Traitement de la cystite pendant l'allaitement avec des remèdes médicinaux et populaires

Un traitement sûr de la cystite est-il possible pendant l'allaitement? Quels moyens faut-il utiliser? Pourquoi la maladie survient-elle et comment procède-t-elle? Quels sont les symptômes de la cystite, comment éviter les complications? Caractéristiques de l'évolution de la maladie après l'accouchement et son traitement.

La cystite est une maladie commune. Il affecte les hommes et les femmes, mais chez les femmes, il se produit cinq fois plus souvent. La raison en est les caractéristiques anatomiques du système urogénital: la proximité de l'urètre, du vagin et de l'anus, qui offre la possibilité de "libre circulation" de la flore locale, un court canal urinaire à travers lequel l'infection monte facilement vers les parties supérieures. Après la naissance, le risque de développer une cystite augmente plusieurs fois.

Causes et symptômes de la maladie

La cystite est une inflammation des parois de la vessie. La maladie commence toujours sous une forme aiguë et, si elle n'est pas traitée, entre dans une phase chronique. La cystite chronique est périodiquement exacerbée, c'est-à-dire que les symptômes de la maladie dérangent la femme plusieurs fois par an.

Les médecins distinguent deux types de cystite.

  • Simple. L'inflammation n'affecte que la vessie, généralement ses parois. Parfois, une inflammation de l'urètre et de l'urètre - l'urétrite - s'y joint.
  • Compliqué. L'infection monte de la vessie et touche les reins (un ou les deux). Dans ce cas, une grave maladie de pyélonéphrite se développe et, sans traitement approprié, risque de se transformer en insuffisance rénale chronique menaçant le pronostic vital.

Les symptômes de la cystite sont familiers à toutes les femmes, de sorte que l'autodiagnostic après l'accouchement ne présente aucune difficulté.

  • Miction fréquente d'uriner. Dans les toilettes, vous voulez plus souvent que d'habitude. Mais l'envie est généralement improductive: très peu d'urine est excrétée.
  • Douleur en urinant. Avec la défaite de seulement les parois de la vessie, on observe une douleur au début de la miction. Si l'urètre a été enflammé, la femme a une sensation désagréable pendant tout le processus. Une sévérité périodique et une douleur dans la région sus-pubienne peuvent survenir.
  • Incontinence urinaire. L'inflammation réduit la sensibilité au besoin d'uriner, alors après avoir ressenti le besoin d'aller aux toilettes, la femme n'a tout simplement pas le temps de l'atteindre.
  • Mélange de sang. Une petite quantité de sang peut être excrétée dans les urines.

Le développement de la maladie dans la période post-partum a plusieurs causes.

  • Mauvaise circulation dans la région pelvienne. Se produit pendant l'accouchement, lorsque le bébé passe par le canal utérin.
  • Prévention des saignements utérins. Pour exclure la complication postnatale la plus dangereuse, généralement après l’accouchement, une femme place un sac de glace sur l’abdomen et introduit un cathéter pour éliminer l’urine de la vessie remplie. Ces manipulations sont nécessaires, mais elles augmentent le risque de développer ou d’aggraver la cystite.
  • Miction rare. Dans les premiers jours qui suivent la naissance, une femme peut ne pas ressentir les "signaux corporels" sur la nécessité d'aller aux toilettes. Cela contribue à une perturbation temporaire de la sensibilité des terminaisons nerveuses dans la région pelvienne. Dans le même temps, le surpeuplement de la vessie est un facteur prédisposant à la cystite.
  • Blessures à la naissance. Des foyers d'infection se forment dans les lieux des dommages à la naissance: dans les tissus mous du périnée, les parois du vagin.
  • Perte de sang, changements hormonaux. Tous ces facteurs réduisent temporairement l’immunité de la jeune mère, ce qui augmente la vulnérabilité aux maladies infectieuses.
  • Infection vaginale. Traditionnellement, avant l'accouchement, il est recommandé à la femme de réorganiser le vagin afin d'éviter que l'enfant ne soit infecté par des maladies infectieuses lors du passage par le canal utérin. Le contrôle des maladies sexuellement transmissibles est effectué tout au long de la grossesse. Mais si la future mère n’est pas attentive aux recommandations des médecins, si elle ne les respecte pas, n’adhère pas au traitement prescrit, après l’accouchement, l’infection non traitée menace de se transformer en une cystite douloureuse pour elle et en des maladies dangereuses pour le bébé.

Parfois, la cystite provoque le non-respect des règles d'hygiène par une femme. Les rares changements de serviettes hygiéniques, le manque de soins quotidiens des organes génitaux contribuent au développement actif de la microflore pathogène et au processus inflammatoire.

Diagnostic et traitement

S'il y a des signes de maladie, une femme devrait demander l'aide d'un urologue. Le traitement de la cystite pendant la lactation a lieu à la maison. Et si peu de temps s'est écoulé depuis les premiers symptômes, la maladie peut être localisée en trois jours. Bien que la durée du cours complet soit beaucoup plus longue - au moins vingt et un jours.

Le diagnostic de la maladie ne pose pas de difficultés, car ses symptômes sont spécifiques. En outre, le médecin vous prescrira des tests de laboratoire sur le sang et l’urine. Dans la première analyse, il y a une légère augmentation des leucocytes et de la RSE, dans la deuxième - des bactéries, des protéines et des globules rouges apparaissent, et le nombre de leucocytes est supérieur à dix.

L'échographie offre des possibilités supplémentaires de diagnostic, au cours desquelles le médecin constate l'épaississement des parois de la vessie et leur structure hétérogène. Et un examen cystoscopique dans lequel l'urètre et la vessie sont examinés avec un cystoscope. Cependant, les tests de laboratoire suffisent généralement à un médecin pour poser un diagnostic. Par conséquent, le traitement est prescrit rapidement.

Antibiotiques

Le traitement de la cystite est impossible sans l'utilisation d'antibiotiques. Cette maladie étant de nature bactérienne, d'autres moyens n'apporteront qu'un soulagement temporaire de la maladie. La maladie passera à un stade chronique et se reproduira régulièrement, ce qui entraînera une gêne et un risque de propagation de l'inflammation dans les reins.

L'utilisation d'antibiotiques ne signifie pas la nécessité d'arrêter l'allaitement. Il existe des dizaines de médicaments totalement compatibles avec ce médicament. Ils ne pénètrent pas dans le lait maternel ou y sont présents à des doses si faibles qu’ils ne causent aucun tort à l’enfant. Pour choisir le bon moyen, avertissez le médecin que vous allaitez actuellement.

Les traitements suivants peuvent être prescrits à la mère qui allaite par antibiothérapie traditionnelle.

