Pourquoi les protéines dans l'urine sont-elles élevées?

L'une des anomalies du test d'urine général est la présence d'un taux élevé de protéines.

Une détermination plus précise de la composition en protéines de l'urine permet d'obtenir un examen biochimique de l'urine. Cette condition est appelée protéinurie ou albuminurie.

Chez les personnes en bonne santé, les protéines dans l'urine devraient être absentes ou se trouver en très petite quantité. Par conséquent, lorsqu'un niveau élevé de protéines dans l'urine est détecté, un diagnostic supplémentaire immédiat est requis.

Protéines dans l'urine - qu'est-ce que cela signifie?

Le plus souvent, une augmentation des protéines dans l'urine apparaît dans les processus inflammatoires du système urinaire. Cela signifie généralement que la fonction de filtration rénale est altérée du fait de la destruction partielle du pelvis rénal.

Cependant, ce n'est pas toujours le cas. Parfois, une protéinurie apparaît avec des reins en parfaite santé. Cela peut être une transpiration accrue à des températures élevées, lorsqu'une personne est atteinte de la grippe ou d'un RVI, un effort physique accru et une consommation importante d'aliments protéiniques à la veille des tests.

Protéinurie physiologique et fonctionnelle

La protéinurie physiologique est caractérisée par une augmentation de la teneur en protéines dans les urines du matin jusqu'à un niveau ne dépassant pas 0,033 g / l.

Et alors, pourquoi les protéines peuvent-elles apparaître dans l'urine? Ceci est facilité par les facteurs suivants:

  • exercice lourd;
  • insolation excessive;
  • l'hypothermie;
  • augmentation des niveaux de noradrénaline et d'adrénaline dans le sang;
  • consommation excessive d'aliments protéinés;
  • états stressants;
  • long examen de palpation des reins et de l'abdomen.

L'augmentation physiologique de la teneur en protéines dans l'urine d'un enfant ou d'un adulte n'est pas une cause d'excitation et ne nécessite pas de traitement spécial.

Causes de l'augmentation des protéines dans l'urine

Une quantité élevée de protéines dans l'urine est l'un des signes incontestables d'une perturbation du fonctionnement normal des reins causée par une maladie quelconque. Une augmentation de la quantité de protéines dans l'urine peut être accompagnée de diverses maladies - elles sont considérées comme la principale raison de l'augmentation des protéines dans l'urine.

Ces maladies incluent:

  • maladie polykystique des reins;
  • pyélonéphrite;
  • glomérulonéphrite;
  • amylose et tuberculose rénale.

Les reins peuvent être affectés pour la deuxième fois dans certaines pathologies d’autres organes et systèmes du corps. Le plus souvent, la fonction rénale est altérée par:

Les maladies inflammatoires du tractus urinaire inférieur et du tractus génital constituent un autre groupe de raisons expliquant l'apparition de protéines dans l'urine:

Ce sont les causes les plus courantes de protéines dans l'urine. Ce n’est qu’en menant un diagnostic plus approfondi que vous pourrez déterminer la raison pour laquelle beaucoup de protéines sont apparues dans l’urine et ce que cela signifie dans votre cas.

Protéine dans l'urine

Si un patient se prépare à passer un test de teneur en protéines, il ne doit pas prendre d’acétazolamide, de colistine, d’aminoglycoside ni d’autres médicaments la veille. Ils affectent directement la concentration de protéines dans l'urine.

Les personnes en bonne santé ne devraient pas l'avoir. Il se trouve que seule une petite quantité apparaît. Si la concentration dans le corps ne dépasse pas 0,03 g / l, alors cela ne fait pas peur. Mais en cas d'écarts par rapport à cette norme, il convient de s'inquiéter.

La protéinurie consiste à détecter la présence de protéines dans l'urine à des concentrations supérieures à 0,033 gramme / litre. En tenant compte des fluctuations quotidiennes de l'excrétion (excrétion) des protéines dans l'urine (la quantité maximale est atteinte pendant la journée), une analyse quotidienne de l'urine est effectuée pour évaluer l'étendue de la protéinurie, ce qui permet de déterminer la protéinurie quotidienne.

Selon les normes médicales mondiales, la protéinurie se divise en plusieurs formes:

  • 30-300 mg / jour de protéines - cette condition est appelée microalbuminurie.
  • 300 mg - 1 g / jour - protéinurie légère.
  • 1 g - 3 g / jour - la forme moyenne.
  • Plus de 3000 mg / jour est un stade grave de la maladie.

Pour que les tests soient corrects et sans erreur, il faut bien assembler l’urine. En règle générale, la collecte est faite le matin, quand vous venez de vous réveiller.

Les symptômes

Une augmentation temporaire du niveau de protéines dans l'urine ne donne aucun tableau clinique et se déroule très souvent sans symptômes.

Protéinurie pathologique - une manifestation de la maladie, qui a contribué à la formation dans l'urine de molécules de protéines. En cas d'évolution prolongée de cette maladie, les patients, quel que soit leur âge (chez les enfants et les adolescents, chez les femmes, les hommes), présentent les symptômes suivants:

  • articulations et os douloureux et douloureux;
  • gonflement, hypertension (signes de développement d'une néphropathie);
  • turbidité de l'urine, détection des flocons et de la plaque blanche dans l'urine;
  • douleurs musculaires, crampes (surtout la nuit);
  • pâleur de la peau, faiblesse, apathie (symptômes de l'anémie);
  • troubles du sommeil, conscience;
  • fièvre, manque d'appétit.

Si l'analyse de l'urine totale révèle une augmentation de la quantité de protéines, il est impératif de procéder à un nouvel examen dans un délai d'une à deux semaines.

Protéines dans l'urine pendant la grossesse

La détection de protéines dans l'urine en début de grossesse peut être le signe d'une pathologie cachée des reins, que la femme avait avant sa grossesse. Dans ce cas, l'intégralité de la grossesse doit être observée par des spécialistes.

Des protéines dans l'urine au cours de la seconde moitié de la grossesse peuvent apparaître en petites quantités en raison de la compression mécanique des reins par la croissance de l'utérus. Mais il est nécessaire d'exclure la maladie rénale et la prééclampsie des femmes enceintes.

Quel est dangereux haute teneur en protéines dans l'urine?

La protéinurie peut se manifester par la perte de divers types de protéines, de sorte que les symptômes d'un déficit en protéines sont également divers. Lorsque l'albumine est perdue, la pression plasmatique oncotique diminue. Cela se manifeste par un œdème, l'apparition d'une hypotension orthostatique et une augmentation de la concentration en lipides, qui ne peuvent être réduits que si la composition en protéines de l'organisme est corrigée.

