Quel régime est prescrit pour les maladies des reins et des voies urinaires?

Un régime alimentaire pour les maladies des reins et des voies urinaires est une condition préalable à la réussite du traitement prescrit par un médecin. Si le patient ne respecte pas les principes d'une bonne nutrition, son traitement peut durer assez longtemps. En outre, la préservation des habitudes des aliments et plats malsains, qui surchargent trop les organes du système urinaire, garantit le renouvellement des problèmes rénaux.

Nourriture diététique

Il existe de nombreux types de maladie rénale. Pour chaque cas, il est difficile de créer un régime alimentaire unique, de sorte que les règles pour une nutrition adéquate dans diverses maladies rénales sont très souvent similaires.

Médecins et spécialistes ont combiné les principes de base du menu pour ceux qui souffrent de maladies rénales.

Tableau numéro 7: propriétés positives

L'alimentation implique l'exclusion des substances extractives de l'alimentation humaine. L'exemple le plus frappant de ces composés est le bouillon de bœuf riche. De tels plats causent une charge excessive sur les reins et affectent négativement leur capacité à filtrer. Pour minimiser les dommages, il est nécessaire de verser le premier bouillon et de ne manger que le second. Les autres avantages de la nutrition pour ce système sont les suivants:

  • effet anti-inflammatoire. En raison de l'exclusion du régime des aliments épicés, de la viande fumée, des aliments marinés, les reins ne subissent pas de charge excessive et les tubules des reins ne sont pas irrités;
  • libération du corps des toxines. Les reins malades ne s’acquittent pas bien de leurs fonctions de filtration; de ce fait, les produits de décomposition oxydés de l’acide nitreux commencent à s’accumuler dans le corps. Si le patient suit un régime, il facilitera le travail des reins et protégera le corps contre les toxines;
  • enrichissement du corps en vitamines et minéraux. Quand une personne commence à adhérer aux règles d'une alimentation saine, le corps reçoit beaucoup plus de nutriments que d'habitude. Le régime devient équilibré et vraiment fortifié.

Le tableau numéro 7 ne peut pas être appelé régime trop strict et limité, de sorte que sa conformité ne sera pas difficile. La liste des produits étant assez longue, il est très simple de créer un menu varié.

Produits autorisés

La liste des produits autorisés dans le menu du tableau numéro 7 comprend un assez grand nombre de produits différents. Pour cette raison, même avec un régime alimentaire pendant une longue période, le corps humain ne subira pas de carence en nutriments.

Les premières semaines de traitement des reins et de la viande des voies urinaires doivent être jetées sous toutes leurs formes. Si la livraison de tests intermédiaires montre que le traitement a donné des résultats positifs, il est permis d'introduire progressivement des plats de viande dans le régime alimentaire. Les faire cuire doivent être cuits à la vapeur, au four ou manger de la viande bouillie.

Produits à éviter

Les produits suivants sont considérés comme nocifs pour les reins:

  • soda et soda doux;
  • pain noir;
  • conserves maison contenant une grande quantité de sel;
  • bouillons de viande gras;
  • produits fumés;
  • nourriture en conserve;
  • légumes marinés et divers produits marinés;
  • champignons et légumineuses (avec modération);
  • chocolat et des bonbons;
  • café fort.

Au début, de telles restrictions peuvent sembler excessives à une personne. Cependant, l'exclusion de ces produits est extrêmement importante pour le fonctionnement normal des reins. À propos va devoir abandonner l'usage de l'alcool et de la bière. Ils surchargent tout le système urinaire et provoquent d'importants oligo-éléments pour évacuer le corps.

Menu du jour pour maladie rénale

En cas de maladies du système urinaire, le menu du patient peut ressembler à ceci:

  • salade de légumes à la coque, habillée de crème sure - 150 g;
  • fromage cottage 5% - 200 g;
  • pain frit dans le grille-pain - 1 tranche;
  • décoction d'églantier - 250 ml.

11h00 Collation légère:

  • oeufs brouillés sans sel et poivre de deux oeufs cuits à la vapeur avec l'ajout d'une petite quantité de lait - 100 g;
  • bouillie de sarrasin avec un petit morceau de beurre - 100 g;
  • jus naturel - 200 ml.
  • soupe de bouillon de légumes - 200 g;
  • viande bouillie (poulet ou bœuf) –100 g;
  • pommes de terre au four dans leur peau ou cuites dans un uniforme –100 g;
  • gelée - 200 ml.
  • pâtes de blé dur - 150 g;
  • quelques morceaux de fromage, autorisés selon le régime - 30 g;
  • pomme cuite au four - 70 g;
  • yaourt - 200 ml.
  • côtelettes de riz aux légumes cuits à la vapeur - 200 g;
  • fruits secs - 50 g;
  • Kissel - 200 ml.

1-2 heures avant le coucher, vous pouvez boire un verre de kéfir. Si le patient après avoir mangé du kéfir semble vouloir souvent uriner, il est préférable de ne pas charger les reins la nuit.

Une autre option de menu pour la journée:

  • salade "vinaigrette" - 150 g;
  • fromage cottage 5% avec crème sure - 100 g;
  • pain grillé au beurre - 1 tranche;
  • thé noir faible - 200 ml.

11h00 Déjeuner:

  • yaourt à boire naturel sans colorants ni additifs - 200 ml;
  • pain aux céréales - 50 g;
  • jus naturel - 200 ml.
  • viande bouillie faible en gras;
  • légumes cuits au four ou cuits à la vapeur;
  • feuilles de laitue;
  • décoction de dogrose - 200 ml.
  • salade de fruits ou dessert fait maison de fruits et de baies sous forme de mousse, de pudding ou de gelée;
  • biscuits à l'avoine - 3 pcs.
  • filet de poisson cuit dans du papier d'aluminium - 100 g;
  • garniture de légumes - 150 g;
  • kéfir 1% de graisse - 200 ml.

