Traitement de l'urétrite non infectieuse

Nos avantages:

  • Rendez-vous chez le médecin bon marché à partir de 900 roubles
  • Analyses urgentes le jour du traitement de 20 minutes à 1 jour
  • Près de 5 minutes de la station de métro Varshavskaya et Chistye Prudy
  • Nous travaillons confortablement tous les jours de 9h à 21h tous les jours (jours fériés compris)
  • Anonyme!

La cause la plus courante d'inflammation de l'urètre - l'uréthrite - est une infection. Mais cette maladie peut également avoir une étiologie non associée à des microbes - on parle alors d'uréthrite non infectieuse, dont le traitement ne nécessite pas d'antibiotiques. Le traitement de cette maladie dépend de la cause de celle-ci.

Causes de l'urétrite non infectieuse

Si l'urétrite n'est pas associée à la présence d'une infection, les facteurs en cause peuvent être:

  • lésions de la membrane muqueuse de l'urètre - généralement dues à certaines procédures médicales (prélèvement de matériel pour le diagnostic, cathétérisme de la vessie après diverses interventions). Une pierre sortant de la vessie peut endommager l'urètre. Dans de tels cas, ils parlent d'uréthrite traumatique (mécanique);
  • Allergie - habituellement, l’urétrite se développe en même temps que la cystite allergique; le plus souvent, sur fond de réactions allergiques systémiques, telles que choc anaphylactique, maladie sérique, état asthmatique;
  • congestion veineuse dans les vaisseaux pelviens (ceci est facilité par la constipation, les hémorroïdes, dans certains cas - rapports sexuels prolongés);
  • rarement, des brûlures de l'urètre avec des solutions chaudes et des infusions d'herbes au cours de l'auto-traitement ou de l'irradiation, puis ils parlent de l'uréthrite dans le cadre de la maladie de radiation.

Traitement de non-infection de l'urétrite

Le traitement de l'urétrite non infectieuse dépend de la cause de celle-ci et vise à éliminer le facteur provoquant et à restaurer les propriétés du mur urétral.

  • Dans l'urétrite allergique, l'inhibition de la réaction d'hypersensibilité est nécessaire, ainsi que l'élimination de l'œdème allergique. Ceci est réalisé en prescrivant des antihistaminiques (c'est-à-dire ceux dirigés contre l'action du médiateur principal de l'allergie, l'histamine). Dans les cas graves, des glucocorticoïdes hormonaux sont injectés. Si nécessaire (avec le développement de la rétention urinaire aiguë), l'urètre est dilaté;
  • Dans l'urétrite traumatique, les mesures correctives visent à restaurer les tissus urétraux endommagés. À cette fin, divers types de physiothérapie (thérapie au laser magnétique, UHF) sont utilisés. Les anti-inflammatoires sont soigneusement installés dans l'urètre;
  • Dans l'urétrite causée par la stagnation du sang dans les organes pelviens (le soi-disant congestif) devrait être éliminée, tout d'abord, la cause du développement de la maladie causant la congestion veineuse: traitement des hémorroïdes, de la constipation et de la sédentarité;

Un régime qui exclut l’utilisation d’aliments épicés, acides, salés, fumés, frits, épicés, amers et alcool est un élément essentiel du succès du traitement de l’urétrite non infectieuse.

Pendant toute la durée du traitement, il faut se conformer à l’abstinence sexuelle et éviter un effort physique intense.

Étant donné que, dans le contexte d'une urétrite primitive non infectieuse, une infection peut se joindre, des médicaments antibactériens sont alors prescrits (antibiotiques, anti-anesthésiques).

L'urologue déterminera avec précision la cause du développement d'une inflammation de la vessie et vous prescrira un traitement qualifié.

Centre médical de Chistye Prudy et Varshavka

Réception dans nos cliniques tous les jours de 9h00 à 21h00

Dans le sud administratif Okrug et sud-ouest administratif Okrug - métro Varsovie, Kakhovskaya, Sevastopolskaya - ul. Bâtiment Bolotnikovskaya 5, bâtiment 2, tél. 8-499-317-29-72

Au centre (CAO) - métro Chistye Prudy, Tourguenievskaïa, Loubianka - ruelle de Krivokolenny, bâtiment 9, tél. 8-495-980-13-16

Douleur en urinant, mais pas d'infection? Nous traitons l'urétrite non infectieuse chez l'homme!

L'importance de l'urétrite non infectieuse est due à la croissance de sa part dans la pathologie des organes urinaires.

La maladie survient souvent comme une complication après le cathétérisme, car cette intervention entraîne inévitablement une stimulation mécanique de l'urètre. Une telle urétrite est assez facile à traiter.

En règle générale, il suffit d'enlever le cathéter pour que les processus inflammatoires disparaissent d'eux-mêmes. Cependant, plus souvent, un traitement spécial est nécessaire. Et ici, les microtraumatismes et d’autres causes sans lien avec la présence de divers micro-organismes jouent un rôle majeur.

Qu'est ce que c'est

Cette inflammation de la muqueuse de l'urètre dans le développement de qui n'est pas impliqué agent infectieux. Ce type d’urétrite est beaucoup moins courant qu’infectieux, mais il peut être très difficile.

Les caractéristiques structurelles de l'urètre chez les hommes rendent le cours de la maladie plus grave que chez les femmes. Oui, et les hommes souffrent plus souvent de cette maladie.

Qu'est-ce qui a conduit les tentatives de classification de cette maladie? Il est habituel de distinguer les types suivants d'urétrite non infectieuse (selon la nature de la blessure):

Les principales différences entre l'urétrite et la cystite sont décrites ici.

Les causes

L'urétrite chimique peut être à la fois endogène et exogène. Ainsi, on peut observer une urétrite chimique endogène chez les patients prenant de grandes quantités de préparations à base d’iode, de térébenthine, de mouches espagnoles, etc.

Ces médicaments, excrétés dans l'urine, provoquent une irritation chimique de la membrane muqueuse de l'urètre et peuvent provoquer le développement d'uréthrite avec des phénomènes subjectifs et objectifs généralement bénins (urétrite médicale).

Pour les éliminer, il suffit d'arrêter de prendre les médicaments prescrits.

L'urétrite chimique d'origine exogène peut être provoquée par l'introduction dans l'urètre de solutions concentrées de certaines substances utilisées par négligence, le plus souvent par le patient lui-même, pour la prévention de la gonorrhée ou le traitement de cette maladie.

À cette fin, des solutions fortes de chlorure mercurique, de mercure oxycyanique, d'acide carbolique, d'alcalin caustique, de permanganate de potassium, etc. sont introduites dans l'urètre.

Dans certains cas, une urétrorragie peut survenir (écoulement de sang du canal hors de la miction).

Si le tartre est retenu dans l'urètre, il est nécessaire de l'enlever à l'aide d'outils spéciaux sous le contrôle de l'urétroscope. Le patient doit se tourner de toute urgence vers l'urologue!

Urétrite sur le sol Des violations du métabolisme des minéraux peuvent survenir non seulement à la suite du passage dans l'urètre de calculs urinaires. Ils peuvent être dus à l'excrétion constante de quantités importantes de sels dans l'urine.

Une urétrite sur la base d'un métabolisme inapproprié est observée dans les cas de diabète, de goutte et d'autres troubles courants du corps. Ces urétrites méritent d'être nommées non seulement mécaniques, mais également chimiques, car l'excrétion avec de l'urine de grandes quantités de sel endommage non seulement le mucus, mais a également un effet chimique.