Avec la perte excessive de protéines constituant le système du complément, la résistance aux agents infectieux disparaît. Avec une diminution de la concentration de protéines procoagulantes, la capacité de coagulation du sang est perturbée. Qu'est ce que cela signifie? Cela augmente considérablement le risque de saignement spontané, qui met la vie en danger. Si la protéinurie consiste en une perte de globuline liant la thyroxine, le taux de thyroxine libre augmente et une hypothyroïdie fonctionnelle se développe.

Comme les protéines remplissent de nombreuses fonctions importantes (protectrices, structurelles, hormonales, etc.), leur perte pendant la protéinurie peut avoir des effets néfastes sur tout organe ou système du corps et entraîner une perturbation de l'homéostasie.

Traitement

Ainsi, les causes possibles de protéines dans l'urine ont déjà été élucidées, et maintenant le médecin doit prescrire le traitement approprié de la maladie. Dire qu'il est nécessaire de traiter les protéines dans l'urine est faux. Après tout, la protéinurie n’est qu’un symptôme de la maladie et le médecin doit s’attaquer à l’élimination de la cause qui a provoqué ce symptôme.

Dès que le traitement efficace de la maladie commence, la protéine dans l'urine disparaîtra progressivement ou sa quantité diminuera fortement. La protéinurie physiologique et orthostatique ne nécessite aucun traitement.

Pourquoi il y a une augmentation des protéines dans l'urine

Protéine élevée dans l'urine - qu'est-ce que cela signifie? Beaucoup de patients supposent immédiatement qu’ils ont une maladie rénale, ils sont examinés, mais selon les résultats, les reins peuvent être en bonne santé.

Curieusement, une sécrétion excessive de protéines peut être observée dans de nombreuses maladies, ainsi que dans des conditions normales, qui constituent une norme relative pour le corps humain et ne nécessitent pas de traitement. Un spécialiste devrait aider à comprendre pourquoi exactement les indicateurs de protéines ont augmenté.

Dans cet article, nous parlerons des raisons possibles de la présence de protéines dans l'urine, des symptômes qui sont caractéristiques de cette affection et également des méthodes permettant de détecter cet écart par rapport à la norme.

Quelle est la raison de l'augmentation de la quantité de protéines dans l'urine?

Protéinurie est un terme médical qui signifie une augmentation de la concentration de protéines dans les urines. Normalement, il ne devrait pas y avoir de protéine lors des tests, mais une erreur est tolérée en très petites quantités, jusqu'à 0,033 g / l.

Les reins remplissent une multitude de fonctions différentes:

  • excrétion d'eau et de produits métaboliques;
  • régulation de l'équilibre ionique et acido-basique;
  • synthèse hormonale, métabolisme intermédiaire.

L'un des mécanismes les plus importants est la miction. La filtration glomérulaire et glomérulaire est le processus principal à partir duquel l'ultrafiltration est formée. Au cours de l'ultrafiltration, l'urine primaire est formée.

Lorsque des défauts glomérulaires sont présents, les molécules de protéines ne peuvent pas être retenues par la membrane basale et pénètrent dans l'urine primaire, ce qui permet d'observer une augmentation du taux de protéines dans l'urine. Normalement, les molécules de protéines sont trop grosses pour pénétrer sans entrave dans les pores.

Si la protéine dans l'urine est élevée, les causes peuvent être physiologiques ou pathologiques. Des causes physiologiques sont observées chez des personnes en parfaite santé, avec le temps, les protéines reviennent à la normale et, le plus souvent, aucun traitement n'est requis.

Les raisons sont les suivantes:

  1. L'activité physique et les situations stressantes peuvent entraîner la libération d'une petite quantité de protéines, ce qui entraîne une protéinurie temporaire.
  2. Les raisons de l’augmentation des protéines dans l’urine sont liées à l’utilisation à la veille d’une grande quantité de protéines écrites (œufs, certaines viandes, produits laitiers).
  3. La fin de grossesse peut être accompagnée de protéinurie. Le plus souvent, cela se produit en raison d'une compression mécanique des reins, due à la croissance du fœtus.
  4. Des procédures médicales, telles que la palpation active des reins à travers la paroi abdominale antérieure ou la douche de Charcot, peuvent entraîner une augmentation temporaire des protéines urinaires.
  5. L'hypothermie et le rhume (ARVI, influenza) peuvent entraîner une augmentation de la teneur en protéines de l'urine chez un enfant ou un adulte.
  6. Des erreurs dans la collecte de l'urine à des fins d'analyse, à savoir l'absence ou le manque d'hygiène minutieuse avant la collecte, donnent à penser que les résultats révèlent une teneur élevée en protéines dans l'urine d'un enfant ou d'un adulte.

Les causes pathologiques sont associées à des maladies des reins et d'autres organes et systèmes du corps, et peuvent être:

  1. La glomérulonéphrite est une maladie infectieuse au cours de laquelle les structures tissulaires des reins sont altérées, ce qui entraîne une défaillance fonctionnelle (altération de la formation de l'urine et élimination de la toxine). Dans la phase aiguë de cette maladie, les leucocytes et les protéines dans l'urine sont élevés et d'autres troubles sont également observés: modifications de la densité et de la couleur, diminution du débit urinaire.
  2. Si une haute teneur en protéines est trouvée dans l'urine, les raisons en sont les types existants de lithiase urinaire. Il est à noter que la protéinurie avec calculs dans différentes parties du système urinaire est assez rare. La détection des leucocytes dans les urines est plus typique.
  3. La pyélonéphrite est caractérisée par un processus inflammatoire non spécifique dans les tissus des reins et du système pelvien rénal. La présence de bactéries, ainsi qu'une concentration accrue de protéines dans l'urine d'un enfant ou d'un adulte, se retrouvent dans les résultats de la MAMA.
  4. Si les protéines sont élevées dans l'urine, cela peut indiquer une lésion rénale spécifique chez les patients diabétiques. Un autre nom pour cette pathologie est la néphropathie diabétique. Dommages aux vaisseaux rénaux et formation de glomérulosclérose nodulaire ou diffuse, pouvant entraîner une insuffisance rénale. L’isolement des protéines est caractéristique des stades 2–4 de la néphropathie diabétique.
  5. La prostatite est une inflammation aiguë ou chronique de la prostate chez l'homme. Souvent accompagné de modifications dans l'analyse générale de l'urine, à savoir la présence d'une petite quantité de protéines, de globules blancs, d'érythrocytes, de sels.
  6. En cas de néoplasie maligne des reins, du sang est présent dans l'urine, une augmentation de la protéine dans l'urine de la cause est associée à une perturbation progressive du fonctionnement normal des reins.
  7. L'obésité de grade 3–4 est une affection dans laquelle le poids du patient dépasse le taux recommandé de 55–100% ou plus, ce qui signifie qu'un gain de poids moyen est le double de la quantité normale. L'apparition de protéines dans l'urine est due au fait que le travail des reins est perturbé en raison d'un excès de poids.
  8. Pourquoi la protéine est-elle élevée dans l'urine? La cause peut être l'hypertension au stade 2-3. Le plus souvent, l'hématurie, la cylindrurie et la protéinurie surviennent chez les patients atteints de maladies intercurrentes (c'est-à-dire qui compliquent l'évolution de la maladie sous-jacente).
  9. La présence de maladies auto-immunes non spécifiques à un organe, telles que le lupus érythémateux systémique et la sclérodermie, qui affectent les tissus conjonctifs et les vaisseaux sanguins des reins, ce qui augmente la présence de protéines dans l'urine. Cela perturbe également le travail du cœur, du foie, des poumons, des articulations, affecte les membranes séreuses et la peau.
  10. Le myélome est une autre raison pour laquelle l'urine est riche en protéines. Il s'agit d'une maladie maligne affectant le sang et les os. L'atteinte rénale est caractéristique de la plupart des patients. Observé dans l'urine de la protéine, caractéristique de la cylindrurie et une grande quantité de la protéine Betts-Jones.