Une autre excellente option de petit-déjeuner est la farine d'avoine avec des fruits secs. Il est recommandé d'alterner avec d'autres céréales, car l'utilisation quotidienne de farine d'avoine aggrave l'absorption du calcium dans le corps.

Nourriture pour les maladies néphrologiques

Un régime pour les maladies des reins et des voies urinaires aide le patient à améliorer son bien-être en réduisant le fardeau des reins malades. Il arrive souvent que, après avoir amélioré son état de santé, une personne quitte le régime et commence à manger de la manière habituelle.

Ce comportement entraînera immédiatement une récidive de la maladie du système urinaire.

L'utilisation d'épices et d'assaisonnements

Pendant le régime, évitez de manger des aliments épicés, marinés et fumés. Pour que la nourriture ne semble pas fraîche et sans goût, vous pouvez ajouter un peu d'aneth séché, de cannelle ou de cumin.

Lors du diagnostic de pyélonéphrite, de glomérulonéphrite ou d'autres maladies infectieuses et inflammatoires, il est nécessaire d'abandonner complètement le sel et les produits en contenant. Dans les autres cas, il est permis de ne pas consommer plus de 5 g de sel par jour.

L'utilisation de produits à effet diurétique

En raison de l'effet diurétique léger, l'excès d'humidité est éliminé du corps et il devient plus facile pour les reins de travailler. Les produits recommandés sont:

  • citrouille;
  • les concombres;
  • courgettes;
  • plats de betteraves;
  • légumes crus sous forme de salades assaisonnées d'une petite quantité d'huile végétale ou d'huile d'olive;
  • salades à feuilles;
  • fruits et baies. Les pastèques, les melons, les abricots ont un très bon effet diurétique;
  • fruits secs Le jour, il est recommandé de manger plusieurs morceaux de pruneaux, abricots secs, raisins secs.

Abuser de tels produits n'en vaut pas la peine, pour ne pas surcharger les reins. Il est préférable de consulter au préalable votre médecin au sujet de la nutrition afin de ne pas provoquer une détérioration de la santé.

Nutrition fractionnée et mode de consommation

En mangeant de petites portions jusqu'à 6 fois par jour, une personne facilite le travail du système urinaire. Si la supplémentation nutritionnelle est complétée par l'utilisation d'une quantité suffisante de liquide par jour (environ 1 à 1,2 litre d'eau pure + soupes et fruits), cela permettra d'éliminer les micro-organismes pathogènes et leurs produits métaboliques des reins, ce qui affectera négativement le bien-être du patient. Il existe également un nettoyage mécanique des organes couplés.

Le patient doit comprendre que les restrictions diététiques et l'utilisation des plats figurant dans la liste du menu de table numéro 7 peuvent prendre plusieurs mois, voire un an. N'oubliez pas que des problèmes de fonctionnement des organes de l'appareil urinaire sont apparus bien avant l'apparition des premiers symptômes de la maladie. La maladie peut persister secrètement pendant un certain temps, il faut donc un certain temps pour s'en débarrasser.

Particularités des régimes en fonction des maladies

Chaque maladie rénale spécifique a ses propres caractéristiques, qui dictent les spécificités du traitement et certaines caractéristiques du régime alimentaire. Dans certaines pathologies, il est recommandé d'utiliser plus de lait, dans d'autres, de boire des décoctions d'herbes diurétiques.

Le tableau ci-dessous présente les maladies néphrologiques et les habitudes alimentaires les plus courantes pendant la période de traitement et de rémission.

Par jour consomme jusqu'à 2 litres par jour. Ce montant tient également compte des décoctions d’herbes diurétiques, ainsi que des honoraires pour prévenir le développement de l’inflammation.

Pour que le traitement et le régime donnent le maximum de résultats positifs, il est nécessaire de coordonner toutes les nuances avec votre médecin. Pour surveiller le bien-être du patient, il est recommandé de passer des tests régulièrement. Les tests de laboratoire pour un spécialiste sont la source d'informations la plus fiable sur l'efficacité du traitement. De plus, sur la base des résultats obtenus, le médecin peut corriger la nutrition du patient ou lui prescrire d'autres médicaments.

Régime alimentaire pour les maladies du rein et des voies urinaires

Le traitement des maladies touchant les reins et le système urinaire est toujours effectué sous la surveillance d'un urologue ou d'un néphrologue. Il est dirigé contre la cause et implique l’utilisation obligatoire de la nutrition thérapeutique.

Un régime alimentaire pour les maladies des reins et des voies urinaires est la principale composante d'un traitement complet qui permet non seulement de réduire les manifestations cliniques de la maladie, mais également de réduire le risque de complications.

Informations générales sur les pathologies rénales

La présence d'une histoire de maladies du système urinaire est toujours affichée sur la qualité de la vie humaine. Les tissus rénaux et les organes du système urogénital (uretères, vessie, urètre, urètre) peuvent être impliqués dans le processus pathologique.

Le système urinaire réagissant fortement aux processus inflammatoires, il est donc très important de les reconnaître à temps.

Dans la pratique des médecins, les maladies les plus courantes sont:

  • néphrite;
  • pyélite;
  • pyélonéphrite;
  • insuffisance rénale;
  • glomérulonéphrite;
  • urolithiase.

