Causes et effets de l'hypospadias chez les garçons nouveau-nés

Dans les cas d'hypospadias, l'orifice urinaire du garçon présente un décalage qui devrait normalement être situé sur la tête du pénis et, en cas de pathologie, plus près du milieu ou près du scrotum.

Ce phénomène est considéré comme très commun, mais également très dangereux. La maladie nécessite un traitement spécial, la principale méthode de traitement est la chirurgie.

La maladie peut également affecter sérieusement la qualité de la vie intime d'un homme, sa capacité à concevoir.

Quelles sont les raisons du développement de la gynécomastie chez les garçons adolescents? Renseignez-vous sur notre article.

Informations générales

Hypospadias chez les garçons - photo:

L'hypospadias est une maladie congénitale. Manifesté sous la forme d'un emplacement atypique de l'ouverture urinaire, lorsque l'ouverture de l'urètre est située dans le tronc du pénis, ou plus près du scrotum.

Cette pathologie ne se présente pas comme une déviation indépendante, souvent accompagnée d'autres anomalies des organes génitaux (courbure du pénis, déformation du prépuce, présence de maladies du système génito-urinaire).

Causes de développement

Le nombre de facteurs négatifs provoquant le développement d'anomalies, il est habituel d'attribuer:

  1. Prédisposition génétique, transmise de génération en génération à travers la lignée masculine.
  2. Anomalies hormonales dans le corps de la future mère, lorsque le contenu en hormone œstrogène est excessif. Cette situation se présente dans les cas où il existait une FIV (insémination artificielle), un traitement hormonal aux premiers stades de portage d'un enfant et des contraceptifs hormonaux peu de temps avant la conception.
  3. Habitudes néfastes d'une femme enceinte (tabagisme, consommation d'alcool, aliments génétiquement modifiés).
  4. Situation écologique défavorable dans la région de résidence de la future mère.
  5. Infection intra-utérine du fœtus à travers le placenta.
  6. Grossesse multiple.
  7. Mutations génétiques en période de développement fœtal.

Ces raisons affectent particulièrement fortement la formation du système urogénital du fœtus au cours du premier trimestre de la grossesse (semaines 8 à 12), lorsque sa formation se produit.

Types et formes de la maladie

En fonction du degré de développement du canal urinaire et du lieu de sa localisation, on distingue les formes de pathologie suivantes:

  1. Capiter. Il est considéré comme la forme la plus commune de la maladie dans laquelle le trou est situé à la tête du pénis, mais est situé juste en dessous du site de localisation normal. Dans ce cas, le pénis n'est pas tordu, aucune autre anomalie liée, en règle générale, n'est détectée.
  2. Coronaire. L'ouverture est située dans la région du sulcus coronaire. Cette anomalie contribue au développement de troubles de la miction.
  3. Tige Le trou est sur le tronc du pénis. Dans le même temps, on observe un rétrécissement de la lumière de l'orifice urinaire, une perturbation significative du processus de miction, lorsqu'il n'est plus possible de vider la vessie en position debout.
  4. Scrotal Le trou est situé dans le scrotum. Le pénis est tordu, a une petite taille. Le processus de la miction est possible uniquement en position assise.
  5. Périnéale. L'ouverture externe de l'urètre est considérablement élargie, le pénis est courbé, a une petite taille.
  6. Chord. Le canal urinaire est déformé, raccourci. Son trou est à la place standard, mais le pénis est déformé.

Comment traiter une balanoposthite aiguë chez un enfant à la maison? Lire à ce sujet ici.

Symptômes et signes

La maladie a un tableau clinique caractéristique, en présence duquel il est possible de reconnaître cette pathologie. Selon la forme de la maladie, des signes tels que:

  • mauvais emplacement de l'ouverture de l'urètre;
  • forme irrégulière de ce trou (son rétrécissement ou au contraire son expansion);
  • déformation du pénis;
  • petite taille du pénis.

Complications et conséquences

Outre les problèmes psychologiques survenant au cours de l’hypospadias, il est également possible de développer des complications physiologiques qui altèrent considérablement la qualité de vie du patient. Parmi eux:

  • rétrécissement de la lumière de l'urètre;
  • violation du processus de la miction, lorsque l'urine est retenue dans la région des reins, ce qui peut conduire au développement de processus inflammatoires;
  • l'incapacité de concevoir un enfant;
  • inflammation de la peau, située près du trou, formation de suppuration dans la peau affectée;
  • l'apparition de fistules dans la zone touchée;
  • violation de la fonction sexuelle, le développement de la dépression sévère sur ce fond.

Des recommandations pour le traitement de la varicocèle chez les garçons sont disponibles sur notre site Web.

Diagnostics

Pour poser un diagnostic et identifier la forme de la pathologie, le médecin procède à un examen visuel de l'enfant, évalue l'emplacement de l'ouverture de l'urètre, la nature du jet lors de la miction.

De plus, vous aurez peut-être besoin d'un certain nombre d'études supplémentaires pour construire une image plus claire de la pathologie:

  1. Échographie du système génito-urinaire pour évaluer leur état.
  2. Cysto-uréthrographie pour identifier les malformations du canal urinaire, de la vessie.
  3. Des études génétiques pour identifier les anomalies à ce niveau.
au contenu ↑

Principes de traitement

La chirurgie est la principale méthode de correction des défauts.

L'opération, le plus souvent, est réalisée à un âge précoce, lorsque l'enfant atteint l'âge de 2 ans. Dans ce cas, les chances d'un résultat positif augmentent.

Une intervention chirurgicale est nécessaire pour:

  • restaurer la miction;
  • prévenir les violations de la structure et de la fonctionnalité des organes du système génito-urinaire;
  • sauver la fonction intime à l'avenir;
  • pour éliminer le défaut esthétique, prévenir le développement de problèmes psychologiques connexes.
au contenu ↑

Chirurgie et soins postopératoires

L'intervention chirurgicale peut comprendre une seule opération ou être réalisée en 2 étapes.

Pendant l'opération, le médecin corrige la forme du pénis s'il est déformé, corrige la forme et la taille du canal urinaire, déplace l'ouverture de l'urètre vers l'endroit physiologiquement correct, coupe le prépuce si sa croissance pathologique a lieu.

La procédure dure 2-3 heures, est réalisée sous anesthésie générale, dans la plupart des cas, elle est bien tolérée par l'enfant.

Cependant, l'enfant a encore besoin d'une longue période de rétablissement et de soins particuliers tout au long de sa vie.

Comme, au début, le processus de miction peut provoquer une douleur importante chez le bébé, un cathéter spécial est inséré dans l'ouverture de l'urètre, à travers lequel l'urine s'écoule.

