Mictions fréquentes chez les femmes sans douleur - causes et traitement

Les mictions fréquentes chez les femmes sont courantes. Il peut être associé à toute pathologie ou manifestation d'un état physiologique particulier. Les mictions fréquentes sont désignées par le terme "pollakiurie".

Beaucoup de femmes sont confrontées à un problème aussi délicat dans le monde moderne. Les causes de mictions fréquentes chez les femmes sans douleur peuvent être très différentes et ne nécessitent donc pas de comparer votre cas à celui d'un ami. Cette condition ne cause aucun inconvénient, de sorte que les femmes ne se précipitent pas toujours chez le médecin, ce qui est une erreur.

Normalement, une femme visite les toilettes pour un petit besoin 10 à 13 fois par jour. Si ce chiffre est beaucoup plus élevé, il s'agit du premier signal d'inquiétude. Méfiez-vous particulièrement lorsque la miction est accompagnée d'une douleur dans le bas de l'abdomen.

Dans cet article, nous examinerons les raisons pour lesquelles les femmes ont fréquemment besoin d'uriner, les causes de cette affection, ainsi que les méthodes modernes de diagnostic et de traitement.

Y a-t-il des normes?

Chaque corps féminin a ses propres normes, il est donc impossible de dire avec certitude combien chaque personne doit marcher un peu chaque jour. Beaucoup de facteurs. La quantité de liquide que vous consommez pendant la journée, le nombre de voyages que vous faites et augmente ou diminue le taux de miction.

En règle générale, si les mictions fréquentes sont pathologiques, elles sont accompagnées d'un ou plusieurs symptômes:

  • sensation de brûlure, douleur ou démangeaisons dans l'urètre lorsque la vessie est vide;
  • le volume insignifiant d'urine libéré pendant la miction (normalement 200-300 ml);
  • si la fréquence des mictions perturbe le rythme de vie normal (crée une gêne au travail ou pendant la nuit).

Si vous allez aux toilettes jusqu'à 10 fois par jour et 1 à 2 fois la nuit et que vous ne ressentez pas d'autres symptômes inhabituels, vous n'avez alors plus rien à craindre.

Causes de la miction fréquente chez les femmes

Chez les femmes, mictions fréquentes sans douleur, souvent dans des situations associées à des processus naturels dans le corps. Ces facteurs incluent notamment:

  • consommer de grandes quantités de liquide;
  • prendre certains médicaments, tels que les diurétiques;
  • utiliser des infusions ou des décoctions d'herbes ayant un effet diurétique prononcé;
  • porter un enfant;
  • pendant la ménopause;
  • l'hypothermie;
  • situations stressantes ou agitation intense;
  • chez les femmes plus âgées.

Les anomalies pathologiques dans le corps d'une femme peuvent également provoquer des mictions fréquentes, qui peuvent être accompagnées ou non de douleur:

  1. Le diabète. Les signes de miction fréquente chez les femmes sans douleur peuvent apparaître dans le diabète sucré, lorsque la glycémie reste élevée pendant longtemps. La soif qui se présente dans ce cas a pour conséquence qu'une femme consomme une grande quantité de liquide, ce qui la pousse abondamment et va souvent aux toilettes «à petite échelle».
  2. La cystite La cystite aiguë est caractérisée par des mictions fréquentes et douloureuses, l'apparition de sang dans les urines, des douleurs à la vessie et au périnée. Ces symptômes sont également observés dans la forme chronique de la maladie pendant les périodes d'exacerbation. Le plus souvent, l'agent causal est E. coli. La bactérie pénètre dans la vessie par l’urètre, elle est fixée aux parois de la vessie et commence à corroder la membrane muqueuse.
  3. Pyélonéphrite. Des mictions fréquentes et des douleurs douloureuses prolongées sont les symptômes de la pyélonéphrite. Pendant l’exacerbation, il y a une faiblesse, des frissons, des nausées, une forte augmentation de la température. La pyélonéphrite est traitée pendant longtemps. Des analgésiques, des antispasmodiques, des antibactériens sont prescrits.
  4. Dysfonctionnement des muscles pelviens de nature neurologique. Lorsque des troubles neurologiques surviennent, des problèmes d'innervation des muscles responsables de la vidange de la vessie entraînent une modification de la régularité de la miction.
  5. Urolithiase. À mesure que les conglomérats de sels augmentent, l'augmentation de la douleur complique progressivement les mictions fréquentes.
  6. Maladies du coeur et des vaisseaux sanguins. Des mictions fréquentes provoquent des problèmes de vaisseaux sanguins et une insuffisance cardiaque. Le processus est aggravé la nuit. Une activité de jour active peut entraîner un œdème. Ils descendent la nuit et sont exprimés dans les mictions fréquentes. Les mesures thérapeutiques sont de nature étiologique, elles devraient compenser l'insuffisance cardiaque.
  7. Maladies gynécologiques. L'une des pathologies courantes à l'origine de ce symptôme après 35 ans est celle des fibromes utérins négligés. C'est une tumeur bénigne qui appuie sur la vessie. Chez les filles plus jeunes, l'augmentation de la miction peut être causée par des MST, ainsi que par des vaginites d'étiologies diverses, etc. Le problème peut parfois résulter d'un prolapsus de l'utérus.
  8. Insuffisance rénale chronique. Il peut se développer en raison de certaines affections chroniques du système excréteur. La cause la plus fréquente est la glomérulonéphrite, la pyélonéphrite, la lithiase urinaire, l'amylose rénale, la maladie polykystique et d'autres anomalies du développement de cet organe. L’une des premières manifestations de l’insuffisance rénale est une miction nocturne fréquente, ainsi qu’une augmentation du besoin de jour.
  9. Lésion de la moelle épinière. Vous ne pouvez pas ignorer le fait d'effets mécaniques sur la colonne vertébrale.
  10. Infections génitales. Ils conduisent à une inflammation de l'urètre et son irritation provoque l'apparition de fréquents envies d'uriner. Même le muguet banal peut conduire à la nécessité d'aller aux toilettes plus souvent que d'habitude.

Il est important de comprendre que sans traitement approprié des mictions fréquentes chez la femme, les symptômes d'une éventuelle maladie peuvent se transformer en une forme chronique et, à l'avenir, affecter négativement le système reproducteur ou avoir des conséquences désastreuses pour la santé.

Comment traiter les mictions fréquentes chez les femmes?

Parler du traitement des mictions fréquentes chez la femme n'est possible qu'après la détection de la maladie qui l'a provoquée. Après tout, les schémas de traitement de diverses pathologies sont significatifs, et parfois même radicalement différents les uns des autres.

Par conséquent, lorsque le besoin urgent d'uriner a commencé, il est d'abord nécessaire d'exclure les causes physiologiques de ce phénomène:

  • une alimentation enrichie en aliments ou en boissons à effet diurétique, en abus de café, en boissons alcoolisées;
  • situations stressantes;
  • la grossesse
  • l'hypothermie;
  • prendre certains médicaments, tels que les diurétiques.

Les principales indications pour aller chez le médecin sont les suivantes:

  • brûlures et crampes pendant la miction;
  • douleur abdominale basse;
  • faiblesse générale dans le corps;
  • retard ou incontinence;
  • écoulement (sanglant) des organes génitaux;
  • manque d'appétit.

Selon la cause identifiée, après avoir réussi l'examen, une femme peut se voir attribuer:

  • antibiothérapie;
  • pré- et probiotiques;
  • antispasmodiques;
  • médicaments hormonaux;
  • des analgésiques;
  • les uroantiseptiques;
  • les sédatifs;
  • physiothérapie, y compris UHF, iontophorèse, électrophorèse, inductothermie, etc.
  • Thérapie par l'exercice, y compris les exercices de Kegel;
  • phytothérapie.