Régime alimentaire pour maladie rénale améliore l'effet des médicaments, aide à normaliser le travail du tube digestif. Chez les femmes et les hommes, les pathologies des reins se développent à la même fréquence et la nutrition thérapeutique n’est pas différente. Toutes les substances toxiques et nocives sont excrétées par les reins. Vous devez donc maintenir leur travail à part, pour vous protéger des influences négatives.

Les causes des maladies du rein sont diverses, mais les infections sont à blâmer dans 80% des cas. Les manifestations cliniques de maladies affectant les reins et le système urinaire, exprimées et accompagnées de:

  • miction altérée;
  • douleur ou inconfort dans la région lombaire;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • œdème des membres, du visage;
  • signes d'intoxication.

La nutrition pour les pathologies des reins et des voies urinaires comprend les aliments avec une teneur minimale en protéines d’origine animale et végétale. Sans nutrition diététique, l'effet du traitement ne sera pas, même lorsque le patient prend des médicaments.

Les bienfaits du régime

Pour les maladies touchant les reins et le système urinaire, les médecins prescrivent un numéro de régime 7. En fonction du diagnostic, le tableau numéro 7 est divisé en plusieurs.

  1. 7a (régime pauvre en protéines) vous permet d'éliminer de l'organisme les métabolites oxydés, les déchets azotés, a un effet hypotenseur, réduit les signes d'urémie.
  2. 7b est prescrit pour les pathologies chroniques des reins.
  3. 7b vous permet de compenser la perte de protéines.
  4. 7g recommandé pour l'insuffisance rénale, en particulier chez les patients en hémodialyse.
  5. 7p, l'indication principale pour la nomination de qui est l'insuffisance rénale, hémodialyse permanente.

En plus du régime numéro 7, le médecin peut vous prescrire un tableau numéro 6 ou numéro 14. Le choix des tables diététiques dépend directement non seulement du diagnostic, mais également du stade de développement de la maladie.

Les principes de base d'une bonne nutrition:

  • déchargement du système urinaire;
  • nettoyer le sang des substances nocives et toxiques;
  • stabilisation des processus métaboliques;
  • réduction de l'œdème;
  • normalisation du métabolisme des sels d'eau;
  • réduction à des indicateurs normaux de pression artérielle;
  • élimination de l'inflammation;
  • amélioration du tube digestif.

Le régime alimentaire pour les maladies du rein est l’un des composants principaux du traitement. Les patients doivent donc suivre scrupuleusement les recommandations du médecin en matière de nutrition et de mode de vie, utiliser uniquement des produits approuvés.

Produits en vedette

La gamme de produits recommandés pour les maladies du rein et du système urinaire est très variée, ce qui leur permet de préparer des plats savoureux et sains.

  • pain de blé;
  • viande maigre;
  • soupes de légumes;
  • poisson bouilli ou cuit faible en gras;
  • produits laitiers fermentés;
  • les verts et les légumes;
  • baies et fruits;
  • fromage à pâte molle;
  • thé au lait;
  • décoction de rose sauvage.

Les repas inclus dans le régime devraient contenir un minimum de sel.

Quels produits doivent être jetés

Dans les maladies des reins et des voies urinaires, il est interdit de consommer de l'alcool, de l'alcool et des boissons gazeuses.

Liste des produits interdits:

  • aliments salés;
  • pain noir;
  • les champignons;
  • viande fumée;
  • saucisses;
  • nourriture en conserve;
  • les légumineuses;
  • café

Une thérapie nutritionnelle appropriée pour les maladies du système urinaire aidera à améliorer le travail des reins, à soulager l'enflure, à ramener la pression artérielle à la normale, à améliorer le bien-être général du patient. L'effet de la thérapie de régime peut être vu dans 2-3 jours.

Caractéristiques régime numéro 7

Tous les plats consommés par le patient doivent être de composition équilibrée, contenir des vitamines et être utiles. Dans la journée, le patient devrait manger:

  • 3000 kcal;
  • 70 g de protéines;
  • 90 g de graisse;
  • 400 g de glucides.

Pour réduire la charge sur les organes du système urinaire, limitez la consommation de protéines et de sel, réglez la quantité de liquide. Dans certaines pathologies, il est recommandé de refuser le sel, à inclure dans le régime alimentaire des jus de légumes et de fruits. La durée du régime dépend du stade de la maladie, du diagnostic final.

En présence de calculs rénaux, le régime alimentaire est prescrit en tenant compte de la composition des calculs. Les maladies rénales nécessitent souvent un régime sans protéines car c'est la consommation excessive d'aliments protéiques qui provoque la formation de substances nocives. Les protéines étant un matériau de construction important du corps, elles ne sont donc pas complètement exclues, elles ne font que limiter leur utilisation.

Le traitement des maladies rénales comprend les jours de jeûne en monoproduit. Cela contribue à augmenter la quantité d'urine, à accélérer l'excrétion des produits du métabolisme des protéines et à normaliser la pression artérielle.

Un régime est prescrit pendant combien de semaines ou de mois. Dans les pathologies chroniques avec de graves déficiences du travail des reins, un régime strict devra être maintenu à vie.

Conseils nutritionnels

Une fois que le patient a été diagnostiqué, un régime de traitement individuel est prescrit, comprenant une thérapie par le régime.

  1. Mangez de petits repas.
  2. Ne consommez que des aliments frais et de haute qualité.
  3. Les produits doivent être cuits à la vapeur, au four ou bouillis.
  4. Il est recommandé de faire un horaire de cinq repas par jour.
  5. Buvez au moins 1,5 litre de liquide par jour.
  6. L'ajout de sel ne se fait pas dans le processus de cuisson, mais dans l'assiette.
  7. Augmenter la consommation de fruits et légumes.
  8. Lors de la cuisson, n'utilisez pas de sel, d'épices ou d'épices.
  9. Refusez les produits gras et "lourds".
  10. Évitez de trop manger.
  11. Ne négligez pas le régime alimentaire et les recommandations du médecin.

