Causes de la sensation de vessie pleine après la miction, méthodes de prévention et de traitement

Toute personne a le sentiment d'avoir la vessie pleine plusieurs fois par jour. Pour s'en débarrasser, une personne en bonne santé suffit pour aller aux toilettes.

Cependant, la miction ne conduit pas toujours au résultat approprié - le sentiment de surpeuplement peut rester. Une telle violation est le signe d'un problème dans le système urinaire ou, plus rarement, d'un dysfonctionnement des autres systèmes.

Vrai et faux sentiment de plénitude

Par sa structure, la vessie est un réservoir où l’urine s’accumule, avec des sphincters verrouillables. Il y a deux sphincters, l'un desquels une personne gère consciemment. Ils sont situés à la jonction de la vessie dans le canal urinaire - l'urètre.

Lorsque la vessie déborde, ses parois s’étirent, l’envie se fait sentir, mais l’un des sphincters retient l’urine tant que la personne le souhaite. En urinant, il détend le sphincter, l'urine sort par l'urètre. Normalement, jusqu'à 20 ml d'urine peuvent rester dans la cavité.

Après avoir uriné, une partie du liquide peut persister, provoquant une véritable sensation de satiété. L’urine n’est pas excrétée du tout, puis jusqu’à un litre de liquide peut s’accumuler dans la vessie pleine ou ne sera pas entièrement évacuée. La pathologie est l'accumulation de plus de 50 ml de liquide. L'urine ne peut pas être retirée pour deux raisons:

  • il y a une barrière mécanique à son écoulement;
  • la musculature impliquée dans le processus de miction est affaiblie.

Caractéristiques de différents types de pathologie

Une véritable sensation de distension de la vessie est plus fréquente chez les hommes.

Les tumeurs, calculs, anomalies anatomiques du tractus urinaire peuvent agir comme un obstacle mécanique.

Ils disent à propos du faux sentiment de plénitude s'il n'y a pas d'urine dans la vessie, mais le besoin demeure. Cette condition est due aux signaux générés dans:

  • cerveau ou moelle épinière;
  • l'organe lui-même;
  • tissus environnants.

Le plus souvent, le faux sentiment de vidange incomplète est enregistré chez les femmes présentant un dysfonctionnement de la vessie.

Ces dernières années, les médecins ont constaté une augmentation du nombre de patients atteints de cette pathologie, sans modifier la composition qualitative de l'urine. Cela prouve que les pathologies neuroendocriniennes, les changements mentaux deviennent souvent la source de la dysurie.

Chez les femmes enceintes, le fœtus en croissance serre la vessie, ce qui provoque une sensation désagréable de satiété, même avec un faible taux d'urine.

L'utilisation de boissons diurétiques, par exemple, contenant de l'alcool, de la caféine ou de l'aspartame provoque une fausse envie.

Toute sensation de surpeuplement, si elle se produit constamment, nécessite un appel à l'urologue.

Causes de la vessie pleine

La sensation de vessie pleine après la miction peut apparaître de manière intermittente ou être constante. Cela est dû à une pathologie ou à l'influence de facteurs physiologiques.

Le débordement de la vessie peut causer:

  • boire beaucoup de liquides (plus de 2,2 litres par jour)
  • réception de substances qui stimulent le système urinaire.

Dans ces cas, la gêne n'indique pas que les maladies sont éliminées en réduisant la quantité de liquide consommée ou en remplaçant les médicaments.

Les facteurs neuroendocriniens et iatrogènes (lésions de la moelle épinière dues à des opérations, manipulations) et troubles mentaux se distinguent en un groupe distinct de causes du sentiment de surpopulation vésicale.

Une sensation constante de vessie pleine est possible avec les maladies des organes voisins - intestin grêle, appendice, ovaires.

Principaux facteurs

Pourquoi la vessie n'est-elle pas complètement vidée? La rétention d'urine se produit si sa sortie est difficile. Raisons possibles pour cela:

  • Compression mécanique du canal urinaire:
  1. intestins congestionnés;
  2. utérus élargi;
  3. tumeurs, néoplasmes;
  4. hypertrophie des ganglions lymphatiques;
  5. hypertrophie de la prostate.
  • Violation de la perméabilité de l'urètre due à:
  1. obstruction par des pierres, caillot de sang, pus, corps étrangers;
  2. sténoses de l'urètre;
  3. les néoplasmes.
  • Faiblesse du détrusor.

Caractéristiques chez les hommes et les femmes

Chez les hommes, la vessie pleine se sent le plus souvent lorsqu'il y a obstruction des voies urinaires en raison de pathologies de la prostate (adénome, prostatite). L'hyperplasie du lobe central de la prostate provoque une compression de l'urètre. Il devient difficile d'excréter l'urine à travers un canal étroit. La vessie pour cette raison commence à se remplir avec l'urine restante.

La pathologie de l'urètre est une cause fréquente de stagnation urinaire. Le rétrécissement de l'urètre (rétrécissement) est plus fréquent chez les hommes en raison de sa grande longueur. Les lésions urétrales (le plus souvent), les maladies infectieuses (gonorrhée) et les brûlures chimiques au cours de l'autotraitement conduisent à une sténose.

Chez les femmes, le sentiment de plénitude s'avère souvent faux, ses sources:

  • la cystite;
  • l'urétrite;
  • pierres vésicales;
  • myome, endométriose.

La cause en est des signaux gênants de la vessie ou d’autres organes, le plus souvent liés à une inflammation. Les impulsions douloureuses chez les femmes provoquent une contraction de la vessie, la pression intravésicale augmente, ce qui provoque une sensation de plénitude. Des inflammations similaires peuvent survenir chez les hommes, mais chez les femmes, elles sont plus courantes. L'urètre féminin est plus large et plus court, ce qui contribue à la pénétration rapide des micro-organismes. Les rapports sexuels entraînent le transfert de bactéries de la vulve aux organes voisins.

Les organes urinaires et génitaux des femmes ont une localisation anatomique proche, un apport sanguin général et une innervation. Cela crée les conditions préalables à la participation mutuelle des organes urogénitaux dans les processus pathologiques.

Les pierres sont également capables de bloquer les voies urinaires, entraînant une accumulation de liquide. Un calcul ne peut fermer l’entrée de l’urètre qu’au moment de la miction, puis le processus s’arrête brusquement. Lors du changement de la position du corps, la décharge de l'urine est restaurée. De plus, des calculs endommagent la membrane muqueuse de la vessie, provoquant des pulsions douloureuses.