Les urétrites mécaniques dues à des traumatismes d'origine exogène sont rarement observées et peuvent être provoquées par une contusion ou un accident vasculaire cérébral, ainsi que par l'introduction de corps étrangers dans l'urètre et la masturbation. Parfois, le processus se développe suite à une introduction négligente dans l’urètre d’un instrument par le personnel médical.

L'urétrite thermique ne peut être que d'origine exogène et résulte généralement de l'insertion d'un outil qui n'est pas suffisamment refroidi après avoir fait bouillir ou lavé l'urètre avec une solution trop chaude. Dans ce cas, le personnel médical est coupable.

Les symptômes et les manifestations les plus typiques

Si le patient était en auto-traitement et avait injecté des produits chimiques dans l'urètre, un début soudain et très rapide est caractéristique du processus inflammatoire. Il est exprimé en apparence

  • douleur intense le long du canal pendant et hors de la miction;
  • sécrétions purulentes ou sanglantes-purulentes;
  • œdème du pénis et du prépuce.

La première partie de l'urine a parfois l'apparence d'un slop de viande. Très souvent, la muqueuse est nécrotisée, de grands flocons en forme de ruban apparaissent dans l'urine. La température corporelle augmente de manière significative et, en cas d'infection, persiste longtemps.

La maladie se termine souvent par le développement relativement rapide de sténoses communes et prononcées (rétrécissements) de l'urètre.

Dans l'urétrite sur le sol d'une violation du métabolisme minéral, les phénomènes cliniques ne sont pas prononcés:

  • écoulement rare du canal;
  • légères crampes en urinant;
  • sensation de picotement dans l'urètre.

Cependant, la nature à long terme des symptômes incite le patient à demander l’aide d’un médecin.

L'introduction négligente d'un instrument peut entraîner la formation d'un faux accident vasculaire cérébral dans l'urètre, ce qui entraîne une douleur soudaine et intense, des saignements et des crampes sévères lors de l'urination.

Chez les patients souffrant d'urétrite thermique, une douleur rapide et durable apparaît soudainement. La décharge urétrale est visqueuse ou purulente et disparaît en peu de temps sans aucun traitement.

Traitement de l'urétrite non infectieuse chez l'homme

La rapidité des soins médicaux dans l'urétrite chimique joue un rôle important. Plus tôt le patient est placé sous surveillance médicale après l'introduction de la solution dans l'urètre, plus l'aide qui lui est apportée peut être efficace.

Dans certains cas, il est très important (lavage avec une solution acide après l'introduction d'un alcali et vice versa). Dans d’autres, ce ne sera qu’un palliatif (lavage avec un liquide indifférent après l’introduction d’alcool).

Le traitement de l'urétrite mécanique doit tenir compte de la direction principale: il est important de déterminer le trouble du métabolisme minéral qui se produit dans chaque cas particulier, ce qui a conduit à la formation de calculs qui ont blessé l'urètre.

Une grande importance est la nomination d'un régime d'hygiène-régime approprié.

Si le tartre qui a blessé la muqueuse urétrale est retiré par un jet d'urine, des mesures supplémentaires devraient alors être prises pour empêcher la formation de calculs urinaires à l'avenir.

La tâche principale dans ce cas est de traiter un métabolisme minéral altéré (uraturia, oxalaturia, phosphaturie).

L’urétrite elle-même, apparue lors du passage du tartre dans l’urètre, ne nécessite généralement pas de traitement supplémentaire à l’avenir, sauf dans les cas d’urétrorragie nécessitant l’application d’un pansement compressif au pénis et l’administration d’agents hémostatiques.

Il est également préférable de faire dans la formation d'un faux mouvement. Souvent, le retrait de l'objet de l'urètre n'est pas associé à de sérieuses difficultés, mais cela n'annule pas la visite chez l'urologue!

Dans la mise en œuvre du traitement doit être exclu du régime:

  • plats épicés,
  • les irritants (cornichons, aliments fumés, épices),
  • alcool

Contrairement à l'urétrite infectieuse, les médicaments non infectieux ne nécessitent pas de traitement massif. Les formes faciles passent après l'élimination d'un facteur étiologique. Dans les cas les plus longs, le traitement est déterminé par la nature du processus et les changements survenus dans le canal.

Il peut être assigné au lavage de l'urètre avec des solutions faibles d'antiseptiques, des installations de lapis.

En fonction de la nature de l'infiltrat inflammatoire retrouvé au cours de l'urétroscopie, la mécanothérapie, la diathermie endoéthrale et la tamponnade peuvent être indiquées.

Parfois, il existe une réaction allergique aux médicaments utilisés pour traiter les instruments insérés dans l'urètre, ainsi que des solutions de lavage.

Dans ce cas, un traitement de désensibilisation est utilisé (antihistaminiques, chlorure de calcium, autohémothérapie).

Cette publication traite du traitement des maladies à domicile.

Il convient de noter que dans toutes les formes d'uréthrite, il convient de s'abstenir de tout rapport sexuel. Les rapports sexuels provoquent une exacerbation du processus inflammatoire dans l'urètre.

Après le rétablissement, il convient d'éviter la stagnation du sang dans les organes pelviens afin d'éviter les processus congestifs conduisant au développement de l'uréthrite.

Urétrite non spécifique chez l'homme - symptômes et traitement

L'uréthrite est une infection appelée inflammation de l'urètre. Ce terme est utilisé pour décrire l'inflammation de l'urètre causée par des MST et cette affection est généralement divisée en gonocoque (spécifique) et non gonococcique (urétrite non spécifique). Ce dernier s'appelle ainsi, car il n'est pas provoqué par des bactéries telles que Trichomonas et gonocoques, ou le virus de l'herpès, mais par d'autres causes.

Signes et symptômes

De nombreux hommes souffrant d'urétrite non spécifique ne présentent pas de symptômes et consultent un médecin après avoir découvert une maladie chez un partenaire sexuel.

Les signes et symptômes chez les patients atteints d’urétrite peuvent inclure:

  • écoulement de l'urètre: peut être jaune, vert, brun ou taché de sang; non lié à l'activité sexuelle;
  • dysurie: habituellement localisée sur l'urètre et la tête du pénis, s'aggrave au cours de la première vidange du matin et de la consommation d'alcool;
  • prurit: sensation de démangeaison de l'urètre ou irritation entre le moka;
  • orchialgie: lourdeur dans les organes génitaux masculins;
  • Les symptômes systémiques (p. ex. fièvre, frissons, transpiration, nausées) sont généralement absents.

Diagnostic d'urétrite non spécifique et procédures

L'uréthrite peut être diagnostiquée en fonction de la présence d'un ou de plusieurs des symptômes suivants:

  • écoulement muqueux ou purulent de l'urètre;
  • frottis urétral montrant au moins cinq leucocytes en vue;
  • le premier échantillon d'urine montre une estérase des leucocytes ou au moins 10 leucocytes en vue.

Coloration de Gram

Traditionnellement, le traitement est basé sur les résultats de la coloration de Gram. Les patients sans diplocoques intracellulaires Gram-négatifs sont diagnostiqués avec une urétrite non spécifique.

Tests d'urine

L'analyse d'urine n'est pas recommandée chez les patients atteints d'urétrite, sauf qu'elle aide à éliminer la cystite ou la pyélonéphrite. Plus de 30% des patients atteints d'urétrite non spécifique ne présentent pas de leucocytes dans les échantillons d'urine.

Cathétérisme

En cas de traumatisme de l'urètre, la mise en place du cathéter peut maintenir l'urètre ouvert pour éviter les retards urinaires causés par un gonflement ou une valve de la membrane muqueuse. Le cathéter sert également à bloquer le saignement urétral.