En suivant des règles simples, vous pouvez améliorer l'état général du patient. En plus de la nutrition clinique, on prescrit au patient des médicaments, des herbes diurétiques, le respect du travail et du repos. Pour certaines maladies diagnostiquées au tout début, le régime alimentaire est considéré comme le seul traitement.

Régime alimentaire pour les maladies du rein et des voies urinaires

Régime alimentaire pour les maladies du rein et des voies urinaires

La santé ne peut pas être achetée, alors vous devriez en prendre soin. Si un régime est prescrit par un médecin pour les maladies du rein et des voies urinaires, il doit être suivi. Dans le cas contraire, le risque de détérioration de la santé est élevé, ce qui non seulement entraînera un risque pour l’hôpital, mais entraînera d’autres conséquences désagréables.

Causes de la maladie

Les maladies des reins et du système urinaire constituent un groupe important de pathologies et se développent à la suite de divers facteurs.

  1. La surfusion des reins contribue au développement du processus inflammatoire. En fonction du degré d'hypothermie, la localisation de l'une ou l'autre pathologie se produit.
  2. L'alcool a un effet négatif sur les reins. Avec leur aide, l'alcool est excrété du corps. En consommant régulièrement des boissons alcoolisées, les reins sont fatigués et perdent leurs fonctions d'excrétion et de filtration. L'alcoolisme provoque des pathologies rénales telles que la pyélonéphrite, la dystrophie rénale et l'insuffisance rénale.
  3. Les infections et les agents pathogènes sont souvent responsables du développement de nombreuses maladies des reins et des voies urinaires.
  4. La constipation peut provoquer une maladie rénale. Le fait est qu'avec un long séjour de selles dans l'intestin humain, la pourriture se produit. Ce processus s'accompagne de la libération de substances toxiques, qui sont ensuite absorbées dans le sang et retombées dans les reins (elles porteront peut-être l'infection).
  5. Forte baisse de température. Par temps chaud, la transpiration augmente, l’équilibre eau-sel est perturbé et le sang se condense. En conséquence, le processus de filtration du sang est compliqué. À basse température, le débit sanguin change, ce qui complique le fonctionnement du système excréteur.
  6. Le stress fréquent et la fatigue chronique réduisent considérablement notre immunité et affaiblissent notre corps.
  7. Antibiotiques. Il existe tout un groupe d'antibiotiques qui interfèrent avec les fonctions d'excrétion et d'aspiration des reins. Si une personne qui prend des antibiotiques a des reins en bonne santé, le risque de conséquences négatives n’est pas grand, mais si les reins du patient fonctionnent de manière «intermittente», une aide spécialisée est nécessaire.

L'impact de ces facteurs peut provoquer:

  • néphrite;
  • pyélite;
  • pyélonéphrite;
  • oxalurie;
  • hydronéphrose;
  • la cystite;
  • urolithiase;
  • et ainsi de suite

Informations générales sur les activités thérapeutiques

Le traitement des maladies du rein et du système urinaire est le suivant:

  1. Nutrition pour la colique rénale
  2. usage de drogues;
  3. thérapie diététique;
  4. traitement de certaines manifestations de la maladie;
  5. procédures physiothérapeutiques.

Le principe de base d'un régime thérapeutique:

  • déchargement du système urinaire;
  • nettoyer le sang des substances nocives;
  • stabilisation du travail des métabolites;
  • se débarrasser de l'œdème;
  • normalisation de la pression artérielle.

Principes du régime

Sur la base des fonctions spécifiques du système excréteur, une alimentation appropriée est l’un des éléments clés du traitement de diverses maladies des voies urinaires et des reins.

La médecine moderne propose plusieurs types de tables diététiques: n ° 6, n ° 7, n ° 7 (AD) et n ° 14, utilisées pour le traitement des affections du système urinaire. Ils sont nommés en fonction du type, de la forme et du stade de la maladie, ainsi que des caractéristiques du développement et de l'évolution de la maladie. En outre, le régime alimentaire peut être légèrement modifié en fonction des caractéristiques individuelles et des antécédents du patient.

Pour tout régime thérapeutique pour les maladies des organes du système excréteur est commun:

  1. restriction protéique;
  2. contrôle de la consommation de liquide;
  3. restriction de sel;
  4. apport calorique quotidien strict.

Dans certains cas, la restriction peut concerner des oxalates (acide oxalique et ses dérivés), des urates (sels de l'acide urique) et d'autres éléments chimiques.

Limiter l'apport en protéines est un aspect essentiel du tableau nutritionnel pour les maladies du système urinaire. Ceci s'explique par le fait que le produit du métabolisme des protéines sont des composés azotés avec lesquels les reins malades ne peuvent tout simplement pas faire face. Ces formations s'accumulent dans le sang et peuvent provoquer une intoxication grave. Dans les cas particulièrement difficiles de la maladie, un régime sans protéines peut être prescrit. Le respect du régime alimentaire devrait superviser le médecin. La durée maximale du régime est de 14 jours.

À la restriction de l'apport en protéines diminue la teneur en calories du volume quotidien de la nourriture. Outre le fait qu’une diminution de la valeur énergétique des plats entraîne une mauvaise santé et des effets négatifs sur les processus métaboliques, la faible teneur en calories des plats composés de graisses et de glucides peut provoquer la dégradation des protéines fixées par l’organisme «en réserve», ce qui entraînera la formation de composés azotés.