  • "Monural" (un groupe de nitrofuranes). Médicament moderne contenant de la fosfomycine. Selon le livre de référence international des médicaments, E-LACTANCIA, parfaitement compatible avec l'allaitement au sein, pénètre en petite quantité dans le lait maternel. La quantité consommée par un enfant n'est pas absorbée dans ses intestins, car elle est complètement "bloquée" par le calcium contenu dans le lait maternel. Approuvé pour une utilisation en lactation dans la plupart des pays du monde.
  • "Érythromycine" (un groupe de macrolides). L'antibiotique de première génération du groupe des macrolides. Il est modérément sûr pendant l'allaitement selon le répertoire E-LACTANCIA. Il est absorbé dans le lait à faible dose, utilisé en pédiatrie chez les nourrissons. Il existe un risque de déséquilibre de la flore intestinale chez l'enfant. Par conséquent, les alternatives plus sûres des dernières générations du groupe des macrolides: l'azithromycine, la clarithromycine sont préférées à ce médicament.
  • Augmentin, Amoxiclav (groupe pénicilline). Préparations contenant le principal ingrédient actif, l'amixicilline-clavulanate. Entièrement compatible avec l'allaitement. Selon la dernière mise à jour de l'ouvrage de référence E-LACTANCIA, publié en juin 2015, ils entrent en petites quantités dans le lait maternel, sans provoquer d'effets secondaires pour le bébé. Utilisé dans le traitement des nouveau-nés pour le traitement des maladies bactériennes.
  • Zinnat (groupe de céphalosporines). L'ingrédient actif du médicament, le céfuroxime, est totalement compatible avec la lactation et ne crée aucun risque en cas d'allaitement. En petit volume pénètre dans le lait maternel, mais n'a pas d'effets secondaires. En raison de sa tolérance totale, le médicament est utilisé dans le traitement antibactérien du nouveau-né.

Un large éventail de médicaments peut résoudre le problème du traitement de la cystite pendant l'allaitement sans aucun risque pour la sécurité du bébé. Selon les critiques, les médicaments sont bien tolérés, ils aident à éliminer la récurrence de la maladie. L'amélioration après la prise intervient rapidement, mais il est impératif de boire le traitement complet recommandé par le médecin.

Phytocomplexe

En tant que traitement supplémentaire de la cystite, les médecins prescrivent des phytopreparations aux mères allaitantes. Ils vous permettent de soulager rapidement la maladie, ont un effet anti-inflammatoire, antiseptique, un léger effet diurétique.

Les complexes d'herbes médicinales sont reconnus comme un moyen sûr de traiter la cystite pendant la période d'allaitement.

  • "Kanefron". Le médicament sous forme de pilules ou une solution hydro-alcoolique. La structure utilise des feuilles de romarin, des racines de lovage, l'herbe du centauré. Il a une action antispasmodique, diurétique et antimicrobienne. Augmente l'efficacité de la thérapie antibiotique, accélère la récupération. L'administration peut durer jusqu'à quatre semaines, 50 gouttes ou 2 gouttes trois fois par jour. Il peut être utilisé pour l'allaitement prescrit par un médecin.
  • "Fitolizin". Phytocomplex sous forme de pâte pour préparation de solution. La composition utilise des herbes de verges d'or, prêle, oiseaux des montagnes, racines de persil, agropyre et lovage, feuilles de bouleau, zeste d'oignon, graines de fenugrec, huile d'orange, menthe, sauge. Il a une action anti-inflammatoire et antispasmodique. Le traitement dure jusqu'à un mois et demi. Prenez le médicament, une cuillère à thé, dissous dans un demi-verre d'eau tiède, trois fois par jour. L'effet sur l'enfant pendant l'allaitement n'a pas été étudié, cependant, les composants naturels utilisés dans le complexe sont considérés totalement sûrs.

Les phytopreparations doivent etre longues. Le taux minimum est de 21 jours. Dans certains cas, le médecin peut recommander de prolonger le cours.

Remèdes populaires

Dans une question, que pour traiter la cystite à l'allaitement, les remèdes populaires seront utiles. Ils ne peuvent pas remplacer une thérapie à part entière, mais ils vont soulager la maladie, éviter le malaise et la douleur.

  • Régime sans sel. Il est recommandé de refuser les aliments salés, car le sel stimule le gonflement de la membrane muqueuse de la vessie et provoque son inflammation.
  • Bouillons de plantes médicinales. Un léger effet diurétique et antimicrobien a des décoctions de rose sauvage, feuille d’airelle.
  • Eau minérale. Buvez de l'eau alcaline minérale, riche en potassium, magnésium, fer. Il réduira l'acidité de l'urine, accélérera l'élimination de la microflore pathogène du système urinaire. Le régime de consommation pendant la période de traitement devrait être renforcé, au moins un litre et demi d'eau par jour. Utilisez à la fois de l'eau ordinaire non gazeuse et de l'eau minérale. Éliminez les boissons sucrées, le thé et le café.

Prévention de la cystite

Comme beaucoup d'autres maladies, la cystite peut être évitée en adhérant à des mesures préventives. Si la maladie a déjà été perturbée, ces conseils vous aideront à vous protéger des rechutes après la guérison.

  • Ne pas trop refroidir. Gardez les pieds au chaud, bas de l'abdomen. Vous ne devriez pas vous étouffer quand il fait chaud dehors. Habillez-vous pour la météo.
  • Prenez soin de votre santé. Les foyers d'infection dans le corps contribuent au développement de maladies. Les caries dentaires, les amygdalites chroniques ne se manifestent pas tant que l'immunité est en vigueur. Mais son déclin temporaire permet à l’infection de s’extraire et de se manifester à n’importe quel "point" du corps. Pour cette raison, une cystite ou une mastite infectieuse peut survenir.
  • Guérir les maladies sexuellement transmissibles. Les infections chroniques transmissibles sexuellement peuvent provoquer des processus inflammatoires dans les organes et les tissus adjacents. Si pendant la grossesse, la chlamydia, la mycoplasmose et la gonorrhée ne guérissent pas, il est temps de le faire maintenant.
  • Prenez soin de l'hygiène. Les serviettes hygiéniques doivent être remplacées au moins toutes les deux heures. Après une selle, il est conseillé de laver ou d’utiliser des lingettes humides sans alcool.
  • Ne permettez pas la constipation. Ils provoquent une stagnation du sang dans les organes pelviens, provoquant des hémorroïdes, une cystite. Mangez des aliments riches en fibres et, si nécessaire, utilisez des médicaments sans danger pour la constipation (Duphalac, Forlax).
  • Suivez le régime. Prévention de la cystite - adhésion au bon régime alimentaire d’une femme qui allaite. Jeter, aigre, salé, épicé, mariné, rôti, alcool.

Ces recommandations vous permettront d'éviter non seulement la cystite, mais également d'autres problèmes de santé.

Le traitement de la cystite au cours de l'allaitement est réalisé par des moyens absolument sans danger, parfaitement compatible avec l'allaitement. Par conséquent, la peur de la thérapie n'est pas nécessaire. Plus tôt vous consultez un médecin, plus le traitement sera efficace. Et la maladie ne vous dérange pas longtemps.

Caractéristiques du traitement de la cystite pendant l'allaitement: traitement médicamenteux et remèdes populaires

Qu'est-ce qu'une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie?

La cystite est une inflammation des parois de la vessie. La maladie est très commune, elle peut survenir chez les hommes et les femmes. Mais les femmes y sont plus souvent soumises. La pathologie commence toujours par une forme aiguë, si le traitement ne commence pas à temps, elle peut devenir chronique.

Le traitement de la cystite pendant l'allaitement nécessite une attention particulière. Par les méthodes de thérapie doit être abordé dans un complexe. Beaucoup de femmes pensent que la maladie n’est pas grave et ne consultent pas leur médecin. Et cela entraîne des complications sous forme de maladie rénale. Dès les premiers symptômes, vous devez contacter un spécialiste, à savoir à l'urologue.

La cystite est divisée en deux types:

  1. Non compliqué - l'inflammation ne s'étend qu'à la vessie. Parfois, il peut se propager à l'urètre.
  2. Compliqué - avec ce type d'infection commence à se lever, atteignant les reins. Les dommages aux reins peuvent causer une pyélonéphrite. La maladie est très dangereuse, car elle peut mettre la vie en danger.

