Fuite d'urine chez les femmes

Les fuites d'urine chez les femmes ou autrement, l'incontinence survient dans la plupart des cas après 40 ans. L'état pathologique doit être corrigé, car une telle violation ne modifie en rien le mode de vie habituel et peut même provoquer une dépression. Les urologues sont engagés dans le traitement de l'incontinence urinaire, mais si nécessaire, le patient devrait être examiné par d'autres spécialistes.

Les principales causes de l'incontinence urinaire

Les fuites d'urine périodiques ou constantes constituent un problème particulièrement féminin. Les hommes atteints de cette pathologie sont beaucoup moins fréquents. Le plus souvent, les signes d'incontinence sont enregistrés chez les femmes qui ont accouché. Plus le nombre de naissances est élevé, plus la maladie est susceptible de se produire. La principale cause de l'incontinence est un trouble et une faiblesse des muscles soutenant les organes pelviens. Un changement dans le fonctionnement des sphincters urétraux et de la vessie est également souvent noté.

Le plus souvent, les signes d'incontinence sont enregistrés chez les femmes qui ont accouché. Plus le nombre de naissances est élevé, plus la maladie est susceptible de se produire. Le risque de fuite d'urine augmente plusieurs fois si:

  • l'accouchement a été prolongé ou vice versa rapide;
  • l'accouchement ne s'est pas fait sans rupture des muscles du plancher pelvien.

Déterminer la cause sous-jacente de l'incontinence urinaire est nécessaire pour sélectionner l'option de traitement la plus efficace. Les femmes doivent se rappeler que la médecine moderne peut résoudre leur problème dans les plus brefs délais, le plus important est de ne pas remettre à plus tard la visite chez le médecin.

Facteurs causant l'incontinence

En plus de l'accouchement, les facteurs d'incontinence urinaire sont considérés comme:

  • Chirurgies prescrites pour le traitement des maladies gynécologiques. Le plus souvent, les fuites se produisent après l'extirpation de l'utérus et après la panhystérectomie. Pendant la chirurgie, il est possible d’endommager les nerfs du sphincter et du détrusor.
  • Période climatérique. Après le début de la ménopause, le rapport des hormones change, ce qui affecte négativement le travail des muscles.
  • Vieillissement du corps. Les changements liés à l’âge entraînent une diminution de la tonicité de l’appareil de commutation dans la vessie.

La probabilité de fuites d'urine augmente avec l'utilisation de sports motorisés.

Méthodes de traitement de l'incontinence urinaire

Avant de vous attribuer un cours de thérapie est diagnostiqué. Outre les méthodes instrumentales d’examen, le médecin doit obligatoirement demander à la femme en détail comment se déroule son processus de miction.

Les fuites d'urine peuvent être constantes ou intermittentes, les liquides peuvent être excrétés très peu et immédiatement en grande quantité. Il s'avère que lorsque l'urine sort de manière prédominante - déjà après avoir uriné ou petit à petit au cours de la journée, existe-t-il une violation de l'envie de vider la vessie?

L'incontinence peut être stressante, urgente ou mixte. Comment traiter les fuites d'urine chez les femmes n'est sélectionné qu'après avoir découvert toutes les caractéristiques de la maladie.

Thérapie conservatrice

Les méthodes de traitement conservatrices sont principalement proposées aux jeunes patients. Elles incluent:

  • Exercice quotidien pour renforcer le système musculaire du périnée. Les plus célèbres sont les exercices de Kegel.
  • Entraîner la vessie à établir un rythme de miction spécifique. Les urologues ne recommandent pas de garder l'urine trop longtemps. Vous devez d’abord essayer de ne pas le vider plus d’une fois par heure, puis l’intervalle entre les mictions peut être de 2 à 3 heures.
  • L'utilisation d'appareils d'assistance qui soutiennent les organes pelviens lorsqu'ils tombent. Appliquez des obturateurs amovibles (valves) de l'urètre.

Selon les observations des urologues, l'utilisation de médicaments, d'exercices spéciaux, de traitements à base de plantes et de physiothérapie ne sera utile que dans les premiers stades de l'incontinence.

Traitement chirurgical

  • Opérations de sling. Ce terme fait référence à la création du tissu du patient ou de la valvule en matériau artificiel pour l'urètre.
  • Chirurgie plastique pour la détection d'anomalies congénitales dans les organes du système génito-urinaire.
  • Opérations pour réparer la vessie lorsque son emplacement normal change.

Après l'opération, il est nécessaire de suivre toutes les recommandations du médecin. Leur strict respect pendant la période de récupération réduit le risque de récurrence du problème.

En cas d'incontinence, les femmes devraient essayer de respecter une certaine nutrition. Il est important de prévenir le développement de la constipation, car la constipation provoque une fuite de liquide. Il n'est pas recommandé d'abuser de l'alcool et du café fort. Une forte toux qui survient souvent lorsque le tabagisme peut provoquer une incontinence. Assurez-vous de suivre votre poids - avec l'obésité, la faiblesse des muscles du périnée se développe plus rapidement.

Problèmes «humides» des femmes: comment se protéger des symptômes désagréables?

L'incontinence chez les femmes est plus courante que chez les hommes. Cela est dû aux caractéristiques anatomiques du corps et au fonctionnement des organes périphériques. L'urine peut également fuir en raison de l'affaiblissement du système musculaire de la vessie et des sphincters, ainsi que lors de grossesses, d'accouchements ou de chirurgies. L'âge joue un rôle important dans l'étiologie de la maladie. Plus la femme est âgée, plus le syndrome de la natation humide est probable.

Formes d'incontinence urinaire

  • Forme de stress - l’urine coule involontairement avec un peu de stress (rire, éternuer, tousser, soulever des poids, etc.). Fondamentalement, l'envie d'uriner une femme ne se sent pas. Des élévations abruptes de la pression intrapéritonéale peuvent servir de facteur de stimulation pour les éléments musculaires affaiblis du plancher pelvien et de l'urètre, provoquant ainsi un écoulement d'urine. L'affaiblissement musculaire et le prolapsus des organes pelviens sont également associés par les spécialistes à la quantité de collagène trouvée chez les femmes ménopausées.
  • Forme urgente - la miction involontaire survient après une forte envie (syndrome de la vessie hyperactive). Habituellement, une femme ne peut pas contrôler les fuites d'urine spontanées et n'atteint souvent pas les toilettes. L'incontinence d'urgence peut être provoquée par des facteurs externes (lavage des mains, vaisselle, bruit de l'eau, saison froide, agitation nerveuse, etc.).
  • Forme mixte - caractérisée par une forte envie d'uriner associée à un peu de stress (modification de la position du corps, éternuement, toux ou rire).
  • Enurésie - une forme caractérisée par la libération involontaire d'urine à tout moment de la journée. Lorsque l’incontinence nocturne est constatée chez la femme, il s’agit d’une énurésie nocturne.
  • L’incontinence permanente est associée à une pathologie des voies urinaires, à une structure anormale de l’uretère, à une défaillance du sphincter, etc.
  • Détérioration - immédiatement après la miction, il se produit un léger affaiblissement de l'urine, qui reste et s'accumule dans l'urètre.

Les plus courantes sont le stress et l'incontinence par impériosité, toutes les autres formes sont rares.

Classification de l'incontinence urinaire d'effort

  • 0 - mobilité accrue de l'urètre sans documenter l'incontinence;
  • I - mobilité accrue de l'urètre avec examen physique documenté;
  • II - semblable au type I avec la formation de cystocèle;
  • IIa - cystocèle dans le vagin;
  • IIb - cystocèle à l'extérieur du vagin;
  • III - insuffisance urétrale interne (sphincter proximal), incontinence urinaire prononcée.

