Comment traiter la cystite chez les enfants à la maison

La cystite est une inflammation de la muqueuse de la vessie qui entraîne de nombreux symptômes désagréables. L'évolution de la maladie devient plus compliquée si l'enfant est un patient. Le plus souvent, la cystite est touchée par deux catégories d’enfants - les tout-petits de un à trois ans et les adolescents de 12 à 13 ans. Les jeunes enfants sont souvent atteints de cystite, car ils peuvent jouer par terre, ils gèlent, mais dans le feu de l'action, ils ne changent pas d'emplacement, car le jeu est vraiment excitant. Les adolescentes tombent malades à cause du fait qu'elles veulent avoir l'air à la mode et stylées, tout en portant des vestes courtes par temps froid, les filles exhibent leurs jupes en hiver. Tout cela conduit au développement de la cystite. Si elle n'est pas traitée à temps, la phase aiguë de la maladie devient chronique. Aujourd'hui, nous allons parler de la cystite chez les enfants - comment la reconnaître, pourquoi elle apparaît et comment traiter cette maladie.

Comment reconnaître une cystite chez un enfant

L'un des principaux symptômes de la cystite est une miction douloureuse. C'est très bien si le bébé sait déjà comment exprimer ses sentiments et peut transmettre la nature de la douleur aux parents. Mais qu'est-ce que les mères nourrissons? Comment comprendre qu'un enfant pleure à cause de la cystite? La difficulté du diagnostic dans ce cas réside dans le fait que les bébés souffrent souvent de coliques à l'estomac, que leurs dents éclatent et que l'enfant peut attraper un rhume. Reconnaître les symptômes d'une miction douloureuse est assez difficile. Si l'enfant crie brusquement et soudainement, essayez de le déshabiller. Si des pleurs surviennent pendant la miction, il s'agit très probablement d'une cystite ou d'autres maladies associées aux reins et au système urinaire. En plus des mictions douloureuses, la cystite peut se manifester par d'autres symptômes.

Le processus inflammatoire dans la vessie donne une température de 38 à 39 degrés, selon le degré de développement de la maladie.

L'urine d'un enfant malade peut devenir trouble, dans certains cas, il fait noir.

Les mictions deviennent fréquentes, plus de 3-4 fois par heure. Ceci ne s’applique pas aux nourrissons - la vidange fréquente de la vessie est considérée comme normale.

Dans certains cas, l'enfant peut avoir le bas-ventre. Si la région de la taille et du dos est au-dessus de la taille, l'inflammation a affecté les reins, peut-être une pyélonéphrite.

Parfois, la miction devient difficile - l'enfant ressent une forte envie, s'assoit sur le pot ou dans les toilettes, mais ne peut pas vider la vessie. Ou la vidange est accompagnée d'une douleur intense.

Dans certains cas, l’enfant peut présenter une incontinence urinaire. Ici, il est nécessaire de prendre en compte le fait que le bébé avant la maladie puisse indépendamment demander un pot.

L'inflammation peut être si grave que la sensation douloureuse peut s'étendre non seulement au canal urinaire, mais également aux organes génitaux, à l'anus, etc.

Dans les derniers stades du développement de la maladie, des traînées de sang peuvent apparaître dans les urines.

L’état général de l’enfant se dégrade - une faiblesse apparaît, le bébé est méchant, ne dort pas bien, son appétit est perdu, l’enfant gémit souvent.

Dès que vous avez remplacé votre enfant présentant des symptômes similaires, vous devez le montrer à votre médecin dès que possible. Le fait est que les symptômes ressemblent souvent au rhume. Les médicaments immunostimulants généraux, l'abus d'alcool et les anti-inflammatoires noient le cours de la cystite, mais ne le guérissent pas complètement, car la maladie nécessite un effet plus précis. En d’autres termes, la mère soigne l’enfant contre le rhume, les symptômes de la cystite s’atténuent, mais le danger est que la cystite passe de aiguë à chronique. Le traitement de la cystite chronique est beaucoup plus difficile. Pour un diagnostic correct, le médecin peut vous envoyer des tests. En règle générale, en cas de suspicion de cystite, une analyse générale et biochimique de l'urine est effectuée, ainsi qu'une échographie des organes pelviens. Le semis bactériologique vous aidera à déterminer avec précision le type d'agent pathogène et sa sensibilité à divers types d'antibiotiques, d'antifongiques, etc.

Les filles souffrent de cystite beaucoup plus souvent en raison du fait que leur urètre est plus large et plus court. L'infection par un tel canal se propage beaucoup plus facilement que par un urètre masculin étroit et long. Néanmoins, la cystite peut tomber malade et le garçon - cela se produit également. Les garçons sont plus susceptibles d'avoir une cystite chronique, tandis que les filles souffrent d'une manifestation aiguë de la maladie. En cas de cystite chez un garçon, il est nécessaire de clarifier le diagnostic avec le médecin, car une douleur pendant la miction peut indiquer un phimosis - lorsque l'impossibilité d'ouvrir complètement la tête du pénis entraîne des processus congestifs. Dans ce cas, la douleur est provoquée par les restes de sels d’urine, qui sont sous le prépuce. Les symptômes de la maladie sont similaires, bien qu’ils aient une nature complètement différente. Par conséquent, seul un médecin devrait gérer la situation.

