Herbes pour l'inflammation des reins - un outil accessible à tous

À propos des maladies qui se développent dans les reins doivent en savoir le plus possible. Cela s'applique non seulement à la femme, mais également au mâle. Le double organe sert de filtre naturel pour tout le corps, nettoyant et éliminant toutes les substances négatives. Toxines et scories, alcool et pesticides obtenus avec des légumes et des fruits. Énumérer toutes les possibilités des reins peut être long, mais comment éliminer les problèmes qui surgissent de temps en temps, chaque personne. L'un des problèmes que l'on rencontre souvent dans la pratique est le jade. Ou en d'autres termes l'inflammation des reins. Le processus introduit des modifications pathologiques dans toutes les parties de l'organe: les lobes rénaux, dans les tubules et les vaisseaux. Les médicaments conçus pour éliminer l'inflammation, ne sont pas toujours appropriés en composition et ont également un effet négatif sur le foie. Dans de tels cas, les herbes pour l'inflammation des reins deviennent une priorité pour la thérapie thérapeutique et pour arrêter le processus.

Qu'est-ce qui donne l'impulsion au développement de pathologies?

Le traitement de l'inflammation des reins avec des remèdes populaires ne sera utile que si une personne sait à coup sûr son diagnostic et le provocateur du processus inflammatoire. Néphrite - une maladie qui est divisée en plusieurs types. L’ensemble de l’organe doit être étudié pour savoir combien de personnes ont été touchées. Les maladies concomitantes du jade sont:

Mais ces maladies accompagnent tous les types de maladies. Ce n’est qu’après avoir passé par les mesures de diagnostic que l’on détermine précisément ce qui doit être traité. Pour cela, il existe une classification du jade, reconnue par tous les pays et les médecins du monde:

Ce n’est qu’après qu’une inflammation spécifique des reins a été déterminée que l’on peut procéder à un traitement avec des remèdes populaires ou avec des médicaments. Sinon, le traitement risque de ne pas aboutir et de laisser des traces de la maladie. Et ce sont toujours de nouvelles attaques et maux.

Tous les types de microbes de coccus sont considérés comme des provocateurs de la maladie. Parmi eux, les agents pathogènes les plus probables sont: les streptocoques et les pneumocoques, ainsi que les méningocoques et les gonocoques. Tous ces microbes sont introduits dans le corps humain avec les infections:

  • grippe et infections respiratoires aiguës;
  • paludisme et maux de gorge;
  • streptocricose et rougeole.

Besoin de savoir! Les agents responsables peuvent être des processus inflammatoires infectieux dans d'autres organes. Même l'appendicite habituelle et la forme superficielle d'un mal de gorge stimulent déjà le processus inflammatoire dans l'organe jumelé. Ceux-ci incluent des granulomes dentaires et des problèmes de vésicule biliaire.

Reconnaître et identifier

L'inflammation des reins, leurs symptômes et le traitement des remèdes populaires seront différents, mais pas de manière significative les uns des autres. Afin de poser un diagnostic précis, vous devrez passer un examen et prendre ensuite les mesures nécessaires pour créer une thérapie. Il y a des signes que vous pouvez vous remarquer. Si vous prenez les caractéristiques générales de la maladie, celles-ci présentent des similitudes avec d'autres maladies non associées à la néphrite:

  • nausée et essoufflement;
  • mal de tête et faiblesse;
  • douleur lombaire.

Mais l’essentiel reste toujours le symptôme d’une miction fréquente et d’un gonflement de la partie faciale. Déjà plus tard, l'œdème passe aux extrémités et s'accompagne de l'apparition d'une insuffisance cardiovasculaire. Lors du passage des tests d'urine, qui est en soi obligatoire, le technicien de laboratoire remarquera immédiatement une augmentation des normes et des indicateurs d'hématurie, de cylindrurie et d'albuminurie.

Tout cela concerne les premiers signes de jade. Si elles ne sont pas traitées, l'état de la personne qui a entamé le processus d'inflammation s'aggrave et les symptômes prennent de l'ampleur. La maladie devient bien visible sur l'état de la peau. La première chose qui est notée avec la maladie est la peau sèche et un engourdissement des extrémités. Des convulsions peuvent survenir. Une personne avec du jade non traité ne s'en sortira pas avec la pâleur. Très vite, la peau commence à se décoller, une réaction allergique aux tissus et aux aliments. Quant aux cheveux et aux plaques à ongles, ils deviennent fragiles et minces. Naturellement, leur croissance s'arrête.

L'urine change à chaque exacerbation. Et pas seulement en couleur. Un précipité nuageux y apparaît, l’odeur devient âcre et forte. Souvent, le patient sent une odeur agréable. Si la miction est plus fréquente au début de la maladie, il y a beaucoup moins de liquide aux stades suivants à la sortie et la douleur persiste. La présence de flocons et de turbidité est un signal de traitement urgent.

La température corporelle au cours de l'exacerbation de la maladie s'élève au maximum. Pendant les périodes de fluctuations de température, le corps est couvert de sueur froide. Dans le même temps, on observe une augmentation de la pression, des maux de tête et une hémoptysie. Le dernier symptôme est rare. Par conséquent, beaucoup le confondent avec l'apparition de la tuberculose.

Depuis que la maladie a une forme chronique, les périodes de rémission avec la bonne approche des mesures préventives ont une longue période. Si vous permettez des crises fréquentes et ne subissez pas de prophylaxie ni de traitement, la néphrite franchit une nouvelle étape - la mort du glomérule entraîne de tristes conséquences. L'enlèvement du laitier est complètement interrompu, puis l'intoxication est complète.

Si vous traitez le jade à la maison

Foire aux questions chez les patients présentant une inflammation des reins, sur ce qui aide le mieux et sur la possibilité de procéder à un auto-traitement. En principe, rien n’est impossible, mais compte tenu du diagnostic spécifique établi après le diagnostic. En outre, il convient de noter que les herbes à utiliser pour le traitement ne servent pas uniquement à soulager le processus inflammatoire dans les reins. Par conséquent, lors de l’élaboration de votre propre schéma thérapeutique, il convient également de prendre en compte les maladies associées.

Le deuxième élément obligatoire était le choix de la direction de la thérapie. Néanmoins, la même herbe peut être utilisée à différentes fins:

  • pour le nettoyage. Pour cela, mélisse, origan, sureau noir et renouée conviennent. Les herbes sont utilisées le plus souvent comme sédatifs. Le brassage est également strictement conforme à la recette;
  • si nécessaire, enlever les pierres de petite taille et le sable en utilisant d'autres plantes: persil, ortie, genévrier. Et avec la renouée qui mérite d'être prudent. Depuis l'herbe est conçue non seulement pour l'élevage d'Uralites, mais aussi pour le travail amélioré de l'estomac. Par conséquent, la réception ne doit pas coïncider avec le pronon. La liste des herbes médicinales pour cela comprenait la menthe et la prêle.
  1. Plantes de champs et de jardin

Les herbes pour l'inflammation des reins sont le plus souvent utilisées sous forme de frais. Séparément, le résultat et l'effet souhaités ne sont pas ressentis. Naturellement, pour le début, il convient de tirer parti des plantes capables d'éliminer et de normaliser le flux d'urine. La recette la plus réaliste et la plus efficace est la suivante:

  • nous combinons en quantités égales menthe poivrée, ortie, airelles et soie de maïs. Tous les mélanger jusqu'à consistance lisse
  • 200 ml d'eau bouillante suffisent pour utiliser 1 cuillère à soupe. l le mélange obtenu. Nous mettons le feu lentement et nous brûlons pendant un quart d’heure;
  • retirer du feu et fermer hermétiquement pour insister - 6 heures;
  • après cela, filtrer et utiliser uniquement sous forme de chaleur pendant la journée.