En outre, une antibiothérapie est montrée au petit patient pour prévenir le développement de maladies infectieuses. Vous aurez peut-être besoin d'analgésiques.

La limitation maximale de la mobilité est recommandée, dans la première fois après que l'opération est nécessaire. La durée de la période de récupération dépend non seulement de la forme de la maladie, mais également de l'âge de l'enfant. On sait que plus le patient est jeune, plus il est facile pour le patient de subir une intervention chirurgicale.

Pronostic et prévention

Dans la plupart des cas, une chirurgie opportune peut donner de bons résultats. Dans 75 à 95% des cas, la fonction urogénitale et la structure du pénis sont normalisées.

Si la pathologie est scrotale ou périnéale, certaines complications peuvent survenir (fistule dans l'urètre, perte de sensibilité de la tête du pénis).

Des mesures préventives pour prévenir la formation de pathologies chez un bébé devraient être prises même avant la conception et au tout début de la grossesse.

En particulier, il faut:

  1. Planifiez le début de la grossesse pour exclure à l'avance l'impact des facteurs négatifs.
  2. Dans la période post-conception, la future mère doit observer le mode de vie correct, bien manger, abandonner ses mauvaises habitudes.
  3. Afin de détecter rapidement d'éventuelles pathologies, il est recommandé à la femme enceinte de s'inscrire au plus tôt à la clinique prénatale, d'assister aux examens de routine du médecin qui observe la grossesse, afin de suivre toutes ses recommandations.
  4. Refuser de prendre des médicaments pouvant nuire au fœtus, sauf dans les cas où leur utilisation est vraiment nécessaire.

L'hypospadias est une maladie dangereuse qui non seulement engendre un inconfort esthétique et psychologique, mais qui peut également affecter négativement l'état et les fonctions du système génito-urinaire à l'avenir, et même conduire à la stérilité.

Par conséquent, la pathologie doit être traitée. Le traitement principal est la chirurgie, indiquée même chez les jeunes enfants.

Dois-je subir une intervention chirurgicale pour retirer le testicule d'hydropisie chez un enfant? Découvrez la réponse maintenant.

À propos des causes et des méthodes d’élimination de l’hypospadias chez les garçons dans cette vidéo:

Nous vous demandons de ne pas vous soigner vous-même. Inscrivez-vous avec un médecin!

Hypospadias de la capitale: causes et traitement

Tout sur la forme de la maladie et les méthodes de traitement

Parmi toutes les pathologies possibles du développement des organes génitaux chez les enfants, l'hypospadias est considéré comme la plus courante, en particulier chez les nouveau-nés de sexe masculin. Dans ce cas, sur 200 à 300 enfants, il y en a 1 à 2 avec un tel diagnostic. L'hypospadias est un développement anormal de l'urètre, de sorte que l'ouverture de l'urètre ne se trouve pas à l'endroit où sont prévues la nature et l'anatomie de la structure du corps humain.

Les hypospadias diffèrent sous plusieurs formes en fonction de l’emplacement du canal urétral, la forme capitulaire représente 70% des cas chez les enfants présentant un tel diagnostic. Afin de rendre un tel verdict, une inspection visuelle est suffisante et un diagnostic supplémentaire du patient est effectué afin d'établir les causes de l'anomalie, sa forme et son degré de développement, ainsi que la présence de déviations et de maladies concomitantes.

Description du capitate

Hypospadias capitate détecté en temps opportun permet aux professionnels de commencer le traitement au bon moment, ainsi que de déterminer toutes les conditions préalables au développement du problème. Cette anomalie de développement se situe dans la période embryonnaire au cours du premier trimestre de la grossesse. Le capitat chez le nouveau-né se manifeste sous la forme de l'emplacement de la sortie urétrale, non pas au centre de la tête, comme il se doit, mais avec un déplacement dans différentes directions.

IMPORTANT À SAVOIR! Le vrai moyen d'augmenter le membre de 7 centimètres! En savoir plus >>>

Les symptômes de la capitate chez les enfants sont les suivants:

  • à l'endroit où l'ouverture de l'urètre est située chez une personne en bonne santé, une fine plaque de cuir se présente sous la forme d'un approfondissement de la forme longitudinale jusqu'au sillon coronoïde de la tête du pénis;
  • la sortie urétrale est déplacée d'une certaine distance du centre de la tête;
  • en plus de la pathologie de l'urètre, on observe un rétrécissement de l'urètre, qui se manifeste par la miction avec un faible et mince courant.

En plus des manifestations externes, la pathologie peut affecter négativement les fonctions sexuelles à l'avenir. Il est donc très important de commencer le traitement rapidement. Dans ce cas, les médecins utilisent le plus souvent une intervention chirurgicale pour corriger la localisation de l'urètre, ainsi que sa taille et sa forme.

La pathologie du développement de l'urètre (hypospadias) est observée dans de rares cas chez la fille. En outre, les formes d'hypospadias les plus graves peuvent induire les médecins en erreur dans la détermination du sexe de l'enfant, car cela déforme considérablement les organes génitaux.

Vous pouvez en apprendre davantage sur les autres formes d'hypospadias à partir de matériaux individuels:

Raisons

Toute maladie, anomalie du développement ou processus pathologique nécessite une étude minutieuse de la part de spécialistes, ainsi que la définition des maladies et des causes de développement associées. Si vous connaissez exactement les raisons du développement de l'hypospadias, les médecins seront en mesure de décider si l'enfant a besoin d'une intervention chirurgicale pour corriger la situation ou d'une méthode de traitement plutôt conservateur. Mais le plus souvent, l'hypospadias est traité chirurgicalement.

Les raisons du développement d'hypospadias peuvent être les suivantes:

  • le début de la grossesse par FIV, comme toute la grossesse, une femme devra prendre des médicaments hormonaux;
  • prendre des contraceptifs oraux contenant de l'œstrogène, ce qui entraîne un manque d'androgènes pour le développement du fœtus;
  • les prédispositions génétiques et la génétique, c’est-à-dire que les hypospadias peuvent aller du père à l’enfant;
  • contact régulier avec des pesticides, des fongicides, qui affecte le fond hormonal;
  • conditions environnementales défavorables;
  • infections antérieures pendant la grossesse, que ce soit la grippe ou la rubéole;
  • mutations d'étiologie génétique.

En outre, des cas répétés de développement d'hypospadias ont été enregistrés en raison du fait qu'une femme enceinte utilisait souvent une laque pour cheveux, qui comprenait du phtalate, une substance nocive pour le corps de chaque personne. Par conséquent, il est interdit à toutes les femmes en période de gestation d'utiliser des produits cosmétiques.

