Cystite et grossesse

Le corps de chaque femme est unique. Quelqu'un découvre la grossesse à cause d'un retard, de personnes en raison de sensations inhabituelles dans la poitrine et le bas de l'abdomen, et pour quelqu'un, le héraut «joyeux» est une inflammation de la vessie. La cystite en début de grossesse n'est pas une phrase, mais une maladie qui nécessite une attention particulière et un traitement approprié.

Quelle est la cystite?

  • toutes les 5 minutes, vous devez aller aux toilettes;
  • la miction est devenue très douloureuse et vous vous retenez le plus possible pour ne pas revivre cette sensation de brûlure et cette douleur;
  • tirer la douleur et la gêne dans le bas de l'abdomen;
  • vous voyez votre sang ou votre pus dans l'urine;
  • vous avez de la fièvre, bien que ce ne soit clairement pas un ARVI.

Les femmes souffrent beaucoup plus souvent de cette maladie que les hommes en raison de leur structure physique. Nous avons un large et court urètre, suivi de l’intestin et du vagin, ce qui permet aux agents pathogènes de pénétrer plus facilement dans la vessie et de provoquer son inflammation.

En plus des sensations extrêmement désagréables, que vous ne pouvez tout simplement pas ignorer, la cystite pendant la grossesse est dangereuse pour l'inflammation des reins, et c'est déjà dangereux, pour vous et pour le bébé.

  1. Les médecins sécrètent l'origine infectieuse et non infectieuse de la maladie. Dans le premier cas, différents micro-organismes sont coupables et vivent dans notre corps ou proviennent de l'extérieur. Par exemple, E. coli, staphylocoque, mycoplasme, chlamydia...;
  2. Dans le second cas, la cystite était due à une hypothermie, une fatigue chronique, une dysbactériose, une vaginose, une hypovitaminose, une diminution générale de l’immunité, un mode de vie sédentaire, des manipulations médicales et des irritants chimiques.

Si vous avez une forme aiguë de la maladie, alors tout le malaise apparaîtra sous une forme brillante. La cystite chronique est une inflammation lente avec alternance de rémissions nécessitant un traitement prolongé.

J'ai la cystite. Je suis enceinte

Vous soupçonnez que vous êtes enceinte, mais cela vous fait peur que vous couriez toujours aux toilettes. «Ai-je été malade?», Une pensée rebelle s'insinue dans sa tête. La cystite, en tant que signe de grossesse, effraie souvent les jeunes femmes. En fait, il ne s’agit pas d’une cystite, mais d’un phénomène physiologique normal.

  • Au cours du premier trimestre, l'utérus croissant exerce une pression sur la vessie, provoquant un besoin fréquent d'uriner. Presque toutes les femmes enceintes sont confrontées à cela. Toutefois, si vous avez des doutes, consultez un médecin.
  • Et cela se passe dans l'autre sens. Sentant le besoin fréquent et douloureux d'uriner, vous allez chez le médecin et découvrez que vous êtes enceinte et que vous avez une cystite.

Et pour être sûr, vérifiez si vous avez des premiers signes de grossesse >>>

Symptômes de cette maladie pendant la grossesse

En règle générale, les symptômes de la cystite pendant la grossesse sont les mêmes que dans l'état normal. Si vous êtes enceinte pour la première fois, il peut être difficile de vous identifier, ce qui provoque des envies fréquentes d'aller aux toilettes et une gêne au bas de l'abdomen. En 1 trimestre, même la température peut être causée précisément par le début de la grossesse et la restructuration du corps. En savoir plus sur ce qui se passe au premier trimestre, voir l'article 1 trimestre de grossesse >>>

Cependant, pendant la grossesse, vous ne ressentez aucune sensation de brûlure ni de douleur lorsque vous urinez, en particulier du pus ou du sang dans les urines. Si vous êtes piqué par un peu de doute, faites les tests.

Pourquoi la cystite se produit souvent pendant la grossesse

Lorsque la vie surgit en vous, les cellules féminines et masculines sont impliquées. Le petit embryon à l'intérieur de vous est étranger à votre corps. Afin que votre système immunitaire ne rejette pas cette nouvelle vie, il existe un affaiblissement naturel de l’immunité des femmes enceintes.

Ainsi, vous devenez beaucoup plus sensible à tous les agents pathogènes. Vous pouvez facilement attraper à la fois la grippe et l'inflammation de la vessie. Comment se comporter si vous avez toujours la cystite discutée en détail ci-dessous, mais sur ce qu'il faut faire si vous attrapez un rhume par surprise, lisez l'article ARVI en début de grossesse >>>

Les causes supplémentaires de la cystite pendant la grossesse sont les changements hormonaux et la pression utérine.

Traitement de la cystite au premier trimestre

Au cours des 12 premières semaines dans le corps de votre bébé, tous les systèmes et organes ont été posés. C'est une période très importante, de sorte que de nombreux médicaments sont interdits pendant cette période. Vous ne devriez pas avoir peur. Notre médicament contient un nombre suffisant de médicaments capables de guérir cette maladie sans nuire au bébé.

Le traitement de la cystite en début de grossesse implique de boire beaucoup de boissons diurétiques chaudes afin d'éliminer les agents pathogènes. En outre, les médicaments approuvés pour une utilisation par les femmes enceintes ont un effet bénéfique:

  • Canephron H est basé sur des composants végétaux: herbe centaurée, racine de l'amour, feuilles de romarin. Le meilleur effet est donné par des gouttes;
  • La furadonine est un bon vieux médicament que nos grand-mères utilisaient pour traiter la cystite. Il est nommé le premier;
  • L'ampicilline ou l'amoxiclav sont des antibiotiques de la pénicilline. Ils sont toujours prescrits un cours. C'est un bon remède contre la cystite pendant la grossesse.
  • Monoral à base de fosfomycine. C'est un antibiotique moderne et efficace. Son avantage est que pour le traitement, il est nécessaire de boire un paquet et de ne pas suivre le cours en entier.

Pour utiliser le médicament le plus efficace, il est préférable de passer une analyse de la sensibilité des microorganismes aux antibiotiques.

Les méthodes traditionnelles constituent une alternative aux pilules. Cependant, avant de boire des herbes, assurez-vous de lire les contre-indications, afin de ne pas vous nuire à vous-même et au bébé dans le ventre.

  • Herbes classiques pour la cystite: camomille, marais de calamus, millepertuis, busserole, plantain, graines de céleri, prêle, altea médicinal, agal commun;
  • Le thé de rein est également bénéfique;

Les herbes n'agissent pas comme des pilules. Ils doivent prendre 2-3 semaines. Le traitement des décoctions a non seulement des propriétés diurétiques, astringentes, antibactériennes, émollientes, analgésiques, toniques et antispasmodiques, mais a également un effet bénéfique sur votre immunité.

  • Parmi les remèdes populaires les plus populaires, on peut appeler une décoction d’aneth, une décoction de feuilles de cassis, une infusion de feuilles de bouleau ou une décoction de feuilles d’airelles. Ces produits contiennent également des micro-éléments et des vitamines bénéfiques.

Si vous ne voulez pas que les pilules traitent la cystite pendant la grossesse, le traitement à domicile aux herbes est une excellente alternative.

Faites également attention à la nourriture. Maintenant, on vous montre un régime économe - éliminez tous les aliments épicés, fumés, marinés et frits.

