Maladie rénale du diabète sucré et son traitement

L'hyperglycémie est le facteur déclencheur des complications vasculaires dans le diabète sucré. En conjonction avec les phénomènes contribuant à la progression de la pathologie rénale, cela conduit à une néphropathie, néphropathie diabétique.

La pathogenèse des lésions rénales est caractérisée par un épaississement des parois des vaisseaux sanguins, un changement quantitatif et qualitatif des cellules, la production d'une quantité excessive de protéines par ces cellules, le développement d'une hyalinose artériol.

La régulation de la pression dans les glomérules rénaux est violée et par conséquent - les processus de filtration. Plus tard, l'hypertrophie rénale est remplacée par la sclérose rénale, qui se manifeste par une insuffisance rénale sévère.

Les statistiques sur le diabète et les reins sont très étroitement liées: un tiers des patients atteints de diabète insulino-dépendant perdent la capacité de débarrasser le corps des éléments chimiques nocifs en raison de lésions rénales.

Les patients atteints de diabète de type 2 souffrent d'insuffisance rénale dans 5% des cas, mais leur prévalence est près de dix fois supérieure. Par conséquent, dans la structure globale de l'incidence, la différence entre le nombre de patients dans ces groupes n'est pas aussi perceptible.

Dans le diabète sucré, les reins sont obligés de produire une grande quantité d’urine afin de se débarrasser de l’excès de glucose et de ses métabolites. Mais les changements structurels dans les tissus rénaux réduisent inévitablement leur fonction, en particulier dans le contexte de l'hypertension artérielle.

Thérapie de pathologie rénale

Le traitement rénal doit commencer le plus tôt possible, non seulement pour éliminer les symptômes, mais avant tout pour en affecter la cause et chaque lien de pathogenèse, pour être complexe.

Le cholestérol et la pression artérielle doivent être surveillés attentivement. Nécessaire pour réduire la glycémie à la normale. Réduire la quantité de sel dans le régime est un must. La phytothérapie est recommandée - plus.

Le traitement médicamenteux des reins dans le diabète sucré comprend: Des inhibiteurs de l'ECA qui réduisent l'hypertension intraglomérulaire et la microalbuminurie (énalapril, captopril, quinapril, perindopril, ramipril, fosinopril).

Si, pour une raison quelconque, ils sont contre-indiqués, vous pouvez utiliser des antagonistes des récepteurs de l’angiotensine-2 (valsartan, irbésartan, losartan, condésartan, telmisatran).

Il est recommandé d'associer ces médicaments à du sulodexide, qui rétablit la perméabilité altérée des membranes basales des glomérules rénaux et réduit la perte de protéines dans l'urine.

Si une certaine quantité de liquide n’est pas excrétée de l’organisme, cela entraîne tôt ou tard un œdème des poumons ou du cerveau, une hypertension artérielle sévère, une arythmie, une accumulation d’acides et un risque accru d’insuffisance respiratoire. L'hémodialyse aide à purifier le sang et donne aux patients la possibilité de vivre.

Une autre option est la greffe d'un rein sain provenant d'un donneur, associée à des problèmes biologiques, médicaux et sociaux entièrement résolvables. Une greffe de rein comme traitement de la néphropathie diabétique à un stade avancé donne de bons résultats.

Que faire pour que les reins ne manquent pas?

L'insuffisance rénale devrait essayer de prévenir et, plus encore, le diabète. Bien que la prévention soit moins chère, plus efficace et plus agréable que le traitement, la fréquence des maladies négligées est assez élevée.

En cas de diabète sucré, le risque de lésions infectieuses des voies urinaires augmente, ce qui aggrave le tableau clinique déjà sévère. La détection et l’élimination rapides des maladies infectieuses nous permettent d’éviter les stades extrêmes de l’insuffisance rénale.

Le diabète affecte négativement les nerfs qui contrôlent la vessie. Il en résulte une condition dans laquelle la fonction de vidange de la vessie est perturbée et la stagnation qui en résulte conduit à une infection.

Ainsi, l'infection peut survenir non seulement principalement, mais aussi à la suite de la survenue d'une vessie neurogène, provoquée par la mort des terminaisons nerveuses.

Tout le monde a besoin de comprendre: le mouvement sous toutes ses formes (sport, gymnastique, exercice, danse, etc.) contribue à l'activation de l'urodynamique, c'est-à-dire qu'il empêche la stagnation de l'urine, normalise la glycémie, réduit le cholestérol et rend les vaisseaux sanguins propres et élastiques.

Étant donné que les organes et les tissus du corps sont fortement interconnectés et interdépendants, des perturbations dans un système entraînent une défaillance dans un autre. Par conséquent, le diabète affecte souvent les reins.

Dans tous les cas, lorsque les symptômes apparaissent, vous devez contacter des spécialistes qualifiés et refuser l’autotraitement. Le diagnostic précoce du diabète rénal est la clé du succès.

Traitement des reins atteints de diabète de type 2

Néphropathie diabétique: description, causes, prévention

Qu'est-ce que le diabète aujourd'hui, tout le monde le sait. C'est une maladie causée par la violation de processus métaboliques complexes, à savoir les glucides.

La maladie s'accompagne d'une augmentation incontrôlée de la glycémie. Déterminé par le glucose en quantités excessives et dans l'urine (normal - ce n'est pas là).

La progression de la maladie a des conséquences plus ou moins graves. Tous les organes et systèmes d'organes sont endommagés, il y a toujours un risque élevé de coma (hypoglycémique, hyperglycémique).

Les comas sont souvent la cause de la mort.

Avec le diabète sucré, de graves troubles métaboliques surviennent dans le corps. Le diagnostic repose sur des symptômes caractéristiques et des tests de laboratoire de haute précision.

Historique

Il n’existe pas de données fiables sur le moment exact où les personnes ont été touchées par une maladie dangereuse. Nous pouvons dire que la première mention de la maladie, semblable à la description du diabète, se réfère au troisième siècle avant notre ère.

Les docteurs égyptiens antiques et les docteurs grecs, romains et orientaux antiques le connaissaient bien. Dans l'Europe médiévale, des tentatives ont également été faites pour expliquer «qu'est-ce que le diabète», pour décrire la nature de la maladie dont souffraient des personnes de différentes classes.

À cette époque, il n’était pas possible d’établir les véritables causes du diabète. La plupart des malades étaient donc condamnés à mort.

La définition du "diabète" était à l'origine utilisée par Aretius (IIème siècle après JC), médecin romain. Il a décrit la maladie comme «une souffrance insupportable, prévalant principalement chez le sexe masculin, qui dissout le corps dans l'urine. Les personnes concernées sont l'urine non-stop, elles ont une soif insatiable, leur vie est angoissante, courte ». Dans les temps anciens, le diagnostic reposait sur des signes extérieurs.

Si un enfant tombe malade ou un jeune homme (diabète de type 1), il meurt rapidement du coma. Lorsque la maladie s'est développée chez un patient adulte (selon la classification moderne - diabète de type 2), avec l'aide d'un régime alimentaire spécial, d'herbes médicinales, il a reçu une aide primitive.

Des études complémentaires ont permis à la médecine de découvrir les véritables causes de la maladie et les méthodes de traitement:

  • 1776 - Anglais Le D r Dobson a déterminé que le goût sucré de l'urine sécrétée par une personne malade était une conséquence de l'augmentation de la teneur en sucre de celle-ci. Par conséquent, le diabète a commencé à être appelé "sucre";
  • 1796 - l'importance d'un régime alimentaire pour diabétique, un exercice approprié, était justifiée;
  • 1841 - les médecins apprennent à déterminer le glucose de laboratoire dans l'urine, puis dans le sang;
  • 1921 - La synthèse de l'insuline est réalisée pour la première fois. En 1922, elle est utilisée pour traiter les patients atteints de diabète sucré.
  • 1956 - les propriétés d'un groupe spécial de médicaments capables de forcer le corps à produire de l'insuline ont été étudiées;
  • 1960 - décrit la structure de l'insuline humaine;
  • 1979 - L'insuline humaine à part entière est synthétisée par génie génétique.

La médecine actuelle vous permet de maximiser la vie et d'optimiser les activités des diabétiques.

Classification

Le diabète sucré est généralement classé en deux types principaux - insulinodépendant (IDDM) et insulinodépendant (NIDDM). Il existe également un diabète gestationnel et des pathologies associées à un dysfonctionnement du métabolisme des glucides.

En fonction de la capacité du corps à produire de l'insuline, produisez:

  • 1er type - IDDM. Ce type de diabète est inextricablement lié à une carence aiguë en insuline dans le corps. Un pancréas endommagé (PZHZH) n’est pas en mesure de remplir ses fonctions. Il ne produit pas d'insuline complètement ni ne le libère en petites quantités. En conséquence, le traitement et l'assimilation de glucose de haute qualité deviennent impossibles. Malade dans l’enfance ou de moins de 30 ans. Les patients n'ont généralement pas d'excès de poids. Ils sont obligés de prendre des injections d'insuline.
  • Type 2 - NIDDM. L'insuline dans ce type de diabète est produite par les cellules correspondantes du pancréas en un volume suffisant ou même excessif. Cependant, la sensibilité des tissus à cette protéine est perdue, elle est "inutile". Le NIDDM est déterminé, en règle générale, chez les adultes, après 30 à 40 ans. Les patients souffrent généralement d'obésité à divers degrés. Dans les injections d'insuline sous-cutanées chez ces patients, il n'y a généralement pas de besoin urgent. Pour le traitement de ce diabète, utilisez des formes posologiques en comprimés réducteurs de sucre. L'action des médicaments vise à réduire la résistance des cellules à l'insuline ou à stimuler la production d'insuline par le pancréas.

Stades de la néphropathie diabétique. Analyses et diagnostics

Afin de prescrire un traitement, il est nécessaire d'effectuer un diagnostic complet de l'organisme entier. Le choix des médicaments et des méthodes de traitement de la maladie rénale pour chaque personne est strictement individuel.

Pour un traitement complet de la néphropathie diabétique, il est important de commencer à l’heure. Le stade de la microalbuminurie est le seul où se produisent des processus réversibles.

Pour le traitement de la maladie rénale, il est important de suivre la prescription et les recommandations du médecin traitant:

  • observance d'un régime hypocalorique;
  • prendre des médicaments pour réduire la pression artérielle;
  • médicaments diurétiques;
  • nourriture sans sel.

Dans le traitement de cette étape, vous devez surveiller le niveau d'hémoglobine glyquée et surveiller en permanence le métabolisme des glucides et des graisses dans le corps. Ceci est fait avec l'aide de régimes et de médicaments qui régulent ces processus.

Assurez-vous de prendre des médicaments qui réduisent la pression, même si elle est normale, la dose minimale doit être présente quotidiennement. Cela est nécessaire pour réduire le niveau d'albumine dans l'urine et prévenir les modifications de la structure rénale.

Lorsque survient le stade de la protéinurie et l’hypertension, il est nécessaire de limiter l’utilisation du sel et des produits en conserve. Les aliments doivent être cuits seuls et non salés. Pour obtenir des effets gustatifs, utilisez du jus de citron, du poivre et des herbes.