Le sel est un sorbant naturel. Par conséquent, restreindre ou interdire l’utilisation de sel est une mesure préventive qui empêche l’œdème et la rétention de liquide dans le corps. Au cours du traitement de maladies du système urinaire, le débit quotidien de fluide est réduit à 1,5 litre d’eau potable pure non gazeuse et non gazeuse.

Ces restrictions impliquent que toute ration thérapeutique doit inclure une liste des aliments interdits et autorisés, leurs méthodes de transformation et le volume de la portion autorisée. Et si la liste des produits utiles varie en fonction de nombreux facteurs, les médecins sont d’accord pour déterminer la question de savoir quel aliment est inacceptable à utiliser pendant le traitement du système excréteur. C'est:

  • les viandes grasses;
  • poisson de mer;
  • bouillons de poisson et / ou de champignons;
  • saucisses fumées, aliments en conserve;
  • haricots, haricots, pois;
  • soja et ses abats;
  • oseille, épinards;
  • ail et oignons;
  • radis;
  • fromages salés;
  • restauration rapide et restauration rapide;
  • condiments et épices, donnant des épices;
  • cacao et ses dérivés (y compris le chocolat).

Conformément aux recommandations générales, la thérapie par le régime alimentaire devrait être basée sur des produits aux propriétés diurétiques. Dans le même temps, vous devez les faire cuire sans ajouter de sel.

L'apport quotidien de nutriments bénéfiques lors du traitement de problèmes du système urinaire et du rein comprend:

  • 70 à 80 g de protéines;
  • 70-80 g de graisse;
  • 400-500 g de glucides complexes.

Le contenu calorique moyen devrait être égal à 2800-3000 kcal.

Le rétablissement de l'équilibre relatif dans les processus métaboliques et l'atténuation des pathologies des maladies du système excréteur contribueront au régime alimentaire, qui comprend:

  • produits de boulangerie et craquelins sans sel;
  • plats végétariens;
  • soupes de légumes légers;
  • viande et poisson de rivière faibles en gras;
  • légumes et plats à partir de ces viandes cuites à la vapeur;
  • trempe de légumes et de viande;
  • pâtes à base de blé dur;
  • plats à base de céréales;
  • produits laitiers fermentés;
  • pommes cuites au four;
  • fruits séchés;
  • boissons aux fruits, gelée, jus de fruits;
  • décoctions d'herbes médicinales.

Exemple de menu de maladie

En cas de maladies du système urinaire, le menu du patient peut ressembler à ceci:

  • salade de légumes à la coque, habillée de crème sure - 150 g;
  • fromage cottage 5% - 200 g;
  • pain frit dans le grille-pain - 1 tranche;
  • décoction d'églantier - 250 ml.

11h00 Collation légère:

  • oeufs brouillés sans sel et poivre de deux oeufs cuits à la vapeur avec l'ajout d'une petite quantité de lait - 100 g;
  • bouillie de sarrasin avec un petit morceau de beurre - 100 g;
  • jus naturel - 200 ml.
  • soupe de bouillon de légumes - 200 g;
  • viande bouillie (poulet ou bœuf) –100 g;
  • pommes de terre au four dans leur peau ou cuites dans un uniforme –100 g;
  • gelée - 200 ml.
  • pâtes de blé dur - 150 g;
  • quelques morceaux de fromage, autorisés selon le régime - 30 g;
  • pomme cuite au four - 70 g;
  • yaourt - 200 ml.
  • côtelettes de riz aux légumes cuits à la vapeur - 200 g;
  • fruits secs - 50 g;
  • Kissel - 200 ml.

1-2 heures avant le coucher, vous pouvez boire un verre de kéfir. Si le patient après avoir mangé du kéfir semble vouloir souvent uriner, il est préférable de ne pas charger les reins la nuit.

Une autre option de menu pour la journée:

  • salade "vinaigrette" - 150 g;
  • fromage cottage 5% avec crème sure - 100 g;
  • pain grillé au beurre - 1 tranche;
  • thé noir faible - 200 ml.

11h00 Déjeuner:

  • yaourt à boire naturel sans colorants ni additifs - 200 ml;
  • pain aux céréales - 50 g;
  • jus naturel - 200 ml.
  • viande bouillie faible en gras;
  • légumes cuits au four ou cuits à la vapeur;
  • feuilles de laitue;
  • décoction de dogrose - 200 ml.
  • salade de fruits ou dessert fait maison de fruits et de baies sous forme de mousse, de pudding ou de gelée;
  • biscuits à l'avoine - 3 pcs.
  • filet de poisson cuit dans du papier d'aluminium - 100 g;
  • garniture de légumes - 150 g;
  • kéfir 1% de graisse - 200 ml.

Régime alimentaire spécialisé pour les maladies du rein

Lors du traitement de maladies du rein, le patient est tenu de suivre un régime thérapeutique, appelé numéro de table 7 chez les nutritionnistes, afin de soulager la douleur et d'améliorer le bien-être. Avant de prescrire un régime pour maladie rénale, une personne doit faire attention aux symptômes qui l'accompagnent, car chaque maladie a ses propres caractéristiques. La plupart des pathologies n'exigent pas de restrictions alimentaires strictes, seule la consommation de sel, de poivre et d'alcool est réduite. Le numéro 7 des plats de guérison pour les maux de rein est le même pour les hommes et les femmes.

