagnostic à des intervalles définis;
  • lavage de la vessie pour la débarrasser des caillots de sang, des restes de calculs et du pus;
  • l'introduction de solutions médicamenteuses à des fins thérapeutiques.

De plus, le cathétérisme est indiqué pour remplir la vessie de contraste lorsque la cystographie ascendante est effectuée et que le fluide y est introduit lors de la préparation à une échographie.

Contre-indications au cathétérisme

La procédure est contre-indiquée en cas de lésion traumatique et de lésion du système urinaire, ainsi qu'en présence d'un processus infectieux-inflammatoire aigu dans les voies urinaires.

La libération de la vessie de l'urine en vue de son élimination, ainsi que le diagnostic de rétention urinaire aiguë, doivent être effectués chez toutes les femmes après l'accouchement. Immédiatement après la naissance de l'enfant, les femmes sont invitées à uriner seules, mais si, pour diverses raisons physiologiques ou psychologiques, elles sont incapables de le faire, elles reçoivent un cathéter. Heureusement, j'ai réussi à éviter la procédure de cathétérisme, mais les femmes qui ont subi une césarienne sous anesthésie générale ont dû subir cette procédure. Partageant leurs impressions, ils ont évoqué un léger inconfort lors de la miction indépendante ultérieure, tout en notant que l'inconfort était assez rapide.

Caractéristiques du cathétérisme chez les femmes

En raison du fait que l'urètre féminin est beaucoup plus large et plus court que le mâle, cette procédure est généralement beaucoup plus facile pour les femmes. En même temps, l'urètre court et large facilite la pénétration ascendante d'agents pathogènes qui ne rencontrent pas d'obstacles sérieux sur leur chemin. C'est pourquoi, lors du cathétérisme chez la femme, il est important de prévenir la pénétration de bactéries pathogènes dans les parties supérieures des voies urinaires, ce qui est garanti par le strict respect des règles d'asepsie et d'antisepsie. Cette manipulation ne nécessite généralement pas de formation particulière, elle est réalisée sans anesthésie préalable.

En raison du fait que l'urètre féminin est plus court et plus large que celui des hommes, la procédure de cathétérisme de la vessie chez la femme est plus facile.

Matériel utilisé pour la manutention

Le matériel et les matériels suivants sont requis pour le cathétérisme:

  • Bix avec cathéters stérilisés ou cathéters stériles à usage unique emballés individuellement;
  • forceps stérile pour l'extraction de cathéter;
  • urinoir;
  • gants stériles;
  • solution désinfectante et billes stériles pour le traitement de l'entrée externe de l'urètre;
  • huile de vaseline stérile;
  • plateau pour déchets.

Types de cathéters

Les principales exigences des cathéters urétraux sont l'atraumatique, l'élasticité, une compatibilité biologique élevée et une résistance chimique. Le silicone a un effet irritant et allergique minime, mais les produits en silicone ont un coût très élevé. Actuellement, les cathéters en latex les plus populaires, qui sont recouverts d'un revêtement externe en silicone.

Le silicone est considéré comme le meilleur matériau pour la fabrication d'un cathéter urétral, mais ces produits ont le coût le plus élevé.

Les cathéters sont divisés en permanents et temporaires, flexibles et rigides, en fonction du nombre de mouvements supplémentaires, ils peuvent être à un, deux ou trois canaux. En outre, les cathéters sont séparés des modèles masculin et féminin - ces derniers ont une largeur plus grande et une longueur plus courte. Aujourd'hui, diverses modifications des cathéters de Foley et de Nelaton sont utilisées pour cathétériser la vessie féminine.

Cathéters de Nelaton

Les cathéters Nelaton sont des tubes élastiques droits avec une extrémité arrondie non arrondie et deux trous de drainage. Ils sont généralement faits de latex ou de matériaux polymères. Ils sont le plus souvent utilisés pour l'excrétion d'urine unique, lorsque la miction indépendante est impossible. Pratiquement, ils ne sont pas utilisés comme cathéters permanents au stade actuel.

Cathéters de Foley

Les cathéters de Foley sont un autre type de produit d'excrétion d'urine utilisé dans la pratique urologique. Ils sont utilisés en cas de nécessité d'un cathétérisme prolongé de la vessie et d'un certain nombre de procédures médicales. À l'extrémité du cathéter inséré dans la vessie se trouve un ballon spécial qui est rempli de liquide à travers un canal supplémentaire plus étroit. Le ballon est gonflé, ce qui permet de fixer le cathéter dans la vessie assez longtemps.