Faites attention! Dans certains cas, une augmentation de la quantité de protéines dans l'urine d'un enfant peut être observée avec l'utilisation prolongée de médicaments antibactériens.

Technique d'analyse d'urine

Avant de savoir à partir de quelle augmentation de protéines dans l'urine, il est en fait nécessaire de trouver cette protéine même. Pour ce faire, le médecin rédige une recommandation pour une analyse générale de l'urine.

Ce type d’analyse est très informatif et constitue la principale recherche diagnostique dans de nombreux domaines de la médecine. À l'aide de l'analyse, il est possible non seulement de déterminer les propriétés physiques de l'urine, mais également sa composition.

Les instructions pour préparer l’étude incluent les recommandations suivantes:

  1. La veille de la collecte du biomatériau, limitez l'utilisation de produits ayant tendance à modifier la couleur de l'urine (fruits et légumes vifs, épices, douces et fumées).
  2. Limitez votre consommation d'alcool, de vitamines, de compléments alimentaires et de diurétiques (y compris le café).
  3. Si possible, n'allez pas à la veille d'un bain ou d'un sauna, excluez l'effort physique.
  4. Si le patient prend des médicaments, vous devez en informer le médecin.
  5. Il est interdit de faire un test d'urine si la cystoscopie a été effectuée moins d'une semaine auparavant.

L'échantillon ne doit pas être contaminé par des inclusions étrangères, pour lesquelles il est recommandé de suivre les règles de collecte de matériel:

  1. Pour l'analyse, utilisez l'urine du matin qui s'accumule pendant la nuit dans la vessie.
  2. Avant de prendre le biomatériau, il est nécessaire de procéder à la toilette des organes génitaux. Cela évitera des résultats inexacts.
  3. Il est nécessaire d'utiliser des récipients stériles à usage unique qui n'ont jamais été en contact avec des produits de nettoyage ou des détergents.
  4. Pour éviter que des bactéries d'organes génitaux externes ne pénètrent dans l'échantillon, il est nécessaire de verser de l'urine dans la cuvette des toilettes. Après quoi, sans arrêter la miction, collectez environ 100 à 150 ml d'urine dans le récipient sans toucher le récipient avec la peau.
  5. Le biomatériau ne peut pas être stocké plus de 1-2 heures à une température d'environ 5-18 ° C. Le matériel qui a été stocké à la température ambiante ne convient pas pour l'analyse.
  6. Au cours de la première année de vie, des poches à urine peuvent être utilisées pour collecter l'urine des enfants. Les raisons qui poussent à utiliser les sacs sont simples: il est assez difficile de rassembler du matériel chez de jeunes enfants, en particulier si les couches sont utilisées régulièrement.

D'après les résultats de l'analyse, évaluez:

  1. Volume - normalement environ 100-300 ml, une plus petite quantité peut indiquer une déshydratation ou une insuffisance rénale. Une quantité accrue est possible avec le diabète ou la pyélonéphrite.
  2. Couleur - jaune paille. Le changement de couleur se produit dans les maladies du foie, des reins, en présence de processus inflammatoires purulents. En outre, la couleur du matériau peut changer lors de l’utilisation de divers médicaments et vitamines.
  3. Odeur - changements dans le diabète et l'inflammation dans le système urogénital.
  4. Moussage - normalement absent. Une grande quantité de mousse est caractéristique de la protéinurie, de la jaunisse, du stress transféré, du diabète, de certaines perturbations métaboliques, etc.
  5. La transparence est normalement transparente. La turbidité peut être causée par le mucus, les globules rouges, les sels, le pus et d'autres inclusions.
  6. Densité - 1000-1025 unités. Une augmentation de la performance est typique de la déshydratation et une diminution de la maladie rénale.
  7. Acidité - pH 5-7,5
  8. Corps cétoniques - sont un signe de diabète.
  9. Bilirubine - non trouvée dans la norme. Détecté dans l'urine dans les pathologies du foie.
  10. Protéine - ne devrait pas se produire, mais pas plus de 0,033 g / l ne peut être présent. En fonction de l'augmentation du niveau de protéines dans l'urine, optez pour une protéinurie légère (1 g / jour), modérée (1 à 3 g / jour) et forte (3 g / jour ou plus).
  11. Les corpuscules sanguins peuvent être observés seuls dans le champ de vision. L'augmentation de leur nombre indique une maladie rénale, une intoxication, des maladies auto-immunes.
  12. Les bactéries ne se trouvent pas normalement. Leur apparence est caractéristique des maladies infectieuses des voies urinaires.
  13. Cylindres - aucun type de cylindre dans l'urine d'une personne en bonne santé n'est observé. Leur apparence évoque des pathologies du tractus urinaire, un effort physique intense et le stress, des infections virales, de l’hypertension.
  14. Les champignons - dans l'analyse de l'urine indiquent une infection fongique du système génito-urinaire.
  15. Les sels sont pratiquement absents. Ils peuvent être diagnostiqués lors d'un changement soudain du type de nutrition, de la déshydratation, d'un effort physique intense et de certaines maladies rénales.

Il convient de noter que le prix d’un test général d’urine est très bas et que, dans les établissements médicaux publics, cette recherche est effectuée gratuitement.

À partir des photos et des vidéos de cet article, nous avons pu en apprendre davantage sur les causes les plus répandues de protéinurie et avons également envisagé la technique de préparation à une analyse d’urine générale.

