Causes et méthodes de traitement de l'incontinence urinaire chez les enfants

Le problème de l'incontinence urinaire est l'un des plus importants en pédiatrie. Les médecins étudient et traitent ce médicament depuis très longtemps. Il existe même une société internationale de conservation de l’urine chez les enfants (ICCS). L'importance de la maladie dépend non seulement de la gravité du problème sur le plan médical, mais aussi de son importance sociale et psychologique: les enfants atteints d'énurésie doivent faire face à la censure et à la punition des adultes, ridiculisés par leurs pairs, et à mesure qu'ils grandissent, ils commencent à éprouver des troubles psychiques prononcés inconfort et difficultés d'adaptation à la société.

Le terme "énurésie" néphrologues et urologues implique une incontinence urinaire nocturne, et le terme "énurésie diurne" est considéré comme n'étant pas tout à fait correct. Dans cet article, nous allons parler spécifiquement de l'énurésie nocturne.

Par définition ICCS, l'incontinence urinaire est une miction effectuée à un moment et à un endroit inappropriés chez un enfant de 5 ans et plus. En conséquence, la miction au lit pendant la nuit est considérée comme une énurésie. Mais la limite d'âge (5 ans) est assez conditionnelle, car la maturation neuropsychique et la capacité de contrôler la miction pendant le sommeil chez l'enfant surviennent à des moments différents et peuvent varier considérablement (de plusieurs années, de 3 à 6-7). Par conséquent, il est plus opportun de diagnostiquer l'énurésie chez un enfant qui commence déjà à comprendre le caractère inacceptable de l'incontinence urinaire. Il est lui-même préoccupé par les épisodes d'incontinence nocturnes et s'intéresse à leur élimination.

Classification de l'énurésie

L'énurésie peut être primaire et secondaire, isolée et combinée, monosymptomatique et polysymptomatique.

L'énurésie primaire survient dès le plus jeune âge de l'enfant, lorsqu'il n'y a pas de période dite de «nuit sèche», pas de symptôme de maladie ou de stress psycho-émotionnel. L'énurésie secondaire est diagnostiquée si l'incontinence urinaire survient chez un enfant qui a déjà commencé à contrôler le sommeil nocturne et qui a été réveillé pour la miction. L'énurésie secondaire survient après une période de «nuits sèches», qui a duré au moins six mois, et les enfants ont une relation claire entre l'énurésie nocturne et l'action de toute maladie, stress, facteurs mentaux et autres conditions pathologiques.

Isolé est appelé énurésie, dans laquelle il n'y a pas d'incontinence diurne. Lors de l'énurésie combinée, on note l'association d'incontinence nocturne et diurne.

L'énurésie monosymptomatique est diagnostiquée en l'absence de symptômes d'autres maladies et troubles. L'énurésie polysymptomatique est déterminée par la présence de:

  • troubles urologiques (dysfonctionnement neurogène de la vessie, anomalies congénitales du système urinaire);
  • troubles neurologiques, psychiatriques et psychologiques;
  • maladies endocriniennes.

Causes de l'énurésie

L'énurésie peut survenir à la suite de l'action des causes et facteurs provocants suivants:

  1. Prédisposition héréditaire: plus de la moitié des enfants atteints d'énurésie ont des parents proches avec le même problème. Selon les statistiques, si l'un des parents souffrait d'incontinence au lit pendant son enfance, la probabilité d'énurésie chez un enfant était d'environ 40%. si les deux parents souffrent d'incontinence, la probabilité de développer une énurésie chez leurs enfants s'élève à 70-80%. Avec l'énurésie déterminée génétiquement, il se produit une violation de la sécrétion d'hormone antidiurétique (vasopressine), qui permet normalement la réabsorption de l'urine primaire ou une diminution de la sensibilité des reins à la vasopressine. En conséquence, les enfants émettent une grande quantité d'urine à faible concentration la nuit.
  2. Faible capacité fonctionnelle de la vessie. La capacité fonctionnelle est le volume d'urine qu'une personne peut contenir jusqu'à ce que l'envie d'uriner devienne insupportable. Chez les enfants de moins de 12 ans, la capacité fonctionnelle est calculée à l'aide de la formule suivante: 30 + 30 × l'âge de l'enfant (en années) et est considérée comme faible si elle est inférieure à 65% de la norme d'âge. Avec une faible capacité fonctionnelle, la vessie est incapable de retenir toute l'urine produite pendant la nuit.
  3. L'énurésie polysymptomatique peut se développer dans le contexte de diverses pathologies: effets résiduels après une encéphalopathie périnatale, blessures à la tête, neuroinfections; lésions du cerveau et de la moelle épinière; névrose; maladies urologiques; dans certaines maladies allergiques (formes sévères de dermatite atopique, eczéma); maladies endocriniennes (sucre et diabète insipide). Et dans de telles situations, l'énurésie n'est pas considérée comme un état séparé, mais comme l'un des symptômes de la maladie.
Causes possibles de l'énurésie

Diagnostic de l'énurésie

Il n’est pas difficile d’établir une énurésie chez un enfant: cela se fait sur la base de plaintes concernant des épisodes constants ou fréquents d’incontinence urinaire nocturne chez les enfants de plus de 5 ans. Cependant, pour éliminer avec succès l’incontinence urinaire chez l’enfant, il est nécessaire de connaître la forme et les causes de l’énurésie, car on utilise essentiellement une énurésie (monosymptomatique) et une énurésie sur le fond d’une vessie hyperactive (polysymptomatique), par exemple, pour le traitement médical, par exemple héréditaire (monosymptomatique).