Si, avec le jade, vous avez découvert des pierres, utilisez un moyen différent pour éliminer le processus inflammatoire. Il faudra une immortelle, rhubarbe (racine seulement), achillée millefeuille. Tous les ingrédients dans des proportions égales. Le processus de brassage est le même que dans la première version de la décoction. Boire pendant la journée à 400 ml. Mais la décoction est contre-indiquée pendant la grossesse.

Un autre excellent outil est la décoction d’hypericum et de busserole (4 c. À soupe), de feuilles de prêle et de bouleau (3 c. À soupe), de camomille, d’origan, de gryzhnik, de stigmates de maïs 2 c. l Brew seulement pour la nuit. À 400 ml d'eau bouillante, ajoutez 1 c. l se mélange. Le matin, souche après le soudage (5 minutes). Pendant la journée, buvez un verre à petites doses. Première fois l'estomac vide.

De telles recettes sont recommandées strictement pour les maladies concomitantes. Donc, si vous avez des problèmes cardiaques, les infusions d'avoine sont interdites. Quant au mil, il n’est pas recommandé de le boire pour ceux qui ont les diagnostics associés: gastrite, inflammation du pancréas ou du côlon.

La décoction ou l'infusion d'avoine est réalisée comme suit: combinez 2 à 4 ingrédients et laissez évaporer à feu très lent ¼ du liquide. Après refroidissement, utilisez 100 ml à la fois.

Le mil est bien lavé et verse trois litres d'eau bouillante. Bien fermer et envelopper dans une couverture. Assurez-vous qu'il y a un précipité de couleur blanche. Qu'il deviendra une forme posologique. Retirez délicatement le mil, égouttez le liquide en laissant un résidu. Les gruaux peuvent être utilisés plusieurs fois dans le même format de brassage.

L'alimentation est un médicament essentiel

Lors de la prise de médicaments, de médicaments ou d’infusions d’herbes, il convient de rappeler que, sans nutrition diététique, un traitement ne fera pas que s’étirer, mais n’aura pas l’effet recherché. Des aliments bien cuits, ainsi que les produits recommandés, soulagent l’enflure, normalisent la pression et le travail du tractus intestinal. Les composants alimentaires nécessaires sont:

  • réduction à un minimum de nourriture, où beaucoup de protéines;
  • comptage quotidien des calories. Ils ne devraient pas être inférieurs à 3500;
  • réduction de sel;
  • un à deux jours de régimes de famine régulièrement par semaine;
  • interdiction de consommer du chocolat, des épices, des champignons et des légumineuses.

Tous les aliments sont élaborés à partir de soupes allégées, de produits à base de lait fermenté, de pâtes alimentaires et de céréales, de compotes et d’huiles d’origine végétale. Le menu du patient devrait être varié. En outre, il existe une masse de recettes pour la préparation de telles directives diététiques thérapeutiques.

Quelles herbes pouvez-vous boire pour traiter vos reins?

Les reins sont l'organe interne le plus vulnérable de l'humain, responsable de l'excrétion des toxines du corps. L'eau, la nourriture de mauvaise qualité, la consommation d'alcool, les processus inflammatoires se produisant dans le corps affectent négativement leur travail. Le développement de pyélonéphrite, de glomérulonéphrite, de cystite et d'urolithiase est le résultat de l'action agressive de nombreux facteurs pathogènes. Afin de soulager les symptômes de ces maladies et d’empêcher le développement de pathologies plus graves, ils utilisent des médicaments synthétiques ou naturels. Ces derniers sont basés sur l'utilisation de diverses herbes, racines et leurs dérivés.

Traitement des maladies des reins et du système urogénital avec des herbes

Il existe de nombreux noms d'herbes, mais avant de recourir à la phytothérapie, il est nécessaire de comprendre que:

  1. La perfusion ou la décoction des reins sont traités pendant 1 mois. Si le résultat n'est pas observé, le traitement aux herbes pour reins se poursuit, mais utilisez une ordonnance différente.
  2. Une fois tous les 2 mois est une pause de 1-2 semaines.
  3. Environ 1 fois par mois, faire un test d'urine. Il montre la réponse du corps à la thérapie appliquée.

Les effets secondaires après traitement phytothérapeutique sont rarement observés, mais ils ne doivent pas être exclus. Les plantes pour le traitement des reins sont divisées en:

  • anti-inflammatoire;
  • nettoyer le corps des toxines (enlever les pierres);
  • soulager la douleur;
  • prévenir l'apparition et la propagation des cellules cancéreuses.

La phytothérapie n’est pas un substitut complet aux méthodes de traitement traditionnelles, car elle ne doit pas être utilisée à mauvais escient.

Phytothérapie anti-inflammatoire

La pyélonéphrite est une maladie inflammatoire commune des reins. Dans ce contexte, le patient développe une insuffisance rénale et une hypertension. Pour retirer le liquide et éliminer les poches, utilisez:

  • prêle (a un effet diurétique);
  • Busserole (désinfecte le système urogénital);
  • l'avoine (nettoie les reins, enlève le sable et les petites pierres).

La liste des herbes est longue, à vous de décider quelle plante utiliser avec un spécialiste.

La cystite

Pour le traitement de la cystite, les décoctions sont basées sur:

  • millefeuille;
  • Busserole;
  • bourgeons de bouleau;
  • marguerites;
  • feuilles de sauge;
  • soie de maïs;
  • feuilles de cassis et d'eucalyptus.

L'inflammation est localisée dans la vessie, mais ses effets seront désagréables pour les reins. Dose de choc traitée. Il est préparé à partir de: 5 c. l plantes et 1 litre d'eau bouillante. Le bouillon est pris tout au long de la journée par voie orale (par la bouche) et ajouté au bain. Il faut être dans un bain médical pendant 15 minutes. Pour consolider l'effet positif obtenu, un bain est pris 2 à 3 fois par semaine, de préférence tous les deux jours.

Un effet positif rapide est obtenu lors de la prise de médicaments sur ordonnance:

  • les orties, le pied de pied, l'achillée millefeuille et le millepertuis (à peu près les mêmes) sont moulus dans un petit récipient;
  • la poussière qui en résulte est broyée dans un hachoir à viande;
  • prendre 1 cuillère à soupe. verser une cuillère de farine d'herbes et la verser avec 1 litre d'eau;
  • insister 2-3 heures dans un thermos, filtre;

Le médicament est pris 2 fois par jour, 1 verre.

Glomérulonéphrite

Si un patient reçoit un diagnostic de glomérulonéphrite (le symptôme principal de la maladie est un œdème, une fièvre, des frissons, une faiblesse), le jus de céleri l'aidera. Il est utilisé dans 1 cuillère à soupe. l trois fois par jour. Débarrassez-vous des signes de la maladie également avec:

  • décoction de camomille, de cassis et de myrtille;
  • les plantes sont écrasées, mélangées, prises 1 c. l et versez-le 200 ml d'eau;
  • Insistez pour au moins 1 heure, divisée en 4 portions, prenez 1 mois.

D'autres herbes sont également utilisées pour l'inflammation. Par exemple, un bain médical est fait de prêle des champs. Après l'avoir couché plusieurs fois, le patient remarquera une amélioration significative du foie.

Les pousses de prêle contiennent des alcaloïdes, des tanins, des résines, des huiles essentielles et des acides. Pour préparer un bain, il faut remplir 700 à 800 g de prêle avec 2 litres d’eau, cuire pendant 30 minutes, filtrer et ajouter au bain déjà rempli d’eau. La procédure est répétée 2 fois par semaine. Un effet similaire est obtenu lors de l'utilisation d'urée.