Niveaux élevés de protéines dans l'urine

En règle générale, si une personne est malade, elle passe de nombreux tests, notamment une analyse d’urine. Une attention particulière est accordée à l'augmentation des protéines dans l'urine ou à la protéinurie. Cela indique une pathologie dans le corps qui nécessite souvent un traitement.

Selon les normes médicales, la quantité de protéines dans l'urine d'une personne en bonne santé ne peut dépasser 0,033 g / l, mais le plus souvent, elle est complètement absente. Si, à la suite de l'analyse, une augmentation de la quantité de protéines dans l'urine était révélée, vous devez en clarifier les conséquences avec votre médecin, car d'autres caractéristiques doivent être prises en compte pour déterminer la pathologie. Les protéines dépassant la norme sont divisées en trois étapes:

  • facile, dont le montant n'excède pas 1 g par jour;
  • modérée se caractérise par une teneur de 1 à 3 g par jour:
  • sévère, dans lequel il y a beaucoup de protéines dans l'urine - plus de 3 g par jour.

La détermination du niveau exact de protéines dans l'urine est déterminée à l'aide d'une analyse biochimique. Si l'indicateur est dépassé, un examen et une surveillance constante sont nommés.

Causes de l'augmentation des protéines urinaires chez l'homme

La raison pour laquelle l'analyse a montré une augmentation du niveau de protéines ne peut être appelée avec précision par un spécialiste qu'après l'examen. Le plus souvent, une teneur élevée en protéines indique des maladies urologiques. De plus, elle peut dépasser le taux autorisé en raison de l'absence de procédures d'hygiène avant la collecte de l'analyse. Une augmentation des protéines dans l'urine chez les hommes est observée dans l'inflammation de la prostate, ainsi que dans d'autres maladies du système urinaire. Les raisons suivantes peuvent entraîner une augmentation de cet indicateur:

  1. Brûlures ou lésions mécaniques des reins, ainsi que chimiothérapie.
  2. Les pathologies rénales entraînent souvent une augmentation des protéines dans l'urine. Un grand nombre de cas peuvent être causés par des maladies telles que: néphropathie chez la femme enceinte, pyélonéphrite, tumeur maligne du rein. Dans ces cas, le corps produit trop de protéines, dont les reins ne peuvent supporter le volume, il faut donc les éliminer avec un liquide.
  3. L'hyperthyroïdie est une maladie caractérisée par une augmentation des hormones produites par la glande thyroïde.
  4. Le diabète sucré provoque presque toujours une augmentation du niveau de protéines dans l'urine humaine.
  5. Maladie du système nerveux central.

Ce n'est pas tous les cas dans lesquels une personne est détectée des protéines dans l'urine. L'augmentation de cet indicateur peut être causée par d'autres pathologies, mais elles ne sont pas aussi communes. Parfois, cette situation n'est pas dangereuse pour une personne et nécessite une nouvelle analyse, par exemple, avec un effort physique accru à la veille de l'analyse, une exposition prolongée au soleil ou une hypothermie, lors de stress sévères ou lors de crises d'épilepsie.

Ce qui menace une personne d'augmenter le niveau de protéines

L’augmentation de la concentration de protéines dans l’urine indique la présence dans le corps de toute maladie dont le traitement tardif peut entraîner de graves complications. La protéinurie en elle-même n'est pas dangereuse, car ce n'est pas une maladie, mais seulement l'un des symptômes qui indiquent la présence d'une pathologie. Il est impératif de rechercher la cause de l'augmentation des protéines afin d'identifier la maladie à temps et de commencer immédiatement son traitement.

Pendant la grossesse, la quantité de protéines doit également rester dans les limites de la normale, mais elle peut être augmentée ultérieurement. Un taux élevé de protéinurie implique l'hospitalisation d'une femme, car le foetus est menacé.

«La prééclampsie est une complication d'une grossesse normale, qui peut ne pas se manifester ou se manifester par un œdème, une augmentation de la pression, une perte de protéines dans l'urine, des convulsions (éclampsie).» - Wikipedia.

Il est probable que cette situation conduira à la prééclampsie, dans laquelle il existe un danger pour la future mère et le fœtus. Il se manifeste dans ce qui suit:

  1. Pour une femme:
  • des convulsions;
  • une hémorragie;
  • circulation sanguine insuffisante.
  1. Pour le fruit:
  • manque d'oxygène;
  • retard de développement;
  • acquisition de pathologies.

Si une concentration élevée de protéines dans l'urine est détectée, il est nécessaire de reprendre l'analyse ou de rechercher la cause de l'apparition d'une protéinurie afin d'éviter le développement d'une pathologie. Dans tous les cas, ignorer la présence de protéines dans l'urine n'en vaut pas la peine.

Techniques de réduction des protéines

Avant de vous débarrasser des protéines dans l'urine, vous devez connaître la raison de son apparition. Jusqu'à ce que la source principale de protéinurie soit éliminée, la quantité de protéines peut être réduite, mais il est possible que son augmentation augmente. Ce n'est qu'après un traitement complet que le résultat de l'analyse d'urine sera normal. Les spécialistes proposent de nombreuses manières d’aider à réduire le niveau de protéines en association avec le traitement de la maladie sous-jacente. Avec un léger excès de la norme, il est recommandé au patient de suivre des régimes spéciaux. Ils suggèrent une augmentation du régime alimentaire en protéines et une réduction significative du sel. De telles mesures permettront de combler le manque de protéines dans le corps, lequel est excrété dans les urines. Limiter la quantité de sel à 2 g par jour aidera à la fois à réduire les protéines dans l’urine et à prévenir l’apparition d’un œdème.

La nécessité d'un traitement médicamenteux doit être déterminée uniquement par un spécialiste, ainsi que pour calculer la posologie et le déroulement de l'administration du médicament. Des médicaments tels que les corticostéroïdes, les cytostatiques et les antiplaquettaires peuvent réduire le taux de protéines. Dans certains cas, avec une augmentation des protéines dans l'urine, un traitement antibactérien est utilisé pour prévenir le développement d'une infection.

Certaines recettes de la médecine traditionnelle peuvent réduire la protéinurie. Le plus souvent, il est recommandé de se débarrasser de la forte teneur en protéines de l'urine en décoctions et en infusions de diverses herbes, ainsi que des boissons aux fruits à base de baies. Les plus populaires sont les airelles (les baies et les feuilles), les canneberges et le persil. Ils ont des effets diurétiques et antiseptiques, ce qui augmente la probabilité de réduire le niveau de protéines dans l'urine, ainsi que d'éliminer le processus inflammatoire.

Des résultats de test insatisfaisants indiquent la nécessité d'identifier la cause de la maladie. Il est inutile de traiter un symptôme, car à mesure que la maladie progresse, elle reviendra constamment. Le diagnostic opportun et l'élimination de la cause des problèmes de santé permettront d'éviter une complication grave pouvant survenir avec un taux élevé de protéines dans l'urine d'une personne.