Les critères de diagnostic de l'incontinence urinaire héréditaire sont:

  • antécédents d'énurésie chez l'un des parents proches de l'enfant;
  • incontinence urinaire constante dès les premières années de la vie - sans les "nuits sèches";
  • La nycturie - prédominance de la diurèse nocturne le jour - c’est-à-dire que l’enfant produit plus d’urine la nuit que pendant la journée;
  • faible poids spécifique de l'urine de nuit;
  • soif enfant le soir;
  • données de tests sanguins pour les hormones (faible activité de l'hormone antidiurétique - vasopressine - la nuit);
  • données d'analyse génétique (détection de mutations géniques);
  • absence de troubles organiques ou neuropsychiatriques.

Dans le processus de diagnostic de l'énurésie sont:

  • consultations du pédiatre, du neurologue, du néphrologue, de l'urologue, de l'endocrinologue, du psychiatre pour enfants et du psychologue;
  • un journal de miction est tenu pendant plusieurs jours (il enregistre combien de fois et combien d'écrivain l'enfant a écrit par jour et s'il y a eu des épisodes d'incontinence jour et nuit);
  • tests de laboratoire (tests sanguins et urinaires généraux, tests de sucre et d'urine pour le sang, tests sanguins hormonaux, tests biochimiques pour le sang et l'urine afin d'éliminer les maladies du rein);
  • Échographie des reins et de la vessie;
  • débitmétrie urinaire (étude de la vitesse du flux urinaire pendant toute la durée de la miction volontaire);
  • De plus, une radiographie de la colonne vertébrale, une urographie excrétrice, une cysto-métrographie vaginale et d'autres études peuvent être prescrits.

Traitement de l'énurésie

Dans le traitement de toutes les formes d'énurésie, des mesures non pharmacologiques sont de la plus haute importance: régime, régime alimentaire, entraînement de la vessie, motivation de l'enfant.

Mode et régime

Sept conseils pour les parents atteints d'énurésie chez un enfant:

  1. Créez l'atmosphère la plus détendue de la famille. L'atmosphère est particulièrement importante le soir: éliminer les querelles, punir l'enfant le soir, les jeux actifs, un ordinateur, regarder la télévision sont extrêmement indésirables.
  2. Ne jamais gronder ou punir un enfant pour avoir fait pipi sur un lit - cela ne résoudra pas le problème, mais ne réglera que les complexes pour l'enfant.
  3. Organisez correctement le lit: le lit de l'enfant doit être plat, assez raide. Si l'enfant dort sur la toile cirée, celle-ci doit être complètement recouverte d'un drap qui ne sera ni froissé ni déplacé lors des mouvements de sommeil. La pièce doit être chaude, sans courants d'air (seulement au coucher), mais pas trop étouffante pour ne pas vouloir boire pendant que vous vous endormez ou la nuit. Apprenez à l'enfant à dormir sur le dos. Pour éviter la miction involontaire avec une faible capacité fonctionnelle de la vessie, aide rouleau, planté sous les genoux, ou la fin du lit pied.
  4. Dormir devrait être fait en même temps.
  5. Le dîner et les boissons doivent être donnés au plus tard 3 heures avant le coucher. Cela exclut les produits ayant un effet diurétique (produits laitiers; thé fort, café, coca-cola et autres boissons contenant de la caféine; légumes et fruits juteux - melon d'eau, cantaloup, pommes, concombres, fraises). Pour le dîner, il est recommandé d'utiliser des œufs durs, des céréales friables, du ragoût de poisson ou de la viande, du thé faible avec une petite quantité de sucre. Immédiatement avant le coucher, un enfant peut recevoir une petite quantité de nourriture qui favorise la rétention d'eau (morceau de hareng salé, pain avec du sel, fromage, miel).
  6. Assurez-vous que l'enfant fait pipi au moins 3 fois au cours de l'heure qui précède.
  7. Laissez une source de lumière faible dans la chambre à coucher de l’enfant (veilleuse) afin qu’il ne craigne pas le noir et qu’il aille calmement à la casserole ou aux toilettes s’il se réveille avec le besoin urgent d’uriner.

Se réveiller ou ne pas se réveiller?

Que ce soit pour réveiller ou ne pas éveiller un petit enfant la nuit pour uriner, les avis des médecins sont divergents: certains pensent que l'éveil artificiel au débarcadère contribue au développement d'un réflexe stable suivi d'un réveil indépendant lorsque la vessie déborde, d'autres experts pensent que développer un réflexe similaire les enfants d'âge préscolaire ont du mal à se perdre. Mais si vous le réveillez, réveillez-vous 2 à 3 heures après le coucher et veillez à vous réveiller complètement, il irait à la casserole ou aux toilettes et y retournerait lui-même. Inutile de montrer de la pitié et de porter un enfant endormi dans les bras jusqu'aux toilettes et à l’arrière: cela ne contribue pas au développement d’un réflexe de réveil, les enfants ne réalisent pas ce qu’ils font et ne se rappellent généralement pas qu’ils ont été réveillés le matin. Mais si l’enfant s’est déjà mouillé, il doit absolument se réveiller, changer de vêtement sec (encore mieux s’il le change lui-même), refaire le lit: ces activités formeront le concept de l’enfant de sommeil confortable, comme un rêve dans un lit sec, et Gardez votre lit et vos vêtements au sec.