Diagnostic et traitement

Pour commencer, le médecin prescrit un examen complet au patient, car dans la plupart des cas, l'hypospadias n'est pas une pathologie indépendante, mais s'accompagne d'autres troubles ou anomalies du corps. Pour ce faire, effectuez un certain nombre de procédures de diagnostic:

  • inspection visuelle;
  • échographie;
  • analyses de sang et d'urine;
  • analyses de la présence de mutations et d'anomalies géniques;
  • urofluométrie et autres

Une échographie est nécessairement réalisée pour étudier l'état des reins et de la vessie car, avec ce diagnostic, les enfants ont souvent des maladies associées telles qu'une hernie, une hydronéphrose ou un sinus urogénital. Parmi toutes les formes d'hypospadias, la capitale est considérée comme la plus facile. Le besoin de recourir à la chirurgie est donc présent dans le rétrécissement pathologique de l'urètre.

L'opération vous permet de positionner correctement le canal urétral, de revenir à la forme et à la taille normales de l'urètre, en normalisant le processus de miction. Il est préférable de réaliser l'opération pour les enfants de six mois à deux ans, lorsque le garçon ne comprend toujours pas ce qui se passe et comprend l'essence de la pathologie. De plus, cet âge est le plus sûr en ce qui concerne les complications postopératoires.

Hypotropies

Les pathologies congénitales associées à des modifications des formes et du fonctionnement d'organes individuels ne sont pas si rares, mais parfois même élevées. Les hypospadias Capitate sont un exemple similaire. Personne n'est assuré contre de tels changements et on peut facilement devenir propriétaire de l'un de ces formulaires. L'hypospadias est un cas assez fréquent chez les hommes. Cette pathologie au cours de laquelle se produit un développement anormal de l'urètre et l'ouverture de son orifice n'est pas sur la tête du pénis, mais sur la partie inférieure, le scrotum ou même le périnée. La probabilité de manifestation de ce défaut chez les garçons est extrêmement élevée et s’élève à un ratio de 1: 160. Voyons ce qui menace le futur homme et ce qu'il faut craindre.
Au total, il est courant de distinguer trois formes principales d'hypospadias:

Examinons plus en détail ce qu'est l'hypospadias dans la capitale. Ce phénomène est une maladie congénitale et se manifeste chez les enfants dès la naissance. L'origine de cette pathologie est directement associée à la présence de cytomégalovirus et de Toxoplasma. À cet égard, la future mère devrait être testée et diagnostiquée pour des infections cachées, sinon la probabilité de manifestation de cette maladie devient élevée. L'hypospadias en capitule présente un symptôme évident et irréfutable qui vous permet de le diagnostiquer vous-même: l'ouverture de l'urètre n'est pas située au milieu de la tête du pénis, mais est déplacée et généralement vers sa partie inférieure. Environ la même chose se passe par l'urètre. Du fait qu’un changement s’est produit, le canal est presque toujours plus court, il est courbé, le sac primitif est sous-développé, la tête de l’organe est presque toujours ouverte et la courbure du pénis peut être observée.

L'hypospadias capitonal est la forme de pathologie la plus simple et, si elle est prise à temps, elle est susceptible de correction et de restauration des fonctions à part entière. Ce type se retrouve dans 60 à 72% des variations et l'ouverture de l'urètre est généralement compensée par le sulcus coronaire. Les hypospadias doivent être traités le plus tôt possible, car ils sont souvent associés à une hernie inguinale, des anomalies du rein, des anomalies graves du système de reproduction, des anomalies cardiaques. À un âge précoce pour un enfant, il présente de graves problèmes de miction et de développement de complexes. De manière plus mature, il entraîne l'impossibilité des rapports sexuels et l'apparition de progénitures. Il est extrêmement important de choisir la bonne période pour le traitement de cette pathologie et d'agir. Le traitement doit être effectué de manière exhaustive et de préférence dans un centre multidisciplinaire où ils seront en mesure de diagnostiquer et de guérir les maladies concomitantes d'hypospadias.
Le traitement de l’hypospadias n’est possible que d’une manière, et une telle option est la chirurgie, elle seule permettra de ramener la personne à une vie sexuelle à part entière et d’éliminer les problèmes survenus plus tôt. Il est souhaitable de commencer le traitement de l'hypospadias à l'âge de 1 à 5 ans et de résoudre ce problème à jamais, en évitant qu'il ne s'éternise et ne devienne difficile. La chirurgie de l'hypospadias peut avoir lieu en deux ou en une étape, selon la complexité et le moment. Le traitement des hypospadias capitales est réduit au fait que le pénis est redressé et que, grâce à la matière plastique, les parties manquantes du canal urogénital sont restaurées. Il a également généralement excisé le tissu cicatriciel, qui prend naissance au site du canal et rétablit le développement normal des corps caverneux. Le matériau pour le plastique sert habituellement ou le prépuce, la peau du pénis ou du scrotum. Après l'opération, il est nécessaire de maintenir la période de récupération, t. il y a des cas fréquents de développement de toutes sortes de dermatites et d'irritations de la peau dans les zones d'intervention. Il peut y avoir des problèmes de miction, vous devez donc prendre des mesures supplémentaires pour éliminer ces symptômes désagréables.

Hypospadias capitate: causes de la maladie, photo, traitement

Une des anomalies congénitales de la structure urogénitale masculine est l'hypospadias - l'emplacement de l'ouverture de l'urètre n'est pas au-dessus de la tête de l'organe, mais sur la partie du tronc du pénis, dans le scrotum, dans la région périnéale.

CECI EST IMPORTANT! Les problèmes de puissance ne seront pas si chaque matin la première chose. Lire plus >>>.

Avec cette pathologie, selon les statistiques, chaque centième enfant de sexe masculin apparaît, la maladie provoque le développement de difficultés à uriner, conduit en outre à la déformation du pénis, divers troubles du système reproducteur. Cette maladie a plusieurs options, en raison de l'emplacement de l'ouverture de l'urètre. Hypospadias Capitate est reconnu par les spécialistes de l’un de ces types de cette maladie.

Causes de la maladie

La forme capitalisée de l'hypospadias est considérée comme un type assez commun de cette anomalie. Chez les garçons, cette violation s’exprime à l’emplacement de l’ouverture urétrale - pas sur le dessus de la tête du pénis, elle se décale légèrement vers le bas, comme sur la photo. Dans cette situation, il y a une légère déformation du corps, la personne est forcée d'uriner en position debout, mais la libération de l'urine par le canal se fait par ruissellement.