Les femmes après l'accouchement sont souvent sujettes au développement d'une cystite due à une immunité réduite.

Causes de la pathologie

Les agents responsables de la cystite sont les organismes bactériens et fongiques, le staphylocoque, la chlamydia et E. coli. Chez les femmes qui viennent d'accoucher, la maladie peut survenir en raison de complications et d'un traumatisme à la naissance.

Les facteurs suivants conduisent au développement de l'inflammation:

  1. Non-respect des règles d’hygiène - le changement rapide des sous-vêtements et l’utilisation de serviettes journalières réduiront le risque de pathologie.
  2. Candidose vaginale qui se produit souvent pendant la grossesse ou une dysbiose prolongée.
  3. Diminution de l'immunité - les propriétés protectrices du corps sont réduites, cela permet aux bactéries de pénétrer facilement dans la vessie.
  4. L'hypothermie
  5. Violation du processus métabolique dans le corps, échec hormonal.

La grossesse fait également référence au facteur de localisation dans le développement de la pathologie. Dans le corps d'une femme enceinte, les hormones sont perturbées, l'équilibre de la microflore vaginale. Tout cela se passe dans le contexte de l'immunité réduite.

Les premiers symptômes: que chercher

La cystite a ses propres caractéristiques. Il peut être identifié par les symptômes suivants:

  • mictions fréquentes avec douleur intense;
  • sentir après la miction que la vessie n'est pas complètement vide;
  • faiblesse générale du corps;
  • haute température;
  • douleur abdominale basse;
  • décoloration de l'urine, il devient trouble.

La forme simple de cystite ne provoque pas d'élévation de la température. Il peut également y avoir les symptômes suivants:

Méthodes de diagnostic de l'inflammation de la vessie

La base du diagnostic de la cystite est une étude clinique. Les patients subissent un test sanguin et urinaire général. La numération globulaire complète montrera des signes d'inflammation non spécifique. Des formes immatures de neutrophiles seront détectées dans le sang et les leucocytes seront surélevés. Les études cliniques sur l'urine montreront un taux élevé de globules blancs, de globules rouges et de bactéries dans le produit.

En plus des tests, un examen général du patient est effectué. En sentant le patient ressent une douleur dans l'abdomen. De plus, une échographie de la vessie peut être effectuée.

Caractéristiques du traitement pendant l'allaitement

Le traitement de la cystite chez les femmes qui allaitent nécessite une attention particulière. Les méthodes de traitement ne peuvent que prescrire un médecin. Cela est dû au fait que de nombreux médicaments pénètrent dans le corps de l'enfant avec du lait. Les médicaments peuvent provoquer des réactions allergiques, des troubles du tractus gastro-intestinal, par exemple, des selles molles chez les nourrissons atteints d'HB, une altération du développement de l'enfant.

Il est important que le médicament pour la cystite au cours de l'allaitement ne soit pas choisi indépendamment, l'auto-traitement dans cette pathologie est inacceptable. Le traitement de l'inflammation est effectué le plus souvent avec l'utilisation d'antibiotiques. Un certain nombre de médicaments peuvent prendre les femmes pendant l'allaitement.

Antibiotiques

Le médicament le plus sûr pouvant être pris par les femmes enceintes et allaitantes est Monural. Le traitement avec ce médicament est approuvé dans différents pays du monde.

Le médicament pénètre dans le corps de l'enfant en petites quantités et est immédiatement bloqué dans l'intestin par le calcium contenu dans le lait maternel.

La cystite au cours de l'allaitement est guérie efficacement avec Zinnat. Il contient des composants entièrement compatibles avec l'allaitement. Dans le lait maternel, le médicament en contient une petite quantité. Il ne provoque pas d'effets indésirables chez l'enfant, il est donc idéal pour les nouveau-nés.

Le traitement de la cystite chez les femmes qui allaitent se fait souvent à l'aide de l'antibiotique Amoxiclav. Le médicament ne pénètre pratiquement pas dans le lait maternel et est donc compatible avec l'allaitement. Les composants du médicament débarrassent rapidement le corps des bactéries.

Phytotraitement

Beaucoup de femmes s'inquiètent de la question de savoir ce qu'il est possible de faire avec la mère allaitante qui cystite La plupart d'entre eux préfèrent les médicaments à base de plantes. Ces fonds sont plus efficaces au stade initial de la maladie.

Fitolysin et Canephron sont les médicaments les plus populaires contenant des ingrédients à base de plantes. Ils ont une action anti-inflammatoire et diurétique efficace. Les composants du médicament soulagent la douleur et restaurent la fonction rénale.

L'inconvénient de la phytothérapie est la durée du traitement. Pour un rétablissement complet, vous devez suivre un cours d'au moins trois semaines. Malgré la sécurité du médicament avant utilisation, il est nécessaire de consulter un spécialiste.

Il est préférable de privilégier, pendant l'allaitement, des médicaments à base d'ingrédients à base de plantes. Je prescris Canephron à mes patients atteints de cystite. Il élimine bien les spasmes, élimine le processus inflammatoire.

Thérapie locale

De nombreux médecins recommandent le traitement de la cystite avec HB. C'est l'introduction de médicaments directement dans la vessie.

Pour la procédure utilisée cathéter. À travers, entrez dans l'outil. Cela permet de traiter la maladie avec n'importe quel médicament sans interrompre l'allaitement. La procédure procure des sensations désagréables, mais l’atout majeur est l’absence totale de préjudice pour l’enfant. Cette méthode est considérée comme la plus efficace et la plus sûre.

Recettes folkloriques

Les méthodes traditionnelles de traitement de la cystite pendant l’alimentation viennent souvent en aide aux jeunes mères:

  1. Le moyen le plus sûr est la décoction de camomille. Il a des effets anti-inflammatoires et diurétiques. Il peut être pris en toute sécurité après l'accouchement, car la camomille ne nuit pas au bébé.
  2. Au début, les tisanes et les boissons aux fruits aident efficacement. Le jus de canneberge et d’airelle a un effet diurétique (vous pouvez en savoir plus sur les symptômes et les causes de l’énurésie), il est efficace pour éliminer les bactéries de la vessie. Morses peut être bu pour la prophylaxie pendant un mois et demi. Ce sera non seulement une bonne prévention de la cystite, mais aussi de nombreux rhumes.
  3. Il est possible de traiter la cystite pendant l'allaitement avec de l'eau minérale. Il faut choisir une eau alcaline enrichie en potassium, en fer et en magnésium. L’eau minérale aide à réduire l’acidité de l’urine et à accélérer l’excrétion de la microflore nocive.

Est-il possible d'utiliser des raisins de Corinthe pendant l'allaitement sous forme de compotes et de boissons aux fruits, lisez le lien. Sur les méfaits de l'alcool pendant l'allaitement devrait être au courant de toutes les mères au stade de la grossesse. Mais est-il possible de faire des exceptions, par exemple, sous la forme d'un verre de vin sec, décrit dans cet article.

Régime alimentaire

Lors du traitement de la cystite, il est important de suivre un régime. Dès que la femme a ressenti les premiers symptômes de la maladie, il est recommandé de renoncer au sel. Un régime sans sel aide à soulager très efficacement l’inconfort.

Il est nécessaire d’abandonner non seulement le sel, mais également les aliments fumés (y compris le poisson utilisé dans cette cuisine), frits et épicés. Ce régime doit être respecté pour la digestion normale de l'enfant. Tous ces plats ont un impact négatif sur la santé des nourrissons. Les repas pendant l'allaitement doivent être composés principalement de protéines et de légumes.