Lorsque la douleur dans les reins nécessite un menu qui permettra de réduire l’irritation et de soulager l’inflammation. Les aliments doivent être équilibrés, avec un rapport proportionnel de graisses, protéines, vitamines, glucides et oligo-éléments. Cependant, lorsque les reins sont douloureux, la protéine est incluse dans les recettes du tableau n ° 7 en quantités limitées. La consommation de liquide ne devrait pas dépasser 1,5 litre par 24 heures.

La diététique pour les maladies du rein nécessite une prise en compte de l'apport calorique. À cet égard, la plupart des gens se demandent: combien de calories peut-on consommer par jour pour ne pas compliquer le travail des reins et du foie?. Les nutritionnistes disent que l'apport calorique quotidien des personnes atteintes de pathologies liées à ces organes ne devrait pas dépasser 3 000 kcal. Nous ne pouvons pas négliger la composition chimique des aliments consommés. Vous devez consommer chaque jour 70 grammes de protéines, 90 grammes de matières grasses et 400 grammes de glucides (dont 80 grammes de sucres). Comme le montrent les chiffres présentés, les glucides prédominent en raison de leur capacité à augmenter l'efficacité du traitement.

Régime alimentaire pour les maladies du rein et des voies urinaires

10 Particularités des régimes en fonction des maladies.

Chaque maladie rénale spécifique a ses propres caractéristiques, qui dictent les spécificités du traitement et certaines caractéristiques du régime alimentaire. Dans certaines pathologies, il est recommandé d'utiliser plus de lait, dans d'autres, de boire des décoctions d'herbes diurétiques.

Le tableau ci-dessous présente les maladies néphrologiques et les habitudes alimentaires les plus courantes pendant la période de traitement et de rémission.

Par jour consomme jusqu'à 2 litres par jour. Ce montant tient également compte des décoctions d’herbes diurétiques, ainsi que des honoraires pour prévenir le développement de l’inflammation.

Pour que le traitement et le régime donnent le maximum de résultats positifs, il est nécessaire de coordonner toutes les nuances avec votre médecin. Pour surveiller le bien-être du patient, il est recommandé de passer des tests régulièrement. Les tests de laboratoire pour un spécialiste sont la source d'informations la plus fiable sur l'efficacité du traitement. De plus, sur la base des résultats obtenus, le médecin peut corriger la nutrition du patient ou lui prescrire d'autres médicaments.

Causes de la maladie

Les anomalies des reins et du système urinaire entraînent de graves complications dans les processus de l'organisme. Le métabolisme en souffre particulièrement, des dysfonctionnements surviennent lors de l'élimination du liquide traité et l'absorption des oligo-éléments bénéfiques se détériore. Pour cette raison, un traitement diététique spécifique est prescrit pour éliminer cette maladie.

Les principaux facteurs de la maladie rénale incluent:

  • affaiblissement de l'immunité;
  • non-respect des principes de saine alimentation;
  • l'hypothermie comme tout le corps et les organes pelviens;
  • maladies infectieuses et vénériennes;
  • fréquentes dépressions nerveuses;
  • abus d'alcool et de tabac;
  • prédisposition génétique;
  • prendre des médicaments.

Informations générales sur les activités thérapeutiques

Le traitement des maladies du rein et du système urinaire est le suivant:

  • usage de drogues;
  • thérapie diététique;
  • traitement de certaines manifestations de la maladie;
  • procédures physiothérapeutiques.

Le principe de base d'un régime thérapeutique:

  • déchargement du système urinaire;
  • nettoyer le sang des substances nocives;
  • stabilisation du travail des métabolites;
  • se débarrasser de l'œdème;
  • normalisation de la pression artérielle.

Principes du régime

Seul un aliment bien sélectionné permet d'améliorer l'état du patient. La médecine offre plusieurs types de régimes qui permettent la normalisation des reins et du système urinaire. Lorsqu'il prescrit un régime alimentaire spécifique, le médecin se concentre sur l'évolution de la maladie rénale. Dans certains cas, le régime alimentaire peut être modifié en fonction des caractéristiques personnelles du corps humain.

Vidéo sur la nutrition pour les maladies rénales:

Les exigences générales de la table de régime sont:

    Réduire la quantité de protéines consommée. Ce point fait référence à la clé dans les maladies du tractus urinaire. Cela est dû au fait que les protéines comprennent des composés azotés avec lesquels il est extrêmement difficile pour les reins malades de faire face. Avec une grande accumulation de ces éléments, l'intoxication est possible. Si la maladie devient grave, un régime sans protéines d'une durée de deux semaines est recommandé.

Dans certains cas, l’utilisation d’acide oxalique peut être limitée.

Les produits suivants sont interdits d'utilisation:

  • viande grasse;
  • bouillons cuits avec des champignons ou du poisson;
  • viande fumée, saucisses, conserves;
  • fromage salé;
  • poisson de mer;
  • restauration rapide;
  • assaisonnements épicés.

Les repas quotidiens pendant le régime devraient comprendre 500 g de glucides complexes, 80 g de protéines et 70 g de matières grasses. Les aliments caloriques devraient être égaux à 3000.

Pour normaliser le niveau des processus métaboliques, il est nécessaire d'utiliser:

  • produits de la cuisine végétarienne;
  • poissons de rivière;
  • viande maigre;
  • pain et craquelins sans sel;
  • légumes cuits à la vapeur;
  • pâtes de blé dur;
  • fruits séchés;
  • produits laitiers fermentés.

Exemple de menu de maladie

Les repas pour les problèmes rénaux et urinaires doivent être organisés selon l'exemple suivant:

Un tel régime contribuera à un rétablissement rapide en peu de temps. Si le patient n’y adhère pas, son état de santé peut se détériorer et un traitement plus agressif lui sera prescrit.