Hypospadias capitate est capable de se former chez le fœtus lors de la création de l'urètre (10-14 semaines de gestation). Parmi les raisons qui ont provoqué le développement de cette anomalie, les experts ont identifié les facteurs suivants:

  • L'utilisation de la fécondation in vitro (FIV) - une femme pendant la grossesse devrait être prescrite par un médecin pour utiliser certains médicaments contenant des hormones féminines, ils ont un effet néfaste sur la formation, le maintien de la structure génitale de l'homme;
  • Utilisation excessive de médicaments hormonaux: lorsqu'une femme a utilisé des médicaments hormonaux à des fins de protection longtemps avant la grossesse (plus d'un an), il est possible qu'un enfant planifié présente cette anomalie. Les médicaments hormonaux sont généralement pris par une femme enceinte selon les directives d'un médecin lorsqu'il existe un risque de fausse couche. Ensuite, le spécialiste prescrit un traitement hormonal afin que la femme puisse porter le fœtus avant la fin du trimestre, bien que cela ne garantisse pas l’apparition du bébé sans cette pathologie;
  • Prédisposition héréditaire - des hypospadias peuvent se produire chez un garçon si cette violation a déjà été identifiée chez son père, son grand-père, etc.
  • Le régime alimentaire d'une femme pendant la grossesse - la nourriture regorge aujourd'hui de nombreux éléments négatifs, par exemple des perturbateurs (pesticides) susceptibles de modifier le fond hormonal du fœtus, de modifier son développement et de créer une structure sexuelle;
  • Situation environnementale négative - conduit à l'apparition de diverses anomalies chez les bébés;
  • Conséquences des maladies survenant pendant la gestation du fœtus - rubéole, formes complexes de la grippe peuvent perturber la formation du système reproducteur.

Les manifestations de cette anomalie peuvent déclencher des mutations génétiques fœtales. Les experts ont relevé des situations dans lesquelles l'apparition d'une pathologie chez un enfant était due à l'utilisation par la femme tout au long de la grossesse d'un certain fixatif contenant du phtalate, une substance chimique nocive. Par conséquent, pendant toute la durée de la grossesse, les femmes devraient, à titre de mesure préventive contre la formation de diverses anomalies chez le fœtus, utiliser des produits sans composés chimiques négatifs pour l'alimentation et s'abstenir d'utiliser des substances cosmétiques nocives.

Diagnostic d'une violation

L'hypospadias de la capitale est reconnu comme une anomalie nécessitant un traitement obligatoire, mais pour cela, vous devez d'abord diagnostiquer une pathologie.

Le membre a grandi de 3,5 cm. Voie réelle!

Immédiatement après la naissance de l’enfant, le médecin procède à son examen et s’intéresse de près à la structure du système génital du bébé, à l’apparence du pénis et à l’évolution des besoins physiologiques de l’enfant. Les formes d'hypospadias scrotales et périnéales sont déjà perceptibles quand il est vu, il est souvent difficile de déterminer le sexe d'un enfant dans une telle situation - le pénis est dans un état non développé, le garçon nouveau-né est confondu avec la fille.

Les parents peuvent consulter un spécialiste avec un bébé d'un an ou plus âgé, en expliquant qu'il remplit ses besoins physiologiques en position assise plutôt qu'en position debout, ce qui est également la preuve d'une anomalie scrotale chez l'enfant.

Mais le capitatum hypospadias n'est pas aussi prononcé que les autres variétés de cette anomalie, aussi les médecins font-ils des recherches supplémentaires:

  • Urofluométrie;
  • Échographie des organes reproducteurs;
  • Échographie de la vessie, du rein - avec ce trouble, le développement d'autres pathologies (hydronéphrose, hernie inguinale, sinus urogénital) est possible.

Des options de recherche supplémentaires permettent de brosser un tableau général de la maladie. Le médecin prescrira un traitement spécifique. Lorsque d'autres troubles, autres que des hypospadias, sont détectés chez un patient, ils sont d'abord éliminés, par exemple par la correction des voies urinaires lors du développement de l'hydronéphrose, et uniquement après que des mesures médicales ont été prises, les experts commencent à traiter cette pathologie.

La plupart des médecins sont convaincus que le phallus ne peut être élargi que par chirurgie. Cependant, cette méthode est très dangereuse. De plus, cela donne un effet temporaire.

Par conséquent, les hommes essaient toujours de trouver un moyen plus simple et moins coûteux de résoudre le problème de la taille du corps.

Toute méthode d’augmentation d’un membre retenu à la maison peut en effet ajouter quelques centimètres à un organe insuffisamment grand. Mais les hommes doivent comprendre que de telles procédures entraînent souvent des effets désagréables sur la santé.

S'ils veulent encore faire leur phallus un peu plus, alors ils devraient demander l'aide d'un spécialiste. Il indiquera l'option la plus efficace et la plus sûre d'augmenter le membre, ce qui sauvera un homme de son complexe. À ce jour, la crème la plus populaire pour le membre croissant est le gel Titan.

Processus de traitement de la maladie

La chirurgie de l'hypospadias est-elle nécessaire ou non? Une pathologie en forme de tête est considérée comme une forme simple. Certains médecins pensent qu’il est possible de se passer d’une méthode opérationnelle. En effet, la chirurgie n'est pas nécessaire si le patient présente une légère déformation d'organe. Dans le tableau clinique, lorsque le pénis est visiblement courbé, l'ouverture de l'urètre se rétrécit, une méthode chirurgicale sera nécessaire pour corriger la violation.

Nous nous débarrassons d'un défaut congénital des organes génitaux externes - hypospadias capitales

Parmi les malformations de l'urètre chez le nouveau-né, un défaut tel que l'hypospadias est le plus souvent observé. Les médecins distinguent plusieurs types de pathologie, considérons l'un d'eux plus en détail.

Alors, qu'est-ce que l'hypospadias capitulaire, pour quelles raisons apparaît-il et quels sont ses symptômes?

Le tableau clinique de l'hypospadias

La formation du défaut commence au premier trimestre de la grossesse. L'urètre est formé à environ 10-14 semaines de développement fœtal. Dans le cas où l'urètre descend dans le périnée ou le scrotum, il s'agit d'hypospadias. En règle générale, une anomalie est détectée à la maternité et, dans un proche avenir, des mesures sont prises pour corriger le défaut.

Les principaux symptômes de la tache comprennent:

  • déplacement de l'urètre;
  • courbure du pénis;
  • dysplasie du prépuce, qui se présente sous la forme d'un pli au-dessus du pénis, ressemblant à une sorte de capuchon.