Il est impossible d'éliminer les grosses pierres des reins à l'aide d'herbes médicinales, mais un traitement phytothérapeutique permet de traiter facilement les petites pierres et d'empêcher leur croissance ultérieure.

Thérapie nettoyante

Dans la lutte avec le sable dans les reins aider les herbes diurétiques. Ils se débrouillent bien avec des boutons de busserole et de bouleau. La consommation régulière de bouillon empêche une éventuelle stagnation des reins, contribue à l'élimination constante de l'urine.

L'urolithiase est traitée avec:

  • infusions de graines de carotte;
  • décoction de rose sauvage;
  • infusions de fraises et d'airelles.

Au cours de l'exacerbation, la dose est doublée. Comme mentionné ci-dessus, 5 c. 1 litre d'eau bouillante suffit pour soulager les symptômes de la maladie. Pendant les périodes de rémission, la dose d'herbes médicinales est réduite à 2 c. l la quantité d'eau reste la même.

  • Graines de lin rénales bien nettoyées. Pour préparer la perfusion, il faudra 3 c. l graines et 600 ml d'eau. Les graines insistent 2 heures, filtrent, prennent 5 fois par jour, 75-100 ml. Bourgeons complètement nettoyés pendant 2 jours.
  • L’un des meilleurs nettoyants pour les reins est l’immortelle. Pour préparer un médicament à base de celui-ci, prenez 1 c. l sécher les plantes et verser 1 litre d'eau chaude. Insister 10 minutes et prendre une demi-heure avant les repas. Buvez 70 ml du médicament à la fois. Un effet thérapeutique similaire a du thé de thym et d'origan.

S'il y a de la douleur

Beaucoup d'herbes anesthésient, parce qu'elles sont utilisées pour soulager l'état du patient avec l'exacerbation de maladies rénales. Ainsi, un mélange de sauge, de centaurée et de camomille affecte mieux le corps que tout médicament antidouleur. Pour obtenir un médicament efficace, vous avez besoin de:

  • mélanger à parts égales sauge, camomille, centaurée;
  • versez 100 ml d'eau, insistez 15 minutes, prenez 1 c. jusqu'à 12 fois par jour.

L'utilisation des herbes pour la douleur dans les reins dans cette composition est autorisée jusqu'à 2 mois d'affilée.

En cas d'insuffisance rénale, la teinture de marjolaine est prise. Pour cela:

  1. 4 cuillères à soupe l plantes séchées verser 2 c. eau chaude
  2. Ce mélange est versé dans une casserole, recouvert d'un couvercle et mis à chauffer.
  3. Après 2-3 heures, filtrer, absorber au complet à plusieurs reprises.
  4. Le médicament peut être bu avec une maladie rénale pendant 3 semaines. Une interruption de traitement est requise. Sans cela, l'état pourrait empirer.

Traitement de polykystique

Pour combattre les formations kystiques dans les deux reins, vous devez utiliser tous les moyens disponibles, y compris les herbes. Pour améliorer la maladie aidera une racine aconit. Il est utilisé sous forme de teinture. Insister sur la vodka (20 g de racines séchées et 1 l de vodka) pendant plusieurs semaines d'affilée. Environ 1 fois sur 3-4 jours, le médicament est agité. L'efficacité du traitement dépend de la capacité du patient à se conformer au schéma thérapeutique:

  • le premier jour, on dilue une goutte de teinture dans 50 ml d'eau et on la boit d'une gorgée;
  • le deuxième jour, 2 potassium est dilué dans les mêmes 50 ml et également boire.

Augmentez progressivement la dose jusqu'à 10 gouttes par 50 ml. Le médicament en une telle quantité est pris dans les 10 jours. Après cette période, le traitement n'est pas interrompu brusquement, mais ils font comme auparavant, mais dans l'ordre inverse (9,8,7 gouttes, etc.). Annulé seulement le jour 10. Ainsi, l’ensemble du traitement ne dure pas plus d’un mois. À la fin, ils font une pause d'un mois et reprennent le traitement.

Prévention

Afin d'éviter la formation de calculs rénaux, ils utilisent avec succès des feuilles d'églantier, de camomille, de sauge et de cassis.

  1. La meilleure plante médicinale pour la prévention de la maladie rénale - la racine de dogrose. Il est broyé à l’état de poussière, un verre est rempli de 100 g, de 1,5 litre d’eau et bouilli jusqu’à ce que plus du tiers du liquide s’évapore. Vous devez boire 4 c. À soupe d’huile par jour. médicaments. Il est traité pendant 3 semaines, puis une pause de dix jours est prise et le cours se poursuit.
  2. Pour prévenir la formation de phosphates, ils utilisent du mélilot, de l'airelle, de l'immortelle, de l'homère, de la racine de garance. Prendre 1 cuillère à soupe. chaque plante est mélangée, prendre 2 c. l mélanger et verser 0,5 litre. eau chaude Insister 7 à 8 heures, filtrer et prendre jusqu'à 5 fois par jour à raison de 60 ml par heure.
  3. Pour la prévention de l'inflammation utilisé bleuet. Ses fleurs sont également parfaitement adaptées à la pyélonéphrite chronique. 20 g de fleurs versez 250 ml d’eau, insistez 15 minutes, prenez 50 à 60 ml avant un repas. Le traitement dure 1 mois, suivi d'une pause et d'une répétition du cours.

Les herbes sont le moyen le plus sûr de traiter la cystite, la lithiase urinaire, la pyélonéphrite et d’autres maladies rénales. Ils sont utiles pour les reins et le système urogénital, soulagent la douleur et l’inflammation, préviennent la formation et la propagation de cellules cancéreuses, nettoient le corps des toxines et des toxines. Ne pas avoir un effet négatif sur le corps, ce qui devrait être prévu avec l'utilisation de drogues synthétiques. Mais dans le cas d'utilisation d'herbes, vous devez faire attention. Les composants présents dans leur composition peuvent provoquer une forte réaction allergique. Chez les personnes sujettes aux allergies, des éruptions cutanées apparaissent sur la peau, des démangeaisons apparaissent et, dans les cas graves, un œdème de Quincke se forme. Éviter les effets secondaires aidera à respecter le dosage exact et à consulter périodiquement un expert.

Traitement à base de plantes pour les maladies rénales

En cas d'atteinte aux reins, les urologues prescrivent un traitement visant à rétablir la santé des organes et à éliminer la cause de la maladie. Les herbes pour les maladies du rein sont prescrites en fonction de la nature et du type de pathologie vers laquelle le traitement sera dirigé.

Effet thérapeutique des herbes

En médecine traditionnelle, on utilise des herbes dont l'action vise à restaurer la santé du système urinaire, à éliminer l'inflammation, à éliminer l'œdème, à éliminer le sable et les cailloux.

Les herbes dans l'inflammation des reins ont une action anti-inflammatoire et anti-bactérienne, ce qui aide à faire face au problème et à normaliser les indicateurs cliniques d'urine et de sang. Ces plantes sont utilisées dans les maladies inflammatoires: pyélonéphrite, glomérulonéphrite, néphrite. Ils sont également efficaces dans les cas de cystite, d’urétrite et d’autres maladies du système urogénital.

Pour éliminer les poches, on utilise l'herbe médicinale de la renouée qui aide à éliminer l'excès de liquide du corps, à réduire la concentration de sel et la charge sur les organes du système urinaire.