Cependant, même les mictions fréquentes sans douleur, qui inquiètent longtemps, ne doivent pas être ignorées. Ne négligez pas votre santé, car seule une visite opportune chez le médecin vous aidera à connaître les causes réelles du problème et à vous prescrire un traitement efficace.

Quel médecin contacter

Avec des mictions fréquentes, vous devez contacter le thérapeute et vous soumettre à un premier examen: passer des tests sanguins et urinaires, passer une échographie des voies urinaires. Lorsque la maladie rénale doit être traitée par un néphrologue, avec la pathologie de la vessie - par un urologue. Le diabète (sucre et non sucre) est traité par un endocrinologue.

Mictions fréquentes chez les femmes - causes

De nombreuses femmes connaissent bien le problème lorsqu'il est souvent nécessaire de vider la vessie. Dans ce cas, le processus de miction lui-même ne peut causer aucune gêne. C’est juste que le fait d’un tel «comportement» commence à gêner une femme et à lui faire réfléchir à la raison pour laquelle cela se produit - peut-être que certains problèmes de santé pourraient être à blâmer?

Norme ou pathologie?

Avant de consulter un médecin souffrant de ce problème, une femme doit se surveiller un peu et comprendre ce qui se passe avec une miction fréquente: combien de fois par jour il faut aller aux toilettes lorsque cela se produit.

Par exemple, si la miction devient plus fréquente après avoir consommé certains aliments (thé, café, bière, boissons alcoolisées, certains fruits et légumes) ou des médicaments ayant un effet diurétique, y compris divers fitosborov, alors c'est tout à fait normal et inquiétant pas à propos de rien.

En ce qui concerne la fréquence des mictions, 10-15 fois par jour est une variante de la norme. Bien entendu, un excès significatif de cet indicateur devrait alerter la femme.

Causes de mictions fréquentes chez les filles et les femmes

Les causes de mictions fréquentes peuvent être physiologiques et pathologiques.

Physiologique est l'augmentation des mictions pendant la grossesse, avec le début de la vieillesse, des changements dans les niveaux hormonaux, avant la menstruation.

Le sucre et le diabète insipide sont les raisons qui expliquent la fréquence des mictions.

  1. Le développement du diabète sucré est dû à une violation du métabolisme des glucides dans le corps. Des mictions fréquentes, surtout la nuit, constituent le premier signe précurseur de cette maladie. Cela est dû à un apport hydrique accru, car les patients atteints de diabète sucré souffrent de soif constante.
  2. Dans le cas du diabète sucré, la miction fréquente s'explique également par la grande quantité de liquide consommée en raison de la soif de douleur du patient.

De plus, les sorties nocturnes aux toilettes peuvent parler d’insuffisance cardiaque ou de maladie rénale.

Des mictions fréquentes peuvent également entraîner un prolapsus de l'utérus, qui, en règle générale, ne se manifeste pas, sauf par de fréquentes visites aux toilettes, parfois une incontinence d'urine et de selles.

Si l'augmentation de la vidange de la vessie s'accompagne d'autres symptômes, les maladies suivantes seront évoquées:

  • lombalgie, fièvre, frissons, faiblesse, nausée, impuretés de sang et de pus dans l'urine - pyélonéphrite;
  • brûlures et crampes dans l'urètre, incontinence urinaire, sensation de vessie incomplètement vide - cystite;
  • douleur, sensation de brûlure, démangeaisons dans l'urètre au début de la miction, écoulement du caractère muqueux de l'urètre - urétrite;
  • l'apparition de l'envie de vider la vessie en courant, se secouant pendant l'effort physique, interrompant le processus de miction avant que la vessie ne se vide; douleur au pubis - lithiase urinaire;
  • saignements utérins, violation du cycle, douleur dans le bas de l'abdomen - fibromes;
  • gonflement et rougeur des organes génitaux externes, pertes vaginales de nature différente, éruptions cutanées aux organes génitaux, ganglions lymphatiques élargis situés dans la région de l'aine - infections génitales.

Dans tous les cas, en cas de moindre soupçon et d’inquiétude à propos de la nécessité fréquente d’uriner, la femme devrait, après s’être observée, consulter un médecin. Seul un spécialiste, à partir des données de l'examen concerné, peut déterminer la cause exacte de cet état de choses et, si nécessaire, prescrire un traitement approprié. Dans certains cas, une consultation médicale opportune empêche le développement de maladies graves.

Causes possibles et méthodes de traitement des mictions fréquentes chez les femmes

En raison de différences dans la structure des voies urinaires, les cas de mictions fréquentes sont beaucoup plus fréquents chez les femmes que chez les femmes plus fortes.

La violation du processus de la miction - pollakiurie - est une affection dans laquelle la fréquence des pulsions urinaires est supérieure à 10 fois par jour.

Les causes de mictions fréquentes chez les femmes sont les suivantes:

  • facteurs de stress;
  • changements hormonaux;
  • violations du régime de consommation d'alcool;
  • prendre des aliments et des médicaments spécifiques;
  • changements physiologiques;
  • maladies infectieuses.

Considérez ce problème délicat plus en détail.

Mictions fréquentes chez les femmes sans douleur - causes et maladies de fond

Le stress et la dépression, une stimulation excessive peuvent entraîner des modifications de l'activité cérébrale. En conséquence, il donne un faux signal à l'augmentation de la miction.

La peur et l'excitation peuvent causer la pollakiurie.

Les causes de miction fréquente sans douleur chez la femme peuvent consister en la prise de diurétiques ou d'œdèmes, de médicaments réduisant la pression, de thé, de café et de décoctions de certaines herbes.

La sortie d’urine est causée par la pastèque, de nombreuses baies, concombres et autres produits. La réception d'aliments salés et fumés ainsi que de boissons sucrées et alcoolisées provoque la soif et augmente par la suite le besoin d'aller aux toilettes. Souvent, des symptômes similaires surviennent après l'ovulation. Cela est dû à l’augmentation des fonctions de l’hormone progestérone. Sous son influence, le corps commence à se débarrasser de l'excès de liquide.

L'anémie peut provoquer un affaiblissement des parois de la vessie et une augmentation du micci. Si cette affection est accompagnée de soif, de nausée, de crampes, de faiblesse, alors peut-être que le corps signale l'apparition du diabète. L'inclination chez les femmes est deux fois plus forte que chez les hommes. Pour confirmer le diagnostic, vous devez contacter un endocrinologue.

Causes Les mictions nocturnes fréquentes chez les femmes peuvent être associées à des prédispositions héréditaires, à l'obésité, à une alimentation malsaine, à des infections et à une surcharge nerveuse.

Les causes de mictions nocturnes fréquentes chez la femme peuvent parfois être associées à une insuffisance cardiaque.

Dans ce cas, le besoin fréquent d'uriner la nuit chez les femmes s'accompagne d'œdème, d'asphyxie et d'un gonflement des veines du cou. Les hormones affectent le changement du travail du système urinaire pendant la ménopause et les changements ultérieurs liés à l'âge.

Les muscles de la vessie s'affaiblissent, la fonction rénale du système nerveux central diminue, de sorte que la quantité d'urine produite diminue et que le besoin devient plus fréquent. Les changements liés à l'âge affectent également la fonction du sphincter, alors que la polylakiurie s'accompagne d'une incontinence urinaire.

Marquez toujours votre réaction à la prise de médicaments.

Mictions fréquentes chez les femmes souffrant de douleur

Les mictions fréquentes chez les femmes sont souvent associées à la cystite. Chaque année, il est enregistré auprès de 36 millions de femmes russes.