Cystoscopie

Lorsqu'il est impossible de poser un cathéter après une blessure à l'urètre, un alignement soigneux de l'urètre avec le cystocode flexible peut permettre le passage d'un guide à travers lequel le cathéter urétral peut être installé. Cela peut généralement être fait à l'urgence ou à la clinique externe avec une anesthésie locale (lidocaïne). Cependant, si cela n’est pas facile à faire lors de la tentative initiale, cette procédure doit être interrompue pour éviter de nouvelles blessures de l’urètre, puis le tube sus-pubien doit être placé.

Un corps étranger ou une pierre dans l'urètre pouvant imiter l'uréthrite peuvent être retirés par cystoscopie.

Mise en place du tube sus-pubien

Avec une lésion urétrale plus grave qui interfère avec le cathéter urétral ou la cystoscopie chez les patients présentant une obstruction de l'urètre due à un traumatisme ou à des corps étrangers, le cathéter sus-pubien est une excellente mesure temporaire pour détourner l'urine et soulager l'inconfort du patient jusqu'au dernier moment. thérapie.

Urétrite non spécifique - traitement

Les symptômes de l'urétrite peuvent disparaître avec le temps, quel que soit le traitement. Les antibiotiques sont utilisés pour prévenir la morbidité et réduire la transmission de la maladie à d’autres. Le traitement des partenaires sexuels empêche également la réinfection chez les hommes.

Le choix des antibiotiques dépend de leur coût, de leurs effets secondaires, de leur efficacité et des complications possibles. Dans la plupart des cas, le traitement optimal est réalisé avec une seule thérapie, effectuée à l'urgence ou au cabinet du médecin.

Pour le traitement de l'urétrite non spécifique chez l'homme, l'azithromycine est actuellement recommandée (1 g par voie orale en une dose unique) ou par doxycycline - administration orale de 100 mg deux fois par jour pendant une semaine. Les régimes alternatifs comprennent l’un des éléments suivants:

  1. Érythromycine (500 mg) quatre fois par jour pendant une semaine.
  2. Ethylsuccinate d'érythromycine (800 mg) quatre fois par jour pendant 7 jours.
  3. Lévofloxacine (500 mg) par jour pendant une semaine.
  4. Ofloxacine (300 mg) par voie orale 2 fois par jour pendant 7 jours.

Les patients présentant des symptômes persistants doivent être soumis à un nouvel examen et à un traitement alternatif. Si l'uréthrite non spécifique chez l'homme revient après le traitement à la doxycycline, M. genitalium est l'organisme le plus répandu. Les hommes qui ne reçoivent pas la doxycycline doivent être traités par azithromycine à raison de 1 g par voie orale en une seule dose. Les hommes qui ne suivent pas ce traitement doivent recevoir 400 mg de moxifloxacine par jour pendant une semaine, des études ayant montré que ce dosage est très efficace contre M. genitalium.

L'activité du patient pendant le traitement de l'urétrite doit être limitée:

  • s'abstenir de tout rapport sexuel jusqu'à ce que tous les partenaires aient été guéris;
  • l'utilisation de dispositifs de protection lors d'interactions avec plusieurs partenaires;
  • informer que les infections peuvent se propager par le biais de rapports orogénitaux ou anaux, même en l'absence d'acte vaginal.

Seuls les patients dont les symptômes persistent ont besoin de tests supplémentaires pour s'assurer que l'infection est éradiquée.

Si les symptômes persistent après un traitement adéquat, il s'agit très probablement d'une urétrite non spécifique. Avant d'améliorer les méthodes de test et de sensibiliser aux causes de ce type d'uréthrite, les récidives symptomatiques étaient considérées comme de nature psychologique. Ce n'est généralement pas le cas et la plupart des cas d'urétrite récurrente non spécifique sont associés à une infection persistante à chlamydia, à ureaplasma ou à mycoplasme. Ces patients reçoivent un traitement à l'érythromycine à long terme (14 à 28 jours).

La plupart des infections après traitement sont associées à une réinfection avec le même partenaire ou un nouveau partenaire, ce qui souligne la nécessité d’éduquer les patients et de traiter leurs partenaires.

Médicaments pour l'urétrite non spécifique

Une seule dose d'azithromycine 1 g par voie orale ou de doxycycline à la dose de 100 mg deux fois par jour au cours de la semaine a été recommandée pour le traitement de l'uréthrite, et les deux présentent les mêmes indicateurs de traitement clinique, respectivement 76% et 80%. La doxycycline peut avoir une clairance plus élevée pour la chlamydia que l’azithromycine; cependant, l'azithromycine pourrait être plus efficace que la doxycycline pour l'infection à M genitalium et à U urealyticum.

L’administration d’une dose unique d’azithromycine à 1 g est prescrite avec prudence, car elle peut entraîner une résistance aux macrolides dans M genitalium, malgré le traitement réussi des cas d’urétrite non spécifique, pour lesquels les résultats des tests sont négatifs pour Chlamydia, Mycoplasma et Ureaplasma. En raison de ces préoccupations concernant la stimulation de la résistance aux macrolides de M génitalium après une dose unique d'azithromycine à raison de 1 g, certains experts recommandent une dose initiale de doxycycline (100 mg) deux fois par jour pendant une semaine ou un schéma thérapeutique prolongé d'azithromycine (500 mg initialement, puis 250 mg). tous les jours pendant 4 jours oralement).

Pour les patients chez qui la doxycycline a été initialement traitée, un schéma thérapeutique prolongé à l'azithromycine peut alors être envisagé avec un risque moindre de résistance aux macrolides. Si l'azithromycine ne résiste pas à la maladie, l'uréthrite non spécifique doit être traitée avec 400 mg de moxifloxacine par jour pendant 10 jours.

Les schémas thérapeutiques alternatifs pour l'urétrite non spécifique incluent 10 jours de 400 mg de moxifloxacine par jour (qui peut s'avérer plus efficace que l'azithromycine pour M genitalium, bien que l'on s'inquiète de l'apparition d'une résistance à la quinolone). D'autres options peuvent inclure un traitement hebdomadaire d'érythromycine 500 mg 4 fois par jour, d'éthylsuccinate d'érythromycine 800 mg 4 fois par jour, d'ofloxacine 300 mg deux fois par jour, de lévofloxacine 500 mg par jour ou de sitafloxacine 100 mg deux fois par jour. La minocycline ou la tétracycline est une alternative raisonnable à la doxycycline. La ciprofloxacine est inefficace contre l’infection à chlamydia. Les combinaisons de probénécide avec la pénicilline, l'amoxicilline ou l'ampicilline ne sont plus utilisées en raison de la résistance.

Traitement de l'urétrite non spécifique répétée ou persistante

Les symptômes répétés de la maladie peuvent être associés à une réinfection (en particulier si le partenaire sexuel n’est pas non plus traité), à une mauvaise hygiène, à une prostatite chronique non bactérienne ou à l’infection à M genitalium ou à U urealyticum. La mauvaise sélection de médicaments peut ne pas être un facteur aussi important dans les symptômes récurrents ou persistants, comme on le pensait auparavant, et cela devrait encourager la prise en compte des organismes atypiques.

Comme mentionné ci-dessus, M genitalium peut être une cause fréquente d'urétrite persistante non spécifique. La fréquence des échecs après le traitement par la doxycycline est élevée et la résistance à l’azithromycine et leur destruction augmentent. Par conséquent, il est recommandé d'utiliser 1 g d'azithromycine à zone unique si le patient n'a pas déjà reçu d'azithromycine (ou ne pouvait se permettre de quinolones). La moxifloxacine à raison de 400 mg par jour pendant 10 jours est recommandée si le patient a déjà reçu de l’azithromycine. Le traitement à l'érythromycine à long terme (14-28 jours) n'a pas démontré son efficacité dans le traitement de l'urétrite non spécifique provoquée par M. genitalium.

