Kyste de l'ovaire - causes, symptômes et traitement

Kyste de l'ovaire est une formation bénigne sous la forme d'une cavité sur la jambe. La cavité du kyste est remplie de sécrétions liquides qui s'accumulent, ce qui entraîne une augmentation de la taille de la formation.

Allouer les kystes de l'ovaire et l'appendice nadzhejnikovogo. Le premier type comprend les kystes du corps jaune, de l'endomètre, des formations folliculaires et autres, le second - paraovarien. Cette maladie est la plus susceptible aux femmes en âge de procréer. Moins fréquemment, la maladie survient chez les femmes de plus de cinquante ans.

La plupart des kystes sont inoffensifs, certains apparaissent et disparaissent sans aucun symptôme, mais il existe également des kystes problématiques qui contribuent aux ruptures, aux saignements et à la douleur - ils ont alors recours à l'ablation chirurgicale des kystes problématiques. Dans cet article, nous examinerons ce qu'est un kyste ovarien, ses causes, les principaux symptômes, ainsi que le traitement et les conséquences possibles de la formation.

Kyste de l'ovaire: qu'est-ce que c'est?

Alors regardons de plus près ce que c'est, ainsi que les types de formations kystiques. Au total, il est habituel de distinguer 6 types principaux de kystes ovariens:

  • édométrioïde;
  • folliculaire;
  • mucineux;
  • dermoïde;
  • parovariateur;
  • kyste ovaire corps jaune.

Un kyste peut être simple ou multiple (cystome). Habituellement, le cystome est bénin, mais il peut être malin.

Kyste du corps jaune de l'ovaire

Le kyste du corps jaune est un néoplasme situé d'un seul côté. Un symptôme de ce type de kyste ovarien est un épaississement des parois contenant un liquide à teinte jaune, parfois avec des impuretés du sang. Cette tumeur est due au fait que le follicule après l'ovulation commence à se développer et est trop rempli de liquide jaune au lieu d'être rempli de cellules du corps jaune.

Ce type de kyste, comme le kyste folliculaire, qui se forme à la suite d'une ovulation qui n'a pas eu lieu et de la croissance continue du follicule, se produit directement dans l'ovaire. Leurs parois sont formées à partir de la gaine tendue du corps jaune ou du follicule. Le plus souvent, ces types de tumeurs augmentent dans la direction de la cavité abdominale et ont de petites tailles.

Paraovarial

Dans un kyste ovarien paraovarien, les symptômes de la maladie se développent dans l'appendice situé au-dessus de l'ovaire. Un kyste est une tumeur à chambre unique de forme ronde ou ovale, remplie d'un contenu liquide clair. Les parois minces, presque transparentes, du kyste ovarien paraovarien sont criblées d'un réseau de minuscules vaisseaux sanguins.

La tranche d'âge des femmes exposées à ce type de maladie est comprise entre 20 et 40 ans. En règle générale, la tumeur est de nature bénigne et recouvre rarement le processus pathologique de l'ovaire lui-même.

Mucineux

Les kystes mucineux sont remplis de contenu muqueux, se composent souvent de plusieurs chambres et peuvent atteindre de grandes tailles. Les kystes mucineux et endométrioïdes peuvent dégénérer en tumeurs malignes de l'ovaire.

Endométrioïde

Un kyste ovarien de l'endomètre se développe lorsque le tissu endométrial commence à se développer. Dans la plupart des cas, il s’avère bidirectionnel. La taille du kyste peut varier de 4 à 20 cm.

Folliculaire

Le kyste folliculaire est une formation à chambre unique avec de minces parois élastiques remplies de contenu transparent. Dans la plupart des cas, une telle formation de petite taille, leur croissance est dirigée dans la cavité abdominale. La raison de leur apparition est qu’à la fin de l’ovulation, le follicule n’est pas rempli de cellules du corps jaune, mais au contraire, le follicule est étiré et rempli de liquide.

Dermoïde

Les kystes dermoïdes peuvent contenir des couches de tissu conjonctif ou de germes embryonnaires, par exemple les éléments de base du cartilage, des os, des dents, des cheveux, des adipocytes. Ces kystes sont généralement de grandes lésions à paroi épaisse. Ils grandissent lentement.

Comment se forme un kyste?

Les femelles ont généralement deux ovaires qui produisent des œufs, chacun de la taille d'une noix, situés de part et d'autre de l'utérus. Chaque mois, l’ovaire droit ou gauche produit un ovule et ce processus commence le cycle menstruel mensuel de la femme. Un ovule entouré d'un sac appelé follicule se développe et mûrit à l'intérieur de l'ovaire sous l'influence de l'hormone œstrogène jusqu'à ce que l'utérus soit prêt à recevoir l'œuf.

Environ 14-15 jours après le début des règles, ce follicule éclate (un kyste de l'ovaire se rompt), libérant ainsi l'ovule, qui pénètre dans la trompe de Fallope, où il peut éventuellement être fécondé par le sperme.

Pour des raisons qui ne sont pas tout à fait claires pour la médecine, il existe des cas où le follicule dominant continue de croître au lieu d’éclater, accumulant de plus en plus de liquide en lui-même. Dans ce cas, la transformation en kyste folliculaire. Très rare, mais toujours possible transformation du corps jaune en kyste.

La plupart des kystes ovariens sont bénins, c.-à-d. ils ne sont pas cancéreux et beaucoup disparaissent d'eux-mêmes en quelques semaines sans traitement. Les kystes ovariens surviennent chez les femmes de tous les âges, mais le plus souvent chez les femmes en âge de procréer.

Les causes

Le risque de kystes ovariens chez les femmes augmente si:

  • les cycles menstruels sont irréguliers;
  • la quantité de tissu adipeux dans le haut du corps d'une femme est augmentée ou il existe une obésité générale;
  • les premières règles ont eu lieu tôt (11 ans et plus tôt);
  • une femme souffre de stérilité;
  • il existe des troubles hormonaux, en particulier l'hypothyroïdie;
  • traitement des tumeurs malignes du sein avec du tamoxifène;
  • les kystes ovariens étaient déjà dans le passé;
  • une femme a eu un avortement.

En général, les causes d'occurrence peuvent être très différentes - chaque type de néoplasme est souvent la conséquence de problèmes bien définis.

Symptômes de kystes ovariens

Dans le cas d'un kyste ovarien, l'évolution de la maladie se produit souvent sans symptôme perceptible, lorsque la présence d'un kyste ne devient connue qu'après avoir passé une échographie et rendu visite à un gynécologue.

Certaines femmes présentant de gros kystes ovariens peuvent remarquer les symptômes suivants:

  • violation du cycle menstruel;
  • des nausées;
  • douleur dans l'abdomen, aggravée après des actes physiques ou au cours d'un rapport sexuel;
  • douleur dans le bas-ventre;
  • l'apparition de saignements sans rapport avec la menstruation;
  • besoin fréquent d'aller aux toilettes;
  • courte attaque douloureuse au milieu du cycle menstruel;
  • augmentation de la circonférence abdominale.

De tels signes suggèrent un développement suspect du kyste, mais seul un gynécologue peut établir un diagnostic final. Après la découverte d'un kyste, une échographie approfondie des organes pelviens est nécessaire. En outre, l'analyse des hormones, ce qui aidera à déterminer les causes du kyste.