Presque tous les diabétiques ont besoin de tests annuels qui contrôlent la fonction rénale. Si une néphropathie diabétique se développe, il est très important de la détecter à un stade précoce, le patient ne ressentant pas les symptômes. Plus tôt ils commencent à traiter la néphropathie diabétique, plus grandes sont les chances de succès, c'est-à-dire que le patient peut vivre sans dialyse ni greffe de rein.

En 2000, le ministère de la Santé de la Fédération de Russie a approuvé la classification par étapes de la néphropathie diabétique. Il comprenait la formulation suivante:

  • stade de la microalbuminurie;
  • un stade de protéinurie avec une fonction rénale à libération azoïque intacte;
  • stade d'insuffisance rénale chronique (traitement par dialyse ou transplantation rénale).

Plus tard, les experts ont commencé à utiliser une classification étrangère plus détaillée des complications rénales diabétiques. Ce n'est plus 3, mais 5 stades de néphropathie diabétique.

Voir les stades de la maladie rénale chronique pour plus de détails. Le stade de la néphropathie diabétique chez un patient particulier dépend de son taux de filtration glomérulaire (il décrit en détail comment il est déterminé).

C'est l'indicateur le plus important qui montre à quel point la fonction rénale est préservée.

Au stade du diagnostic de la néphropathie diabétique, il est important que le médecin détermine si les dommages aux reins sont causés par le diabète ou d’autres causes. Un diagnostic différentiel de la néphropathie diabétique avec d'autres maladies rénales doit être posé:

  • pyélonéphrite chronique (inflammation infectieuse des reins);
  • tuberculose rénale;
  • glomérulonéphrite aiguë et chronique.

Signes de pyélonéphrite chronique:

  • symptômes d'intoxication (faiblesse, soif, nausée, vomissement, mal de tête);
  • douleur dans la région lombaire et abdomen du côté du rein touché;
  • hypertension artérielle;
  • chez les patients - mictions fréquentes et douloureuses;
  • des tests montrent la présence de leucocytes et de bactéries dans l'urine;
  • image caractéristique avec l'échographie du rein.

Caractéristiques de la tuberculose rénale:

  • dans l'urine - leucocytes et mycobacterium tuberculosis;
  • avec urographie excrétrice (rayons x des reins avec administration intraveineuse d'un agent de contraste) - un tableau caractéristique.

Comment la maladie se développe et progresse

Le plus important pour une personne atteinte de diabète au cours des premières années suivant le diagnostic de la maladie est de commencer à traiter les reins et cela devrait être fait immédiatement. Grâce à cela, l'évolution du diabète s'améliorera un peu et pourra devenir plus légère.

Si la maladie a évolué de manière chronique, divers changements sont observés dans les reins:

  • Le développement du tissu mésangial, situé entre les capillaires des reins.
  • Compression des capillaires avec le tissu mésangial, ayant la forme de gros nodules.
  • La quantité de sang traité diminue, donc la productivité des reins diminue.
  • Dans l'urine augmente le niveau d'azote et d'urée.
  • La protéinurie se développe.
  • Les symptômes du diabète deviennent plus prononcés.
  • Le développement de l'hypertension persistante est observé.
  • Les fonctions des organes et des systèmes sont violées.

En raison d'une violation de la purification, de la filtration, des fonctions rénales, tout le corps est empoisonné par les déchets. Vient ensuite le développement de l'insuffisance rénale chronique.

Pendant la période d'apparition de signes de microalbuminurie dans les urines, la personne ne subit aucun changement dans son état de santé.

La protéine albumine identifiée dans l'urine avec des indicateurs de 30 à 300 ml dans une analyse quotidienne en toute confiance nous permet d'affirmer que la néphropathie diabétique se développe dans le corps du patient.

Pour les personnes atteintes de diabète de type 1 et de type 2, le dépistage de la microalbuminurie est essentiel s’il n’ya pas de protéines dans leur urine. Le test d'identification de ce type de patients diabétiques protéiques est annuel.

Il existe des bandelettes de test portant le nom "Micral - test" pour l'autodiagnostic à domicile. Mais les tests de laboratoire déterminent toujours plus précisément la quantité d'albumine et ne doivent pas être négligés.

Le risque de développer une maladie rénale sévère inclut également les personnes souffrant de tels troubles et dépendances:

  • l'hyperglycémie;
  • l'hypertension;
  • l'hyperlipidémie;
  • augmentation de l'apport en protéines;
  • dépendance au tabac.

Symptômes de maladie rénale

On peut comprendre comment les reins sont affectés par le diabète sucré en examinant l’urine, le sang et les manifestations externes.

Les signes d'insuffisance rénale peuvent être répartis dans les groupes suivants.

Le premier signe de maladie rénale dans le diabète sucré (néphropathie diabétique) est la microalbuminurie.

Le sang humain est constitué de plasma contenant les éléments de forme: globules rouges, leucocytes, lymphocytes, etc. En termes de composition, le plasma sanguin est constitué d’eau (90%) et de matière sèche (10%: 6 à 8% sont des substances protéiques, 2 à 4% sont d’autres composés organiques et minéraux.

Chez une personne en bonne santé, la concentration de certaines substances dissoutes dans le plasma sanguin reste constante, et le contenu des autres peut varier dans certaines limites en fonction de la vitesse à laquelle il entre dans le sang ou s’en retire.

L'un des principaux composants du plasma sanguin comprend divers types de protéines, dont beaucoup se forment dans le foie. Les protéines plasmatiques ainsi que le reste des composants sanguins maintiennent une concentration constante en ions hydrogène à un niveau faiblement alcalin (pH = 7,39), ce qui est nécessaire au déroulement de la plupart des processus biochimiques de l'organisme.

La protéine plasmatique la plus courante est l'albumine (plus de 50% de toutes les protéines, 40 à 50 g / l), qui transporte certaines hormones, acides gras libres, bilirubine, divers ions et médicaments, maintient la constance de la constance colloïde osmotique du sang et dans un certain nombre de processus métaboliques dans le corps.

Chez les personnes en bonne santé, les reins transmettent une petite quantité d'albumine dans l'urine. Avec le développement de la néphropathie, la quantité d'albumine augmente considérablement.

Malheureusement, au stade initial, la microalbuminurie ne peut pas être identifiée à l'aide d'une analyse conventionnelle, et une analyse complexe est nécessaire. Lors d'une analyse aussi complexe, la microalbuminurie peut être détectée à un stade précoce (environ 5 ans avant de se manifester par une analyse conventionnelle) et est complètement guérie. La microalbuminurie, détectée par des tests sanguins de routine, ne peut hélas pas être traitée complètement.

ATTENTION! Les patients atteints de diabète de type 1 qui ont une «expérience» de plus de 5 ans et tous les patients atteints de diabète de type 2 subissent un dépistage annuel de la microalbuminurie. Pour plus de détails, voir Détermination des protéines dans l'urine.

Le traitement de la microalbuminurie, la normalisation de la pression, la diminution du taux de graisses dans le sang ont débuté avec le temps - un tel ensemble de mesures thérapeutiques réduit considérablement le développement de l'insuffisance rénale.

Si le diabète n'est pas traité, il se produit après quelques années une croissance significative des cellules situées entre les capillaires rénaux (tissu mésangial) - la microalbuminurie progresse. Après 15 à 20 ans, le tissu mésangial se développe tellement qu'il serre et ferme complètement les capillaires et les tubules qui filtrent le sang.

Les glomérules sont remplacés par des nodules et cessent de fonctionner, le sang s'écoule de plus en plus mauvais. L'insuffisance rénale se développe - la quantité d'azote uréique et de créatinine augmente dans le sang et une grande quantité de protéines est présente dans l'urine.

Le patient a besoin d'une dialyse ou d'une greffe de rein.

Diabète de type 2: diagnostic et traitement

Les modifications typiques des analyses de pathologie rénale ont été décrites ci-dessus. Cette section traite des méthodes de diagnostic instrumentales.

Les principales causes du diabète de type 2 sont considérées. Réponses aux questions: quelle est la différence entre le diabète de type 2 et le diabète de type 1? Qu'est-ce que le diabète LADA? Le problème de la surveillance des complications et du diagnostic des troubles du métabolisme des glucides est abordé. Le traitement de la maladie est décrit en tenant compte des dernières recommandations mondiales.

Le diabète de type 2 affecte aujourd'hui un nombre croissant de résidents. Tout est déjà connu dans les journaux, à la télévision et sur Internet à propos du diabète de type 2.

Cette maladie se caractérise non seulement par une violation du métabolisme des glucides, comme le pensent la plupart des citoyens, mais également par des déviations dans d'autres types de métabolisme: lipides, protéines, vitamines. De nombreux épidémiologistes considèrent le diabète de type 2 et le diabète insulino-dépendant du sucre de type 1 comme une épidémie, car le taux et l'étendue de la propagation affectent et ressemblent à ceux des maladies infectieuses lors d'épidémies.

L'article décrit tout ce qui concerne le diabète: quels sont les symptômes, les causes, les complications du diabète (qu'est-ce que c'est), le traitement du diabète de type 2, les caractéristiques des médicaments.

Qu'est-ce que le diabète?

L'endocrinologue entend souvent des patients: «Je suis atteint de diabète de type 2.» Mais tout le monde ne comprend pas ce qui sous-tend cette pathologie métabolique.

Les endocrinopathies diabétiques des deux types sont unies par le fait que le métabolisme est perturbé. L'insuline dans le développement de changements pathologiques est un facteur clé.

Seulement dans le premier cas, à la suite d'une lésion des cellules du pancréas (îlots de Langerhans) par le processus auto-immun ou par des agents infectieux ont perturbé la production de cette hormone. Dans le même temps, la consommation de glucose, principal substrat énergétique, est perturbée par les cellules des organes et des tissus, car une hormone insulaire est nécessaire à l'utilisation de ce nutriment dans le sang.

Diabète de type 2: quelle est la maladie et quelles sont les principales différences par rapport à la maladie de type 1? Contrairement au diabète de type 1, la sensibilité des tissus sensibles à l'insuline à l'insuline est altérée dans ce cas, par conséquent, le résultat de cette pathologie de l'appareil récepteur est également un échange perturbé de glucides.

Cela se traduit par une augmentation du glucose dans le sang et d'autres liquides biologiques: hyperglycémie (taux sanguins élevés), glycosurie (présence de sucre dans les urines).

Une augmentation de cette substance dans le sang entraîne une toxicité du glucose. C'est une propriété qui se manifeste par l'apparition de cataractes, de neuropathies, d'angiopathies et d'autres complications dangereuses.

Stades de la néphropathie diabétique. Analyses et diagnostics

Pour contrôler le diabète chez vos reins, vous devez passer les tests suivants.

  • test sanguin pour la créatinine;
  • analyse d'urine pour l'albumine ou la microalbumine;
  • Analyse de la créatinine dans l'urine.

Connaissant le niveau de créatinine dans le sang, il est possible de calculer le taux de filtration glomérulaire des reins. Déterminez également s’il existe ou non une microalbuminurie et calculez le rapport albumine-créatinine dans les urines. Pour en savoir plus sur toutes ces analyses et performances rénales, voir «Quels tests effectuer pour contrôler les reins» (s'ouvre dans une fenêtre séparée).