Cystite au deuxième trimestre

Tous les organes et systèmes du bébé sont déjà formés. Vos hormones sont revenues à la normale. L'utérus s'est élevé plus haut et n'appuie plus sur la vessie.

Le deuxième trimestre est considéré comme la période de grossesse la plus favorable. Toutefois, si vous présentez des symptômes de cystite, vous devez le traiter. Les médicaments suscitent moins d'inquiétude, mais vous devez toujours lire attentivement les instructions ou consulter un médecin en qui vous avez confiance.

À propos de ce qui se passe dans le corps de la mère pendant cette période, lisez l’article: 2ème trimestre de la grossesse >>>

Pour réduire les effets des médicaments sur votre corps, plusieurs procédures d’instillation peuvent vous être assignées. Dans le même temps, des antibiotiques et d’autres médicaments sont introduits dans la vessie à travers le cathéter. L'exposition locale à des doses élevées de médicaments est efficace pour le traitement de la cystite et est sans danger pour le bébé. Le principal inconvénient est l'inconfort pendant la procédure.

Cystite au troisième trimestre

Pendant cette période, l'utérus très grossi se presse contre la vessie et provoque fréquemment des envies d'aller aux toilettes. Il y a aussi souvent une stagnation de l'urine. Cependant, la douleur en urinant pendant la grossesse est un signe de cystite ou d'un autre processus inflammatoire. Le délai de livraison approche et vous devriez être aussi en santé que possible, car cela représente un fardeau énorme pour le corps.

En savoir plus sur le troisième trimestre, voir article 3 trimestre de grossesse >>>

De plus, quand un enfant passe par le canal de naissance, il existe toujours un risque d'infection par des microorganismes pathogènes de la mère. Et le système immunitaire du bébé est encore imparfait. Le médecin vous dira quelle est la meilleure façon de traiter la cystite pendant la grossesse. Combinez les médecines et les méthodes folkloriques. L'essentiel est d'avoir une mère et un bébé en bonne santé!

C'est important! Furadonin est contre-indiqué chez les femmes enceintes avant l'accouchement, car il peut provoquer une anémie chez les nouveau-nés.

Cystite pendant la grossesse

La cystite est une maladie qui assombrit souvent l’une des périodes les plus agréables de la vie d’une femme: la grossesse. Selon les statistiques, une femme enceinte sur dix est atteinte de cette maladie. La médecine explique la prévalence de cette pathologie chez les futures mères par les caractéristiques structurelles du corps de la femme et par les changements hormonaux et physiologiques qui se produisent pendant la grossesse. Alors, quelle est la cystite et comment une femme enceinte peut faire face à cette maladie sans nuire à elle-même et au bébé?

Qu'est-ce que la cystite pendant la grossesse?

Cystite - inflammation de la paroi de la vessie. Il s'agit de la maladie urologique d'origine infectieuse et non infectieuse la plus courante.

La cystite infectieuse peut provoquer une microflore opportuniste: staphylocoques, streptocoques, E. coli, etc., ainsi que des agents pathogènes tels que chlamydia, mycoplasmes, ureaplasma, trichomonas vaginaux, etc.

La cystite non infectieuse est causée par: l'hypothermie, le surmenage, une immunité affaiblie, une dysbiose intestinale et une dysbiose vaginale, une irritation de la membrane muqueuse de la vessie par des produits chimiques libérés à travers sa paroi (par exemple, des médicaments non contrôlés), des lésions de la membrane muqueuse lors de procédures médicales, etc.

Cystite en début de grossesse

La cystite en début de grossesse peut même s'appeler une certaine régularité. Il n'est pas rare qu'une femme découvre sa grossesse par hasard en consultant un médecin à cause d'une cystite aggravée. Par conséquent, les experts attribuent cette maladie aux signes conditionnels de grossesse à un stade précoce. Pourquoi cela se passe-t-il?

Chez la femme enceinte, la cystite est souvent due à des modifications hormonales et à une immunosuppression (inhibition naturelle de l’immunité de la femme enceinte, nécessaire pour prévenir le rejet immunologique de l’embryon). Une protection immunitaire affaiblie permet aux infections de se multiplier activement, ce qui, en entrant dans la vessie, provoque une inflammation.

En outre, dès les premiers jours de la grossesse, des plaies et des affections de longue date commencent à devenir actives. Par conséquent, si vous avez des antécédents de cystite chronique, sa probabilité de récidive est plutôt élevée déjà en début de grossesse.

Signes de cystite pendant la grossesse

Il existe deux formes de cystite: aiguë et chronique. Les symptômes d'une forme aiguë de cystite comprennent:

  • miction douloureuse fréquente;
  • douleur abdominale basse (douleur tirante dans le bas ventre et légère douleur en fin de miction à douleur aiguë et débilitante et incapacité à retenir l'urine);
  • excrétion de sang dans l'urine;
  • fièvre.

Avec une exacerbation de la cystite chronique, les symptômes peuvent être moins prononcés et dépendent des causes de la maladie.

Quel est dangereux cystite pendant la grossesse dans les premiers stades: traitement

La cystite en début de grossesse est l'une des pathologies féminines les plus courantes. Le traitement de cette maladie peut être effectué à l'aide de médicaments et de méthodes traditionnelles. Afin de ne pas assombrir la période de symptômes désagréables à la maternité, vous devez contacter immédiatement l’institution médicale dès le premier signe de maladie.

La spécificité de la maladie

Beaucoup de femmes vont chez le médecin avec des plaintes de symptômes de la cystite, ignorant leur situation intéressante.

Cela est dû au fait que la modification des niveaux d'hormones et l'affaiblissement du système immunitaire sont des conditions favorables à la survenue d'une inflammation dans les organes internes.

La moitié des gynécologues considèrent cette maladie comme le premier signe de grossesse, car la plupart des femmes ressentent une gêne dans la vessie dès les 3 à 5 jours suivant la conception.

Si un fœtus se forme dans l'utérus, le corps commence à produire plus d'hormones, en particulier de progestérone et d'œstrogènes. Également au cours des premiers jours, le niveau de hCG augmente de manière significative. Pour le système immunitaire, les processus en cours ne sont pas naturels, il commence donc à se battre avec eux.

Dans le même temps, les défenses de l'organisme sont presque toujours réduites, ce qui affecte négativement la microflore du système urogénital, ce qui l'affaiblit. Pour cette raison, les bactéries pathogènes peuvent pénétrer librement et se multiplier dans le corps.

Les causes

Comment traiter la cystite enceinte. Vous devez d’abord déterminer quelle est la principale source de la maladie et essayer de l’éliminer. De nombreuses études cliniques ont confirmé que la pathologie apparaît toujours dans le contexte de la suppression de l'immunité. En outre, la probabilité de développer une pathologie augmente en raison de changements dans les niveaux hormonaux, ce qui affecte négativement la microflore vaginale.

Le plus souvent, l'apparition de la maladie contribue à de tels facteurs:

  • affaiblir les défenses du corps;
  • dysbactériose intestinale et urinaire;
  • stress constant et stress émotionnel;
  • long séjour dans le froid;
  • non-respect des règles d'hygiène.

Symptomatologie

Comme les symptômes de la cystite pendant la grossesse sont assez prononcés et causent beaucoup de désagréments à la femme, il est impossible de passer à côté de son développement.