Bases de la nutrition

La nutrition pour l'inflammation des reins est développée par l'urologue traitant, en prenant en compte:

    effet anti-inflammatoire, ce qui peut considérablement accélérer la récupération complète;

Chez les patients souffrant de reins, il est nécessaire de minimiser l’apport en protéines et en graisses d’origine animale et d’augmenter la quantité de glucides. Il est nécessaire de limiter la quantité de sel consommée dans le régime alimentaire ne dépassant pas 5 grammes par jour.

Refuser complètement le sel dans le régime ne devrait pas être, comme l'occurrence d'une insuffisance rénale. Il est conseillé de savourer des plats avec des épices et des herbes pour lui donner un aspect plus appétissant.

En cas d'insuffisance rénale, le régime est conçu pour équilibrer l'apport en protéines, en sels de sodium et en phosphore. La quantité de protéines recommandée est de 25 g par jour, sinon une exacerbation est possible.

En cas de douleur dans les reins, les aliments doivent être cuits sous forme bouillie ou cuite, mais le corps ne doit pas souffrir d'un manque de nutriments.
Il est recommandé de réduire les doses uniques de produits en augmentant la fréquence d'ingestion de nourriture à 5-6 fois par jour. Il est nécessaire de dîner au plus tard deux heures avant le repos nocturne. Ce régime aide à vaincre la pyélonéphrite.

Pendant la journée, assurez-vous de boire au moins 1 litre d'eau pure non gazeuse. Il est recommandé de manger des aliments ayant un effet diurétique: concombres frais, citrouille, melon d'eau, melon, courgette. En l'absence d'œdème et de maladie du foie, la quantité d'eau doit être augmentée à 2,5 litres.

Le régime calorique tout au long de la journée chez l’adulte ne devrait pas être inférieur à 3 500 kcal. En cas d'échec, le corps commence à dépenser ses réserves de protéines, augmentant la charge sur les reins. 1 à 2 fois par semaine, il est recommandé d’organiser des journées de jeûne, en utilisant n’importe quel produit contenant des légumes ou des fruits. Si la pyélonéphrite est accompagnée d'une faible quantité d'hémoglobine, il est recommandé d'enrichir le régime en pommes, fraises, grenades et autres aliments contenant du fer.

Liste des produits interdits

Lors du traitement, il est strictement interdit de manger des plats frits, marinés. Il faut éviter de manger des aliments épicés, gras et salés. Il est interdit d'utiliser des bouillons nutritifs forts contenant de la viande, du poisson et des champignons. La première partie lors de la cuisson des plats est recommandé de l'égoutter. Verser le produit avec de l’eau fraîche, amener le processus à la portée

Si le patient présente une pyélonéphrite aiguë, le régime sans protéines contre les maladies du rein constituera la base, mais doit être évité:

Lorsque la pyélonéphrite entre dans la phase inactive, le régime peut être légèrement élargi, il est autorisé à pratiquer le régime protéiné.

Quels produits sont autorisés et utiles

Malgré les limitations, la composition du régime alimentaire des personnes ayant des reins malades devrait être composée de produits dont la valeur nutritionnelle est suffisante pour la vie normale d'une personne.

Les produits suivants sont autorisés pendant le traitement:

  • viandes cuites à faible teneur en matière grasse jusqu'à 200 g par jour, 3 à 4 semaines après le passage au régime;
  • quantité limitée de pâtes de blé dur;
  • pain non salé, de préférence au son - pour perdre du poids;
  • bouillie de céréales cuite à l'eau ou additionnée de lait maigre;
  • œufs de poule, limitant la consommation de 2 pièces par jour;
  • soupes de légumes additionnées de céréales ou de pâtes, habillées de beurre;

Lorsque l'exacerbation ne peut pas être:

  • légumes bouillis, cuits au four, aliments à base de légumes (carottes, pommes de terre, chou, concombres, courgettes, potiron, laitue, betteraves);
  • vous pouvez utiliser des légumes verts acides;
  • fruits frais ou bouillis, cuits au four. Compotes, kissels, jus de fruits frais.
  • les agrumes sont interdits comme sources d'allergies;
  • thé ou café faiblement brassé;
  • Les produits à base de lait et d'acide lactique de composition faible en gras peuvent être consommés en quantités limitées.
  • La pastèque diurétique devrait également être limitée dans le régime alimentaire, y compris avec un rein, afin de ne pas provoquer une détérioration de la condition.

Informations générales sur les pathologies rénales

La présence d'une histoire de maladies du système urinaire est toujours affichée sur la qualité de la vie humaine. Les tissus rénaux et les organes du système urogénital (uretères, vessie, urètre, urètre) peuvent être impliqués dans le processus pathologique.

Le système urinaire réagissant fortement aux processus inflammatoires, il est donc très important de les reconnaître à temps.

Dans la pratique des médecins, les maladies les plus courantes sont:

Régime alimentaire pour maladie rénale améliore l'effet des médicaments, aide à normaliser le travail du tube digestif. Chez les femmes et les hommes, les pathologies des reins se développent à la même fréquence et la nutrition thérapeutique n’est pas différente. Toutes les substances toxiques et nocives sont excrétées par les reins. Vous devez donc maintenir leur travail à part, pour vous protéger des influences négatives.

Les causes des maladies du rein sont diverses, mais les infections sont à blâmer dans 80% des cas. Les manifestations cliniques de maladies affectant les reins et le système urinaire, exprimées et accompagnées de:

  • miction altérée;
  • douleur ou inconfort dans la région lombaire;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • œdème des membres, du visage;
  • signes d'intoxication.