Les herbes pour le traitement de la lithiase urinaire peuvent modifier l’acidité de l’urine et ainsi dissoudre et enlever les calculs rénaux et autres organes urinaires. Ils contiennent de nombreuses vitamines, minéraux, macro et oligo-éléments bénéfiques. Par conséquent, prendre des décoctions et des perfusions aidera non seulement à faire face à la maladie, mais également à améliorer l'immunité locale et générale.

Contre-indications

Malgré les énormes avantages des herbes, il existe un certain nombre de contre-indications à éviter. Il n'est pas recommandé de boire des tisanes et des infusions en cas d'insuffisance rénale ou cardiaque. Cela pourrait entraîner un dysfonctionnement des organes, ce qui entraînerait une détérioration de l'état du patient.

Il est également déconseillé de commencer le traitement avec l’aide d’herbes traditionnelles qui se croisent avec une intolérance à certaines herbes, ce qui peut provoquer des réactions allergiques: poches, éruption cutanée, démangeaisons ou autres effets indésirables.

Lors de la grossesse et de l'allaitement, il est nécessaire de prendre des remèdes à base de plantes médicinales car certaines plantes sont capables de débarrasser le corps des substances bénéfiques nécessaires à la nutrition et d'assurer le fonctionnement normal de la mère et du futur bébé.

La prudence dans l'utilisation des herbes est nécessaire et en violation du flux d'urine et de la lithiase urinaire. Il est nécessaire de sélectionner correctement les préparations à base de plantes, car certaines herbes ont un effet diurétique, ce qui peut provoquer le mouvement de grosses pierres et le chevauchement de l'uretère. Il menace de détérioration, douleur, coupure et rupture de l'uretère.

Herbes avec lithiase urinaire

La phytothérapie est utilisée en complément pour éliminer les calculs des reins et de la vessie. Le traitement principal consiste à prendre des médicaments et à suivre un régime, en fonction de la composition chimique et organique des calculs. Si la taille des formations solides dépasse le diamètre des uretères, ainsi que s'il existe d'autres indications, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Pour dissoudre le calcul, une collection est utilisée: mélisse, sauge, herbe des renouées et rhizomes des hanches, sur la base desquels une infusion est préparée. Pour la cuisson, il est nécessaire de mélanger les matières premières broyées à parts égales et de verser de l'eau bouillante. 60 g d'herbe auront besoin de 500 ml de liquide. Insister pour une demi-heure. Buvez avant chaque repas, 150 ml.

Le thé avec des églantiers, des bourgeons de bouleau, des graines de lin, du fenouil et de l’herbe de fraise aidera à faire face aux néoplasmes de l’urate. Pour le meilleur effet, il est recommandé d'ajouter du persil, ce qui a un effet bénéfique sur les organes du système urinaire. Pour faire du thé, vous aurez besoin de 5 g de chaque plante, que vous devrez remplir avec 0,5 litre d’eau bouillante et laisser reposer pendant 6 heures. Il est recommandé de boire ce thé avant chaque repas avec 100-150 ml.

Avec les calculs de phosphate, il est nécessaire de boire 500 ml d’infusion quotidienne de feuilles de myrtille, de trèfle, d’immortelle, d’agripaume et de teinture de garance. À la quantité spécifiée de fluide, 1 c. À thé est nécessaire. tous les types d'herbe. Insister pour un tel verre est nécessaire tout au long de la journée. Volume journalier divisé en 6 réceptions.

Pour nettoyer les oxalates des reins et des voies urinaires, vous pouvez prendre une infusion de gaulthérie, de mélisse, de busserole et de bleuet. Pour préparer, mélanger 7 g de chaque type et remplir avec de l'eau bouillante dans un volume de 0,5 l. Laissez infuser pendant 5-8 heures. Buvez un demi-verre avant chaque repas.

Herbes dans les pathologies inflammatoires

En cas d'inflammation des reins et de la vessie, une prise régulière de décoction de soie de maïs aide à faire face aux symptômes de la pyélonéphrite et d'autres maladies inflammatoires. Parmi eux, augmentation de la pression intrarénale, provoquant le développement de l'hypertension. En outre, la décoction de soie de maïs aide à faire face au gonflement, améliorant ainsi le passage de l'urine. Pour vous préparer, vous devez prendre 3 c. l Sécher les matières premières, verser de l'eau bouillante dans un volume de 0,3 l puis faire suer pendant quelques minutes à feu doux. Pendant la journée, il est recommandé de prendre 0,25 tasse toutes les 3-4 heures.

Dans les pathologies infectieuses et inflammatoires des reins et de la vessie, l’herbe de Guliavice est considérée comme efficace. Pour le traitement, il est nécessaire de préparer une infusion selon la recette suivante: Verser 10 g de goulivice avec un verre d’eau et laisser refroidir. Prenez cette infusion toutes les deux heures par petites gorgées. Au cours de la journée, vous devez boire un verre d'argent.

Si la maladie rénale est le résultat de pathologies inflammatoires des organes inférieurs du système urinaire, vous devez prendre 600 ml de perfusion d’églantine, de mère et de Potentilla au cours de la journée. Pour sa préparation, vous aurez besoin d'une partie de la collection et de 30 parties d'eau bouillie qui, une fois mélangées, infuser pendant une heure.

Dans les maladies inflammatoires des reins, la cueillette à base de plantes est efficace: 1 partie de feuilles d’ortie, de fraises et de bouleau, ainsi que 2 parties de graines de lin ou de fenouil. Pour la quantité d'herbe spécifiée, vous aurez besoin de 20 parties du liquide. Après le mélange bout, il doit être infusé pendant une heure. Buvez cette infusion quatre fois par jour.

Herbes pour la colique rénale

Pour les maladies du rein de différentes étiologies, le traitement principal peut être complété par des infusions à base de plantes et des décoctions. Selon la nature du syndrome douloureux, diverses herbes sont utilisées. Il convient de rappeler qu’avec l’apparition de coliques néphrétiques et de douleurs dans la région lombaire et le bas de l’abdomen, vous devriez faire appel à un spécialiste.

Pour les douleurs aiguës, qui indiquent souvent la présence de calculs dans les reins et les uretères, on utilise une infusion de chélidoine et une compresse avec des graines de lin ou de fenouil. Pour cuisiner, vous devez verser 2-3 c. l graines avec de l'eau chaude et infuser pendant plusieurs heures pour obtenir une boue épaisse, qui doit ensuite être chauffé et placé dans une gaze ou un bandage. Compresser avec des graines de lin ou de fenouil pour imposer la zone touchée pour la nuit. Au coucher et le matin, vous devez boire 200 ml de décoction de chélidoine: versez 1 partie de la plante avec 11 parties d’eau, laissez mijoter sur le feu après avoir fait bouillir pendant 10 minutes.

Pour soulager la douleur et nettoyer les voies urinaires et les calculs rénaux, la camomille, la menthe poivrée et la mélisse sont utilisées en infusion. Mélangez une partie de l'herbe et 20 parties d'eau bouillante, laissez infuser pendant une demi-heure. Buvez un verre avant chaque repas.

Si vous pensez que le syndrome douloureux est dû à une lithiase urinaire, préparez une décoction de racine de rose sauvage selon la recette suivante: hachez la racine d'églantier (1 part) et versez 20 parts d'eau, amenez à ébullition et rôtissez au feu. Prenez une décoction de deux à six fois un demi-verre.

Si le patient est tourmenté par la néphrite et d’autres pathologies inflammatoires accompagnées de douleur, il est nécessaire de préparer une décoction de feuilles d’airelle. Un tel médicament a une action anti-inflammatoire, diurétique et antispasmodique. Pour la cuisson, vous devez remplir les feuilles avec de l'eau et laisser mijoter sur le feu pendant plusieurs minutes. Cet outil efficace peut être remplacé par du thé.