Le cathéter de Foley est utilisé pour un établissement à long terme dans la vessie, possède un ballon de fixation spécial

L'algorithme du cathétérisme de la vessie chez la femme

Aucune préparation spéciale pour le cathétérisme de la vessie femelle n'est généralement requise. Les femmes particulièrement impressionnables avec un système nerveux labile doivent être préparées psychologiquement, en leur expliquant la nécessité de cette procédure et en les assurant de sa sécurité et de leur indolence. Un professionnel de la santé manipule une solution de désinfection spéciale (par exemple une solution de digluconate de chlorhexidine à 0,5%) et effectue les manipulations suivantes:

  1. Les doigts de sa main gauche repoussent les lèvres de la femme, libérant ainsi l'entrée de l'urètre.
  2. À l'aide d'un coton-tige imbibé d'une solution désinfectante, l'ouverture externe de l'urètre est traitée par mouvements circulaires.
  3. Utilisez une pince stérile pour retirer le cathéter et mouillez-le abondamment avec l'huile de vaseline stérilisée (ou glycérine) qui l'injecte.
  4. Prend un cathéter dans la main droite à une distance de 4 à 6 cm de l'extrémité d'insertion et le déplace doucement le long de l'urètre vers la vessie.
  5. L'apparition d'urine à l'extrémité opposée du cathéter indique que le cathétérisme a été effectué correctement, le cathéter a atteint la vessie.
  6. Pour extraire l'urine, le cathéter est relié à l'urinal: une fois que l'urine a atteint le bout de l'urine, il est nécessaire d'appuyer sur le bas de l'abdomen, ce qui facilite la vidange finale de la vessie. S'il est nécessaire de mesurer la quantité d'urine excrétée, celle-ci est versée de l'urinoir dans le récipient à mesurer.
  7. S'il est nécessaire de laver la vessie à l'aide d'un canal supplémentaire, une solution désinfectante est introduite dans le cathéter.

Vidéo: Technique de cathétérisme de la vessie

Combien peut un cathéter

La durée d'un dispositif médical dans la vessie du patient dépend du matériau à partir duquel le cathéter est fabriqué ou recouvert. Ainsi, des cathéters en latex avec un revêtement en silicone peuvent être installés pendant une semaine, entièrement en silicone pouvant supporter un mois, et l'application d'un placage d'argent spécial à un cathéter en silicone prolonge la possibilité de les utiliser jusqu'à trois mois.

Soins du cathéter urinaire

Pour prévenir l’infection des organes urinaires, il est nécessaire de prendre soin du cathéter urinaire installé. La peau qui l’entoure doit être traitée deux fois par jour avec de l’eau chaude et du savon. Après avoir vidé les intestins des femmes, elles doivent être vidées de l'avant vers l'arrière pour éviter toute infection par l'anus. L'urinoir devrait être libéré de l'urine accumulée au moins toutes les 3 à 4 heures, et l'urinoir lui-même devrait être fixé au-dessous du niveau de la vessie afin d'éviter que l'urine ne soit rejetée.

Toutes les manipulations avec une sonde urinaire doivent être effectuées avec des gants médicaux, conformément aux règles de l'asepsie

Si un cathéter urinaire établi est bloqué, il doit être rincé périodiquement. Pour cela, une solution saline stérile est utilisée et lorsque l'urine collectée dans l'urine est trouble ou contient des flocons, il est préférable d'utiliser une solution antiseptique pour le lavage. Cela peut être de la furatsiline diluée à 1: 5000, une solution de chlorhexidine à 2%, une solution d'acide borique à 3% ou de la miramistine. Dans une seringue traitée antiseptique, une solution désinfectante est versée à Janet. Après cela, la seringue est déconnectée et laisse la solution libre de sortir. La manipulation est répétée pour obtenir de l'eau de lavage propre.

Extraction par cathéter

Dans certains cas, le patient peut retirer le cathéter permanent installé lui-même, mais il est préférable de confier cette manipulation à des spécialistes, car des complications peuvent survenir lors du retrait du cathéter. Le cathéter est retiré jusqu'à ce que la vessie soit complètement vidée de sorte que les restes d'urine qui s'y sont accumulés puissent rincer l'urètre et le libérer des agents pathogènes.