Protéines dans l'urine: qu'est-ce que cela signifie? Les raisons de l'augmentation et le taux

L'analyse d'urine est une étude traditionnelle prescrite même aux femmes en bonne santé, par exemple, pendant la grossesse. Parfois, le médecin qui voit une analyse de protéines dit que ce n’est pas effrayant.

Est-ce vrai et à quel niveau de protéines dans l'urine devrait être alarmé? Tous les doutes disparaissent si la femme elle-même connaît les limites de l'augmentation des protéines dans l'urine et ses causes possibles.

Protéine dans l'urine

protéines d'urine chez les femmes

L'analyse d'urine idéale est un manque complet de protéines. Cependant, le chiffre «0,033 g / l est souvent entré dans la colonne« Protéine ». Cet indicateur s’appelle traces de protéines, c’est aussi la limite entre la normale et la déviation.

L'apparition de traces de protéines dans l'analyse de l'urine est souvent due à des raisons physiologiques (malnutrition, manque d'hygiène avant de prendre l'urine pour analyse, etc.). Dans ce cas, une nouvelle analyse est généralement attribuée.

Le terme médical "protéinurie" désigne une teneur élevée en protéines dans l'urine. Bien que les indicateurs de l'analyse générale de l'urine ne soient pas suffisants, il est important de prendre en compte la quantité de protéines perdue dans l'urine par jour. Niveau quotidien normal - pas plus de 150 mg / jour.

L'état pathologique de la protéinurie est divisé en plusieurs étapes en fonction de la perte quotidienne de protéines dans l'urine:

  • facile - perte de protéines inférieure à 1 g / jour;
  • modéré - un indicateur de protéinurie 1-3 g / jour;
  • sévère - la production de protéines dans l'urine de plus de 3 g / jour.

Causes d'une augmentation des protéines dans l'urine

Les facteurs provoquant une protéinurie peuvent être assez inoffensifs, mais même une fixation persistante de traces de protéines suggère certaines altérations associées à la fonction rénale.

la mousse indique la présence de protéines

Les causes physiologiques de l’augmentation des protéines dans l’urine chez les femmes sont plus susceptibles de provoquer l’apparition de ses traces lors de l’analyse. Des protéines à un niveau de 0,033 g / l provoquent:

  • effort physique intense;
  • erreurs nutritionnelles;
  • l'hypothermie;
  • le stress;
  • long bronzage, bronzage;
  • manque d'hygiène dans la collection d'analyse, menstruation chez les femmes;
  • fin de grossesse;
  • les spécificités du travail debout, provoquant la stagnation (par exemple, le vendeur);
  • physiothérapie (en particulier une douche de contraste);
  • palpation active des reins chez le médecin.

Habituellement, l’indice protéique de l’urine est normalisé après l’élimination du facteur provoquant.

Cependant, des effets physiologiques, prolongés dans le temps, peuvent entraîner le développement d'un état pathologique et une perte importante de protéines dans l'urine.

Maladies pour lesquelles il y a une protéine dans l'urine:

  • pathologie du système urinaire - pyélonéphrite, glomérulonéphrite, cystite, prostatite, lésions rénales, calculs rénaux et rénaux, tuberculose rénale;
  • maladies infectieuses accompagnées de forte fièvre - grippe sévère, pneumonie;
  • réactions allergiques graves;
  • l'hypertension;
  • diabète, obésité;
  • intoxication aux toxines;
  • appendicite (protéinurie associée à une leucocytose sanguine élevée);
  • les effets négatifs de certains médicaments (par exemple, le traitement en oncologie avec des cytostatiques);
  • pathologie systémique - lupus érythémateux;
  • tumeurs malignes - leucémie, myélome, néoplasmes de la vessie et des reins.

Produits qui augmentent les protéines dans l'urine

Pour déterminer la véritable cause de la protéinurie et le but du traitement, il convient d’exclure un faux résultat de test d’urine. En plus du respect des règles d'hygiène lors de la collecte de l'urine, vous devez faire attention aux aliments pendant 2-3 jours avant le test.

Certains aliments déclenchent des protéines anormales dans l'urine. Ceux-ci comprennent:

  • aliments salés (manger du hareng provoque souvent des protéines dans l'urine pendant la grossesse);
  • superposition de bonbons;
  • aliments épicés qui irritent les reins;
  • cornichons au vinaigre;
  • consommation abondante d'aliments protéinés - viande, poisson, œufs, lait cru;
  • alcool, y compris la bière;
  • eau minérale en grande quantité.

Une consommation insuffisante de liquide entraîne également une protéinurie, une consommation excessive de vit. C. Même une consommation prolongée de dogrose, riche en acide ascorbique, irrite le parenchyme rénal et peut provoquer une exacerbation de la maladie rénale et des modifications de l'analyse de l'urine.

L'aspirine, la céphalosporine, l'oxacilline, la polymyxine, la streptomycine et les médicaments contenant du lithium ont également un effet irritant sur les reins. Avant le diagnostic, leur réception est généralement annulée.

Symptômes de conditions pathologiques

Une petite quantité de protéines dans l'urine ne donne généralement pas de signes externes. Seule une protéinurie prolongée ou grave affecte l'état du patient. Les femmes peuvent célébrer:

  • gonflement - signe de perte de protéines sanguines;
  • augmentation a / d - signaux de développement de la néphropathie;
  • faiblesse, manque d'appétit;
  • douleurs musculaires, crampes récurrentes;
  • augmentation de la température.

Vous pouvez noter visuellement les modifications suivantes dans l'urine:

  • l'apparition de mousse lors de l'agitation - indique avec précision la présence de protéines;
  • couleur boueuse, précipité blanc - taux élevé de protéines et de leucocytes dans l'urine;
  • couleur brunâtre - un signe de la présence de globules rouges dans l'urine;
  • une forte odeur d'ammoniac - cause la suspicion de diabète.

En cas de lésion grave du tissu rénal, de formation de calculs, de protéines dans l'urine, les leucocytes et les érythrocytes.

Augmentation des protéines dans l'urine pendant la grossesse

Si les reins doivent faire face à une augmentation de la charge pendant la grossesse, l'urine répondra en ne contenant pas de protéines. Cependant, même sa présence dans l'analyse générale n'indique toujours pas une pathologie.

Même une augmentation des protéines quotidiennes dans l'urine à 300 mg est considérée comme physiologique et ne provoque pas d'anomalies pathologiques chez la mère et le fœtus.

La teneur en protéines dans les urines aux derniers stades de la grossesse est encore plus élevée - jusqu'à 500 mg / jour. Cependant, ces chiffres ne doivent pas déranger si la femme enceinte n'a aucun symptôme associé.