La plupart des femmes se plaignent de telles violations:

  • demande trop fréquente d'aller aux toilettes, accompagnée d'une urine insignifiante;
  • brûlures et démangeaisons en urinant;
  • l'apparition de sang dans l'urine;
  • changer l'ombre de l'urine (l'urine devient plus trouble);
  • odeur;
  • sensation de lourdeur et de pression dans le bas-ventre;
  • augmentation insignifiante de la température corporelle (jusqu'à 37,5 degrés maximum);
  • inconfort dans la région pelvienne.

Si les symptômes de la cystite pendant la grossesse durent plus de 48 heures, il est nécessaire de se rendre de toute urgence à la clinique.

Quelle est la maladie dangereuse

Cette question intéresse presque toutes les futures mamans. Les médecins affirment que pour une personne en bonne santé, le processus inflammatoire du système urogénital à ses débuts n’est pas dangereux et peut être facilement éliminé avec un traitement bien choisi.

Mais la situation est complètement différente quand on porte un enfant. Qu'est-ce qu'une cystite dangereuse pendant la grossesse?

Si une femme en prévision du bébé ressent constamment de l'inconfort et de la douleur dans la région de la vessie, cela engendre de la nervosité et des sentiments qui affectent négativement la condition du fœtus.

C'est important! Quel est le nom de l’échographie pendant la grossesse: à quelle heure

Lorsque la cystite survient en début de grossesse, il est urgent de prendre un traitement, sinon la maladie peut commencer à progresser, ce qui entraînera l'apparition de diverses complications. Le plus souvent, l'inflammation affecte les reins et conduit à leur infection. En outre, les bactéries pathogènes peuvent nuire au bébé, entraînant une insuffisance pondérale ou une naissance prématurée.

Traitement

Comment traiter la cystite en début de grossesse. Par la pratique, il est connu que les symptômes de la maladie disparaissent assez souvent en deux ou trois jours. Mais si le corps est trop affaibli, vous ne devriez pas compter sur un résultat aussi favorable, vous devrez combattre l'infection à l'aide d'un traitement médicamenteux. Qu'est-ce qui est possible avec la cystite pendant la grossesse et combien de temps dure le traitement?

Malgré le fait qu’aujourd’hui il existe divers médicaments pour la cystite pendant la grossesse, Urolesan reste l’un des remèdes les plus populaires et les plus courants. Étant donné que cette combinaison de médicaments ne contient que des ingrédients naturels, elle est très bien perçue par l'organisme et ne provoque pas la survenue d'effets secondaires.

Les principaux ingrédients actifs sont:

  • huile de sapin;
  • capuche de ricin;
  • extrait de cônes de houblon;
  • extrait de carotte.

Chacun de ces composants peut être reçu sans danger pendant le transport d'un bébé, mais il est nécessaire de consulter un médecin avant le traitement. Le médicament est disponible sous la forme d'une solution à usage oral. Les experts recommandent l’utilisation d’Urolesan pendant la grossesse, comme suit: mettez quelques gouttes de médicament sur un morceau de sucre et dissolvez-le progressivement. Dans la cystite, la posologie et le déroulement du traitement sont choisis individuellement, en fonction des caractéristiques de l'organisme et de la nature de la maladie.

Des bougies

En cas de cystite, les femmes occupant ce poste peuvent utiliser des bougies. Une telle thérapie présente de nombreux avantages, dont l'un est la rapidité.

Si la cystite est diagnostiquée au début de la grossesse, le traitement par suppositoires est privilégié, car ces médicaments ne nuisent pas au foie ni aux reins.

De plus, les bougies contiennent une plus petite quantité d'ingrédients actifs, ce qui leur permet de ne pratiquement pas perturber le travail du tube digestif.

Les médicaments suivants se sont mieux recommandés:

  1. Hexion Traite les antiseptiques, convient au premier trimestre;
  2. Polygynax Combat l'inflammation de la vessie;
  3. Bétadine. L'outil a une large gamme d'effets, a également un effet antibactérien prononcé.

Comme avec tout autre médicament, les suppositoires peuvent avoir des effets négatifs. Le plus souvent, cette thérapie entraîne une irritation des muqueuses.

Pilules

Si une cystite est détectée au début de la grossesse, le traitement peut être effectué à l'aide de comprimés. Leur principal avantage est qu’il est presque impossible de se tromper avec le dosage.

Le plus souvent, les femmes sont prescrites:

  • Canephron. Les principaux composants actifs sont la racine de lovage et la centaurée. Bien que la préparation ne contienne aucun composé chimique, elle ne peut être utilisée qu'après prescription médicale.
  • Cyston. L'outil est fabriqué à partir de dvoroplodnik, basilic et mimosa. Le médicament aide à éliminer le processus inflammatoire et à normaliser l'écoulement de l'urine;
  • Furagin. Le médicament a une action antimicrobienne prononcée. Il est utilisé non seulement pour lutter contre l'inflammation de la vessie, mais également pour éliminer la pyélonéphrite et l'urétrite.

Dans la plupart des cas, il est possible de traiter les signes de pathologie dans les 4-5 jours, un traitement plus long étant généralement prescrit pour l'exacerbation de la maladie.

Régime alimentaire

Vaincre et prévenir l'inflammation de la vessie aide à une nutrition adéquate.

Une femme doit consommer environ 2 litres. fluide par jour, il va rincer la vessie et éviter une irritation des murs.

En outre, l'eau peut être remplacée par des compotes fraîches et des boissons aux fruits.

La boisson aux fruits et aux canneberges a fait ses preuves: c’est un remède naturel contre la cystite.

Intéressant! Ce que vous ne pouvez pas manger enceinte: une liste d'aliments interdits

Pour prévenir le développement de la maladie, il est nécessaire de minimiser la consommation de ces produits:

  • les épices, les assaisonnements, les épices, parmi lesquels les plus dangereux sont: le poivre, la mayonnaise, les sauces, la moutarde et le raifort;
  • les légumes frais tels que les oignons et l'ail;
  • viande fumée et cornichons;
  • bouillons de viande gras;
  • café et thé;
  • limonade.

Les agrumes sont très utiles dans le processus inflammatoire de la vessie. Si un tel régime ne peut surmonter les symptômes, une femme peut s'en tenir à un régime végétarien pendant plusieurs jours.

Vidéo utile: comment traiter la cystite pendant la grossesse à un stade précoce

Conclusion

Les conséquences de la cystite en début de grossesse peuvent être désastreuses. La maladie peut provoquer un dysfonctionnement des reins et affecter négativement leur état, ce qui deviendra la cause d'un accouchement compliqué. C'est pourquoi les femmes enceintes doivent traiter leur santé avec le plus grand sérieux et dès les premiers signes de la maladie pour pouvoir consulter le médecin traitant.

Méthodes de traitement de la cystite en début de grossesse

La cystite aux premiers stades se produit chez chaque dixième femme. Pendant cette période, vous ne pouvez pas utiliser les médicaments traditionnels pour le traitement, car ils peuvent affecter la formation des organes et des systèmes du bébé. Par conséquent, les médecins recommandent vivement, dès les premiers signes d’une exacerbation de la maladie, de consulter un médecin afin d’éviter des conséquences désagréables et des complications. Seul un spécialiste peut évaluer les risques et les bénéfices escomptés de l'utilisation de l'un ou l'autre médicament et recommander un traitement sans danger pour la cystite pendant la grossesse.

La cystite est une inflammation de la paroi interne de la vessie, d'origine infectieuse ou non infectieuse. La méthode de traitement dépend de la nature de la pathologie, du type d'irritant, de la sensibilité à certains médicaments et des signes cliniques caractéristiques.