Mode de consommation

L’achèvement du régime de consommation permet d’accélérer le traitement de la cystite pendant l’allaitement. Il est recommandé d'augmenter le volume quotidien d'apport en liquide. Si une grande quantité d'eau propre pénètre dans le corps, les mictions deviennent plus fréquentes et, par conséquent, les bactéries sont éliminées plus rapidement de la vessie.

Pendant l'allaitement, il est recommandé à la femme de suivre certaines règles:

  1. Pour refuser le thé et le café pendant l'allaitement, préférez donner de l'eau propre.
  2. Le volume quotidien de fluide doit être d'au moins 2 litres.
  3. Il n'est pas recommandé de boire des boissons sucrées, le sucre crée des conditions favorables au développement d'une microflore négative.

Il est préférable de boire pendant la lactation des boissons aux fruits de baies naturelles.

Prévention

Il est important non seulement de savoir comment traiter la cystite pendant l'allaitement, mais également de respecter les mesures préventives pour éviter les maladies récurrentes. Les principales mesures préventives sont:

  1. L'hypothermie ne devrait pas être autorisée, en particulier pendant la saison froide, par exemple lors de promenades avec un nouveau-né en hiver.
  2. L'hygiène personnelle est requise.
  3. Un rôle majeur dans la prévention joue un régime alimentaire équilibré.

À titre préventif, vous pouvez boire des boissons aux herbes et aux fruits de baies.

Avis femmes

Volkova Anna, Saratov, 20 ans

J'ai eu une cystite il y a trois ans. Ma fille avait deux mois. Au début, je ne suis pas allé chez le médecin, j'avais peur qu'ils prescrivent des pilules. Mais la situation empirait, je ne pouvais même pas dormir la nuit.

En conséquence, est allé à l'urologue. On m'a prescrit du Zinn. J'ai lu les instructions, les avis, partout, indiquant que le médicament peut être bu pendant l'allaitement. Couper le cours, débarrassé de la cystite. Et tout allait bien avec l'enfant, nous n'avons pas remarqué de problèmes.

Marina Mikhailova, Yaroslavl, 24 ans

Après l'accouchement, la douleur dans le bas-ventre a presque immédiatement commencé à être gênante et s'est souvent rendue aux toilettes. Je ne suis pas allé chez le médecin parce que je pensais que c’était lié à l’accouchement, donc le corps réagissait.

Mais les symptômes se renforçant, elle décida de consulter un spécialiste. Il a prescrit des tests, diagnostiqué une cystite. Le médecin m'a prescrit des antibiotiques, mais je n'ai pas osé boire, bien qu'il soit écrit que vous pouvez allaiter.

J'ai décidé d'essayer d'être traité avec des préparations à base de plantes. Préparer une telle décoction: 2 cuillères à soupe de feuilles d’airelle, 1 cuillère à soupe d’échinacée, 1 Hypericum, 3 cuillères à café de hanches, 2 cuillères à soupe de prairie. Tous mélangés, l'eau bouillante versée. A vu 1/3 tasse trois fois par jour. C'est juste que le cours doit durer au moins un mois.

Conclusion

La cystite est une maladie grave qui ne devrait pas être laissée sans traitement. Nul besoin d’espérer que les symptômes disparaissent avec le temps et que vous pouvez oublier la pathologie. Il existe de nombreux moyens sûrs de traiter l'inflammation de la vessie pendant l'allaitement. Ils aideront la femme à se débarrasser des symptômes désagréables et à ne pas nuire au nouveau-né.

À propos du traitement de la cystite chez les femmes chez les hommes est décrit dans cette vidéo. Veuillez noter qu'il y a des limites pour les mères allaitantes.

Méthodes de traitement de la cystite pendant l'allaitement

Le processus inflammatoire appelé «cystite» est une maladie que chaque femme a connue au moins une fois dans sa vie. Certaines «personnes chanceuses» ont eu la chance de transférer tous les problèmes de la maladie dans la période post-partum. La cystite après l’accouchement peut assombrir la joie de la maternité et de l’allaitement avec des symptômes désagréables, et parfois donner le choix à une femme qui allaite: continuer à souffrir de HBG, ou l’interrompre pour que le bébé ne reçoive pas de médicaments toxiques par le lait et le soigner complètement?

C'est important! Il est catégoriquement impossible de différer le traitement de la cystite pendant l'allaitement, car la maladie devient rapidement chronique et perturbera beaucoup plus longtemps son possesseur, avec des conséquences plus graves.

Comment traiter la cystite sans nuire aux nourrissons. Nous allons essayer de répondre à cette question importante.

Inflammation de la vessie pendant la période d'alimentation

La cystite au cours de l’allaitement est le résultat de l’introduction dans l’organe de la mère de bactéries pathogènes opportunistes qui, en pénétrant dans l’urètre de la vessie, deviennent l’agent responsable du processus inflammatoire.

Comme le montre la pratique, traiter la cystite au cours de la période de lactation est une tâche difficile, car nourrir un bébé ne permet pas une thérapie avec des méthodes médicamenteuses traditionnelles. De plus, le tableau clinique est encore compliqué par une immunité réduite chez une femme qui allaite pendant la période post-partum, et ce facteur est une sorte de point de départ pour l’apparition de la cystite.

La grossesse elle-même peut précéder la maladie lorsque, en raison de la localisation du fœtus, le flux sanguin vers les organes pelviens a été perturbé. Le résultat d'une telle violation est une miction irrégulière menant finalement à une stagnation de l'urine dans la vessie.

Le processus générique lui-même est tout aussi dangereux et son déroulement imprévisible. Il existe trois facteurs de risque courants de cystite pendant l'accouchement:

  • infection involontaire lors de l'installation d'un cathéter;
  • violation de l'intégrité de la vessie;
  • hypothermie lors de l'application de glace après la naissance du bébé.

La cause la plus courante de la maladie est le stress post-partum et post-partum, ou l’échec hormonal associé à l’accouchement.

C'est important! Un médecin expérimenté vous aidera à comprendre les causes de la maladie.

La nature et la forme de la maladie

Caractérisée par une croissance excessive de bactéries pathogènes sur la membrane muqueuse de la vessie, la maladie se développe beaucoup plus souvent et a une dynamique plus prononcée que chez l'homme. C'est pourquoi le diagnostic et le traitement de la cystite chez la femme doivent être traités avec le plus grand soin, après avoir analysé les causes possibles et la nature de la maladie.

Le corps d'une femme en bonne santé est capable de contrôler et de freiner de manière indépendante la croissance de la flore pathogène. En réduisant les propriétés protectrices du corps, celui-ci perd la capacité de réguler de manière indépendante le processus de reproduction des bactéries pathogènes et celles-ci commencent à attaquer littéralement les parois de la vessie.

Deux types de maladie doivent être séparés:

Pointu

La cystite aiguë apparaît soudainement et douloureusement, mais un traitement adéquat ne se répète pas. La cystite non compliquée ne se manifeste que sur les parois de la vessie, sans toucher le canal urinaire ni l'urètre.

Chronique

La transformation de la cystite aiguë en chronique est observée avec un choix de traitement incorrect. En conséquence, le patient rechute de temps en temps, et les épidémies de la maladie peuvent avoir une intensité différente et des symptômes flous.

Lorsque la maladie est négligée et si la cystite n'est pas traitée chez la femme, l'infection se propage au-delà de la vessie et peut affecter les reins, menaçant une pyélonéphrite menaçant le pronostic vital. Le plus dangereux est la cystite dans l’hépatite HB, alors que le corps de la femme est le plus vulnérable à diverses bactéries et que le risque d’absorber des préparations médicales efficaces dans le lait ne permet pas d’éliminer les symptômes désagréables avec un seul comprimé.