Urétrite: types, traitement et diagnostic

L'inflammation de l'urètre s'appelle le terme urétrite. Ce concept associe un grand nombre de maladies d’origine complètement différente. Le plus souvent, mais pas toujours, le processus inflammatoire est causé par un facteur infectieux.

Les agents pathogènes peuvent être différents - ce sont des bactéries, des champignons, des virus, des protozoaires. Certains sont sexuellement transmissibles, d'autres représentent une flore opportuniste.

Parlons de ce qui est dangereux, de ce qui cause l'urétrite et du mode de transmission de cette maladie. Nous discuterons des symptômes et des modes de transmission, des causes et de la pathologie du traitement.

  • Urétrite
  • Méthodes de traitement
  • Diagnostics
  • Urétrite chez les femmes
  • Urétrite chez l'homme
  • Caractéristiques de la maladie chez les enfants
  • Est-il possible de guérir à la maison?
  • Les avis

Urétrite

La classification principale de l'inflammation de l'urètre - sur le facteur étiologique.

C’est-à-dire en fonction de la raison qui l’a provoquée.

À son tour, le type infectieux peut être:

Une urétrite spécifique peut survenir:

L'urétrite non spécifique est divisée en les types suivants:

  • bactérienne (causée par des plantes de jardinage, des ureaplasmas, Escherichia coli, etc.);
  • viral (HPV, herpès);
  • la chlamydia;
  • Champignon (le plus souvent candidal).

L'urétrite non infectieuse peut survenir:

  • allergique;
  • dismetabolic;
  • traumatique;
  • congestif (en raison de la stagnation du système circulatoire veineux);
  • causée par une maladie de l'urètre (tumeur, psoriasis, etc.).

Le gonocoque est l’un des agents pathogènes les plus fréquents. Toutes les autres variétés de cette maladie sont difficiles à distinguer par des signes cliniques. Par conséquent, en pratique clinique, la division en gonocoques et non gonocoques. Selon les parties de l'urètre touchées, il y a:

  • avant (partie enflammée qui se situe plus près de la "sortie");
  • postérieur (une partie de l'organe adjacent à la vessie est enflammée);
  • total (atteint toutes les parties de l'urètre).

Selon le cours clinique sont distingués:

  • aigu (avec un délai de prescription de moins de 3 semaines);
  • chronique (durée supérieure à 21 jours).

Certaines classifications mettent également en évidence le type torpide de la maladie. C'est une forme de la forme chronique qui dure plus de 3 semaines, mais moins de 2 mois.

Méthodes de traitement

Le traitement peut être différent. Cela dépend de la cause de la pathologie. Comme déjà mentionné, l'urétrite n'est pas un diagnostic. Et seulement un terme médical, signifiant la présence d'une inflammation dans l'urètre. Cependant, les causes de l'inflammation peuvent être différentes. En conséquence, la manière de guérir une maladie ne peut être résolue qu’après un examen approfondi du patient. Pour commencer, quel genre de médecin contacter lorsque des symptômes d’une maladie se manifestent.

Vous pouvez aller chez différents médecins, voici les principales options:

  • Vénéréologue - un médecin qui traite les infections génitales (elles sont souvent la cause);
  • urologue - spécialiste des organes du système génito-urinaire;
  • gynécologue - ce médecin sait comment traiter la maladie chez les femmes.

Discutons maintenant de la façon dont le processus inflammatoire est traité. Comme déjà mentionné, il n’existe pas de recette unique qui conviendrait à tous.

La première question que les patients se posent après avoir appris le diagnostic est de savoir quels antibiotiques boire. Mais pas le fait qu'ils sont généralement nécessaires. Après tout, il peut s'agir d'une urétrite non infectieuse. Cela peut être dû à une lithiase urinaire, à des allergies ou à une cystoscopie récente.

Traitement d'urétrite spécifique

Alors, parlons des médicaments utilisés pour traiter une urétrite spécifique.

  • gonococcique;
  • Trichomonas;
  • tuberculeux.

Il existe d'autres variétés, mais elles sont beaucoup moins communes.

L’urétrite gonococcique est plus courante. Traitez-le avec des antibiotiques.

Des préparations de céphalosporine sont utilisées. Celles-ci peuvent être des injections de ceftriaxone ou de céfixime oral. Il est probable qu’une injection ou un comprimé vous suffise. Un traitement aussi court est possible si:

  • vous avez récemment été infecté;
  • urétrite non compliquée, les autres organes ne sont pas affectés;
  • urétrite distale.

Le traitement peut être plus long et plus complet.

Si le gonokokk a frappé d'autres structures du tractus urogénital ou des foyers d'inflammation de localisation extragénitale. Pour l'uréthrite de trichomonas, l'administration orale ou parentérale de dérivés de nitroimidazole est indiquée.

Le représentant classique de ce groupe de médicaments est le métronidazole. Il peut également être appliqué une fois, si le processus de trichomonas n'est pas chronique. Et si cela ne s'est pas propagé à d'autres organes. Dans ce cas, il suffit de prendre 2 grammes de métronidazole pour la nuit pour guérir. D'autres médicaments de ce groupe pharmacologique peuvent être utilisés:

Dans l'urétrite tuberculeuse, il n'existe pas de schéma thérapeutique unique. En général, l'inflammation de l'urètre est associée à des lésions des organes du système respiratoire. Le traitement est choisi par un phthisiologue. Habituellement, plusieurs antibiotiques sont prescrits à une personne pendant une longue période.

Traitement de l'urétrite non spécifique

En cas d'urétrite non spécifique, le traitement dépend également de l'agent pathogène identifié. S'il s'agit d'une bactérie pathogène conditionnelle, des antibiotiques à large spectre sont utilisés. Ceux-ci peuvent être:

  • les fluoroquinolones (lévofloxacine);
  • les macrolides (érythromycine);
  • les céphalosporines (ceftriaxone);
  • tétracyclines (doxycycline).

Si la maladie est causée par la chlamydia, les ureaplasmas ou les mycoplasmas, la préférence est donnée à ces médicaments:

Ils peuvent être appliqués dans un cours différent. Lorsqu'un mycoplasme ou un ureaplasma est détecté, il dure généralement 10 à 14 jours. Avec l'uréthrite non compliquée à Chlamydia, 1 gramme d'azithromycine peut être pris une fois.

Les formes virales de la maladie sont traitées de différentes manières, selon l'agent pathogène. Lorsque l'herpès est prescrit à l'acyclovir ou à d'autres médicaments du groupe des nucléosides acycliques (valacyclovir, famciclovir). Plus le traitement est commencé tôt, meilleur sera l'effet de la thérapie. Il est très important de prendre la première dose immédiatement après la détection des symptômes d'inflammation. La durée du traitement de cette forme de la maladie dépend du type d'épisode ou d'exacerbation.

Au cours du processus inflammatoire primaire, le cours peut atteindre 2 semaines. À l'avenir, les exacerbations seront moins graves. Par conséquent, le traitement dure en moyenne une semaine.