Les conditions préalables à l'apparition d'une cystite sont les suivantes:

  • la proximité des organes urinaires des sources d'infection - le vagin et l'anus;
  • vie sexuelle intense;
  • inflammation et troubles hormonaux;
  • l'utilisation de spermicides comme méthode de contraception;
  • hypothermie avec un fond immunitaire faible.

Il y a des cystites aiguës et chroniques. Dans la première variante, il y a des douleurs dans la région située au-dessus du pubis, des mictions fréquentes et des sensations de brûlure chez la femme, après avoir vidé l'urgence, elles ne disparaissent pas. L'urine devient trouble, parfois rose. La forme courante de cystite aiguë devient chronique. La maladie est vérifiée par analyse.

Si la température et la pression augmentent avec les symptômes ci-dessus, il est possible que cela indique le développement d'une pyélonéphrite aiguë - une inflammation des reins. Il est accompagné par une douleur lancinante, une faiblesse, des nausées. Les causes de pyélonéphrite peuvent être des complications après une maladie des voies respiratoires supérieures, une lithiase urinaire, une inflammation du système urinaire.

Rein sain et pyélonéphrite

La pyélonéphrite peut survenir sur fond de maladies sexuellement transmissibles. Les symptômes sont une envie constante, de la fièvre et des pertes inhabituelles. Se produisant après une marche, un effort physique, un saut, des micci fréquents peuvent indiquer une lithiase urinaire.

Vous ne pouvez pas vous retenir longtemps s'il y a une envie, car l'écoulement de l'urine élimine les bactéries.

Pendant la grossesse

Sept femmes sur dix éprouvent un besoin fréquent d'uriner au cours du premier et du troisième trimestre de la grossesse.

Au début, cela est dû à une fonction rénale accrue et l'excès de liquide est évacué du corps.

Augmente la quantité totale de liquide dans le corps. Vers la fin de la grossesse, le besoin fréquent de mycium est associé à la pression du fœtus sur la vessie.

En règle générale, les atteintes à la fonctionnalité du système urogénital au moment de la survenue de la grossesse se sont déjà manifestées.

Tous les symptômes désagréables doivent être signalés à votre médecin.

Quand devrais-je voir un médecin?

La plupart des femmes sont gênées par leurs problèmes et consultent un médecin dans de rares cas. Au début, le problème est beaucoup plus facile à résoudre que de guérir une forme négligée de la maladie.

Une augmentation de la miction d'uriner à partir de 10 par jour ou plus pendant trois jours est déjà un sujet de préoccupation.

En cas de forte augmentation de température ou de pression, de sensation de brûlure et de douleur dans le bas de l'abdomen et dans le bas du dos, un médecin est immédiatement consulté. La cystite chronique contribue à la pénétration de l'infection dans les reins et se transforme en pyélonéphrite.

Une cystite grave - reflux vésico-urétéral - conduit à une perte de la fonction rénale. Le traitement de la cystite est effectué par un gynécologue et un thérapeute. Lancé pour les IST - chlamydia, gonorrhée, trichomonase - peut entraîner une perturbation du système reproducteur, entraînant une infertilité. Les gonocoques perturbent tous les organes humains

L’anamnèse est recueillie lors de l’examen, de l’analyse du régime alimentaire et de la consommation d’alcool et de questions portant sur la prise de médicaments.

Ensuite, une analyse générale de l'urine et l'ensemencement pour la présence de bactéries.

La recherche sur le matériel informatique comprend l’échographie du système urogénital, les méthodes de radiographie et les tests urodynamiques.

Lorsque vous changez la fréquence de miccii, fixez le contenu en pus ou en sang, une décoloration.

Traitement

L'accompagnement de la miction fréquente chez les femmes dépend du diagnostic. Avec le diabète pour normaliser le processus, vous devez maintenir votre glycémie.

En cas de maladies infectieuses, des médicaments sont prescrits pour les mictions fréquentes chez les femmes présentant un caractère antibactérien.

Pour le traitement des infections aiguës des voies urinaires non compliquées, les comprimés antibactériens sont recommandés pour une miction efficace des femmes du groupe fluoroquinolone. Lorsque des sensations douloureuses sont prescrites, des analgésiques. Attribuer des uroantiseptiques.

Certaines conditions nécessitent une intervention chirurgicale. Veillez à exclure du régime alimentaire des aliments acides, épicés, épicés et de l'alcool. Repos au lit recommandé.

L'absence de symptômes après le début du traitement n'indique pas une guérison complète.

L'utilisation de remèdes populaires

En cas de cystite, néphrite, pyélonéphrite, la récolte suivante atténuera la maladie: feuilles trifoli et feuilles de busserole - quatre et deux parties, respectivement, bleuet, fruits, persil, bourgeons de bouleau.

Lorsque pyelonephritis prendre l'infusion de jeunes racines d'aneth ou de persil.

Les baies, les feuilles et les pousses de baies sont très utiles pour réduire la fonctionnalité du système excréteur. On utilise également des pousses de soie de maïs, de cerises ou de cerises douces. L'infusion est préparée par analogie avec de l'airelle.

Les gens traitent la cystite infusion de mil, l'imposition de gâteaux d'argile, le réchauffement. Aide le bain avec des infusions de houblon, de camomille, de millepertuis, avec l'ajout de permanganate de potassium. Dans la lithiase urinaire, les graines de carotte broyées sont ingérées.

Les exercices de Kegel sont efficaces pour renforcer les muscles et améliorer les processus métaboliques, en prévenant les maladies urogénitales.

Traitement des mictions fréquentes chez les femmes Les remèdes populaires ne doivent pas remplacer les médicaments prescrits par un médecin.

Vidéos connexes

Sur les raisons pour lesquelles les mictions sont fréquentes chez les femmes et sur la façon de traiter le trouble dans le programme télévisé «Santé»:

Peu de femmes ne rencontrent pas de problèmes aussi délicats. Traitez-vous soigneusement et avec amour, suivre les règles d'un mode de vie sain est une tâche facile. En cas de violation du système urogénital, la consultation en temps opportun avec un spécialiste aidera à maintenir la santé et à atténuer les conséquences graves.

Mictions fréquentes chez les femmes

Un adulte en moyenne visite les toilettes 5 à 10 fois par jour et il peut contrôler librement le processus de miction. Si ce taux augmente, il y a lieu de consulter un médecin pour un examen du système génito-urinaire. Les mictions fréquentes chez les femmes ne sont généralement pas un signe de pathologie. Lorsque l’hypothermie, l’abus d’alcool, la prise de certains groupes de médicaments ou dans des situations stressantes, le désir peut se produire beaucoup plus souvent que d’habitude.

Causes de mictions fréquentes sans douleur

Les causes profondes du fait qu'une femme souhaite souvent aller un peu aux toilettes, peuvent être différentes, souvent elles ne sont pas associées à des maladies. Quatre facteurs principaux expliquent les envies fréquentes. La première place est occupée par les pathologies du système urinaire. De plus, le besoin constant peut être un signe secondaire du développement d'une maladie. Les stimuler peuvent également prendre des médicaments ou mettre en œuvre des processus physiologiques dans le corps de la femme. Considérez les causes les plus courantes de miction abondante et sans douleur chez les filles:

  • La cystite En raison des caractéristiques anatomiques chez les femmes, la maladie survient trois fois plus souvent que chez le sexe fort. Le stade initial ne provoque pas de douleur, mais une cystite tardive apporte un fort inconfort à la fille. Un symptôme caractéristique de la maladie - la vessie, même après avoir uriné, peut sembler vide. Avec la progression de la maladie, l'urine devient trouble.
  • Pyélonéphrite. Des mictions fréquentes chez la femme adulte peuvent indiquer le développement d'une maladie rénale - pyélonéphrite chronique. Parfois, la maladie s'accompagne d'une sensation de tiraillement désagréable dans la région lombaire. Si la pathologie s'aggrave, la température corporelle commence à augmenter, des nausées et une faiblesse apparaissent, vous pouvez voir du sang ou du pus dans l'urine.
  • Des pierres dans la vessie. Un besoin constant chez les femmes peut être un signe de lithiase urinaire. Le désir de vider la vessie survient brusquement et de manière inattendue, en règle générale, après avoir fait du sport ou tremblé dans les transports. En train d'uriner, une femme atteinte de lithiase urinaire note l'interruption du jet et, dans certains cas, ressent une gêne au bas de l'abdomen.
  • Corset de muscle de la vessie faible. Le symptôme principal est une miction fréquente avec une petite quantité d'urine excrétée. Les femmes ressentent un vif désir urgent de se rendre aux toilettes. Cette pathologie étant congénitale, le seul moyen de résoudre le problème consiste à exercer les muscles abdominaux.
  • Hyperactivité de la vessie. Le cerveau interprète le renforcement des signaux nerveux fournis comme une envie pressante d'uriner. Le traitement de la maladie vise à supprimer l'excitabilité pathologique du système nerveux.
  • Quand la grossesse. Au début de la période, le besoin fréquent d'uriner est dû à une modification du fond hormonal d'une femme et à une augmentation de la taille de son utérus. Au deuxième trimestre, le désir de vider constamment la vessie n'est pas justifié physiologiquement et peut indiquer le développement de pathologies. À la fin du terme, la pression de la tête de l'enfant et de l'utérus dilaté sur la vessie augmente, de sorte que le désir de vider apparaît plus souvent que d'habitude.
  • Pathologie gynécologique. Une urine abondante peut être un symptôme de fibromes utérins (tumeur bénigne qui exerce une pression sur la vessie). Avec le développement de la maladie peut perturber le cycle de la menstruation. Si une femme a un trouble congénital - l'utérus est omis, besoin fréquent dû au déplacement des organes pelviens.
  • Pathologie endocrinienne. Souvent, des aller-retours constants aux toilettes sont le signe d’un diabète. Simultanément, ces symptômes apparaissent: fatigue, démangeaisons de la peau, soif. Si une femme a constamment soif, on peut aussi parler de diabète insipide, caractérisé par une augmentation du volume d'urine jusqu'à 5 litres par jour.
  • Maladies cardiovasculaires. Lorsque l'insuffisance cardiaque, en plus d'augmenter la fréquence des mictions, un œdème cutané se produit.
  • Facteurs physiologiques L’alimentation, l’excitation, le stress et l’insuffisance en oxygène des cellules sont des causes fréquentes de l’excrétion accrue de l’urine chez les femmes.
  • Réception des préparations. Une miction excessive est parfois déclenchée par la prise de diurétiques, prescrits pour le traitement de la prééclampsie, de l'hypertension ou de l'œdème.

Symptômes pouvant accompagner des mictions fréquentes

Voici les principaux symptômes qui accompagnent la maladie:

  • La douleur et la douleur indiquent une forme aiguë de cystite. De plus, à propos de la présence d'une pathologie, on dit une vidange incomplète de la vessie.
  • La brûlure après avoir uriné chez la femme est un symptôme d'infection des voies urinaires ou d'hygiène inadéquate de la zone intime. De plus, la sensation de brûlure et de démangeaisons peut être un signe d'intolérance individuelle à l'égard du moyen de contraception choisi ou d'une consommation excessive d'aliments épicés.
  • Les températures à envie constante peuvent indiquer une tuberculose urogénitale ou certaines maladies sexuellement transmissibles.
  • La lombalgie est un symptôme fréquent de la pyélonéphrite, moins souvent on parle de tuberculose urogénitale.
  • La décharge de pus se produit lorsque l'urétrite de forme négligée, la gonorrhée, la chlamydia.
  • Une gêne dans la région pelvienne (bas-ventre) est ressentie par les femmes atteintes de diverses maladies gynécologiques ou d'infections des voies urinaires.
  • La douleur à la fin de la miction indique une urétrite ou une cystite aiguë.
  • Des menstruations tardives accompagnées de mictions fréquentes peuvent indiquer une grossesse.

Quel médecin contacter

Mictions fréquentes chez les femmes est un inconvénient grave. Cependant, ils n'indiquent pas toujours la présence de la maladie. S'il n'y a pas d'autres symptômes et que la fréquence d'aller aux toilettes ne dépasse pas 10-12 par jour - il n'y a aucune raison de paniquer. Mais la miction douloureuse chez les femmes ne peut pas être ignorée, par conséquent, contactez immédiatement un gynécologue, un médecin généraliste ou un urologue. Le spécialiste déterminera ce qui provoque des visites fréquentes aux toilettes et, si nécessaire, choisira un traitement adéquat.

Miction fréquente chez les femmes. Quelle est la raison?

Un symptôme aussi inoffensif, comme des mictions fréquentes chez la femme, peut signaler de graves problèmes corporels.

La miction chez la femme est très personnelle, son volume et sa fréquence dépendent des caractéristiques de l'organisme. Dans certains cas, les femmes commencent à remarquer des changements dans ce processus, les mictions deviennent fréquentes et peuvent être douloureuses, ainsi que de fausses impulsions. Malheureusement, beaucoup de femmes, honteuses d'un problème aussi délicat, vont chez le médecin quand la douleur est déjà sévère. Ce problème ne peut pas être résolu seul, la raison des mictions fréquentes doit donc être traitée par un médecin. Le médecin vous indiquera quelles maladies présentant ces symptômes doivent être alarmées.

La miction chez une personne dépend de divers facteurs, tels que les caractéristiques physiologiques de chaque organisme, le taux métabolique, la nutrition et la consommation d'alcool. Des données précises ne sont pas établies et, en moyenne, les femmes marchent environ 4 à 7 fois par jour. Cependant, la miction ne doit pas dépasser 12 fois par jour. Chaque femme est en mesure de déterminer indépendamment le nombre de personnes qui vont aux toilettes et le moment où elles ont commencé à avoir des pulsions privées.

Cela est considéré comme normal si la personne urine a augmenté de 1 à 2 jours, puis est revenue à la normale, sans gêne. Dans le cas de ce processus, vous devriez demander l'aide d'un médecin.

Causes de mictions fréquentes

Les raisons de l'augmentation de la miction peuvent être différentes et ne concernent pas toujours certaines maladies. Cependant, en premier lieu, la cause peut en être une maladie du système urinaire. Ces maladies incluent l'inflammation dans le système urinaire. Selon leurs caractéristiques anatomiques, les femmes et les filles sont trois fois plus sujettes à ces maladies que les hommes.

Le traitement de certaines maladies peut être amélioré à l'aide de remèdes populaires. Airelles, rose sauvage peuvent aider, achillée millefeuille, menthe, camomille aide d'herbes.

Il existe un certain groupe de symptômes dans les maladies du système génito-urinaire qui peuvent accompagner des mictions fréquentes:

  • Brûlures et craquements pendant la vidange;
  • L'incontinence ou son retard;
  • Sécrétions non naturelles des organes génitaux;
  • Douleur abdominale, surtout dans la partie inférieure;
  • Faiblesse et manque d'appétit.

Maladies du système urinaire

La cystite

La cystite est la principale cause des mictions fréquentes et douloureuses.

La cystite s'accompagne de douleurs coupantes et brûlantes au cours du processus de miction, avant que la miction elle-même ne se manifeste, lorsqu'un sentiment d'apparition apparaît, une incontinence urinaire se manifeste. Après avoir visité les toilettes, on a l'impression que la vessie ne s'est pas complètement vidée. A partir de là, la femme doit rester plus longtemps dans les toilettes. La couleur de l'urine ne change pas avec la cystite, cependant, dans les cas avancés, sa turbidité est perceptible. Pendant la ménopause, le risque de développer une cystite est plus élevé, en raison du manque de production de l'oestrogène, une hormone féminine, et de modifications du travail de l'organisme.