Le dysfonctionnement de la vessie en cas d’endométriose ou de myome est causé par deux facteurs: la compression des tissus et les déséquilibres hormonaux affectant l’appareil récepteur de l’organe. Chez les femmes, la sensation de vessie pleine sans douleur apparaît lorsque:

Sensation de vessie incomplète et symptômes associés

Indépendamment de l'étiologie, la vessie débordante elle-même provoque le développement de maladies et l'apparition de certains symptômes associés.

  1. En cas de débordement prolongé de la vessie, la paroi musculaire est étirée, l’atonie des muscles de l’organe et l’étirement du sphincter se développent. La faiblesse du sphincter retenant l'urine lui permet de se démarquer en gouttes séparées ou de fuir.
  2. L’urine accumulée est un bon moyen de développer rapidement des micro-organismes. Par conséquent, la stagnation constante de l'urine et la sensation de plénitude de la vessie sont souvent accompagnées d'une complication sous la forme d'une infection inflammatoire.
  3. L'un des signes d'inflammation aiguë est la douleur. Par conséquent, le sentiment de vidange incomplète chez la femme est souvent accompagné de douleur au moment de la miction.
  4. En essayant de se débarrasser de la sensation de vessie pleine, les hommes et les femmes vont souvent aux toilettes, ils prennent beaucoup de temps et ont très envie d'uriner. Ce travail accru du détrusor entraîne une hypertrophie qui déforme l'uretère et gêne le mouvement de l'urine des reins. La stagnation de l'urine dans les voies urinaires supérieures déclenche des mécanismes pathologiques au niveau des reins.
  5. L’urine concentrée dans la vessie et les reins est un bon moyen de former des calculs.

Conditions pathologiques connexes

Certains symptômes ne sont pas associés à la plénitude de la vessie, mais accompagnent ce sentiment chez les femmes et les hommes:

  • Douleur en dehors de la miction. L'intensité et la localisation sont déterminées par l'organe dans lequel se situe le foyer pathologique. Les douleurs sévères sont caractéristiques des affections aiguës, légères - pour l'inflammation lente et le début du passage lent de l'urine.
  • Troubles de la miction. Ils peuvent être une manifestation d'irritation:
  1. mictions fréquentes et douloureuses;
  2. pulsions impératives;
  3. augmentation de l'envie la nuit;
  1. difficulté à uriner;
  2. jet aminci;
  3. une augmentation de la durée de la miction.
  • Pulsion irrésistible soudaine qui ne se termine pas avec l'excrétion de l'urine.
  • Incontinence urinaire. La dégradation de l'urine sans exhortation est due à la faiblesse des sphincters et des muscles du plancher pelvien. Une forte réduction du sphincter et du détrusor entraîne une forte envie, accompagnée d'une libération rapide et incontrôlée d'urine - la personne n'a pas le temps d'aller aux toilettes. Ce type de miction involontaire est noté avec cystite, tumeurs, lithiase urinaire.

La pratique montre que jusqu'à 70% des femmes de plus de 40 ans perdent le contrôle de la rétention d'urine et seulement 3 à 20% d'entre elles expriment le désir de suivre un traitement.

  • La température corporelle monte à des valeurs subfébriles, plus élevées - seulement avec une inflammation des reins.
  • Le gonflement de la vessie se produit progressivement, c'est pourquoi la douleur n'est pas toujours le cas.
  • Excrétion de sang et d'urine. Du sang frais dans l'urine apparaît dans les tumeurs de l'urètre et de la vessie, des calculs ou une cystite hémorragique. Les flocons blancs dans l'urine sont des caillots de mucus, apparaissant lors d'une inflammation des organes du système urinaire. Écoulement jaune ou vert, une odeur désagréable parle d'inflammation purulente. Les flocons bruns sont un signe de glomérulonéphrite.
  • Déficience sexuelle. L'augmentation des symptômes entraîne un affaiblissement du désir sexuel, une altération de l'érection, la disparition de l'érection nocturne, une diminution de la fréquence des rapports sexuels.

Si l'un de ces symptômes survient, vous devriez consulter un médecin, malgré la sensibilité du problème. Même une combinaison de plusieurs symptômes ne permettra pas à l'urologue d'établir un diagnostic précis - des recherches supplémentaires seront nécessaires.

Diagnostics

L’examen du patient a pour but de déterminer la cause de la pathologie nécessaire à la désignation d’un traitement approprié. Établir la cause des violations est assez difficile. Après avoir étudié l'historique de la maladie et tenu compte des symptômes, le médecin généraliste prescrira des tests généraux.

Les femmes peuvent être référées pour un examen supplémentaire des organes génitaux au gynécologue, chez les hommes, ils examinent la prostate. Peut-être la nomination d'une échographie, CT avec contraste (urographie) ou IRM. Les méthodes informatives sont la cystoscopie et la cystographie.

Traitement

Avec le sentiment constant d'une vessie pleine, une aide médicale professionnelle est nécessaire. L'auto-traitement a des conséquences désagréables: traumatisme de l'urètre lors de la pose d'un cathéter, infection, possibilité de rupture du corps en l'absence de traitement.

Le traitement est effectué après que le médecin a posé un diagnostic précis. En cas d'urgence, le patient est placé un cathéter urétral pour le prélèvement de fluide. Selon le type de maladie, des médicaments ou une intervention chirurgicale sont prescrits. Lorsque les spasmes prescrivent des antispasmodiques, la douleur soulage les analgésiques. La cystite et d'autres pathologies d'étiologie inflammatoire sont traitées avec des antibiotiques. Les tumeurs, les rétrécissements, les caillots sanguins sont enlevés par chirurgie.

L'adénome de la prostate est traité en fonction du stade de développement - de manière conservatrice ou opératoire. Les petites pierres sont dissoutes avec les préparations, dont le choix est dû à l’origine des formations, et les grosses, en cas de difficulté avec la sortie de l’urine, sont enlevées chirurgicalement. Le traitement des excès neurogènes de contractions musculaires et des sphincters est effectué avec des anticholinergiques bloquants. Lorsque les muscles sont affaiblis, des exercices sont prescrits pour restaurer leur tonus et leur régime alimentaire.