Avec le VPH, un traitement spécifique n'est pas applicable. Parce que les médicaments anti-papillomavirus n’ont pas encore été développés. Seul le traitement immunomodulateur est utilisé. Des médicaments sont prescrits pour stimuler le système immunitaire afin que les défenses de l’organisme résistent elles-mêmes à l’infection. En cas d'urétrite fongique, les médicaments antifongiques sont administrés par voie orale. Il s’agit généralement de fluconazole car son utilisation est plus pratique. Une dose unique de 150 mg est utilisée. Cependant, avec un processus candidal récurrent avec une fréquence d'exacerbation supérieure à 4 par an, un traitement à long terme est souvent nécessaire. Le fluconazole peut être utilisé une fois par semaine pendant six mois.

Traitement de l'urétrite non infectieuse

Pour les inflammations non infectieuses de l'urètre, le traitement peut être:

  • des médicaments;
  • chirurgical;
  • physiothérapie.

Le choix du traitement dépend de la cause de la pathologie. En cas d'allergie, des antihistaminiques et des glucocorticoïdes sont prescrits. Dans les processus auto-immuns, les glucocorticoïdes et les immunosuppresseurs sont indiqués. En cas de processus tumoraux ou de blessures, une intervention chirurgicale peut être utilisée. Lorsque les processus démétaboliques nécessitent la normalisation du métabolisme. Par exemple, lorsque la goutte avec la formation de cristaux d'acide urique nécessite l'utilisation d'allopurinol. Dans chaque cas, la décision d’utiliser certaines méthodes est prise individuellement.

Prévention

Voici les recommandations de base qui réduiront le risque de développer la maladie:

  • exclusion des rapports sexuels non protégés avec des partenaires potentiellement porteurs d'infections génitales;
  • utilisation du préservatif même avec un partenaire sexuel régulier;
  • détection et traitement rapides de tous les foyers d'infections chroniques dans le corps;
  • hygiène rapide des organes génitaux;
  • les femmes doivent être correctement lavées - d'avant en arrière et non d'avant en arrière, afin de ne pas transporter E. coli de l'anus dans l'urètre;
  • réduire le risque d'urétrite virale peut, si vous faites un vaccin contre le VPH;
  • réduire les risques d'urétrite non spécifique peut, si vous vous occupez de votre santé en général et prévenir le déficit immunitaire;
  • Pour réduire le risque d'inflammation fongique, vous ne devez pas prendre d'antibiotiques sans ordonnance de votre médecin.

Diagnostics

Le fait de l'inflammation de l'urètre peut être établi par un médecin sur la base de la collecte des plaintes et de l'examen. Un diagnostic plus approfondi est nécessaire pour déterminer les causes de la maladie. Le schéma thérapeutique à attribuer en dépend.

Parlons de ce qu'il faut faire pour tester la cause de la pathologie. Les études sont attribuées à:

  • un frottis de l'urètre, son examen au microscope;
  • Examen PCR du grattage de l'épithélium;
  • Bakposev sur la flore;
  • tests sanguins pour les anticorps.

Le matériel clinique est le plus souvent gratté de l'urètre. Cependant, certains hommes subissent un test d'urine pour détecter l'urétrite. Dans ce cas, le matériel clinique est pris sans douleur, contrairement au grattage. Vous devez prendre uniquement la portion d'urine du matin. La microscopie de frottis vous permet d'installer:

  • le fait de l'inflammation dans l'urètre - par la présence d'un grand nombre de leucocytes;
  • infection gonococcique;
  • inflammation fongique;
  • trichomonase urogénitale.

La PCR permet de détecter toute infection. Le semis de bouc est souvent utilisé pour détecter une urétrite non spécifique provoquée par une microflore opportuniste. Cela vous permet également d'évaluer la sensibilité des bactéries aux antibiotiques. Cela permet de prescrire immédiatement une thérapie efficace.

Urétrite chez les femmes

Chez les femmes, il est dangereux car il se transforme souvent en cystite, vaginite et se propage aux organes génitaux internes. Cela peut causer diverses complications. Surtout quand il s'agit d'une infection spécifique.

Chez la femme, les complications de l'urétrite peuvent entraîner une stérilité et des problèmes pendant la grossesse (fausse couche, infection du fœtus). Les symptômes de la pathologie peuvent être différents. Ils dépendent de la cause de la maladie. Les signes universels de l'urétrite sont:

  • douleur dans l'urètre;
  • en sortir;
  • rapports sexuels douloureux;
  • augmentation de la miction.

Dans certains types d'urétrite, la température corporelle peut augmenter, les ganglions lymphatiques dans l'aine augmentent. Avant de traiter l'urétrite féminine, vous devez consulter votre médecin pour savoir quels tests réaliser. Après le diagnostic, le médecin vous prescrira un traitement médicamenteux. Si vous ne savez pas quel médecin traite l’inflammation de l’urètre chez la fille, rappelez-vous. C'est un vénéréologue ou un gynécologue.

Moins fréquemment, les femmes se tournent vers un urologue si la maladie est associée à une cystite ou à une urolithiase. Nous avons discuté du traitement de divers types de pathologie. Chez les hommes et les femmes, c'est généralement la même chose. Cependant, le traitement de la maladie chez la femme enceinte présente certaines caractéristiques. En effet, de nombreux médicaments au cours de cette période sont contre-indiqués. Au cours du premier trimestre, si possible, évitez de prescrire des médicaments. Parce qu'ils peuvent avoir un impact négatif sur le développement du fœtus. Au cours du premier trimestre, le placenta n'est pas encore formé, protégeant l'enfant des effets des substances toxiques. De plus, c'est durant cette période que tous les organes et tissus sont mis en place.

Les violations de l'embryogenèse peuvent être critiques - elles entraîneront une fausse couche ou la formation de difformités. Par conséquent, un traitement est généralement prescrit pour les formes chroniques au bout de 2 ou 3 trimestres. Cela vous permet de détruire l'infection et d'empêcher sa transmission à l'enfant pendant l'accouchement. Mais même en cette période, de nombreux médicaments sont contre-indiqués. Ce sont principalement des tétracyclines (doxycycline) et des fluoroquinolones (ofloxacine, lévofloxacine, etc.). Autorisé pendant la grossesse

  • l'azithromycine;
  • L'amoxicilline;
  • la josamycine;
  • la ceftriaxone;
  • métronidazole;
  • acyclovir.

Pendant la période de gestation, le traitement doit être surveillé par un obstétricien-gynécologue.

Urétrite chez l'homme

Chez les hommes, la maladie est plus courante que chez les femmes et se manifeste par des symptômes cliniques plus vigoureux. Les raisons sont que chez les hommes, l'urètre est 10 fois plus long que chez les femmes. La façon dont la maladie se manifeste dépend de l'agent causal de l'infection et de la localisation de l'inflammation. Voici les principaux symptômes:

  • avec l'herpès - douleur intense, sensation de brûlure, apparition de bulles de liquide, fièvre, augmentation des ganglions inguinaux;
  • avec infection gonococcique - écoulement purulent abondant;
  • avec la trichomonase - mousseux jaune ou vert, écoulement offensant;
  • avec candidose - dépôts blancs sur le pénis et écoulement épais de l'urètre;
  • avec infection bactérienne non spécifique - gonflement grave, douleur, suppuration.

Dans le cas d'une urétrite postérieure, il peut y avoir une miction impérative. Parlons maintenant de ce qu’il faut faire, à quel médecin aller et comment traiter une urétrite masculine.

Le contact devrait être avec le vénéréologue ou l'urologue. Aucun traitement au hasard n'est prescrit. Tout d'abord, vous devez passer un frottis urétral, un grattage ou une analyse d'urine pour dépister votre urétrite. Ensuite, après réception des résultats, une thérapie étiotropique ciblée est sélectionnée.

Caractéristiques de la maladie chez les enfants

L'uréthrite chez les enfants est moins fréquente que chez les adultes. Cependant, chez les garçons et les filles, cela se produit également.