Le traitement de la cystite est le plus souvent induit par un médicament. Selon les agents pathogènes, divers médicaments sont prescrits: antibiotiques, antifongiques ou antihistaminiques. On leur prescrit également des analgésiques et des immunostimulants. Dans la cystite chronique, la physiothérapie est bien adaptée.

Urétrite

L'uréthrite désigne les maladies infectieuses inflammatoires. La douleur est localisée à l'extérieur, dans le vagin. Pendant la vidange, il y a une douleur brûlante accompagnée de démangeaisons. Le matin, un écoulement purulent avec une odeur désagréable apparaît. Dans l'urétrite, les principaux symptômes inflammatoires, tels que fièvre, malaise, faiblesse, n'apparaissent pas. De ce fait, le patient peut être informé de l'infection après plusieurs mois, alors que le processus chronique est déjà en cours.

L'uréthrite n'est pas traitée dans les formes graves en ambulatoire. Lorsque l’urétrite prescrit des antibiotiques ou des antifongiques, tout vient de la nature de la maladie. Aussi nommé complexes de vitamines, immunostimulants pour augmenter la résistance du corps et probiotiques - normaliser la microflore. Le processus de traitement peut prendre plusieurs semaines. Il est très important de guérir l’urétrite jusqu’à la fin, afin qu’elle ne se transforme pas en une forme chronique.

Pyélonéphrite

Maladie rénale infectieuse causée par diverses bactéries. La pyélonéphrite s'accompagne de douleurs dans le dos, de fièvre, de frissons, de tremblements, d'une faiblesse générale et de nausées. Par temps froid, la douleur s'intensifie. Avec la progression de la maladie, du sang et du pus apparaissent dans les urines.

La pyélonéphrite est traitée avec des médicaments antibactériens. Pour un traitement plus efficace, dans le diagnostic de la pyélonéphrite, un groupe de bactéries contenues dans l'urine du patient est déterminé, puis des préparations sensibles sont prescrites. Cela éliminera rapidement les bactéries et empêchera la pyélonéphrite de devenir chronique.

Urolithiase

Des mictions fréquentes peuvent indiquer la présence de calculs dans la vessie. Pendant la marche rapide ou pendant un effort physique, envie forte et inattendue d'uriner. La lithiase urinaire s'accompagne d'une interruption du flux d'urine pendant la vidange, d'une douleur sur le pubis, qui peut apparaître non seulement pendant la miction, mais également pendant les heures normales.

Dans la lithiase urinaire, le traitement peut être chirurgical ou médical. Pour le traitement médical conservateur, des médicaments sont utilisés pour dissoudre les calculs dans la vessie. De plus, un traitement par régime est prescrit, à l'exception des aliments qui provoquent la formation de calculs. Les pierres qui ne peuvent pas être enlevées par une méthode conservatrice sont enlevées chirurgicalement.

Faiblesse musculaire des parois de la vessie

Il s’agit d’une pathologie congénitale, dans laquelle les pulsions sont aiguës, soudaines, l’urine défèque un peu, peu à peu. Ce problème est traité avec des médicaments et des exercices spéciaux pour renforcer les parois musculaires.

Hyperactivité vésicale

Si vous avez des mictions fréquentes, le problème peut être une vessie hyperactive. Ce problème provient du système nerveux central, qui envoie des signaux plus souvent et plus forts, à partir desquels il faut aller uriner plus souvent. Les sédatifs prescrits par un médecin aideront à résoudre ce problème.

Maladies gynécologiques

Myome utérin

Le myome utérin est une tumeur bénigne de l'utérus. Cela signifie qu’avec la croissance d’une tumeur, sa taille augmentant, il peut comprimer la vessie, ce qui provoque une augmentation de la miction. Les mictions fréquentes sont déjà le deuxième signe de fibromes. Les principaux signes comprennent des saignements utérins, des douleurs abdominales et une altération des menstruations.

Myoma est traité avec des médicaments ou une intervention chirurgicale. La méthode chirurgicale est utilisée dans les cas de tumeur volumineuse, de croissance constante ou de saignements. La contre-indication de la méthode chirurgicale correspond à l'âge de procréation de la patiente. Depuis l'élimination complète des fibromes peut conduire à la stérilité.

Aux autres maladies associées à l'utérus est le prolapsus de l'utérus. En raison de la structure physiologique, chez certains organismes, il se produit un déplacement des organes pelviens, qui serre également la vessie. Les autres caractéristiques comprennent l'incontinence urinaire, des règles abondantes et douloureuses, des saignements, des douleurs dans le bas de l'abdomen.

Pour remédier à la situation aidera la thérapie physique, les traitements hormonaux, massage gynécologique. Avec l'inefficacité de cette thérapie, une intervention chirurgicale est possible. Le traitement est prescrit par un médecin, en fonction de l'âge du patient, du degré de prolapsus utérin, de la présence de maladies gynécologiques.

Maladies endocriniennes

Les maladies endocriniennes qui provoquent des mictions fréquentes incluent le diabète. En général, c'est le premier signe de diabète. Le désir constant d'uriner apparaît la nuit. Outre cela, il y a des démangeaisons, une sensation de fatigue et de faiblesse, une soif constante, qui vous fait boire encore plus de liquides.

Le traitement se déroule conformément au régime alimentaire et à la prise de médicaments réduisant le sucre dans le sang ou l'insuline.

Maladies du système cardiovasculaire

L'insuffisance cardiovasculaire se manifeste par des mictions nocturnes fréquentes. Cela signifie que le gonflement formé pendant le jour commence à descendre la nuit par les selles. Traiter les problèmes cardiaques éliminera ce symptôme.

Causes physiologiques

L'envie fréquente d'uriner peut être purement physiologique et indolore. Les causes physiologiques des mictions fréquentes ne présentent pas de risque pour la santé et disparaissent après élimination de ces causes. Lorsque vous urinez sans douleur, les causes peuvent être les suivantes:

  • Régime alimentaire, accompagné d'une consommation abondante d'aliments diurétiques (pastèque, melon cantaloup, canneberges, airelles);
  • Le stress;
  • Grossesse aux premier et troisième trimestres, lorsque le fœtus exerce une pression sur la vessie;
  • Hypothermie du corps;
  • Point culminant. Il veut aussi constamment écrire.
  • Prendre des médicaments diurétiques.

Les femmes plus âgées ont également une miction accrue. Après 50 ans, le corps affaiblit les muscles, provoquant une chute plus fréquente de l'urine, tandis que l'incontinence est également possible. Il est préférable de ne pas boire beaucoup de liquide le soir avant le coucher, cela provoque un gonflement.

Le plus souvent, s'il y a douleur lorsque l'on augmente l'urine, cela indique la présence d'un processus inflammatoire, que ce soit dans le système urinaire ou dans les organes génitaux. Certaines maladies infectieuses, qui s'accompagnent de pulsions fréquentes et de douleurs lors de la vidange, peuvent être transmises sexuellement. Ce sont: la chlamydia, la gonorrhée, la trichomonase. Étant donné que tous les organes du corps humain sont liés, l'apparition d'infection du système urinaire affecte la santé des organes génitaux et inversement.

Des mictions fréquentes accompagnées de douleurs dans le vagin peuvent indiquer une irritation. Cela se manifeste par une mauvaise utilisation du tampon ou immédiatement après un rapport sexuel. Dans ces cas, il est nécessaire d'être extrêmement prudent, car des lésions de la muqueuse vaginale peuvent entraîner une infection des organes génitaux.