Causes de la miction spontanée

Avant d'appeler les causes de la pathologie, vous devez comprendre la physiologie de la fonction urinaire. Tout le cycle urinaire peut être divisé en deux phases: le remplissage de la vessie et la libération de l'urine. Dans la période de remplissage de l'urée, toute l'urine s'accumule, comme dans un réservoir. À ce stade, le sphincter est dans un état réduit et empêche la libération de gouttes d’urine. Avec l'acte de la miction, les sphincters se détendent complètement. Ce processus favorise un écoulement facile et libre de l'urine, qui peut également être interrompue de manière arbitraire. Compte tenu de ce fait, l'incontinence urinaire est principalement due à la perturbation des sphincters.

En outre, il existe de telles raisons pour la miction involontaire:

  • L'omission des parois vaginales;
  • Omission et prolapsus de l'utérus;
  • Travail rapide ou prolongé;
  • Interventions gynécologiques (ablation de tumeurs, hystérectomie, etc.);
  • Lésion périnéale;
  • Inflammation des organes génitaux féminins;
  • Opérations endouréthrales;
  • Tumeurs de la vessie;
  • Processus chroniques du système génito-urinaire (incontinence urinaire dans la cystite);
  • Blessures et maladies de la colonne vertébrale.

Diagnostics

Le traitement de l'incontinence urinaire chez la femme doit commencer après un examen compétent et objectif. Pour poser un diagnostic correct, il faut suivre les étapes suivantes:

  1. Prise d'histoire. L'étape comprend une enquête auprès d'une femme, au cours de laquelle l'urologue recueille des informations sur le nombre d'accouchements, la nature de leur durée, la présence d'une intervention chirurgicale sur les organes pelviens ainsi que sur les maladies physiques connexes
  2. Examen vaginal, prélèvement de frottis
  3. Analyse d'urine, examen bactériologique et cytologique
  4. Échographie des reins et de la vessie
  5. Étude urodynamique:
    • Débit urinaire (taux de miction);
    • Cystométrie (indicateur de la pression dans l'urée après remplissage complet avec un cathéter);
    • Profilométrie (détermination de la pression dans l'urètre);
    • Électromyographie (mesure de la fonction contractile des muscles du périnée);
    • Garder un journal d'urine.

Système urinaire féminin

Les symptômes de l'incontinence urinaire chez les femmes aggravent considérablement la vie normale. Les représentants du sexe faible doivent chercher des toilettes tout le temps afin d'éviter de longs voyages, concerts ou autres événements. Dans certains cas, l'incontinence urinaire peut également affecter les relations intimes.

CONSEIL: Ne cachez pas la pathologie et ne vous laissez pas berner par le fait que tout se passe tout seul! Plus tôt vous diagnostiquez une maladie, plus vite vous pourrez retrouver une vie bien remplie, y compris personnelle.

Souvent, les spécialistes devront faire face au problème de l'incontinence urinaire chez les femmes après l'ablation de l'utérus. L'hystérectomie est une chirurgie grave, après laquelle des troubles urodynamiques sont observés chez la plupart des femmes. Ceci est dû à des changements hormonaux dans le corps et à une forte diminution du niveau d'hormones sexuelles féminines. La même chose se produit pendant la ménopause. Beaucoup de femmes remarquent une incontinence urinaire à la ménopause et à la ménopause. Cependant, il ne faut pas prendre la pathologie à cet âge comme une phrase. Le problème est traité et le nombre d'années ne peut influer que sur le choix des tactiques de traitement.

Traitement conservateur de l'incontinence urinaire

En fonction des résultats des recherches et des analyses, un traitement est proposé aux spécialistes, qui peut inclure des mesures thérapeutiques. Ce complexe comprend:

  • Exercices de Kegel (entraînement des muscles du plancher pelvien);
  • Correction du fond hormonal;
  • Stabilisation du poids;
  • Traitement des pathologies chroniques (constipation, maladies du système respiratoire, etc.);
  • Traitement de physiothérapie.

IMPORTANT! Souvent, les interventions conservatrices suffisent pour faire face aux symptômes désagréables et commencer à contrôler la miction involontaire. Cependant, les pilules d'exercice ou d'incontinence urinaire peuvent ne pas toujours être une panacée. Dans le cas d'incontinence de type stress, un défaut structurel se produit dans l'appareil musculo-fascial du plancher pelvien, de sorte qu'une intervention chirurgicale peut être inévitable.

Méthodes opérationnelles

Aujourd'hui, nous pouvons dire qu'une variété de méthodes de traitement chirurgical ne laisse aucune chance à la maladie. La plupart d'entre eux sont peu invasifs et doux, ce qui permet de se débarrasser de la pathologie presque sans douleur.

1. L’introduction de gels et d’autres substances volodoobraznyh dans la couche sous-muqueuse de l’urètre

La technique consiste à rétrécir la lumière de l'urètre à l'aide de «coussins» particuliers, à l'aide desquels survient la rétention d'urine. L'opération est rapide et captive par sa simplicité. Elle est réalisée sous anesthésie locale à l'aide d'un cystoscope sans une seule incision.

2. Plastique avant (colporraphie) - l'opération la plus courante

Au cours de l'intervention, une incision médiane du vagin est pratiquée, une dissection tissulaire dans les directions latérales. Ensuite, les tissus sont collectés et resserrés avec une suture spéciale. Cela crée un support pour l'urètre, qui retient l'urine. Malgré sa prévalence, la colporrhaphyie a des indications étroites et un certain nombre de complications.

3. Kolposuspension selon Birch

L'intervention consiste à suspendre les tissus autour de l'urètre et à les fixer aux ligaments inguinaux. L'opération est réalisée par voie abdominale - ouverte ou laparoscopique. Cette méthode est considérée comme efficace en cas d’incontinence urinaire à l'effort. Le principal inconvénient de l'intervention est l'anesthésie générale et la dépendance du résultat aux qualifications du médecin.

4. Opération Sling (installation d'implant)

La méthode est moderne et efficace dans 85 à 90% des cas. Pendant l'opération, les prothèses de l'appareil urogénital fascial endommagé sont réalisées avec un implant synthétique, qui se développe avec ses propres tissus et devient un mécanisme de soutien lorsque la pression intra-abdominale est accrue. Lors de l'implantation, la femme est consciente, l'incision est faite dans la paroi vaginale.

Conclusions

L'incontinence urinaire est un problème qui a des solutions suffisamment efficaces et sûres. N'abandonnez pas une vie décente et ressentez le stress de l'infini des symptômes désagréables. Une variété de méthodes de traitement donne aujourd'hui à chaque femme la chance d'être complète dans tous les sens du terme.

Fuite d'urine après la miction chez la femme - la norme ou un signe de pathologie?

L'excrétion urinaire après la miction chez les femmes s'appelle dribbler. C'est un phénomène désagréable qui apporte beaucoup d'inconfort à la vie. Parfois, il est causé par de graves anomalies dans le corps, ne tolérez donc pas cet inconvénient, vous devriez immédiatement consulter un médecin.

Causes naturelles des fuites d'urine

Normalement, l'urine s'accumule dans la vessie et y reste jusqu'à ce qu'elle soit remplie, les parois du corps étant détendues et le sphincter tendu. En urinant, la situation change et l'urine ressort sous pression. À la fin du processus, tout se met en place.