Prévention

Si des sensations désagréables sont apparues dans la vessie, ceci, ainsi que la douleur et d’autres signes qui l’accompagnent, indique le développement d’une pathologie. Un accès opportun à un urologue qualifié permettra un traitement approprié et évitera des complications éventuelles.

Pour la prophylaxie, il est nécessaire de passer un examen de routine chez le thérapeute. Un mode de vie sain (marcher au grand air, une nutrition adéquate, une bonne hygiène) contribuera à éviter de nombreuses maladies et contribuera à la longévité.

On a l'impression que la vessie est constamment pleine

Pourquoi le sentiment de vessie pleine demeure-t-il après la miction?

En moyenne, la vessie d’un adulte peut contenir environ trois cent millilitres d’urine dans la cavité pendant plusieurs heures. Naturellement, pendant cette période, la quantité d'urine augmente, respectivement, la pression sur les parois de l'organe augmente et la personne ressent de plus en plus de gêne.

Dans les parois de la vessie se trouvent des récepteurs qui envoient des signaux à la moelle épinière. À son tour, il donne l'ordre d'uriner. Une personne est capable de contrôler sa vessie, le débordement n’est pas pratique, mais il n’ya pas de vidage volontaire.

Cependant, il se trouve que la bulle a été vidée et que la sensation de lourdeur et le besoin de visiter les toilettes n’ont pas disparu. La sensation de vessie pleine, même à la sortie des toilettes, est le signe d'un mauvais système urinaire.

Quelles perturbations le signal de la vessie complète?

La plénitude constante de la vessie peut être déclenchée par:

  • cystite: processus inflammatoire aigu ou chronique;
  • inflammation de l'urètre - urétrite;
  • inflammation de la prostate ou sa croissance;
  • formations solides dans la cavité de la vessie - lithiase urinaire;
  • excroissances bénignes et cancéreuses;
  • hyperactivité de la vessie - état dans lequel les parois du corps sont constamment irritées et créent une sensation de plénitude;
  • pathologie de l'urètre (fusion de l'urètre ou de ses sections individuelles);
  • processus inflammatoires dans les organes adjacents du pelvis (intestins, reins, ovaires, utérus).

Vrai et faux sentiment de plénitude

Le sentiment de vessie pleine chez les femmes et les hommes peut être vrai - dans les cas où la vidange est incomplète et fausse - lorsqu'il n'y a pas d'urine dans la vessie et que les signaux d'uriner continuent de circuler.

Stase urinaire dans le corps

La vidange incomplète de la cavité vésicale peut être causée par plusieurs facteurs:

  • obstruction de l'ouverture du col de la vessie ou de l'urètre;
  • bloquer le trou avec des congruences - des formations solides qui se trouvent dans la cavité;
  • coagulation avec des caillots sanguins dans la cystite hémorragique;
  • tumeurs et néoplasmes;
  • altération de la tonicité de la paroi entraînant une excrétion incomplète de l'urine;
  • inflammation de la prostate - prostatite ou adénome. En raison de la maladie, la prostate grossit et grossit, bloquant l'urètre.

Dans la phase aiguë, la rétention urinaire est éliminée à l'aide d'un cathéter urinaire ou d'une ponction sus-pubienne, après quoi le patient entre à l'hôpital pour un examen complet et un traitement des causes de la rétention urinaire. Si le problème ne peut pas être résolu avec des médicaments, il est nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale.

Se sentir pleine bulle

Peut être causé par:

  • violation de l'innervation des organes pelviens;
  • hyperactivité ou neurogénicité de la vessie;
  • processus inflammatoires dans le bassin.

La sensation de vessie pleine, même après la miction, est une raison pour accorder une attention particulière à votre santé et au recours à des soins médicaux.

La rétention urinaire n'est pas une maladie, mais un symptôme caractéristique de diverses pathologies. Beaucoup d'entre eux peuvent être arrêtés et guéris au stade initial.

En outre, la rétention urinaire aiguë est une condition dangereuse pour la santé et la vie du patient. Par conséquent, si vous présentez des symptômes désagréables, vous devez consulter un urologue.

Après avoir uriné, je souhaite écrire # 8212; que faire?

Le processus d'isolement de l'urine de chaque personne est strictement individuel. Certains vont aux toilettes cinq fois par jour, tandis que d'autres vont aux toilettes après chaque tasse d'alcool. Normalement, on considère que si une personne ne va pas aux toilettes plus de 10 à 12 fois par jour. alors son système urinaire fonctionne normalement. Un changement de cette fréquence peut indiquer une progression de la pathologie. En outre, les patients se plaignent souvent d'avoir envie d'en avoir plus après avoir uriné. Les causes de cette affection peuvent être à la fois pathologiques et physiologiques.

Cela suggère que vous ne devriez pas paniquer immédiatement et aller chez le médecin. Mais si une telle sensation apparaît systématiquement, c'est déjà une raison sérieuse de consulter un urologue.

Cette sensation spécifique peut survenir chez des personnes de différentes catégories d'âge. Il convient de noter que la pathologie est plus souvent diagnostiquée chez le beau sexe. Cela est dû en grande partie aux caractéristiques structurelles de leur système urinaire. L'urètre étant plus court chez la femme que chez l'homme, divers agents pathogènes peuvent facilement y pénétrer et provoquer la progression du processus inflammatoire (c'est l'une des principales raisons qui provoquent la sensation d'une vessie incomplètement vide).

Facteurs étiologiques

Si, après la miction, vous souhaitez en écrire plus, il s'agit d'un signe alarmant qui indique généralement des violations du fonctionnement des organes du système urinaire. Les états pathologiques suivants peuvent provoquer l'apparition de cette sensation chez l'homme:

  1. urolithiase. La présence dans la vessie de conglomérats de différentes tailles réduit considérablement le volume de l'organe. Tout cela conduit au fait qu'une personne, après avoir visité les toilettes, veut écrire à nouveau. En même temps qu'un tel symptôme, l'image de cette maladie particulière se manifeste - elle fait mal dans la région lombaire, la présence d'impuretés pathologiques dans l'urine et l'hyperthermie peuvent également être notées;
  2. diabète sucré. Les diabétiques ont souvent ce symptôme;
  3. la cystite Si vous voulez toujours uriner, dans la plupart des cas, c'est la cystite qui provoque une telle sensation désagréable. Dans ce processus d'infection, non seulement la membrane muqueuse de l'urètre est touchée, mais également la muqueuse de la vessie, ce qui perturbe son fonctionnement. Par conséquent, une personne a régulièrement envie de le vider, après quoi un sentiment désagréable apparaît de ne pas s'être complètement vidé;
  4. Souvent, l'insuffisance rénale progressive est à l'origine de la sensation que vous souhaitez à nouveau uriner. Cela est dû au fait que le patient ressent constamment la soif et consomme beaucoup de liquide. En conséquence, une assez grande quantité d'urine est naturellement dérivée. En raison de l'irritation de la bulle et de l'impression de le vider défectueux (je veux écrire plus);
  5. chez les hommes, une telle sensation inconfortable peut survenir en raison d'une lésion de la prostate;
  6. provoquer l’émergence du sentiment qu’après la nouvelle répartition de l’urine, je veux visiter les toilettes, peut aussi être une variété d’infections transmises sexuellement. Ce groupe comprend la gonorrhée, la trichomonase, la chlamydia et d’autres.
  • période de port d'un enfant. À ce stade, l'utérus, de plus en plus grand, exerce une pression sur la vessie. Par conséquent, les femmes enceintes ont souvent le sentiment qu'après avoir vidé la bulle, elles veulent à nouveau aller aux toilettes;
  • beaucoup d'hypothermie;
  • consommation de trop de liquide par jour (la norme ne dépasse pas 2,2 litres).

Symptomatologie

L’émergence du sentiment qu’après la libération de l’urine vous voulez encore pisser - c’est un symptôme, mais un symptôme d’une autre maladie qui progresse dans le corps humain. Par conséquent, le tableau clinique peut être complété par des signes caractéristiques de la pathologie sous-jacente. Par exemple, une personne malade peut présenter les symptômes suivants:

  1. douleur abdominale basse;
  2. douleur dans la région lombaire;
  3. la libération d'urine avec des impuretés pathologiques - sang, pus, mucus, sable;
  4. sensation de brûlure pendant la miction;
  5. l'hyperthermie;
  6. mictions fréquentes;
  7. maux de tête;
  8. nausée et bâillonnement;
  9. violation de l'écoulement de l'urine et ainsi de suite.

Si un ou plusieurs de ces symptômes apparaissent, vous devez contacter immédiatement un établissement médical pour un diagnostic complet.

Diagnostics

Si une personne après la décharge de l'urine a le sentiment de vouloir davantage, alors dans ce cas, tout d'abord, elle devra se rendre à un rendez-vous avec l'urologue. Lors de l'admission initiale, le médecin effectuera une enquête sur le patient, ainsi que son examen. Sur la base des informations reçues, un plan de diagnostic de pathologie est en cours d’élaboration, pouvant inclure les activités suivantes:

  • test sanguin;
  • analyse d'urine (la plus informative dans ce cas);
  • semer l'urine. Elle est réalisée dans le cas où le médecin soupçonne la progression du processus infectieux dans le système urinaire du patient.
  • biochimie sanguine;
  • l'urine selon Nechyporenko;
  • urine quotidienne;
  • Échographie des organes pelviens, des reins et des organes abdominaux;
  • IRM
  • CT

Événements médicaux

Il est important de comprendre que le traitement ne visera pas à éliminer cette sensation d'inconfort particulière. La pathologie qui a provoqué l'apparition de ce symptôme sera traitée. Le traitement est choisi pour chaque patient strictement individuellement, en tenant compte de la gravité de sa pathologie principale ainsi que des caractéristiques de son corps.

On peut prescrire au patient les médicaments suivants:

  1. les médicaments qui ont un effet dévastateur sur les conglomérats formés dans l'urine et la vessie;
  2. antispasmodiques pour réduire la douleur (le cas échéant);
  3. des relaxants musculaires;
  4. les diurétiques;
  5. antibiotiques prescrits en cas de détection d'un processus infectieux;
  6. anti-inflammatoire et ainsi de suite.

Autres articles connexes:

Urgence fréquente et sensation constante d'urine pleine. bulle, et quand vous sortez un peu, pas de douleur et de douleur. Cystite ou peut

Natalia Pupil (99), fermé il y a 6 ans

Lyudmila Burambaeva Guru (4329) il y a 6 ans

Avant de faire quelque chose, c'est-à-dire de boire des herbes et des médicaments, vous devez procéder à une échographie des organes pelviens (reins, vessie, utérus, ovaires), passer des tests de sang et d'urine et rendre visite à l'urologue et au gynécologue. Ne pas empoisonner le corps avec des médicaments sans résultats de test, cela peut être dangereux.

Lady Gaielton Master (1178) il y a 6 ans

Irina Tikhova Guru (3340) il y a 6 ans

cystite, il est nécessaire de brasser les graines de citrouille et de boire du bouillon, mais il est préférable de consulter un médecin

Pofigizmus Thinker (8821) il y a 6 ans

À partir du 11, tout médecin répondra à votre question, et même maintenant le médecin de garde à l'hôpital. Oui :)) cela se produit toujours chez toutes les femmes du mois, donc à 8-9 ans, l'abdomen n'est pas encore là? :))

gabriella Thinker (5424) il y a 6 ans

Il peut y avoir une inflammation du sable et de l'urine. bulle
des problèmes hormonaux peuvent survenir (l'un des symptômes des maladies hormonales gynécologiques) Et quel âge avez-vous? Myoma, l'hyperplasie n'est pas.

Jacquet Expert (323) il y a 6 ans

Le jus pur stabilisé de l’aloe vera de Forever Living Products, je le recommande, ne nettoie pas seulement le tractus gastro-intestinal, mais nettoie également le corps entier de sclaks et de toxines, les calculs, même les tumeurs initiales se dissolvent, écrivent

Inca Oracle (98220) il y a 6 ans

faire du jus de canneberge et boire.

Ne vous soignez pas, mais faites appel à un urologue ou à un thérapeute.

Aurora Thinker (6550) il y a 6 ans

J'ai eu un été comme ça. Avéré des calculs rénaux. Sauvé que dans le bain gisait. MAIS TOUJOURS faire des ultrasons. Allez payer cette affaire 10 minutes. Ce n'est pas une blague! En général, appelez une ambulance si c'est mauvais. Vous serez pris, vous passerez tous les tests gratuitement. Et puis, le cas échéant, rédigez un reçu et soyez traité au lieu de résidence.

Zetta Master (2486) il y a 6 ans

Oui, va chez le médecin.