Avant de commencer à retirer le cathéter, il est nécessaire de le déconnecter de l'urinoir.

Tout d'abord, retirez l'urinoir, en le libérant de l'urine collectée. Après cela, il est recommandé au patient de s’allonger sur le dos, de plier les jambes au niveau des genoux et de les écarter légèrement, de traiter la zone autour de l’entrée de l’urètre à la place du cathéter installé avec une solution désinfectante. Avant de retirer le cathéter, tout d’abord, le ballon doit être retiré du liquide qui le maintient dans la cavité urinaire. Pour cela, il est recommandé d'utiliser une seringue d'un volume de 10 ml, car le volume du flacon de fixage ne dépasse généralement pas 4 à 6 ml. Après cela, prenez le cathéter lui-même. S'il y a des problèmes avec son retrait, il est possible que le flacon de fixation ne soit pas complètement vide, vous devez retirer le liquide restant et répéter la manipulation.

Si le cathéter semble endommagé après le retrait, vous devez immédiatement en informer le médecin. Après avoir retiré le cathéter devrait boire plus de liquide, une grande quantité d'urine contribue à la lixiviation des agents pathogènes. Il est recommandé de prendre des bains sédentaires avec des solutions désinfectantes pouvant être utilisées comme décoction de camomille ou comme solution faible de permanganate de potassium.

Conséquences et complications possibles du cathétérisme

La complication la plus courante est l’infection des voies urinaires. Plus le cathéter est long, plus la probabilité est élevée. Une patiente sur deux avec un cathéter urinaire permanent présente une bactériurie. La manifestation la plus grave d’une complication infectieuse lors du cathétérisme est la fièvre urétrale, dans laquelle des organismes pathogènes pénètrent dans le sang par l’intermédiaire de muqueuses endommagées. Un traitement antibiotique est prescrit pour réduire le risque de complications infectieuses et leur traitement.

L'une des complications les plus fréquentes du cathétérisme est le développement d'un processus infectieux-inflammatoire dans les voies urinaires.

Une autre complication possible du cathétérisme est le syndrome de "vessie vide", qui survient principalement chez les patients âgés et affaiblis. Son essence est qu'avec une vidange rapide et abrupte de la vessie avec des murs débordés en raison d'une rétention prolongée de l'urine, une décompensation de l'activité cardiaque peut survenir (chute de pression, palpitations cardiaques) et une altération de la fonction excrétrice rénale jusqu'à ce que l'urine soit retardée. Pour éviter de telles complications chez ces patients, l'urine doit être retirée lentement et par petites portions.

Des violations de l'intégrité des parois du système urinaire peuvent survenir avec l'utilisation de cathéters rigides, ainsi que lors de l'installation grossière et forcée du produit. Chez les patients, les complications de ce type sont moins fréquentes que chez les hommes. Ces complications sont caractérisées par une perforation de la paroi de l'urètre ou de la vessie elle-même avec la création d'un «faux coup». En règle générale, ils s'accompagnent d'un syndrome douloureux sévère avec le développement ultérieur de la clinique de péritonite.

Le cathétérisme de la vessie est une procédure médicale courante qui a une valeur diagnostique et thérapeutique. Nommé au cours d'interventions chirurgicales sous anesthésie générale, lorsqu'il est impossible de réaliser l'acte d'uriner de manière autonome, avant d'effectuer un certain nombre de procédures de diagnostic pour l'introduction de substances radio-opaques. La technique de cathétérisme du plus grand organe du système urinaire chez la femme est plus simple que celle du mâle et la procédure elle-même est accompagnée d'un nombre réduit de complications traumatiques. Dans le même temps, il est nécessaire de rappeler la nécessité de respecter scrupuleusement les règles d'asepsie pendant la procédure d'insertion du cathéter et pendant le processus de traitement afin de prévenir le développement d'un processus d'infection.

Algorithme de cathéter de vessie

L'installation d'un cathéter urinaire est une procédure effectuée à l'hôpital par une infirmière et des urologues. Le cathétérisme de la vessie chez les femmes, les hommes et les enfants est différent, de même que les dispositifs eux-mêmes.

L'installation d'un cathéter urinaire peut être réalisée exclusivement à l'hôpital.