Parfois, dans ce processus rationalisé échoue, et une partie de l'urine reste dans l'urètre. En toussant, en effort ou en mouvements brusques, il en sort goutte à goutte. S'il y a peu de liquide et qu'il n'y a aucun symptôme associé sous forme de douleur ou de saignement, ne vous inquiétez pas pour votre santé. Le phénomène est probablement dû à des causes naturelles:

  • caractéristiques structurelles de l'urètre et de la vessie;
  • surpoids;
  • âge avancé;
  • grossesse et post-partum;
  • affaiblissement des muscles du plancher pelvien;
  • stress.

À un âge avancé, en raison du vieillissement de l'organisme, il sera difficile de résoudre le problème. Dans d'autres cas, il suffit souvent d'effectuer systématiquement des exercices spéciaux. Par exemple, la gymnastique Kegel renforce parfaitement les muscles du bassin par leur tension et leur contraction constantes.

Maladies possibles

Pour comprendre que le dribble est associé à une sorte de pathologie, il est possible par les symptômes qui l’accompagnent. En fonction de la maladie, ils diffèrent:

  1. Prolapsus de l'utérus. Survient le plus souvent après un accouchement et un effort physique intense. Les femmes ménopausées et les femmes en surpoids font également partie du groupe à risque. L'utérus se déplace par rapport à sa position normale en raison de l'affaiblissement des muscles et des ligaments. Le corps commence à exercer une pression sur la vessie, ce qui provoque l'écoulement goutte d'urine après la miction et l'apparition d'autres problèmes urologiques. Le cycle menstruel est perturbé, des pertes blanches ou sanglantes apparaissent. Le bas-ventre concentre la douleur tirante.
  2. La cystite Inflammation de la vessie causée par des agents pathogènes. Les patients sont préoccupés par le besoin fréquent d'uriner avec une petite libération d'urine. Le fluide physiologique devient ainsi plus sombre et plus trouble. Il peut y avoir des sédiments ou des impuretés dans le sang. Il y a des brûlures et une gêne dans le bas de l'abdomen. Il y a un malaise général.
  3. Urétrite. Infection dans la région du canal urinaire. Le tableau clinique comprend la douleur, les brûlures et la douleur dans le processus de miction, surtout au tout début. Il y a une douleur dans le périnée. Le matin, dérangez-vous avec des écoulements blancs ou verdâtres avec une odeur désagréable. Souvent, la maladie s'accompagne d'autres troubles gynécologiques et urologiques.
  4. Urolithiase. La formation de calculs rénaux est toujours accompagnée d'une douleur intense. Selon leur taille et leur emplacement, la nature de la douleur varie. Il peut être émoussé ou pointu, se concentrer sur le bas du dos ou donner aux lèvres. L'envie d'uriner augmente, les cas d'incontinence sont fréquents. Il peut provoquer de la fièvre, des nausées et des vomissements.
  5. Oncologie. Les tumeurs de l'urètre et du ventre urinaire interfèrent avec le flux normal de l'urine. L'apparition de tumeurs est caractérisée par des douleurs, des brûlures et des coupures lors de la miction et des rapports sexuels. Du sang s'échappe du vagin. De petites éruptions, de l'érosion et des ulcères se forment sur les muqueuses de la vulve. Des fistules urétro-génitales sont formées.
  6. Stries urétrale. Rétrécissement pathologique de la lumière du tractus urinaire. Il survient généralement sous l'influence d'infections ou après une intervention chirurgicale. Manifesté une maladie sous la forme d'une petite urine avec envie fréquente. Dans ce cas, il y a un sentiment de vidange incomplète de la vessie et, une fois la miction terminée, une grande quantité d'urine est sécrétée. Le processus de sortie de l'urine commence lui-même difficilement, après une attente et une tension de l'abdomen. Il y a douleur, écoulement sanglant.
  7. Maladies non liées au système urogénital. Les blessures à la colonne vertébrale, les maladies neurologiques et les pathologies du système nerveux central entraînent une altération de la conduction de l'influx nerveux. Il y a une excitabilité accrue des muscles. Les patients perdent leur capacité à contrôler leur corps. Par conséquent, il y a incontinence ou gouttes d’urine après avoir uriné chez la femme.

En termes de fréquence d'occurrence, la cystite occupe la première place, même chez les jeunes filles âgées de 15 à 25 ans.

Options de traitement

Selon les causes du problème et la gravité de l’état du patient, les méthodes de traitement varient:

  • Traitement de la toxicomanie. Lorsque les infections bactériennes prescrites des antibiotiques. La libération stressante d'urine implique la prise d'antidépresseurs. Avec l'affaiblissement des parois et du sphincter de la vessie montre l'utilisation de médicaments qui augmentent le tonus musculaire.
  • Intervention chirurgicale. C'est nécessaire pour l'oncologie et les changements dans la structure du système urinaire. Les patients sont retirés par une tumeur, des implants sont installés, un gel spécial est injecté ou un traitement au laser de l'urètre est effectué.
  • Physiothérapie Vise à augmenter le flux sanguin vers les organes pelviens et à améliorer l'élasticité musculaire. Pour de telles manipulations, utilisez des microcourants, des impulsions de chauffage ou des impulsions électromagnétiques.

Si, après avoir uriné, les femmes prennent des gouttes d’urine, vous devez contacter immédiatement un gynécologue, un neurologue ou un urologue. Le médecin aidera à éviter le besoin d'utiliser constamment des serviettes ou des couches et à identifier en temps voulu les maladies qui ont conduit au problème.

Fuite d'urine et comment la gérer

Dribbler l'urine réduit considérablement le niveau de vie des personnes: elles doivent rester longtemps aux toilettes et utiliser des tampons urologiques. La pathologie peut survenir chez les femmes et les hommes, quel que soit leur âge, car elle est diagnostiquée même chez les jeunes enfants. En règle générale, la libération de gouttes d'urine se produit en présence d'une maladie survenant dans le corps humain. Par conséquent, lorsque ce symptôme déplaisant est détecté, il est urgent de consulter un spécialiste pour le traitement.

Causes de fuite d'urine involontaire

La fuite d'urine est appelée décharge involontaire d'une petite quantité d'urine après la miction. Pour toute personne, cette situation est inconfortable - il est nécessaire de changer fréquemment de sous-vêtements ou d'utiliser périodiquement des tampons urologiques pour hommes et pour femmes. Il est nécessaire de limiter la durée des promenades au grand air, de compter le temps de séjour à une fête. Après tout, même les joints d'étanchéité peuvent être utiles pendant un certain temps - au bout d'un moment, une odeur désagréable apparaît.

Les fuites urinaires involontaires doivent être distinguées de leur incontinence. L'incontinence peut survenir avant la miction, par exemple avec une forte toux ou un éternuement. Une fuite se produit après avoir vidé la vessie sur le chemin des toilettes. Même un long séjour dans la cabine ne garantit pas la séparation involontaire des gouttes d'urine.

La fuite d’urine involontaire est causée par l’apparition d’un certain nombre de problèmes:

  • Maladies du système urinaire: pyélonéphrite, cystite, adénome de la prostate.
  • Problèmes gynécologiques: troubles hormonaux, anomalies congénitales.
  • Pathologies neurologiques: situations stressantes, dépression.

Mais une personne a le sentiment que sa vessie est complètement vide. Il sort doucement de la cabine de toilette et, peu de temps après, il sent un écoulement involontaire de gouttes d'urine. Cette situation ne vient pas de zéro, ce symptôme peut provoquer une tumeur maligne.

Causes de fuite d'urine chez l'homme

L'une des raisons des fuites d'urine involontaires chez les hommes est la récente intervention invasive. L’objet de l’opération sont les organes pelviens, souvent l’attribution de gouttes d’urine a lieu après:

  • une adénomectomie;
  • retrait de la prostate entière ou d'une partie de celle-ci.