Le premier signe de problèmes rénaux dans le diabète est la microalbuminurie. L'albumine est une protéine dont les molécules ont un petit diamètre. Des reins en bonne santé en transmettent une très petite quantité dans l'urine. Dès que leur travail empire un peu, l'albumine dans l'urine devient plus grande.

Diabète et reins. Dommages rénaux dans le diabète sucré et son traitement

Malheureusement, le diabète cause souvent des complications aux reins, qui sont très dangereux. Les lésions rénales associées au diabète sucré posent un problème énorme au patient. Parce que pour le traitement de l'insuffisance rénale, il est nécessaire d'effectuer régulièrement des procédures de dialyse. Si vous avez de la chance de trouver un donneur, une greffe de rein est effectuée. La maladie rénale diabétique provoque souvent la mort douloureuse des patients.

Si le diabète permet de contrôler la glycémie, les complications rénales peuvent être évitées.

La bonne nouvelle est que si vous maintenez votre glycémie proche de la normale, vous pourrez presque certainement éviter les lésions rénales. Pour cela, vous devez participer activement à leur santé.

Vous serez également ravi de constater que les mesures visant à prévenir l’insuffisance rénale servent également à prévenir d’autres complications du diabète.

Comment le diabète cause des dommages aux reins

Dans chaque rein, une personne contient des centaines de milliers de «glomérules». Ce sont des filtres qui nettoient le sang des déchets et des toxines. Le sang passe sous pression à travers les petits capillaires des glomérules et en même temps filtré. La partie principale des composants liquides et sanguins normaux retourne dans le corps. Et les déchets contenant une petite quantité de liquide passent des reins à la vessie. Ensuite, ils sont enlevés à l'extérieur par l'urètre.

  • Quels tests vous devez passer pour vérifier les reins (s'ouvre dans une fenêtre séparée)
  • C'est important! Régime de diabète pour le rein
  • Sténose de l'artère rénale
  • Diabète greffe de rein

En cas de diabète, le sang à haute teneur en sucre passe par les reins. Le glucose tire beaucoup de liquide, ce qui provoque une pression accrue à l'intérieur de chaque glomérule. Par conséquent, le taux de filtration glomérulaire est l'indicateur le plus important de la qualité de la fonction rénale et augmente souvent au début du diabète. Les glomérules sont entourés d'un tissu appelé membrane basale glomérulaire. Et cette membrane est anormalement épaissie, à l'instar des autres tissus qui la bordent. En conséquence, les capillaires à l'intérieur des glomérules sont progressivement remplacés. Moins les glomérules sont actifs, plus les reins filtrent le sang. Comme il existe une réserve importante de glomérules dans les reins humains, le processus de purification du sang se poursuit.

À la fin, les reins sont tellement épuisés que des symptômes d'insuffisance rénale apparaissent:

  • la léthargie;
  • maux de tête;
  • vomissements;
  • la diarrhée;
  • la peau démange;
  • goût métallique dans la bouche;
  • mauvaise haleine, comme l'odeur de l'urine;
  • essoufflement, même avec un effort physique et un repos minimaux;
  • crampes dans les jambes et les crampes, surtout le soir, avant le coucher;
  • perte de conscience, coma.

Cela se produit généralement après 15 à 20 ans de diabète, si la glycémie était élevée, c'est-à-dire si le diabète était mal traité. L'uricémie se produit - l'accumulation de déchets azotés dans le sang, que les reins affectés ne peuvent plus filtrer.

Analyses et examens des reins dans le diabète sucré

Pour contrôler le diabète chez vos reins, vous devez passer les tests suivants.

  • test sanguin pour la créatinine;
  • analyse d'urine pour l'albumine ou la microalbumine;
  • Analyse de la créatinine dans l'urine.

Connaissant le niveau de créatinine dans le sang, il est possible de calculer le taux de filtration glomérulaire des reins. Déterminez également s’il existe ou non une microalbuminurie et calculez le rapport albumine-créatinine dans les urines. Pour en savoir plus sur toutes ces analyses et performances rénales, voir «Quels tests effectuer pour contrôler les reins» (s'ouvre dans une fenêtre séparée).

Le premier signe de problèmes rénaux dans le diabète est la microalbuminurie. L'albumine est une protéine dont les molécules ont un petit diamètre. Des reins en bonne santé en transmettent une très petite quantité dans l'urine. Dès que leur travail empire un peu, l'albumine dans l'urine devient plus grande.

Comment et quoi traiter les lésions rénales dans le diabète

En cas de diabète prolongé et de taux élevés de sucre dans le sang, le glucose a un effet toxique sur les reins, provoquant un dysfonctionnement vasculaire et la prolifération des tissus conjonctifs. Il en résulte une violation de la filtration de l'urine par les reins, ce qui entraîne le fait que dans l'urine se trouvent des substances qui normalement ne passent pas à travers le filtre rénal (par exemple, les protéines). La progression ultérieure de l'état pathologique conduit à un rétrécissement de l'organe et à la formation d'une insuffisance rénale.

Causes et symptômes

La survenue d'une insuffisance rénale, à laquelle le diabète sucré peut être associé, est influencée par les effets néfastes d'un excès de glucose dans le sang, qui affecte les reins. Ensuite, le médecin traitant doit faire attention à une augmentation de la pression dans les vaisseaux dans la région des reins. Un tel état est formé en raison de la déstabilisation de la régulation vasculaire par les terminaisons nerveuses sur la base du diabète sucré. La susceptibilité génétique aux dommages aux reins, qui peuvent également être associés au diabète, n’est pas un facteur moins important.

De plus, je voudrais attirer l’attention sur la façon dont la maladie affecte le corps humain, exactement comment les symptômes se manifestent. Au stade initial, les problèmes rénaux liés au diabète ne sont accompagnés d'aucun symptôme spécifique. Divers signes généraux de diabète commencent à apparaître. En parlant de cela, faites attention à la soif et à l’utilisation de l’eau en grande quantité. Vous ne devez pas oublier non plus que la conséquence de cela peut être une miction fréquente.

Une aggravation progressive de l'immunité, une tendance aux états pathologiques inflammatoires et suppressifs, se développe. Au fur et à mesure de l'évolution des lésions rénales liées au diabète:

  1. augmentation de la pression artérielle (sanguine);
  2. poches (zone du visage - le plus souvent autour des yeux, surtout le matin). En outre, le gonflement peut affecter les pieds et les jambes;
  3. protéines dans les échantillons d'urine d'abord dans le minimum, puis dans une quantité plus significative. Ceci est un facteur affectant l'état général dans une grande mesure.

Avec la formation ultérieure d’insuffisance rénale, la maladie sera associée à une diminution du taux d’urine excrétée.

Vous devez également faire attention aux symptômes courants de l'intoxication, notamment les nausées, les haut-le-cœur, la faiblesse musculaire et les maux de tête. En outre, il convient de noter la sécheresse et des démangeaisons de la peau, la formation de plaque blanche sur la peau. Un traitement diabétique des reins est nécessaire. Un essoufflement et une diarrhée peuvent en indiquer la cause. Afin de vérifier l'état du corps et les principaux problèmes, il est fortement recommandé de procéder à un examen diagnostique approprié.

Mesures de diagnostic

Les lésions rénales associées au diabète sucré constituent une raison sérieuse de veiller à la mise en place d'un diagnostic correct dans les meilleurs délais. Tout d'abord, une analyse des plaintes concernant la maladie est réalisée, par exemple, une augmentation des indicateurs de pression artérielle, un gonflement du visage et des membres inférieurs sont identifiés. Ensuite, vous devez analyser soigneusement les symptômes et l'historique de la maladie. En parlant de ces derniers, les experts attirent l’attention sur le fait qu’il faudra s’interroger sur la façon dont l’État a été créé et mis en place, lorsque le diabète sucré a commencé à se former.

Une partie importante de l’examen diagnostique, qui permettra ensuite de traiter un diabétique, est un examen général. Nous parlons de mesurer le niveau de pression artérielle, la palpation de la région du rein, l’étude de la peau. Comme indiqué précédemment, au dernier stade des problèmes rénaux, il sera possible de détecter un revêtement blanc sur la peau.

Le diabète sucré implique également la vérification du nitrate dans les reins. Dans ce cas, le rapport entre l'urée et la créatinine dans le sang est identifié. En outre, des experts effectuent un test d’urine obligatoire pour détecter la présence de protéines. Un événement non moins significatif est l’identification d’un débit de filtration glomérulaire spécifique. Cela est nécessaire pour évaluer les capacités excrétoires des reins.

Il est également possible de consulter un spécialiste tel qu'un néphrologue, qui vous indiquera exactement comment le traitement doit être effectué lorsque le rein souffre de diabète.

Caractéristiques du traitement

Afin de garantir l'efficacité du processus de récupération en cas d'atteinte rénale, il convient de commencer par le traitement du diabète lui-même. Cela est nécessaire car un excès ou, à l'inverse, un manque de sucre dans le sang entraîne divers dysfonctionnements. De plus, vous devrez peut-être vous conformer au régime. Cela implique la restriction de certains produits et composants tels que le sel, les protéines et les glucides.

Dans le cas présent, les médicaments destinés au traitement de l'hypertension artérielle ne constituent pas un élément moins important de la thérapie. Les formulations diurétiques doivent être utilisées sans faute. Ils font partie intégrante du rétablissement lorsque l’insuffisance rénale est détectée.

Si l'insuffisance rénale continue à se développer, une hémodialyse est nécessaire. En parlant de cela, ils impliquent une méthode spécifique de purification du sang, réalisée directement à partir des produits du métabolisme de l'azote. Cela se fait exclusivement à l'aide de dispositifs spéciaux sous la supervision d'un spécialiste. Une autre activité à laquelle on a le plus rarement recours est la transplantation, ou greffe de rein. Cette mesure d'exposition est demandée avec un faible degré d'efficacité de chacune des méthodes de traitement présentées ci-dessus. En outre, une transplantation peut être nécessaire en cas d'insuffisance rénale.

Complications et prévention

Le diabète et les reins, s'ils n'ont pas été traités pendant une longue période, peuvent être associés à certaines complications. Il convient de noter:

  • anémie, à savoir une diminution du rapport entre l'hémoglobine et les globules rouges, qui peuvent être d'origine rénale. Cela est dû à la production d'érythropoïétine rénale, un composant qui affecte le système de puits de sang;
  • insuffisance rénale - la violation la plus grave des reins, dans le cadre de laquelle le développement de l'organe présenté perd la capacité de nettoyer de manière adéquate le corps humain des toxines et autres composants indésirables;
  • la probabilité de décès, en tant que stade terminal du développement de l'insuffisance rénale.

Ainsi, les reins malades du diabète sucré peuvent être associés à une grande variété de complications et de conséquences critiques. Il ne sera possible d'éliminer leur formation que si le traitement est effectué à temps et de ne pas abandonner les mesures préventives. Ainsi, éviter une pression excessive sur les reins chez les patients diabétiques facilitera le suivi annuel de l'état du corps.

En particulier, l'analyse de la microalbuminurie dans les urines devrait être considérée comme un élément nécessaire de ce processus.