Est-il possible de ne pas traiter l'inflammation de la vessie pendant la grossesse?

La cystite au début de la grossesse est considérée comme un événement fréquent. Pendant cette période, la femme subit une diminution naturelle de la défense immunitaire et de la résistance corporelle, ce qui est nécessaire au développement normal du fœtus. En raison de telles circonstances, des microorganismes nuisibles qui étaient auparavant supprimés par des propriétés protectrices sont activés. Par conséquent, dans l'évolution chronique de la maladie, une aggravation survient chez 9 femmes sur 10 et une forme aiguë de la pathologie se développe chez 1 femme enceinte sur 10.

Le traitement de la cystite en début de grossesse est impératif. Si vous ne faites pas attention à la pathologie pendant une longue période, le risque de complications augmentera. Une maladie chronique est une conséquence fréquente de la cystite aiguë. Si vous n'effectuez pas de traitement en cas de récidive, l'infection peut se propager par la voie ascendante et toucher les reins.

Pendant le port de l'enfant sur les reins, la charge augmentait. Par conséquent, la future mère doit surveiller l'état de l'organe filtrant. Des lésions rénales entraînent des problèmes de tension artérielle et perturbent le système circulatoire. Cette condition menace l'enfant à naître et la vie de la mère.

La cystite au cours du premier trimestre n'est pas différente d'une maladie qui se développe au cours d'autres périodes de la vie. Par conséquent, en cas de sensation de brûlure, de douleur, de crampes pendant la miction, il est nécessaire d’informer à nouveau le médecin.

Quel type de cystite peut être chez les femmes enceintes?

La cystite en début de grossesse peut avoir une origine différente. Par conséquent, il est impossible de dire avec certitude comment traiter une pathologie. Les préparations et les méthodes sont prescrites par un médecin sur la base d'une enquête.

  • Hémorragique. La maladie est déclenchée par des agents infectieux tels que les bacilles intestinaux ou pyo-pus, les entérobactéries, les streptocoques et constitue la forme la plus courante. Dans ce cas, le traitement est effectué avec des antibiotiques. Il convient de garder à l’esprit que certains médicaments sont interdits pendant la grossesse de 1 à 16 semaines.
  • Interstitiel La pathologie est accompagnée d'une inflammation non infectieuse. Cela signifie que la maladie a provoqué des irritants, tels que des allergènes ou des médicaments. Dans le traitement de cette forme d'antibiotiques ne sont pas prescrits. Les anti-inflammatoires, les sédatifs et les analgésiques sont à la base du traitement de la cystite au cours du premier trimestre.
  • Rayonnement. Un événement rare pendant la grossesse, car il est causé par des radiations - une procédure incompatible avec la planification de la conception. Il est possible de guérir cette forme d'inflammation à l'aide de médicaments symptomatiques - antispasmodiques, sédatifs et médicaments qui accélèrent la régénération.
  • Sexuelle Cette cystite pendant la grossesse est exacerbée si l’infection s’est produite plus tôt. Les symptômes de la pathologie sont amplifiés immédiatement après un contact sexuel sans barrière constituant un moyen de protection. Le fait est que l'intimité provoque un changement de la microflore. Avec la pénétration de microorganismes pathogènes ou conditionnellement pathogènes dans l'urètre, des signes de la maladie apparaissent. Pour l’inflammation sexuelle de la vessie, on utilise des antiseptiques, des sédatifs et des diurétiques.

Premiers secours à la maison

Au début de la grossesse, il est important de bien différencier les symptômes de la cystite. Des mictions fréquentes, des douleurs abdominales et une sensation de brûlure lors de l'écoulement de l'urine peuvent être accompagnées par des affections plus graves, telles que la néphrite ou les complications de la grossesse. Par conséquent, après les premiers soins, il est nécessaire de consulter un gynécologue, un urologue ou un médecin généraliste.

La première chose à faire avec les signes d'inflammation dans la vessie est de normaliser le régime alimentaire. Le poivre, les aliments salés, fumés, gras et frits devraient être exclus de votre alimentation. Les femmes enceintes aux premiers stades ont souvent une toxicose. Il s'accompagne d'une distorsion des préférences gustatives. En règle générale, la future mère tire sur salé ou sucré. Des produits similaires lors du traitement de l'inflammation doivent être exclus. La normalisation du régime d'alcool est la deuxième étape importante des premiers secours. La future mère doit consommer au moins un litre et demi d’eau par jour, s’il n’ya pas de contre-indication à cela.

La réponse à la question de savoir si la cystite est dangereuse en début de grossesse est positive. Le premier trimestre est considéré comme une période critique. L'inflammation de la vessie dans les jambes ne peut être tolérée, surtout si elle est accompagnée de fièvre. Vous devez vous conformer au repos au lit et prendre strictement les médicaments prescrits par un spécialiste.

Méthodes traditionnelles

Que faire dans les premiers stades - incitera les résultats des analyses. Si la cystite chez la femme enceinte est provoquée par un agent infectieux, alors les antibiotiques sont indispensables. Pratiquement tous les médicaments sont interdits jusqu'à la 16e semaine de grossesse et ne sont prescrits que si les bénéfices sont supérieurs aux risques.

Les entreprises pharmacologiques modernes produisent également des inflammations de la vessie à base de plantes. Il semblerait qu'ils ne représentent aucun danger pour la future mère, car ils sont créés à partir de composants naturels. En même temps, ce sont des allergènes. Par conséquent, il est également nécessaire de prendre de tels fonds avec une extrême prudence.

Pour éliminer les symptômes désagréables, il est recommandé d'utiliser des sédatifs anesthésiques, antispasmodiques. La médecine alternative vous permet d'éliminer les manifestations désagréables sans menacer l'enfant à naître.

  1. Antibiotiques. Les préparations à base de pénicilline - Amoxiclav, Amoxicillin - sont les agents les plus sûrs pour le traitement de l’origine infectieuse de la cystite aux premiers stades. Monural est un bon résultat - granules antibactériennes.
  2. Moyens d'augmenter l'immunité. La raison de l'apparition d'une inflammation au cours du premier trimestre de la grossesse est une diminution de la résistance corporelle. Cependant, l'utilisation d'immunomodulateurs est impossible car ils créent un risque de grossesse. Pour augmenter la résistance du corps, on prescrit à la future mère des complexes vitaminiques: Vitrum, Elevit.
  3. Diurétique. L'utilisation de diurétiques est recommandée dès les premiers signes d'une maladie menaçant une nouvelle maladie. Ils sont nécessaires pour améliorer les processus métaboliques et le nettoyage constant de la vessie afin d'éliminer les agents pathogènes. Pendant la grossesse, on utilise: thé au rein, monurel, feuilles d’airelles, cystone, canephron, etc.
  4. Le traitement symptomatique consiste à aider à résoudre les problèmes existants. Très souvent, la cystite précoce est accompagnée de fièvre. Pendant la grossesse, les antipyrétiques traditionnels ne peuvent pas être utilisés. Au premier trimestre, il est permis de ne prendre que des médicaments à base de paracétamol à la dose minimale. Pour l’effet antispasmodique, les comprimés Noshpa ou les suppositoires Papaverine sont recommandés.