La raison de la fuite d'urine n'est pas toujours servir les conditions préalables physiologiques sous la forme de coutures de la douleur. Un symptôme déplaisant a un arrière-plan psychologique: les hommes ont peur de forcer les muscles du petit bassin pour vider complètement la vessie. Dans de tels cas, les fuites sont temporaires et ne nécessitent pas de traitement. Parfois, le médecin recommande à ces patients uniquement des préparations à base de plantes ayant un léger effet sédatif.

Le terme dribble désigne non seulement la technique magistrale de possession d'un ballon de football, mais également les fuites d'urine chez les hommes sans aucune maladie. Le dribble est diagnostiqué chez 20% des hommes, quel que soit leur âge ou leur race. Le processus n'est pas une menace pour la santé et la vie d'un homme lorsque:

  • La quantité d'urine évacuée est mesurée avec quelques gouttes.
  • Lorsque vous urinez ne se produit pas de sensations désagréables.

La cause du dribble masculin est un affaiblissement du muscle situé près du canal urétral. Le muscle bulbocavernosus est capable de se contracter pendant la miction et de réguler le flux normal d'urine sous pression. Une activité musculaire fonctionnelle altérée conduit à une vidange incomplète de la vessie. Les restes d'urine sont éliminés au fil du temps pendant l'exercice.

Cependant, les fuites d'urine peuvent provoquer des maladies graves nécessitant une intervention médicale urgente:

  • Tumeurs bénignes (hyperplasie de la prostate).
  • Tumeurs malignes (carcinome, carcinome épidermoïde).
  • Etat dystrophique des muscles du bassin.
  • Violation de la perméabilité des uretères ou rétrécissement de la vessie.
  • Déformation des parois de l'urètre - saillie ou collapsus anormal.
  • Les processus inflammatoires de diverses parties du système urinaire de l'homme - la cystite hémorragique, la pyélonéphrite aiguë ou chronique, la glomérulonéphrite.
  • Inflammation d'une petite zone de l'urètre de la prostate.
  • La croissance du tubercule de la graine.
  • Adénocarcinome ou mélanome, accompagné d'une hypertrophie avec chevauchement des uretères.
  • Rétrécissement anormal de la lumière interne de l'urètre, ce qui entraîne une insuffisance de miction de divers degrés de gravité.

Pourquoi les fuites d'urine chez les femmes

Les causes des fuites urinaires chez les femmes peuvent aussi être causées par diverses maladies. Mais il y a aussi des facteurs naturels de la séparation involontaire de l'urine après chaque miction. L'une d'elles est la grossesse, caractérisée par un trouble circulatoire réversible au niveau des organes pelviens. Une femme enceinte fuit pour plusieurs raisons:

  • Changer les niveaux hormonaux. Lorsqu'un enfant naît dans le corps, les hormones sexuelles féminines augmentent la production des glandes endocrines. Sous l'influence de ces substances biologiquement actives, les tissus musculaires deviennent plus élastiques, susceptibles de s'étirer.
  • Augmente le volume de l'utérus. À mesure que l'enfant grandit, l'utérus se développe et commence à exercer une pression sur la vessie. En plus des mictions fréquentes, des gouttes d’urine apparaissent chez les femmes enceintes.
  • Le poids de l'enfant Augmenter progressivement le poids de l'enfant aide à pincer les conduits urinaires et à détendre le sphincter. En raison de l'augmentation du stress, les fuites d'urine après la miction.

Vous trouverez plus d'informations sur les fuites d'urine pendant la grossesse et sur la façon de résoudre le problème dans cet article.

Pendant la grossesse, la structure des structures anatomiques du petit bassin subit des modifications. Ainsi, l'organisme de la future mère se prépare à la prochaine naissance. Lors de la formation du canal génital, l'urine commence à s'accumuler dans l'urètre. Après la miction, cela peut prendre plusieurs minutes et les gouttes d’urine commencent à se détacher involontairement. Dans les périodes ultérieures, il est important de faire la distinction entre les fuites d'urine et les fuites de liquide amniotique.

Après 50 ans dans le corps d'une femme, la production d'oestrogène et de progestérone diminue. Cela conduit à une perturbation de l'ensemble du système endocrinien, affecte le fonctionnement normal du sphincter, provoque de fréquentes fuites d'urine involontaires. Dans le traitement de la pathologie à la ménopause, il est important de différencier les modifications naturelles du corps de la femme des pathologies dangereuses possibles:

  • Maladies infectieuses du système urinaire, accompagnées de la formation d'un ou plusieurs foyers inflammatoires. Une douleur brûlante et aiguë peut indiquer leur présence.
  • L'urolithiase peut provoquer une fuite d'urine involontaire chez une femme. Le processus s'accompagne de spasmes douloureux et la formation de caillots sanguins dans l'urine.
  • Les tumeurs malignes des uretères, de la vessie ou de l'urètre sont des moyens de provoquer des fuites d'urine.
  • Rupture de la paroi de la vessie à la suite d'une blessure ou après une intervention chirurgicale.

Les crises cardiaques ou les accidents vasculaires cérébraux récemment transférés provoquent des gouttes d’urine après chaque visite aux toilettes. Les médicaments pharmacologiques pris après le traitement peuvent également affecter les fuites. Ces médicaments comprennent les diurétiques qui éliminent de grandes quantités de potassium dans l'organisme (furosémide).

Fuite d'urine chez un enfant

Les enfants sont en mesure de contrôler partiellement leur vessie lorsqu'ils atteignent 2 à 2,5 ans. Par conséquent, une fuite d'urine involontaire chez un garçon ou une fille de moins de deux ans est considérée comme normale. Pour uriner sans imperfections et pantalons mouillés, les enfants apprennent à 3,5 ans. Si le processus d'apprentissage est retardé, vous devez contacter votre urologue pédiatrique pour identifier la cause de la pathologie.

Chez un enfant, le flux d'urine peut être causé par:

  • Anomalies congénitales de la structure du système urinaire.
  • Troubles mentaux, congénitaux ou survenus pour une raison quelconque.

Dans ces cas, le traitement du bébé doit viser à éliminer la maladie qui a provoqué l'apparition d'un symptôme négatif.
Il arrive parfois que le contrôle de la vessie de l’enfant soit perdu. Cela peut se produire pour les raisons suivantes:

  • À la suite d'une blessure physique.
  • À la suite d'un traumatisme psychologique.

Les garçons et les filles hyperactifs souffrent souvent de fuites d’urine. Un divorce parental ou un changement de jardin d'enfants peut déclencher la libération d'urine après chaque miction. Cela devrait être un signal pour faire appel à un psychologue pour enfants.

Diagnostiquer les fuites involontaires d'urine

Si l'urine coule, vous ne devriez pas vous faire un rabais sur l'âge ou une opération récente - vous devez consulter un médecin. Cela contribuera à améliorer la qualité de vie et à guérir la pathologie à l'origine des fuites. Le médecin effectuera une enquête dans le but de recueillir des données sur le nombre de mictions effectuées pendant la journée, les modifications de la composition de l'urine et le bien-être général du patient. Si un processus infectieux est suspecté, une culture d'urine est effectuée pour déterminer l'agent pathogène.

Selon les résultats des tests de laboratoire sur l'urine et le sang, il est possible de juger de la présence d'un processus inflammatoire dans les organes et les tissus. Une maladie latente sera indiquée par une augmentation du nombre de globules blancs dans les liquides biologiques. Et la concentration accrue dans l'urine de produits du métabolisme des protéines permet de déterminer une maladie rénale aiguë ou chronique.