Dans les situations les plus difficiles, une laparoscopie peut être prescrite, ce qui aidera à poser le diagnostic final. Pour ce faire, plusieurs coupes sont pratiquées dans la cavité abdominale à travers lesquelles un dispositif spécial, le laparoscope, est inséré. Il vous permet de voir l'image des organes internes et de les évaluer visuellement.

Symptômes d'un kyste cassé

Un phénomène tel qu'un kyste éclatant est appelé apoplexie en médecine. Lorsqu'un kyste ovarien éclate, les symptômes apparaissent comme suit:

  • douleur intense dans le bas-ventre;
  • la température corporelle monte à 39 degrés;
  • rythme cardiaque rapide;
  • il y a une faiblesse dans tout le corps;
  • la pression artérielle diminue souvent brusquement;
  • saignement grave se produit.

Ces signes indiquent que vous devez faire appel de toute urgence à une aide médicale.

Les effets des kystes ovariens

Habituellement, 80% des kystes ovariens sont fonctionnels et disparaissent d'eux-mêmes, au début du prochain cycle menstruel. Dans d'autres cas, ces formations pathologiques atteignent une taille considérable et provoquent une gêne grave chez la femme.

Quelle que soit la cause du développement et le type, les kystes ovariens peuvent avoir des conséquences dangereuses - supprimer, rompre, comprimer les organes adjacents, provoquer des troubles de la fonction menstruelle et / ou de la reproduction. Il est également possible l'apparition d'une torsion des jambes d'un kyste ovarien.

La suppuration d'un kyste ovarien provoque des manifestations similaires à une annexite aiguë. Dans le bas de l'abdomen, du côté du kyste, la douleur apparaît (douleur, tiraillement, douleur vive ou lancinante), la température corporelle augmente.

En cas de torsion des jambes du kyste ou de rupture du kyste, une douleur aiguë apparaît soudainement, entraînant une posture forcée, des signes de choc et d'autres symptômes apparaissent. Souvent, un kyste de l'ovaire devient la cause directe de l'infertilité féminine. Cependant, la complication la plus grave de la maladie est la transformation d'une formation kystique bénigne en une tumeur maligne. Pour éviter les conséquences, il est important que le diagnostic soit diagnostiqué à temps, de sorte qu'il apparaisse clairement comment traiter un kyste de l'ovaire.

Diagnostics

Pour déterminer la méthode de traitement, un kyste ovarien doit être correctement diagnostiqué. A ce jour, le diagnostic est réalisé de plusieurs manières.

  1. Un test sanguin - une méthode de dépistage de l’analyse de laboratoire, indique la présence d’une inflammation (augmentation du nombre de leucocytes et de leucocytes) et d’une anémie (diminution de l’hémoglobine - rupture d’un kyste de l’ovaire avec saignement);
  2. L'échographie des organes abdominaux est une méthode d'examen instrumentale qui permet de visualiser (voir) un kyste ovarien et de déterminer son emplacement.
  3. Laparoscopie diagnostique - un tube à fibre optique avec lumière et une caméra est inséré dans la cavité pelvienne, vous permet de voir directement le kyste, s'il est situé à la surface de l'ovaire, vous pouvez également effectuer une biopsie (prélèvement d'un tissu pour un examen histologique in vivo) afin d'exclure un kyste tumoral de l'ovaire;
  4. Ponction d'un kyste ovarien - sous le contrôle d'une échographie, une paroi de la cavité abdominale est percée avec une fine aiguille, une aiguille est insérée dans le kyste ovarien et un liquide est prélevé pour examen, ce qui permettra d'établir un type de cette formation.

L'échographie est l'une des méthodes les plus informatives pour détecter un kyste ovarien, en particulier avec l'utilisation d'un capteur transvaginal.

Traitement de kyste de l'ovaire

Avec un kyste ovarien diagnostiqué, le traitement est effectué de deux manières: chirurgicale et conservatrice. La première méthode est utilisée uniquement pour les complications mentionnées ci-dessus sous la forme de lacunes et de rebondissements, ainsi que lorsqu'il existe un soupçon que la formation est maligne. Actuellement, la laparoscopie est le plus couramment utilisé.

Vous pouvez également sélectionner quelques méthodes de traitement chirurgical:

  1. Cystectomie - élimination du kyste lui-même.
  2. Ovariectomie - ablation de l'ovaire.
  3. Annexectomie - retrait de l'utérus.
  4. Biopsie de l'ovaire - est effectuée pour les tumeurs malignes.

Quant au traitement conservateur, il est utilisé dans la grande majorité des cas. Le traitement avec cette méthode implique la prise de médicaments contre la douleur, ainsi que de contraceptifs, ce qui aide à prévenir l’émergence de nouvelles formations.

Les kystes dangereux, tels que l'endométrioïde, le dermoïde et le mucineux, mais également ceux formés chez une jeune femme qui souhaite devenir enceinte sont soumis à un retrait obligatoire, car le risque de torsion ou de croissance du néoplasme augmente pendant la grossesse.

Laparoscopie kystes ovariens

La laparoscopie peut être à la fois diagnostique et thérapeutique. La seule différence est que, dans l'un des cas, seul le diagnostic est effectué et dans le second cas, les procédures nécessaires.

La chirurgie laparoscopique est réalisée sans incision abdominale chirurgicale. Au lieu de cela, le spécialiste effectue plusieurs petites perforations dans le nombril, à travers lesquelles un instrument spécial, un endoscope équipé d'une caméra, est inséré à l'intérieur. L'appareil photo vous permet de suivre l'ensemble du processus de fonctionnement sur un grand moniteur et d'éviter les erreurs accidentelles.

L'opération d'enlèvement d'un kyste par laparoscopie dure de 20 à 40 minutes, en fonction de la taille du kyste et de sa structure. De manière planifiée, la première phase du cycle menstruel est la mieux adaptée à la chirurgie. La période postopératoire ne dure qu'une journée à l'hôpital, après quoi la femme peut commencer à travailler le troisième jour.

Opérations en cours

Le retrait d'un kyste peut être effectué à l'aide d'une laparotomie. Habituellement, les indications d'une telle opération sont de gros kystes ovariens ou des cas compliqués de la maladie.

Il existe plusieurs options pour les opérations utilisant la laparotomie:

  1. Cystectomie - élimination des kystes ovariens.
  2. Excision en coin - lorsqu'un kyste et un tissu partiellement ovarien sont enlevés.
  3. Ovariectomie - lorsqu'un kyste est enlevé, mais également tout l'ovaire.

Il arrive souvent que le médecin découvre au cours de l'opération une dégénérescence maligne de l'ovaire. Dans ce cas, l'ablation des deux ovaires, l'utérus, le pli graisseux (épiploon) et les ganglions lymphatiques régionaux est indiquée.

Traitement des kystes ovariens sans chirurgie

Avec une petite quantité de kyste ovarien, un traitement sans chirurgie est autorisé, à l'aide de comprimés à base de progestérone (Duphaston). Cette hormone aide à ralentir et à réduire la croissance des kystes. Le cours de thérapie dure au moins 5 à 6 mois. Dans de nombreux cas, cela peut être inefficace.