Des formes spécifiques sont observées chez les adolescents âgés de 14 à 18 ans ayant des rapports sexuels. Une urétrite non spécifique peut survenir à tout âge.

Un enfant a les mêmes symptômes que les adultes. Mais la caractéristique est un tableau clinique plus prononcé. L'uréthrite infantile est souvent plus grave. Le traitement d’une maladie dépend de l’agent pathogène isolé au cours de l’examen de laboratoire.

Est-il possible de guérir à la maison?

Le traitement à domicile est possible. De plus, c'est exactement comment l'inflammation de l'urètre est traitée. Ces patients sont très rarement hospitalisés. Une autre chose est que la maladie ne devrait être traitée à la maison qu'après une visite chez le médecin, des tests et des rendez-vous. Ensuite, vous pouvez acheter des antibiotiques et les boire à la maison en attendant le rétablissement.

Quelqu'un espère qu'avec l'inflammation de l'urètre, on peut se limiter aux remèdes populaires ou à l'attente passive (peut-être que ça se passera tout seul). Vous serez déçu Un processus inflammatoire hautement probable non traité ou mal traité entraînera des complications. Il peut s'agir d'une suppuration grave avec formation d'un abcès, propagation de l'infection aux organes internes, infertilité, etc. De plus, sans traitement adéquat, vous exposez vos partenaires sexuels au risque d’infection.

Les avis

Les revues de patients sur l'urétrite sont très diverses. Certaines personnes écrivent sur les forums et sur les réseaux sociaux qu'elles ont réussi à se débarrasser de la pathologie assez rapidement à l'aide d'antibiotiques prescrits par le médecin. D'autres se plaignent d'être incapables de faire face au problème depuis des années. Ne pas permettre la transition de la maladie à la forme chronique. Sinon, il sera plus difficile d'y faire face. Contactez notre clinique. Nous allons découvrir la cause à l'aide de tests et prescrire un traitement adéquat.

  • Le VIH
  • Gardnerellose
  • Condilomatose
  • Grive
  • La syphilis
  • La trichomonase
  • Balanoposthite
  • L'herpès
  • Gonorrhée
  • Mycoplasmose
  • Ureaplasmose
  • Urétrite
  • Chlamydia
  • MST

Causes et traitement de l'urétrite non spécifique chez l'homme

L’urétrite non spécifique chez l’homme est une maladie très courante dont le développement est associé au processus inflammatoire du canal urétral causé par des agents pathogènes, dont la nature n’est pas possible. Contrairement à une variante spécifique de la maladie, lorsque les infections sexuelles sont la cause de l'inflammation (gonocoques, trichomonas, virus de l'herpès de type II, ureaplasma), la maladie ne se manifeste pas immédiatement, mais à un stade de développement assez avancé. Cela complique considérablement le traitement car sa qualité est directement liée au diagnostic rapide du processus pathologique et à la présence de complications chez le patient.

Quelle est la principale cause de la maladie?

En règle générale, l'inflammation non spécifique de l'urètre chez l'homme est causée par des micro-organismes, qui se reproduisent très rarement dans un corps sain. Parmi ces flores pathogènes, les plus courantes sont les champignons, les staphylocoques, les streptocoques et E. coli. Les hommes qui présentent les désordres suivants dans leur corps sont à risque d'urétrite:

  • activité immunitaire réduite;
  • perturbations auto-immunes;
  • mode de vie sédentaire et obésité;
  • le diabète;
  • manifestations d'intoxication chronique du corps associées à l'utilisation régulière de boissons alcoolisées ou à un long traitement par antibiotiques;
  • congestion veineuse dans la région pelvienne;
  • prostatite chronique.

Les causes immédiates du développement des symptômes d'uréthrite non spécifique chez l'homme sont:

  • non-respect des règles élémentaires d'hygiène intime;
  • mener une vie sexuelle active, changer fréquemment de partenaire et avoir des rapports sexuels non protégés avec des porteurs potentiels de microflore pathogène;
  • violations de l'écoulement veineux de sang de l'urètre;
  • infection de l'organe provoquée par des études incorrectes de l'urètre ou à la suite d'interventions chirurgicales sur la vessie;
  • réactions allergiques aux aliments, aux produits d’hygiène, aux médicaments, etc.

Très souvent, la maladie est diagnostiquée en même temps que la prostatite chronique, dont les symptômes précèdent l’affection chez près de la moitié des représentants masculins atteints d’une glande prostatique enflammée.

Caractéristiques du tableau clinique

En pratique clinique, les manifestations ne diffèrent pas beaucoup des symptômes d'inflammation du canal urinaire, provoqués par une infection par une microflore spécifique. Dans la plupart des cas, la maladie commence lentement, avec une augmentation des signes pathologiques sur plusieurs semaines. Mais il y a aussi un développement rapide de la maladie, lorsque la maladie se manifeste dans toute sa splendeur dans les 2-3 jours suivant l’infection de l’infection dans l’urètre.

La primo-infection est toujours aiguë. Il présente les symptômes suivants:

  • douleur dans le canal urétral pouvant être brûlante, douloureuse ou coupante;
  • douleur paroxystique dans le bas-ventre;
  • sensation de brûlure pendant la miction;
  • démangeaisons dans l'urètre;
  • douleur, gonflement et hyperémie du gland du pénis;
  • l'apparition d'un écoulement blanc ou clair du canal urétral, qui peut contenir des impuretés de pus, du sang et une mauvaise odeur.

Si le patient ignore les symptômes de l'inflammation, le processus pathologique aigu se transforme au fil du temps en une forme chronique de la maladie. Ce type de maladie est très difficile à traiter. L'urétrite chronique non spécifique ne se manifeste cliniquement que pendant la période d'exacerbation de la maladie, qui peut être déclenchée par une diminution de l'immunité, des infections virales, une utilisation prolongée de médicaments ou une déplétion générale du corps.

Met en évidence le diagnostic de la maladie

Les premiers symptômes de la maladie - une raison sérieuse de consulter un médecin. C’est la détermination rapide des causes du problème masculin et son traitement immédiat qui permettront au patient d’espérer un rétablissement complet. Lors de la première visite, le spécialiste examine soigneusement les plaintes du patient, évalue de manière objective son état de santé et tire des conclusions préliminaires sur d'éventuelles violations. Ces hypothèses permettent au médecin de prescrire à un homme soupçonné d’urétrite non spécifique un plan d’examen à part entière, qui permettra d’établir le diagnostic final.

Le diagnostic de la maladie comprend plusieurs méthodes modernes permettant de déterminer la nature de l'agent infectieux (agent pathogène), le stade du processus pathologique, sa localisation, la forme de l'évolution et la présence ou non de complications:

  • test sanguin clinique;
  • analyse d'urine;
  • frottis de l'urètre avec ensemencement supplémentaire pour déterminer la nature de l'agent pathogène;
  • frottis commun du canal urétral à la flore;
  • test immunologique;
  • examen des doigts de la prostate;
  • examen échographique de l'état des structures des organes pelviens;
  • si nécessaire, étudiez le secret de la prostate.

La découverte de la personne du partenaire sexuel du patient, qui était à l'origine de l'infection, joue un rôle important dans le diagnostic de la maladie. De telles actions permettent de trouver la source de la maladie et d'empêcher sa propagation en traitant les deux partenaires.

Point de vue moderne sur les problèmes de traitement

Le traitement de l'urétrite non spécifique dans la pratique est mis en œuvre en utilisant des méthodes conservatrices. Le traitement d'un état pathologique a plusieurs objectifs:

  • élimination des manifestations aiguës de la maladie;
  • élimination de la source d'infection;
  • prévention de la récurrence de la maladie et de sa transformation en forme chronique.