Il est recommandé de réveiller la nuit les enfants plus âgés (écoliers), selon un certain schéma («se réveiller à l’horaire»):

  • la première semaine de l'enfant est réveillé toutes les heures après s'être endormi;
  • dans les jours suivants, l'intervalle entre les réveils est augmenté progressivement (réveillé au bout de 2 heures, puis au bout de 3 heures, puis une seule fois la nuit).

Le traitement "réveil à l'heure prévue" dure un mois. Si, au bout d'un mois, l'effet n'est pas atteint (les épisodes d'énurésie sont répétés plus souvent que 1 à 2 fois par semaine), vous pouvez répéter le cours une fois ou passer à d'autres méthodes de traitement de l'énurésie. Il convient de garder à l’esprit que le «réveil programmé» perturbe le déroulement normal du sommeil nocturne de l’enfant, ce qui entraîne une surcharge du système nerveux. En conséquence, l'enfant au cours de la journée sera fatigué, lent, capricieux, il sera difficile d'absorber de nouvelles informations, car ses résultats scolaires pourraient décliner. Par conséquent, la méthode est souhaitable à utiliser pendant les vacances.

Entraînement de la vessie

La méthode ne donne un résultat positif que chez les enfants à faible capacité fonctionnelle de la vessie. L'essence de la méthode: dans l'après-midi, ils donnent à l'enfant à boire beaucoup de liquide et lui demandent de ne pas uriner le plus longtemps possible.

Thérapie de motivation

Dans la lutte contre l'énurésie, un effet positif positif donne le désir de l'enfant de réussir. Il est donc important que les parents encouragent l'enfant, le félicitent pour ses "nuits sèches" (sans le punir en cas d'incontinence), développent la responsabilité de son comportement (apprenez-lui à uriner avant de se coucher et à ne pas boire le soir).

Développement de réflexes conditionnés pour se réveiller avec une vessie pleine ("alarmes urinaires")

Il existe des méthodes non pharmacologiques de traitement de l'énurésie en développant des réflexes conditionnés chez l'enfant. Un dispositif d’alarme spécial (réveil de l’énurésie) est placé à côté du lit de l’enfant, qui réagit à un capteur d’humidité sensible à plusieurs gouttes d’urine. Le capteur dans le coussinet est placé dans le sous-vêtement de l’enfant (dans les alarmes modernes, des capteurs peuvent être fixés à l’extérieur du linge - là où la première goutte d’urine risque d’apparaître) - et au tout début de la miction involontaire, le capteur réagit, le dispositif émet un signal fort.

Au signal, l'enfant se réveille et va aux toilettes. Si l'enfant a moins de 10 ans, les parents doivent également se lever: ils l'aident à se changer et à se mettre au lit. Cette technique a été inventée en 1907 et est considérée comme efficace (donne un résultat positif chez plus de 70% des enfants atteints d'énurésie). Cependant, après son utilisation, des rechutes sont possibles. La méthode de signalisation peut être utilisée avec succès environ un mois plus tard, et deux semaines après la fin de l’énurésie, le capteur d’humidité est laissé dans les sous-vêtements du bébé. Si aucun réveil d'énurésie n'est utilisé dans les 2 mois, le traitement selon la méthode de «l'alarme urinaire» est arrêté.

Physiothérapie

Parallèlement à la pharmacothérapie, des traitements de kinésithérapie sont souvent prescrits: laser, acupuncture, électrophorèse, etc. Mais leur efficacité est plutôt faible et, en cas d’utilisation isolée (à l’exception d’autres méthodes), la physiothérapie ne donne généralement pas de résultats positifs.

Autres méthodes

Le traitement de l'énurésie est largement utilisé chez les enfants plus âgés (à partir de 10 ans environ) et la psychothérapie (y compris la thérapie familiale) et l'auto-formation donnent de bons résultats - on lui apprend à se mettre à l'écoute des nuits sèches et à se réveiller lorsque la vessie est pleine de phrases toutes les nuits comme "je veux dormir dans un lit sec. Je vais certainement me sentir si je veux aller aux toilettes et vais certainement me réveiller », etc.

Traitement médicamenteux de l'énurésie

Forme héréditaire

Pour le traitement de l'énurésie héréditaire, la desmopressine (minirine) est prescrite pour la nuit par des cures de 3 mois avec des pauses de 1 mois. Le médicament est un analogue synthétique de la vasopressine et conduit au soulagement de la nycturie, suivie de l’énurésie. Au cours de la période de traitement à la minérine, un régime de boisson strict est observé en même temps: le fluide est strictement limité le soir et la nuit (ils ne donnent à l'enfant qu'un verre pour se désaltérer).

Énurésie sur le fond du dysfonctionnement de la vessie neurogène

L'énurésie sur le fond d'une vessie hyperactive, qui se manifeste par la présence chez l'enfant d'un besoin "impératif" d'uriner, qu'il est incapable de maîtriser, est traitée par l'utilisation de plusieurs groupes de médicaments:

    M-holinoblokatory: le driptan et le spasmex sont utilisés le plus souvent. L'efficacité du Driptan est de 90%. Attribuez-le aux enfants de plus de 5 ans, la durée d'admission ne devrait pas être inférieure à un mois (des chercheurs européens recommandent des cours de traitement de 2 à 3 mois). En cas de récurrence de l'énurésie, des cours répétés sont prescrits. Spasmex nommé médicament "Spazmeks" aidera les adolescents

adolescents souffrant d'énurésie, cours de 1 à 3 mois. Lors de l’utilisation de Driptan, des effets indésirables peuvent apparaître, en particulier à doses élevées et prolongées: palpitations, assèchement de la bouche, sensation de brûlure et yeux secs, troubles de la vue, augmentation de la pression intraoculaire, constipation, douleurs abdominales, vertiges, troubles du sommeil, anxiété hallucinations. La survenue d'effets secondaires doit faire l'objet d'une surveillance stricte et, en cas d'apparition, le médicament doit généralement être arrêté. Spasmex produit rarement des effets secondaires similaires, car il ne surmonte pas les membranes biologiques et ne pénètre pas dans le système nerveux central. Les deux médicaments sont contre-indiqués si la présence d'urine résiduelle est détectée dans une échographie en quantité supérieure à 20 ml, car ils peuvent augmenter le spasme des sphincters urétraux. De plus, l'innocuité et l'efficacité d'un autre médicament du groupe M-holinoblokatorov, le détrusitol (toltérodine), ont récemment été prouvées chez l'enfant.