La nutrition pour les pathologies des reins et des voies urinaires comprend les aliments avec une teneur minimale en protéines d’origine animale et végétale. Sans nutrition diététique, l'effet du traitement ne sera pas, même lorsque le patient prend des médicaments.

Les bienfaits du régime

Pour les maladies touchant les reins et le système urinaire, les médecins prescrivent un numéro de régime 7. En fonction du diagnostic, le tableau numéro 7 est divisé en plusieurs.

  1. 7a (régime pauvre en protéines) vous permet d'éliminer de l'organisme les métabolites oxydés, les déchets azotés, a un effet hypotenseur, réduit les signes d'urémie.
  2. 7b est prescrit pour les pathologies chroniques des reins.
  3. 7b vous permet de compenser la perte de protéines.
  4. 7g recommandé pour l'insuffisance rénale, en particulier chez les patients en hémodialyse.
  5. 7p, l'indication principale pour la nomination de qui est l'insuffisance rénale, hémodialyse permanente.

En plus du régime numéro 7, le médecin peut vous prescrire un tableau numéro 6 ou numéro 14. Le choix des tables diététiques dépend directement non seulement du diagnostic, mais également du stade de développement de la maladie.

Les principes de base d'une bonne nutrition:

  • déchargement du système urinaire;
  • nettoyer le sang des substances nocives et toxiques;
  • stabilisation des processus métaboliques;
  • réduction de l'œdème;
  • normalisation du métabolisme des sels d'eau;
  • réduction à des indicateurs normaux de pression artérielle;
  • élimination de l'inflammation;
  • amélioration du tube digestif.

Le régime alimentaire pour les maladies du rein est l’un des composants principaux du traitement. Les patients doivent donc suivre scrupuleusement les recommandations du médecin en matière de nutrition et de mode de vie, utiliser uniquement des produits approuvés.

Produits en vedette

La gamme de produits recommandés pour les maladies du rein et du système urinaire est très variée, ce qui leur permet de préparer des plats savoureux et sains.

  • pain de blé;
  • viande maigre;
  • soupes de légumes;
  • poisson bouilli ou cuit faible en gras;
  • produits laitiers fermentés;
  • les verts et les légumes;
  • baies et fruits;
  • fromage à pâte molle;
  • thé au lait;
  • décoction de rose sauvage.

Les repas inclus dans le régime devraient contenir un minimum de sel.

Quels produits doivent être jetés

Dans les maladies des reins et des voies urinaires, il est interdit de consommer de l'alcool, de l'alcool et des boissons gazeuses.

Liste des produits interdits:

  • aliments salés;
  • pain noir;
  • les champignons;
  • viande fumée;
  • saucisses;
  • nourriture en conserve;
  • les légumineuses;
  • café

Une thérapie nutritionnelle appropriée pour les maladies du système urinaire aidera à améliorer le travail des reins, à soulager l'enflure, à ramener la pression artérielle à la normale, à améliorer le bien-être général du patient. L'effet de la thérapie de régime peut être vu dans 2-3 jours.

Caractéristiques régime numéro 7

Tous les plats consommés par le patient doivent être de composition équilibrée, contenir des vitamines et être utiles. Dans la journée, le patient devrait manger:

  • 3000 kcal;
  • 70 g de protéines;
  • 90 g de graisse;
  • 400 g de glucides.

Pour réduire la charge sur les organes du système urinaire, limitez la consommation de protéines et de sel, réglez la quantité de liquide. Dans certaines pathologies, il est recommandé de refuser le sel, à inclure dans le régime alimentaire des jus de légumes et de fruits. La durée du régime dépend du stade de la maladie, du diagnostic final.

En présence de calculs rénaux, le régime alimentaire est prescrit en tenant compte de la composition des calculs. Les maladies rénales nécessitent souvent un régime sans protéines car c'est la consommation excessive d'aliments protéiques qui provoque la formation de substances nocives. Les protéines étant un matériau de construction important du corps, elles ne sont donc pas complètement exclues, elles ne font que limiter leur utilisation.

Le traitement des maladies rénales comprend les jours de jeûne en monoproduit. Cela contribue à augmenter la quantité d'urine, à accélérer l'excrétion des produits du métabolisme des protéines et à normaliser la pression artérielle.

Un régime est prescrit pendant combien de semaines ou de mois. Dans les pathologies chroniques avec de graves déficiences du travail des reins, un régime strict devra être maintenu à vie.

Conseils nutritionnels

Une fois que le patient a été diagnostiqué, un régime de traitement individuel est prescrit, comprenant une thérapie par le régime.

  1. Mangez de petits repas.
  2. Ne consommez que des aliments frais et de haute qualité.
  3. Les produits doivent être cuits à la vapeur, au four ou bouillis.
  4. Il est recommandé de faire un horaire de cinq repas par jour.
  5. Buvez au moins 1,5 litre de liquide par jour.
  6. L'ajout de sel ne se fait pas dans le processus de cuisson, mais dans l'assiette.
  7. Augmenter la consommation de fruits et légumes.
  8. Lors de la cuisson, n'utilisez pas de sel, d'épices ou d'épices.
  9. Refusez les produits gras et "lourds".
  10. Évitez de trop manger.
  11. Ne négligez pas le régime alimentaire et les recommandations du médecin.

En suivant des règles simples, vous pouvez améliorer l'état général du patient. En plus de la nutrition clinique, on prescrit au patient des médicaments, des herbes diurétiques, le respect du travail et du repos. Pour certaines maladies diagnostiquées au tout début, le régime alimentaire est considéré comme le seul traitement.

Volume d'urine chez les enfants

Traitement de la pyélonéphrite chronique en rémission