Les symptômes

L'apparition de la cystite est impossible à ne pas remarquer, car elle a des symptômes prononcés. Les signes les plus communs de la maladie incluent:

  • mictions fréquentes accompagnées de brûlures et de douleurs;
  • lourdeur dans le bas-ventre et la région sus-pubienne;
  • incontinence / fuite urinaire;
  • «Fantôme» pousse ou libère une petite quantité d’urine;
  • fièvre
  • douleur lors du remplissage de la vessie;
  • faiblesse

La manifestation d'au moins deux symptômes ne doit pas passer inaperçue et constitue la raison du renvoi immédiat de la mère allaitante à l'urologue pour diagnostic et instauration du traitement.

Traitement

Étant donné l’origine bactérienne de la maladie, il est nécessaire de traiter la cystite pendant l’allaitement avec des médicaments antibactériens. Après avoir examiné et clarifié le tableau clinique, le médecin vous prescrira des tests supplémentaires d’urine et de sang, ainsi qu’en cas de suspicion de modification de la structure de la vessie - diagnostic par échographie.

Les cas classiques de cystite chez les mères qui allaitent sont les médicaments canephron et phytolysine, qui comprennent des extraits de plantes - centaurée, romarin et lovage. Une telle composition naturelle aide à traiter la cystite lors d’une alimentation douce et efficace. Ayant un effet anti-inflammatoire, ces médicaments améliorent le travail des reins, éliminent la douleur et l'inconfort, et le bébé ne reçoit pas de composés chimiques via le lait maternel.

Les médicaments à base d'ingrédients à base de plantes ont non seulement un effet positif dans le traitement de la cystite à HB, mais ils préviennent la formation de calculs rénaux et ont un léger effet diurétique. Ils aident donc à faire face à l'œdème.

Thérapie antibactérienne

Selon la forme de la maladie et les préparations à base de plantes, les mères qui allaitent peuvent avoir besoin d’une antibiothérapie. Un tel traitement ne peut être prescrit que par un médecin, et seulement après culture de l'urine et détermination du type de micro-organisme responsable de la maladie. Ainsi, le médecin peut recommander des antibiotiques des groupes suivants:

  1. Pénicillines
  2. Céphalosporines (céphalexine, céfazoline).
  3. Macrolides (vilprafen, érythromycine, rovamycine).
  4. Nitrofuranes (médicament monural et ses analogues - nolitsine, urolesane et amoxicilline).

Si les deux premiers groupes d'antibiotiques peuvent être pris sans interrompre l'allaitement, les 3ème et 4ème groupes de médicaments nécessitent une pause. Lors de la prise de macrolides et de nitrofuranes, la femme qui allaite doit exprimer le lait exactement autant de fois que les repas sont sautés chaque jour, de sorte que, à la fin du traitement, l’allaitement soit poursuivi.

Thérapie de régime

Beaucoup, en particulier les jeunes mères, après avoir lu divers forums et conseils, essaient de se débarrasser elles-mêmes de la maladie à l'aide de régimes alimentaires, en se basant sur les critiques de mères allaitantes «expérimentées». Pour un effet maximal, le régime ne peut être utilisé qu'en complément d'un traitement médicamenteux.

Qu'est-ce qui peut et ne peut pas être utilisé pour la cystite? Éliminez les aliments salés, fumés, frits, gras, ainsi que les fruits de mer et l'alcool, consommez des aliments à la vapeur à base de légumes et de viande. Un tel menu ne nuit pas au petit ventre et aide à faire face à l'inflammation.

En outre, une diète lactante peut être complétée par des mors aux canneberges et aux airelles, des bouillons de roses sauvages, des confitures de framboises et de cassis riches en vitamine C. Toutefois, pour des raisons de sécurité, faites attention aux légumes et aux fruits de saison.

En ce qui concerne l'équilibre hydrique, une mère allaitante atteinte de cystite devrait boire au moins 2 litres d'eau pure non gazeuse par jour. Ne buvez pas de boissons sucrées - café, thé, sodas, compotes, nommément eau. Le fait est que beaucoup de bactéries sont nourries dans un environnement sucré, alors boire des boissons favorisera la croissance de bactéries pathogènes.

Vous pouvez boire des boissons de fruits frais provenant de baies - canneberges, canneberges, cassis, qui contribuent aux mictions fréquentes, ce qui contribuera à optimiser l'élimination de la flore pathogène du corps et à réduire ainsi l'inflammation.

Médecine alternative

Comment traiter la cystite pendant l'allaitement. De nombreuses femmes, confrontées à une maladie insidieuse, tentent de trouver une réponse à cette question en essayant par elles-mêmes diverses compresses, des bains et des bouillons de guérison. Il convient de rappeler que la médecine traditionnelle n’est pas la principale, mais plutôt une méthode auxiliaire pour le traitement de la cystite au cours de la lactation.

Ainsi, les bains chauds assis sur des bouillons de calendula, de sauge et de fleurs de camomille sont très populaires. La température de l'eau ne doit pas dépasser 37 degrés. Les bouillons de feuilles de bouleau, d'eucalyptus et d'origan sont largement utilisés pour éliminer les bactéries pathogènes du corps. Ces fonds non seulement ne nuisent pas à la santé de l'enfant, mais contribuent également à la ruée vers le lait chez les femmes qui allaitent.

Les moyens de la médecine traditionnelle dans la période post-partum peuvent aider à réduire les manifestations de la maladie, cependant, vous ne devriez pas vous laisser emporter par l'auto-traitement, et en l'absence d'un effet positif, vous devriez immédiatement demander l'aide d'un spécialiste.

«Tous les yogourts ne sont pas également utiles», a dit la publicité. Ce principe s’applique à l’utilisation de la médecine traditionnelle dans le traitement des mères allaitantes et au fait que, d’une part, la médecine peut être un poison pour l’autre.

C'est important! Toute décoction ou compresse à base de plantes a des contre-indications et peut nuire à la santé de l'enfant. Par conséquent, elles doivent être appliquées strictement sous la surveillance d'un médecin.

Question réponse

Est-il possible de guérir la cystite sans antibiotiques?

Le traitement de la cystite pendant l'allaitement, la nomination de certains médicaments et procédures dépendent de la négligence de la maladie. Le traitement antibiotique ne nécessite que la forme bactérienne de la cystite, et pour le confirmer, il est nécessaire de passer des tests urinaires et sanguins.

En outre, pour le traitement de la cystite, des pilules dont l'utilisation pendant l'allaitement est moins dangereuse que l'absence de traitement de la maladie. Pour clarifier le diagnostic et le choix de la thérapie, l'examen et la consultation d'un spécialiste sont nécessaires.

Quels sous-vêtements choisir pour la cystite.

Il est nécessaire d'abandonner les sous-vêtements serrés synthétiques et en dentelle au profit du coton lâche. Cette recommandation s’explique par le fait que le lin de tissus naturels laisse passer l’air, absorbe la transpiration et ne permet pas de frotter la région génitale.

Comment déchiffrer les tests et déterminer les écarts par rapport à la norme.

La cystite chez une femme qui allaite est un problème courant qui nécessite une approche qualifiée. Le diagnostic de la maladie est effectué uniquement par le médecin traitant. Le plus instructif en cas de suspicion de cystite est l'analyse d'urine selon Nechiporenko, qui est réalisée conjointement avec la culture d'urine pour la stérilité. En même temps, la dernière analyse aide non seulement à identifier les microorganismes pathogènes, mais également à sélectionner le médicament le plus efficace pour traiter une maladie.