Pourquoi la cystite survient-elle?

Les agents responsables de la cystite peuvent être des bactéries, des champignons, des virus et autres microorganismes nuisibles. Voici quelques raisons pour le développement de la cystite chez un enfant.

Le plus souvent, l'exacerbation de la cystite se produit au fond de l'hypothermie. On ne peut pas nager dans l’eau froide, s’asseoir sur du béton, s’habiller facilement pendant la saison fraîche, jouer sur un sol froid. Tout cela conduit au début du processus inflammatoire.

Les champignons et les bactéries peuvent être activés dans le contexte d'une immunité réduite lors de maladies fréquentes de l'enfant.

Une alimentation déséquilibrée, l'introduction intempestive d'aliments complémentaires, le manque de légumes et de fruits naturels dans le régime alimentaire peuvent entraîner le développement de l'avitaminose chez le bébé, qui est également la cause de l'exacerbation de la cystite.

Le non respect des règles d'hygiène personnelle est une autre raison du développement de la cystite. Les culottes doivent être changées tous les jours, sinon le linge sale peut être un facteur provoquant le développement du processus inflammatoire. Il en va de même pour les couches: elles devraient être changées toutes les 3 ou 4 heures, sinon elles deviendraient un terrain fertile pour les infections.

Diverses maladies chroniques du système génito-urinaire conduisent souvent à une cystite. Souvent, les maladies rénales et la cystite se produisent simultanément.

Les agents responsables de la cystite peuvent pénétrer dans l'urètre par l'anus et les voies génitales. Une mauvaise hygiène entraîne souvent une cystite chez les filles. Si l'enfant s'essuie les fesses après la défécation de l'anus vers le vagin, des excréments peuvent pénétrer dans l'urètre. L'inflammation commence dans l'urètre, qui monte rapidement à la vessie.

Une cystite peut survenir dans le contexte d'une vidange intempestive de la vessie. Les enfants jouent souvent, un jeu intéressant ne permet pas de sortir des toilettes. Si le bébé souffre constamment, cela peut également déclencher le développement de la cystite.

La cystite peut être aiguë ou chronique. La cystite aiguë se développe très rapidement, est rapide, elle a des symptômes évidents, la forme aiguë de la maladie peut être guérie en 7 à 10 jours complètement. La cystite chronique est une inflammation fréquente de la vessie, qui survient de manière moins aiguë, mais constante, avec la moindre hypothermie. La cystite chronique peut être guérie, mais cela prend beaucoup de temps. Même si le traitement a donné un résultat et que les symptômes ont disparu, vous ne pouvez pas arrêter de prendre les médicaments, sinon la maladie redeviendra chronique.

Traitement de la cystite infantile

Avant de prescrire des médicaments, le médecin doit identifier la nature de la maladie et le type d'agent pathogène. Si ce sont des bactéries, des antibiotiques seront nécessaires, si les champignons sont des agents antimycotiques, s'ils sont infectés par un virus, des médicaments antiviraux seront nécessaires. Ceci est très important, car les antibiotiques ne vont pas aider à lutter contre le virus, mais augmenteront le nombre de champignons. Voici les principales orientations de la pharmacothérapie qui vous aideront à supprimer le développement de la cystite.

  1. Antibiotiques. Dans la plupart des cas, les agents responsables de la cystite sont des bactéries, ce qui explique pourquoi des antibiotiques sont souvent utilisés pour lutter contre la maladie. Il est préférable de prescrire des antibiotiques uniquement après l'ensemencement bactériologique, lorsque les bactéries sont les plus sensibles à un médicament en particulier. La cystite non compliquée chez les enfants est généralement traitée avec des agents tels que la péfloxacine, l'ofloxacine, la norfloxacine, la lévofloxacine, l'amoxiclav et le monural. Pour le traitement de la suspension utilisée par de jeunes enfants, les enfants plus âgés peuvent avaler des comprimés et des gélules. L'antibiotique doit être pris strictement à intervalles réguliers. Avec la thérapie antibactérienne, les probiotiques et les prébiotiques sont nécessaires pour maintenir la microflore intestinale et éviter la constipation et la diarrhée.
  2. Médicaments antifongiques. Ils sont prescrits pour la cystite à Candida. Cela se produit rarement, presque toujours en l'absence d'une hygiène adéquate. Les agents antifongiques les plus efficaces et les plus courants sont le diflucane, la nystatine, le futsis, etc.
  3. Uroseptiques. Ceci est un groupe de médicaments qui nettoie le système urinaire de divers micro-organismes. Parmi eux se distingue Canephron - une préparation à base de plantes puissante qui améliore le fonctionnement des reins et du système urinaire. Canephron est suffisamment sûr, même pour les femmes enceintes et les jeunes enfants.
  4. Les diurétiques. Une quantité suffisante de liquide excrété par le corps réduit la concentration de microbes et de bactéries dans la vessie. Veroshpiron, Diacarb, Furosemide, etc. peuvent être distingués parmi ces fonds.
  5. Anti-inflammatoires et analgésiques. Ils sont nécessaires au déroulement aigu de la maladie, lorsque le bébé pleure beaucoup et se rend très souvent aux toilettes. Vous pouvez donner à votre enfant des antispasmodiques - BUT-silos ou papaverine, pour soulager les spasmes musculaires de la vessie. Tout agent anti-inflammatoire à base d'ibuprofène et de paracétamol aidera à se débarrasser de la douleur et à réduire la température corporelle.
  6. Vitamines. Ils sont nécessaires pour améliorer l'immunité de l'enfant et restaurer les tissus de la vessie endommagés. Pour la régénération des tissus, il est nécessaire de prendre les vitamines PP, A, C et le groupe B.