Mhlu Oracle (59326) il y a 6 ans

Se débarrasser de la cystite une fois pour toutes.
Se débarrasser facilement et simplement de la cystite avec un massage. La cystite est un processus inflammatoire de la vessie. Pour se débarrasser de cette maladie, il faut stimuler l'immunité antimicrobienne (se frotter les pieds et les mains). points de massage de la vessie et des points douloureux des reins, massage ces points. Les points de la vessie sont situés dans la partie centrale de l'os pubien. Pour affecter l'os pubien au-dessus du sommet. L'impact se fait tous les jours jusqu'à la disparition de la douleur sur l'os pubien. Nous complétons l'impact avec un massage sur le bas de la jambe de l'anti-constriction sur l'oreille, mouvement de haut en bas. L'effet du massage peut être ressenti en une vingtaine de minutes. La douleur et la sensation de brûlure pendant la miction disparaissent. Des succès à vous.

RENFORCEMENT DE L’IMMUNITÉ ANTIMICROBIENNE
Un signe d'affaiblissement de l'immunité antimicrobienne, dans les cas bénins, est la présence d'une sensation de brûlure et d'une douleur sur la peau des membres, qui sont détectées lorsque nous commençons à nous frotter les pieds ou les mains avec la paume de la main. Ce niveau d'atténuation de l'immunité antimicrobienne sera accompagné de processus inflammatoires au niveau du larynx, de la gorge, des poumons, des reins et des poumons. etc. La présence de douleurs dans les os et les articulations des jambes et des bras est le signe d'une forte inhibition de l'immunité antimicrobienne (rhumatismes, polyarthrite, arthrite). Pour renforcer ou rétablir l’immunité antimicrobienne, il est nécessaire de frotter le dos de la main et la zone externe de l’avant-bras jusqu’au coude, y compris avec la base de la paume de votre main. Nous nous frottons les articulations du genou, nous les malaxons entre les paumes. Le frottement est pratiqué de jour en jour jusqu’à disparition complète de la sensation de brûlure et de douleur des membres et, en cas de forte affaiblissement de l’immunité, jusqu’à ce que les douleurs et les maux des os et des articulations des bras et des jambes soient complètement soulagés. À des températures élevées, le massage doit être effectué 8 à 10 fois par jour, en passant environ 5 minutes sur l'ensemble du massage des membres. Quel effet peut-on attendre d'une telle exposition à des températures élevées? Tout d’abord, cette baisse de température des nombres élevés à 37,5 # 186; C et en dessous. L'effet apparaît littéralement dans 20-30 minutes. La douleur et les courbatures peuvent disparaître, même dans certains cas, même après la première exposition, mais pour que vous ne l'ayez plus jamais, vous devrez travailler avec vous-même pendant environ deux à trois semaines.

Source: médecin, 25 ans de massage réussi.

Sentiment de plénitude de la vessie chez les femmes

Le sentiment persistant de gonflement de la vessie chez les femmes après une urination réussie leur procure des inconvénients physiques et émotionnels. Cette condition se produit pour plusieurs raisons qui sont en quelque sorte liées aux violations du travail du système excréteur.

Si la sensation de vessie pleine après la miction, en tant que principal symptôme gênant, se fait périodiquement sentir, vous ne devez pas l'ignorer. Il est préférable de rechercher la cause, car les conséquences en l’absence de traitement peuvent être néfastes.

Vous devez d’abord comprendre ce qui est préoccupant. S'agit-il d'un véritable sentiment de plénitude de la vessie (MP) après la miction ou s'agit-il d'un sentiment erroné de vessie pleine chez la femme en raison du besoin fréquent d'apparaître?

Les mécanismes de développement de ces symptômes sont différents. L'inflammation augmente la sensibilité de l'organe et les obstacles physiques à l'écoulement de l'urine ne permettent pas d'effectuer les actions correspondantes dans leur intégralité.

D'autres symptômes concomitants possibles de la pathologie existante revêtent également une grande importance diagnostique: toute douleur, distension à l'aine, douleur lors de la miction.

Les facteurs indésirables affectant directement la MP sont:

  • inflammation d'organe;
  • son syndrome d'hyperactivité;
  • atonie des muscles lisses avec activité contractile altérée;
  • sténoses (rétrécissement) de l'urètre ou du sphincter;
  • la présence de pierres.

Ou un sentiment de vessie pleine chez les femmes peut avoir des causes indirectes:

  • des tumeurs dans le système de drainage de l'urine;
  • constipation fréquente avec augmentation de la taille de l'intestin, ce qui crée une pression supplémentaire sur le MP;
  • processus pathologiques dans d'autres organes (reins, appendice, utérus, ovaires);
    troubles de la transmission neuromusculaire lors de blessures ou de maladies du système nerveux central;
  • impulsions erronées du cerveau;
  • fin de gestation.

Chez les hommes, la prostatite est souvent à l'origine d'une vessie pleine.

En cas de rétention urinaire, cela crée un environnement optimal pour le développement de colonies bactériennes et de maladies infectieuses et inflammatoires. Par conséquent, lorsqu'il y a une sensation constante de vessie pleine chez la femme, il est important de consulter un médecin et, si nécessaire, de se faire examiner.

Quels sont les principaux symptômes de maladies possibles:

  • Cystite, urétrite. Développe avec la pénétration et la croissance dans le tractus urinaire des bactéries pathogènes. L'inflammation donne une sensation de surpopulation de la vessie, une envie accrue, des crampes et des brûlures.
  • Lorsque la pyélonéphrite est également caractérisée par de la fièvre, la présence de sang et de pus dans les urines.
    Des pierres. Les concrétions de toute taille dans le MP ou l'urètre peuvent donner une sensation de vessie débordante chez les femmes, tandis que l'urine sort par portions intermittentes et par une pression faible.
  • Annexis. Accompagné de fièvre, écoulement inhabituel du tractus génital, douleur à l'aine, bas du dos. En plus des troubles des selles, on assiste souvent à un surpeuplement de la vessie.
  • Hypotension. La faiblesse des muscles lisses se manifeste par l'incontinence des matières fécales et de l'urine.
  • Constriction de l'urètre. Cela se traduit par l'incapacité d'uriner de manière adéquate en présence du sentiment de gonflement de la vessie (la pathologie est la même pour une femme et pour un homme). Le débit urinaire est intermittent, souvent douloureux, avec du sang.