Options pour la médecine alternative

Les médecins traitants ne recommandent pas fortement à la future mère d’utiliser les recettes de la grand-mère pour la cystite au cours de la première semaine de grossesse. De nombreux remèdes populaires peuvent être dangereux pour le bébé et l’état général de la femme. Cependant, les patients suivent les conseils de connaissances et de petites amies expérimentées. Les résultats du traitement ne peuvent être prédits. De telles manipulations ne sauveront pas de la cystite infectieuse, mais l’origine non infectieuse de la pathologie permet l’utilisation de techniques similaires.

La consommation régulière de boissons aux fruits riches en vitamine C (canneberges, groseilles, canneberges) aura un effet diurétique et anti-inflammatoire. Vous pouvez les faire cuire à partir de baies fraîches ou congelées et les utiliser en quantité illimitée s'il n'y a pas d'allergie. Remplacer une telle boisson peut être sur la camomille anti-inflammatoire. Dans le bouillon, vous pouvez ajouter du thym et du gingembre - ils donneront un effet antiseptique. Le persil a un effet positif sur l'état des reins et de la vessie en cas de cystite, mais la décoction de cette plante doit être prise avec précaution. Persil est capable de provoquer la menace d'avortement.

Outre les moyens traditionnels d'administration orale, vous pouvez utiliser des médicaments à usage local. Un bon effet anesthésique et antispasmodique donne une décoction de feuille de laurier. De plus, ce fluide a un effet anti-inflammatoire. Si vous prenez régulièrement un bain de thé au laurier, vous pourrez oublier les signes de cystite dans quelques jours et éviter ainsi une grossesse précoce.

Intervention précoce interdite

Dans le traitement de l'inflammation de la vessie dans la période de porter un enfant dans les premiers stades, il est impossible d'effectuer les actions suivantes:

  • auto-antibactériens, analgésiques et autres médicaments;
  • réchauffer le bas-ventre et le périnée;
  • prendre un bain de vapeur, un sauna ou un bain chaud;
  • monter les pieds;
  • avoir l'envie d'uriner;
  • annuler les médicaments prescrits par un médecin avant la date limite.

Le traitement du processus inflammatoire pour chaque cas clinique est sélectionné individuellement. Par conséquent, vous ne pouvez pas être nivelé sur les médicaments qui sont prescrits à d'autres femmes enceintes dans la période précoce. S'il n'est pas possible de prendre des agents antibactériens ou si la menace d'utilisation ne répond pas aux attentes, il est recommandé de procéder à des installations. La procédure est effectuée exclusivement dans l'enceinte de l'établissement médical par des spécialistes expérimentés. Au cours de l'installation, un médicament est injecté dans la cavité de la vessie au moyen d'un cathéter. Il a un effet curatif mais n'entre pas dans la circulation systémique et ne peut donc pas nuire à l'enfant à naître. L'efficacité des installations est élevée quel que soit le type d'inflammation de la vessie.

Cystite en début de grossesse: traitement, symptômes, effets

La cystite est une maladie infectieuse du tractus urinaire inférieur qui se manifeste par une inflammation, un dysfonctionnement des organes urinaires et une modification des sédiments urinaires. La cystite au cours des premiers stades de la grossesse peut survenir sous forme aiguë ou chronique.

Chez les femmes enceintes, en liaison avec l'altération fonctionnelle et hormonale du corps, la pathologie est fréquente: femmes se plaignant de mictions fréquentes et douloureuses, de douleurs dans la région hypogastrique, d'une faible fièvre, d'une faiblesse. L'urine devient trouble avec une odeur âcre, parfois mélangée à du sang. Avant de décider quoi et comment traiter cette maladie, vous devez être examiné. Le traitement ne peut être prescrit que par un médecin, il comprend généralement un traitement antibactérien et anti-inflammatoire, des médicaments qui améliorent la circulation sanguine dans la paroi de la vessie.

Table des matières

Causes de la cystite en début de gestation

La cystite chez les femmes enceintes à un stade précoce peut être le résultat d'une exacerbation d'une maladie chronique préexistante ou peut survenir pour la première fois.

Les principales causes de la maladie:

  1. La progestérone, qui a considérablement augmenté depuis le début de la grossesse, réduit le tonus musculaire des voies urinaires inférieures. Une contraction complète de la vessie pendant la miction devient impossible. L'urine restante dans le corps est un milieu fertile pour la reproduction des agents pathogènes.
  2. Afin d'empêcher le rejet de l'embryon en tant que corps étranger, les femmes enceintes subissent une forte diminution de l'immunité, ce qui contribue également au développement de l'infection.

Les facteurs contributifs de la maladie comprennent:

  • l'hypovitaminose;
  • l'hypothermie;
  • manque constant de sommeil, surmenage, stress;
  • abus des aliments frits et épicés;
  • manque d'hygiène vie sexuelle;
  • porter des sous-vêtements

Afin de guérir la maladie le plus tôt possible, il est nécessaire d'exclure les facteurs contribuant à la maladie.

Les symptômes

La cystite en début de grossesse entraîne des symptômes caractéristiques:

  • douleur dans la région hypogastrique (projection de la vessie);
  • chez les femmes enceintes, sensation constante de surpeuplement de la vessie;
  • au cours des mictions fréquentes, les patients souffrent de douleurs et de brûlures le long de l'urètre.

Cystite aiguë

La cystite aiguë aux premiers stades survient le plus souvent soudainement.

  1. La température monte, il y a une forte faiblesse, de la somnolence.
  2. Préoccupé par la douleur intense dans l'hypogastrium.
  3. Sensation de brûlure dans l'urètre, aggravée pendant la miction.
  4. L'urine devient trouble avec une odeur désagréable.

Lorsque les premiers signes de cystite aiguë apparaissent, le patient doit consulter un médecin.

Cystite chronique

Le tableau clinique de l’inflammation chronique est généralement flou. Cystite chronique pendant la grossesse dans les premiers stades entre souvent dans la phase aiguë.

  • douleur modérée dans la région sus-pubienne;
  • phénomènes dysuriques - miction altérée;
  • légère brûlure dans l'urètre.

Le principal danger de la cystite chronique est le risque d’implication des reins dans le processus pathologique, qui non seulement complique le processus de portage, mais met également en danger la vie de la mère.

Cystite précoce avant retard

Dès les premières heures de la gestation, même avant le délai fixé pour la menstruation, les femmes enceintes subissent d'importants changements hormonaux et fonctionnels dans le corps:

  • la production de progestérone augmente;
  • augmente la circulation sanguine des organes pelviens;
  • contractilité réduite de l'utérus, de l'intestin grêle, de la vessie.
  • une immunosuppression survient - suppression du système immunitaire.

Tout cela conduit à la création de conditions propices à l’infection et à la croissance de micro-organismes pathologiques, y compris l’infection de la vessie.

Ainsi, au tout début de la grossesse, des conditions sont créées pour l’apparition de la cystite, mais la cystite ne peut être perçue comme un signe de grossesse à un stade précoce. C'est une maladie infectieuse qui nécessite un traitement immédiat.

Les effets de l'inflammation de la vessie dans les premiers stades de la gestation

La cystite pendant la grossesse apporte beaucoup d'inconvénients: douleurs abdominales constantes, sommeil nocturne frustré, phénomènes dysuriques - tout cela provoque une détresse émotionnelle chez la femme enceinte.

Mais les complications de la maladie sont des conditions incomparablement plus graves, c’est ce qui constitue une dangereuse cystite aux premiers stades de la gestation. Si elle n’est pas traitée, la cystite gravidique peut avoir les effets les plus graves.