Avec la maladie, l'urine devient de couleur terne, devient trouble avec un mélange de flocons ou même de particules de sang. Cette apparence d'urine est due à la forte activité des bactéries pathogènes qui produisent des déchets sous forme de mucus, de sang et de cellules épithéliales. La présence de sang coloré dans l'urine est une preuve de lésion de la vessie.

Avec un test sanguin complet, le nombre de leucocytes peut atteindre 50 à 60 cellules par champ de vision, un résultat qui indique le début du traitement de la cystite. Dans ce cas, le médecin traitant prend en charge l'allaitement au sein, en prescrivant des médicaments qui ne causent pas de tort à l'enfant.

C'est important! Pour prévenir la maladie, il faut faire attention à l'hygiène des organes génitaux et, dès les premiers symptômes d'une cystite aiguë, consulter un urologue pour prescrire un traitement sûr et efficace.

Traitement de la cystite pendant l'allaitement

La cystite est une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie, accompagnée de symptômes caractéristiques et d'un trouble du travail de cet organe. Après une naissance postnatale, une femme qui allaite est souvent sujette à ce problème, surtout si l'accouchement a été accompagné de ruptures ou d'autres complications.
Un traitement approprié de la cystite au cours de l'allaitement (HB) aide non seulement à préserver la lactation, mais également à aider la mère à se débarrasser des manifestations douloureuses de la maladie sans nuire à l'enfant.

Manifestations cliniques de la pathologie

Les experts identifient différents types de cystites: aiguë et chronique, primaire et secondaire, allergique et infectieuse. Chaque forme est caractérisée par ses propres caractéristiques, mais il est possible d'identifier les caractéristiques communes qui accompagnent toute forme d'inflammation de la vessie:

  • Besoin fréquent de vider la vessie. L'intervalle entre les envies varie de 5 à 7 minutes à une demi-heure. Ce symptôme ne permet pas à une femme de quitter son domicile lorsqu'elle est malade, car il est presque impossible de retenir la miction.
  • Douleur en urinant. En vidant la vessie, la douleur peut devenir insupportable et se propager à l'abdomen et au rectum.
  • Sensation de vidange incomplète après la miction.
  • Changement de couleur et de clarté de l'urine. Avec la cystite, l'urine devient trouble, il y a des impuretés, parfois des traces de sang peuvent être vues sur le linge ou le papier toilette.
  • Changement d'état général. La température d'une femme passe de valeurs subfébriles à fébriles, en fonction de la forme de cystite. Les patients remarquent des douleurs abdominales persistantes, une perte d'appétit, des troubles du sommeil et d'autres symptômes d'intoxication générale du corps.

Le spécialiste pose un diagnostic en fonction du tableau clinique caractéristique de la maladie. En outre, la liste des examens comprend l'analyse de l'urine, son ensemencement pour la flore et la sensibilité, ainsi que des témoignages pour des infections sexuellement transmissibles, une échographie des organes pelviens, une cystoscopie, etc.

Causes possibles et facteurs contribuant à la maladie

Les bactéries sont la cause la plus courante de cystite. Parmi elles, les bacilles intestinaux et hémophiles, ainsi que les staphylocoques, les pneumocoques, les chlamydia, les mycoplasmes, etc.

Facteurs contribuant au développement de la cystite chez les femmes allaitantes:

  • les changements hormonaux, qui se produisent invariablement chez les femmes pendant la grossesse et l'allaitement;
  • hypothermie, mauvaise nutrition. Pour améliorer le ton de l'utérus sur l'estomac souvent mettre une bulle avec de la glace, cela peut être une condition préalable au développement de l'inflammation;
  • stase du sang dans les organes pelviens;
  • violation de l'écoulement d'urine;
  • non-respect des règles d'hygiène intime;
  • pathologie gynécologique, etc.

Chez la femme, en raison des particularités de la structure de l'uretère (courte et large), la cystite se développe plus fréquemment, car l'infection tombe rapidement sur la muqueuse de la vessie.

Principes de traitement de la cystite chez une femme qui allaite

Il existe plusieurs façons de traiter la cystite chez les femmes qui allaitent. Ils comprennent:

  1. Réception des médicaments autorisés en lactation. Le médecin qui observe et traite la femme (urologue, néphrologue ou thérapeute) aide à faire le choix;
  2. Régime de consommation et régime.
  3. Préparations à base de plantes homéopathiques.
  4. Méthodes de médecine traditionnelle.
  5. Physiothérapie

Pour obtenir le résultat souhaité, une approche thérapeutique intégrée associant la prise de pilules, la décoction, la diète et d’autres méthodes est utilisée.

Médicaments contre la cystite autorisés pour le SH

Comme les bactéries sont généralement causées par la cystite, des agents antibactériens sont utilisés pour le traitement. Considérez lequel d'entre eux peut être pris par les mères qui allaitent.

Pénicillines

Groupe de médicaments relativement sûr autorisé à être utilisé pendant l'allaitement. Ils ont des propriétés bactéricides et une large gamme d'activité antimicrobienne.

Récemment, de nombreuses bactéries produisent pour les pénicillines habituelles des enzymes qui les détruisent. Par conséquent, pour le traitement de la cystite, choisir des pénicillines protégées (en association avec de l'acide clavulanique). De tels agents sont résistants et ont un large effet antibactérien.

Amoxiclav

Le représentant des pénicillines est Amoxiclav (analogues d'Amklav, Augmentin, Flemoklav, Panklav et autres).

Cet outil est une combinaison d'amoxicilline et d'acide clavulanique. Pour les adultes, il est disponible en deux dosages (875/125 - 2 fois par jour ou 500/125 - 3 fois par jour). Le médicament est bien toléré, mais peut entraîner des effets secondaires au niveau du tube digestif: nausées, diarrhée, inconfort épigastrique, réactions allergiques, vertiges, maux de tête et autres réactions négatives.

L'amoxicilline en petites quantités dans le lait maternel est donc prescrite avec soin, après consultation avec le médecin traitant. Si l'enfant a une réaction allergique ou d'autres effets secondaires, l'allaitement est arrêté pendant toute la durée du traitement. Le cours de thérapie et le dosage établit seulement un spécialiste.

Céphalosporines

La composition chimique de ce groupe est similaire à celle des pénicillines. Ils ont un large spectre d'activité et détruisent la plupart des bactéries responsables de la cystite. Il est relativement sûr et peut être attribué à une mère qui allaite. Il existe 4 générations de céphalosporines, parmi lesquelles les médicaments suivants sont autorisés pour l'HB.

Zinnat

Zinnat est l’un des comprimés approuvés pour l’allaitement.

L'ingrédient actif est le céfuroxime axétil, à raison de 125 ou 250 mg. Il s’agit d’une céphalosporine de 2e génération à effet bactéricide actif sur les microbes. En quantités infimes, il passe dans le lait maternel, il est donc prescrit avec HB, mais avec prudence.

Ceftazidime

Céphalosporine 3 générations pour administration parentérale. Il entre dans le lait en petites concentrations.

Les médicaments de ce groupe peuvent provoquer des réactions allergiques, des maux de tête, des troubles du système gastro-intestinal et d’autres effets indésirables. L'apparition d'un ictère ou de manifestations d'allergie chez le bébé nécessite l'interruption de l'allaitement.