Pour exclure la présence d'une pathologie du système urinaire, le patient doit subir des procédures d'examen:

  • Échographie de la vessie pour déterminer l'urine résiduelle.
  • Examen aux rayons X (si nécessaire).
  • Cystoscopie pour l'inspection visuelle de la vessie.
  • Études urodynamiques pour étudier la capacité de la vessie à accumuler et à excréter de l'urine.
  • L'IRM et la tomodensitométrie sont réalisées avec une échographie non informative.
  • Si vous suspectez une pathologie des vaisseaux sanguins, appliquez une angiographie à l'aide d'un agent de contraste.
  • Il est parfois montré à l’élastographie chez le patient qu’il fait une distinction entre les néoplasmes malins et bénins.

Les femmes de plus de 50 ans devront consulter un endocrinologue et / ou un neurologue pour confirmer le diagnostic.

Traitement des fuites d'urine après la miction

Les pathologies détectées du système urinaire sont soumises à un traitement conservateur ou chirurgical. Si la fuite n'a pas été causée par une maladie grave, mais résultait de la perte d'élasticité des muscles du bassin, alors:

  • traitement de la toxicomanie;
  • Renforcement des muscles avec une série d'exercices.

En l'absence de résultat positif après ces méthodes de traitement, le patient subit une intervention chirurgicale.

La pharmacothérapie vise à augmenter la capacité de la vessie et son activité fonctionnelle. Pour ces fins sont utilisés:

  • Antispasmodiques - Driptan, Sibutin, Enuran. Contribue à la relaxation des muscles de la vessie, au développement d'un effet cumulatif. Le cours de traitement: 1 mois.
  • Préparations à base de plantes - Tsiston, Kanefron. Ils ont des propriétés anti-inflammatoires, «calment» la vessie. Le cours de traitement: à partir de deux mois.
  • Antidépresseurs - Simbalta. Ils sont utilisés pour l'étiologie neurogène suspectée de la maladie.

Parfois, une fuite est diagnostiquée chez les patients souffrant de constipation chronique. Dans de tels cas, l'utilisation de laxatifs légers est prescrite. Pour les femmes ménopausées, un traitement hormonal substitutif est recommandé pour augmenter la teneur en collagène des muscles du système urinaire.

Traiter les fuites à un stade précoce peut être un entraînement régulier. C'est pourquoi les exercices de Kegel sont populaires: ils vous permettent de renforcer le muscle responsable de l'arrêt de la miction. L'essence de la méthode consiste en une relaxation et une tension régulières de ce muscle 2-3 fois par jour. Après plusieurs mois d'entraînement, le flux d'urine disparaît sans laisser de trace.

La chirurgie pour les fuites d'urine est rarement pratiquée. Si un problème délicat réduit considérablement la qualité de vie, une femme a une boucle spéciale sous son urètre pour créer un ligament artificiel. Chez l'homme, un sphincter artificiel est établi ou des barrières à la sortie de l'urine sont supprimées.

Le dribble d'urine peut être guéri même avec une série d'exercices réguliers à la maison. Pour consolider le résultat, vous devez limiter l'utilisation de café fort, d'alcool, ainsi que d'arrêter de fumer et de vous débarrasser de l'excès de poids. Si vous détectez des maladies infectieuses, vous devriez consulter un médecin pour éviter les rechutes.

Fuite d'urine: comment gérer le problème avec compétence

Dans notre société, il n'est pas habituel de parler à voix haute d'un problème aussi délicat que celui des fuites d'urine. Si auparavant ce problème concernait des personnes à majorité sénile et des jeunes enfants, la maladie se déclare maintenant dans la population en âge de travailler et les adolescents. De nombreuses personnes préfèrent traiter elles-mêmes la maladie, ce qui souvent non seulement n’aide pas, mais aggrave également le processus pathologique existant. C'est pourquoi il est si important de savoir comment traiter correctement la maladie, ainsi que le nom du médecin à contacter en premier.

Quelle est la fuite d'urine

La fuite d’urine est un processus pathologique dont le développement est causé par une contraction insuffisante du sphincter des voies urinaires. Contrairement à l'incontinence, cette maladie se caractérise par une quantité d'urine beaucoup plus faible (de quelques gouttes à 10-15 ml) au cours de la journée. Le développement de la maladie affecte les enfants, les adolescents, les personnes âgées et même les adultes.

On sait que chez les personnes engagées dans des travaux physiques pénibles, le développement d'une telle pathologie se produit deux fois plus souvent.

Le système excréteur comprend les parties suivantes:

  • les reins, organes responsables de la filtration du fluide circulant dans le corps humain, assurant sa purification;
  • uretères - formations tubulaires creuses reliées au pelvis rénal;
  • vessie - une structure musculaire dense qui a des sphincters externes et internes qui empêchent l'écoulement de l'urine;
  • l'urètre - le canal par lequel le fluide traité quitte le corps.

Pourquoi il y a une maladie

Les principales raisons de l'apparition de fuites d'urine dans différents groupes de la population sont les suivantes:

  • soulever des objets lourds;
  • stress prolongé et tension neuropsychique;
  • grossesse (portant un grand fœtus ou plusieurs enfants);
  • développement anormal du système urogénital (urètre court);
  • blessures et chirurgies;
  • pathologie du tissu conjonctif;
  • tumeurs malignes et bénignes;
  • augmentation de la pression dans la cavité abdominale;
  • accouchement, accompagné de ruptures du périnée et d'omission des organes internes;
  • maladies inflammatoires du tractus urogénital (cystite, prostatite, urétrite, pyélonéphrite, pyélite, glomérulonéphrite, formation de calculs);
  • dystrophies musculaires (muscles pelviens faibles);
  • maladies infectieuses systémiques (VIH, hépatite, tuberculose).

Vidéo: Elena Malysheva sur les causes des fuites d'urine

Différentes façons de poser un diagnostic

La première étape sur la voie du rétablissement consiste à déterminer la cause qui a provoqué le développement de la maladie. Pour ce faire, le médecin doit utiliser non seulement divers examens de laboratoire et instrumentaux, mais également interroger et examiner soigneusement le patient.

Au cours de la conversation initiale, le spécialiste détermine le moment de l'apparition des symptômes, leur fréquence et leur intensité (si le patient utilise des agents absorbants, il est nécessaire d'indiquer combien d'entre eux sont utilisés pendant la journée). Si un patient a récemment subi une maladie du système urogénital ou une opération d'un organe pelvien, il doit le mentionner.

Après la conversation, l'examen commence: le médecin examine l'état de la peau et des muqueuses du patient, et palpe également la vessie et le bas du dos. L'apparition d'une attaque douloureuse localisée peut indiquer un problème dans les organes du système urinaire.

Tests de laboratoire

Des études de laboratoire visant à clarifier le diagnostic, l’utilisation la plus courante est l’analyse d’urine. Après le réveil, le patient est invité à assurer l'hygiène des organes génitaux externes sans utiliser de savon et à uriner dans un récipient spécialement conçu à cet effet. En même temps, la couleur de l'urine, sa densité, la présence de caillots sanguins ou de sable sont estimés. Le nombre de cellules est également à l'étude: une augmentation du taux d'érythrocytes, de cylindres, d'épithélium et de leucocytes est caractéristique des modifications inflammatoires.

Il est strictement interdit d'utiliser des bocaux et des emballages alimentaires pour les tests. Ils ne sont pas stériles et, même avec un nettoyage en profondeur avec des détergents, peuvent conserver de petites zones de protéines et de dépôts graisseux.

L'analyse d'urine doit être prise le matin après l'hygiène génitale externe.