Pour faire face à la douleur dans les maladies des reins en utilisant une compresse d'huile avec des herbes. Pour sa préparation, faites chauffer toute huile végétale en y ajoutant de la camomille, de l'achillée millefeuille et de l'althéa, en respectant les proportions: pour 100 ml d'huile, 5 g de chaque plante. Dans cette huile végétale, vous devez humidifier une gaze, un chiffon ou un pansement et appliquer sur le point sensible pendant une heure.

Apaisez les coliques néphrétiques qui aident à la décoction de graines de carotte. Pour le préparer, mélangez 50 g de graines et 600 ml d'eau. Amener le mélange à ébullition et laisser mijoter sous le couvercle pendant environ une demi-heure. Laissez le bouillon refroidir. Prenez 10 ml six fois par jour toutes les 2-3 heures.

Herbes diurétiques

Pour rétablir le passage de l’urine, il est nécessaire de prendre une infusion quotidienne de feuilles d’airelles, de menthe, d’ortie et de soie de maïs. Portion quotidienne de perfusion - 0,2 litre, divisée en trois ou quatre doses. Il est nécessaire de mélanger les herbes et de verser de l'eau bouillante en respectant les proportions 1: 100.

Les reins malades pour faire face à l'inflammation et rétablir le passage de l'urine faciliteront l'infusion de la collection suivante: prêle, feuilles de bouleau et fraises, racine de chicorée, graines de cumin, aneth ou fenouil. Prenez une demi-tasse trois fois par jour. Lors du brassage, observez les proportions d'herbes et d'eau 1: 200. Une consommation régulière d'infusion renforcera également les défenses de l'organisme. Vous pouvez prendre la collection après la récupération comme agent prophylactique.

Pour améliorer le flux d'urine, éliminer l'excès de liquide du corps et soulager l'enflure, nous vous recommandons de boire 50 ml d'infusion de pissenlit, de genévrier et de bouleau trois fois par jour. Pour vous préparer, vous aurez besoin de 1 cuillère à soupe. l racine de pissenlit, baies de genièvre, feuilles de bouleau et 400 ml d’eau.

Une perfusion de graines de lin, de fenouil et de baies de genièvre convient aux patients présentant un passage urinaire altéré. Pour préparer, mélangez tous les ingrédients dans un rapport de 4: 1 et versez 1 c. l recueillir deux verres d'eau. La perfusion résultante prise pendant la journée, divisée en 4 doses.

Faire face aux maladies du système urinaire n’est possible qu’avec l’aide d’une thérapie combinée consistant en la prise d’herbes et de médicaments. Selon le médecin, quelles herbes prendre, en fonction du diagnostic et de l’état général du patient.

Comment traiter l'inflammation rénale avec des remèdes populaires à la maison

Le traitement de l'inflammation des reins avec des remèdes populaires est souvent un ordre de grandeur plus efficace qu'un traitement médicamenteux. Les patients qui ont essayé plus d’un médicament en pharmacie prescrit par un médecin se tournent tôt ou tard vers la médecine traditionnelle.

Herbes avec inflammation des reins

Pendant de nombreux siècles, beaucoup d'expérience et de connaissances ont été accumulées sur la manière de réduire l'inflammation des reins par des moyens naturels donnés par Mère Nature. L'un des principaux guérisseurs est considéré comme une plante médicinale.

La moitié est tombé (erva laineux)

Cette plante est un puissant diurétique qui, contrairement aux médicaments pharmacologiques, ne provoque pas de déshydratation dans le corps. Favorise l'excrétion de l'acide urique, de l'urée et des chlorures par les reins pendant la pyélonéphrite, la néphrite, la glomérulonéphrite. De plus, les propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires sont caractéristiques des préparations demi-brûlures.

Décoction

Un récipient rempli d'une tasse d'eau avec deux cuillères à soupe de demi-brûlure séchée, laissez-le pendant un quart d'heure dans un bain-marie. Pour filtrer une solution prête à l'emploi, remplir le volume évaporé avec de l'eau bouillante. Accepter signifie, par demi-tasse avant la nourriture, pas plus de 30 jours.

Infusion

Deux cuillères à soupe la moitié d'une infusion brûlée dans un thermos avec de l'eau bouillante, laissez reposer environ une heure. La perfusion est recommandée dans les formes bénignes de maladies rénales, car elle est moins concentrée que le bouillon.

Contre-indications et effets secondaires

En cas de demi-brûlure, une réaction allergique du corps, se manifestant par des éruptions cutanées, ainsi qu'un amincissement de l'émail des dents sont possibles. Par conséquent, il est recommandé de boire des extraits d'eau d'une plante à travers une paille. Contre-indiqué chez les enfants de moins de 12 ans et les femmes enceintes et allaitantes.

Une demi-brûlure a la capacité d'éliminer le calcium du corps. Par conséquent, la nomination de fonds strictement contre-indiqué dans les maladies associées à une perte intense de calcium, par exemple, l'ostéodystrophie des reins.

Busserole (oreilles d'ours)

Le processus inflammatoire dans les reins est bien neutralisé par les infusions et les décoctions à base de busserole. La plante contient des substances telles que:

  • L'acide gallique et les flavonoïdes ont des propriétés antimicrobiennes.
  • L'acide ursulique a un effet anti-inflammatoire, ainsi qu'un effet antibactérien.
  • L'arbutine, aide à éliminer l'urine du corps, ne permet pas aux reins de ré-absorber le liquide traité.

La busserole a un effet désinfectant sur les reins enflammés. Sa composition contient des composants à action antibactérienne, qui suppriment l'activité vitale des agents pathogènes et réduisent l'inflammation.

Méthodes d'application

La busserole est souvent utilisée comme thé. Un verre d'eau avec 1 c. matières premières verser de l'eau bouillante. Ensuite, vous devez attendre un peu pour que l'herbe se prépare. À boire après le repas comme un thé habituel: le matin, le soir et à la fin du déjeuner. Cette méthode de traitement est utilisée dans la période d'exacerbation de l'inflammation des reins.

Restrictions

Les femmes enceintes doivent prendre ce médicament avec prudence. La Busserole renforce la contraction de l'utérus, ce qui peut déclencher un avortement.

Si vous dépassez la dose recommandée, il pourrait y avoir un trouble de la fonction digestive.

Soie de maïs

La partie velue des épis de maïs s'appelle les stigmates. Ce produit à base de plantes a un effet diurétique prononcé. Il est prescrit en complément du traitement de la néphrite, de la pyélonéphrite et d'autres inflammations rénales.

Le bouillon est préparé dans un bain d'eau. Une cuillère à café de soie de maïs est versée avec un verre d'eau bouillante. Infusé sur un petit feu pendant pas plus de trente minutes. Après refroidissement complet, il est filtré. Buvez deux cuillères à soupe avant les repas.

Contre-indications

La soie de maïs ayant un effet diurétique, elle contribue à la lixiviation du potassium et du magnésium. Si le corps est déficient en ces éléments, il vaut mieux arrêter le traitement. Pour prévenir les effets secondaires, il convient d’ajouter au régime davantage d’aliments contenant les substances mentionnées ci-dessus.

Prêle

Les médecins recommandent cette plante comme un excellent diurétique pouvant rivaliser avec les diurétiques pharmaceutiques. La prêle élimine l'excès de liquide du corps sans perturber, ni même améliorer, l'équilibre de l'eau et du sel. La plante a un foyer anti-inflammatoire, ce qui en fait un ingrédient fréquent dans les collections de reins à base de plantes. C'est aussi un bon antidouleur.