Si, après un examen approfondi, aucune des maladies répertoriées n’est identifiée, le médecin peut diagnostiquer le syndrome de vessie hyperactive. Dans le même temps, il y a miction incontrôlée, interruption du sommeil nocturne pour aller aux toilettes, envie après chaque portion de liquides saoulés, sensation de débordement constante (peut-être à tout âge et chez les personnes des deux sexes).

Il est important de se rappeler que tout dysfonctionnement des organes responsables de la formation et de l'excrétion de l'urine (absence de désir, délai, incontinence, douleur) nécessite un appel de l'urologue et du gynécologue.

Que faire quand on ressent une vessie pleine?

La sensation de vessie pleine est caractéristique de ceux qui présentent des pathologies des organes du système urinaire, mais dans une plus grande mesure, ces sensations sont une conséquence des problèmes de la vessie elle-même.

Raisons

La sensation constante de satiété qui accompagne le patient après avoir vidé la vessie peut être provoquée par des troubles associés à l'écoulement de l'urine.

Si une obstruction est apparue dans le tractus urinaire, alors, en fait, l'urine ne peut normalement pas sortir. Une certaine quantité reste dans la vessie.

Ces obstacles peuvent être des néoplasmes, des calculs, un rétrécissement de l'urètre, ainsi que des prostatites chez les hommes.

Dans d'autres situations, une sensation de satiété peut être le résultat d'atonie ou d'hypotension de la vessie. La vessie est un organe musculaire capable de produire des fonctions contractiles et relaxantes.

C'est à travers ces fonctions que l'urine est libérée. Même si une légère défaillance fonctionnelle est observée dans l’organe, l’urine ne peut pas être éliminée complètement en raison d’une faible contraction des muscles de la vessie.

Ces maladies peuvent être affectées par diverses maladies auxquelles les gens modernes sont confrontés. Parmi eux, la sclérose en plaques, la sciatique, les lésions de la moelle épinière, ainsi que la formation d'une hernie dans la moelle épinière.

La sensation d'une vessie pleine peut aussi être une conséquence d'impulsions venant du cerveau. Cette sensation s'avère être fausse car l'urine est complètement excrétée du corps.

Le cerveau envoie des impulsions à la suite d'une irritation des parois de la vessie. Cela se produit lorsque des processus inflammatoires des organes adjacents sont observés dans le corps.

Les symptômes

Les symptômes de la vessie pleine s'accompagnent souvent de douleurs dues à l'étirement des parois de l'organe lui-même.

Si l'urine ne sort pas complètement, la palpation peut être ressentie comme une légère augmentation de la vessie.

La rétention urinaire est une base favorable à l’émergence et au développement de toutes sortes de bactéries dont l’activité provoque des pathologies dangereuses.

Le patient peut souffrir de cystite, urétrite, pyélonéphrite.

Pour cette raison, les médecins recommandent, dès la première manifestation, une sensation de plénitude de la vessie après la miction, de consulter un médecin. Cela évitera des problèmes plus graves.

Des symptômes supplémentaires, manifestés par les sensations constantes de la vessie pleine, sont des signes de ces maladies qui provoquent un tel sentiment.

Le patient peut ressentir les crampes les plus fortes pendant la miction, dont les pulsions sont sensiblement plus fréquentes, mais le jet d’urine est en même temps irrégulier et intermittent. La douleur peut également survenir une fois la miction terminée.

Si le problème est lié à la libération d'une pierre bloquant les voies urinaires en raison de sa taille importante, le patient peut observer de petites inclusions sanglantes dans l'urine.

Hematuria avertit qu'une pierre en mouvement a endommagé les parois internes des organes. L'un des symptômes de cette pathologie peut également être une incontinence, une fuite d'urine.

Dans tous les cas, s'il existe des signes indiquant des problèmes de vessie ou d'autres organes, il est nécessaire de faire un diagnostic afin d'établir la cause véritable.

Diagnostics

Lorsqu'un patient se rend dans un établissement médical pour se plaindre des sensations de surpeuplement persistant de la vessie, le médecin référera à un laboratoire et à des diagnostics instrumentaux.

La sensation constante d'une vessie pleine peut se manifester pour différentes raisons, selon le sexe, en relation avec la structure différente du système urinaire.

Pour cette raison, le médecin ne fait jamais le diagnostic final sans vérifier l'exactitude de la version sur la base des résultats complets des tests de diagnostic.

Pour les études de laboratoire, une analyse générale de l'urine et du sang est réalisée, ainsi qu'une culture d'urine afin d'établir complètement l'état de la microflore.

De plus, l'échographie des organes internes est traditionnellement réalisée.

En cas de sensation de vessie pleine aux ultrasons, non seulement les organes du système urinaire, mais aussi les reins sont scannés pour vérifier si une cause possible était sous la forme d'une pyélonéphrite.

Si nécessaire, d'autres types de diagnostics modernes sont effectués pour fournir des informations supplémentaires, et le médecin facilitera le processus d'établissement d'un tableau holistique de la pathologie.

Ces types de diagnostic incluent l'urographie de contraste et la cystoscopie.

La cystoscopie est une procédure douloureuse, elle doit donc être réalisée sous anesthésie. La cystoscopie est très informative, car elle permet de visualiser le corps, de procéder à une inspection optique complète de celui-ci.

Dans certains cas, vous devez recourir à une IRM.

Assistance médicale

Afin de fournir une assistance efficace au patient, qui est constamment recherché par la sensation de vidange partielle de la vessie, le médecin établit d’abord la cause fondamentale.

Après cela, toutes les interventions de drogue sont envoyées pour éliminer cette cause.

Si la sensation se produit en raison du blocage des canaux urinaires avec une pierre, un traitement est prescrit pour dissoudre ces pierres.

Si la vessie est crevée par des maladies infectieuses, on lui prescrit un traitement antibiotique comportant l’utilisation d’antibiotiques.

Pour soulager les spasmes douloureux, il est recommandé au patient d'utiliser des antispasmodiques et des sédatifs.

La sensation de rétention urinaire complète peut être associée à des problèmes intestinaux, lorsque le patient est très souvent constipé et que l'intestin débordant pousse contre la vessie, provoquant de telles sensations.

Dans ce cas, prescrire un moyen de faire face à la constipation, et également recommandé de suivre un régime alimentaire spécial pour éviter leur apparition ultérieure.

Pour des raisons plus graves, le traitement conservateur est inefficace, vous devez donc recourir à la chirurgie.