Indications pour l'installation d'un cathéter urinaire

L'installation d'un cathéter urinaire est indiquée dans les conditions suivantes:

  1. Rétention d'urine à la suite d'infections et d'interventions chirurgicales.
  2. État inconscient d'un patient avec écoulement urinaire incontrôlé.
  3. Maladies inflammatoires aiguës des organes urinaires nécessitant le lavage et l’injection de médicaments dans la vessie.
  4. Lésion urétrale, gonflement, cicatrices.
  5. Anesthésie générale et période postopératoire.
  6. Lésions à la colonne vertébrale, paralysie, invalidité temporaire.
  7. Troubles circulatoires graves du cerveau.
  8. Tumeurs et kystes des organes urinaires.

Dans les maladies inflammatoires des organes urinaires montre l'installation du cathéter urinaire

Le cathétérisme est également effectué lorsqu'il est nécessaire de collecter l'urine de la vessie.

Types de cathéters

Le principal type d'appareil utilisé en urologie est le cathéter de Foley. Il est utilisé pour uriner, vider la vessie d'infections, pour arrêter les saignements et administrer des médicaments aux organes urinaires.

La photo ci-dessous montre comment se présente ce cathéter.

La sonde de Foley est disponible en différentes tailles.

Il existe les sous-espèces suivantes du dispositif Foley:

  1. Deux voies. Il a 2 trous: à travers l'un il est effectué miction et lavage, à travers l'autre fluide est introduit et pompé hors du cylindre.
  2. Trois voies: en plus des mouvements standard, équipé d'un canal pour l'introduction de médicaments thérapeutiques dans les organes urogénitaux du patient.
  3. Foley-Timman: extrémité incurvée, cathétérisme de la prostate chez les hommes présentant un gonflement bénin des organes.

Les appareils suivants peuvent également être utilisés en urologie:

  1. Nelaton: droit, à extrémité arrondie, en polymère ou en caoutchouc. Il est utilisé pour le cathétérisme à court terme de la vessie dans les cas où le patient est incapable d'uriner de manière indépendante.
  2. Timman (Mercier): silicone, élastique et doux, avec une extrémité incurvée. Utilisé pour l'écoulement de l'urine chez les patients de sexe masculin souffrant d'adénome de la prostate.
  3. Pezzer: dispositif en caoutchouc dont la pointe a la forme d'une plaque. Conçu pour le drainage continu de l'urine de la vessie, par cystostomie.
  4. Uretéral: long tube en PVC d'une longueur de 70 cm, installé à l'aide d'un cystoscope. Il est utilisé pour le cathétérisme de l'uretère et du bassinet du rein, tant pour l'écoulement de l'urine que pour l'administration de médicaments.

Le cathéter de Nelaton est utilisé pour le cathétérisme de la vessie à court terme.

Tous les types de cathéters sont divisés en hommes, femmes et enfants:

  • femmes - plus courtes, plus larges de diamètre, de forme droite;
  • les hommes - plus longs, plus minces, courbés;
  • les enfants - ont une longueur et un diamètre inférieurs à ceux des adultes.

Types de cathétérisme

En fonction de la durée de la procédure, le cathétérisme est divisé en long et court terme. Dans le premier cas, le cathéter est installé de manière permanente, dans le second, pendant plusieurs heures ou plusieurs jours à l'hôpital.

Selon l’organe qui subit la procédure, on distingue ces types de cathétérisme:

  • l'urètre;
  • urétéral;
  • pelvis rénal;
  • vésiculaire.

En outre, le cathétérisme peut être divisé en hommes, femmes et enfants.

Préparation au cathétérisme de la vessie

La procédure ne nécessite pas de formation spéciale. Avant le cathétérisme, le patient doit, si nécessaire, raser les cheveux dans la zone intime.

L'infirmière ou le médecin de soins primaires doit stériliser et préparer les outils nécessaires à l'utilisation. Le kit de cathétérisme comprend les éléments suivants:

  • plateau stérile pour outils;
  • couche ou toile cirée;
  • gants en caoutchouc jetables;
  • antiseptique pour le traitement du caoutchouc;
  • lingettes de gaze;
  • pétrolatum ou glycérine;
  • des pincettes;
  • La seringue de Janet;
  • solution de furatsilina;
  • 2 nouveaux cathéters.

Kit de cathétérisme

Il peut également être nécessaire de disposer d’un conteneur pour collecter l’urine aux fins d’analyse.

Avant la procédure, le spécialiste se lave soigneusement les mains, met des gants jetables et les traite avec une préparation antiseptique. La pointe de l'appareil sélectionné est lubrifiée avec de la vaseline ou de la glycérine.