Lorsque l'inflammation des reins utilisait traditionnellement la décoction de la plante. En outre, les bains de vapeur sessile avec prêle brassée facilitent l’état général du patient, aident à améliorer la circulation sanguine dans les reins, éliminent la suppuration et l’inflammation.

Il n'est pas recommandé de collecter la prêle dans les champs ayant subi un traitement chimique. La guérison est principalement une herbe qui pousse sur un sol argileux ou des prairies marécageuses, car elle contient alors beaucoup d’acide silicique.

Comment prendre

Prenez la prêle devrait être un thé tous les jours. Brassée 1 c. herbes à un verre d'eau bouillante. Lorsque l'inflammation des reins prend également le jus de la plante, ce qui élimine bien le processus inflammatoire.
Un autre schéma d'application est également possible. Pour ce faire, vous avez besoin de deux verres d'eau bouillante pour cuire à la vapeur 4 c. À thé. des herbes. Ceci est une dose quotidienne, buvez-le pendant la journée quelques gorgées.

Bain de hanche

La nuit, faites tremper 100 g de prêle dans de l'eau froide. Porter à ébullition et verser dans le bain. Asseyez-vous dedans pour que l'eau recouvre les reins. La procédure prend 20 minutes. Après le bain, n'essuyez pas, mais enveloppez-vous simplement dans une serviette éponge ou un peignoir et allez au lit.

Persil

La perfusion de graines de persil est une méthode éprouvée de guérison des reins. La plante est un excellent diurétique, ce qui la rend indispensable dans le traitement des processus rénaux inflammatoires.
1 cuillère à soupe l Les graines de persil doivent être remplies d’eau purifiée et infusées pendant la nuit. Prenez une demi-tasse trois fois par jour. Le jus de persil est très utile. Pour plus d'effet, il peut être mélangé avec du jus de carotte ou de céleri.

Traitement de l'inflammation des céréales rénales

Pour savoir comment traiter l’inflammation rénale, vous pouvez consulter tous les ouvrages de référence sur la médecine traditionnelle. En règle générale, il existe des recettes utilisant non seulement des herbes, mais également d'autres produits à base de plantes, dont certaines sont des céréales.

Gruau

Dans les formes chroniques de néphrite et d'insuffisance rénale, il faut consommer davantage de farine d'avoine (Hercules). Faire bouillir la bouillie à l'eau, sans ajouter de sel ou de sucre. Vous pouvez passer des journées de jeûne à ne manger que du gruau et à raison de 5 portions de 150 g par jour.

Les bouillons de grains d'avoine entiers ont de fortes propriétés diurétiques. Versez un verre de grain avec quatre tasses d'eau et faites bouillir dans un bain-marie jusqu'à ce que la moitié du volume s'évapore. Ajoutez ensuite 4 c. l chérie et continue d'insister encore cinq minutes. Filtrer, boire une demi-tasse, plusieurs fois par jour.

Pour guérir l'inflammation des reins peut être prendre du bouillon de lait d'avoine. Un verre de lait est une cuillère à soupe de céréales. La dose initiale pour l'administration orale est d'une demi-tasse de perfusion par jour. Chaque jour, il devrait être augmenté, à un litre. Ensuite, la procédure est répétée, mais dans l’ordre inverse, en réduisant la dose au volume initial. Le traitement est effectué jusqu'à quatre fois.

Insister pour que l'avoine soit mieux dans un thermos. Pour ce faire, lavez la croupe, mettez-la dans un récipient et ajoutez de l'eau bouillante. Insister sur pas moins de 12 heures. Ensuite, filtrez et prenez comme petit déjeuner.

Millet

Rincer le verre de mil avec de l'eau. Verser dans un récipient et remplir avec un volume de trois litres d'eau chaude. Couvrir avec quelque chose de chaud et insister à la température ambiante. Prenez la perfusion devrait être en n'importe quelle quantité. Le mil est excellent pour les reins et l'ensemble du système urinaire.

Une autre façon de préparer des médicaments à base de mil - décoction. Faites bouillir une demi-tasse de céréales dans un litre d'eau pendant sept minutes. Lors du traitement de flambées aiguës d'insuffisance rénale, prenez une cuillère à soupe toutes les 10 à 20 minutes.

Bien supprime l'inflammation dans les reins germés grains de mil. Lorsque les germes apparaissent, rincez le tout et séchez. Cuire le porridge sans huile, sel et sucre. Ajoutez au goût des canneberges.

Frais de médicaments

Les préparations à base de plantes sont prescrites pour aider à la thérapie complexe, ainsi que pour la prévention et le traitement des reins à la maison. En règle générale, cela prend des cours, c'est-à-dire que la même collection de plantes est prise pendant un certain temps.

Pour un traitement à long terme, il faudra les plantes suivantes:

Herbes à collecter, arrachez leurs inflorescences, qui seront utilisées dans le traitement. Toutes les matières premières hachent et versent de l'eau bouillante. Boire 1/4 tasse 4 fois par jour. Durée du cours - 3 mois.

Traitement à base de plantes phasé

Et voici un autre schéma de traitement à base de plantes éprouvé pour la pyélonéphrite, la néphrite, la glomérulonéphrite. La thérapie entière se compose de plusieurs étapes.

Dans un premier temps, il est nécessaire de préparer un mélange des plantes suivantes:

  • Busserole - 4 c. l.
  • Sushenitsa - 1 c. À thé;
  • camomille - 1 cuillère à soupe. l

Tous versez un litre d'eau et faites bouillir pendant plusieurs minutes. Prenez 50 ml cinq fois par jour. La durée du traitement est de 10 jours.

La deuxième étape a également lieu avec la réception de la collection rénale de plantes, mais d'une composition différente. Il est nécessaire de recueillir un mélange des plantes suivantes:

  • airelles - 2 c. l.
  • soie de maïs - 2 c. l.
  • Sushenitsa - 1 cuillère à soupe. l

Toutes les matières premières à déplacer, versez un litre d’eau bouillante et maintenez le feu pendant sept minutes au maximum. Prenez vingt jours 5 fois par jour. Dose unique - 50 ml.

Dans la troisième étape, la collection rénale sera composée comme suit:

  • prêle - 4 c. l.
  • renouée - 3 c. l.
  • bleuet - 1 heure l.
  • Tatarnik - 1 cuillère à soupe. l.
  • Sushenitsa - 1 cuillère à soupe. l

Verser de l'eau bouillante sur la matière première dans un volume d'un litre et demi, cuire pendant cinq minutes. Boire 7 fois par jour, 50 ml. Prenez 10 jours, faites une pause pour la même période. Continuez à alterner pendant six mois.

De plus, n'oubliez pas que pendant le traitement des reins, les remèdes populaires doivent être déplacés. Pendant la rémission, vous devriez faire des exercices de gymnastique, marcher plus, faire de la danse légère ou faire ce que vous aimez.

Traitement des reins avec des remèdes populaires: les recettes les plus efficaces

Les maladies rénales nécessitent toujours un traitement rapide, car cet organe associé est responsable du nettoyage du sang et de l'élimination des excès de liquide du corps. Il participe également à la formation d'hormones et au métabolisme. Si une maladie des organes du système excréteur est suspectée, une personne doit consulter un néphrologue dès que possible.

Les thérapies utilisent des médecines traditionnelles et alternatives. Le traitement des remèdes populaires à la maison, à condition qu’il soit correctement mis en œuvre, vous permet de faire face rapidement et efficacement à la maladie.

Les maladies rénales surviennent principalement chez les adultes et se développent pour les raisons suivantes:

  • la présence de foyers d'inflammation non traités dans le corps;
  • violation des règles d'une saine alimentation;
  • utilisation systématique d'eau de mauvaise qualité;
  • l'hypothermie;
  • immunité réduite;
  • perte de poids importante;
  • anomalies congénitales des organes du système excréteur.