Lors du diagnostic d'un kyste de l'ovaire, des médicaments sont généralement prescrits pour aider à normaliser le fond hormonal du corps (Yarin, Novinet). La durée du traitement dépend de la performance du test sanguin d’une femme en particulier. L’auto-administration de tels médicaments est inacceptable.

Remèdes populaires

Nous allons maintenant examiner comment traiter un kyste ovarien à l'aide de la médecine traditionnelle. Ces recettes aident à réduire la taille et le nombre de tumeurs, aident à éliminer le déséquilibre hormonal.

  1. Kalanchoe est l'un des meilleurs remèdes populaires pour les kystes ovariens. Cette plante réduit l'inflammation, aide à dissoudre la tumeur, soutient l'immunité. Pressez le jus de Kalanchoe, mélangez-le à parts égales avec du miel et humidifiez des tampons de gaze avec ce médicament. Insérez un tampon dans le vagin aussi profondément que possible la nuit. Avec un kyste de l'ovaire droit, vous devez vous coucher du côté droit, avec un kyste du gauche - du côté gauche. Le traitement continue jusqu'à la disparition complète de tous les symptômes désagréables.
  2. Pour préparer ce remède, vous aurez besoin de: miel (100 ml) et un oignon de taille moyenne. Le miel devrait être versé dans un petit bol profond et mettre l'oignon là aussi. L'essentiel est que les oignons soient complètement recouverts de miel, sinon il n'y aura pas de fort effet cicatrisant. Les guérisseurs populaires recommandent de faire toute cette procédure pendant la journée. Ce n'est qu'ainsi que les oignons peuvent être complètement trempés. De plus, le soir (c'est-à-dire après 10 heures), vous devez vous procurer cette ampoule et en former un petit tampon de taille telle qu'il vous conviendrait de l'insérer dans le vagin. Enveloppez l'oignon avec de la gaze et entrez dans le vagin pendant toute la nuit. La durée du traitement est généralement d’environ 10 jours.
  3. Pour cette recette, seulement une cuillère à café de miel est nécessaire. Si vous en avez un liquide, laissez-le durcir un peu avant de l’utiliser. Ensuite, le miel est étendu sur un large bandage plié en deux couches et noué avec un fil épais. Afin de retirer facilement le tampon, laissez les longs bouts du fil. Essayez de l'insérer plus profondément, sinon le miel peut s'écouler et il n'y aura aucun effet. Et enfin, essayez de vous endormir de ce côté-là, d'où se trouve un kyste. Simultanément au traitement des tampons au miel, il est conseillé de boire un verre d'eau bouillante chaque matin avant les repas, après avoir ajouté 2 cuillères à soupe de miel. Parfois, deux semaines de traitement suffisent pour qu'un kyste disparaisse. En cas de négligence de la maladie, le temps de traitement prendra un peu plus de temps.
  4. Pour préparer le bouillon de bore utérus doivent prendre 1 cuillère à soupe. l herbe sèche, ce qui est nécessaire pour verser de l'eau bouillante dans un pot en émail. Ensuite, vous devez le mettre dans un bain de vapeur et le protéger pendant vingt minutes. Puis couvrez avec quelque chose et mettez-le dans un endroit chaud pendant 3 heures (pas plus). Après cela, filtrer le bouillon et boire 1 cuillère à soupe. l pas plus et pas moins de 5 fois par jour pendant 24 jours. Puis 5 jours de pause et un nouveau parcours.
  5. Les coquilles de noix aident à guérir un kyste en 2 mois. Laver soigneusement les 14 noix et les libérer des noyaux. Remplissez les ½ litres de noix de vodka. Exigez la solution pendant une semaine et prenez une cuillère pendant un mois.

Avant de prendre des remèdes populaires, il est recommandé de consulter un médecin.

Kyste de l'ovaire - causes, signes, symptômes, traitement et conséquences pour une femme

Un kyste dans l'ovaire est une tumeur bénigne, qui est une tumeur à la jambe, avec un contenu liquide à l'intérieur et susceptible de croître avec l'accumulation de sécrétions. Cette maladie est la plus susceptible aux femmes en âge de procréer. Moins fréquemment, un kyste ovarien survient chez les femmes de plus de cinquante ans.

Quelle est la maladie, quelles en sont les causes, les symptômes et les conséquences possibles pour le corps de la femme, et pourquoi il est important de commencer le traitement dès les premiers signes, examinons plus en détail l'article.

Qu'est-ce qu'un kyste ovarien?

Un kyste ovarien est une formation sous la forme d'une vessie avec un contenu liquide ou semi-liquide qui se produit dans la structure de l'ovaire et augmente son volume plusieurs fois. Contrairement à une tumeur, un tel néoplasme se développe et augmente en raison de l'ajout de fluide et non de la multiplication de cellules.

Anatomiquement, le kyste ressemble à une cavité à paroi mince en forme de sac. La taille de cette formation varie de quelques 15 à 20 centimètres de diamètre.

Les principales fonctions des ovaires:

  • développement, croissance et maturation des œufs dans les follicules (cavités sous forme de bulles, situées dans l'épaisseur du tissu de l'ovaire);
  • libération d'un oeuf mature dans la cavité abdominale (ovulation);
  • synthèse des hormones sexuelles féminines: estradiol, estriol, progestérone, etc.
  • la régulation du cycle menstruel par les hormones sécrétées;
  • assurer la grossesse par la production d'hormones.

Les ovaires doivent être examinés au moins 2 fois par an, car un kyste peut être dangereux pour la santé reproductive de la femme et déclencher des processus oncologiques.

Les kystes ovariens sont une maladie répandue et sont plus fréquents chez les femmes en âge de procréer: ils sont diagnostiqués dans 30% des cas chez les femmes ayant un cycle menstruel régulier et dans 50% des cas avec un cycle brisé. Pendant la ménopause, des kystes surviennent chez 6% des femmes.

Types de kystes

La classification des kystes se fait sur la base des causes identifiées de leur formation.

Kyste folliculaire

Le kyste folliculaire ovarien est une formation kystique qui est un follicule élargi. Un tel kyste a des parois minces et une cavité avec un contenu liquide. Sa surface est lisse et lisse. Ses dimensions ne dépassent généralement pas 8 cm.

Kyste du corps jaune

Pour les kystes du corps jaune se caractérise par la présence de parois plus épaisses, son diamètre est compris entre 2 et 7 cm.Le kyste a une surface arrondie et plate. À l'intérieur se trouve un liquide rouge jaunâtre. Il persiste plus longtemps que le folliculaire. Il peut ne pas y avoir de symptômes particuliers, un kyste est situé uniquement sur l'un des ovaires.

Kystes de l'endomètre

Un seul nom donne déjà aux femmes un indice sur ce qu’est un kyste d’ovaire d’origine endométriale. De telles capsules sont formées à la suite d'une mutation de cellules de l'endomètre. Ils ont des parois épaisses, et à la place d'un liquide grisâtre, sanglant ou jaune, le contenu est d'un brun foncé (c'est pourquoi on l'appelle parfois chocolat).