Pendant qu'il travaillait dans le laboratoire médical, l'auteur s'est souvent heurté au fait que de nombreuses analyses ne pouvaient pas être effectuées en raison de la contamination du matériau avec des corps étrangers. C'est pourquoi les médecins recommandent vivement d'acheter un récipient stérile dans une pharmacie.

Techniques instrumentales

L'échographie est l'une des méthodes instrumentales les plus utilisées pour établir et confirmer un diagnostic. En raison de la capacité de l’onde à se refléter sur les tissus avec une différence de vitesse et de longueur, une image en deux dimensions apparaît sur l’écran de l’appareil, à partir de laquelle il est possible d’évaluer la structure de la vessie, des reins et des uretères. L'échographie permet de détecter la présence de tumeurs, de corps étrangers, de calculs et d'adhésions pathologiques.

L'échographie de la vessie aide à identifier la cause des fuites d'urine

Traitement de la maladie

Les fuites d'urine appartiennent à la catégorie des affections nécessitant une intervention médicale rapide. Plus tôt la maladie et la cause qui l'a provoquée sont identifiées, plus tôt le traitement nécessaire sera instauré. Il consiste en des mesures conservatrices et opérationnelles, souvent associées les unes aux autres.

Principes fondamentaux du traitement des fuites urinaires:

  • renforcer les groupes de muscles du plancher pelvien;
  • augmentation du tonus du sphincter de l'urètre;
  • stimulation de la régénération des tissus mous;
  • prévention de l'écoulement spontané de l'urine;
  • restauration de l'équilibre eau et électrolytes;
  • stabilisation de l'état psycho-émotionnel du patient;
  • assurer le respect de l'hygiène personnelle.

Traitement médicamenteux

L'utilisation de préparations pharmaceutiques élimine la plupart des facteurs responsables du développement d'une pathologie similaire chez l'homme. N'oubliez pas que tous les médicaments ont un mécanisme d'action spécifique et peuvent avoir des effets différents sur les organismes humains. C'est pourquoi les médecins recommandent fortement de ne pas utiliser les recettes de leurs parents ou amis: vous pouvez avoir différentes maladies chroniques pour lesquelles il est interdit de prendre ces médicaments. Ne dépassez pas non plus les doses prescrites: elles sont sélectionnées en fonction de l'âge et du poids du patient et une quantité excessive de produits chimiques peut entraîner le développement de complications (nausées, vomissements, perte de conscience, dysfonctionnement des reins et du foie).

Mydocalm est un médicament de la catégorie des relaxants musculaires qui, lorsqu’il est injecté, peut provoquer des fuites d’urine. C'est pourquoi les médecins recommandent son utilisation avec prudence.

Groupes de médicaments utilisés comme traitement principal des fuites urinaires:

  1. Antidépresseurs Ils aident à soulager le stress et à réduire le stress neuropsychique, qui affecte négativement le corps. Les médicaments les plus célèbres de ce groupe sont:
    • L'imipramine;
    • Imizin;
    • La mélipramine;
    • L'amitriptyline;
    • La pipofésine;
    • Azafen;
    • La fluoxétine;
    • Prozac;
    • La sertraline;
    • Maprotiline.
  2. Anti-inflammatoires. Aide à réduire la gravité du syndrome d'œdème et à faire face aux sensations désagréables dans la région pelvienne. Les plus couramment utilisés sont:
    • La nimésulide;
    • Nise;
    • L'ibuprofène;
    • Le tamoxifène;
    • Butadion;
    • Phénylbutazone;
    • Diclofénac sodique;
    • Voltaren;
    • Le piroxicam;
    • Le naproxène;
    • L'hydrocortisone;
    • Prednisolone;
    • Méthylprednisolone;
    • La dexaméthasone;
    • Celebrex;
    • Le rofécoxib;
    • Etodolac.
  3. Médicaments antispasmodiques. Détend les muscles lisses des voies urinaires en empêchant leur rétrécissement réflexe. Ceci normalise le fonctionnement des sphincters du canal excréteur. Répandu dans la pratique thérapeutique domestique:
    • Pas de shpa;
    • Baralgin;
    • Spazgan;
    • Spazmolgon;
    • Pentalgin-N;
    • Drotavérine;
    • Papaverine.

Galerie de photos: médicaments pour le traitement des fuites d'urine

L'une des méthodes les plus récentes de traitement d'une maladie est l'introduction de la toxine botulique dans le corps. Beaucoup de gens ont entendu dire qu'il était principalement utilisé en cosmétologie par injection, mais ce médicament trouve maintenant son application dans d'autres branches de la médecine. Selon les données de recherche, la substance a été injectée dans la région du sphincter de la vessie à raison de plusieurs millilitres. La toxine botulique agit sur les tissus mous en empêchant la relaxation musculaire spontanée. Cela conduit au fait que l'urine ne se démarque que par le désir direct de l'homme.

L'injection de toxine botulique directement dans le sphincter de la vessie est la méthode la plus récente de traitement des fuites urinaires

Les remèdes populaires comme méthode auxiliaire

Pour se débarrasser des principaux symptômes de fuites urinaires et prévenir le développement de complications désagréables, les gens utilisent des recettes naturelles depuis de nombreuses années. Contrairement aux médicaments traditionnels, ils sont peu coûteux et ne créent pas de dépendance. Cependant, il n'est pas nécessaire d'abandonner complètement les produits pharmaceutiques, les remèdes populaires ne peuvent être considérés que comme un traitement auxiliaire.

Les recettes suivantes sont les plus populaires:

  1. Préparez trois cuillères à café de Agripaume séchée dans un verre d'eau bouillante. Pour obtenir le meilleur effet possible, couvrez-le avec une assiette et attendez au moins cinq heures. Buvez la perfusion résultante avant tout repas. Motherwort aide à soulager la tension nerveuse et à atténuer le stress, qui est l'une des principales causes de fuite d'urine. Il est recommandé de ne pas utiliser ce traitement plus de trois fois par semaine.
  2. Cent grammes de camomille ajouter à la casserole avec un litre d'eau. Faire bouillir pendant une demi-heure en remuant constamment. Laisser refroidir et filtrer. Buvez le bouillon par petites gorgées tout au long de la journée. La camomille a un effet anti-inflammatoire et antiseptique, ce qui en fait l’un des meilleurs moyens de lutter contre la maladie. La durée du traitement est de quatorze jours.
  3. Ajoutez une cuillère à soupe de racine de gingembre finement hachée au thé, au jus de fruit ou à tout autre verre tout au long de la semaine. On pense que cette plante renforce non seulement le système immunitaire, mais empêche également la pénétration de microbes nuisibles dans le corps. Le traitement peut être effectué en continu.

Galerie de photos: remèdes populaires contre la maladie

Quand un traitement chirurgical est nécessaire

L’usage de médicaments dure de deux à cinq semaines, après quoi les médecins se prononcent sur l’efficacité de ce traitement. Si le traitement conservateur n'apporte pas les résultats escomptés et que le patient ressent un inconfort physique et psychologique grave, les médecins décident de la nécessité d'une intervention chirurgicale. Il tient également compte de l'état de santé du patient, de son âge et de la présence d'autres maladies chroniques.

Les contre-indications à la chirurgie sont:

  • états terminaux (insuffisance rénale, œdème de Quincke allergique, choc septique, dernier stade du cancer);
  • intoxication urémique;
  • intoxication alcoolique ou narcotique;
  • âge du patient de plus de 90 ans;
  • maladies bactériennes ou virales récentes;
  • intolérance à l'anesthésie;
  • lésions des organes pelviens;
  • il y a moins de trois mois, une chimiothérapie ou une radiothérapie.