Action de l'algorithme lors de l'installation d'un cathéter urinaire

Pour que le cathétérisme ne nuit pas au corps, vous devez lire les instructions pour sa mise en œuvre. Les étapes pour installer un cathéter sont différentes pour les hommes, les femmes et les enfants.

Cathétérisme chez les femmes

L'installation d'un cathéter urologique chez les femmes est réalisée comme suit:

  1. Le patient prend une position horizontale: se couche sur le dos, plie les genoux, les écarte sur les côtés. Placez la couche sous les fesses du patient.
  2. Les lèvres sont lavées, traitées avec un antiseptique et poussées sur les côtés.
  3. L'entrée de l'urètre est traitée à la furatsilina.
  4. Un tube imbibé de vaseline est inséré dans l'urètre avec une pince.
  5. Avec l'introduction de l'appareil 7 cm dans le tube, l'urine commence à couler. La deuxième extrémité du cathéter est fixée dans l'urinal.

Selon le but de la procédure, elle peut être complétée sur ce point, ou continuer avec le lavage, l’administration de médicaments et le retrait ultérieur du dispositif.

En raison de leurs caractéristiques physiologiques, les femmes tolèrent cette procédure beaucoup plus facilement que les hommes.

Technique pour hommes

La pose d’un cathéter urétral pour hommes s’effectue comme suit:

  1. Le patient est allongé sur le dos dans une position horizontale. Les jambes pliées aux genoux et écartées. Sous les fesses, toile cirée fermée.
  2. Le pénis est enveloppé dans une serviette, l'urètre est traité avec une solution de furatsilin et essuyé.
  3. Le cathéter est pris avec une pince, inséré dans le canal urétral. Le pénis est lentement et doucement tiré sur le tube avant de passer au sphincter externe.
  4. L'appareil est lentement abaissé dans le scrotum pour surmonter les obstacles.
  5. La deuxième extrémité du cathéter est fixée dans l'urinal. Le spécialiste attend le début de l'écoulement de l'urine par la vessie.

Cathéter urétral masculin

Les instructions supplémentaires dépendent de la longueur du cathéter. En cas d'utilisation à court terme après la sortie d'urine ou d'administration de médicament, le dispositif est retiré. En cas d'utilisation prolongée, le cathétérisme se termine après l'injection.

Si la procédure a été effectuée correctement, il n'y a pas de douleur.

Comment mettre un cathéter pour les enfants?

L'algorithme général pour l'installation d'un cathéter chez les enfants ne diffère pas de l'instruction des adultes.

Il existe des caractéristiques importantes lors de la procédure chez les enfants:

  1. Le cathéter urétral pour bébé devrait avoir un petit diamètre afin de ne pas endommager les organes urinaires de l'enfant.
  2. L'appareil est placé sur une vessie pleine. Vous pouvez vérifier la plénitude du corps en utilisant des ultrasons.
  3. Le traitement avec des médicaments et des composés antibactériens forts est interdit.
  4. Il est nécessaire d’écarter doucement les lèvres des filles pour ne pas endommager la bride.
  5. L'insertion du tube doit être douce, lente et sans force.
  6. Retirer le cathéter dans les plus brefs délais, afin de ne pas provoquer d'inflammation.

La procédure chez les enfants, en particulier les nourrissons, doit être effectuée par un urologue ayant suivi une formation en pédiatrie.

Soins du cathéter urinaire

Pour éviter une infection des voies urinaires, un cathéter urinaire permanent doit être soigneusement entretenu. L'algorithme de traitement ressemble à ceci:

  1. Placez le patient sur le dos, placez une toile cirée ou un vaisseau sous les fesses. Videz le liquide de drainage et retirez délicatement l'appareil.
  2. Videz l'urine du sac de drainage, rincez-la avec de l'eau et traitez-la avec un antiseptique: chlorhexidine, miramistine, dioxidine, une solution d'acide borique.
  3. Rincer le cathéter avec une seringue de 50 ou 100 mg. Remplissez-le avec un antiseptique, puis rincez à l'eau courante.
  4. Pour les processus inflammatoires des voies urinaires, traiter le cathéter avec une solution de furatsilina, en diluant 1 comprimé dans un verre d'eau chaude.