  • Les inhibiteurs adrénergiques alpha-1 - doxazosine (cardura) et alfuzosine (dalfaz) - détendent la vessie, augmentent son volume fonctionnel et améliorent la miction. Dalfaz est prescrit pour 3 mois de consommation quotidienne, avec un effet insuffisant, le traitement peut être prolongé à un an. Le médicament est contre-indiqué dans les maladies du coeur, l'hypotension orthostatique, les malformations congénitales de la vessie et les maladies graves du tractus gastro-intestinal et des reins.
  • Énurésie sur le fond des troubles névrotiques et de l'anxiété

    En cas d’énurésie, des tranquillisants (hydroxyzine, médazépam), du sydnocarbe, de l’amitriptyline, de l’imipramine peuvent être prescrits chez l’enfant atteint du syndrome de névrose et d’hyper-irritabilité. Les médicaments nootropes (glycine, phenibut, picamilon, piracétam) sont également largement utilisés. Les préparations de ces groupes visent à normaliser la profondeur du sommeil nocturne, à accélérer les processus de maturation du système nerveux de l’enfant, à éliminer les états d’anxiété, de dépression et de dépression.

    Conclusion

    Si un enfant de plus de 5 ans urine régulièrement ou constamment au lit, les parents doivent commencer à prendre des mesures non médicamenteuses pour lutter contre l'énurésie, tout en consultant un médecin pour éliminer les causes organiques de l'incontinence et de l'énurésie polysymptomatique. En outre, la lutte contre l'énurésie est également nécessaire pour les enfants de moins de 5 ans s'ils comprennent que l'énurésie nocturne est une mauvaise chose, en souffrent et veulent l'éviter. Et bien que dans de nombreux cas, les bébés «grandissent» dans l’énurésie - les épisodes d’énurésie nocturne diminuent progressivement avec l’âge de l’enfant, puis il est nécessaire de poursuivre le traitement. À mesure que les enfants grandissent, ils commencent à ressentir une gêne psychologique et souffrent condition

    Quel médecin contacter

    En cas d'énurésie nocturne, consultez un pédiatre. En l'absence d'effet du traitement, un examen par un neurologue, un néphrologue, un urologue, un endocrinologue, un psychiatre et un psychothérapeute, ainsi qu'un physiothérapeute est nécessaire.

    L'énurésie chez les enfants - causes et traitement

    L'incontinence urinaire ou l'énurésie chez les enfants - dont les causes et le traitement dépendent de la nature congénitale ou acquise de la pathologie - n'est pas considérée comme une maladie s'il s'agit d'un petit enfant. Cependant, quand il s'agit d'écoliers ou même d'adolescents, ou de mictions involontaires de jour et fréquentes, il est temps de réfléchir aux facteurs à l'origine du développement d'un tel problème et à la façon de le résoudre.

    Qu'est-ce que l'énurésie chez les enfants

    Le nom de la pathologie vient du grec "enurio", traduit par "uriner". L'énurésie en médecine officielle implique la pathologie du système génito-urinaire, ce qui conduit à une rupture de l'acte de miction. Les experts estiment que de telles situations sont normales jusqu’à l’âge de 5 ans, de sorte qu’ils observent sans crainte l’apparition de mictions involontaires chez les enfants, en particulier la nuit. L'énurésie est plus courante chez les garçons que chez les filles. Pour la maladie, il n'est pas envisagé, mais:

    • La miction avec trouble urinaire relatif ne peut concerner que les enfants plus jeunes (âge préscolaire) - plus tard, elle est un symptôme du système urinaire;
    • Les cas fréquents d'incontinence urinaire peuvent provoquer des traumatismes psychologiques chez un bébé;
    • S'il y a une énurésie prolongée chez les enfants, il est temps de discuter des causes et du traitement avec votre médecin, car la situation peut être compliquée par des infections des voies urinaires.

    Les symptômes

    Les manifestations de l'énurésie sont déjà enracinées dans la définition de cette maladie - elle se caractérise par des actes de miction involontaires, principalement nocturnes. Dans ce cas, l'enfant ne se réveille pas, les parents découvrent souvent ce qui s'est passé le matin. Cependant, pendant la journée, il est également possible de perdre le contrôle de l’envie de vider la vessie, symptôme de maladies du système urinaire ou associée à des pathologies congénitales des reins.