Toxicose, œdème, augmentation de la pression associée à la protéinurie sont des signaux alarmants qui nécessitent un examen plus approfondi de la femme.

Traitement

Dans la protéinurie physiologique, le traitement médicamenteux n'est pas effectué. Dans ce cas, la correction de la nutrition, l'abandon de l'alcool, le repos complet et le sommeil.

Les grands indicateurs de protéines dans l'urine nécessitent un diagnostic plus approfondi pour identifier les causes de déviation et souvent d'hospitalisation. En fonction de la maladie identifiée sont attribués:

  • des antibiotiques;
  • antihypertenseurs;
  • les corticostéroïdes;
  • infusions de désintoxication - Hemodez purifie bien le sang des toxines pendant l’intoxication, particulièrement prononcé dans les maladies rénales;
  • hémosorption, échange plasmatique.

Le régime fait partie intégrante du traitement et consiste en une alimentation avec une restriction en sel de 2 g / jour, à l'exception du poivre, des viandes fumées et du thé / café fort. Il est impératif de limiter l'apport hydrique, en particulier en cas de protéinurie concomitante, d'œdème et de pression élevée.

Qu'est-ce qui est dangereux dans les protéines urinaires?

Avant de déterminer le danger que représentent les protéines dans l’urine des femmes, il faut bien comprendre ce que cela signifie pour le corps.

La présence de protéines dans l'urine est un indicateur de la capacité de filtration altérée des membranes rénales. Avec les grandes molécules de protéines, les globules rouges peuvent être éliminés du sang, ce qui entraîne une anémie et une aggravation de l'état du patient.

Les protéines sont les éléments constitutifs de toutes les cellules du corps. Quand il est perdu, les processus de formation de nouvelles cellules sont perturbés. Une augmentation de l'indice de protéines dans l'urine entraîne une régénération plus lente des tissus des organes et des systèmes, retardant ainsi le processus de guérison.

La protéinurie au cours de la grossesse se caractérise par le manque d’oxygène du fœtus et de son sous-développement. Dans les cas graves, un tel état menace le développement de la prééclampsie, ce qui provoque un travail prématuré et augmente de 5 fois le risque de mort fœtale du fœtus.

Protéines dans l'urine des femmes

Protéinurie - teneur élevée en protéines dans les urines. Les causes de ce phénomène dépendent de divers facteurs, tels que les situations de stress, la grossesse, les maladies des organes et bien plus encore. La protéinurie elle-même n'est pas une maladie distincte.

Pour un diagnostic précis, qui se manifeste par l'apparition de protéines dans l'urine, le patient doit consulter un médecin. En cas de traitement tardif chez le médecin et de traitement, des complications surviennent: développement et progression d'une insuffisance rénale ou cardiaque chronique chez la femme enceinte - infections, développement de malformations, hypoxie et mort fœtale. Étant donné que les protéines sont un matériau de construction pour les cellules et les tissus, leur lessivage accru avec de l’urine viole la fonction de régénération du corps.

Protéine dans l'urine

Normalement, une personne dans les protéines urinaires devrait être absente, si elle est présente, en une quantité minimale allant jusqu'à 0,033 g / jour. Chez une femme enceinte au troisième trimestre de sa grossesse, l'analyse permet de détecter des traces de protéines allant jusqu'à 0,05 g / jour, ce qui n'est pas une pathologie.

Raisons pour élever

Les protéines (albumine et globulines) pénètrent dans l'urine en raison de la fonction de filtration des reins. En cas de violation de cette barrière biologique, la protéinurie devient prononcée et peut constituer un indicateur diagnostique de la maladie sous-jacente.

En pratique médicale, il convient de distinguer les raisons physiologiques et pathologiques de l'augmentation des protéines dans l'urine.

Il y a 9 raisons physiologiques principales:

  1. Alimentaire - trouvé après avoir consommé des aliments riches en protéines, en sel et en sucre.
  2. Travailler - est associé à un travail physique pénible.
  3. Surmenage émotionnel.
  4. Postural - associé à un long séjour du corps en position verticale.
  5. Transitoire - associé à une déshydratation, une hypothermie ou une exposition prolongée aux rayons ultraviolets.
  6. Palpation - due à la palpation prolongée des reins.
  7. Grossesse - l'utérus enceinte exerce une pression accrue sur les reins.
  8. Âge - après 75 ans, les reins ne remplissent plus pleinement leur fonction de filtration.
  9. Obésité - l'obésité réduit également la fonction rénale.

Les causes pathologiques sont divisées en rénal et extrarénal.

Les symptômes

Le patient vient chez le médecin avec des plaintes de vertiges fréquents allant jusqu'à la perte de conscience, fatigue, somnolence, nausées, vomissements, détérioration de l'appétit, gonflement du visage, des membres inférieurs et supérieurs et du torse, hypertension et fréquence cardiaque, frissons, forte fièvre. En outre, le patient peut observer de la mousse dans l’urine et une modification de la couleur de celle-ci, dans laquelle non seulement les protéines, mais également les globules rouges, peuvent être présents dans le diagnostic.

Chez la femme enceinte, en plus des symptômes principaux, une douleur dans la région lombaire et une toxicose sont notées, et dans les cas graves, une éclampsie se produit. La maladie est caractérisée par des symptômes convulsifs, une pression artérielle de 200/110 mm Hg. ou plus, œdème sévère, miction altérée et perte de conscience. La gravité de la maladie est un développement dangereux de violations du système nerveux central, cardiovasculaire et visuel, allant jusqu’à un état comateux.

Diagnostics

Si vous constatez que les affections ci-dessus, qui ne sont pas spécifiques à la protéinurie, le patient doit contacter le thérapeute pour un diagnostic plus approfondi. La présence de protéines dans l'urine peut être asymptomatique et n'est détectée que lors d'un examen médical.

L'examen primaire du patient conduit un médecin généraliste. Il comprend la collecte des antécédents, l'examen physique, l'examen de laboratoire et l'examen instrumental.

L'anamnèse inclut les plaintes des patients, qui permettent dans 70% des cas de poser un diagnostic préliminaire.

L’examen physique consiste en une palpation au cours de laquelle le médecin constate une augmentation du rein et en une percussion des reins, ce qui permet de mettre en évidence les symptômes douloureux.

La recherche en laboratoire comprend OAK (formule sanguine complète) et OAM (analyse complète des urines). L'OAM présente une teneur quantitative en protéines et aide à déterminer le degré de protéinurie:

Pourquoi la protéine apparaît dans l'urine et quels organes doivent être vérifiés

L'un des premiers et des tests cliniques obligatoires, qui passent pour toutes les maladies, les examens et les examens préventifs - analyse d'urine. Le contenu admissible de certains éléments est limité. Toute modification de ces paramètres peut indiquer des violations des organes internes. Le diagnostic est particulièrement important pour le taux de protéines dans l'urine. Chez une personne en bonne santé, l'urine ne contient aucune protéine et son apparence s'appelle protéinurie.