Kystes dermoïdes

Ce kyste ovarien est une croissance bénigne et une femme avec un tel kyste se plaint très rarement de ses manifestations. Très rarement, il peut y avoir une sensation de lourdeur ou d'inconfort dans le bas de l'abdomen.

Hémorragique

Kyste hémorragique dans l'ovaire - fait référence au fonctionnel, mais dans ce cas, les vaisseaux sanguins éclatent à l'intérieur du follicule ou du corps jaune. Il y a une hémorragie, une douleur intense dans le bas de l'abdomen.

Mucineux

Les kystes ovariens mucineux sont souvent multi-chambres, ils sont remplis de mucus épais (mucine), qui est produit par la membrane muqueuse interne du kyste. Le plus souvent, ils se retrouvent chez les femmes dans 50 ans.

Tous ces types de kystes ovariens sont compliqués de conséquences graves - atteindre une grande taille, dégénérer en tumeurs malignes, il existe un risque d'infertilité. Une femme doit être alertée par une douleur dans le bas de l'abdomen, une décharge brune, une menstruation irrégulière.

Les causes

Cette maladie peut être congénitale et acquise. Mais fondamentalement, la plupart de ses variétés se produisent tout au long de la vie. Le contenu du kyste apparaît soit lorsque le canal excréteur des glandes est bloqué et que le secret s’accumule, soit lorsque le liquide est formé par une cavité qui n’existait pas auparavant.

Fondamentalement, un kyste sur l'ovaire est diagnostiqué chez les jeunes filles et les femmes. Selon les statistiques, la formation de kystes se produit chez 7% des femmes matures, y compris après la ménopause. L'apparition de cette pathologie est associée au cycle menstruel et ne dépend pas de l'âge et de la santé de la femme. Il est donc logique qu'après la ménopause, le kyste ovarien soit un phénomène très rare.

  • Violations du cycle menstruel - si la menstruation de la fille n'arrive pas à temps (la période est considérée comme âgée de 12 à 15 ans), ou si les événements ménopausiques apparaissent trop tôt (jusqu'à 50 ans), l'apparition d'une cavité remplie de liquide est assez probable à l'âge adulte.
  • Perturbation du système endocrinien, règles précoces, avortements différés, manque d'hormones produites par la glande thyroïde, maladies inflammatoires et infections génitales, tout cela provoque également un kyste de l'ovaire.
  • Mode de vie - le tabagisme entraîne une altération de la circulation sanguine dans tous les organes. Ainsi, une femme qui ne peut pas vivre sans cigarette peut avoir des maladies du système reproducteur.

Symptômes de kyste ovarien chez une femme + photo

Chez la plupart des femmes, leur détection se fait par hasard, après un examen de routine ou un diagnostic d'autres maladies ou affections. Cela résulte du fait que chez les kystes ovariens chez les femmes, les symptômes dans la plupart des cas ne sont en aucun cas ressentis par elles.

Symptômes et signes:

  • Le symptôme le plus commun (et souvent le seul) de la croissance d'une tumeur kystique est une douleur pendant la menstruation et l'ovulation.
  • Trouble du cycle menstruel. En présence de néoplasmes hormonalement actifs chez la femme, une aménorrhée se développe, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de menstruation. En outre, la menstruation peut être douloureuse et abondante, il peut y avoir un retard dans la menstruation, une irrégularité et une rareté de leur apparence, un saignement utérin.
  • symptômes de compression des organes et des vaisseaux sanguins. Un kyste ovarien en croissance peut exercer une pression sur la vessie ou l'intestin grêle, ce qui se manifeste par des troubles dysuriques et une constipation. La compression des faisceaux vasculaires veineux peut provoquer des varices des membres inférieurs.
  • Asymétrie et augmentation de l'abdomen pour les grandes tailles. Un phénomène tel que la croissance de la circonférence abdominale, ainsi que l’asymétrie, est dû soit à l’ascite, à l’accumulation de liquide dans la cavité abdominale, soit à la taille de grands kystes.
  • Nausée, bâillonnement après un rapport sexuel ou un effort physique (entraînement, haltérophilie);
  • Douleurs abdominales qui s'aggravent après l'exercice
  • Douleur abdominale pendant les rapports sexuels
  • Faux miction d'uriner et de déféquer.
  • douleur aiguë dans le côté droit;
  • tension des muscles abdominaux;
  • saignements qui ne sont pas liés à la menstruation;
  • envie fréquente d'uriner, mais mauvaise vidange;
  • augmentation asymétrique de l'abdomen droit.
  • écoulement de sang des organes génitaux en plus de la menstruation;
  • des nausées;
  • douleur du côté gauche de l'abdomen;
  • cycle menstruel perturbé;
  • douleur abdominale aiguë soudaine;
  • douleur abdominale après l'exercice, pendant les rapports sexuels;
  • fausse envie d'excréments;
  • augmentation de l'abdomen, palpation de l'éducation du côté gauche.

Signes pour lesquels vous devez consulter un médecin

En même temps, il existe des signes indiquant que, accompagné des symptômes ci-dessus, il est temps de consulter un médecin:

  • température supérieure à 38 degrés;
  • faiblesse et vertiges;
  • écoulement abondant pendant la menstruation;
  • une augmentation de l'abdomen;
  • croissance des poils du visage des hommes;
  • grande soif avec une miction abondante;
  • tension artérielle anormale;
  • perte de poids incontrôlée;
  • sceau probable dans la cavité abdominale;

Cette maladie ovarienne n'est pas toujours inoffensive - sa croissance provoque parfois une compression des vaisseaux et des organes à proximité. Cela peut causer plus que de l'inconfort, de la douleur et des saignements. Les parois amincies du kyste, avec des mouvements brusques, peuvent se rompre, le contenu diffus provoque souvent une péritonite purulente.

Implications pour le corps de la femme

Si le traitement n'est pas effectué à temps, des complications graves peuvent survenir. Tout d'abord, le risque de développer un cancer augmente. Par conséquent, les gynécologues mettent tout en œuvre pour identifier rapidement un kyste et s'assurer de la pertinence de la thérapie.

Complications possibles et conséquences des kystes ovariens:

  • La complication la plus désagréable qui puisse survenir avec un kyste ovarien est sa rupture. Si le kyste était enflammé, du pus peut pénétrer dans la cavité péritonéale. Dans près de 80% des cas, cela se traduit par une péritonite aiguë et peut entraîner l'apparition d'une septicémie.
  • La maladie peut être la cause de l'infertilité chez les femmes présentant des facteurs de risque concomitants.
  • Certains types de kystes peuvent dégénérer en une tumeur maligne, surtout après 45 ans.

Au début, le traitement sans chirurgie est efficace. Dans la dernière intervention chirurgicale montrée.