L'infection ascendante peut se propager aux reins avec le développement d'une pyélonéphrite, conduisant souvent à une prééclampsie, à une insuffisance placentaire, à une infection intra-utérine du fœtus, au développement d'un état septique chez une femme enceinte. Les effets de la cystite pendant la grossesse peuvent même mettre en danger la vie d'une femme.

Diagnostics

Avant d’affecter le traitement le plus efficace et le plus sûr, décidez comment traiter la cystite en début de grossesse, vous avez besoin d’un examen diagnostique complet:

  1. Analyse générale de l'urine (déterminer le nombre de leucocytes, érythrocytes, protéines, enregistrer la présence de bactéries), si nécessaire, effectuer une analyse selon Nechyporenko et Zimnitsky.
  2. Examen bactériologique de l'urine afin de déterminer le micro-organisme qui a provoqué la maladie et quels antibiotiques l'affectent.
  3. Echographie du système urinaire. C'est une méthode totalement sûre pour détecter les changements dans la vessie et déterminer dans quelle mesure les reins sont impliqués dans le processus.
  4. Cystoscopie - la méthode est rarement utilisée, en particulier au stade aigu, car elle risque de provoquer une généralisation de l'infection et de provoquer des contractions toniques de l'utérus, pouvant entraîner une fausse couche.

Traitement

C'est important! Le traitement de la cystite chez les femmes enceintes aux premiers stades est très difficile, même pour les médecins. L'auto-traitement en particulier pendant la grossesse n'est pas recommandé.

La difficulté réside dans le fait que de nombreux médicaments utilisés pour traiter la cystite avant la conception sont indésirables au début de la gestation et que certains sont strictement interdits pendant la grossesse. Chaque médecin sait que traiter un patient dans cette situation avec un médicament revient à assumer la responsabilité de la santé de la mère et de son enfant.

Produits pharmaceutiques modernes, propose d'utiliser les groupes de médicaments suivants:

  • uroseptiques (Ecofomural, Monural);
  • antibiotiques (Amoxiclav, Panklav, Ecoclav);
  • Phytomedicals (Canephron).

Avant de traiter une femme enceinte avec des antibiotiques ou des uroseptiques, le médecin doit examiner attentivement la situation. N'importe lequel de ces médicaments ne sera prescrit que si les avantages pour la mère de son utilisation seront largement supérieurs à l'effet tératogène éventuel.

Aux premiers stades de la gestation, ces médicaments sont souvent administrés localement par instillation. La procédure vous permet de soulager rapidement les symptômes de l'inflammation, les effets secondaires indésirables se produisent beaucoup moins fréquemment.

Médicaments antibactériens

Aux premiers stades de la grossesse, la cystite est traitée avec les groupes d'antibiotiques suivants:

  • pénicillines semi-synthétiques (Amoxiclav, Augmentin);
  • les céphalosporines (Ceforal, Supraks);
  • fosfomycine (Ecofomural, Monural).

Monural - un médicament qui ne se lie pas aux protéines plasmatiques. Il s'accumule principalement dans l'urine, où il atteint une concentration élevée. La concentration en médicament thérapeutique est maintenue pendant deux jours. Ce médicament est très attrayant pour les patients traités en une seule dose. Examens gynécologues et urologues sur le médicament le plus bon.

Mais quel type d'antibiotique le médecin devrait-il décider?

Médicaments à base de plantes

Les phytopreparations sont souvent utilisées dans le traitement de la cystite: Urolesan, Fitolysin, Cyston, Canephron.

Canephron, l'utilisation d'autres médicaments au cours des premières semaines de gestation n'est pas officiellement autorisée, car il n'existe aucune donnée scientifique sur leurs propriétés tératogènes, leurs effets sur le fœtus et le déroulement de la grossesse.

Tableau 1. Drogues à base de plantes

Traitement de la cystite en début de grossesse

Laisser un commentaire

Pour 12 types de cystite, la cystite au début de la grossesse est la plus fréquente. Il est nécessaire de traiter la cystite en début de grossesse avec prudence. Chaque année, 20% des femmes souffrent de cystite dans le monde. Comparés aux femmes, les hommes sont moins souvent confrontés au problème. Les femmes enceintes sont les plus vulnérables. Tout s'explique par la structure des organes internes du sexe masculin et féminin.

Les changements physiologiques et hormonaux au cours de la gestation provoquent souvent une inflammation de la vessie.

Cystite en début de grossesse

Caractéristiques du développement de la maladie au premier trimestre

Beaucoup de femmes, ne connaissant pas leur situation, vont chez le médecin avec une exacerbation de la cystite. En raison de changements dans les niveaux hormonaux et d'une diminution du système immunitaire, des symptômes désagréables apparaissent dans la lutte contre diverses infections. Les gynécologues reconnaissent la cystite comme le premier signe de grossesse. Étant donné que beaucoup de femmes après la conception le 2-3ème jour se sentent mal à l'aise dans la vessie. Après la conception, le corps de la femme produit une quantité énorme d’hormones (progestérone, œstrogène et hCG). D'autre part, le corps perçoit les changements comme des processus étrangers et commence à les gérer, la réaction de la défense diminue et la vulnérabilité apparaît. Ce processus affecte la microflore du système urogénital et les bactéries envahissent le corps sans obstruction - cela peut causer une gêne.

Causes et symptômes

La maladie est causée par une inflammation de la vessie. La cystite est divisée en types: nature infectieuse et non infectieuse. La cystite infectieuse progresse même en présence de diverses infections dans le corps: chlamydia, E. coli, streptocoques et autres. Ce dernier type apparaît dans le processus d'hypothermie, de surmenage, de dysbiose, d'irritation de la vessie. Avec la cystite, la miction augmente, des douleurs dans le bas de l'abdomen ou une sensation de brûlure sont ressenties, l'urine devient trouble ou avec des impuretés dans le sang et même avec une odeur spécifique, l'état de santé général se dégrade, la température corporelle augmente. Qui a eu la cystite plusieurs fois, il peut devenir chronique.

L'effet de la cystite sur le déroulement de la grossesse

Tout ce qui se passe avec le corps d'une femme enceinte est affiché sur le bébé à naître. Même avant le retard du cycle menstruel, la cystite est considérée comme un signe de grossesse. Mais si vous ne prenez aucune mesure, la maladie peut se propager à l’avenir aux reins et se transformer en pyélonéphrite, ce qui entraîne de nombreuses naissances prématurées. Avec une forte infection, ce qui est très rare, il est possible que le bébé meure dans l'utérus. Identifier la cystite pendant la grossesse est très important, car l’utilisation d’antibiotiques puissants a des conséquences négatives pour le fœtus. Vous ne pouvez pas vous soigner vous-même.

Comment reconnaître la maladie à temps?

Avec les premiers symptômes de la cystite pendant la grossesse, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Le diagnostic d'une maladie implique la collecte et la réussite des tests. Tout d’abord, il s’agit d’une analyse d’urine générale, d’un diagnostic par ultrasons et, parfois, d’une cystoscopie prescrite pour examiner en détail toutes les voies urinaires. Ces analyses vous permettent de bien diagnostiquer et de prendre les mesures nécessaires. La pratique montre que la cystite pendant la grossesse ne s’exprime pas elle-même, mais existe dans le corps. Par conséquent, il est important de passer tous les tests pendant toute la grossesse à temps afin d'éviter toute maladie. Chez certaines femmes, juste sous le signe de la conception, apparaissent des symptômes très similaires à ceux de la cystite.