Le traitement médicamenteux doit être complet. Il est également important de se rappeler qu'en aucun cas un homme ne doit se soigner lui-même ni ignorer complètement les manifestations du processus pathologique. Cela peut exacerber la maladie et provoquer l’apparition de complications graves qui vont considérablement altérer la qualité de vie d’une personne donnée. Il est important de comprendre que seule la maladie déchaînée est bien traitée.

En règle générale, les médecins prescrivent un traitement aux patients présentant une suspicion d'urétrite non spécifique, sans attendre les résultats de l'ensemencement de la sortie du laboratoire. Tout d'abord, les médicaments antibactériens à large spectre ou les sulfamides en général sont prescrits aux hommes. Parallèlement, des solutions antiseptiques, notamment de la furatsiline, sont introduites dans le canal urétral à l'aide d'un cathéter, ce qui permet de laver les agents pathogènes. Afin de renforcer l'immunité du patient, il est recommandé de suivre un traitement par immunomodulateurs, ainsi que d'utiliser en outre des complexes de vitamines et de minéraux.

Pendant le traitement et les médicaments, le patient doit suivre des directives simples, notamment:

  • refus total de boire de l'alcool;
  • limiter la consommation d'aliments salés, épicés et frits, ainsi que de viandes, graisses et produits similaires fumés;
  • respect du régime de consommation, ce qui implique la nécessité d'utiliser au moins 2 litres d'eau par jour;
  • minimiser les rapports sexuels;
  • éviter les efforts physiques et les entraînements sportifs épuisants.

Parfois, les patients doivent réparer les tissus de l'urètre gravement endommagés par le processus inflammatoire. Ce traitement comprend l'utilisation de pommades d'action locale stimulant la régénération de la couche interne de l'urètre et contribuant à la reprise de son fonctionnement normal.

Comment prévenir la maladie?

On sait qu'il est toujours plus facile de prévenir toute maladie que de s'en débarrasser. Malheureusement, il n’existe actuellement aucune mesure spécifique pour la prévention de l’urétrite. Certes, si vous suivez les simples recommandations des médecins, les hommes ont la possibilité de se protéger partiellement du développement de symptômes désagréables.

La prévention de l'inflammation non spécifique de l'urètre comprend:

  • traitement rapide des pathologies inflammatoires des organes pelviens et examens préventifs périodiques effectués par un spécialiste;
  • prévention de l'hypothermie générale;
  • éviter les blessures génitales probables;
  • gestion sexuelle rationnelle à l'aide de préservatifs;
  • renforcement général de l'immunité et prévention des infections virales.

L’urétrite non spécifique chez les hommes est relativement lente, mais elle se transforme rapidement en une forme chronique, ce qui est très difficile à corriger de manière conservatrice. Par conséquent, les patients doivent être conscients de l’importance dans leur vie de mesures préventives, attentifs à leur corps et s’ils soupçonnent une inflammation pathologique du canal urétral, consulter immédiatement un médecin.

Traitement efficace et symptômes de l'urétrite non spécifique chez l'homme

L'uréthrite est une maladie urologique assez commune caractérisée par des processus inflammatoires dans l'urètre. Les hommes et les femmes sont également touchés par cette pathologie. Cependant, chez l'homme, en raison des caractéristiques physiologiques de la structure du système urogénital, la maladie présente certaines particularités.

L'inflammation de l'urètre peut être causée par une microflore pathogène ou conditionnellement pathogène. Les infections sexuellement transmissibles provoquent le développement d'une urétrite spécifique. Dans tous les autres cas, il s'agit d'une forme non spécifique de la maladie.

En cas d'urétrite non spécifique, le traitement vise à éliminer les symptômes et les causes du développement de la pathologie. Cependant, il est assez difficile de diagnostiquer la maladie à un stade précoce et, en conséquence, de prescrire un traitement adéquat, car les symptômes sont légers.

Mais il est important que les hommes sachent qu'un recours rapide à l'aide permettra d'éviter que la maladie ne devienne chronique, ainsi que de nombreuses complications graves.

Causes de la pathologie

Urétrite non spécifique - affection causée par le développement de la microflore opportuniste:

  • E. coli;
  • les streptocoques;
  • staphylocoque;
  • les entérobactéries;
  • Gardnerella;
  • la flore fongique (en particulier le genre Candida);
  • adénovirus.

Toute cette diversité "vit" dans le corps d'une personne en bonne santé toute sa vie. Cependant, le nombre de bactéries ne dépasse pas les limites admissibles. Ce n'est qu'en cas d'augmentation de la masse critique qu'ils peuvent provoquer le développement d'une urétrite non spécifique chez l'homme.

Le développement de la maladie a de nombreuses raisons. Mais parmi les plus communs sont les suivants:

  • réactions allergiques à divers allergènes (médicaments, aliments, produits chimiques ménagers et autres);
  • varices dans la région pelvienne, ce qui contribue à la stagnation du sang dans l'urètre;
  • infections à la suite d'une intervention chirurgicale (notamment chirurgie de la vessie);
  • infection au cours du diagnostic instrumental du pénis;
  • la lithiase urinaire, qui endommage l'urètre en s'échappant de particules de pierre ou de sable, ce qui est particulièrement important pendant la période d'exacerbation;
  • cathétérisme de la vessie;
  • réduction de l'immunité due au traitement d'autres pathologies par un certain groupe de médicaments (antibiotiques, sulfamides);
  • prostatite

Ce sont des raisons objectives qui se posent indépendamment du désir de la personne. Mais il existe des facteurs subjectifs qui ne provoquent pas moins l'émergence et le développement de la maladie. Et ici, ils devraient porter une attention particulière:

  • violation de l'hygiène personnelle;
  • contacts sexuels non protégés, vie sexuelle trop violente,
  • l'hypothermie;
  • diminution de l'immunité due à la présence d'habitudes néfastes (tabagisme, abus d'alcool et de drogues);
  • hypodynamie, conduisant à la stagnation dans la région pelvienne;
  • exercice excessif, causant des varices dans la région pelvienne et varicocèle.

L'urétrite non spécifique fait référence à des pathologies inflammatoires de la région urogénitale, qui ne sont pas bien comprises par la médecine moderne. Le mécanisme d'occurrence n'est pas complètement révélé.

Tableau clinique

Pour les urétrites non spécifiques chez l’homme, le traitement doit être prescrit le plus tôt possible. Mais pour chercher de l'aide, vous devez connaître les caractéristiques de la manifestation de la maladie. Dans certains cas, il est assez difficile de les détecter, car le stade initial peut être presque asymptomatique.

Pourtant, un certain nombre de signes peuvent indiquer que les organes génitaux masculins sont exposés à un certain danger. L'inconfort précoce sera insignifiant, mais avec le temps, l'intensité augmente.

  • Au début, il y a une sensation désagréable en urinant, qui passe immédiatement après avoir vidé la vessie.
  • Progressivement, il se produit une sensation de brûlure dans l'urètre, non seulement pendant la miction, mais également après et persiste assez longtemps.
  • Les démangeaisons commencent dans le canal lui-même et sur les organes génitaux internes.
  • Après être allé aux toilettes, dans le bas de l'abdomen, vous ressentirez peut-être une sensation de douleur tirant ou pleurnichant.
  • Il y a des sécrétions de leur pénis. Ils sont particulièrement abondants le matin ou après un contact sexuel. La consistance de la muqueuse, mélangé avec du sang et du pus, ou fromage. Il a une odeur caractéristique désagréable et devient, après séchage, jaune sale ou verdâtre.
  • La tête du pénis est rouge, enflée, douloureuse. Même le contact de sous-vêtements provoque un grand inconfort.