    Raisons

    Si nous ne considérons que les enfants de moins de 5 ans, ils parlent de pathologie organique, dont la raison réside dans la formation incomplète du réflexe urétral. Dans de rares cas, la limite d'âge de l'incontinence naturelle atteint 8,5 ans, mais il ne s'agit que d'une énurésie nocturne au cours de laquelle les enfants ne se réveillent pas. Si l'incontinence survient chez un enfant de plus de 8 ans ou à n'importe quel moment de la journée, les raisons peuvent en être les suivantes:

    • troubles neuropsychiatriques et retards dans le développement du système nerveux;
    • chocs émotionnels: il s’agit d’une énurésie acquise chez l’enfant - les causes en sont névrotiques et le traitement peut être non médicamenteux;
    • génétique - la pathologie peut être transmise avec une probabilité de 77% par les deux parents;
    • malformations rénales;
    • troubles urologiques de nature traumatique (principalement attribués aux causes de l'énurésie chez les garçons);
    • processus infectieux et inflammatoires affectant la vessie (la cause la plus évidente est la cystite);
    • échec de l'hormone vasopressine, régulant le volume de l'urine.

    Énurésie chez les adolescents la nuit

    Chez les enfants de plus de 12 ans, les processus de miction doivent être établis. Selon les statistiques médicales, l'énurésie à cet âge ne se rencontre que chez 2% des adolescents et plus près de 16 à 18 ans, seul un centième enfant en souffre si seuls les cas d'énurésie nocturne sont affectés. Aux causes de l'énurésie chez les adolescents, en plus des points mentionnés ci-dessus, les médecins ajoutent:

    • les effets secondaires liés à la prise de médicaments du groupe du valproate et de la thioridazine;
    • maladies endocriniennes;
    • une conséquence de l'obstruction des voies respiratoires supérieures.

    Classification

    En médecine, il existe deux approches pour séparer les différentes formes d'énurésie: elle peut être divisée en groupes en fonction du début des violations ou en fonction du type de facteurs affectant l'enfant (fonctionnel / organique). Cette dernière classification n'étant pas utilisée par les pédiatres modernes, il est donc logique de ne considérer que la division en troubles congénitaux et acquis:

    • Par énurésie primaire, on entend des épisodes d'incontinence urinaire nocturnes au cours desquels le bébé ne se réveille pas. Un point important: il ne maîtrise pas l'envie d'uriner dès la naissance.
    • Sous l'énurésie secondaire, les experts comprennent la miction involontaire à tout moment de la journée, ce qui se développe avec des maladies du système urogénital, des pathologies congénitales du système nerveux, etc. L'enfant contrôle la miction pendant six mois ou plus, après quoi il y a violation du processus.

    Diagnostics

    Le pédiatre peut poser un diagnostic d'énurésie au moyen de la collecte de données sur l'anamnèse, étant donné le lien possible avec un facteur héréditaire en cas d'incontinence, le spécialiste interroge les parents de l'enfant. Pour bien comprendre les causes de la maladie, le médecin doit connaître la fréquence et la durée de l'incontinence, la nature de la miction (existe-t-il un inconfort, quelle est la force du jet, etc.). Si vous soupçonnez une maladie urologique, une pathologie des voies urinaires, vous aurez besoin d'une échographie des reins et de la vessie. En outre peut être affecté:

    • étude en laboratoire de l'urine primaire;
    • la cystoscopie;
    • examen complexe défectif (avec maladie neurologique);
    • Radiographie de la colonne vertébrale sur 2 projections.

    Traitement de l'énurésie chez les enfants

    Le point principal souligné par les pédiatres - les bébés souffrant d’énurésie, ne peut pas être grondé à chaque réveil humide. Cela est particulièrement vrai pour les cas d'incontinence à l'effort et les problèmes de développement du système nerveux, car la situation ne fera qu'empirer. Comprendre comment guérir l'énurésie chez un enfant, vous n'avez besoin que d'un pédiatre et uniquement dans le cas d'incontinence urinaire constante. Pour le traitement de l'énurésie, les médecins prescrivent:

    • physiothérapie;
    • consulter un psychologue pour enfants (avec énurésie névrotique);
    • correction de puissance;
    • traitement médicamenteux (parmi les causes de l'énurésie sont des maladies infectieuses et inflammatoires, des troubles du système nerveux central, des troubles hormonaux).

    Correction de style de vie

    Il est possible de se débarrasser de la miction involontaire en réduisant la charge sur la vessie, pour laquelle la quantité d’eau contenue dans le régime alimentaire du bébé est réduite. Dans le même temps, les médecins conseillent d'inculquer à l'enfant l'habitude d'aller aux toilettes avant d'aller se coucher et d'observer quelques règles supplémentaires concernant la routine quotidienne et la nutrition:

    • Réveillez le bébé (s'il ne souffre pas de troubles du réveil) 2-3 heures après s'être endormi pour l'emmener au pot.
    • Ne donnez pas à votre bébé des liquides 2 heures avant le coucher, en particulier des boissons diurétiques.
    • Essayez de préparer le dîner une heure avant le coucher.
    • N'incluez pas les fruits, le kéfir et les sources de caféine.

    Pilules

    Si une maladie rénale ou une infection des voies urinaires est observée, le pédiatre doit prescrire des médicaments antibactériens. Indépendamment, ils ne peuvent pas être sélectionnés. Les médicaments sont également recommandés pour les problèmes de vasopressine et du système nerveux. La plupart du temps, le traitement de l'énurésie chez les garçons et les filles est réalisé à l'aide de tels médicaments:

    • Adiuretin-SD. Gouttes nasales (septum) au coucher, dosage - 2 gouttes par jour pour les enfants d’âge préscolaire et 3 gouttes pour les plus de 7 ans. Le traitement dure une semaine.
    • Driptan Pour le traitement des enfants à partir de 5 ans, 1 comprimé 3 fois / jour, le dernier avant le coucher. Le médicament est prescrit pour des problèmes de vessie.