Nous parlons de l'allocation d'un faible ratio de protéines avec l'urine. De plus, les experts attirent l'attention sur l'importance d'analyser l'activité azotée de toute la région rénale. Dans le cadre de l'enquête, le ratio est identifié non seulement de l'urée, mais également de la créatinine dans le sang humain. Une autre mesure préventive obligatoire est l'identification d'indicateurs de débit de filtration glomérulaire. Ce critère est déterminé uniquement par des formules spéciales et cet essai est effectué pour identifier la capacité excrétrice des reins.

En plus du diagnostic, diverses vitamines et d'autres composants supplémentaires aideront à éliminer le risque de douleur aux reins. Dans ce cas, une condition importante doit être considérée comme des consultations périodiques avec un spécialiste et l’utilisation de toutes les formulations exclusivement conformément aux recommandations principales. Il est très important d'abandonner les tentatives d'auto-traitement et l'utilisation de recettes populaires (toutefois, si le médecin les recommande, cela est plus qu'acceptable).

Ainsi, le développement et l'aggravation du diabète sucré pourraient bien entraîner des lésions rénales supplémentaires. Afin d’éliminer une telle crise rénale, il est vivement recommandé de vérifier périodiquement leur état, de surveiller le taux de sucre dans le sang et d’utiliser des complexes de vitamines et d’autres suppléments. Sinon, de nombreuses complications, y compris la mort, sont probables.

Traitement des complications du diabète sucré - néphropathie rénale

Le diabète dans le monde moderne a longtemps gagné une gloire cruelle en tant qu'épidémie non infectieuse.

Ces dernières années, la maladie est devenue nettement plus jeune, chez les endocrinologues âgés de 30 et 20 ans.

Si les diabétiques de type 1 ont l'une des complications - la néphropathie peut apparaître après 5 à 10 ans, puis avec le diabète de type 2, cela est souvent indiqué au moment du diagnostic.

Symptômes de la maladie

Le diagnostic de néphropathie diabétique indique une déficience au niveau des reins des éléments filtrants (glomérules, tubules, artères, artérioles) à la suite d'une défaillance du métabolisme des glucides et des lipides.

Le développement de la néphropathie chez les diabétiques est principalement dû à une augmentation de la glycémie.

À un stade précoce, le patient apparaît sec, un goût désagréable dans la bouche, une faiblesse générale et un appétit réduit.

Aussi parmi les symptômes - une augmentation de la quantité d'urine excrétée, mictions nocturnes fréquentes.

Les modifications des tests cliniques montrent une diminution de la néphropathie: diminution du taux d'hémoglobine, de la densité spécifique de l'urine, du taux de créatinine élevé, etc. À des stades plus avancés, des troubles gastro-intestinaux, des démangeaisons, de l'œdème et de l'hypertension s'ajoutent.

Diagnostic différentiel

Afin d'établir correctement le diagnostic, le médecin doit s'assurer que le travail des reins a échoué en raison d'un diabète et non d'autres maladies.

Le patient doit être testé pour la créatine, l'urine pour l'albumine, la microalbumine et la créatinine.

Les indicateurs de base du diagnostic de la néphropathie diabétique sont l’albuminurie et le taux de filtration glomérulaire (ci-après dénommé «DFG»).

Dans le même temps, une augmentation de l'excrétion d'albumine urinaire (protéines) indique le stade initial de la maladie.

Les DFG dans les premiers stades peuvent également donner des valeurs élevées, qui diminuent avec la progression de la maladie.

Le DFG est calculé à l'aide de formules, parfois au moyen d'un test de Reberg-Tareev.

Normalement, le GFR est égal ou supérieur à 90 ml / min / 1,73 m2. Le diagnostic de néphropathie rénale est posé à un patient s'il présente un niveau de GFR réduit pendant 3 mois ou plus et que l'analyse clinique générale de l'urine présente des écarts.

Il y a 5 stades principaux de la maladie:

Traitement

Au début de la maladie, un médecin généraliste et un endocrinologue vous prescrira les recommandations cliniques du patient. Si un patient présente une lésion supérieure au stade 3, il doit être surveillé en permanence par un néphrologue.

Les principaux objectifs de la lutte contre la néphropathie sont inextricablement liés au traitement du diabète en général. Ceux-ci comprennent:

  1. baisse de la glycémie;
  2. stabilisation de la pression artérielle;
  3. normalisation du taux de cholestérol.

Des médicaments pour lutter contre la néphropathie

Pour le traitement de l'hypertension artérielle au cours de la néphropathie diabétique, les inhibiteurs de l'ECA se sont bien recommandés.

Ils ont généralement un effet bénéfique sur le système cardiovasculaire et réduisent le risque du dernier stade de la néphropathie.

Parfois, ce groupe de médicaments chez les patients présentant une réaction se présente sous la forme d'une toux sèche, il faut alors préférer les antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II. Ils sont un peu plus chers, mais n'ont aucune contre-indication.

Ne pas utiliser les inhibiteurs de l'ECA et les bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine en même temps.

En réduisant le DFG, le patient doit ajuster la dose d'insuline et de médicaments hypoglycémiants. Cela ne peut être fait que par un médecin sur la base du tableau clinique global.

Hémodialyse: indications, efficacité

Parfois, le traitement médicamenteux ne donne pas les résultats souhaités et le DFG devient inférieur à 15 ml / min / m2, puis une thérapie de remplacement rénal est prescrite au patient.

Également référé à son témoignage:

  • une nette augmentation du taux de potassium dans le sang, qui n'est pas réduit par des médicaments;
  • rétention d'eau dans le corps, ce qui peut avoir des conséquences graves;
  • symptômes visibles de déficit en protéines et en énergie.

L'hémodialyse est l'une des méthodes existantes de traitement substitutif, ainsi que de dialyse péritonéale et de greffe de rein.

Pour aider le patient, il est connecté à un appareil spécial qui remplit la fonction de rein artificiel: il nettoie le sang et le corps dans son ensemble.

Cette méthode de traitement est disponible dans les services hospitaliers, car le patient doit être près de l'appareil environ 4 heures 3 fois par semaine.

L'hémodialyse vous permet de filtrer le sang, d'éliminer les toxines, les poisons du corps, de normaliser la pression artérielle.

Parmi les complications possibles - abaissement de la pression artérielle, infection.

Les contre-indications à l'hémodialyse sont les suivantes: troubles mentaux graves, tuberculose, cancer, insuffisance cardiaque, accident vasculaire cérébral, certaines maladies du sang, plus de 80 ans. Mais dans les cas très difficiles, lorsque la vie d’une personne est en jeu, il n’ya pas de contre-indication à l’hémodialyse.

L'hémodialyse laisse un certain temps pour restaurer la fonction des reins, en général, elle prolonge la vie de 10 à 12 ans. Le plus souvent, les médecins utilisent cette méthode de traitement comme greffe temporaire avant une greffe de rein.

Régime alimentaire et prévention

Un patient néphropathique doit utiliser tous les leviers possibles pour le traitement. Un régime bien choisi ne contribue pas seulement à cela, mais améliore également l'état général du corps.

Pour ce faire, le patient devrait:

  • utilisation minimale d'aliments protéiques (surtout d'origine animale);
  • limiter l'utilisation de sel pendant la cuisson;
  • à un taux réduit de potassium dans le sang, ajoutez au régime des aliments riches en cet élément (bananes, sarrasin, fromage cottage, épinards, etc.);
  • refuser les aliments épicés, fumés, marinés, en conserve;
  • utiliser de l'eau potable de haute qualité;
  • passer au pouvoir fractionnaire;
  • limiter les aliments riches en cholestérol;
  • donner la préférence aux "bons" glucides.

Un régime alimentaire pauvre en protéines dans l'alimentation est fondamental pour les patients atteints de néphropathie. Il a été scientifiquement prouvé qu'une grande quantité de protéines dans l'alimentation a un effet néphrotoxique direct.

À différents stades de la maladie, le régime alimentaire a ses propres caractéristiques. Pour les microalbuminaires, la teneur en protéines de l’alimentation totale devrait être de 12-15%, c’est-à-dire pas plus de 1 g pour 1 kg de poids corporel.

Si le patient souffre d'hypertension artérielle, vous devez limiter votre consommation quotidienne de sel à 3 à 5 g (environ une cuillère à thé). Les aliments ne peuvent pas être dosés, le contenu calorique quotidien n’est pas supérieur à 2500 calories.

Au stade de la protéinurie, l’apport en protéines devrait être réduit à 0,7 g par kilo de poids et le sel à 2 à 3 g par jour. De son régime alimentaire, le patient doit exclure tous les aliments riches en sel, préférant donner du riz, du gruau et de la semoule, du chou, des carottes, des pommes de terre et certaines variétés de poisson. Le pain ne peut être que sans sel.

Un régime au stade d'insuffisance rénale chronique implique une réduction de l'apport en protéines à 0,3 g par jour et une restriction du régime des aliments contenant du phosphore. Si le patient ressent une "privation de protéines", on lui prescrit des médicaments contenant des acides aminés essentiels.

Pour qu'un régime pauvre en protéines soit efficace (c'est-à-dire pour inhiber la progression des processus sclérotiques dans les reins), le médecin traitant doit obtenir une compensation stable du métabolisme des glucides et stabiliser la pression artérielle du patient.

Un régime pauvre en protéines présente non seulement des avantages, mais également des limitations et des inconvénients. Le patient doit surveiller systématiquement le niveau d'albumine, d'oligo-éléments, le nombre absolu de lymphocytes et de globules rouges dans le sang. Tenez également un journal alimentaire et ajustez régulièrement votre alimentation en fonction des indicateurs ci-dessus.

Vidéo utile

Commentaires d'experts sur les problèmes rénaux liés au diabète dans notre vidéo:

La néphropathie diabétique des reins est une maladie qui ne peut être guérie en une seule visite à l'hôpital. Cela nécessite une approche intégrée et le contact du patient avec le médecin. Seul le strict respect des instructions des médecins peut améliorer l’état clinique du patient et retarder le développement de pathologies rénales graves.

Néphropathie diabétique. Rein atteint de diabète.

Néphropathie diabétique: apprenez tout ce dont vous avez besoin. Ses symptômes et son diagnostic sont décrits en détail ci-dessous à l'aide de tests sanguins et urinaires, ainsi que d'une échographie des reins. L'essentiel concerne les méthodes de traitement efficaces, qui permettent de maintenir la glycémie de 3,9 à 5,5 mmol / l 24 heures sur 24, comme chez les personnes en bonne santé. Le système de lutte contre le diabète de type 2 et de type 1 du Dr. Bernstein aide à guérir les reins si la néphropathie n’est pas allée trop loin. Apprenez ce qu'est la microalbuminurie, la protéinurie, que faire si vos reins vous font mal, comment normaliser la pression artérielle et la créatinine dans le sang.

La néphropathie diabétique est une lésion des reins causée par une glycémie élevée. De plus, le tabagisme et l'hypertension détruisent les reins. Dans les 15 à 25 ans chez un diabétique, ces deux organes peuvent échouer et une dialyse ou une greffe sera nécessaire. Cette page détaille les remèdes populaires et les traitements officiels pour éviter l'insuffisance rénale ou tout au moins ralentir son développement. Des recommandations sont données, dont la mise en œuvre protège non seulement les reins, mais réduit également le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral.