Comment se débarrasser des mictions fréquentes?

Le besoin fréquent d'aller aux toilettes est un moment désagréable, qui éloigne une personne du canal habituel et vous fait penser à votre santé. Les mictions fréquentes affectent souvent les femmes, bien que les hommes représentent un nombre considérable de cas.

Les causes des visites fréquentes aux toilettes peuvent être diverses pathologies du système urinaire. Ces maladies doivent être identifiées et traitées rapidement, sans quoi des conséquences graves pourraient en résulter. Miction fréquente chez les filles, accompagnée de douleur. Cela ne laisse aucun doute sur le fait que nous parlons de pathologie. Mais les mictions fréquentes peuvent ne pas être accompagnées de douleur. Devrais-je consulter un médecin dans ce cas?

Y a-t-il des règles?

Même le médecin le plus qualifié ne sera pas en mesure de dire sans ambiguïté combien de fois par jour la miction doit survenir chez l'adulte. Cela dépend directement du volume de liquide qu'une personne consomme au cours d'une journée. Plus la quantité de liquide est importante, plus le nombre de passages aux toilettes est élevé.

Si nous en parlons, alors normalement une femme devrait y aller «petit à petit» environ 13 fois. Si ce chiffre est dépassé, il convient de sonner l'alarme, surtout si la douleur est présente lorsque vous urinez.

Dans la plupart des cas, la miction pathologique est complétée par les symptômes suivants:

  • sensation de douleur, de brûlure ou de démangeaison en urinant;
  • une petite quantité d'urine sécrétée (normalement devrait être d'au moins 200 grammes);
  • la fréquence des pulsions disparaît du cours de la vie et crée un inconfort.

Lorsque vous vous rendez aux toilettes pour un petit besoin, environ 10 fois par jour et 1 à 2 fois par nuit, si aucun autre symptôme ne vous dérange, ne vous inquiétez pas.

Ceci est la miction.

Qu'est-ce qui cause les mictions fréquentes?

Les mictions fréquentes chez les femmes sans douleur peuvent provoquer des processus tout à fait naturels du corps. Ce symptôme peut survenir sous l’influence de tels facteurs:

  • prendre certains produits pharmaceutiques;
  • grossesse, surtout dans les derniers stades;
  • une grande quantité de fluide consommée;
  • décoctions et infusions d'herbes ayant un effet diurétique;
  • la ménopause;
  • le stress;
  • longue surfusion.

La cause des mictions fréquentes chez les femmes sans douleur peut aussi être un âge plus avancé.

Au moins les processus pathologiques dans le corps deviennent les causes des mictions fréquentes:

  • Cystite aiguë. Dans ce cas, les patients peuvent observer dans le mélange de sang dans les urines. La douleur apparaît dans la région de la vessie. L'agent causal de ce processus est E. coli. La bactérie pénètre dans la vessie par l’urètre, après quoi elle se fixe sur les parois de l’organe et détruit sa membrane muqueuse.
  • Le diabète. Une augmentation prolongée du taux de sucre provoque souvent des envies fréquentes d'aller aux toilettes. La soif, souvent ressentie par les patients, les oblige à boire beaucoup de liquide, ce qui entraîne une augmentation des visites aux toilettes.
  • Dysfonctionnement des muscles pelviens, de nature névralgique. Le fait est que les problèmes neurologiques violent l'innervation des muscles qui contrôlent le débit urinaire. En conséquence, une personne éprouve un besoin constant d'aller aux toilettes.
  • Urolithiase. Avec l'augmentation des conglomérats de sel, les mictions fréquentes, initialement indolores, sont alourdies par un syndrome douloureux croissant.
  • Pyélonéphrite. Les appels fréquents aux toilettes et la douleur du personnage pleurnichant sont les fidèles compagnons de cette pathologie.
  • Maladies cardiaques et vasculaires. Des problèmes de fonctionnement des vaisseaux sanguins et une insuffisance cardiaque peuvent également provoquer des mictions fréquentes. Ils provoquent souvent des poches, qui tombent la nuit et se manifestent par de fréquentes visites aux toilettes.

En outre, les mictions fréquentes peuvent être causées par des maladies chez les femmes, des infections génitales, des lésions de la moelle épinière, ainsi que par une insuffisance rénale chronique.

Mictions fréquentes chez les femmes enceintes

Les voyages fréquents "modestes" chez les femmes enceintes sont l’un des phénomènes auxquels on doit faire face au cours de cette période. Immédiatement, il faut préciser que nous ne parlons pas d’une pathologie, c’est un processus physiologique normal qui n’affecte ni le fœtus ni la santé de la femme.

Le premier trimestre de la maternité est caractérisé par un ajustement hormonal important. Dans le sang augmente gonadotrophine chorionique, ce qui provoque fréquemment de faux envies d'uriner. Les fréquents déplacements aux toilettes au cours du premier trimestre sont associés à une augmentation de l'utérus, qui commence à pincer la vessie. Le travail rénal intensif affecte également ce processus.

Le deuxième trimestre se caractérise par une diminution des pulsions. Si, bien sûr, il n'y a pas de maladies du système urinaire.

Cependant, il ne faut pas oublier qu'un grand nombre de mictions par jour chez la femme enceinte peut également être le signe d'un processus pathologique. Par conséquent, aller chez le médecin est nécessaire. Surtout si ce processus s'accompagne d'autres symptômes gênants, tels que douleur ou sensation de brûlure.

Une femme enceinte est responsable de deux, vous ne devez donc en aucun cas différer la visite chez le médecin.

Quand une visite chez le médecin ne peut être différée?

L'envie fréquente d'uriner chez les femmes et les hommes n'est pas une pathologie. Ainsi, le corps peut signaler la nécessité d'un changement de mode de vie. Toutefois, si ce processus est complété par d'autres symptômes, une visite chez le médecin est nécessaire. Ces symptômes incluent:

  • douleur dans le bas-ventre;
  • rétention urinaire ou au contraire son incontinence;
  • perte d'appétit;
  • mictions fréquentes, accompagnées de brûlures ou de coupures;
  • la présence de saignements des organes génitaux.

Une miction fréquente chez la femme, qui est complétée par au moins un des symptômes ci-dessus, est une raison sérieuse de contacter un spécialiste. Étant donné que la négligence de la maladie contribue à sa transition vers la forme chronique, elle peut affecter négativement non seulement le système de reproduction de la femme, mais également le travail de tout l'organisme.

Traitement

Quel sera le traitement dépend de la cause des mictions fréquentes chez les femmes. Dans le cas du diabète sucré, le taux de glucose est sujet à ajustement. Si la pathologie est due à une lithiase urinaire, on utilise une échographie ou un traitement médicamenteux.

Pour le traitement des mictions fréquentes chez les femmes, causées par une arthrite réactionnelle, des antibiotiques sont prescrits, par exemple, la doxycilline ou l’azithromycine. Pour réduire l'envie d'uriner pendant la ménopause, on obtient l'aide de préparations hormonales.

En cas de besoin fréquent lié à une carence en fer dans le corps, on prescrit au patient des médicaments contenant cet élément, par exemple le Maltofer ou le Ferroplex. Maintenant, il est nécessaire de s'attarder sur le traitement des maladies qui sont les causes les plus fréquentes d'augmentation de la miction:

  • Pour éliminer la cystite aiguë, on prescrit au patient des médicaments antibactériens, par exemple des comprimés de nofroloxacine ou de Monural. En cas de microflore spécifique, des agents antiviraux et antifongiques sont prescrits.
  • Lorsque la bactériurie élimine d'abord le foyer des infections. On montre qu'une femme prend du sulfanilamide et des médicaments antibactériens, ainsi que des antiseptiques de l'uro, par exemple, Canephron, Cystone. Dans ce cas, la médecine alternative est également indiquée: douches à base de plantes et tisanes.
  • Dans le traitement des infections sexuellement transmissibles, il est nécessaire au départ de déterminer la sensibilité de l'agent pathogène à divers groupes d'agents pharmacologiques, puis de ne sélectionner que les plus efficaces. Le plus souvent, avec des infections génitales prescrits Fluconazole, Vagilak, et plus.