Diagnostics

Un certain nombre d'études spécifiques permettent de déterminer si la patiente est atteinte d'un kyste ovarien, notamment:

  • Examen gynécologique. Il est utile d’identifier les tumeurs même au stade initial, d’évaluer leur douleur et leur mobilité.
  • Analyses de sang et d'urine pour déterminer l'inflammation et les pertes de sang possibles.
  • Échographie des kystes ovariens. Cette enquête est considérée comme assez informative. Sa valeur augmente lors de l'utilisation d'un capteur transvaginal.
  • Tomographie par ordinateur. Cette méthode est plus souvent utilisée pour le diagnostic différentiel. La tomographie permet de distinguer un kyste ovarien des autres néoplasmes possibles.
  • IRM Vous permet d'évaluer l'état général des ovaires, la présence et le nombre de follicules, la nature de la formation kystique;
  • un test de grossesse ou du sang pour hCG pour réfuter une grossesse extra-utérine. Cet examen est lié à la similitude des symptômes d’un kyste ovarien et à des signes de grossesse.
  • Laparoscopie diagnostique. Pour le retrait et l'examen subséquent du kyste.

Traitement des kystes dans l'ovaire

Après avoir confirmé le diagnostic, de nombreuses femmes commencent immédiatement à devenir nerveuses et à se demander comment soigner un kyste et quels médicaments sont nécessaires pour le traiter. Tout d’abord, vous devez vous calmer et vous rappeler que le stress affecte négativement la maladie et aggrave la situation. Le choix de la méthode de traitement dépend des causes de la pathologie, de la taille du kyste, des caractéristiques, de l’âge de la femme, de la présence de maladies concomitantes, de la grossesse.

Principes de traitement thérapeutique:

  • agents hormonaux;
  • thérapie de vitamine;
  • correction de mode de vie;
  • thérapie diététique;
  • exercice thérapeutique.

Le traitement n'est pas toujours nécessaire. Par exemple, un kyste fonctionnel peut disparaître de lui-même pendant 1 à 2 cycles menstruels. S'il n'est pas résolu, la question de la nécessité d'un traitement médicamenteux est résolue.

La thérapie conservatrice est la nomination de médicaments qui soulagent la douleur, préviennent les grossesses et suppriment toute nouvelle éducation.

  • Dans de tels cas, des préparations hormonales sont souvent utilisées, par exemple Duphaston, qui contient une grande quantité de progestérone et ralentit la croissance de la formation. La durée du traitement est assez longue - environ six mois.
  • La douleur dans le kyste ovarien peut être soulagée à la maison avec divers analgésiques, ainsi que des médicaments anti-inflammatoires: ibuprofène, acétaminophène, etc. Vous devez également vous limiter aux activités physiques et fatigantes afin d'éviter de les tordre ou de les casser.

Il existe des kystes bénins qui sont éliminés après 2-3 mois de traitement. Cependant, dans certains cas, l’éducation menace la vie du patient. Cela se produit dans les cas suivants:

  • croissance rapide de l'éducation avec compression des organes environnants;
  • renaissance maligne;
  • danger de torsion des jambes.

Tout signe est la raison de l'opération.

Types de kystes ovariens pouvant être résolus sans intervention chirurgicale:

  • folliculaire - petite taille (jusqu'à 4 cm);
  • kyste du corps jaune de petite taille (jusqu'à 5 cm);
  • rétention des kystes ovariens;
  • Le cancer polykystique de l'ovaire nécessite un traitement médical.

L'opération est présentée dans les variétés suivantes:

  • kyste ovarien dermoïde;
  • mucineux;
  • endométrioïde.

Quoi ne pas faire?

En présence de tumeurs sont contre-indiqués:

  • massage, enveloppements froids, chauds, toute physiothérapie;
  • bains chauds, sauna, sauna;
  • bronzage;
  • un effort physique intense pouvant mener à une déchirure;
  • auto-traitement

Chirurgie de retrait de kyste

Si le kyste dépasse la taille de plus de 10 cm ou ne passe pas après un traitement ou après 3 cycles menstruels, le médecin peut vous prescrire une opération.

  1. Ablation laparoscopique - intervention peu invasive, ne nécessitant pas d'ouvrir la cavité abdominale et réalisée à travers de petits trous à l'aide d'un laparoscope. Il présente la période de récupération la plus courte et des risques minimes de complications.
  2. Chirurgie abdominale. Il est utilisé dans les situations où une bonne vue d'ensemble est nécessaire, ou le contenu de la formation est tombé dans le péritoine (violation de l'intégrité du kyste), le saignement s'est ouvert.

Avant la laparoscopie, la préparation suivante est nécessaire:

  • Manger au plus tard 22 heures la veille de l'intervention;
  • Vous devez d'abord nettoyer les intestins avec du charbon actif (4 comprimés 3 fois par jour);
  • En présence de troubles mentaux, les médecins prescrivent des sédatifs.

Avant la chirurgie, les méthodes de diagnostic clinique suivantes sont effectuées:

  • Analyse biochimique;
  • Analyses d'urine et de sang;
  • La fluorographie;
  • Test de coagulation du sang;
  • Électrocardiogramme.

Considérons les cas dans lesquels une opération peut être assignée:

  • Saignements abondants et apoplexie.
  • Les processus tumoraux, sous l'influence desquels est tombé la plupart de l'ovaire.
  • Tumeur de nature maligne, directement liée aux hormones féminines.
  • Enlèvement de l'utérus pendant la ménopause.
  • Si une grossesse extra-utérine se développe dans l'ovaire.

Un kyste ovarien peut être enlevé des manières suivantes:

  • Annexectomie - annexes utérines enlevées.
  • Ovariectomie - l'ovaire affecté est retiré.
  • Cystectomie - excision de l'éducation.
  • Électrocoagulation - cautérisation.

Au cours de l'opération, une biopsie est réalisée. Elle consiste à prélever un tissu ovarien pour un examen histologique en cas de suspicion de tumeur maligne.

Récupération après chirurgie

La récupération après l'ablation d'un kyste ovarien par laparoscopie a généralement lieu assez rapidement.

Avant sa sortie de l'hôpital, le médecin traitant doit faire les recommandations suivantes:

  • Vous ne devriez pas prendre de bain pendant quinze jours après la chirurgie;
  • Après avoir pris une douche, il est nécessaire de traiter les joints avec des désinfectants.
  • Au cours du premier mois suivant l'opération, il est déconseillé de boire de l'alcool et des aliments lourds;
  • Repos sexuel pendant le premier mois après la chirurgie;
  • Planification de la grossesse au plus tôt trois mois après le retrait du kyste;
  • Observation périodique chez le gynécologue jusqu'au rétablissement complet.

Vous pouvez planifier une grossesse 4 à 6 mois après la chirurgie. Pendant cette période, une femme devrait être surveillée par un médecin. Pour un examen approfondi, elle peut avoir besoin d'un régime stationnaire. Un traitement médicamenteux du patient sera nécessaire pour normaliser le niveau d'hormones et rétablir la santé.

Régime alimentaire

Essayez de manger des aliments riches en fibres chaque jour. Ces produits comprennent le chou, les carottes, les poivrons, les aubergines, les pommes de terre, les concombres et les courgettes. Mangez de préférence des légumes crus ou faites-les bouillir au préalable.

Produits nocifs tels que:

  • boissons sucrées gazeuses;
  • thé et café;
  • le cacao;
  • du chocolat

Ils provoquent la formation de liquide et de gaz, ce qui provoque la croissance de kystes ovariens. Pour éviter l'aggravation, vous devez cesser d'utiliser ces produits en vous concentrant sur ceux qui sont plus utiles.