Les hypospadias capités répondent à presque tous les symptômes énumérés. L'urètre est situé plus près du sulcus coronaire, le prépuce se dédouble, mais la forme du pénis n'est pas courbée. Parfois, le défaut s'accompagne d'un rétrécissement de l'ouverture externe de l'urètre, ce qui entraîne un faible flux d'urine.

La forme capitate représente environ 70% de tous les cas de malformation détectés. On peut dire que ce type de pathologie est le plus insignifiant, puisqu’un petit déplacement de l’ouverture de l’urètre sur le sillon veineux n’interfère pas avec le flux normal de l’urine et ne provoque pas de gêne pour l’enfant. Par conséquent, dans la plupart des cas, le traitement n'est pas nécessaire et est effectué principalement à la demande des parents qui cherchent à empêcher l'enfant de se complexifier davantage psychologiquement.

Pourquoi les hypospadias se développent-ils?

La cause exacte du défaut n'a pas encore été identifiée.

Cependant, les facteurs suivants peuvent avoir un impact certain sur le développement du nourrisson dans l'utérus:

  • conditions environnementales défavorables;
  • la présence de perturbateurs dans les aliments;
  • hormonothérapie, y compris contraceptif;
  • mutations géniques;
  • FIV;
  • l'hérédité.

La pathologie est souvent détectée simultanément à des maladies telles que l’hydronéphrose, la cryptorchidie, la hernie de l’aine, le sinus urogénital. Par conséquent, lors de la préparation au traitement chirurgical des enfants, ils vérifient la présence d'autres problèmes des organes urinaires.

Traitement des hypospadias capitulaires

La chirurgie est la seule méthode permettant de corriger la malformation et la forme du pénis. On pense que l'âge optimal pour corriger un défaut chez les enfants est de 6 à 18 mois. Les enfants de cet âge subissent un traitement chirurgical et la période de rééducation est beaucoup plus facile. De plus, ils n'ont pas de souvenirs traumatisants de l'opération.

L'opération est un plastique reconstructif.

Le travail des chirurgiens vise à résoudre 4 problèmes:

  • La forme du corps doit être corrigée. Pour ce faire, il est nécessaire d'éliminer la courbure des cavités dans le fût;
  • Il est nécessaire de former le service manquant de l'urètre afin d'éviter toute sténose, fistule, follicule pileux. En même temps que l'enfant grandit, le service formé par les mains des chirurgiens doit également grandir;
  • L'ouverture urétrale doit être située strictement sur le dessus de la tête afin de permettre un écoulement direct pendant la miction;
  • Pour les hommes adultes ayant subi une intervention chirurgicale dans une enfance lointaine, il n'y a pas de malaise psychologique, il est nécessaire d'éliminer le plus possible le défaut esthétique.

Il est à noter que cette forme de pathologie est éliminée en une seule opération, alors qu'un résultat positif est obtenu dans 95% des cas. Toutefois, la chirurgie du pénis dans la pathologie de la capitale n'est pas recommandée, car le pénis n'est pas courbé et un léger déplacement de l'ouverture de l'urètre ne pose pas de problème important.

Par conséquent, si les parents décident de procéder à une intervention chirurgicale, les chirurgiens excisent le pli du prépuce, mais ne touchent pas l'ouverture de l'urètre, car le risque de complications excède les bénéfices de l'opération.

L'opération prend peu de temps, après quoi l'écoulement de l'urine sera effectué pendant un certain temps à l'aide d'un cathéter. Le tube de drainage se cache de manière fiable dans les pampers afin que le bébé ne puisse pas le toucher. La durée de l'hospitalisation est généralement de deux à trois jours, après quoi l'enfant rentre chez lui et fait l'objet d'une surveillance en clinique externe.

Au cours de l'intervention, on utilise généralement une anesthésie combinée - anesthésie générale avec anesthésie locale. Dans ce cas, l'anesthésie dure de 4 à 9 heures.

Recommandations des médecins en cas d'hypospadias

  1. La correction primaire du vice se fait mieux à l'âge d'un enfant de six mois à un an et demi, dans les cas extrêmes jusqu'à deux ans.
  2. N'ayez pas peur du traitement chirurgical, les enfants opérés ne perdent plus leur fonction érectile.
  3. Avant de recourir à un traitement chirurgical, vous devez vous assurer que la pathologie n'est pas associée à une violation de la formation du sexe.
  4. Après la chirurgie, l'observation de l'enfant doit se poursuivre jusqu'à la puberté.

Problèmes de prévention

Comme la cause du développement de l'hypospadias est inconnue, il n'existe pas de mesures préventives.

Mais vous pouvez réduire le risque d'apparition de vice, si nous considérons les facteurs de risque.

  1. La fécondation in vitro utilise des hormones féminines, ce qui peut nuire à la formation du système urogénital d'un enfant de sexe masculin.
  2. Le risque de vice augmente l'utilisation de contraceptifs hormonaux. Si vous envisagez de concevoir, vous devez donc cesser de le prendre pendant un an.
  3. Augmente le risque d'hormonothérapie. Si possible, il est également souhaitable que la future mère abandonne l’utilisation de ces médicaments pharmacologiques.
  4. Vous devez être attentif à votre santé et ne pas visiter les lieux fréquentés par une foule nombreuse. Une image similaire peut être obtenue en souffrant de la grippe dans une forme grave pendant la période de porter un bébé.
  5. Il convient de rappeler qu'en présence d'une pathologie dans la famille, le risque d'avoir un enfant atteint d'hypospadias augmente considérablement.
  6. Pendant la grossesse, vous devez limiter l'utilisation de produits cosmétiques, notamment de fixatifs pour les cheveux, contenant du phtalate.

Même si un garçon est né avec un vice tel que l'hypospadias, il ne faut pas se laisser aller au découragement. Le niveau de chirurgie plastique moderne est tellement élevé que la réparation d'un défaut ne nécessite pas d'efforts considérables.

Dans la très grande majorité des cas, les médecins s’acquittent de leur tâche et, en grandissant, le garçon ne ressent aucune gêne physique ou psychologique.

Les parents devraient-ils s'inquiéter si le garçon a des hypospadias?

L'hypospadias est considéré comme l'une des pathologies les plus courantes de l'urètre chez les garçons. Selon les dernières données, ce défaut se produit chez chaque centième nouveau-né.

L'hypospadias est une anomalie de la structure anatomique du pénis dans laquelle l'ouverture de l'urètre est déplacée vers la base de la tête vers le scrotum ou le périnée ou se trouve à sa place normale (appelée «hypospadias sans hypospadias»).