Classiquement, toutes les maladies rénales peuvent être divisées en groupes:

  1. 1. Maladies inflammatoires (néphrite): ce groupe comprend la pyélonéphrite, l’hypocrisme acellulaire, la glomérulonéphrite. Ces maladies se développent sous l’influence de la microflore pathogène qui, associée au flux sanguin, se propage dans le corps à partir de foyers inflammatoires non traités. Forme chronique sans symptômes. Pendant l’exacerbation, on observe une température corporelle élevée, des douleurs au bas du dos, des frissons, des nausées et des vomissements. L'inflammation rénale des reins peut entraîner une prostatite chez l'homme, une cystite et une inflammation des organes de reproduction chez la femme, menaçant l'infertilité. Le fait est que l’infection par les reins s’étend vers le bas et peut pénétrer dans les organes voisins. Pour cette raison, ces pathologies doivent être traitées rapidement.
  2. 2. Maladies causées par la formation de calculs dans les reins: ce groupe comprend l'urolithiase, dont les complications sont considérées comme une obstruction des voies urinaires et une insuffisance rénale. Avec la formation et le mouvement d'une pierre dans les reins, une personne peut se sentir mal à l'aise en urinant. Il y a des douleurs dans le bas du dos, qui sont aggravées pendant le mouvement et après une forte consommation d'alcool. Avec une complication infectieuse, la température corporelle augmente.
  3. 3. Maladies provoquées par une insuffisance de l'apport sanguin rénal. Une personne développe des maladies telles que la néphrosclérose, la thromboembolie de l'artère rénale. Les symptômes se manifestent progressivement. Le patient développe une hypertension et les symptômes suivants se manifestent: essoufflement, cyanose des extrémités, prostration générale.

Il existe également des maladies telles que la néphroptose (prolapsus rénal) et un kyste rénal. Le premier est caractérisé par l’adoption d’une position par le rein, qui est significativement différente de la normale, et par sa mobilité considérable. Les principales causes de pathologie sont considérées comme une lésion organique infectieuse, sa lésion ou une perte de poids importante. Le symptôme principal de la maladie est une douleur dans la région de l’organe omis et elle a un caractère progressif.

En ce qui concerne la formation de kystes dans les reins, cette maladie est le plus souvent innée. Le nombre et la taille des kystes peuvent être différents. Au fur et à mesure de leur croissance, le patient présente des symptômes, notamment une hypertension rénale, une douleur sourde dans la région lombaire, un écoulement perturbé de l'urine.

Toutes les maladies rénales nécessitent un traitement à long terme sous la surveillance d'un néphrologue. L'utilisation de méthodes de médecine traditionnelle est un complément efficace à la thérapie. L'utilisation d'herbes vous permet d'éliminer les symptômes, de renforcer le système immunitaire et d'éliminer l'inflammation.

Traitement de l'inflammation des remèdes populaires de reins

Le traitement de l'inflammation des reins avec des remèdes populaires est actuellement l'une des méthodes les plus populaires d'élimination des manifestations de la maladie.

Cette méthode de correction de la maladie peut être utilisée comme méthode auxiliaire de la thérapie principale avec des moyens pharmaceutiques traditionnels, ainsi que comme moyen indépendant de traiter le processus pathologique.

En outre, les recettes traditionnelles aident dans la plupart des cas à prévenir le développement de la maladie et réduisent plusieurs fois le risque d’exacerbation de l’inflammation chronique.

Selon des études statistiques, des maladies inflammatoires des reins (néphrite) sont diagnostiquées chez près de 30 personnes dans notre État, indépendamment de leur âge, de leur sexe ou de leur statut social.

De manière opportune, certaines maladies de la sphère rénale peuvent parfaitement être corrigées, ce qui permet aux patients de se débarrasser du processus pathologique et d’éviter ses complications éventuelles, qui s’accompagnent dans la plupart des cas de violations graves du fonctionnement des principaux organes urinaires.

En bref sur l'inflammation et sa genèse

Les processus inflammatoires nocturnes sont un groupe de maladies dans lesquelles les tissus des organes sont affectés et dont la fonction est altérée. En médecine, il existe plusieurs types d'inflammation rénale, à savoir la pyélonéphrite ou infection du pelvis rénal, la glomérulonéphrite, lorsque les glomérules et la néphrite interstitielle sont impliqués dans la structure de la pathologie avec des modifications douloureuses des structures interstitielles.

Parmi les facteurs qui déclenchent l'apparition des symptômes de la maladie, citons:

  • hypothermie générale;
  • mode de vie sédentaire;
  • faible niveau de réactivité immunitaire;
  • abus d'alcool;
  • mauvaise qualité de la nourriture et régime d'alcool inadéquat;
  • la présence de foyers d'infection chroniques dans le corps;
  • travailler et vivre dans des conditions d'humidité élevée;
  • stress fréquent.

Les reins sont souvent enflammés par d'autres pathologies, notamment:

  • réactions allergiques;
  • néphropathie diabétique;
  • maladies infectieuses vasculaires et lésion athéroscléreuse de leurs parois;
  • intoxication d'origines diverses (sels de métaux lourds, virus, infection bactérienne, substances toxiques, etc.).

Les symptômes diagnostiqués en temps voulu de l'inflammation rénale chez l'adulte et l'enfant constituent une étape importante sur la voie du rétablissement, ce qui permet à la personne malade de réagir rapidement au développement du processus pathologique et de prendre les mesures nécessaires pour l'éliminer.

Le principal symptôme de la douleur lombaire (parfois vive) dans la région lombaire, qui ne dépend pas des tours et du torse, est principalement stable et tend à augmenter après un effort physique.

En outre, les patients se plaignent d'une augmentation de la température corporelle, d'une modification de la qualité de l'urine et d'une augmentation de la fréquence des mictions, de douleurs lors des toilettes, d'indisposition, de perte d'appétit et de performance.

Le traitement de l'inflammation des reins vise à éliminer la douleur, à éliminer la source de l'infection, à activer les processus de régénération des tissus affectés, à stimuler les forces de protection, à éliminer le sable et à stabiliser la santé générale d'une personne.

En médecine classique, cette thérapie est mise en œuvre par la nomination de diurétiques, antibactériens, antihistaminiques, vitamines, glucocorticoïdes et calcium aux patients.

En outre, les patients prennent des antipyrétiques, médicaments à action immunostimulante, anti-inflammatoire, normalisant l’action du flux sanguin.

Les néphrologues modernes ne nient pas l'efficacité des remèdes populaires bien connus, ils sont donc souvent recommandés par leurs patients comme traitement auxiliaire de la pathologie rénale.

Certaines plantes ont des propriétés curatives. Grâce à eux, ils parviennent à se débarrasser de l'inflammation, à améliorer l'immunité, à éliminer les poches et à éliminer le sable du tractus rénal.

Indications pour traitement non conventionnel

Le nombre prédominant de néphrites est caractérisé par les mêmes signes d’un processus inflammatoire, car la plupart des symptômes résultent d’une altération de la fonction de filtration rénale.

Par conséquent, il est habituel de choisir les indications suivantes pour prescrire les remèdes traditionnels au processus pathologique:

  • apparition de gonflement du visage et des membres inférieurs;
  • douleur dans la région lombaire;
  • augmentation de la température totale;
  • l'apparition de globules rouges dans les tests d'urine (hématurie);
  • réduire la quantité d'urine excrétée;
  • cernes sous les yeux.