Le fond hormonal de la femme est également associé au travail du foie, des reins, des glandes surrénales et de la vésicule biliaire. Une consommation importante d'aliments gras, trop épicée ou salée, perturbe le fonctionnement de ces organes, provoquant ainsi un déséquilibre hormonal. Par conséquent, vous devez exclure ces aliments de l'alimentation ou au moins en réduire la quantité.

Le régime alimentaire dans la période postopératoire doit être effectué strictement en conformité avec les prescriptions du médecin. Cela éliminera la possibilité de complications et accélérera la récupération du corps.

Remèdes populaires

Avant d'utiliser des remèdes populaires pour traiter les kystes ovariens, assurez-vous de consulter le gynécologue.

  1. Pissenlit Pour la thérapie, utilisez les racines de la plante. Ils sont écrasés de manière commode, versent de l'eau bouillie et insistent jusqu'à une demi-heure. Deux cuillères à soupe de racines auront besoin de 250 à 300 ml de liquide. Avant l'adoption, filtrer et prendre 1/3 tasse pendant une heure avant le petit déjeuner et une heure après le soir. Le cours a lieu 5 jours avant les règles.
  2. Prenez 14 noix, sortez les cerneaux, écrasez la coquille avec un marteau et mettez-la dans un bocal, versez 500 g de vodka, couvrez avec un couvercle et laissez pendant 7 jours dans un endroit sombre et chaud. Puis filtrer et réfrigérer. Infusion à boire le matin à jeun et 1 cuillère à soupe. jusqu'à ce que ce soit fini.
  3. 30 g de l'herbe de l'utérus verser 300 ml de vodka, insister 30 jours, souche. La teinture est prise au cours du mois 3 fois par jour avant les repas, 40 gouttes, à diluer avec de l'eau.
  4. Kalanchoe est une plante médicinale qui soulage l'inflammation et favorise la résorption des tumeurs. Détachez quelques feuilles de Kalanchoe, égouttez-le et mélangez-le avec du miel, un produit qui contient de nombreux nutriments utiles à la santé des femmes. Trempez un tampon de gaze dans le mélange et entrez comme d'habitude.
  5. 2 bottes de feuilles de bardane fraîches, hachées et pressent le jus hors de la masse résultante. Il est nécessaire de prendre 1 cuillère à café moyenne 2 fois par jour pendant les 2 premiers jours, puis 1 cuillère à soupe 3 fois par jour les jours suivants. La durée du traitement est d'un mois. Le jus de bardane est parfaitement conservé dans un récipient en verre au réfrigérateur.

Prévisions

Les kystes ovariens de nature fonctionnelle peuvent être reformés au cours de la vie, tant que la fonction menstruelle est préservée. Une hormonothérapie bien choisie évite les rechutes.

Le pronostic est défavorable dans les cas où, malgré la présence d'un kyste ovarien, une femme ne reçoit pas de traitement adéquat et n'est pas observée par un gynécologue. Dans de telles situations, le risque de complications augmente considérablement et, par conséquent, le pronostic devient défavorable.

Prévention

Recommandations pour la prévention des kystes ovariens:

  • Éviter les excès alimentaires et l'obésité.
  • Traitement en temps opportun des maladies inflammatoires des déséquilibres génitaux et hormonaux chez les femmes.
  • La loyauté envers le partenaire sexuel et le fait d'éviter les relations occasionnelles
  • Examens gynécologiques réguliers visant à dépister précocement les tumeurs ovariennes, même en présence de troubles mineurs (écoulement brun, douleur au bas de l'abdomen) et à un traitement rapide.

Toutes les recommandations ci-dessus concernent non seulement les mesures préventives visant à prévenir l'apparition d'une tumeur, mais également à prévenir absolument toute anomalie en gynécologie.

Causes et symptômes du kyste de l'ovaire gauche et droit chez la femme

Définition de la maladie

Un kyste ovarien féminin est une saillie remplie de liquide qui se forme à la surface d'un ou des deux ovaires d'une femme, le plus souvent à partir du follicule. Anatomiquement, le kyste ressemble à une cavité à paroi mince en forme de sac. La taille de cette formation varie de quelques 15 à 20 millimètres de diamètre.

Dans 90% des cas, le kyste est fonctionnel ou folliculaire. La raison de son apparition est la "prédominance" du follicule - une éducation spéciale dans laquelle la cellule sexuelle féminine se développe. Le fait est que chaque cycle menstruel, un des deux ovaires produit normalement un ovule qui, à maturité, doit laisser le follicule dans la trompe de Fallope et le follicule déchiré devient un corps jaune qui produit l'hormone progestérone. C'est l'essence de l'ovulation.

Un kyste se forme si le follicule n'est pas brisé, mais rempli de liquide et reste dans l'ovaire. Parfois, ses dimensions commencent à créer des inconvénients, bloquant la sortie de la trompe de Fallope et causant une gêne. Mais le plus souvent, le kyste folliculaire se résorbe déjà lors de la prochaine menstruation, sans laisser de marques visibles.

Un kyste fonctionnel peut également être déclenché par l'expansion du corps jaune. Il a les mêmes principes d'éducation et s'appelle le kyste du corps jaune.

Un autre type de kyste fonctionnel est un kyste hémorragique, lorsque les vaisseaux sanguins sont cassés à l'intérieur du follicule ou du corps jaune et qu'il se produit une hémorragie accompagnée de douleur.

Il existe également un kyste dysontogénétique, résultant d'une croissance et d'un développement ralentis des ovaires pendant la puberté, ainsi qu'une tumeur du kyste, à l'origine du cancer de l'ovaire.

Signes et symptômes du kyste ovarien chez la femme

Habituellement, un kyste ovarien ne se fait pas sentir et diminue pour disparaître complètement en quelques cycles mensuels. Vous pouvez le détecter en utilisant l'échographie des organes pelviens. Parfois, l'apparition d'un kyste est marquée par un ou plusieurs des symptômes suivants:

douleurs abdominales basses, parfois très fortes et aiguës;

lourdeur, pression dans la région pelvienne;

douleur prolongée pendant la menstruation;

cycle mensuel irrégulier;

nausée, bâillonnement après un exercice intense ou un rapport sexuel;

pression pendant la vidange de la vessie ou du rectum;

douleur dans le vagin, accompagnée de saignements.

En même temps, il existe des signes indiquant que, accompagné des symptômes ci-dessus, il est temps de consulter un médecin:

température supérieure à 38 degrés;

écoulement abondant pendant la menstruation;

une augmentation de l'abdomen;

croissance des poils du visage des hommes;

grande soif avec une miction abondante;

perte de poids incontrôlée;

sceau probable dans la cavité abdominale;

Examens et analyses du kyste de l'ovaire

Pour le diagnostic de cette pathologie est utilisé:

1. CT (tomodensitométrie) et IRM (imagerie par résonance magnétique).

2. Échographie transvaginale.

3. Laparoscopie, avec élimination du kyste lorsqu'elle est détectée.

4. Analyse des hormones: LH et FSH, œstrogènes et testostérone.

5. Ponction de la poche de Douglas (fornix vaginal postérieur) pour suspicion de saignement interne dû à la rupture d'un kyste.