En raison des changements structurels internes, le pénis chez les garçons devient courbé, ce qui conduit à une violation de la fonction sexuelle. De plus, la localisation pathologique de l'urètre provoque une irritation de la peau et une altération de la miction. La correction de cette pathologie n’est possible que par des méthodes chirurgicales.

Causes de l'hypospadias

Cette anomalie de développement est innée. Il se forme au stade du développement fœtal, environ entre 7 et 14 semaines de grossesse.

Avant la huitième semaine, les organes génitaux externes des embryons féminins et masculins ne sont pas différents, puis, sous l'influence de la testostérone chez les garçons, les organes génitaux commencent à se développer chez le type masculin. Pendant la croissance du pénis, le sillon urétral est déplacé de la base du tronc à la base de la tête. La feuille urétrale, qui, sur la surface inférieure du pénis, borde la rainure entre les corps caverneux (caverneux), se ferme à la ligne médiane, formant un tube urétral. Le processus de ce circuit se produit dans la direction de la base du pénis.

Le marque-page du prépuce se présente sous la forme d'un pli cutané qui se développe latéralement à la base de la tête et la recouvre. Avec cette pathologie, le processus de formation du prépuce est perturbé et son déplacement en arrière se produit. Souvent, en plus des hypospadias, il existe des cordes (accords) qui entraînent la courbure du pénis en raison d'un déséquilibre dans la croissance des tissus de ses différents départements.

Les principales causes d'hypospadias

  1. Facteurs génétiques. Le risque d'hypospadias est significativement plus élevé s'il existe une anomalie similaire chez le père ou le grand-père de l'enfant.
  2. Troubles endocriniens La perturbation du niveau d'androgènes peut entraîner une altération du développement des organes génitaux externes, y compris l'hypospadias. Les mutations de l'hormone 5-alpha réductase, qui transforme la testostérone en dihydrotestostérone, ont un effet plus puissant, ainsi que des anomalies congénitales du scrotum et du pénis. La fréquence de développement de cette pathologie chez les enfants conçus en hiver est plus élevée, ce qui est associé à un changement à ce moment en réponse à un changement de la durée des heures de clarté du système hypothalamo-hypophysaire.
  3. Des facteurs environnementaux défavorables peuvent provoquer le développement d'un déséquilibre hormonal et la formation anormale du canal urétral. L'effet des pesticides et de la prise de médicaments contraceptifs après la conception sur le risque accru d'hypospadias a également été prouvé.
  4. L'effet combiné de plusieurs des facteurs suivants:
  • consommation d'alcool pendant la gestation;
  • toxicose en début de grossesse;
  • maladies endocriniennes de la mère;
  • l'action de substances toxiques;
  • maladies chromosomiques;
  • la présence d'hypospadias dans la famille;
  • trop jeune ou mère tardive;
  • faible poids à la naissance.

Une anomalie similaire est assez souvent observée chez les garçons conçus par la méthode de la fécondation extracorporelle (FIV). Souvent, l’hypospadias est associé à des troubles tels que hernie inguinale, hydronéphrose, cryptorchidie (testicules non descendus dans le scrotum).

Classification

En fonction du degré de sous-développement de l'urètre, les hypospadias sont classés sous les formes suivantes:

  • hypospadias coronaires - l'ouverture de l'urètre est située dans la région du sulcus coronaire;
  • capitate - la sortie de l'urètre est située à la base de la tête;
  • le trou de la tige va au tronc du pénis;
  • périnéal - la sortie de l'urètre se situe dans la fourche;
  • scrotal - le trou est sur le scrotum.

Étant donné le degré de déplacement de l’ouverture externe de l’urètre, répartissez les hypospadias avant, moyens et arrière.

Antérieur comprend capitate et forme coronoïde. Ils se produisent dans environ la moitié des cas. Les formes pathologiques de la tige scrotale, scrotale et périnéale appartiennent au dos (environ 30% des cas). L'hypospadias moyen (tige) est présent dans 20% des cas.

Symptômes d'hypospadias

Les symptômes de la maladie sont directement affectés par l'emplacement de l'urètre et par la nature de la courbure du pénis.

La forme d'hypospadias est la plus fréquente et la plus facile. L'ouverture de l'urètre est rétrécie, ce qui complique le processus de miction. Il peut y avoir une augmentation de la courbure du pénis pendant la puberté, ainsi qu’après le début de l’activité sexuelle.

Dans la forme coronarienne de la pathologie, la miction est difficile, l’urine due au fait que l’orifice étranglé coule dans un mince courant, la courbure est exprimée assez fortement. Afin de ne pas se mettre debout avec des liquides, l'enfant dans les toilettes est obligé de soulever le pénis.

La forme de la tige se manifeste par le fait que les enfants doivent soulever le pénis et qu'il est parfois encore plus facile d'uriner en position assise. La déformation du pénis est très visible, une érection peut être douloureuse. Pendant les rapports sexuels, en fonction de la localisation de l'urètre, le sperme peut ne pas pénétrer dans le vagin.

La forme scrotale est considérée comme la plus difficile. Avec un tel arrangement de l'urètre, le pénis est souvent tordu et sous-développé. L'ouverture de l'urètre divise le scrotum en deux parties, ce qui le rend un peu similaire aux lèvres féminines. La vie sexuelle avec cette forme d'hypospadias est impossible, et la miction est possible uniquement en position assise. L'urine entre presque toujours sur la peau, provoquant une irritation et même une inflammation.

Chez les patients présentant une pathologie périnéale, on note un sous-développement du pénis et sa petite taille. Il est souvent très difficile à la naissance de déterminer le sexe d'un enfant, car une telle anomalie est confondue avec le syndrome adrénogénital chez les filles. Dans certains cas de la maladie, une anomalie congénitale ne réside que dans la longueur plus courte de l'urètre et son ouverture externe est située normalement. Cette forme s'appelle "hypospadias sans hypospadias".

Diagnostics

La présence d'hypospadias chez un enfant est diagnostiquée immédiatement après sa naissance. Le néonatologiste examine le nouveau-né et détermine la forme de la pathologie. Si le développement anormal des organes génitaux ne permet pas de déterminer avec précision le sexe du bébé, un examen par ultrasons (échographie) des organes pelviens et parfois même la détermination de l'ensemble des chromosomes sont effectués.

Après avoir identifié la maladie de l'enfant, le personnel génétique est invité à consulter son médecin, car une telle violation peut être accompagnée d'autres pathologies congénitales. En outre, une échographie de la vessie et des reins est réalisée pour évaluer leur état structurel. Assez souvent, il y a aussi des problèmes. Une observation plus poussée est effectuée par plusieurs spécialistes étroits: un urologue, un endocrinologue, etc.