Méthodes folkloriques

Le traitement des mictions fréquentes a lieu avec l’utilisation de perfusions et de décoctions d’herbes telles que le bore utérus et le pinceau rouge. Avec leur aide, il est possible d'améliorer le fonctionnement des glandes sexuelles et de normaliser les hormones. En outre, ces herbes sont populaires avec la ménopause, car elles réduisent considérablement ses manifestations. Considérez les recettes les plus populaires et les plus efficaces pour réduire la fréquence des mictions:

  • Bouillon du pin de l'utérus. Vous pouvez acheter cette herbe sous forme sèche dans n'importe quelle pharmacie. Pour préparer le bouillon aura besoin de 1 cuillère à soupe. cuillère d'herbe sèche et 200 ml d'eau bouillante. Faire tremper dans un bain d'eau pendant environ 10 minutes. Ensuite, le bouillon doit être bien insisté, 4-5 heures suffiront, puis bien filtrer. La consommation de décoction devrait se faire dans 5 réceptions par jour et 1 c. l
  • Vous pouvez également préparer la teinture, elle n'est pas moins efficace. Cela prendra 0,5 litre. vodka et 50 grammes. bore utérus. Un tel moyen est insisté pendant au moins 20 jours dans un endroit sombre et frais. Il est important que le produit soit infusé dans un récipient en verre et à la température ambiante. Après la date de péremption, la perfusion est filtrée et prise 20-30 gouttes trois fois par jour. Le cours complet est de 3 mois.
  • La teinture et la décoction peuvent également être préparées à partir d'un pinceau rouge. La racine de plante broyée (1 cuillère à soupe) est remplie d'eau bouillante (300 ml). Faire tremper dans un bain d'eau pendant 5 minutes. Puis refroidir et filtrer. Il est nécessaire de boire des moyens sur 0,5 verres 3 fois par jour. Il est important de le faire 30 minutes avant les repas. La teinture du pinceau rouge est préparée de la même façon que le bore utérus. Les proportions de préparation et de réception sont les mêmes. Le seul insister signifie 30 jours.

Assez souvent, les mictions et les inflammations de la vessie (urétrites et cystites) provoquent des mictions fréquentes. Les herbes fonctionnent également bien avec de telles pathologies. Les recettes les plus populaires de décoctions d'herbes pour les processus inflammatoires du système urinaire:

  • La racine d'églantier hachée (4 c. À soupe) est versée avec de l'eau bouillante (400 ml) et bouillie à feu doux pendant 20 à 30 minutes. Insister au moins 2 heures. Filtrer et prendre ½ tasse 4 fois par jour avant les repas.
  • Les feuilles de mûres des champs sont bien adaptées à la santé des femmes. Feuilles d’airelles (2 c. À thé) sont versées dans un verre d’eau chaude de 200 grammes et infusées pendant 20 minutes, puis filtrées. Buvez un moyen nécessaire pendant la journée pour 6 à 10 réceptions.

Un autre remède efficace contre les envies fréquentes d'aller aux toilettes - l'achillée millefeuille. À 2 c. l'herbe séchée est pris 200 ml d'eau bouillante. Infusé pendant une demi-heure, puis filtré. Un verre de bouillon divisé en 4 réceptions dans la journée avant les repas.

La fille a des mictions fréquentes

La fréquence à laquelle vous voulez parler aux toilettes n’est pas acceptée, car une telle action est purement personnelle et individuelle pour chaque personne. Lorsqu'un tel processus se produit plus souvent que d'habitude, alors chaque personne normale commence probablement à réfléchir aux éventuels problèmes de santé. De plus en plus d'hommes et de femmes éprouvent actuellement un besoin accru d'uriner, même si ce problème est beaucoup plus préoccupant pour les femmes.

Mictions fréquentes chez les femmes sans douleur - causes et traitement

Il est prouvé que les mictions fréquentes sont accompagnées de nombreuses maladies du système urinaire, qui à leur tour nécessitent un traitement rapide et approprié. Si un tel problème est douloureux et survient chez les femmes, il est alors fort probable qu'il s'agisse d'une maladie.

Que faire quand on urine sans douleur? Quelle est la raison et quelles mesures devraient être prises dans cette situation? Dans cet article, nous allons nous familiariser avec les réponses à ces questions épineuses.

Caractéristiques du corps

On sait que les reins sont responsables du processus de création de l'urine dans le corps humain, alors que les systèmes central et périphérique sont responsables du processus de miction dans le corps. Le taux de miction chez une personne moyenne est de trois à sept fois par jour. Si une personne se rend aux toilettes plus de 10 fois en 24 heures, vous devriez déjà penser à votre santé, même si vous ne ressentez pas la douleur.

La miction excessive pendant la journée en urologie est appelée polyurie, si plus de 3 litres d'urine sont excrétés par jour. Les mictions nocturnes fréquentes sont appelées nycturie si vous devez vous lever la nuit pour aller aux toilettes plus d'une fois.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les femmes ont une miction excessive. Le fait que les raisons puissent être liées aux caractéristiques physiologiques du corps féminin ou à une origine pathologique est dû au fait que de nombreuses maladies du système urogénital d'origine non infectieuse ou infectieuse se caractérisent par des mictions fréquentes.

Sur la base de ce qui précède, il convient de comprendre que les fréquentes visites à la salle de bain chez les femmes ne font que parler des symptômes suggérant de prêter attention au mode de vie et à la santé personnelle.

Causes physiologiques de la miction excessive

Les mictions fréquentes chez les femmes sans douleur sont dues à des causes naturelles. En d'autres termes, elles apparaissent à l'arrière-plan de certains facteurs n'affectant pas la santé humaine.

Les médecins distinguent de nombreuses causes physiologiques, provoquant des envies fréquentes d'uriner:

  • les stress, les tensions nerveuses et les dépressions prolongées sont très souvent la cause du problème en question;
  • l'utilisation de divers médicaments ayant un effet diurétique. Il a été prouvé que lors de la prise de tels médicaments, la production de liquide par le corps est améliorée;
  • consommation excessive de café, de thé et de boissons alcoolisées;
  • la malnutrition entraîne des violations du métabolisme du sel, ce qui provoque une irritation de la vessie (aliments gras, aliments salés et épicés, épices);
  • hypothermie du corps, surtout lorsque les pieds sont froids;
  • changements d'âge. Le besoin d'uriner est plus souvent ressenti par les femmes de la période climatique, par rapport à l'âge de procréer. Ceci est dû aux changements hormonaux dans le corps féminin;
  • période de menstruation chez les femmes. En règle générale, pendant cette période, il y a excrétion excessive de liquide du corps de la femme.

En raison des fréquentes visites aux toilettes, les femmes ressentent un grand inconfort physique et psychologique. Les mictions fréquentes sans douleur ne constituent généralement pas une menace pour la santé des femmes. Toutefois, si aller aux toilettes devient de plus en plus fréquent avec le temps, qu'il est perturbé la nuit, vous devez consulter un médecin. Ces signes ne garantissent toujours pas une maladie grave, mais il vaut mieux prévenir la maladie que de la traiter au dernier stade.