    Exercices spéciaux

    Si le médecin n’a pas diagnostiqué de maladies infectieuses ou de troubles pathologiques du développement, ne vous précipitez pas pour rechercher un traitement curatif de l’énurésie chez les enfants - essayez de renforcer les muscles de la vessie, développez les capacités de contrôle de la miction. Ces cours sont organisés avec des enfants âgés de 4 à 5 ans et suggèrent des exercices physiques simples:

    • Dès que le bébé veut aller aux toilettes, vous devez lui faire subir 2-3 minutes "à la limite".
    • Pendant la miction, demandez à l'enfant de tenir le jet pendant 30 à 60 secondes.
    • Après une visite aux toilettes, retournez le bébé dans un délai de 3 à 5 minutes et demandez-lui d'essayer de faire sortir les restes.

    Massages

    Ceux qui demandent comment traiter l'énurésie chez les enfants sans pilule, les experts conseillent de maîtriser un simple massage à domicile. Chacune des étapes ne doit pas dépasser 2 minutes, le rythme sera d'abord rapide, puis réduit. Schéma général:

    1. Poussez doucement la pointe 3 doigts sous le nombril, effectuez des mouvements circulaires.
    2. Un mouvement similaire devrait être effectué sur le bord supérieur de l'os pubien.
    3. Terminez le massage en faisant rouler la balle avec des pointes sur les traces du bébé.

    Physiothérapie

    Pour une élimination réussie de l'énurésie, en particulier des causes neurologiques, les médecins conseillent d'associer traitements médicamenteux et non médicamenteux. Ces derniers ont un effet de soutien, isolément, presque sans signification. Ceux-ci incluent quelques options pour la physiothérapie:

    • L'acupuncture est un effet sur des points spécifiques qui aide à éliminer les causes de pathologie.
    • Irradiation UV sur la région fessière, bas du dos.
    • Électrophorèse avec une solution de prozerine et de galantamine sur la vessie.

    Traitement chirurgical

    Si même après plusieurs traitements à long terme, il n’ya pas d’effet positif de nature médicale et que la cause principale de l’énurésie est une pathologie congénitale, qui est une anomalie des voies urinaires, le médecin prescrit une intervention chirurgicale. Cela peut ressembler à l'introduction d'un ballon dans la résection de l'urètre ou du canal. La période de rééducation après une telle opération est courte.

    Remèdes populaires contre l'incontinence urinaire chez les enfants

    Parmi les méthodes non traditionnelles de traitement de l'énurésie, l'utilisation de la décoction d'herbes médicinales à effet sédatif est bien recommandée, mais cela n'a de sens que pour les troubles du sommeil et les causes neuropsychiatriques de l'incontinence urinaire. De tels moyens seront utiles:

    • Un mélange d'hypericum et de millefeuille (1: 1) dans un volume de 1 cuillère à soupe. l versé un verre d'eau bouillante, infusé pendant une demi-heure. Buvez 100 ml le matin et l'après-midi en semaine.
    • Collection de motherwort, valériane et menthe (1: 1: 1) dans la quantité de 1 cuillère à soupe. l faire bouillir dans 300 ml d'eau, divisée en 3 parties, boire par jour. La durée du traitement est de 2 semaines.

    Pronostic et prévention

    Avec le passage du traitement complet (en particulier non médicamenteux), le pronostic du traitement de l'énurésie est extrêmement positif. Cependant, les pathologies congénitales de l'appareil urinaire s'imposent et, le cas échéant, de rares cas d'incontinence urinaire peuvent se manifester même chez l'adulte. Après le traitement, vous devez suivre quelques règles:

    • Ne portez pas de couches pour bébés - elles ne font que contribuer au développement de la maladie.
    • Traiter en temps opportun les infections du système urinaire.
    • Surveillez la quantité de liquide que votre bébé consomme.

    Énurésie chez les enfants

    L'énurésie chez les enfants est une violation de la vidange contrôlée de la vessie, accompagnée d'une miction involontaire pendant le sommeil. L'énurésie chez les enfants se manifeste par des fuites d'urine pendant le sommeil, qui peuvent survenir périodiquement ou se répéter plusieurs fois pendant la nuit. Le diagnostic de l'énurésie chez les enfants nécessite d'établir les causes de la violation et consiste notamment à tenir un journal de miction, à des analyses de sang et d'urine en laboratoire, à une échographie de la vessie, à des études urodynamiques, à un examen neurologique, etc. Dans le traitement combiné de l'énurésie chez l'enfant, une psychothérapie, un traitement physiothérapeutique et un traitement médicamenteux sont utilisés.

    Énurésie chez les enfants

    L'énurésie chez les enfants est un type d'incontinence urinaire chez l'enfant, accompagnée d'épisodes répétés de miction involontaire, qui surviennent généralement pendant le sommeil. Le problème de l'énurésie chez les enfants nécessite une approche intégrative; sa solution devrait être réalisée avec la participation de spécialistes des domaines de la pédiatrie, de l'urologie et de la néphrologie pédiatriques, de la neurologie pédiatrique, de la psychologie pédiatrique, etc. La prévalence de l'énurésie chez les enfants varie de 4 à 20%: on observe une miction involontaire chez 18 à 20% des enfants de 5 ans; 12-14% - 7 ans et environ 4% - adolescents 12-14 ans. Statistiquement, l'énurésie survient plus souvent (environ 2 fois) chez les garçons.