Néphropathie diabétique: un article détaillé

Découvrez comment le diabète affecte les reins, les symptômes et l'algorithme de diagnostic de la néphropathie diabétique. Comprenez quels tests vous devez passer, comment déchiffrer leurs résultats et à quel point une échographie rénale est utile. En savoir plus sur les traitements avec régime alimentaire, les médicaments, les remèdes populaires et la transition vers un mode de vie sain. Les nuances du traitement rénal chez les patients atteints de diabète de type 2 sont décrites. Détails sur les pilules qui réduisent la glycémie et la pression artérielle. En plus d’eux, vous aurez peut-être besoin de statines pour le traitement du cholestérol, de l’aspirine et de l’anémie.

  1. Comment le diabète affecte-t-il les reins?
  2. Quelle est la différence entre les complications rénales du diabète de type 2 et de type 1?
  3. Symptômes et diagnostic de la néphropathie diabétique
  4. Que se passe-t-il si les reins cessent de fonctionner?
  5. Pourquoi la néphropathie diabétique diminue-t-elle la glycémie?
  6. Quels tests de sang et d'urine devez-vous réussir? Comment comprendre leurs résultats?
  7. Qu'est-ce que la microalbuminurie?
  8. Quelle est la protéinurie?
  9. Comment le cholestérol affecte-t-il les complications du diabète rénal?
  10. À quelle fréquence les diabétiques doivent-ils passer une échographie du rein?
  11. Quels sont les signes de néphropathie diabétique à l'échographie?
  12. Néphropathie diabétique: stades
  13. Que dois-je faire si mes reins me font mal?
  14. Comment traiter un diabétique pour sauver les reins?
  15. Quelles pilules, baisser le sucre dans le sang, prescrites?
  16. Quels médicaments sous pression devez-vous prendre?
  17. Comment être traité si la néphropathie diabétique est diagnostiquée et qu'il y a beaucoup de protéines dans l'urine?
  18. Que doit faire un patient souffrant de néphropathie diabétique et d'hypertension?
  19. Quels sont les bons remèdes rénaux?
  20. Comment réduire la créatinine sanguine dans le diabète?
  21. Est-il possible de rétablir le débit de filtration glomérulaire normal des reins?
  22. Quel régime faut-il suivre pour la néphropathie diabétique?
  23. Combien de temps les diabétiques vivent-ils dans l'insuffisance rénale chronique?
  24. Greffe de rein: avantages et inconvénients
  25. Combien de temps un diabétique avec un rein greffé peut-il vivre?

Théorie: minimum requis

Les reins filtrent les déchets sanguins et les excrètent dans les urines. Ils produisent également l'hormone érythropoïétine, qui stimule l'apparition des globules rouges - globules rouges.

Le sang passe périodiquement par les reins, ce qui en élimine les déchets. Le sang purifié circule plus loin. Les poisons et les produits métaboliques, ainsi que l'excès de sel dissous dans une grande quantité d'eau, forment l'urine. Il coule dans la vessie, où il est stocké temporairement.

Chaque rein contient environ un million d'éléments filtrants appelés néphrons. Le glomérule des petits vaisseaux sanguins (capillaires) est l’un des composants du néphron. Le taux de filtration glomérulaire est un indicateur important qui détermine l'état des reins. Il est calculé sur la base de la créatinine dans le sang.

La créatinine est l'un des produits de dégradation que les reins éliminent. En cas d'insuffisance rénale, il s'accumule dans le sang avec d'autres déchets et le patient ressent les symptômes d'intoxication. Les problèmes rénaux peuvent causer du diabète, une infection ou d’autres causes. Dans chacun de ces cas, le taux de filtration glomérulaire est mesuré pour évaluer la gravité de la maladie.

Comment le diabète affecte-t-il les reins?

Une augmentation de la glycémie endommage les éléments filtrants des reins. Au fil du temps, ils disparaissent et sont remplacés par du tissu cicatriciel, qui ne peut nettoyer le sang des déchets. Moins il y a d'éléments filtrants, plus les reins fonctionnent mal. En fin de compte, ils ne traitent plus avec l'élimination des déchets et de l'intoxication se produit. A ce stade, le patient a besoin d'une thérapie de remplacement pour ne pas mourir - dialyse ou greffe de rein.

Avant de mourir, les éléments filtrants deviennent «pleins de trous», commencez à «fuir». Ils passent dans les protéines de l'urine, qui ne devraient pas être là. À savoir l'albumine en concentrations élevées.

La microalbuminurie est la libération d'albumine dans les urines à raison de 30 à 300 mg par jour. La protéinurie - albumine se trouve dans les urines en une quantité supérieure à 300 mg par jour. La microalbuminurie peut cesser si le traitement est efficace. La protéinurie est un problème plus grave. Il est considéré comme irréversible et indique que le patient s'est engagé sur la voie du développement de l'insuffisance rénale.

Plus le contrôle du diabète est difficile, plus le risque d'insuffisance rénale en phase terminale est élevé et plus vite il peut arriver. Les risques d'insuffisance rénale complète chez les diabétiques ne sont pas vraiment très élevés. Parce que la plupart d'entre eux meurent d'une crise cardiaque ou d'un accident vasculaire cérébral avant la nécessité d'un traitement de remplacement du rein. Cependant, le risque est accru chez les patients chez qui le diabète est associé au tabagisme ou à une infection chronique des voies urinaires.

En plus de la néphropathie diabétique, il peut également y avoir une sténose de l'artère rénale. Il s’agit d’un blocage de la plaque athérosclérotique de l’une ou des deux artères qui alimentent les reins. Dans le même temps, la pression artérielle augmente beaucoup. Les médicaments pour l'hypertension ne vous aident pas, même si vous prenez plusieurs types de pilules en même temps.

La sténose de l'artère rénale nécessite souvent un traitement chirurgical. Le diabète augmente le risque de contracter cette maladie, car il stimule le développement de l'athérosclérose, y compris dans les vaisseaux qui alimentent les reins.

Rein pour le diabète de type 2

En règle générale, le diabète de type 2 est caché pendant plusieurs années, alors qu'il est découvert et qu'il commence à être traité. Toutes ces années, les complications détruisent progressivement le corps du patient. Ils ne contournent pas les reins.

Selon les sites de langue anglaise, au moment du diagnostic, 12% des patients atteints de diabète de type 2 présentaient déjà une microalbuminurie et 2%, une protéinurie. Parmi les patients russophones, ces chiffres sont plusieurs fois plus élevés. Parce que les résidents des pays occidentaux ont l'habitude de se soumettre régulièrement à des examens médicaux préventifs. Pour cette raison, ils détectent plus rapidement les maladies chroniques.

Le diabète de type 2 peut être associé à d'autres facteurs de risque d'insuffisance rénale chronique:

  • hypertension artérielle;
  • cholestérol sanguin élevé;
  • il y a eu des cas de maladie rénale chez des parents proches;
  • il y a eu des cas de crise cardiaque ou d'AVC précoce dans la famille;
  • fumer;
  • l'obésité;
  • la vieillesse

Quelle est la différence entre les complications rénales du diabète de type 2 et de type 1?

Dans le diabète de type 1, les complications rénales apparaissent généralement 5 à 15 ans après le début de la maladie. Dans le diabète de type 2, ces complications sont souvent détectées immédiatement au moment du diagnostic. Parce que le diabète de type 2 prend généralement plusieurs années sous une forme latente avant que le patient ne voie les symptômes et devine vérifier votre glycémie. Jusqu'à ce qu'un diagnostic soit établi et que le traitement soit commencé, la maladie détruit librement les reins et le corps tout entier.

Le diabète de type 2 est une maladie moins grave que le diabète de type 1. Cependant, cela se produit 10 fois plus souvent. Les patients atteints de diabète de type 2 constituent le groupe le plus nombreux de patients desservis par des centres de dialyse et des spécialistes de la transplantation rénale. L'épidémie de diabète de type 2 est en augmentation dans le monde et dans les pays russophones. Cela s'ajoute au travail des spécialistes qui traitent les complications rénales.

Dans le diabète de type 1, il est plus fréquent chez les patients atteints de néphropathie et dont la maladie a débuté dans l'enfance et l'adolescence. Pour les personnes atteintes de diabète de type 1 dans leurs années de maturité, le risque de problèmes rénaux n’est pas très élevé.

Symptômes et diagnostic

Au cours des premiers mois et des premières années de néphropathie diabétique et de microalbuminurie, ne provoque aucun symptôme. Les patients ne remarquent des problèmes que lorsque la maladie rénale en phase terminale est déjà atteinte. Au début, les symptômes sont vagues, comme un rhume ou une fatigue chronique.

Premiers signes de néphropathie diabétique:

  • faiblesse, fatigue;
  • pensée floue;
  • gonflement des jambes;
  • hypertension artérielle;
  • mictions fréquentes;
  • besoin fréquent d'aller aux toilettes la nuit;
  • réduire les doses d'insuline et de comprimés hypoglycémiants;
  • faiblesse, pâleur et anémie;
  • démangeaison de la peau, éruption cutanée.

Peu de patients peuvent soupçonner que les symptômes énumérés sont dus à une altération de la fonction rénale.

Que se passe-t-il si les reins cessent de fonctionner avec le diabète?

Les diabétiques qui sont trop paresseux pour se soumettre à des analyses de sang et d'urine régulières peuvent rester dans l'ignorance jusqu'au dernier stade, à savoir l'apparition de l'insuffisance rénale au stade terminal. Cependant, à la fin, des signes d'intoxication causés par une maladie rénale deviennent évidents:

  • manque d'appétit, perte de poids;
  • la peau est sèche et pique;
  • enflure grave, crampes musculaires;
  • gonflement et poches sous les yeux;
  • nausées et vomissements;
  • perturbation de la conscience.

Pourquoi la néphropathie diabétique diminue-t-elle la glycémie?

En effet, dans la néphropathie diabétique au dernier stade de l’insuffisance rénale, le taux de sucre dans le sang peut diminuer. En d'autres termes, le besoin en insuline diminue. Nous devons réduire la dose pour éviter l'hypoglycémie.

Pourquoi cela se passe-t-il? L'insuline est détruite dans le foie et les reins. Lorsque les reins sont gravement endommagés, ils perdent la capacité de retirer l'insuline. Cette hormone reste plus longtemps dans le sang et stimule l'absorption du glucose par les cellules.

L'insuffisance rénale terminale est une catastrophe pour les diabétiques. La possibilité de réduire la dose d'insuline n'est qu'une faible consolation.

Quels tests doivent réussir? Comment déchiffrer les résultats?

Pour poser un diagnostic précis et choisir un traitement efficace, il est nécessaire de passer des tests:

  • l'albumine dans l'urine;
  • rapport albumine-créatine dans l'urine;
  • créatinine dans le sang.

La créatinine est l'un des produits de dégradation de la protéine que les reins sont impliqués dans l'excrétion. Connaissant le niveau de créatinine dans le sang, ainsi que l'âge et le sexe d'une personne, on peut calculer le taux de filtration glomérulaire. Il s'agit d'un indicateur important sur la base duquel le stade de la néphropathie diabétique est déterminé et le traitement prescrit. Le médecin peut également prescrire d'autres tests.