Effectuer un examen approfondi du bébé en définissant la localisation de la pathologie, les troubles de la miction, ainsi que le degré de courbure du pénis. Avant l'examen, les parents découvrent la présence d'une pathologie similaire chez des parents proches et clarifient les informations sur les facteurs de risque possibles.

À l'examen, le médecin attire l'attention sur l'emplacement et le diamètre de l'ouverture externe de l'urètre, la taille du pénis, l'apparence du prépuce, la séparation des corps caverneux et la flexion du tronc lors de l'érection. Il vérifie ensuite le scrotum pour exclure la cryptorchidie, ainsi que la présence ou l'absence de hernie inguinale congénitale.

Les hypospadias sévères associés à d’autres pathologies génitales nécessitent un examen endocrinologique et génétique complet immédiatement après la naissance de l’enfant afin d’exclure les troubles du développement sexuel.

Parmi les méthodes instrumentales supplémentaires de diagnostic des hypospadias, on peut utiliser l’imagerie par résonance magnétique (IRM) des organes pelviens, l’urétroscopie et l’urétrographie.

Traitement de l'hypospadias

L'élimination de cette maladie n'est possible que chirurgicalement. Cela nécessite le travail conjoint d'un chirurgien plasticien et d'un urologue. L'objectif du traitement est d'éliminer les défauts cosmétiques et de restaurer la fonction du pénis. Il est possible d’obtenir les résultats les plus positifs lors d’une opération précoce (de un à trois ans). Ces enfants peuvent même ne pas se souvenir de leur problème à l'avenir. La correction peut être effectuée par étapes ou immédiatement.

Pour établir les indications d'un traitement chirurgical, il est d'abord nécessaire de décider des résultats à atteindre et d'éliminer les déficiences - fonctionnelles et / ou esthétiques.

Les déficiences fonctionnelles qui sont des indications chirurgicales incluent:

  • hypospadias postérieures;
  • sténose de l'ouverture externe de l'urètre;
  • déviation et éclaboussures du jet pendant la miction;
  • pénis courbé.

Indications cosmétiques pour la chirurgie:

  • développement anormal du prépuce;
  • emplacement anormal de l'ouverture de l'urètre;
  • tête fendue du pénis;
  • fente scrotum.

Toute intervention chirurgicale est accompagnée d'un risque de complications. Par conséquent, les parents de l'enfant doivent expliquer soigneusement les indications et les conséquences possibles avant l'opération.

En période postopératoire, une attention particulière est portée aux soins du cathéter urinaire établi et de la plaie, car des pansements réguliers sont nécessaires. Pour la prévention des complications infectieuses, un traitement antibactérien est prescrit jusqu’au retrait du cathéter urinaire.

Les parents du bébé apprennent en détail comment appliquer une pommade antibactérienne sur la région de la tête opérée. Cela se fait à chaque changement de couche et après chaque miction. En cas de douleur, des analgésiques non narcotiques peuvent être prescrits.

Pour les garçons avec de très petites tailles de pénis, avant la chirurgie, une hormonothérapie peut être prescrite. La croissance est accélérée dans le contexte de la prise de testostérone et de gonadotrophine chorionique humaine.

Prévisions

Les techniques modernes dans environ 80% des cas permettent d’obtenir des résultats positifs. Dans le même temps, il est possible de restaurer l'apparence souhaitée de l'organe et des capacités fonctionnelles.

Une correction précoce de la pathologie assure le développement normal du pénis, ainsi que l'exclusion du traumatisme psychologique du garçon. Après l'opération, jusqu'à l'achèvement de la croissance et de la formation du pénis, ces patients continuent à être surveillés par un urologue.

Conclusion

Il convient de rappeler que le départ précoce de l'enfant de l'hôpital contribue à son oubli précoce de la présence d'une pathologie et de l'opération pratiquée. En l'absence de complications, un urologue doit être consulté 1, 3 et 6 mois, ainsi que 2 ans après la chirurgie.

Nous avons déployé beaucoup d’efforts pour que vous puissiez lire cet article, et nous attendons vos commentaires sous forme d’évaluation. L'auteur sera ravi de constater que ce matériel vous a intéressé. Merci beaucoup

Qu'est-ce que vous devez savoir sur l'hypospadias capitate?

Parmi les pathologies congénitales des organes urinaires masculins, il existe une anomalie telle que l'hypospadias. L’essence de cette pathologie est que l’ouverture externe de l’urètre ne se situe pas à la "bonne" position - le haut de la tête du pénis, mais sur le tronc du pénis, le scrotum ou même dans le périnée.

Selon cette statistique, selon les statistiques, un garçon sur trois cent est né. La pathologie provoque des difficultés de miction chez l'enfant et, à mesure qu'il grandit, entraîne une courbure du pénis et un certain nombre d'autres problèmes. Selon l'emplacement de l'ouverture de l'urètre, les experts classent la maladie sous plusieurs formes. Par exemple, la pathologie est scrotale, tige, scrotale périnéale, etc. L'hypospadias capillaire est également une forme de la maladie. Pourquoi les enfants ont-ils une telle pathologie et comment peut-elle être éliminée?

À propos des causes de l'hypospadias

La forme capitulaire de cette pathologie est considérée non seulement comme la plus facile, mais également comme la variété la plus répandue: on estime que 70% des porteurs d'hypospadias en souffrent.

Chez les garçons présentant cette forme d'anomalie du pénis, l'ouverture de l'urètre est située sur la tête, mais pas au sommet, mais légèrement décalée. Avec une telle pathologie, les organes génitaux de l’enfant ne sont que légèrement tordus, le garçon peut uriner debout et l’urine s'écoule du canal par un ruisseau très fin.