Causes pathologiques de la miction excessive chez la femme

Chez les femmes, le système urogénital est caractérisé par une sensibilité élevée à divers agents pathogènes. Après leur entrée dans le corps, diverses maladies commencent à se développer. La plupart des maladies du système urinaire, y compris l'insuffisance rénale, des organes pelviens se caractérisent par des mictions fréquentes, mais d'autres symptômes sont également observés.

Les médecins atteints de telles maladies observent différentes décharges, des douleurs lors de la vidange de la vessie et une détérioration de l'état général.

Urolithiase

La présence de calculs dans la vessie ou l'uretère provoque une forte envie d'uriner. Ils sont intensifiés pendant la marche et sous diverses charges. Pour une telle maladie, une sensation de vessie remplie, à la fois pendant et après la miction, est caractéristique. En outre, il y a souvent des douleurs dans le bas-ventre.

La cystite

Cette maladie est considérée comme assez fréquente et s'accompagne de fréquentes visites aux toilettes. En outre, la cystite se caractérise par des sensations de brûlure et de coupure lors de la miction et par des sensations de vessie pleine. Les cas plus graves sont caractérisés par une incontinence urinaire. Les médecins atteints de cystite notent également la douleur dans le bas de l'abdomen, qui survient à la fois la nuit et le jour.

Anomalies congénitales des parois de la vessie

Cette pathologie se caractérise par des envies soudaines et assez fréquentes.

Maladies cardiovasculaires

Si une miction excessive se produit la nuit, cela est souvent dû à une maladie vasculaire ou cardiaque. Outre la nycturie, il peut y avoir un œdème, qui se manifeste après la consommation de diurétiques et le retrait ultérieur de liquide du corps de la femme.

Pyélonéphrite chronique

En plus du désir fréquent de vider votre vessie, de nombreuses femmes se sentent mal au dos et leur température corporelle s'élève à 39 degrés Celsius. Au cours d'une exacerbation, le patient est traité avec des médicaments antibactériens.

Le diabète

Dans le cas où la cause d'un tel problème est de nature pathologique, le traitement est effectué après le diagnostic exact, sous la surveillance d'un médecin.

Mictions fréquentes pendant la grossesse

Comme vous le savez, la grossesse correspond à la période où toutes les femmes ont fréquemment besoin d’uriner. Ce phénomène n'est pas considéré comme une pathologie, mais est un processus physiologique et normal et n'affecte pas le fœtus.

Dans le corps de la femme au cours du premier trimestre de la grossesse, des modifications hormonales sont observées, la quantité de gonadotrophine (chorionique) augmente, ce qui provoque souvent l'envie de se rendre aux toilettes. Déjà au premier trimestre de la grossesse, l'utérus commence à augmenter et exerce une pression sur la vessie. L'une des principales raisons des visites fréquentes aux toilettes est également considérée comme un travail intensif des reins chez les femmes enceintes.

Déjà au deuxième trimestre de la grossesse, les mictions fréquentes ne dérangent pas beaucoup. L'exception ne peut être que des maladies du système urinaire.

Au troisième trimestre, les visites aux toilettes augmentent à nouveau, car l'utérus, comme au premier trimestre, exerce une pression sur la vessie. Les reins dans une telle période travaillent beaucoup plus vite que d'habitude, en liaison avec laquelle il existe souvent un désir de vider la vessie.

Il faut se rappeler que le besoin accru d'uriner peut être observé dans diverses maladies du système urogénital, en liaison avec laquelle il est nécessaire de ne pas retarder une visite chez le médecin, en particulier en cas de brûlure, de douleur et d'autres symptômes désagréables.

Une femme pendant la grossesse est entièrement responsable de la santé de l’enfant à naître. C’est pourquoi la présence de violations dans le corps ou les soupçons à cet égard doivent être coordonnées avec un médecin expérimenté.

Dans quelles situations et quand devrais-je consulter un médecin?

Des mictions fréquentes pendant le jour ou la nuit sont un symptôme qui indique qu'il est temps de changer votre mode de vie habituel. Si en outre il existe d'autres symptômes, il est impératif de consulter l'urologue.

Les principales indications pour aller chez le médecin sont les suivantes:

  1. brûlures et crampes pendant la miction;
  2. douleur abdominale basse;
  3. faiblesse générale dans le corps;
  4. retard ou incontinence;
  5. écoulement (sanglant) des organes génitaux;
  6. manque d'appétit.

S'il existe des symptômes énumérés ci-dessus et si vous souhaitez souvent aller aux toilettes, consultez votre médecin dès que possible. Après l'examen, les résultats des examens et l'historique collecté, il sera en mesure de diagnostiquer le patient et de prescrire le traitement correct et efficace.

Il est important de comprendre qu'un traitement tardif peut entraîner une progression de la maladie, qui peut devenir chronique à l'avenir et affecter négativement le système de reproduction, ou avoir des conséquences désastreuses pour la santé.

Comment traiter les mictions fréquentes?

Lorsque la miction excessive est devenue régulière chez les femmes et qu’on soupçonne son caractère pathologique, il est impératif de vous rendre chez le médecin qui, à la fin de l’examen, devrait en trouver la cause et prescrire une solution appropriée au problème.

Tout d’abord, une femme doit être alertée par de fréquentes visites aux toilettes la nuit et par une douleur de nature différente lors du processus de vidange de sa vessie.

Lorsque la miction fréquente est une maladie, le traitement dépend généralement du diagnostic posé par le médecin. Par exemple, si des visites fréquentes aux toilettes sont observées dans le contexte de diverses maladies infectieuses ayant provoqué des bactéries nuisibles pathogènes, le médecin doit alors prescrire un traitement antibiotique au patient.

Si le besoin fréquent de se rendre aux toilettes se manifeste dans un contexte d'insuffisance rénale ou à la suite de maladies (gynécologiques), un traitement symptomatique est prescrit par le médecin, son action vise à éliminer les causes de la maladie. Dans certains cas, la cause de ce problème peut être un trouble hormonal. Dans une telle situation, après l'examen, le médecin prescrit des préparations hormonales au patient.

Un fait important est que les médicaments hormonaux peuvent, dans certains cas, être très nocifs pour le corps humain. Pour ce faire, le médecin doit prescrire un traitement individuel à chaque patient afin de ne pas nuire davantage à sa santé.

Lorsqu'on observe fréquemment des mictions chez les femmes sans douleur d'origine, mais qu'aucune pathologie n'est retrouvée après un examen approfondi, la raison peut en être du mode de vie de la femme. Dans de tels cas, le médecin doit donner au patient des conseils utiles sur le régime de consommation d’alcool, la nutrition, et lui indiquer comment éviter les facteurs qui provoquent le problème considéré.

Recommandations pour les femmes ayant des problèmes de miction

Si une femme souffre de miction fréquente en raison de sa nature physiologique, il est recommandé de respecter les règles de base suivantes:

  • pendant la miction, le corps doit être incliné vers l'avant, ce qui aidera à vider la vessie;
  • limiter l'utilisation de liquide le soir;
  • les médecins recommandent d'aller aux toilettes à la demande;
  • retirez du régime les aliments qui provoquent la soif (plats fumés, salés, épicés);
  • limiter l'utilisation de liquides à effet diurétique (bouillon de dogrose, thé vert, café).

Même les mictions fréquentes sans douleur, qui inquiètent longtemps, ne doivent pas être ignorées. Ne négligez pas votre santé, car seule une visite opportune chez le médecin vous aidera à connaître les causes réelles du problème et à vous prescrire un traitement efficace.

La santé de chaque femme est l’élément le plus important de toute nation, et c’est le médecin qui doit gérer les symptômes apparaissant dans le contexte de divers troubles.

Pilules à base de plantes pour la cystite - une liste des plus efficaces avec une description de la composition et des prix

Canneberges et airelles pour pyélonéphrite