En dessous de 3,5 (femmes)

En préparation aux analyses de sang et d'urine énumérées ci-dessus, vous devez vous abstenir de tout effort physique important et de ne pas boire d'alcool pendant 2-3 jours. Sinon, les résultats seront pires qu’ils ne le sont réellement.

Que signifie le taux de filtration glomérulaire des reins?

Sur la forme du résultat d'un test sanguin pour la créatinine, la plage normale doit être indiquée, en tenant compte de votre sexe et de votre âge, et le taux de filtration glomérulaire des reins doit être calculé. Plus le nombre est élevé, mieux c'est.

Qu'est-ce que la microalbuminurie?

La microalbuminurie est l'apparition de protéines (albumine) dans l'urine en petites quantités. C'est un symptôme précoce des lésions rénales dues au diabète. Il est considéré comme un facteur de risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral. La microalbuminurie est considérée comme réversible. Les médicaments, un contrôle correct du glucose et de la pression artérielle peuvent réduire la quantité d'albumine dans l'urine à la normale pendant plusieurs années.

Quelle est la protéinurie?

Protéinurie - la présence de protéines dans les urines en grande quantité. Très mauvais signe. Cela signifie qu'une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou une insuffisance rénale terminale est sur le point de se produire. Nécessite un traitement intensif urgent. De plus, il se peut que le temps nécessaire pour un traitement efficace soit déjà manqué.

Si vous trouvez une microalbuminurie ou une protéinurie, vous devriez consulter un médecin qui traite les reins. Ce spécialiste s'appelle un néphrologue, à ne pas confondre avec un neurologue. Assurez-vous que les protéines urinaires ne sont pas causées par une maladie infectieuse ou une lésion des reins.

Il se peut que la surcharge soit devenue la cause d'un résultat d'analyse médiocre. Dans ce cas, une nouvelle analyse après quelques jours donnera un résultat normal.

Comment le cholestérol sanguin affecte-t-il le développement de complications du diabète au niveau des reins?

On croit officiellement qu'un taux élevé de cholestérol dans le sang stimule le développement de plaques athérosclérotiques. L'athérosclérose affecte simultanément de nombreux vaisseaux, y compris ceux à travers lesquels le sang circule vers les reins. Il est entendu que les diabétiques doivent prendre des statines à partir du cholestérol, ce qui retardera l'apparition d'une insuffisance rénale.

Cependant, l'hypothèse concernant l'effet protecteur des statines sur les reins est controversée. Et les effets secondaires graves de ces médicaments sont bien connus. La prise de statines a du sens pour éviter un nouvel infarctus si vous en avez déjà eu un. Bien sûr, une prévention fiable des infarctus récurrents devrait inclure de nombreuses autres mesures, en plus de la prise de pilules à partir de cholestérol. Ne consommez jamais de statines si vous n’avez pas eu de crise cardiaque.

Le passage à un régime pauvre en glucides améliore généralement le ratio de «bon» à «mauvais» cholestérol dans le sang. Non seulement le niveau de glucose est normalisé, mais aussi la pression artérielle. De ce fait, le développement de la néphropathie diabétique est inhibé. Pour que les résultats des tests sanguins de sucre et de cholestérol sanguins vous plaisent et envient vos amis, un régime alimentaire faible en glucides doit être strictement suivi. Il est nécessaire d'abandonner complètement les produits interdits.

À quelle fréquence les diabétiques doivent-ils passer une échographie du rein?

L'échographie des reins permet de vérifier s'il y a du sable et des cailloux dans ces organes. En outre, l'utilisation de l'enquête peut détecter des tumeurs bénignes des reins (kystes).

Traitement du diabète rénal: un examen

Cependant, l'échographie est presque inutile pour diagnostiquer la néphropathie diabétique et surveiller l'efficacité de son traitement. Il est beaucoup plus important de faire régulièrement des analyses de sang et d'urine, décrites en détail ci-dessus.

Quels sont les signes de néphropathie diabétique à l'échographie?

Le fait est que la néphropathie diabétique ne donne presque aucun signe à l'échographie des reins. En apparence, les reins du patient peuvent être en bon état, même si les éléments filtrants sont déjà endommagés et ne fonctionnent pas. L'image réelle vous donnera les résultats des analyses de sang et d'urine.

Néphropathie diabétique: classification

La néphropathie diabétique est divisée en 5 étapes. Le dernier s'appelle terminal. À ce stade, une thérapie de remplacement est nécessaire pour éviter toute mortalité. Il en existe deux types: dialyse plusieurs fois par semaine ou greffe de rein.

Dans les deux premières étapes, il n'y a généralement pas de symptômes. Les lésions rénales diabétiques ne peuvent être détectées que par des analyses de sang et d'urine. Veuillez noter que l'échographie rénale n'apporte pas beaucoup d'avantages.

Lorsque la maladie passe aux troisième et quatrième stades, des signes visibles peuvent apparaître. Cependant, la maladie se développe doucement, progressivement. De ce fait, les patients s'y habituent souvent et ne sonnent pas l'alarme. Des symptômes évidents d'intoxication n'apparaissent qu'aux quatrième et cinquième stades, lorsque les reins ne fonctionnent presque pas.

  • DN, stade MAU, CKD 1, 2, 3 ou 4;
  • DN, stade de protéinurie à fonction rénale intacte pour l'excrétion d'azote, CKD 2, 3 ou 4;
  • DN, stade PN, CKD 5, traitement des TRR.

Néphropathie diabétique - DN, MAU - microalbuminurie, PN - insuffisance rénale, CKD - ​​insuffisance rénale chronique, PRP - traitement de substitution du rein.

La protéinurie commence généralement chez les patients atteints de diabète de type 2 et de type 1 qui ont des antécédents de maladie de 15 à 20 ans. En l'absence de traitement, l'insuffisance rénale terminale peut survenir après 5 à 7 ans.

Que dois-je faire si mes reins sont atteints de diabète?

Tout d'abord, vous devez vous assurer que ce sont les reins qui font mal. Vous n’avez peut-être pas de problème rénal, mais d’ostéochondrose, de rhumatisme, de pancréatite ou de tout autre mal qui provoque un syndrome douloureux similaire. Vous devez consulter un médecin pour déterminer la cause exacte de la douleur. C'est impossible à faire seul.

L'automédication peut être gravement blessée. Les complications du diabète rénal ne provoquent généralement pas de douleur, mais les symptômes d'intoxication énumérés ci-dessus. Les calculs rénaux, les coliques néphrétiques et l'inflammation ne sont probablement pas directement liés à une altération du métabolisme du glucose.

Traitement

Le traitement de la néphropathie diabétique est destiné à prévenir ou au moins à retarder l’insuffisance rénale au stade terminal, ce qui nécessitera la dialyse ou la transplantation d’un organe du donneur. C'est pour maintenir une bonne glycémie et une bonne pression artérielle.

Il est nécessaire de surveiller le niveau de créatinine dans le sang et de protéines (albumine) dans les urines. En outre, la médecine officielle recommande de surveiller le taux de cholestérol dans le sang et d'essayer de le réduire. Mais de nombreux experts doutent que cela soit vraiment utile. Les actions thérapeutiques visant à protéger les reins réduisent le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral.

Que devrait prendre un diabétique pour sauver les reins?

Bien sûr, il est important de prendre des pilules pour la prévention des complications rénales. Les diabétiques se voient généralement prescrire plusieurs groupes de médicaments:

  1. Comprimés à pression - en premier lieu, les inhibiteurs de l'ECA et les antagonistes des récepteurs de l'angiotensine-II.
  2. Aspirine et autres agents antiplaquettaires.
  3. Statines du cholestérol.
  4. Remèdes contre l'anémie pouvant provoquer une insuffisance rénale.

Toutes ces préparations sont décrites en détail ci-dessous. Cependant, la nutrition joue un rôle majeur. Prendre des médicaments a un effet beaucoup moins important qu'un régime alimentaire suivi par un diabétique. La principale chose que vous devez faire - décider de la transition vers un régime alimentaire faible en glucides. Lire plus ci-dessous.

Ne comptez pas sur les remèdes populaires si vous souhaitez vous protéger contre la néphropathie diabétique. Les tisanes, les infusions et les décoctions ne sont utiles que comme source de liquide pour la prévention et le traitement de la déshydratation. Ils n'ont pas d'effet protecteur grave sur les reins.

Comment traiter le diabète rénal?

Tout d'abord, ils utilisent un régime alimentaire et des injections d'insuline pour maintenir le taux de sucre dans le sang aussi proche que possible de la normale. Maintenir l'hémoglobine glyquée HbA1C en dessous de 7% réduit le risque de protéinurie et d'insuffisance rénale de 30 à 40%.

L’utilisation des méthodes du Dr Bernstein vous permet de maintenir le sucre stable dans des conditions normales, comme chez les personnes en bonne santé, et une hémoglobine glyquée inférieure à 5,5%. De tels indicateurs réduisent probablement à zéro le risque de complications rénales graves, bien que cela n’ait pas été confirmé par les études officielles.

Il a été prouvé qu'avec un taux de glucose sanguin normalement normal, les reins atteints de diabète sont guéris et restaurés. Cependant, c'est un processus lent. Aux stades 4 et 5 de la néphropathie diabétique, ce n’est généralement pas possible.

Aliments officiellement recommandés avec restriction des protéines et des graisses animales. La faisabilité d'utiliser un régime alimentaire faible en glucides est discutée ci-dessous. À des valeurs de pression artérielle normales, il est nécessaire de limiter la consommation de sel à 5 ​​à 6 g par jour et à un niveau élevé - jusqu'à 3 g par jour. En fait, ce n'est pas très petit.

  1. Arrêtez de fumer.
  2. Consultez l'article «L'alcool dans le diabète» et ne buvez pas plus que ce qui y est indiqué.
  3. Si vous ne buvez pas d'alcool, ne commencez même pas.
  4. Essayez de perdre du poids et certainement pas de prendre plus de poids.
  5. Demandez à votre médecin quelle activité physique vous convient et faites de l'exercice.
  6. Ayez un moniteur de tension artérielle à domicile et mesurez votre tension artérielle régulièrement.

Il n'y a pas de pilules magiques, de teintures et surtout de remèdes populaires qui pourraient rapidement et facilement restaurer les reins affectés par le diabète.

Le thé au lait n'aide pas, mais au contraire fait mal, car le lait augmente le sucre dans le sang. Le thé d'hibiscus est une boisson au thé populaire qui ne sert qu'à boire de l'eau pure. Mieux vaut ne même pas essayer les remèdes populaires, dans l'espoir de guérir les reins. L'autotraitement de ces organes filtrants est extrêmement dangereux.

Quels médicaments sont prescrits?

Les patients qui ont eu une néphropathie diabétique à un stade ou à un autre prennent généralement plusieurs médicaments en même temps:

  • comprimés pour l'hypertension - 2 à 4 espèces;
  • les statines pour le cholestérol;
  • agents antiplaquettaires - aspirine et dipyridamole;
  • médicaments qui lient l'excès de phosphore dans le corps;
  • peut-être même un traitement pour l'anémie.