    Classification de l'énurésie chez les enfants

    Du point de vue de l'évolution la plus importante est l'allocation de l'énurésie primaire et secondaire chez les enfants. L'énurésie primaire est caractérisée par des manifestations cliniques constantes et par l'absence de longues périodes «sèches». Par énurésie secondaire chez l’enfant, on entend une affection dans laquelle l’incontinence urinaire a été absente pendant au moins 6 mois, puis a réapparu. Dans 75 à 80% des cas, on diagnostique chez les enfants une énurésie primaire.

    En outre, il existe des variantes monosymptomatiques (non compliquées) et polysymptomatiques (compliquées) de l'énurésie chez les enfants. Dans le premier cas, nous parlons de fuites d'urine, la seule manifestation de l'énurésie; dans le second cas, l'incontinence urinaire est associée à des pulsions impératives, des mictions fréquentes, etc. La variante polysymptomatique apparaît chez 15% des enfants atteints d'énurésie.

    Selon le mode de troubles de la miction, l'énurésie chez l'enfant est divisée en jour, nuit et mixte. Chez 80 à 85% des enfants, les mictions urinaires se produisent pendant la nuit, raison pour laquelle le terme "invuresis" désigne généralement l'énurésie nocturne. Selon l'étiologie, une forme d'énurésie simple, névrotique, endocrinopathique, épileptique, semblable à une névrose, est isolée chez les enfants.

    Causes de l'énurésie chez les enfants

    L'énurésie simple chez les enfants est le plus souvent associée à des fardeaux héréditaires. Si les enfants dont les parents ne souffrent pas d'incontinence, le risque d'énurésie est de 15%, alors chez un enfant dont les parents (un ou les deux) ont souffert d'énurésie dans leur enfance, cette probabilité est respectivement de 44% et 77%. Cette forme d'incontinence se développe sans maladies neurologiques ou urologiques concomitantes.

    L'énurésie chez les enfants peut accompagner la clinique de diverses maladies des systèmes nerveux, endocrinien et urinaire, des troubles mentaux, etc. Ainsi, la forme névrotique de l'énurésie chez l'enfant se développe en réaction à des circonstances traumatiques aiguës ou graves. L'énurésie endocrinopathique survient dans le contexte de maladies endocriniennes concomitantes - diabète, obésité, etc. forme épileptique est noté chez les enfants atteints d'épilepsie. Le développement d'une énurésie ressemblant à une névrose chez les enfants est associé à une lésion organique du système nerveux central due à la toxicose de la grossesse, à une maladie hémolytique fœtale, à une hypoxie intra-utérine, à des lésions à la naissance, à des infections (méningite, encéphalite, grippe, etc.), à une intoxication, à un TBI.

    De plus, l'énurésie est fréquente chez les enfants ayant des antécédents d'infection des voies urinaires (cystite), malformations congénitales de la région urogénitale (de épispadias, hypospadias, ectopie de la vessie ou la bouche de l'uretère), l'obstruction des voies urinaires (sténose de l'urètre ou de l'uretère, hydronéphrose), de la vessie neurogène vessie, helminthiases, développement anormal de la colonne vertébrale et de la colonne vertébrale. Dans une clinique de maladies psychiatriques, l'énurésie peut accompagner l'évolution de l'oligophrénie et de la schizophrénie.

    Lorsqu'on examine la pathogenèse de l'énurésie monosymptomatique chez les enfants, la plupart des auteurs ont tendance à croire que le fondement de la violation est le retard dans le développement opportun du contrôle des mictions réflexes. On pense que ce contrôle se forme normalement entre 3 et 4 ans. Lorsque l'enfant augmente le volume de la vessie, la miction diminue jusqu'à 7-9 par jour. Les enfants peuvent commencer ou restreindre consciemment la miction, ressentir le besoin d'observer des règles d'hygiène, se réveiller pendant le remplissage. vessie, etc. Cependant, lorsque la maturation fonctionnelle du système nerveux central est retardée, la formation du contrôle conscient de la miction est retardée, ce qui conduit au développement de l'énurésie chez les enfants. La disparition spontanée de l'énurésie chez les enfants indique l'achèvement de la formation des processus de contrôle de la miction. À l'appui de cette hypothèse, elle est mise en évidence par le fait que l'énurésie chez l'enfant est souvent accompagnée d'autres manifestations de retard de développement de l'enfant: altération du contrôle volontaire de la défécation, retard de la motricité et du développement de la parole.

    En outre, les chercheurs ont noté que, chez les enfants atteints d'énurésie, la régulation hormonale du métabolisme de l'eau était souvent altérée, à savoir le rythme quotidien normal de la sécrétion d'hormone antidiurétique (vasopressine). Cela conduit à la formation d'une quantité suffisamment importante d'urine la nuit, ce qui, en l'absence de contrôle de la miction, s'accompagne d'un écoulement involontaire d'urine.

    Symptômes de l'énurésie chez les enfants

    Le symptôme principal de l'énurésie chez les enfants est la miction involontaire pendant le sommeil, moins souvent - la veille. Les épisodes de miction involontaire peuvent survenir rarement, mais de manière constante (plusieurs fois par mois ou par semaine) ou se répéter plusieurs fois pendant la nuit. L'incontinence survient généralement dans la première moitié de la nuit, durant la phase de sommeil profond. Les enfants trempés ne se réveillent généralement pas.

    En cas d'énurésie compliquée chez les enfants, en plus de l'énurésie nocturne ou de l'incontinence diurne, il peut y avoir des mictions fréquentes ou rares, une urgence ou l'absence du besoin d'uriner, un faible écoulement urinaire, etc.