Raisons

L'une des principales fonctions des reins est de créer une barrière de filtration pour retenir les nutriments (protéines) dans le sang. Mais parfois, pour une raison quelconque, ce filtre commet des erreurs dans son travail. Ensuite, les membranes rénales commencent à laisser passer les protéines plasmatiques sanguines, qui ne devraient normalement pas quitter le corps avec l’urine.

Premièrement, il y a une perte de protéines de faible poids moléculaire (petites), mais à mesure que le processus pathologique se développe, les grandes protéines dans l'urine commencent également à disparaître dans les reins.

La capacité d'un filtre rénal endommagé à laisser passer les molécules de protéines, en fonction de leur taille, est une protéinurie sélective (sélective). Il caractérise le degré d'endommagement de la barrière de filtration et a une valeur diagnostique. Plus les dégâts sont importants, plus les protéines quittent le corps.

Après avoir pris des protéines (œufs crus, lait) dans l'urine, une petite concentration de protéines peut apparaître, mais cela n'indique pas une pathologie. Cette protéinurie est appelée «traces de protéines dans l'urine» et peut survenir chez tout le monde.

En plus des aliments protéiques, la protéinurie physiologique peut provoquer de tels processus:

  • exercice actif et dynamique;
  • hypothermie prolongée;
  • tension nerveuse;
  • rhumes et maladies infectieuses;
  • période de gestation;
  • prendre des médicaments pharmacologiques.

Les charges augmentent la quantité d'acide lactique, ce qui irrite les tissus rénaux. Un refroidissement excessif ne peut pas provoquer d’inflammation, mais ralentit le flux sanguin dans les structures rénales, respectivement, en violation du filtrage. Une montée d'adrénaline accrue (stress, frustration, querelles) augmente également la quantité de protéines sécrétées.

Les infections perturbent le déroulement harmonieux des processus métaboliques et provoquent une inflammation. Dans la seconde moitié de la gestation, la perte de protéines est due à la compression des reins par l’utérus élargi. La protéinurie est également causée par certains antibiotiques, les sulfamides. Au fur et à mesure de leur consommation, l'excrétion urinaire de protéines augmente.

Tous les états ci-dessus sont temporaires et si vous supprimez leur influence, la fonction de filtration des reins, indépendamment ou avec une légère correction, est restaurée.

La protéinurie pathologique est causée par les maladies suivantes:

  • les maladies, les tumeurs des reins et des voies urinaires, les affections après une intervention chirurgicale sur celles-ci;
  • processus inflammatoires du système excréteur et urogénital (pyélonéphrite, hydronéphrose compliquée, cystite, urétrite, prostatite);
  • le diabète;
  • les allergies;
  • maladies neurologiques de complexité variable (commotion cérébrale, épilepsie).

L'utilisation fréquente de concentré de poudre - protéine - pour la croissance de la masse musculaire au-delà de la norme quotidienne établie a des effets néfastes sur le muscle en croissance du cœur, perturbe l'équilibre hydrique et se manifeste par une protéinurie.

Classification

Sur la base de l'évaluation quantitative de la protéine excrétée dans l'urine, la protéinurie est divisée en les types suivants:

  • La microprotéinurie (limite en protéines 0,033 g / jour, traces et légèrement supérieure) est restaurée sans traitement;
  • protéinurie insignifiante (indices protéiques 0,3 g / jour) signifie la présence d’un processus inflammatoire aigu;
  • protéinurie modérée (dosage des protéines de 0,5 à 2,0 g / jour) indique des processus nécrotiques au niveau des structures rénales, une inflammation chronique et des néoplasmes;
  • Une protéinurie élevée (caractérisée par la présence de 2,1 à 3,5 g / jour) accompagne l'insuffisance rénale.

Des protéines dans les urines inférieures à 0,033 g / jour peuvent apparaître à la fin du traitement, pendant la période de rééducation après une maladie. Cela est dû à la réaction des reins aux médicaments excrétés par l'organisme.

Donner une partie quotidienne ou matinale de la nécessité de se conformer aux règles d'hygiène, dont la violation peut également conduire au diagnostic de la microprotéinurie lors de l'analyse d'urine.

Les symptômes

La cause de l'élévation pathologique de la protéine dans l'urine affecte la nature des symptômes. En fonction de cela, les manifestations peuvent être complétées par des plaintes spécifiques. Le plus souvent, la protéine est un signe de maladies urologiques, qui s'accompagnent de douleurs dans la région lombaire d'intensité variable et d'une pression artérielle irrégulière.

Les caractéristiques communes de la pathologie rénale sont de telles manifestations:

  • fatigue accrue, somnolence;
  • vertige gratuit;
  • troubles du sommeil;
  • pâleur de la peau, faiblesse, apathie;
  • les poches;
  • contractions musculaires convulsives;
  • douleur dans les os et les articulations (peut signaler le développement d'un myélome multiple - une lésion maligne de la moelle osseuse);
  • signes de fièvre (frissons, sueur collante, maux de tête);
  • dans le test sanguin - anémie;
  • turbidité, floculation, décoloration de l'urine.

Souvent, les symptômes des hommes sont lissés, ils ne se focalisent pas sur la faiblesse et la pâleur, ils vont donc consulter un médecin pour une autre raison et lors de l'examen, ils détectent une protéinurie. Les protéines dans l'urine des hommes n'indiquent pas toujours le début ou le développement de la maladie, elles peuvent y arriver avec la sécrétion prostatique. Cela est dû à l'union anatomique des canaux urinaires et génitaux.

Si nécessaire, l'urine peut être collectée à l'aide d'un cathéter urinaire, qui est inséré directement dans la vessie, pour clarifier les données. Si des analyses répétées avec un cathéter stérile confirment la présence de protéines chez l'homme, il est nécessaire d'exclure les facteurs physiologiques (surcharge sportive, apport en protéines) et de commencer un examen détaillé.

Méthodes de détermination des protéines dans l'urine

S'il a déjà été détecté lors de l'analyse des protéines dans l'urine, des diagnostics supplémentaires sont nécessaires.

  1. Répétez l'analyse d'urine.
  2. Recueillir un historique de (plaintes) en détail pour exclure les causes physiologiques et les opérations ou maladies récentes.
  3. Chez les femmes, exclure la pénétration de protéines avec les sécrétions menstruelles.