Les spécificités du traitement de la cystite chez la femme enceinte

Le traitement de la cystite chez la femme enceinte présente une caractéristique particulière. En l'absence de maladies graves et si le travail des reins n'est pas altéré, vous devez consommer beaucoup de liquide. Il est également important de suivre un régime alimentaire spécial et de prendre des antibiotiques spéciaux qui ne nuisent pas à l'enfant, mais uniquement sur les conseils d'un médecin. Vous devez respecter les règles d'hygiène personnelle et porter des sous-vêtements de haute qualité, de préférence en coton, qui abandonnent complètement les matières synthétiques.

Mode de consommation

La vessie pendant la grossesse est en stress accru. Et dans le diagnostic de la maladie est utile d'utiliser beaucoup de liquide. Il aide à éliminer tous les microorganismes et toxines inutiles. Pour boire chaque jour, vous avez besoin de 2,5 litres de liquide maximum, mais pas moins que le taux quotidien. Le jus ou le jus de canneberge, ainsi que l’eau minérale médicinale seront utiles. Aucun gonflement n'est détecté jusqu'à la 12ème semaine de grossesse. Mais pour le prévenir, il est important de réduire la consommation de sel.

Suivre un régime

En début de grossesse et de cystite, il est important de suivre un régime. Vous ne pouvez pas manger de nourriture, ce qui irrite seulement la vessie et aggrave le processus inflammatoire. Il est nécessaire d'exclure du régime alimentaire une variété de viandes fumées, d'épices, d'ail, d'oignons, de boissons fortement gazéifiées et alcoolisées, de thé et de café fortement brassés. Il devrait manger plus de fruits et légumes frais. Le melon et la pastèque ont un effet curatif, car ils ont un effet diurétique inhérent.

Traitement médicamenteux

L'automédication est contre-indiquée, car l'utilisation de drogues sans la nomination d'un spécialiste peut nuire grandement à l'enfant. Le médecin traitant choisit individuellement ce qu'il faut traiter, en fonction de la semaine de grossesse et de la gravité de l'évolution de la maladie. Au cours du premier trimestre de la grossesse, les uroseptiques sont recommandés. Ils comprennent des herbes médicinales et ont une nature plus bénigne: «Kanefron» et «Urolesan». Des médicaments peuvent être prescrits, quelle que soit la semaine de la grossesse, mais en fonction des tests effectués:

  • antibiotiques - Céfuroxime, Ceftibuten, Céfazoline, Nitrofurantoïne, Céftriaxone, Amoxiclav, Ampicilline et Monural;
  • agents antifongiques - Mikosept, Fluconazole, Lamisil;
  • médicaments antiviraux - Interféron, Viferon, Anaferon, Acyclovir;
  • médicaments antiprotozoaires - métronidazole, ornidazole;
  • analgésiques - "No-shpa."
Retour à la table des matières

Remèdes populaires contre la cystite et méthodes de traitement

Comment traiter les remèdes populaires, vous devez consulter votre médecin, car toutes les méthodes et tous les moyens ne sont pas efficaces, surtout s’ils sont utilisés avec des médicaments. Habituellement assigné à l'utilisation de tisanes avec un effet diurétique, qui aident à faire sortir l'infection. Ceux-ci comprennent la prêle, les fleurs et les feuilles des gryzhnik, de la busserole, de la soie de maïs, du millepertuis, de la rose de chien et de la camomille, qui possède des propriétés anti-inflammatoires. Dans les premiers jours de la grossesse, il est recommandé de commencer à boire de la sève de bouleau, du jus ainsi que du thé de chicorée, échinacée, airelles rouges et canneberges. Les herbes agissent sur le corps, soulagent l'inflammation et la douleur en urinant, éliminent l'excès de liquide et détruisent les virus. Il est important que les herbes aient une odeur bonne et prononcée, sinon elles sont périmées et perdent leurs propriétés cicatrisantes.

Traitement d'instillation

Pendant la grossesse, la cystite est indiquée par un signe de croissance de l'utérus. Il exerce une pression sur la vessie, de sorte que l'urine stagne et provoque une inflammation. Si la maladie est chronique et que les antibiotiques n’aident pas, l’instillation de la vessie est utilisée. L'avantage de cette méthode réside dans le fait que le médicament est injecté dans la vessie à l'aide d'un cathéter spécial et qu'il agit sans aucun doute dans l'organe, ce qui a un effet minimal sur les autres systèmes de l'organisme. De cette façon, la membrane muqueuse est restaurée. Le médecin choisit le nombre de procédures individuellement, mais pour celles qui sont en position, le nombre minimum.

Prévention

Les mictions fréquentes sont considérées comme un signe de grossesse, surtout la nuit et le matin. Pour prévenir cette maladie, vous devez suivre quelques règles simples. Il est nécessaire d'observer l'hygiène personnelle, utilisez les moyens pour l'hygiène intime. Douche recommandée le matin et le soir. Il est important de porter des sous-vêtements confortables et de haute qualité, de remettre les ficelles, et les vêtements doivent aussi être de saison. Il faut se méfier de l'hypothermie, ne pas ignorer l'envie de aller aux toilettes, pour éviter la stagnation de l'urine. Il est important de s'en tenir à un régime, il vaut la peine de refuser de salé, fumé, faites attention aux produits à base de lait fermenté et aux fruits et légumes frais. En fait, il est plus facile de prévenir une maladie que de la combattre.

Cystite précoce: une pathologie dangereuse ou un signe précoce de grossesse?

La cystite est un phénomène très courant au cours du premier trimestre de la grossesse. Elle est confrontée à une cystite ou à une inflammation des parois de la vessie, chaque dixième femme attendant un enfant.

La fréquence de la maladie dans la période d'attente de l'enfant est due aux changements hormonaux et physiologiques caractéristiques de cette période, et surtout à l'affaiblissement du système immunitaire.

Raisons

La cystite est une maladie à prédominance féminine en raison des caractéristiques de son anatomie, à savoir l'urètre court et large et sa proximité avec le vagin. Une telle structure anatomique augmente le risque d'infection de la vessie.

Pendant la grossesse, ce malheur survient le plus souvent en raison de la suppression de l'immunité.

De plus, pendant la grossesse, la microflore vaginale peut changer sous l’influence des changements hormonaux. Les agents pathogènes du vagin, pénétrant dans la vessie, entraînent une inflammation.

Les principaux facteurs qui augmentent le risque de cystite:

  • affaiblissement de l'immunité;
  • dysbiose vaginale et intestinale;
  • maladies inflammatoires transférées;
  • surmenage;
  • l'hypothermie;
  • non-respect des normes d'hygiène.

Afin de prévenir l'apparition de la cystite, il est nécessaire de laver les organes génitaux externes au moins une fois par jour. Mais pas plus!

Pendant la grossesse, le secret entre le secret et le vagin augmente, et les femmes commencent souvent à prendre une douche plusieurs fois par jour. Un tel zèle peut entraîner une dysbiose et, par conséquent, une cystite.

Il existe également des formes non infectieuses de la maladie. Ils se produisent beaucoup moins fréquemment que contagieux. Leurs principales raisons sont les suivantes:

  • prendre certains médicaments excrétés dans l'urine;
  • allergique aux cosmétiques, préservatifs, tampons vaginaux.