    Pour certains enfants souffrant d'énurésie, de constipation ou d'encoprésie, une instabilité émotionnelle, une anxiété et une vulnérabilité accrues, l'isolement, la timidité, divers troubles du sommeil (sommeil long, sommeil agité superficiel ou excessivement profond, trouble de l'éveil) sont caractéristiques. L'énurésie ressemblant à une névrose chez les enfants est souvent associée au bégaiement, aux tics, au TDAH et aux peurs.

    Diagnostic de l'énurésie chez l'enfant

    Puisque l'énurésie chez les enfants n'est pas seulement un problème urologique, divers spécialistes peuvent participer au diagnostic d'un trouble: pédiatre, neurologue pédiatrique, endocrinologue pédiatre, pédopsychiatre, etc. Cependant, le rôle principal dans les premières étapes appartient sans aucun doute à l'urologue pédiatrique.

    L'examen physique de l'enfant implique la palpation de l'abdomen, l'examen des organes génitaux externes, du périnée et de la région lombo-sacrée, ainsi que des complications périnatales et familiales, des antécédents d'énurésie chez l'enfant, des facteurs provoquants, etc. anomalies du développement. Les parents d'enfants souffrant d'énurésie sont encouragés à tenir un journal dans lequel il est nécessaire de noter le nombre de mictions et d'épisodes d'incontinence urinaire chez un enfant pendant une journée, l'heure de la miction involontaire et de troubles concomitants.

    Pour exclure l'infection urinaire, une analyse générale de l'urine et du sang, des analyses biochimiques du sang et de l'urine, ainsi qu'un examen bactériologique de l'urine pour détecter la flore sont réalisés. Afin d'identifier les modifications anatomiques dans les voies urinaires, une échographie des reins et de la vessie est effectuée. À l'aide d'études urodynamiques (débitmètre urinaire, électromyographie, cystométrie, sphinctérométrie, profilométrie), une obstruction infravésicale et une instabilité de la fonction du détrusor sont détectées.

    Toute la gamme de recherches de diagnostic vous permet d'exclure ou de confirmer la présence d'anomalies des voies urinaires et de la moelle épinière, d'infections des voies urinaires, d'endocrinopathies, de maladies du système nerveux central chez les enfants atteints d'énurésie.

    Traitement de l'énurésie chez les enfants

    En cas d'énurésie compliquée chez les enfants, la correction de la pathologie organique du système urogénital ou nerveux est d'abord nécessaire. Le complexe de mesures thérapeutiques pour l'énurésie simple chez les enfants comprend la thérapie comportementale et médicamenteuse, la physiothérapie et la psychothérapie.

    La thérapie comportementale est définie comme la génération d'un contrôle urinaire. À cette fin, limitez la consommation de liquide le soir, réglez le régime alimentaire, enseignez à l'enfant à vider sa vessie avant le coucher, etc. Dans la première moitié de la nuit, il est recommandé de planter l'enfant sur le pot; Afin de produire un réflexe de réveil, des détecteurs spéciaux («réveils urinaires») peuvent être utilisés pour signaler l’apparition des premières gouttes d’urine pendant le sommeil et faire réveiller l’enfant.

    La psychothérapie, en tant que méthode de traitement de l'énurésie, est prescrite chez les enfants de plus de 10 ans et est menée par des psychothérapeutes qualifiés et des psychologues pour enfants. Pour les plus jeunes enfants peuvent être utilisés formation autogène, psychothérapie motivationnelle (encouragement pour chaque nuit "sèche"). Parmi les méthodes de physiothérapie pour l'énurésie chez les enfants, la thérapie magnétique, la thérapie au laser, l'électrophorèse, l'inductothermie, la stimulation électrique, la galvanisation, les procédures thermiques, l'acupuncture, la thérapie physique, ont fait leurs preuves.

    Le choix de la pharmacothérapie dépend de la forme d'énurésie chez l'enfant. Une efficacité élevée montre la prescription d'anticholinergiques (oxybutynine), d'antidépresseurs tricycliques (imipramine) et d'analogues d'hormone antidiurétique (desmopressine). Ces fonds augmentent la capacité fonctionnelle de la vessie, réduisent la quantité d'urine nocturne, réduisent l'activité de la vessie la nuit.

    Pronostic et prévention de l'énurésie chez l'enfant

    L'énurésie est une maladie relativement bénigne: chaque année, 15% des enfants ont une rémission spontanée et, à l'âge de 15 à 18 ans, seulement 1 à 2% des personnes développent une énurésie. Dans d'autres cas, grâce à la thérapie, il est possible d'arrêter l'énurésie chez 9 enfants sur 10. On devrait parler de guérison complète s'il n'y a pas d'épisode d'incontinence dans les 2 ans.

    La prévention de l'énurésie chez les enfants consiste à éliminer les causes de l'incontinence urinaire le plus tôt possible; créer un environnement émotionnel favorable entourant l'enfant; formation en temps opportun de l'enfant au pot et refus (au plus tard 2 ans) d'utiliser des couches jetables. Le traitement de l'énurésie chez les enfants nécessite de la persévérance et de la patience de la part des médecins, des parents et des enseignants, ainsi que d'une attitude amicale et exigeante à l'égard de l'enfant. Le manque d'attention portée au problème de l'énurésie chez les enfants est lourd de conséquences pour le développement de leurs futures stratifications mentales secondaires et d'un complexe d'infériorité.

    Graines d'aneth: propriétés médicinales et contre-indications

    Pourquoi la douleur et les brûlures surviennent-elles lorsque les hommes urinent?