D'autres méthodes de détection des protéines dans l'urine sont nécessaires pour étudier les pathologies apparues:

  • analyse quotidienne de l'urine;
  • méthode au biuret (réaction colorée des sédiments d'urine centrifugés);
  • papier de test (pH);
  • photocolorimètre urinaire (dispositif optique pour mesurer la concentration de la solution);
  • une méthode unifiée (ajout d'acide nitrique dans l'urine: s'il y a des protéines, le réactif provoque l'apparition d'un anneau blanc dont l'intervalle de temps indique la concentration en protéines);
  • test normalisé avec de l'acide sulfosalicylique (l'ajout de protéines entraîne une turbidité importante lorsqu'un acide est ajouté);
  • Si vous suspectez une tumeur maligne, ils effectuent une analyse d'urine à l'aide de la méthode de Bens-Jones.

Les résultats du diagnostic rapide à l'aide de bandelettes réactives et de tests de laboratoire sont confirmés par contrôle aux rayons X et par tomodensitométrie. Identifier les pathologies prescrites, tests sanguins et autres examens détaillés caractéristiques de chaque cas.

Traitement

Le traitement de la protéinurie repose sur l'élimination de la cause fondamentale et sur le rétablissement d'une fonction rénale saine. Les causes physiologiques n'exigent pas de traitement médical - pour les éliminer, il suffit de réduire l'effort physique, de limiter l'utilisation de protéines naturelles, de bouillons de viande, de produits laitiers, d'œufs, de tisane apaisante, de décoction d'herbes, de marcher à l'air frais.

Si l’indice protéique augmente pendant la grossesse, une surveillance constante par un médecin est nécessaire. Des examens par ultrasons et des analyses de sang aideront à surveiller la croissance et le développement de l'enfant jusqu'à sa naissance. Il est possible de traiter une femme enceinte avec des produits pharmaceutiques uniquement selon des indications strictes, dans des situations critiques, avec une pression artérielle élevée.

Les pathologies causées par des processus inflammatoires nécessitent une gradation claire, une compréhension de l'endroit exact où le foyer pathologique est né. Après le diagnostic, il est arrêté par des agents antibactériens. Simultanément à ces préparations, les néphroprotecteurs sont prescrits:

  • Les inhibiteurs de l'ECA;
  • bloqueurs des canaux calciques (médicaments réduisant la perméabilité des canaux);
  • les bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine.

Si des processus tumoraux ou des métastases sont à l'origine de la protéinurie, le médecin choisit pour chaque cas spécifique un schéma thérapeutique visant la cause première. Ce traitement réduit les niveaux de protéines dans l'urine.

Conclusion

Après avoir trouvé la protéine dans l'analyse d'urine d'un adulte ou d'un enfant, vous devez répondre immédiatement, inscrivez-vous pour une consultation avec un médecin de famille, un thérapeute, un urologue ou un néphrologue. Chacun de ces médecins est en mesure d'aider au stade initial du diagnostic et de consulter un spécialiste d'un profil plus étroit en fonction des résultats des tests.

L’urine trouble ressemble à un problème non grave, mais elle peut être le premier signe de pathologies dangereuses. Seuls des soins médicaux opportuns arrêteront le développement d'une pathologie grave.

Quelles sont les causes des protéines dans l'urine: causes et caractéristiques du traitement

Une des structures qui participe activement à tous les processus du niveau cellulaire est la protéine. Une maladie de toute nature est accompagnée d'un test d'urine, dans lequel la teneur en protéines est un indicateur obligatoire. Même chez une personne en bonne santé, on observe une faible concentration de protéines dans l'urine, mais une augmentation de ses performances peut être un signe du développement de toute pathologie dans le corps.

Protéine urinaire accrue - protéinurie

Causes d'une augmentation des protéines dans l'urine

L’état pathologique du corps, accompagné d’une augmentation de la quantité de protéines dans les urines, est appelé protéinurie. Une telle pathologie peut se développer à la suite de la progression de diverses maladies dans le corps humain, mais parfois, une telle pathologie est également diagnostiquée chez des personnes apparemment en bonne santé. L'absence de traitement rapide dans le développement de la protéinurie molle et transitoire peut entraîner sa transition vers une forme plus grave.

L'un des composants liquides du sang est le plasma, qui concentre un grand nombre de protéines différentes. Le fonctionnement des reins dans le corps humain vise la préservation des protéines plasmatiques et la prévention de leur élimination, ainsi que des déchets produits lors du processus de formation de l'urine.

Le corps humain est un système complexe et la prévention des protéines dans l'urine se fait de deux manières. L'un d'eux est la participation à ce processus du bassinet du rein, qui sert de barrière et contient de grandes protéines plasmatiques plasmatiques dans les vaisseaux sanguins. Le passage de petites protéines à travers les glomérules conduit à leur absorption complète dans les tubules des reins.

Le plus souvent, l'apparition d'une protéinurie survient lorsque les nodules ou les tubules rénaux sont endommagés.

La présence de zones pathologiques sur les nodules ou les tubules, ainsi que la localisation du processus inflammatoire dans cette zone, conduit à ce qu'un grand nombre de protéines plasmatiques pénètrent dans l'urine. Les blessures et les dommages aux canaux rendent le processus de réabsorption des protéines impossible. L'évolution de la protéinurie sous forme bénigne s'accompagne généralement de l'absence de tout symptôme. Une concentration accrue de protéines brûlera l'urine pour créer de la mousse et une diminution de la quantité de protéines provoquera un gonflement des membres, du visage et de l'abdomen.

Symptômes de pathologie

La détection de la teneur en protéines dans l'urine des femmes enceintes peut servir d'indicateur normal et indiquer le développement d'une maladie grave.

Une protéinurie légère peut survenir sans symptômes prononcés; toutefois, les symptômes suivants peuvent être observés:

  • L'apparition de douleurs dans les os, résultant de la perte de grandes quantités de protéines.
  • Augmentation de la fatigue du corps, qui progresse assez rapidement.
  • L'accumulation de molécules de protéines dans les doigts et les orteils.
  • Une grande quantité de calcium se dépose dans le sang, ce qui conduit au développement de conditions pathologiques telles que vertiges et somnolence.
  • On note un changement de couleur de l'urine: la pénétration des érythrocytes dans l'urine lui donne une teinte rougeâtre et l'accumulation d'un grand nombre d'albumine la rend blanchâtre.
  • Le processus inflammatoire conduit à une augmentation de la température corporelle et à de graves frissons.
  • L'appétit diminue, les nausées et les vomissements deviennent fréquents.

Vous trouverez plus d'informations sur l'analyse d'urine dans la vidéo.

Principes fondamentaux du diagnostic et du traitement de l'énurésie féminine

Antibiotiques pour le traitement de la cystite, de l'urétrite et de la pyélonéphrite chez les femmes