Les hypospadias peuvent survenir entre 10 et 14 semaines de gestation, car c’est à ce moment que l’urètre se forme dans le fœtus. La pathologie apparaît pour diverses raisons. Parmi eux, les plus fréquents sont:

  1. Fécondation in vitro (FIV). Pendant la grossesse, une femme enceinte accepte les hormones féminines qui affectent négativement la formation et le développement des organes génitaux masculins.
  2. Utilisation excessive de médicaments hormonaux. Si une femme prend des pilules hormonales longtemps avant sa grossesse (pendant plus d'un an) comme moyen de protection, un tel bébé risque alors de présenter une telle pathologie. Les hormones représentatives du beau sexe peuvent prendre et non pas elles-mêmes, mais sur l'insistance du médecin, quand il s'agit de la menace de fausse couche d'une femme déjà enceinte. Dans ce cas, le gynécologue recommande l'hormonothérapie, qui aide à amener le fœtus à la fin du terme, mais ne garantit pas la naissance d'un enfant sans hypospadias.
  3. Facteur héréditaire. Une anomalie est possible chez un garçon si son père, et parfois son père et son grand-père, ont été atteints d'une de ses formes.
  4. Nutrition d'une femme enceinte. Dans l'alimentation moderne, il existe des substances telles que des perturbateurs (pesticides, fongicides, destructeurs androgènes), qui peuvent modifier le statut hormonal du fœtus en cours de naissance et perturber sa formation.
  5. Les catastrophes écologiques survenant dans le monde provoquent également une pathologie génitale chez les bébés de sexe masculin.
  6. Maladies d'une femme enceinte. Pendant la grossesse, les femmes ne sont pas protégées contre les maladies et les infections. Une forme grave de grippe ou de rubéole peut contribuer à une violation de la formation des organes génitaux masculins.

La survenue d'une pathologie peut être due à des mutations génétiques du fœtus. Il y avait moins de cas d'hypospadias causés par de la laque ordinaire, que la femme a utilisées tout au long de la grossesse. Il est établi que ce produit cosmétique contient un phtalate chimique nocif. Pour tous les 9 mois de grossesse, les femmes enceintes ne doivent utiliser que des produits purs, y compris de nombreuses protéines, pour abandonner les produits cosmétiques nocifs afin de prévenir l'hypospadias, et au lieu d'hormones, chaque fois que cela est possible et nécessaire, après consultation d'un gynécologue, prendre des médicaments traditionnels. Mais que faire si les causes de la maladie ne peuvent pas être prévenues et que le nourrisson manifeste toujours une pathologie des organes génitaux?

Comment diagnostiquer cette pathologie?

L'hypospadias capitulé est une anomalie qui doit être traitée, mais tout d'abord, le médecin doit diagnostiquer la maladie. Comment pouvez-vous comprendre qu'un enfant a une telle forme de maladie?

Au cours des premiers jours de sa vie, il est examiné par un médecin, qui doit porter une attention particulière à l’apparence du pénis et à la manière dont il remplit ses besoins physiologiques.

Les hypospadias périnéaux ou scrotaux sont immédiatement perceptibles au cours de l'examen, car dans ces cas, le pénis du nourrisson peut être si peu développé que l'enfant nouveau-né peut être confondu avec la fille.

Si des parents ayant un enfant de plus d'un an et plus approché contactent un spécialiste et se plaignent qu'il "ne répond à leurs besoins" qu'en étant assis, cela indique également que le garçon est atteint d'une pathologie scrotale.

Comme la capitale n'est pas aussi prononcée, les médecins devront mener des recherches supplémentaires.

L'urofluométrie est l'une des méthodes de diagnostic. Propagation et échographie des organes génitaux.

Des médecins expérimentés vous conseillent de faire une échographie supplémentaire de la vessie et des reins, car parfois avec l'hypospadias, d'autres anomalies peuvent être observées chez les enfants: sinus urogénital, hydronéphrose, hernie inguinale.

Ainsi, une échographie supplémentaire donnera une image globale de la maladie et le médecin sera en mesure de vous prescrire le traitement approprié. Si, en plus des hypospadias, d'autres pathologies sont découvertes, les médecins les éliminent d'abord, par exemple, corrigent les voies urinaires avec de l'hydronéphrose, puis procèdent au traitement immédiat de l'anomalie du pénis.

Une chirurgie est-elle nécessaire pour l'hypospadias?

Comme le capitatum hypospadias est une forme de pathologie simple, certains spécialistes ne considèrent pas l’intervention chirurgicale comme nécessaire, mais l’opération n’est pas nécessaire uniquement dans le cas d’une légère courbure du pénis. Si l'organe mâle est sensiblement plié ou si l'ouverture de l'urètre est rétrécie, la situation doit être corrigée par voie chirurgicale.

Grâce à une intervention chirurgicale, les corps caverneux du pénis seront redressés, l'ouverture de l'urètre sera située au bon endroit, ce qui contribuera à une miction adéquate, mais non difficile, avec un jet d'urine direct, et les organes génitaux et l'urètre se développeront et se développeront normalement.

Beaucoup de mères et de pères se demandent: à quel âge est-il préférable de pratiquer l'opération? Le moment idéal pour éliminer l'hypospadias par des méthodes chirurgicales est la période de la vie du garçon, de 6 à 24 mois. Étant à cet âge, l'enfant ne se souviendra pas de l'événement qui lui est arrivé et cela ne laissera aucune empreinte sur son psychisme. Plus tôt une opération chirurgicale de haute qualité est réalisée, plus grand sera le pourcentage de récupération de la pathologie. Si l'enfant est opéré jusqu'à 12 mois, le taux de réussite sera de 95. Un retard supplémentaire réduira le taux de réussite et la complexité de l'opération elle-même augmentera d'année en année.

Si les parents ne se sont pas occupés de l'élimination de l'hypospadias à temps et ont tout laissé tels quels, le garçon, le jeune homme et le jeune homme pourraient avoir d'autres problèmes au fil des ans. Cela peut être une détérioration de la fonction de la miction ou même une plus grande courbure du pénis et l'apparition d'un complexe d'infériorité lié à ce phénomène. Les hypospadias particulièrement forts affecteront la vie intime des adultes, quand ils seront gênés devant leur partenaire, ne seront pas en mesure d’avoir des rapports sexuels complets ou éviteront les femmes. En raison de cette pathologie, un homme ne peut pas féconder une femme et devenir un père.

Par conséquent, il est préférable de traiter la maladie à ses débuts, d’autant plus que l’opération est réalisée sous anesthésie générale avec des mains habiles par des andrologues expérimentés. Contrairement à d'autres formes d'hypospadias, qui nécessitent une intervention chirurgicale en plusieurs étapes, le capitat peut être éliminé en une seule étape.

Après la chirurgie, en fonction de sa complexité, le patient aura besoin d’un certain temps (en général d’un à cinq jours) pour marcher avec un cathéter et suivre un traitement antibactérien prescrit par le médecin traitant. Grâce aux efforts des médecins, très bientôt, tous les problèmes de pénis seront une chose du passé, et le bébé, qui ne s'en souvient pas, va grandir et se transformer en un homme à part entière en bonne santé.

Comment collecter un test d'urine quotidien? Que montre l'analyse d'urine quotidienne

Parenchyme rénal: structure, fonction, performance normale et modifications de la structure