Prendre plusieurs pilules est la meilleure chose à faire pour éviter ou retarder l'apparition de l'insuffisance rénale au stade terminal. Découvrez le traitement étape par étape du suivi du diabète de type 2 ou du diabète de type 1. Suivez attentivement les recommandations. La transition vers un mode de vie sain nécessite des efforts plus importants. Cependant, il doit être mis en œuvre. Débarrassez-vous du médicament ne fonctionnera pas si vous voulez protéger vos reins et vivre plus longtemps.

Quelles pilules qui abaissent le taux de sucre dans le sang conviennent-elles à la néphropathie diabétique?

Malheureusement, le médicament le plus populaire, la metformine (Siofor, Glucophage), devrait être exclu dès les premiers stades de la néphropathie diabétique. Il ne peut pas être pris si le débit de filtration glomérulaire des reins chez un patient est de 60 ml / min, et encore moins. Ceci est compatible avec la créatinine dans le sang:

  • pour les hommes - plus de 133 mmol / l
  • pour les femmes - plus de 124 mol / l

Rappelons que plus la créatinine est élevée, plus les reins fonctionnent mal et plus le débit de filtration glomérulaire est faible. Déjà au stade précoce des complications rénales diabétiques, il est nécessaire d'exclure la metformine du schéma thérapeutique afin d'éviter toute acidose lactique dangereuse.

Officiellement, les patients atteints de rétinopathie diabétique sont autorisés à prendre des médicaments qui permettent au pancréas de produire plus d'insuline. Par exemple, Diabeton MV, Amaril, Maninil et leurs analogues. Cependant, ces médicaments figurent sur la liste des pilules nocives pour le diabète de type 2. Ils épuisent le pancréas et ne réduisent pas la mortalité des patients, ni même l’augmentent. Mieux vaut ne pas les utiliser. Les diabétiques qui développent des complications rénales doivent remplacer les comprimés hypoglycémiants par des injections d’insuline.

Certains médicaments pour le diabète peuvent être pris, mais avec précaution, en consultation avec votre médecin. En règle générale, ils ne peuvent pas assurer un contrôle suffisant de la glycémie et ne permettent pas de refuser les injections d'insuline.

Quelles pilules de pression devez-vous prendre?

Les pilules contre l'hypertension, qui appartiennent aux groupes des inhibiteurs de l'ECA ou aux bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine II, sont très importantes. Ils abaissent non seulement la pression artérielle, mais fournissent également une protection supplémentaire pour les reins. La prise de ces médicaments aide à retarder de plusieurs années l'apparition de l'insuffisance rénale au stade terminal.

Vous devez essayer de maintenir la pression artérielle en dessous de 130/80 mmHg. Art. Pour ce faire, il faut généralement utiliser plusieurs types de drogues. Commencez avec les inhibiteurs de l'ECA ou les antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II. Ils ajoutent plus de médicaments d'autres groupes - bêta-bloquants, diurétiques (diurétiques), bloqueurs des canaux calciques. Demandez à votre médecin de vous prescrire des pilules combinées pratiques contenant 2 à 3 substances actives sous une gaine, à prendre une fois par jour.

Les inhibiteurs de l'ECA ou les antagonistes des récepteurs de l'angiotensine-II au début du traitement peuvent augmenter le taux de créatinine dans le sang. Discutez avec votre médecin de sa gravité. Très probablement, il n'est pas nécessaire d'annuler le médicament. En outre, ces médicaments peuvent augmenter le taux de potassium dans le sang, en particulier s'ils sont combinés entre eux ou avec des médicaments diurétiques.

Des concentrations de potassium très élevées peuvent provoquer un arrêt cardiaque. Pour l'éviter, ne combinez pas les inhibiteurs de l'ECA et les antagonistes des récepteurs de l'angiotensine-II, ainsi que des médicaments appelés diurétiques permettant d'économiser le potassium. Les analyses de sang pour la créatinine et le potassium, ainsi que l'urine pour la protéine (albumine) doivent être testés une fois par mois. Ne soyez pas paresseux pour le faire.

N'utilisez pas de votre propre chef des statines pour le cholestérol, l'aspirine et d'autres agents antiplaquettaires, des médicaments et des compléments alimentaires pour l'anémie. Toutes ces pilules peuvent causer des effets secondaires graves. Discutez avec votre médecin de la nécessité de les prendre. En outre, le médecin devrait être impliqué dans le choix des médicaments pour l'hypertension.

La tâche du patient n’est pas paresseuse de se soumettre régulièrement à des tests et, si nécessaire, de consulter un médecin pour la correction du schéma de traitement. Votre principal moyen d’atteindre de bons niveaux de glucose dans le sang est l’insuline, et non les pilules pour le diabète.

Comment être traité si la néphropathie diabétique est diagnostiquée et qu'il y a beaucoup de protéines dans l'urine?

Le médecin vous prescrira plusieurs types de médicaments, décrits sur cette page. Tous les médicaments prescrits doivent être pris quotidiennement. Cela pourrait retarder la catastrophe cardiovasculaire, la nécessité de subir une dialyse ou une greffe de rein pendant plusieurs années.

Le Dr Bernstein recommande de passer à un régime pauvre en glucides si les complications du diabète rénal n’ont pas encore passé le point de non-retour. À savoir, le débit de filtration glomérulaire ne doit pas être inférieur à 40-45 ml / min.

Un bon contrôle du diabète repose sur trois piliers:

  1. Adhésion à un régime alimentaire faible en glucides.
  2. Mesure fréquente de la glycémie.
  3. Injections de doses soigneusement choisies d’insuline rapide et prolongée.

Ces mesures permettent de maintenir une glycémie normale et stable, comme chez les personnes en bonne santé. Dans le même temps, le développement de la néphropathie diabétique cesse. De plus, dans le contexte d'une glycémie normale et stable, les reins malades peuvent restaurer leur fonction au fil du temps. Il est entendu que le taux de filtration glomérulaire augmentera et que les protéines disparaîtront de l'urine.

Cependant, atteindre et maintenir un bon contrôle du diabète n'est pas une tâche facile. Pour y faire face, le patient doit faire preuve d’une grande discipline et d’une grande motivation. Vous pouvez vous inspirer d'un exemple personnel du Dr Bernstein, qui s'est complètement débarrassé des protéines dans l'urine et a rétabli une fonction rénale normale.

Sans transition vers un régime alimentaire pauvre en glucides, il est impossible de ramener le sucre à la normale dans le diabète. Malheureusement, la nutrition à faible teneur en glucides est contre-indiquée pour les diabétiques dont le taux de filtration glomérulaire est faible et, plus encore, le stade terminal de l'insuffisance rénale s'est développé. Dans ce cas, vous devez essayer de réaliser une greffe de rein. En savoir plus sur cette opération ci-dessous.

Que doit faire un patient souffrant de néphropathie diabétique et d'hypertension?

Le passage à un régime pauvre en glucides améliore non seulement la glycémie, mais également le cholestérol et la pression artérielle. À son tour, la normalisation du glucose et de la pression artérielle inhibe le développement de la néphropathie diabétique.

Toutefois, si l’insuffisance rénale a atteint un stade avancé, il est trop tard pour passer à un régime alimentaire contenant peu de glucides. Il ne reste plus qu'à prendre les pilules prescrites par le médecin. Une chance réelle de salut peut donner une greffe de rein. Ceci est expliqué en détail ci-dessous.

De tous les médicaments contre l'hypertension, les inhibiteurs de l'ECA et les antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II protègent le mieux les reins. Un seul de ces médicaments doit être pris, ils ne peuvent pas être combinés les uns avec les autres. Cependant, il peut être associé à la prise de bêta-bloquants, de médicaments diurétiques ou d’inhibiteurs des canaux calciques. Des pilules combinées pratiques, généralement prescrites, contenant 2 ou 3 substances actives dans une coque.

Quels sont les bons remèdes populaires pour traiter les reins?

Compter sur les herbes et autres remèdes populaires pour traiter les problèmes rénaux est la pire des choses que vous puissiez faire. La médecine traditionnelle n’aide pas du tout la néphropathie diabétique. Éloignez-vous des charlatans qui vous assurent le contraire.

Les fans de remèdes populaires meurent rapidement des complications du diabète. Certains d'entre eux meurent relativement facilement d'une crise cardiaque ou d'un accident vasculaire cérébral. D'autres, avant la mort, meurent de problèmes rénaux, de pieds pourris ou de cécité.

Parmi les remèdes populaires pour la néphropathie diabétique appelés airelles, fraises, camomille, canneberges, baies végétales, églantier, bananes plantain, bourgeons de bouleau et haricots secs. Parmi les plantes médicinales énumérées, préparez des thés et des décoctions. Nous répétons qu'ils n'ont pas de réel effet protecteur sur les reins.

S'intéresser aux compléments alimentaires pour l'hypertension. Il s’agit tout d’abord de magnésium avec de la vitamine B6, ainsi que de la taurine, de la coenzyme Q10 et de l’arginine. Ils font du bien. Ils peuvent être pris en plus des médicaments, mais pas à la place. Aux stades sévères de la néphropathie diabétique, ces suppléments peuvent être contre-indiqués. Vérifiez auprès de votre médecin à ce sujet.

Comment réduire la créatinine sanguine dans le diabète?

La créatinine est l'un des types de déchets que les reins retirent du corps. Plus la créatinine sanguine est proche de la normale, meilleur est le fonctionnement des reins. Les reins malades ne permettent pas l'élimination de la créatinine en raison de ce qu'elle s'accumule dans le sang. Selon l'analyse de la créatinine, le taux de filtration glomérulaire est calculé.

Pour protéger les reins, on prescrit souvent aux diabétiques des comprimés appelés inhibiteurs de l'ECA ou bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine II. Au début, après le début de la prise de ces médicaments, le taux de créatinine dans le sang peut augmenter. Cependant, plus tard, il est susceptible de diminuer. Si vos niveaux de créatinine sont élevés, discutez-en avec votre médecin.

Est-il possible de rétablir le débit de filtration glomérulaire normal des reins?

On considère officiellement que le débit de filtration glomérulaire ne peut pas augmenter après une diminution significative. Cependant, la fonction rénale chez les diabétiques peut très probablement être restaurée. Pour ce faire, vous devez maintenir une glycémie normale et stable, comme chez les personnes en bonne santé.

Pour atteindre cet objectif, vous pouvez utiliser un traitement étape par étape pour le traitement du diabète de type 2 ou un système de surveillance du diabète de type 1. Cependant, ce n'est pas facile, surtout si les complications du diabète au niveau des reins se sont déjà développées. Le patient doit avoir une motivation et une discipline élevées pour une adhésion quotidienne.

Veuillez noter que si le développement de la néphropathie diabétique a dépassé le point de non-retour, il est trop tard pour passer à un régime alimentaire à faible teneur en glucides. Le point de non retour est un taux de filtration glomérulaire de 40-45 ml / min.

Néphropathie diabétique: régime

Il est officiellement recommandé de maintenir l'hémoglobine glyquée en dessous de 7%, en utilisant un régime pauvre en protéines et des graisses animales. Tout d'abord, ils essaient de remplacer la viande rouge par du poulet et encore mieux par des sources végétales de protéines. Les aliments hypocaloriques sans gras (régime n ° 9) sont complétés par des injections d’insuline et des médicaments. Cela devrait être fait avec soin. Plus la fonction rénale est altérée, plus la dose d'insuline et de comprimés requise est faible, plus le risque de surdosage est élevé.