Monural

C'est un agent antibactérien à large spectre. Une caractéristique distinctive est la capacité de créer des concentrations élevées dans la vessie, ce qui la rend efficace dans le traitement de la cystite.

Moyens sur la base de fosfomycine trométamol. Il possède des propriétés bactéricides contre de nombreuses bactéries. Pendant le traitement, les experts recommandent d’augmenter la quantité de liquide consommée afin d’augmenter la diurèse.

Parmi les effets indésirables observés figurent les allergies, les éruptions cutanées, l'indigestion.

Remèdes homéopathiques

Outre les antibiotiques, on peut prescrire aux mères allaitantes des remèdes homéopathiques tels que Solidago compositum C, une préparation complexe à base de plus de 10 composants naturels (berberis, argentum, ortosiphon, etc.).

L'outil a la capacité de réduire l'inflammation et d'accélérer le processus de récupération. Il a également un effet antispasmodique, diurétique et antiseptique.

Le médicament est disponible sous forme d'ampoules pour l'administration intramusculaire. Utilisé dans le traitement complexe de la cystite chronique et aiguë. Permis pendant HB en l'absence d'allergie aux composants du médicament.

Dans la même section, rappelez-vous les deux remèdes populaires à base de plantes autorisés pendant l’alimentation.

Canephron N

Remède à base de plantes comprenant lovage, la centaurée et le romarin. Disponible sous forme de gouttes et de gouttes pour l'ingestion. Il possède des propriétés diurétiques, antiseptiques et anti-inflammatoires douces.

Phytolysine

Pâte brun-vert pour l'ingestion d'un arôme spécifique d'herbes. Il contient plus de 7 principes actifs: prêle des champs, verge d'or, persil, fenugrec, huile d'orange, etc. Il est utilisé dans le traitement des maladies infectieuses et inflammatoires des voies urinaires.

Moyens interdits avec HB

Certains médicaments sont activement utilisés pour traiter la cystite, mais ils ne sont pas recommandés pendant l'allaitement. Si ce médicament est prescrit à une mère qui allaite, l’allaitement doit être interrompu avant que le médicament ne soit complètement éliminé du corps.

Norfloxacine

Noms commerciaux Norfatsin, Nolitsin, Norbaktin, etc. Préparation du groupe des fluoroquinolones. Ce remède est largement utilisé pour traiter les infections des voies urinaires, mais il est interdit pendant la grossesse et l’allaitement.

Sultasin

La combinaison de l'ampicilline et du sulbactam. Un médicament du groupe de la pénicilline avec un composant protecteur du sulbactam. Il est administré par voie intramusculaire et intraveineuse et pénètre dans le lait. Contre-indiqué dans la période de GW.

Longidase

Un agent enzymatique se présentant sous la forme de suppositoires rectaux. Il possède des propriétés anti-inflammatoires et immunomodulatrices. Il est utilisé dans le traitement de la cystite d'étiologies diverses. Non utilisé chez les mères qui allaitent.

Tinidazole avec Ciprofloxacine

Montré dans la cystite aiguë et chronique. Cette combinaison est interdite pendant la grossesse et l'allaitement.

Traitements alternatifs

Les méthodes traditionnelles associées au régime aident à éliminer rapidement les symptômes de la cystite chez les jeunes mères. Un tel traitement devrait être associé à des médicaments. Les méthodes les plus efficaces:

  • Régime alimentaire En cas de maladie, une femme qui allaite devrait limiter la quantité de sel consommée afin de ne pas provoquer d'œdème. Les plats sucrés, fumés, épicés et frits sont exclus du menu. Un tel régime aide non seulement à vaincre la maladie, mais est également très utile pour une production de lait maternel de haute qualité.
  • Mode de consommation Une femme qui allaite devrait consommer plus de 2 litres de liquide. Il peut s'agir de boissons aux fruits, de compotes de fruits secs, d'eau minérale sans gaz ou d'eau pure. Café, boissons gazeuses et sucrées exclus.
  • Bouillons d'herbes médicinales. Les herbes et les décoctions à base d’herbes aux propriétés antiseptiques et diurétiques (camomille, verge d’or, bourgeons de bouleau, canneberges, busserole, etc.) aident à apaiser les muqueuses irritées de la vessie et à enrayer la maladie.

Complications possibles

Les complications de la cystite comprennent:

  • La transition de la maladie dans la forme chronique.
  • La pyélonéphrite est une inflammation des reins.
  • Cystite interstitielle. Dans ce cas, l'inflammation capture toutes les couches de la vessie.

Prévention

Afin de prévenir l'apparition de complications, le traitement doit être instauré dès les premières manifestations de la maladie, après consultation d'un médecin. Pour la prévention de la cystite devrait suivre des règles simples.

  1. Adhérez aux principes d'un régime raisonnable.
  2. Suivez le régime d'alcool.
  3. Ne négligez pas les règles d'hygiène intime.
  4. Temps pour traiter une pathologie gynécologique.
  5. Évitez l’hypothermie et n’hésitez pas à uriner trop longtemps.

La cystite chez les mères allaitantes répond bien au traitement dès les premiers stades. Pour la thérapie, choisissez des moyens efficaces et sûrs qui vous permettent de ne pas interrompre l’allaitement. Le traitement doit avoir lieu sous la surveillance d'un médecin.

Cystite pendant l'allaitement: comment traiter

La cystite est une maladie féminine commune qui est une infection des voies urinaires. Malheureusement, après la naissance d'un enfant, la probabilité et le développement de la cystite vont augmenter. Surtout si les tissus mous ont été blessés pendant le travail ou des complications sont survenues.

Il existe deux types de cystite:

  1. Non compliqué - le stade initial de la maladie, dans lequel l'infection n'affecte que les parois de la vessie. Parfois accompagné d'urétrite;
  2. Compliquée - une maladie dans laquelle l'infection monte de la vessie et affecte un ou les deux reins.

Dans la phase initiale, la température ne monte pas. Cependant, si la température a dépassé 38 degrés, consultez immédiatement un médecin. Très probablement, la maladie est devenue plus aiguë.

Une cystite compliquée conduit à une insuffisance rénale et à d'autres problèmes. Pour éviter cela, il est nécessaire de commencer le traitement de la cystite pendant l'allaitement et pas seulement à un stade précoce.

Comment déterminer la cystite

Comme d'autres maladies, la cystite a ses propres symptômes. L'infection est caractérisée par les symptômes suivants:

  • Besoin fréquent d'uriner. Je veux aller aux toilettes beaucoup plus souvent, mais en même temps, très peu d'urine est excrétée.
  • Douleur lorsque vous urinez avec des coupures et des brûlures;
  • Sévérité périodique et douleur dans l'os sus-pubien;
  • Parfois, l'incontinence;
  • Urine avec un petit mélange de sang.

La bactérie est la cause de l'infection. Tout d’abord, c’est E. coli. Il provoque jusqu'à 90% des cas de cystite. En outre, le staphylocoque, la chlamydia et même le muguet peuvent provoquer la maladie.

Il convient de noter que le muguet n’est pas une maladie inoffensive, comme il semble à beaucoup. Les champignons en cours d'exécution provoquent à la fois la cystite et la mammite. En outre, l'infection provoque une gêne et des douleurs à la poitrine. Cela conduit à une perte de lait et à une mauvaise lactation. Par conséquent, il est important que la mère qui allaite commence le traitement correctement et à temps.

Pour aider à guérir le muguet, des suppositoires topiques et une pommade au mamelon, Pimafucin, Livarol, Zalain, Lomexin et certains autres aideront.