Symptômes de la cystite

Les symptômes de la maladie peuvent apparaître plus tôt que la future mère n'apprend qu'elle est enceinte.

Les symptômes de la cystite comprennent:

  • miction fréquente d'uriner;
  • sensation de brûlure à la fin de la miction;
  • douleur abdominale basse, mal de dos;
  • augmentation de la température corporelle;
  • urine trouble;
  • changer l'odeur d'urine.

Les sensations douloureuses peuvent être insignifiantes et très fortes, et la température ne monte pas toujours.

En conséquence, il est possible de diagnostiquer la cystite pendant la grossesse uniquement par une combinaison de symptômes.

La cystite est aiguë et chronique. Si une femme souffre d'une forme chronique de la maladie, il est très probable qu'une exacerbation se produira pendant la grossesse. Les manifestations cliniques de la cystite chronique ressemblent aux signes d’aigus, mais sont moins prononcées.

Méthodes de diagnostic de base

Si vous soupçonnez une cystite, effectuez d'abord un test d'urine. Trois méthodes principales sont utilisées:

  • analyse d'urine;
  • analyse d'urine selon nechyporenko;
  • examen bactériologique de l'urine.

L'analyse des urines pendant la grossesse aux premier et deuxième trimestres est effectuée deux fois par mois. Le processus inflammatoire est indiqué par un nombre accru de globules blancs. Si l'analyse générale de l'urine a révélé des données douteuses, une analyse de l'urine selon Nechyporenko aidera à clarifier le diagnostic. Pour déterminer la présence de bactéries dans l'urine, effectuez une culture bactérienne. Bakposev aide également à établir la sensibilité des bactéries aux antibiotiques.

Urine recueillie dans un récipient stérile. S'il est supposé effectuer des remous, il est conseillé d'effectuer l'analyse au plus tard une heure après la collecte.

Ils procèdent également à un examen physique - palpation et percussion de la vessie. De plus, une échographie des reins et de la vessie peut être nécessaire pour clarifier le diagnostic.

Caractéristiques du traitement de la cystite au premier trimestre

Parfois, les symptômes de la cystite ne persistent que 2-3 jours, puis disparaissent sans traitement particulier. Mais plus souvent, un traitement est nécessaire. Comme la cystite est généralement une maladie infectieuse et que de nombreux antibiotiques ne peuvent pas être utilisés au début de la grossesse, le traitement de la cystite au cours de cette période a ses propres caractéristiques.

Mode de consommation

Si la fonction rénale n'est pas altérée et qu'il n'y a pas de maladie cardiaque grave, il est alors très utile de boire beaucoup pour réduire les symptômes. Une quantité accrue de liquide aide à éliminer les agents pathogènes et les toxines de la vessie. Vous pouvez boire l'eau bouillie et le thé comme d'habitude, mais le plus utile est l'eau minérale purifiée.

Particulièrement bon à utiliser lorsque le jus de canneberge de cystite ou le jus de canneberge ou les canneberges. Il est démontré que la canneberge augmente la teneur en acide hippurique dans l'urine et inhibe la croissance des bactéries pathogènes. Il est préférable d'utiliser du jus de canneberge 100% non sucré.

Avant l'apparition de la vingtième semaine de grossesse, il n'y a généralement pas d'œdème. Toutefois, si vous buvez beaucoup de liquide, il est souhaitable de limiter la consommation de sel afin de prévenir l’apparition d’un œdème.

Régime alimentaire

La nutrition pour la cystite doit remplir deux fonctions: rincer la vessie avec beaucoup de liquide et éliminer l’irritation des parois de la vessie. Avec la cystite ne peut pas manger des aliments qui peuvent potentiellement irriter la muqueuse enflammée. Ces produits sont:

  • épices et assaisonnements épicés (poivre noir et rouge, moutarde, raifort, ketchup);
  • les légumes et les herbes qui contiennent beaucoup d'huiles essentielles (ail, oignon, céleri, radis);
  • viande fumée, champignons, bouillons de viande et de poisson;
  • thé fort, café, boissons alcoolisées, boissons gazeuses.

Il est conseillé de manger plus de fruits et légumes frais. Les pastèques et les melons particulièrement utiles dans la cystite ont un effet diurétique.

Si les symptômes de la cystite sont fortement prononcés, vous pouvez vous en tenir à un régime végétarien pendant plusieurs jours, puis ajoutez soigneusement du poisson et de la viande à votre régime.

Pharmacothérapie, pilules approuvées en début de grossesse

La plupart des médicaments en début de grossesse ne sont prescrits que si le bénéfice escompté est supérieur au risque potentiel pour le fœtus.

Si des antibiotiques vous sont prescrits, vous devez les prendre strictement selon le schéma et, dans tous les cas, ne pas dépasser la dose.

Pendant la grossesse, les agents antibactériens sont couramment utilisés pour traiter la cystite. Ce sont principalement des pilules:

En aucun cas, ne prenez pas d'antibiotiques sans ordonnance, pendant la grossesse, cela peut être très dangereux pour le développement du fœtus.

De plus, en cas de cystite au premier trimestre, vous pouvez prendre des uroseptiques sur une base végétale: "Kanefron N", "Urolesan".

Remèdes populaires contre la cystite et méthodes de traitement

Pour le traitement de la cystite, on utilise souvent des infusions d'herbes diverses et d'honoraires urologiques. Beaucoup de gens pensent que le traitement à base de plantes en attendant un enfant est beaucoup plus sûr que d'utiliser des médicaments. Mais ce n'est pas. Certaines herbes contiennent des substances susceptibles d’affecter le développement du fœtus et même de provoquer une fausse couche.

Par exemple, la livrée est souvent utilisée dans les préparations à base de plantes qui aident à traiter la cystite, et cette plante peut déclencher un avortement.

Pendant la grossesse, vous pouvez boire des infusions de feuilles de canneberge. Il faut verser les feuilles écrasées d’airelle avec un verre d’eau bouillante, puis les placer au bain-marie pendant une demi-heure. Ensuite, la perfusion est filtrée et refroidie. Il doit être pris l'estomac vide deux fois par jour.

Vous pouvez également boire du thé à la camomille. Mais le populaire bain de sit-in de décoction de camomille pendant la grossesse est contre-indiqué, comme tout bain chaud. Il y a d'autres herbes qui sont prises pour traiter la cystite pendant la grossesse, mais assurez-vous de consulter votre médecin avant de les utiliser.

Instillation

L'instillation dans la vessie est généralement utilisée dans la cystite chronique afin de restaurer la membrane muqueuse. Lorsque aiguë - ces procédures sont contre-indiquées. Lorsqu'un médecin effectue une instillation, il injecte un certain médicament à travers le cathéter dans la vessie. Ce médicament restaure la surface muqueuse de la vessie et a également un effet antibactérien.

Pour les femmes enceintes atteintes de cystite chronique, il existe des schémas posologiques spéciaux, généralement limités à une ou deux interventions.

La cystite n'est pas une maladie aussi inoffensive. La cystite lancée, survenue pendant la grossesse, peut entraîner une maladie rénale et, par voie de conséquence, des complications lors de l'accouchement. Soyez attentif à vous-même, essayez de ne pas provoquer le développement de cette maladie et contactez votre médecin dès les premiers symptômes.

Trichopolum dans le traitement de la cystite

Traitement de la pyélonéphrite chronique au stade aigu