La thérapie rénale avec des remèdes populaires présente plusieurs avantages, notamment:

  1. pas d'effets négatifs sur le corps;
  2. effet doux d'infusions et de décoctions à base de plantes;
  3. efficacité

Malgré tous les aspects positifs, les remèdes populaires, régénérant les reins, ont plusieurs contre-indications à utiliser. Ils ne doivent pas être utilisés chez les personnes souffrant de formes aiguës de néphrite, accompagnées de fièvre, de manque d’urine, de douleurs intenses, résistantes à la réception des analgésiques.

Vous trouverez une description plus détaillée des variétés, traitements et symptômes du jade dans la vidéo ci-dessous.

Il n'est pas recommandé d'utiliser de telles formes posologiques chez les femmes enceintes, les patients cardiaques et les personnes allergiques.

Caractéristiques de puissance

Les symptômes et le traitement de l'inflammation du tissu rénal dépendent en grande partie de la nature de la nourriture du malade.

Une alimentation déséquilibrée avec une quantité accrue de sel peut provoquer une exacerbation du processus pathologique et réduire l'efficacité des médicaments pour aggraver l'évolution de la maladie. C'est pourquoi, parallèlement à la thérapie principale, les spécialistes prescrivent un régime à leurs patients.

Les médecins recommandent, en cas d'inflammation des reins, de limiter l'ingestion de liquide à 1,5–1,7 litre par jour, afin de prévenir l'apparition d'un œdème. Il est formellement interdit d'inclure des aliments salés, des viandes fumées, des marinades épicées et des produits de conservation. Pendant la période de traitement, il ne faut pas manger de saucisses, de viande de variétés grasses, beaucoup de farine et de sucre.

Lors de l’élaboration du menu du jour, il faut prêter attention au pain de seigle, au son, aux œufs, au poulet, aux légumes et aux fruits frais. Dans ce cas, la meilleure vinaigrette est l'huile d'olive ou de lin, et les herbes, en particulier le basilic, le persil, l'aneth et les oignons verts contribueront à rehausser le goût des plats.

Patients ayant eu des problèmes rénaux, il vaut mieux abandonner l’alcool, le café et les sodas.

Les recettes les plus courantes

Le traitement des maladies rénales à l’aide de recettes populaires ne doit être supervisé que par le médecin traitant, qui conseillera un traitement réellement efficace dans chaque cas clinique spécifique, exclura la présence de contre-indications à l’utilisation du patient et prescrira des dosages adéquats du médicament.

Actuellement, de nombreuses recettes sont connues pour améliorer l'état des reins et stopper la progression de l'inflammation chronique dans leur parenchyme. Voici les plus populaires.

Recette 1. Infusion de plantes efficace avec un effet diurétique prononcé

  • asperges - 1 partie;
  • racine de persil - 1 partie;
  • fenouil - 1 partie;
  • céleri - 1 partie.

Tous les composants doivent être broyés et mélangés. Pour préparer le bouillon, prenez une cuillère à soupe de la composition et versez un verre d'eau froide.

Après avoir duré plusieurs heures, il doit être porté à ébullition et débarrassé de son gâteau. Bouillon prêt à prendre quelques petites gorgées tout au long de la journée.

Une telle infusion cicatrisante nettoie parfaitement les reins des toxines, a un grand effet diurétique et anti-inflammatoire, il est donc utile de l'utiliser non seulement avec du jade, mais également en cas d'infection se propageant vers les voies urinaires.

Recette 2. Décoction de persil au lait

  • racine de persil - 2 morceaux;
  • lait - 0,5 l.

Nettoyez les racines de persil de la saleté et de la grille. La suspension résultante verse du lait et de l’eau en quantités égales. Laisser mijoter le mélange pendant environ 10-15 minutes, puis refroidir et prendre 100 ml trois fois par jour après les repas.

Un tel traitement de racine de persil est un moyen très efficace d’éliminer les manifestations d’une infection chronique au niveau des reins. Son seul inconvénient est la durée du traitement, qui ne devrait pas être inférieure à 12 mois.

Recette 3. Gelée de myrtille

  • baies de myrtille - 0,5 kg;
  • sucre - 1 kg.

Moudre les baies fraîches dans un mélangeur et mélanger avec du sucre. Ensuite, la gelée obtenue est décomposée en petits pots qui doivent être conservés au réfrigérateur. Si nécessaire, dissolvez une cuillère à soupe de gelée dans 100 ml d'eau tiède et prenez-la deux fois par jour.

Cet outil supprime parfaitement les manifestations inflammatoires, aide à éliminer les œdèmes, renforce l'immunité et sature le corps humain en vitamines utiles.

La gelée d’airelle est un médicament à base de plantes idéal pour les patients les plus jeunes qui refusent un médicament amer.

Recette 4. Infusion à base d'herbe tombée à moitié

  • l'herbe est tombée à moitié - 10 g;
  • eau bouillante - 200 ml.

Les parties broyées de la plante versent un verre d’eau bouillante et n’insistent pas plus de deux heures. L'infusion prête doit être prise sous forme de chaleur et trois cuillères à soupe après les repas.

Comme on le sait, l’agent à base de demi-palme a un effet destructeur sur l’émail des dents. Il est donc recommandé, après chaque utilisation, de rincer la cavité buccale avec une solution de soude.

La perfusion de cicatrisation est indiquée chez les patients souffrant d'une inflammation des reins et des voies urinaires, ainsi que les propriétaires de lithiase urinaire qui souhaitent se débarrasser du tartre.

Recette 5. Collection de plantes pour la néphrite d'origine bactérienne

Pour cuisiner, il faut prendre:

  • Yarrow grass - 1 partie;
  • feuilles de cassis de jardin - 1 partie;
  • herbe de succession - 1 partie;
  • fleurs d'ortie sourde - 1 partie;
  • racines de bardane - 2 parties;
  • feuilles de fraise des bois - partie 2;
  • herbe violette à trois feuilles - 2 parties;
  • bourgeons de bouleau - 2 parties;
  • feuilles de busserole - 3 parties.

Deux cuillères à soupe d'un mélange d'herbes versez 1 litre d'eau tiède et laissez bouillir pendant 15 minutes à feu doux. Prêt bouillon à prendre 50 g toutes les deux heures avec des exacerbations de néphrite chronique.

Prévention

Après avoir traité une inflammation des reins avec des remèdes populaires, une personne ne doit pas se détendre. Au contraire, il est important de prendre soin de sa santé, car les affections chroniques de la sphère rénale ont tendance à avoir de fréquentes rechutes.

Pour éviter que cela ne se produise, les patients doivent modifier leur mode de vie et leur régime alimentaire en accordant une plus grande attention à leur corps.

La prophylaxie non spécifique de la néphrite comprend plusieurs points importants, à savoir:

  • normalisation des aliments quotidiens à l'exception des plats salés, des viandes fumées et des marinades;
  • régime d'alcool adéquat;
  • cesser de fumer et de boire de l'alcool;
  • correction des conditions de travail et garantie d'un repos adéquat;
  • éviter l'hypothermie;
  • identification et traitement rapides des affections chroniques des organes internes, en particulier de l'estomac, des muqueuses de la cavité buccale, des amygdales, de la sphère génitale;
  • contrôles réguliers avec des tests.

La prévention de l'inflammation des reins occupe une place importante dans la structure des mesures visant à éliminer l'infection du parenchyme des organes.

Par conséquent, il ne faut pas négliger les méthodes de prévention de la maladie, qui préservent la santé et la fonctionnalité normale du système urinaire.

Toute méthode populaire de traitement des maladies rénales doit être coordonnée avec votre médecin. Sur la méthode de traitement et de purification du bicarbonate de soude, voir la vidéo ci-dessous.

Puis-je attraper une cystite?

Maladies de l'appareil génito-urinaire chez les enfants