De nombreux médecins pensent qu'un régime pauvre en glucides nuit aux reins et accélère le développement de la néphropathie diabétique. C'est une question difficile, il faut bien le comprendre. Parce que le choix du régime alimentaire est la décision la plus importante qu'un diabétique et ses proches doivent prendre. Tout dépend de la nutrition dans le diabète. Les médicaments et l'insuline jouent un rôle beaucoup moins important.

En juillet 2012, un article en anglais a été publié dans le journal clinique de l'American Society of Nephrology sur les effets d'un régime alimentaire faible en glucides et en gras sur les reins. Les résultats de l’étude, à laquelle ont participé 307 patients, ont prouvé qu’un régime alimentaire pauvre en glucides ne nuit pas. Le test a été réalisé de 2003 à 2007. 307 personnes atteintes d'obésité et désireuses de perdre du poids ont assisté à la soirée. La moitié d'entre eux se sont vu prescrire un régime pauvre en glucides et la seconde moitié, un régime hypocalorique à teneur réduite en matières grasses.

Les participants ont été observés en moyenne 2 ans. La créatinine sérique, l'urée, le volume quotidien d'urine, l'excrétion d'albumine, de calcium et d'électrolytes dans l'urine ont été mesurés régulièrement. Un régime pauvre en glucides augmentait le volume quotidien d'urine. Mais il n'y avait aucun signe de diminution du débit de filtration glomérulaire, de formation de calculs rénaux ou de ramollissement des os dû à une carence en calcium.

La différence de perte de poids entre les participants des deux groupes n'était pas. Cependant, pour les diabétiques, un régime pauvre en glucides est la seule option pour maintenir une glycémie normale et stable, afin d'éviter ses sauts. Ce régime aide à contrôler le métabolisme du glucose, quel que soit son effet sur le poids corporel.

Dans le même temps, les aliments à faible teneur en matières grasses, surchargés en glucides, nuisent certainement aux diabétiques. L'étude, décrite ci-dessus, a impliqué des personnes non diabétiques. Cela ne donne pas la possibilité de répondre à la question de savoir si un régime alimentaire pauvre en glucides accélère le développement de la néphropathie diabétique, si elle a déjà commencé.

Information de Dr. Bernstein

Tout ce qui est indiqué ci-dessous est la pratique personnelle du Dr Bernstein, non étayée par des recherches sérieuses. Chez les personnes ayant des reins en bonne santé, le taux de filtration glomérulaire est de 60 à 120 ml / min. Un taux élevé de glucose dans le sang détruit progressivement les éléments filtrants. De ce fait, le taux de filtration glomérulaire diminue. Quand il tombe à 15 ml / min et moins, le patient a besoin d'une dialyse ou d'une greffe de rein pour éviter la mort.

Le Dr Bernstein pense qu’un régime pauvre en glucides peut être prescrit si le débit de filtration glomérulaire est supérieur à 40 ml / min. L'objectif est de ramener le sucre à la normale et de le maintenir de manière stable à un taux normal de 3,9 à 5,5 mmol / l, comme chez les personnes en bonne santé.

Pour atteindre cet objectif, vous devez non seulement suivre un régime, mais également suivre l'intégralité du traitement étape par étape du diabète de type 2 ou d'un programme de contrôle du diabète de type 1. La gamme d'activités comprend un régime alimentaire faible en glucides, ainsi que des injections d'insuline à faible dose, la prise de pilules et l'activité physique.

Chez les patients dont la glycémie est normale, les reins commencent à se régénérer et la néphropathie diabétique peut disparaître complètement. Cependant, cela n’est possible que si le développement de complications n’est pas allé trop loin. Un taux de filtration glomérulaire de 40 ml / min est une valeur seuil. Si cela est réalisé, le patient ne peut suivre qu'un régime pauvre en protéines. Parce qu'un régime alimentaire faible en glucides peut accélérer le développement de l'insuffisance rénale au stade terminal.

Nous vous répétons que vous pouvez utiliser ces informations à vos risques et périls. Peut-être qu'un régime pauvre en glucides nuit aux reins et à un taux de filtration glomérulaire supérieur à 40 ml / min. Aucune étude formelle d'innocuité chez les diabétiques n'a été menée.

Ne vous limitez pas à suivre un régime, mais utilisez toute la gamme de mesures pour maintenir votre glycémie stable et normale. En particulier, essayez de normaliser le sucre le matin à jeun. Les analyses de sang et d'urine pour les tests de la fonction rénale ne peuvent pas être testées après un effort physique intense ou après avoir bu. Attendez 2-3 jours, sinon les résultats seront pires qu’ils ne le sont réellement.

Combien de temps les diabétiques vivent-ils dans l'insuffisance rénale chronique?

Considérons deux situations:

  1. Le taux de filtration glomérulaire des reins n'est pas très faible.
  2. Les reins ne fonctionnent plus, le patient est traité par dialyse.

Dans le premier cas, vous pouvez essayer de maintenir votre glycémie dans des conditions normales, comme chez les personnes en bonne santé. En savoir plus sur le traitement étape par étape du diabète de type 2 ou du diabète de type 1. Une mise en œuvre soignée des recommandations permettra de ralentir le développement de la néphropathie diabétique et d'autres complications, voire de restaurer le fonctionnement idéal des reins.

L'espérance de vie d'un diabétique peut être la même que chez les personnes en bonne santé. Cela dépend beaucoup de la motivation du patient. L’adhésion quotidienne aux recommandations du Dr Bernstein en matière de guérison exige une discipline remarquable. Cependant, rien n’est impossible en cela. Les activités de contrôle du diabète prennent 10-15 minutes par jour.

L’espérance de vie des diabétiques traités par dialyse dépend de la perspective d’attente d’une greffe du rein. L'existence de patients en dialyse est très douloureuse. Parce qu'ils se sentent constamment malades et faibles. En outre, un calendrier strict de procédures de nettoyage les empêche de mener une vie normale.

Selon des sources officielles américaines, chaque année, 20% des patients en dialyse refusent toute procédure ultérieure. Ainsi, ils se suicident essentiellement à cause des conditions insupportables de leur vie. Les personnes atteintes d'insuffisance rénale terminale s'accrochent à la vie si elles espèrent attendre une greffe de rein. Ou s'ils veulent finir des affaires.

Greffe de rein: avantages et inconvénients

Une greffe de rein offre aux patients une meilleure qualité de vie et une durée plus longue que la dialyse. L'essentiel est que la liaison au lieu et à l'heure des procédures de dialyse disparaisse. De ce fait, les patients ont la possibilité de travailler et de voyager. Après une greffe de rein réussie, vous pouvez assouplir les restrictions alimentaires, même si la nourriture doit rester saine.

Les inconvénients de la transplantation par rapport à la dialyse sont un risque chirurgical, ainsi que la nécessité de prendre des médicaments immunosuppresseurs ayant des effets secondaires. Il est impossible de prédire à l'avance combien d'années la greffe durera. Malgré ces lacunes, la plupart des patients optent pour la chirurgie plutôt que pour la dialyse, s'ils ont la possibilité de recevoir le rein d'un donneur.

La transplantation rénale est généralement meilleure que la dialyse

Moins le patient passe en dialyse avant la greffe, meilleur est le pronostic. Idéalement, vous devez subir une opération avant que la dialyse ne soit nécessaire. Les greffes de rein sont effectuées chez des patients ne présentant pas de cancer ni de maladies infectieuses. L'opération dure environ 4 heures. Pendant ce temps, les organes filtrants du patient ne sont pas enlevés. Le rein du donneur est monté dans le bas de l'abdomen, comme indiqué sur la figure.

Quelles sont les caractéristiques de la période postopératoire?

Après la chirurgie, des examens réguliers et des consultations avec des spécialistes sont nécessaires, en particulier au cours de la première année. Au cours des premiers mois, des analyses de sang sont effectuées plusieurs fois par semaine. En outre, leur fréquence diminue, mais des visites régulières au centre médical seront toujours nécessaires.

Le rejet d’un rein greffé peut survenir malgré l’utilisation d’immunosuppresseurs. Ses symptômes incluent fièvre, diminution de la production d'urine, gonflement, douleur dans la région des reins. Il est important de prendre des mesures à temps, de ne pas rater le moment, de consulter d’urgence les médecins.

Le retour au travail sera d'environ 8 semaines. Mais chaque patient a sa propre situation et sa rapidité de récupération après la chirurgie. Il est recommandé de suivre un régime avec restriction en sel alimentaire et en graisses. Vous devez boire beaucoup de liquide.

Les hommes et les femmes vivant avec un rein greffé réussissent souvent même à avoir des enfants. Il est conseillé aux femmes de tomber enceintes au plus tôt un an après la chirurgie.

Combien de temps un diabétique avec un rein greffé peut-il vivre?

En gros, une greffe de rein réussie prolonge la vie d'un diabétique de 4 à 6 ans. Une réponse plus précise à cette question dépend de nombreux facteurs. 80% des diabétiques après une greffe de rein vivent au moins 5 ans. 35% des patients peuvent vivre 10 ans et plus. Comme vous pouvez le constater, les chances de succès de l'opération sont considérables.

Facteurs de risque de faible espérance de vie:

  1. Le diabétique a attendu une greffe de rein pendant une longue période et a été traité par dialyse pendant 3 ans ou plus.
  2. L'âge du patient au moment de la chirurgie est supérieur à 45 ans.
  3. L'expérience du diabète de type 1 de 25 ans ou plus.

Un rein d'un donneur vivant est mieux qu'un cadavre. Parfois, le pancréas est également greffé avec le rein cadavérique. Consultez des experts sur les avantages et les inconvénients d’une telle opération par rapport à la transplantation rénale classique.

Une fois que le rein greffé a pris racine normalement, vous pouvez passer à un régime pauvre en glucides, à vos risques et périls. Parce que c'est la seule solution pour ramener le sucre à la normale et le maintenir de manière stable. À ce jour, aucun médecin ne l’approuvera. Toutefois, si vous suivez un régime alimentaire standard, votre glycémie sera élevée et galopera. La même chose qui est arrivée à vos reins natifs peut rapidement arriver à l’organe transplanté.

Nous répétons que le passage à un régime alimentaire pauvre en glucides après une greffe de rein n’est possible qu’à vos risques et périls. Tout d’abord, assurez-vous que le résultat de votre analyse sanguine du taux de créatinine et de filtration glomérulaire au-dessus du seuil est satisfaisant.

Officiellement, un régime pauvre en glucides pour les diabétiques vivant avec un rein greffé n'est pas approuvé. Aucune recherche n'est menée sur cette question. Cependant, sur les sites en anglais, vous pouvez trouver des histoires de personnes qui ont pris le risque et obtenu de bons résultats. Ils bénéficient d'une glycémie normale, d'un bon cholestérol et d'une pression artérielle.

Kyste rénal: causes, symptômes, traitement

Qu'est-ce que l'urographie rénale? Avantages et inconvénients de la procédure. Règles de conduite