Les opérations chirurgicales sont effectuées avec de grosses pierres, non sujettes à la dissolution, ainsi qu'en présence de tumeurs, en comprimant les parois des conduits.

Un traitement opportun permettra d'éviter les complications et de soulager les sensations de vessie pleine.

Sensation constante de la vessie pleine et de ses causes

S'il y a sensation de vessie pleine après la miction, cela peut indiquer la présence de pathologies graves, de maladies des organes du système urinaire.

C'est pourquoi cette fonctionnalité ne peut être ignorée, sinon des conséquences très désagréables pourraient en résulter.

La présence de maladies graves est indiquée non seulement par le sentiment de saturation constante de la vessie, mais également par d'autres symptômes caractéristiques, tels que des douleurs abdominales, une sensation de distension dans l'aine.

Les causes du problème peuvent être très différentes, mais indépendamment de cela, le problème a un impact négatif important sur la qualité de vie d'une personne et apporte un malaise psychologique.

Quand survient-il et pourquoi?

Le sentiment de plénitude de la vessie peut se manifester de différentes manières. Par exemple, si, après la miction, le patient a le sentiment que la vessie n’est pas complètement vidée.

Dans certains cas, il est également fréquent d’uriner lorsque la vessie est remplie dans un court laps de temps.

Dans le même temps, d'autres symptômes peuvent indiquer la présence d'une maladie particulière. Ce sont des sensations douloureuses, des crampes, des brûlures, aggravées par le processus de vidange de la vessie.

L’émergence de sentiments de vessie débordante chez les hommes et les femmes peut entraîner des facteurs défavorables tels que:

  1. Processus inflammatoires dans les organes internes situés à proximité immédiate de la vessie (inflammation des reins, annexe). Dans ce cas, la vessie peut être presque vide, mais il semble au patient qu’elle est pleine;
  2. La formation d'éléments solides dans l'urine, des calculs urinaires qui irritent la membrane muqueuse de l'organe, interfère avec sa vidange normale;
  3. Formations tumorales de formes bénignes ou malignes qui se produisent dans la cavité de la vessie;
  4. Pathologie ou lésion de la moelle épinière, entraînant une perturbation de la conductivité nerveuse des tissus des organes pelviens;
  5. Hyperactivité vésicale;
  6. La déformation des parois de l'urètre, lorsque sa lumière devient plus étroite ou se confond complètement;
  7. La faiblesse du tissu musculaire de l'organe, ses dommages, de sorte que les muscles de l'organe ne peuvent pas être totalement réduits pendant le processus de miction;
  8. Changer les selles, la constipation. En conséquence, il y a une augmentation de la taille de l'intestin, respectivement, augmente la pression sur la vessie;
  9. Désordres du cerveau quand il envoie des signaux erronés au sujet du surpeuplement de la vessie.

Il existe également des causes de pathologie, caractéristiques uniquement chez les femmes. Ceux-ci incluent divers types de maladies féminines du système génito-urinaire, telles que la cystite, les annexites, les fibromes, les processus inflammatoires qui affectent les ovaires.

Une sensation de vessie pleine peut également se produire chez les femmes en bonne santé pendant la grossesse (au 2e trimestre). Ce phénomène est considéré comme normal car l’utérus élargi serre les organes adjacents.

Chez les hommes, l'apparition de ce symptôme est souvent provoquée par des maladies telles que l'adénome, la prostatite, la sclérose en plaques et le cancer de la prostate.

Surpeuplement pendant la grossesse

La période de gestation est difficile pour chaque femme. L'organisme de la future mère, tous ses organes et systèmes, sont reconstruits en prévision de la période de vie difficile de la grossesse et de l'accouchement.

Au tout début de la grossesse, la taille du fœtus est encore très insignifiante, néanmoins, l'utérus commence déjà à se reconstruire: la taille du corps augmente, ses parois se densifient.

Pendant la grossesse, les niveaux d'hormone progestérone augmentent, ce qui affaiblit le sphincter de la vessie.

Au fil du temps, à mesure que le fœtus grandit, la taille de l'utérus augmente, il commence à comprimer les organes adjacents, y compris la vessie.

Cela conduit à une diminution de la taille de la cavité de l'organe et, par conséquent, à un taux plus élevé de remplissage de l'urine. En conséquence, la femme enceinte ressent le besoin fréquent d’uriner.

Plus près de la date de naissance prévue, l'utérus monte légèrement en laissant partiellement la cavité abdominale, tandis que la pression sur la vessie diminue, la fréquence des envies de vider l'organe diminue.

À quelle vitesse est-il rempli, après combien de temps?

Normalement, la vessie est remplie en environ 4 à 5 heures.

Bien que le moment de son remplissage dépend de nombreux facteurs, tels que:

  • la capacité de la cavité organique (chez la femme, la taille de la vessie est un peu plus petite que chez l'homme),
  • mode boire (plus le liquide pénètre dans le corps, plus la vessie se remplit rapidement),
  • prendre certains médicaments qui affectent le taux d'élimination de l'excès de liquide de l'organisme (par exemple, lors de la prise de médicaments diurétiques).

Découvrez ce que le taux de volume de la vessie à différents âges dans notre article.

Un débordement prolongé de la vessie avec de l’urine peut avoir des effets indésirables, tels que le développement du processus inflammatoire, et perturber ainsi le fonctionnement du système urinaire.

De plus, une rupture d'organe peut survenir.

La rupture de la vessie est une condition dangereuse qui nécessite des soins médicaux d'urgence. En l'absence de cela peut être fatal.

Comment distinguer entre la cystite et la vessie hyperactive dans la vidéo dira à Elena Malysheva:

Causes possibles et moyens de traiter les sensations permanentes de la vessie pleine

IMPORTANT À SAVOIR! Le seul remède contre la cystite et sa prévention, recommandé par nos abonnés! Lire plus loin.

La sensation de vessie pleine, qui persiste même après avoir uriné, est un symptôme alarmant, indiquant certaines maladies du système excréteur tant chez les femmes que chez les hommes. Ce problème donne à une personne un inconfort psychologique grave, interfère avec une vie normale, travaille et nécessite une attention particulière.

La pathologie est causée par une violation du flux normal d'urine en raison de divers facteurs affectant le système excréteur. En conséquence, la vidange de la vessie peut ne pas se produire complètement. Une certaine quantité d'urine reste dans la cavité de l'organe, irritant les terminaisons nerveuses. L'irritation des récepteurs peut également être due à des troubles fonctionnels des structures du système nerveux.