6. Analyse du marqueur tumoral CA-125 pour exclure le cancer de l'ovaire.

7. Les tests de grossesse sont également obligatoires, non seulement parce que le traitement des femmes enceintes et des femmes non enceintes est différent, mais aussi pour exclure une grossesse extra-utérine dont les symptômes sont similaires à ceux d'un kyste de l'ovaire.

Causes des kystes ovariens chez les femmes

Malheureusement, les mécanismes physiologiques d'apparition des kystes ovariens ne sont pas encore bien compris. La plupart des médecins ont tendance à croire que la pathologie se produit lors de perturbations hormonales, de processus inflammatoires et de l'apoptose (mort cellulaire programmée).

Selon les statistiques, la formation de kystes ovariens se produit chez 7% des femmes matures, y compris après la ménopause. L'apparition de cette pathologie est associée au cycle menstruel et ne dépend pas de l'âge et de la santé de la femme. Il est donc logique qu'après la ménopause, le kyste ovarien soit un phénomène très rare. Cependant, l’effet d’un kyste sur le corps d’une femme est de nature différente et dépend de nombreux facteurs. Par exemple, les kystes qui apparaissent en raison de l’usage de médicaments stimulant les ovaires, malgré leur nombre important, traversent plusieurs cycles menstruels sans conséquences.

Dans le cas où le kyste est soutenu par des facteurs de risque: stress, infections sexuellement transmissibles, interruption artificielle de la grossesse, obésité, tabagisme, précocité des règles, début tardif de la ménopause, des conséquences telles que les processus tumoraux, la réduction de la fonction reproductrice jusqu'à l'infertilité, les fausses couches sont possibles.

Par conséquent, nous pouvons conclure que le risque de kyste augmente en raison de:

cycles menstruels irréguliers;

l'apparition de règles précoces (à l'âge de 11 ans)

troubles hormonaux (par exemple, hypothyroïdie);

l'apparition de kystes dans le passé

traitement du cancer du sein avec le médicament tamoxifène;

opérations sur les organes reproducteurs;

Le professeur Ter-Ovakimyan Armen Eduardovich vous expliquera les causes de l'apparition de kystes:

Puis-je tomber enceinte avec un kyste de l'ovaire?

En général, la fonction de procréation n’est pas altérée par l’apparition d’un kyste ovarien fonctionnel. De plus, la grossesse contribue à la disparition rapide de la pathologie. En fait, pendant la grossesse, le kyste apparaît extrêmement rarement, car à ce stade-ci, en général, les follicules ne se forment pas.

Si le kyste est dans l'ovaire et que vous souhaitez devenir enceinte, vous devez prendre en compte de nombreux facteurs. En général, comme mentionné ci-dessus, le kyste ovarien est le plus souvent le résultat de l'arrêt du processus d'ovulation. Un follicule qui est devenu un kyste ne «libère» pas l'œuf dans les trompes de Fallope, obstruant l'ovaire et empêchant le développement normal d'autres nouveaux follicules. Par conséquent, si des tentatives de conception infructueuses sont détectées, un examen de la présence de kystes peut en déterminer la cause. Normalement, un tel kyste régresse en deux ou trois cycles menstruels et la grossesse devient possible.

Cependant, vous devez être surveillé en permanence par un médecin. Si une femme en âge de procréer se présente:

un kyste de plus de 8 centimètres de diamètre;

aucun signe de régression du kyste;

augmentation du contenu du marqueur tumoral CA-125,

- ensuite, la laparoscopie est attribuée, le kyste est retiré et envoyé pour analyse histologique.

Avant la laparoscopie, une gastroscopie, une échographie abdominale, une coloscopie pour différencier les kystes ovariens des autres pathologies gastro-intestinales et des autres organes de la cavité abdominale sont réalisées.

Mais revenons à la situation normale, lorsque la grossesse se produit sur le fond d’un kyste ovarien (notez que le kyste du corps jaune pendant la grossesse est la norme physiologique, donc tout ce qui précède ne s’applique pas à cette espèce). Le suivi des patientes dans un tel état (généralement, cela se produit sans planification de grossesse ni examen préliminaire) montre qu'environ 4% ont nécessité une intervention chirurgicale urgente. Le problème est la torsion de la jambe du kyste et la rupture d'un kyste ovarien en raison de la pression et de la croissance du fœtus. Pour éviter de tels cas, il est nécessaire d’être examiné par un gynécologue avant de devenir enceinte.

Kyste de l'ovaire gauche et droit chez la femme

Outre les raisons décrites dans la section «Causes des kystes ovariens», un kyste de l'ovaire gauche est souvent une conséquence de la colite (processus inflammatoires du sigmoïde et des parties descendantes de l'intestin grêle). Comme les ovaires et les intestins sont situés près de la cavité abdominale, il existe un lien histologique entre eux et une propagation de diverses pathologies dans les deux sens. Ceci doit être pris en compte dans le diagnostic différentiel des kystes ovariens.

Dans l'ovaire droit, le kyste apparaît pour les mêmes raisons que dans l'aile gauche. Dans le cas de l'ovaire droit, en plus des raisons déjà décrites, un kyste apparaît après une appendicectomie pour la même raison que l'intervention chirurgicale dans la région de son emplacement.

Rupture du kyste de l'ovaire

Les symptômes de rupture du kyste ovarien, tels que décrits ci-dessus, affectent négativement le bien-être des femmes et provoquent une perte d'efficacité. Ceux-ci comprennent:

la fièvre, qui n'est pas "perdue" fébrifuge ordinaire;

douleur abdominale aiguë;

nausée provoquant des vomissements;

saignements avec écoulement muqueux de l'utérus;

maux de tête, vertiges, perte de conscience;

anémie (peau pâle);

De tels symptômes en eux-mêmes, même sans connaissance d'un kyste ovarien, provoquent de l'anxiété et devraient entraîner une visite chez le médecin, sinon un appel d'ambulance.

Les conséquences d'une rupture de kyste ovarien après et pendant l'apparition des symptômes ne tardent pas. Le fluide qui se trouve à l'intérieur du kyste et doit être éliminé par le système de filtrage lors du processus de régression de la pathologie pénètre dans la cavité abdominale. Outre l'inconfort et la douleur, il existe un risque réel d'inflammation (péritonite) qui peut menacer la santé et la vie d'une femme. C'est pourquoi il est nécessaire de consulter un médecin dès les premiers symptômes d'une rupture du kyste de l'ovaire.

Afin de prévenir la rupture d'un kyste, faites-vous examiner régulièrement par un gynécologue. Si vous avez un kyste, consultez un médecin. Le spécialiste vous dira que le kyste n'est pas dangereux et devrait attendre que la régression commence, ou alors prescrire une laparoscopie pour préserver la santé de la femme. Les méthodes modernes de retrait du kyste sont assez simples et efficaces pour ne pas avoir peur de cette opération.

Les femmes qui ont refusé des examens réguliers se retrouvent parfois sur la table d'opération à un moment critique, lorsque le kyste progresse au point que l'ovaire doit être retiré. Les soins de santé dépendent entièrement de la personne elle-même. Il est donc important de consulter un gynécologue, mais de tels cas font réfléchir les femmes qui envisagent de concevoir un enfant.