Souvent, l’infection est due à une hypothermie et à des modifications des niveaux hormonaux. Par conséquent, la cystite pendant l'allaitement est une maladie courante. Après tout, pour arrêter les saignements pendant ou après l’accouchement, on met parfois de la glace sur la femme. De plus, une insuffisance hormonale grave se produit chez une femme qui allaite.

Antibiotiques pour le traitement de la cystite

Le traitement de la cystite pendant l'allaitement ne peut que consulter un médecin! N'oubliez pas que de nombreux médicaments entrent dans le sang et le lait maternel. Cela signifie que les composants chimiques vont pénétrer dans le corps du nourrisson. En conséquence, cela entrave le développement du bébé et provoque des troubles digestifs, des allergies et des intoxications.

De plus, certains médicaments peuvent modifier la qualité du lait et réduire la lactation.

Par conséquent, il est important qu'un spécialiste choisisse des médicaments. En règle générale, le traitement est effectué avec des antibiotiques. Certaines peuvent prendre des mères allaitantes.

Monural

Le médicament le plus courant et le plus efficace qui soit sans danger pendant la grossesse et l'allaitement. La composition pénètre dans le lait maternel en très petites quantités. Cette quantité bloque facilement le calcium contenu dans le lait maternel. Par conséquent, les composants du médicament ne pénètrent pas dans le corps des nourrissons.

Le coût est de 350 à 400 roubles.

Zinnat

Entièrement compatible avec l'allaitement. Le lait pénètre dans une petite dose, mais ne crée pas de risque pour le nouveau-né. De plus, un remède sûr est souvent prescrit pour le traitement antibactérien des nourrissons. Combat efficacement les infections urinaires et respiratoires, ainsi que les infections cutanées.

Le coût moyen est de 300 roubles.

Amoxlive

Ce médicament est plus souvent choisi par les mères pendant l'allaitement. Il est compatible avec l'allaitement, puisqu'il ne pénètre pratiquement pas dans le lait. Un remède efficace débarrasse rapidement le corps des germes et des infections bactériennes. À propos des règles d’admission et de composition, lisez l’article intitulé «Allaitement d’Amoxiclav».

Le coût du médicament varie entre 240 et 450 roubles, en fonction de la forme de libération et du nombre de comprimés par boîte.

Les antibiotiques énumérés ci-dessus ne nécessitent pas l'arrêt de l'allaitement. Cependant, tout en prenant d'autres agents antibactériens, il est nécessaire d'abandonner l'attachement du bébé au sein. La prise de tels médicaments est prescrite à la lactation dans les cas extrêmes, car il est très difficile de revenir à la lactation précédente. De plus, à ce stade, l’enfant se retrouve sans nourriture utile et nécessaire, ce qui peut nuire à la santé et au développement.

Si vous avez encore besoin de prendre de tels antibiotiques et d'interrompre l'allaitement, retrouvez la procédure de restauration de l'allaitement ici.

Phytothérapie pour les mères allaitantes

Dans le traitement de la cystite, il est préférable d'utiliser des médicaments à base de plantes. Il est particulièrement recommandé de choisir de tels médicaments au stade initial de la maladie. Les préparations phytopharmaceutiques sont sans danger pour la mère et le bébé. Il existe aujourd'hui deux moyens les plus efficaces: Canephron et Fitolysin.

Les deux produits ont des propriétés antiseptiques et réduisent l'inflammation. Ils soulagent la douleur et rétablissent le travail des reins. L'action diurétique élimine les toxines et les bactéries des organes, ce qui accélère la récupération. Cependant, la phytothérapie nécessite un long traitement, qui dure au moins trois semaines.

Canephron

Phytolysine

  • Feuilles de romarin;
  • La centaurée;
  • Les racines de l'amour.
  • Herbe de la verge d'or;
  • Gradins et oiseau de montagne;
  • Racines de lovage et de persil;
  • Graines de fenugrec;
  • Oignon Husk;
  • Feuilles de bouleau;
  • Huile de sauge et pin, orange et menthe poivrée

Considérez que certains éléments de la composition des médicaments Canephron et Fitolysin peuvent provoquer des allergies chez la mère ou le bébé en raison d’une intolérance individuelle. Dans ce cas, arrêtez de le prendre immédiatement. Tant Fitolysin que Kanefron ne peuvent être bues pendant l'allaitement qu'après avoir été nommés médecin et sous la stricte surveillance d'un spécialiste!

Parfois, pour le traitement de la cystite post-partum, des instillations sont utilisées, qui sont perfusées ou injectées dans l’organe enflammé, à savoir la vessie. Les préparations topiques ne divergent pas dans le sang, ce qui rend l'allaitement sans danger. Ces moyens incluent Protargol, Collargol et quelques autres.

Remèdes populaires et prévention

Souvent, la médecine traditionnelle vient en aide aux mères allaitantes et remplace les médicaments. Cependant, avec un tel traitement, il est nécessaire de consulter un médecin. Après tout, certains composants des recettes conduisent à des allergies et les méthodes ne font qu'aggraver la situation.

  • Régime sans sel est bon aux premiers symptômes. Refuser des plats salés et fumés, gras et épicés. Le sel et les autres épices augmentent l'enflure et l'inflammation des muqueuses. En outre, ce menu mère a des effets néfastes sur le bébé, en particulier au cours des deux ou trois premiers mois suivant l’accouchement. Le régime alimentaire pendant la lactation doit nécessairement contenir des protéines et des aliments végétaux.
  • Buvez plus de liquides pour éliminer les toxines du corps. L'eau minérale réduit l'acidité de l'urine. Mais les boissons sucrées et le café doivent être exclus. Si vous aimez le café, la chicorée viendra en remplacement. Chaque jour, la mère devrait boire au moins 2 litres de liquide. En outre, l'eau et les autres boissons chaudes autorisées ont un effet positif sur la production de lait;
  • Les bouillons de plantes médicinales et les boissons aux fruits sont excellents au stade initial de la maladie et conviennent à la prévention des maladies infectieuses et virales. Boire une décoction de jus de rose sauvage, de canneberge et d’airelle;
  • Un mélange d'herbes. Vous pouvez également faire une décoction de plusieurs types de plantes médicinales. Ceux-ci incluent le millepertuis, les airelles et les canneberges, la busserole et la bruyère, l'achillée millefeuille et la camomille.

Les mors aux canneberges et aux airelles ont des propriétés diurétiques et sont rapidement retirés des organes. Lorsque vous allaitez, ne prenez pas de boissons aux fruits dans les magasins, car elles contiennent souvent des conservateurs et d’autres produits chimiques dangereux.

Pour faire du jus de canneberge, prenez 100 grammes de baies, la même quantité de sucre et 0,5 litre d’eau. Berry trie et lave soigneusement. Mash, transférer à la gaze et presser le jus. Remplir le gâteau avec de l'eau et porter à ébullition, filtrer et ajouter le sucre. Mélangez ensuite, versez le jus pressé et mélangez à nouveau.

Buvez du jus 1-1.5 mois. En outre, cette boisson convient à la prévention du rhume et des maladies infectieuses, notamment la cystite. Conservez le jus au réfrigérateur et réchauffez-le avant de le boire.

Gardez votre santé et votre hygiène, ne pas trop refroidir et suivre un régime. Alors la cystite vous passera!

Comprimés "Extrait de teinture Madder": efficacité contre les maladies du rein et règles d'utilisation

Noms des hormones surrénales et tests pour déterminer leur niveau dans le corps