À ce jour, plusieurs méthodes d’intervention chirurgicale ont été mises au point, qui permettent d’éliminer le problème. Les médecins choisissent entre eux, en se basant sur des données relatives à la santé du patient. Dans le cas des jeunes femmes, il est nécessaire de préciser que dans les prochaines années, il n'est pas recommandé de devenir enceinte: cela peut entraîner une détérioration de l'état.

Au cours d'un stage au département d'obstétrique et de gynécologie, l'auteur a rencontré une fille qui, six mois avant de porter un enfant, avait été opérée pour corriger une fuite d'urine. Malheureusement, son corps ne pouvait pas récupérer aussi rapidement et le tissu musculaire était encore extrêmement faible. L'utérus, augmentant avec la croissance de l'enfant, a contribué à la compression de la vessie et de l'urètre, ce qui a provoqué une fuite d'urine. Les accouchements ont eu lieu sans complications évidentes, mais après un certain temps, la femme a remarqué d'autres symptômes désagréables. Après l’étude, il a été révélé qu’elle avait développé un prolapsus de la vessie, en raison du manque d’élasticité des muscles du pelvis.

Il existe les types suivants de traitement chirurgical des fuites d'urine:

  1. Installez un implant souple. Il s'agit d'un petit maillage élastique qui épouse étroitement le sphincter urétral, empêchant ainsi sa relaxation involontaire. La chirurgie est réalisée sous anesthésie générale ou avec une anesthésie de la colonne vertébrale. Dès que le patient est plongé dans le sommeil, le médecin fait de petites incisions dans la paroi abdominale antérieure, où les instruments endoscopiques sont insérés. Ensuite, l'implant lui-même est livré à l'intérieur, lequel est fixé des deux côtés du sphincter urétral. L'opération dure en moyenne de deux à quatre heures. Ce traitement est idéal pour les enfants et les adolescents de moins de 16 ans, car l’implant est assez élastique et peut s’étirer jusqu’à certaines limites. La récupération dure de deux à cinq semaines. La fixation de l'implant urètre est réalisée chez les jeunes
  2. L'utilisation de boucles synthétiques qui soutiennent la vessie et fixent l'urètre aux os du bassin. Sinon, cette opération s'appelle fronde. Il est également effectué sous anesthésie générale. Par le biais de deux incisions parallèles dans la région de l'articulation pubienne, les médecins effectuent des boucles sous le bord inférieur de l'urètre, en le soulevant légèrement. Cette action procure une compression physiologique du tissu et empêche la sortie de l'urine. Cette technique est largement utilisée chez les femmes qui ont accouché et les personnes âgées, car elle permet d'éviter l'omission de la vessie. La rééducation a lieu dans les deux à trois mois suivant la chirurgie. Une opération d'élingue évite le prolapsus de la vessie

Caractéristiques du tableau clinique et du traitement de la maladie chez les enfants

Comme vous le savez, les nouveau-nés, les bébés et les enfants en bas âge de moins de trois ans ne peuvent pas contrôler la miction. C'est pourquoi, pour eux, il n'existe pas de termes tels que fuite ou incontinence. Cependant, à un âge plus avancé, les enfants sont déjà capables de marcher sur le pot ou dans les toilettes pour adultes, et il devient donc beaucoup plus facile de remarquer les manifestations de cette maladie.

Ne confondez pas l'énurésie et les fuites d'urine. Si, dans le premier cas, un enfant âgé de 3 à 18 ans urine au lit la plupart du temps, les fuites peuvent l’accompagner tout au long de la journée.

Chez les enfants de trois à cinq ans, une petite quantité d'urine peut se distinguer par des jeux actifs et actifs, des éclats de rire puissants, des éternuements ou une toux. Cela est dû au développement insuffisant des mécanismes de contrôle de la miction et des sphincters faibles. Chez les enfants d’âge préscolaire et les adolescents, les fuites d’urine sont souvent une réaction à un stimulus stressant (conflit, dispute avec des camarades de classe, notes médiocres, examens). Les enfants sont souvent gênés de parler de tels problèmes à leurs parents, préférant ignorer leur maladie. Cela conduit au développement de complications désagréables qui violent le rythme habituel de la vie familiale.

Diverses options de traitement pour les fuites d'urine chez les enfants:

  1. Consultation d'un psychologue et psychothérapeute. Si la cause de cette maladie est un stress prolongé ou une tension nerveuse, vous devez immédiatement faire appel à un spécialiste. Un médecin compétent sera non seulement en mesure de trouver une approche individuelle pour chaque patient, mais également d'identifier la cause des fuites d'urine. En outre, un tel bébé peut avoir des difficultés à s’adapter à l’équipe, aux complexes et aux barrières psychologiques qu’il doit également surmonter.
  2. L'utilisation de médicaments est effectuée à des doses beaucoup plus faibles que chez les adultes. Cela est dû au faible poids de l'enfant et à son hypersensibilité aux différents composants. Les sédatifs sont utilisés en pédiatrie: la valériane, l’agripaume, la menthe poivrée et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (Ibuklin, Ibuprofen, Nise, Nimesulide, etc.). Ils aident non seulement à éliminer les principaux symptômes de la maladie, mais permettent également de s’attaquer à sa cause. Les antidépresseurs et les adrénergiques (médicaments qui agissent comme de l'adrénaline) sont rarement utilisés dans la pratique des enfants, car ils créent une dépendance et contribuent à la formation de la dépendance.

Prévisions et conséquences désagréables des fuites d'urine

En soi, la maladie ne représente pas une menace grave pour la santé humaine, ne conduit pas à une invalidité ou à la mort. Mais si vous ne commencez pas le traitement à temps, les fuites d'urine peuvent progresser et devenir chroniques, ce qui développera une incontinence d'urine.

La durée du traitement varie de deux mois à plusieurs années. Les résultats dépendent en grande partie de l’état de santé actuel du patient, de son âge et des chirurgies et blessures antérieures. On sait que les personnes souffrant d'hypertension, de cystite, de pyélonéphrite et d'un rein éloigné répondent beaucoup moins bien à la thérapie que tout le monde.

Le plus important dans le traitement de toute maladie est la mise en phase et la continuité. Lorsque ces principes sont violés, il arrive souvent que diverses complications se produisent ou que les résultats ne répondent pas aux attentes.

Dans la pratique de l'auteur de l'article, un patient souffrait de fuites d'urine pendant une longue période. Elle a effectué tous les traitements à la maison et beaucoup de remèdes étaient pratiquement inutiles. La femme a été hospitalisée, on lui a prescrit des préparations pharmaceutiques pour contrôler le problème. Cependant, une semaine après le début de la réception, elle a refusé de les accepter car elle ne voyait pas l'effet escompté et elle a quitté le département sans autorisation. Quelques mois plus tard, elle a été amenée dans une ambulance avec une crise aiguë de colique rénale, apparue à la suite d'une infection pénétrant dans le corps par l'urètre. La patiente a subi une opération qui aurait pu être évitée si elle n'avait pas refusé le traitement.