Laparoscopie (chirurgie pour enlever un kyste de l'ovaire chez la femme)

La laparoscopie est une méthode moderne de chirurgie, l’opération est réalisée à travers un trou de 0,5 à 1,5 cm, à l’aide d’un laparoscope (tube télescopique avec caméra vidéo et lumière froide). Pendant la chirurgie, la cavité opératoire peut être remplie de dioxyde de carbone. Le degré d'utilisation de la laparoscopie est large, de la cholécystectomie à la chirurgie du côlon et du rectum.

Les conséquences de l'ablation d'un kyste ovarien sont limitées à deux semaines de rééducation au travail et de restauration de l'activité physique. Des problèmes d’anesthésie peuvent survenir car tout le monde peut avoir une réaction non spécifique au médicament anesthésique. Il est donc conseillé de passer des tests avant l’opération afin de déterminer l’anesthésique optimal.

Après la laparoscopie, les adhérences sont les plus néfastes, mais aussi les plus rares. Sans l'observation nécessaire, les adhérences qui se développent de manière incontrôlée peuvent entraîner un certain nombre de maladies des organes génitaux, voire l'infertilité. Il s'agit d'un problème assez courant après toute opération, ce qui vous invite une nouvelle fois à suivre toutes les instructions du médecin et à suivre un traitement médicamenteux pendant la réadaptation.

Le sexe et le sport après laparoscopie des kystes ovariens sont considérés comme des charges inacceptables. Pour les rapports sexuels et les sports, le temps d'abstinence est d'un mois. Bien entendu, lors de la restauration des séances d’entraînement, vous devez commencer par la charge la plus faible afin de maîtriser progressivement les compétences perdues et de contrôler la limite de stress admissible. En particulier, les médecins interdisent la levée de poids de plus de trois kilogrammes au cours des trois premiers mois après la chirurgie et au cours des trois mois suivants - pas plus de cinq.

Une demi-année correspond à la période postopératoire, après laquelle il est nécessaire de consulter votre médecin pour un examen des complications. Et si le médecin décide, il sera possible de revenir à des charges normales - pour la plupart des femmes, de telles exigences, en principe, ne changent pas les modes de vie, bien que les athlètes et les travailleurs de divers secteurs ou métiers devront se limiter.

La grossesse après laparoscopie des kystes ovariens n’est pas seulement une solution sûre, elle est souvent pratiquée pour traiter l’infertilité. Comme mentionné ci-dessus, le kyste folliculaire peut provoquer une infertilité, car les kystes permanents, malgré la régression et l'absence de symptômes, entravent le développement de nouveaux follicules contenant des œufs.

Après la laparoscopie, 85% des patientes ainsi traitées tombent enceintes au cours de la première année suivant la chirurgie (20% le premier mois, 20% la période de trois à cinq mois, 30% en six mois et les 15% restants en attendent neuf mois à un an).

Par le fait que les termes sont répartis de manière uniforme, il est clair que la période du début de la grossesse après le traitement de l'infertilité est purement individuelle. Si la laparoscopie est réalisée en disséquant les adhérences, le patient doit concevoir une année entière, ce qui est sûr en termes de complications. Si la laparoscopie a révélé d'autres troubles que les kystes et qu'un traitement pour les problèmes gynécologiques a été réalisé, il est probable qu'une grossesse attendue se produira au cours des premiers mois.

Tous les mois après la laparoscopie, les kystes ovariens doivent être programmés comme prévu, l’intégrité des tissus sains pendant la laparoscopie n’est pas altérée. Cependant, toute opération sur l'ovaire peut modifier le cycle menstruel - il s'agit d'un phénomène relevant de la norme physiologique.

Après la laparoscopie, il peut également y avoir une décharge ayant un caractère gluante. Parfois, de telles décharges se produisent même immédiatement après la chirurgie, et rien n’est dit d’eux à leur sujet. Si ces sécrétions acquièrent une teinte jaune-vert ou brun-vert, une alarme s'annonce. Cela signifie qu'une infection est apparue dans le corps. Habituellement, ce symptôme s'accompagne d'une faiblesse caractéristique, d'une somnolence, d'une fièvre, d'un malaise.

En outre, des pertes blanches peuvent également être détectées, lesquelles apparaissent à la suite d'une laparoscopie lors de la prise d'antibiotiques. Ils peuvent parler du muguet apparu ou d'une autre infection pour détecter un frottis. Dans tous les cas, une surveillance médicale et une assistance médicale en temps utile aident à soigner rapidement les maladies à un stade précoce.

Que vous pouvez essayer de guérir un kyste à la maison, voir ici. Mais n'oubliez pas que l'examen par un médecin est avant tout!

Le régime alimentaire après laparoscopie du kyste ovarien devrait faciliter au maximum le processus de rééducation du système reproducteur. Étant donné que les ovaires sont à proximité des intestins, leur état dépend également du bien-être du tractus gastro-intestinal. Par conséquent, les aliments consommés au cours des trois premiers mois devraient contenir plus de fibres, ce qui améliore le péristaltisme et normalise les taux de glucose. En conséquence, il faut s'abstenir de manger des plats gras, frits, très épicés et salés. De tels aliments sont trop difficiles à digérer et, en outre, irritent fortement les muqueuses du tractus gastro-intestinal.

Après la laparoscopie, une exigence particulière en matière d'alimentation est l'interdiction de consommer des boissons alcoolisées de tout genre pendant un mois et demi.

Le régime consiste à manger des aliments faciles à digérer (légumes, fruits, viande diététique bouillie ou cuite), en petites portions 10 à 12 fois par jour. Pendant la cicatrisation des plaies internes, le corps est rempli de vitamines fraîches, de jus de fruits fraîchement pressés, de produits laitiers faibles en gras (kéfir, lait) et de produits céréaliers (céréales). Nous vous rappelons que, dans le cadre de la prescription probable d'un traitement antibiotique, il est également nécessaire d'oublier la prise d'alcool au cours du premier mois et demi.

Source: "Apoplexie ovarienne et ruptures de kystes ovariens" - Alexander Gasparov, Armen Ter-Ovakimyan, Elena Khilkevich, Alina Kosachenko, 2009

Source: "Gynécologie" - Eduard Aylamazyan 2013

Source: "Guide d'endocrinologie gynécologique" - Rosa Manusharova, Eslind Cherkezova, 2011

Source: "Gynécologie inopérante" - Vera Smetnik, Lydia Tumilovich, 2006

Source: "Ultrasons en gynécologie. Symptomatologie, difficultés de diagnostic et erreurs. Guide pour les médecins" - Suren Khachkuruzov, 2016

Source: "Manuel de gynécologie." - Galina Savelieva, Valentina Breusenko, 2014

Article auteur: Pavel Mochalov | D.M.N. médecin généraliste

Éducation: Institut médical de Moscou. I. M. Sechenov, spécialité - «Médecine» en 1991, en 1993 «Maladies professionnelles», en 1996 «Thérapie».

Cystite chez les femmes: causes, symptômes, comment traiter?

Évolution latente de la pyélonéphrite chronique: comment prévenir les complications