Miramistin - antiseptique pour traiter l'urine

L'urinoir doit être vidé 5 à 6 fois par jour et lavé avec des antiseptiques au moins une fois par jour. Le cathéter ne doit pas être traité plus de 1-2 fois par semaine.

De plus, il est nécessaire de bien laver les organes génitaux du patient.

Comment changer le cathéter à la maison?

Le remplacement du cathéter à la maison est une procédure dangereuse pouvant entraîner des lésions graves des organes urinaires. Une procédure indépendante n'est autorisée que pour un dispositif urétral souple et avec un besoin grave.

Pour remplacer le dispositif, retirez l’ancien cathéter:

  1. Videz l'urinoir. Lavez-vous les mains à l'eau et au savon et portez des gants.
  2. Allongez-vous en position horizontale, pliez et écartez les jambes.
  3. Laver le tube de l'appareil et les organes génitaux avec un antiseptique ou une solution saline.
  4. Localisez l'ouverture du cylindre de l'appareil. C'est le deuxième trou qui n'est pas utilisé pour l'extraction de l'urine et le lavage de la vessie.
  5. Videz le flacon avec une seringue de 10 ml. Insérez-le dans l'orifice et pompez jusqu'à ce que la seringue soit complètement remplie.
  6. Tirez doucement sur le tube de l'urètre.

Position correcte lors du remplacement du cathéter

Après le retrait de l'appareil, un nouvel appareil est introduit dans l'urètre, conformément aux instructions données ci-dessus pour les représentants des différents sexes.

Complications possibles après la procédure

Les pathologies résultant du cathétérisme incluent:

  • lésion et perforation du canal urétral;
  • traumatisme à la vessie urétrale;
  • fièvre urétrale;
  • infections des voies urinaires.

Si le cathétérisme n'est pas effectué correctement, une inflammation de l'urètre est possible.

Ces complications peuvent être évitées si vous utilisez un cathéter souple et effectuez la procédure dans un établissement médical, avec l'aide d'une infirmière ou d'un médecin.

Le cathétérisme de la vessie est utilisé pour la stagnation de l'urine et les infections du système urogénital. Avec un appareil correctement sélectionné et le respect de sa production, la procédure ne peut pas nuire au patient et causer un inconfort.

Noter cet article
(1 point, moyenne 5,00 sur 5)

Cathétérisme de la vessie chez la femme: comment est-il effectué et quelles sont les caractéristiques

Afin de reconnaître et de traiter diverses maladies et dysfonctionnements des organes urogénitaux féminins, des manipulations endoscopiques sont souvent effectuées, notamment le cathétérisme de la vessie des patients. Par ce concept, on entend l'introduction d'un instrument spécial dans l'organe désigné par l'urètre.

Le dispositif et les types de cathéters

Le cathéter est un mince tube vide en matériau souple ou dur. Il se compose des parties avant, du milieu et de l'arrière, appelées respectivement le bec, le corps et le pavillon. Le bec a la forme d’un cylindre ou d’un cône; il peut être courbé selon un angle de 20 à 35 ° ou droit. Il y a une ou deux ouvertures sur le devant du cathéter.

Le pavillon des instruments est légèrement étendu. Ceci est conçu pour que le cathéter ne glisse pas accidentellement dans la vessie et puisse être attaché à un système flexible. Avec l'aide de ce dernier, l'organe est lavé ou irrigué avec des solutions thérapeutiques.

Le numéro 1 est le bec du cathéter, le numéro 2 est le corps et le numéro 3 est le pavillon

La longueur des cathéters flexibles varie entre 22 et 38 cm et les rigides entre 11 et 16 cm.Les outils courts sont généralement utilisés pour les femmes.

En fonction du diamètre interne, 30 calibres de cathéters sont produits. La taille de chaque numéro d’outil suivant est supérieure au précédent de 1/3 mm. Le plus souvent, les femmes adultes utilisent des cathéters de calibre 16 à 20.

Par type de matériau, les outils de fabrication sont durs, ou rigides, et souples. Les premiers sont en acier et ont une surface lisse nickelée. Les cathéters métalliques ne modifient pas l'angle de pliage.

Les cathéters souples (élastiques) sont moins traumatisants pour les patients; leur introduction est mieux tolérée. Leur matériau peut être du polyéthylène ou du caoutchouc. Les instruments élastiques en polymères peuvent modifier l’angle de courbure du bec lorsqu’ils sont chauffés, prenant ainsi la forme du tractus urinaire.