Raisons

Normalement, une personne en bonne santé peut contenir 300 ml d’urine dans la vessie pendant plusieurs heures. Cette quantité de fluide exerce une pression perceptible sur les parois de l'organe. Certains facteurs créent des obstacles à la pleine exécution de la fonction urinaire:

  • inflammation aiguë et chronique des muqueuses du système urinaire: cystite, urétrite;
  • inflammation aiguë ou chronique des organes voisins, s'étendant par réflexe à la vessie (l'urine dans la vessie ne peut pas persister, mais il semble à la personne qu'elle est pleine): pyélonéphrite, entérocolite, pelviopéritonite, inflammation de l'appendice;
  • inflammation ou adénome de la prostate chez les hommes, raison pour laquelle la prostate serre l'urètre;
  • Maladies "féminines": annexite, myome, endométrite, tumeurs de l'ovaire;
  • calculs durs (calculs urinaires) dans la vessie, irritant et traumatisant les parois, empêchant la vidange;
  • tumeurs bénignes et oncologiques dans la cavité de l'organe;
  • pathologies de l'innervation des organes de la cavité pelvienne, maladies et lésions de la moelle épinière (sclérose en plaques, radiculite, hernie spinale);
  • hyperactivité, vessie neurogène;
  • rétrécissement ou même fusion (rétrécissement) des parois de l'urètre;
  • hypotension et atonie des muscles de la vessie, diminution du tonus musculaire, surdistension des muscles, de sorte que l'organe ne peut pas être complètement réduit pendant l'acte urinaire;
  • Selles perturbées, constipation, dans lesquelles l'intestin exerce une forte pression sur la vessie.

Les symptômes

En plus du sentiment évident de plénitude de la vessie qui persiste après la miction, la maladie s'accompagne souvent d'autres symptômes:

  • douleur pouvant augmenter avec la palpation abdominale, le mouvement actif, la musculation;
  • coliques néphrétiques avec lithiase urinaire;
  • sensation de lourdeur et de douleur dans le bas de l'abdomen, au-dessus du pubis;
  • Les infections aiguës du système urogénital sont accompagnées de fortes douleurs de coupe (surtout lorsqu'elles urinent), de fièvre, d'une détérioration de l'état de santé, de modifications de la composition de l'urine;
  • difficulté à uriner, incontinence urinaire;
  • hématurie (détection de sang dans les urines).

Complications possibles

La stase de l’urine après la miction, qui est la cause la plus fréquente d’inconfort, est un facteur extrêmement défavorable. Dans l'urine résiduelle, toutes sortes de bactéries se multiplient activement, y compris les agents pathogènes, responsables du développement de processus inflammatoires dans la vessie (cystite) et l'urètre. L'inflammation peut se propager dans les voies urinaires, atteignant les reins et les affecter (pyélonéphrite).

Pour éviter les complications, il est important de consulter un médecin immédiatement après l'apparition des symptômes. Une sensation de vessie complète régulière est une raison suffisante pour un examen.

Diagnostics

Comme vous pouvez le constater, de nombreuses raisons peuvent provoquer ce symptôme. Par conséquent, pour la nomination du traitement correct nécessite un diagnostic minutieux. Ceci prend en compte tous les facteurs de la maladie, y compris les maladies précédemment transférées, le sexe et l'âge du patient (les systèmes excréteurs masculin et féminin diffèrent de manière significative).

Pour le traitement et la prévention de la cystite, nos lecteurs utilisent avec succès la méthode éprouvée. Après l'avoir soigneusement étudié, nous l'offrons à votre attention. Lire la suite

Les statistiques indiquent des problèmes plus fréquents dans ce domaine chez les femmes. Cela est dû aux caractéristiques de l'anatomie et de la physiologie de la femme: urètre court et large ("porte pour l'infection"), cycle menstruel, fonction génitale.

Lors du diagnostic, l'urologue examine attentivement les antécédents du patient, ses plaintes, ses symptômes et prescrit les tests nécessaires pour clarifier le diagnostic:

  • Tests d'urine, culture sur milieu nutritif. Ces tests permettront de détecter la présence possible de micro-organismes pathogènes, de signes d'inflammation, de dommages aux parois de la vessie. Cette étude est particulièrement importante dans la manifestation d'autres signes d'infection microbienne. Plus tôt un agent pathogène spécifique est identifié, plus le traitement sera efficace.
  • Test sanguin général.
  • Échographie des reins, de la vessie, de la prostate (chez les hommes), des ovaires (chez les femmes). Détecte les modifications structurelles pathologiques de ces organes, les calculs urinaires.
  • Cystoscopie - l'étude de la surface interne de la vessie. Vous permet d'évaluer visuellement l'état de la membrane muqueuse.

Dans certains cas, lorsqu'il est impossible d'établir immédiatement un diagnostic précis, le médecin peut prescrire d'autres études très informatives: résonance magnétique ou tomodensitométrie, recherche de radio-isotopes, urographie radiographique avec un agent de contraste.

Après avoir effectué des tests et examiné leurs résultats, le médecin prescrit des mesures thérapeutiques spécifiques.

Traitement

Les mesures thérapeutiques dépendent de la cause de la maladie.

  1. Les infections bactériennes urogénitales sont traitées avec des antibiotiques.
  2. Pour soulager les spasmes musculaires à l'aide de médicaments antispasmodiques et relaxants.
  3. Les analgésiques soulagent le patient.
  4. Les sédatifs sont utilisés pour les troubles nerveux.
  5. Dans certains cas, un traitement chirurgical est indiqué. Les grosses tumeurs (tumeurs, calculs) doivent donc être enlevées par chirurgie. Les petites pierres sont souvent capables de se dissoudre et de s'enlever à l'aide de médicaments spéciaux.

En secret

  • Incroyable... Vous pouvez guérir la cystite chronique pour toujours!
  • Cette fois.
  • Sans prendre d'antibiotiques!
  • Ce sont deux.
  • Pour une semaine!
  • Ce sont trois.

Suivez le lien et découvrez comment nos abonnés le font!

MEDICAMENT DANGEREUX

Furadonin - instructions d'utilisation, des critiques, des analogues et des formes de diffusion (comprimés à 50 mg et 100 mg) du médicament pour le traitement de la cystite et de la pyélonéphrite chez l'adulte, l'enfant et pendant la grossesse