Les principales complications de la fuite d’urine:

  1. Incontinence urinaire. La base de cette pathologie est une violation complète du contrôle de l'auto-vidange de la vessie. En conséquence, le fluide peut être libéré à tout moment et dans une grande variété de quantités, ce qui s'explique par la faiblesse prononcée des muscles du petit bassin. En cas d'incontinence, la solution principale au problème est la chirurgie, tandis que les fuites peuvent être traitées de manière conservatrice.
  2. Le développement de maladies inflammatoires du système urogénital. À la surface de la peau et des muqueuses parasite un grand nombre de micro-organismes, qui ne sont pas tous totalement inoffensifs pour l'homme. Lorsque le linge est humide, un environnement optimal est créé pour eux. Dans des conditions normales, ils sont détruits par le système immunitaire. Mais si un patient a récemment souffert d'une maladie virale ou d'une autre maladie infectieuse, ces bactéries commencent à se multiplier activement dans toutes les parties du tractus urogénital. Ainsi, chez la plupart des patients présentant des fuites urinaires, une cystite, une urétrite, une pyélite, une pyélonéphrite se développe souvent. Un traitement antimicrobien est utilisé pour traiter ces maux. Lorsque l'immunité est affaiblie, les bactéries de la peau ou des intestins peuvent facilement grimper dans l'urètre, provoquant une inflammation de la vessie et même des reins.
  3. La formation de diverses infections cutanées et érythèmes fessiers. À la saison chaude, de nombreuses personnes transpirent souvent à la fourche et aux plis inguinaux. De petites gouttes d'urine, qui sont libérées lors d'une fuite, contribuent également à la création d'une humidité élevée. Lors de mouvements actifs, il se produit un frottement du tissu humide contre la surface de la peau, ce qui entraîne la formation de minuscules fissures, égratignures, égratignures et éruptions cutanées. Chez les patients qui ne marchent pas, on rencontre souvent des escarres infectées. Le traitement de cette pathologie est effectué à l'aide de pommades et de crèmes.
  4. Le muguet de la vulve est l’une des complications les plus courantes rencontrées par les médecins dans le traitement des fuites. Le champignon Candida, qui cause cette maladie, vit également dans le corps de chaque personne. Les frottements fréquents des muqueuses des organes génitaux autour des vêtements mouillés entraînent également la formation de fissures dans lesquelles le muguet commence progressivement à se développer. Vous pouvez vous débarrasser des démangeaisons et des autres manifestations désagréables de cette maladie à l'aide d'un traitement antifongique.

Galerie de photos: complications de fuite d'urine

Moyens de prévenir les maladies

Actuellement, la plupart des mesures sanitaires visant à améliorer la santé de la population visent à protéger les personnes contre l'apparition de divers maux. Si auparavant l'Organisation mondiale de la santé souhaitait commencer le traitement d'une maladie le plus tôt possible, le principe de la prévention prévaut désormais: il est plus facile de prévenir que de combattre. Il est également largement utilisé dans la pratique de l'urologie et de la néphrologie: ces deux sciences permettent de maintenir longtemps l'état du système génito-urinaire.

Les mesures préventives peuvent être effectuées par le patient lui-même, ainsi que par un membre de la famille ou le soignant. Dans ce cas, ils sont considérés comme individuels. Si diverses organisations médicales organisent des conférences, des séminaires et des questionnaires, ces mesures sont considérées comme un groupe. Ils relèvent généralement des ministères de la santé et des médecins-chefs de tous les hôpitaux et centres médicaux de la ville et de la région.

En tant que stagiaire principal au département d'urologie, l'auteur de l'article et ses collègues ont participé à l'organisation d'une conférence ouverte sur l'incontinence et les fuites d'urine dans l'un des dispensaires locaux. Absolument, tous ceux qui le désiraient, qui voulaient apprendre le plus possible le problème et comment le traiter, pourraient le résoudre. Une enquête anonyme a été menée. Elle a révélé qu'environ 50% des personnes interrogées avaient eu des fuites d'urine à différentes étapes de leur vie. Dans le même temps, la majorité de la population n’allait pas chez le médecin, le considérant comme un phénomène temporaire. En outre, une conférence a été présentée aux personnes pour expliquer les causes de la maladie en détail et simplement. Tout le monde pouvait prendre un ticket chez le médecin à la fin de la conférence. Un autre avantage était la détention d'actions dans la distribution gratuite de produits d'hygiène, permettant de se protéger contre les fuites d'urine.

Règles de prévention personnelle des maladies:

  1. Essayez de manger surtout des aliments sains et frais. Beaucoup de gens savent que les fast-foods et les plats préparés sont des sources d’augmentation des quantités de sel, de lipides et de glucides nocifs, mais l’humanité n’est pas pressée de les abandonner. N'oubliez pas que même si vous ne présentez aucune manifestation externe (changements cutanés, apparition d'un excès de poids), cela ne signifie pas que tout à l'intérieur du corps reste le même. Les hamburgers, les frites, les nouilles rapides et les boissons gazeuses ralentissent le métabolisme, ce qui entraîne une augmentation du stress urinaire en raison de la grande quantité de liquide. Les médecins recommandent fortement de minimiser les produits nocifs et de privilégier les légumes, les baies, les fruits, la viande maigre et le poisson, les différentes céréales et céréales, les pâtes dures et les pâtisseries maison. Toutes les boissons gazeuses et les jus conditionnés doivent être remplacés par de l'eau fraîche. En adhérant à ce régime pendant un mois, vous sentirez à quel point le corps va changer. Légumes et fruits - une source de vitamines indispensables à la santé de toute personne.
  2. Faites de l'exercice régulièrement. L'activité physique réduit plusieurs fois le risque d'hypercholestérolémie, de goutte, de diabète sucré et d'obésité alimentaire. Si vous n'avez pas la possibilité de pratiquer à la maison, vous devriez aller au gymnase au moins deux fois par semaine pour obtenir un résultat concret. La formation peut être remplacée par la natation, le yoga ou la danse. Pour les femmes, un système complet d’exercices de Kegel a été mis au point, ce qui permet non seulement de rétrécir les parois du vagin, mais également de maintenir les muscles pelviens intacts afin d’éviter les fuites.
  3. Abandonnez les mauvaises habitudes. Fumer des cigarettes, consommer de l'alcool et prendre des stupéfiants contribue à la violation des processus métaboliques et de la circulation sanguine dans le corps. Les vaisseaux du corps humain réagissent à l'introduction de telles substances avec un spasme aigu, à la suite de quoi l'alimentation en oxygène de la région pelvienne est perturbée. Les muscles sont à jeun, ce qui entraîne leur amincissement graduel et leur faiblesse.
  4. Utilisez des chariots ou des appareils lourds pour transporter des objets lourds afin de réduire la charge sur la région lombaire. Les fuites d'urine sont souvent le résultat d'une surtension physiologique, lorsque le corps travaille à ses limites. Pour éviter cela, il est vivement conseillé aux médecins de soulever des objets lourds de la position assise et de demander de l'aide à d'autres personnes si nécessaire.
  5. Suivez l'hygiène des organes génitaux externes. Des problèmes de fuite d’urine surviennent souvent chez l’homme dans le contexte d’une cystite ou d’une urétrite transférée. Les processus inflammatoires contribuent non seulement à la violation de l'intégrité des tissus mous, mais également à la dysfonction des sphincters. En conséquence, l'urine ne peut rester longtemps dans la vessie mais commence à sortir spontanément. Il est recommandé de prendre une douche avec des moyens spéciaux pour l'hygiène intime au moins deux fois par jour, ainsi que d'utiliser du papier hygiénique humide ou des serviettes de table pour l'essuyer: cela vous permet d'éliminer toutes les bactéries pathogènes des muqueuses.

Vidéo: exercices de Kegel contre les fuites d'urine

Les fuites d'urine sont une maladie extrêmement désagréable, qui apporte non seulement de nombreux inconvénients quotidiens à son propriétaire, mais peut également entraîner la formation de complexes psychologiques graves. Par conséquent, si vous constatez des fuites d'urine, ne paniquez pas et ne vous énervez pas. Avec un traitement rapide chez le médecin, vous pouvez trouver la meilleure solution à votre problème dans les plus brefs délais.

Furagin c3 différence de furagin

Qu'est-ce que les céphalosporines, la génération de médicaments, l'utilisation chez l'enfant et l'adulte