Les premiers symptômes peuvent apparaître à différents moments, selon le type d'agent pathogène. La période d'incubation varie de quelques heures à plusieurs jours. Mais il y a des cas où le patient découvre les premiers signes en un mois ou même plus après le début de la maladie.

Complications possibles

Si vous présentez au moins plusieurs des symptômes ci-dessus, vous devez immédiatement faire appel à un urologue spécialisé. C'est une erreur de penser que la maladie passera d'elle-même. La syndication des symptômes indique seulement que la pathologie est devenue une forme chronique, que cela se produit très rapidement chez les hommes (beaucoup plus rapidement que chez les femmes).

La transition de l'urétrite à une maladie chronique est menacée par l'apparition de complications assez graves:

  • processus inflammatoires aigus dans l'épididyme (épiderme);
  • inflammation de la vessie (cystite);
  • processus inflammatoires dans la prostate (prostatite), qui est également source de complications encore plus graves;
  • rétrécissement de l'urètre, ce qui entraîne un retard de la miction, une stagnation de l'urine, une inflammation de la prostate et de la vessie, ainsi qu'une récidive d'urétrite aiguë non spécifique;
  • problèmes de puissance, changements dans la qualité et la quantité de fluide de sperme;
  • infertilité

En outre, la présence d'un processus inflammatoire constant dans le corps provoque une diminution de l'immunité, le développement de néoplasmes d'étiologies diverses et de nombreux autres problèmes pouvant affecter non seulement la sphère urogénitale, mais également le travail de l'organisme.

Méthodes de diagnostic

Traiter l'urétrite non spécifique n'est pas difficile, mais seulement si le diagnostic est correct. Dès que le patient constate les premiers signes de pathologie, il est nécessaire de consulter un spécialiste pour éviter les complications et les conséquences désagréables.

Pour le diagnostic, le médecin traitant recueille une anamnèse comprenant des informations sur l’état de santé général, la présence de pathologies chroniques d’autres organes et systèmes, les maladies associées au moment de l’enquête, ainsi que les maladies infectieuses et virales transmises récemment.

Il est obligatoire de rechercher des informations sur le partenaire sexuel de l'homme en cas de détection d'une infection sexuellement transmissible. Lors des tests de laboratoire, des tests de microflore pathogène sont prescrits, car les symptômes d'une urétrite spécifique et d'une urétrite non spécifique sont similaires.

Le minimum de diagnostic comprend de telles analyses et procédures:

  • tests de laboratoire sur le sang et l'urine (général, biochimie);
  • un écouvillon urétral pour exclure les infections sexuellement transmissibles;
  • un frottis urétral pour déterminer la microflore bactérienne responsable de l'inflammation;
  • palpation de la prostate;
  • Échographie de la prostate;
  • étude immunologique.

Ce n’est qu’après avoir effectué l’ensemble des mesures de diagnostic que le médecin traitant choisira les médicaments appropriés. Les médicaments sont sélectionnés en fonction du type d'agent pathogène. Des médicaments sont également prescrits pour maintenir l'immunité et éliminer les symptômes d'inconfort.

Le traitement de l'urétrite non spécifique est nécessairement effectué dans un complexe. En soi, la maladie ne disparaît pas, même si les signes extérieurs disparaissent. Une telle manifestation ne peut indiquer qu'une chose: la maladie est devenue une forme chronique. Pour éviter cela, vous devez suivre scrupuleusement les instructions d'un médecin.

Traitement médicamenteux

Une caractéristique du traitement de l'urétrite non spécifique est qu'elle ne nécessite le traitement que d'un seul partenaire sexuel. Mais c'est si aucune flore pathologique n'a été découverte (chlamydia, gonocoques, trichomonas et autres).

Les médicaments sont sélectionnés en fonction du type d'agent pathogène, ce qui permet d'agir directement sur la cause, accélérant ainsi le processus de guérison.

Il est important de rappeler que le traitement symptomatique ne permet pas d'éliminer la maladie, car il n'en élimine pas la cause.

En règle générale, l'hospitalisation n'est pas nécessaire, le patient prend toutes les mesures nécessaires à domicile, mais sous le contrôle régulier de l'efficacité du traitement.

Nommé lavage des solutions antibactériennes de l'urètre. On utilise de la chlorhexidine, de la miramistine, du protargol, une solution de permanganate de potassium ou une infusion de camomille. Les procédures sont effectuées au moins deux fois par jour.

En outre, les médicaments sont prescrits:

  • antibiotiques à large spectre (Amoxiclav, Norfloxacin, Tetracycline et autres). Ces médicaments sont utilisés s’il est impossible de trouver le type exact de micro-organismes ou jusqu’à ce que les résultats des tests soient obtenus. À l'avenir, il est possible d'ajuster à la fois les médicaments eux-mêmes et la dose prescrite.
  • les antifongiques sont prescrits individuellement, en tenant compte du type de flore fongique;
  • antispasmodiques pour soulager les spasmes de l'urètre. Ces médicaments sont prescrits pour éliminer les symptômes d'inconfort, soulager non seulement l'état du patient, mais également exclure la stagnation de l'urine, qui affecte également l'état de l'urètre;
  • complexes vitaminiques et immunomodulateurs.

Des agents enzymatiques et des bifidobactéries sont nécessaires pour protéger le tractus gastro-intestinal des effets secondaires des antibiotiques. Après tout, ces médicaments détruisent toute la microflore, à la fois pathogène et utile.

Une dysbactériose prolongée peut survenir avec un traitement antibiotique puissant, ce qui aggravera encore l'état du patient et augmentera les symptômes d'inconfort. De plus, l'absorption de médicaments va empirer. Et par conséquent - il y aura un impact négatif sur le processus de guérison, le temps de traitement augmentera.

Recommandations générales

L'urétrite non spécifique nécessite non seulement un traitement médical adéquat, mais également le respect de certaines règles générales.

  • Pour former (au moins au moment du traitement) un régime approprié. Exclure les aliments épicés, frits, fumés et salés. Cela peut provoquer une irritation encore plus grande de l'urètre. Il est également nécessaire d'abandonner la consommation d'alcool, même les plus faibles.
  • Buvez beaucoup de liquides. Il peut s'agir d'eau plate, de compotes de fruits frais ou secs, de boissons aux fruits, de thé à base de plantes ou de thé vert. Si noir - de préférence faible. Le café est préférable pour la période de traitement pour exclure ou limiter uniquement la tasse du matin d'une boisson tonique.
  • Évitez les efforts physiques excessifs. Cela comprend les visites aux gymnases, les travaux ménagers, l'entraînement en force.
  • Les traitements de l'eau devraient être limités aux douches. Il est préférable de ne pas prendre de bain, de ne pas aller au sauna et au hammam.
  • Au cours de la période de traitement actif, en particulier les procédures locales, exclure le sexe.

Pour prévenir l'apparition d'urétrite non spécifique, il est nécessaire de surveiller l'état de santé général, de traiter les maladies inflammatoires de toute localisation à temps, de renforcer le système immunitaire et de prévenir l'exacerbation des maladies chroniques.

Les médecins aiment beaucoup répéter: «Il est plus facile de prévenir que de guérir la maladie.» Peut-il néanmoins adopter ce principe?!

Une liste de pilules qui cassent les calculs rénaux

Pyélonéphrite chronique: diagnostic, causes, symptômes et traitement