Différents types de cathéters urologiques: 1 - Nelaton; 2 - Timan; 3 - Pezzer; 4a, 4b - Maleko et Maleko - Casper; 5a, 5b, 5b - Foley

Les cathéters sont à usage unique et réutilisables. Les premiers sont stockés dans des sacs stériles scellés. Ces derniers nécessitent un traitement spécial et une stérilisation avant chaque réutilisation.

Sondes urologiques jetables avant utilisation, il suffit de les sortir de l'emballage

Buts et objectifs de la procédure

Les cibles de cathétérisme de la vessie peuvent être diagnostiques, par exemple:

  • détection d'urine résiduelle;
  • calcul de la capacité des organes;
  • injection d'un agent de contraste dans la vessie pour des radiographies ultérieures (cystogrammes);
  • surveiller la miction après une blessure ou une intervention chirurgicale;
  • obtenir une partie de l'urine directement de la vessie pour une analyse en laboratoire.

Les deux premières indications du cathétérisme de diagnostic sont appropriées lorsque la méthode plus sûre d’examen de la vessie - l’échographie - n’était pas disponible pour une raison quelconque ou ne fournissait pas d’informations complètes.

Cette procédure peut également être prescrite pour effectuer des mesures thérapeutiques, telles que:

  • libérer la vessie de l'urine pendant sa rétention aiguë ou chronique;
  • blanchiment de la membrane muqueuse du corps à partir des produits de décomposition des tumeurs, du pus, des restes de calculs et de sable;
  • injection de solutions médicamenteuses dans la vessie pour leur impact local sur la membrane muqueuse touchée;
  • excrétion de l'urine chez les patients alités paralysés dont les organes sont altérés de la moitié inférieure du corps.

Quand vous ne pouvez pas faire de cathétérisme

Impossible d'effectuer un cathétérisme dans les conditions suivantes:

  • inflammation aiguë de la vessie ou de l'urètre;
  • spasme du mécanisme de verrouillage de la vessie (la manipulation sera possible après l'utilisation de médicaments antispasmodiques);
  • hématome ou contusion périnéale;
  • dommages mécaniques à l'urètre;
  • saignement urétral d'origine inconnue.

Comment est le cathétérisme des femmes

L'urètre d'une femme est plusieurs fois plus court que le mâle et beaucoup plus large; il a une courbure constante. L'urètre est dirigé de haut en bas sur la paroi frontale du vagin vers l'articulation pubienne, se terminant par son ouverture externe lors de la préparation du vagin. Compte tenu de ces caractéristiques anatomiques, il est beaucoup plus facile pour une femme d'insérer un instrument dans la vessie que pour un homme.

Chez la femme, l'urètre étant court et large, le cathéter est facilement inséré.

Préparation à la manipulation

Le cathétérisme doit être précédé d'un sondage détaillé et d'un examen des antécédents du patient. Le médecin découvre si elle a des maladies cardiovasculaires ou des allergies aux médicaments utilisés; examine les résultats des tests de laboratoire sur le sang et l'urine.

Un examen gynécologique des organes génitaux est obligatoire. Cela aide à déterminer la tactique du cathétérisme en présence de formations tumorales dans le système reproducteur féminin ou dans les malformations congénitales de ce dernier.

Technique de performance

L'introduction du cathéter dans la vessie se fait dans des conditions antiseptiques. Avant de commencer la procédure, l’infirmière qui effectue la manipulation traite les mains avec un antiseptique, met des gants stériles et un masque.

La cathétérisation de l’organe urinaire chez la femme peut être réalisée avec un dispositif rigide ou en polyéthylène. Pour faciliter le glissement le long de l'urètre, le bec de l'instrument préparé est enduit d'huile de vaseline stérile ou de glycérine.

La procédure est effectuée dans l'ordre suivant:

  1. Le patient s’allonge sur un canapé ou une chaise gynécologique, les genoux pliés et les jambes écartées.
  2. Le corps de la femme est recouvert d’un drap propre laissant apparaître les organes génitaux externes.
  3. Entre ses cuisses placé un vaisseau pour l'urine.
  4. L'agent de santé se tient du côté droit de la femme allongée.
  5. Répandant avec les doigts de sa main gauche, les grandes lèvres sexuelles de la femme, avec sa main droite, il produit une toilette des organes génitaux externes et l'entrée de l'urètre avec un coton-tige trempé dans une solution désinfectante.
  6. Si un cathéter souple est utilisé, le médecin le saisit avec une pince stérile à une distance de 4 à 6 cm du bec et le fait doucement pivoter dans l'urètre. La partie extérieure de l'instrument flexible doit être serrée entre les doigts extrêmes (doigt et annulaire) de la main droite, il est préférable que l'assistant le tienne.
  7. Si la procédure est réalisée par un cathéter en acier femelle, il est alors pris dans la main droite et doucement, sans application de force, est injecté dans l'urètre.
  8. L'écoulement d'urine à partir de l'extrémité extérieure de l'instrument est la preuve que le cathéter est situé dans la vessie. Les liquides biologiques sont acheminés vers un plateau spécial.
  9. Si nécessaire, réhabilitation ou irrigation de la vessie une fois celle-ci vidée, fixez une grande seringue spéciale remplie de médicament au cathéter.
  10. Une fois la procédure terminée, le périphérique est soigneusement retiré. Si l'état de la patiente le permet, il est recommandé de laver les organes génitaux externes avec une solution faible de permanganate de potassium ou de décoction de camomille pendant 2-3 jours après le cathétérisme.

Il peut arriver que cette manipulation soit systématique ou que le dispositif soit laissé dans l’organe urinaire pendant un certain temps. Les femmes, contrairement aux hommes, tolèrent généralement facilement le tube urologique pendant plusieurs heures dans l'urètre; ils ont moins de complications de la procédure.

Le retrait prolongé de l'urine est effectué à l'aide d'un cathéter à ballon de Foley. Une fois le dispositif inséré dans la vessie, du liquide est injecté dans le ballon et, si indiqué, l'organe est lavé avec une solution antiseptique (permanganate de potassium 0,3: 1000 ou Rivanol 1: 1000). Le cathéter flexible est fixé avec un ruban adhésif sur la hanche du patient et laissé dans la vessie. Après 5-6 jours, il est retiré et, si nécessaire, introduit un nouveau.

Vidéo: mettre un cathéter flexible à une femme

Conséquences possibles

En raison de la simplicité de la manipulation des femmes, elles n’ont presque aucune conséquence négative. Parfois, lors de l'insertion du cathéter, des spasmes ou des lésions de l'urètre peuvent survenir, accompagnés de saignements. Dans ce cas, la procédure doit être immédiatement terminée. En règle générale, cela se produit avec les rétrécissements (contractions cicatricielles) du tractus urinaire inférieur, qui sont beaucoup moins fréquents chez les femmes du sexe faible que chez les hommes.

En cas de respect insuffisant de la stérilité des instruments et des mains d'une infirmière dans les agents pathogènes des voies urinaires peut être entré. La conséquence est une cystite aiguë.

Une autre complication très rare chez les patientes est la fièvre urétrale, qui se traduit par des frissons et des températures irrégulières. Cette affection est traitée avec des antibiotiques et des antipyrétiques.

Je ne connais pas cette procédure par ouï-dire - je sais par expérience ce qu'est un cathétérisme de la vessie. Je l'ai fait après un travail compliqué directement sur la table d'accouchement. Il était nécessaire d'évaluer la fonction des reins. Je ne peux dire qu'une chose: après 14 heures de contractions et de sutures prolongées de larmes, il ne valait plus la peine d'insérer un cathéter en métal dans ma vessie. Je n’ai même pas ressenti cela et je n’ai pas remarqué immédiatement que j’avais un instrument froid dans mon urètre. Je suis resté allongé avec le cathéter dans la vessie pendant environ une heure, après quoi les médecins l’ont retiré en toute sécurité et lui ont dit que l’urine était excrétée, ce qui signifie que tout irait bien. Si cette procédure se produisait à un autre moment, je ne l’aimerais peut-être pas et je ne l’aurais presque pas sentie juste après la naissance.

L'installation d'un cathéter dans la vessie n'est pas l'opération la plus agréable pour les femmes, mais n'ayez pas peur. Grâce aux gestes habiles et coordonnés des travailleurs médicaux, cela ne vous causera pas le moindre malaise. La procédure est nécessaire pour la reconnaissance et le traitement rapides de diverses maladies du système urinaire. Pour les femmes, cela est indolore et l'introduction de l'instrument dans leur vessie ne pose généralement pas de problèmes particuliers au personnel médical.

Hypothiazide - official * mode d'emploi

Diathèse urogénitale chez les femmes traitées