Dans certains cas aigus, des procédures physiothérapeutiques sont prescrites dans le cadre d'un traitement complexe. Ce traitement antiseptique et antimicrobien de la vessie, qui est effectué à travers le canal de l'urètre. Rappelez-vous que seul un médecin peut prescrire des médicaments. L'automédication n'est efficace que pour soulager les symptômes aigus, il est très difficile de supprimer complètement la maladie sans traitement médicamenteux et la cystite peut devenir chronique.

Comment soulager les symptômes de la cystite chez un enfant

Comme vous le savez, la maladie est très douloureuse, le bébé est vilain et pleure. Voici quelques conseils et astuces qui vous aideront à atténuer les symptômes de la maladie et à accélérer votre rétablissement.

  1. Le repos Tout d'abord, le médecin prescrit un repos au lit à l'enfant. Il faut exclure les promenades ou marcher uniquement avec une poussette. Abandonnez les jeux en plein air, au moins dans les 2-3 premiers jours de la maladie. C'est assez difficile à faire, car dès que l'état de l'enfant s'améliore, il commence à monter sur le lit et le lit, il ne peut plus être couché. Essayez de trouver des jeux silencieux, lisez des livres, regardez des dessins animés, construisez un designer, etc.
  2. Chaleureusement L'application de chaleur sur le périnée aidera à soulager la douleur et à réduire le nombre de pulsions urinaires. Tapez dans une bouteille d'eau chaude en verre, fermez bien pour que l'enfant ne soit pas brûlé, enveloppez une serviette et fixez-la fermement à la fourche. Les médecins ne recommandent pas d'appliquer de la chaleur sur le bas-ventre, faute de quoi l'inflammation peut atteindre les reins. À des températures élevées, il ne faut pas faire de compresses chauffantes. Au lieu d’une bouteille, vous pouvez fixer un sac de sel chauffé, un coussin chauffant, etc. Le réchauffement général du corps est très utile - si vous le pouvez, allez au bain avec un enfant de plus de trois ans.
  3. Bains C'est un autre excellent moyen de réduire la douleur dans l'urètre. Vous pouvez mettre l'enfant complètement dans le bain ou cuire la composition de guérison dans le bassin et demander au bébé de rester assis dans son butin. L'eau doit être chaude et confortable, environ 37 à 38 degrés. Comme solution, vous pouvez utiliser des décoctions d'herbes. Les pharmacies ont des frais spéciaux destinés à diverses maladies. En cas de cystite et d'autres maladies du système génito-urinaire, il est utile de préparer des décoctions à partir de plantes telles que le lin, le thym, le trèfle, le céleri, l'achillée millefeuille, la camomille, le genévrier, etc. Ils enlèvent rapidement l'inflammation et soulagent la douleur aiguë. Vous pouvez faire le bain 5 à 7 fois par jour, en fonction de la gravité de l'évolution de la maladie.
  4. Buvez beaucoup d'eau. Des microorganismes malveillants prolifèrent activement dans la cavité de la muqueuse de la vessie. Vous pouvez réduire leur nombre en urinant fréquemment. En fait, nous ne faisons que laver les bactéries de l’organe touché. Pour cela, il est nécessaire de fournir à l'enfant un régime de consommation abondante. Il faut donner à l'enfant à boire ce qu'il veut - compotes, boissons aux fruits, lait, jus dilués, eau, thé sucré. Les décoctions à base de plantes sont très utiles - par exemple, la camomille. Il élimine parfaitement l'inflammation et apaise la membrane muqueuse. Vous pouvez boire du bouillon de hanche - ce n’est pas seulement délicieux et sain, mais a également un effet diurétique. Il est efficace de donner à l’enfant une eau minérale alcaline - elle a un léger effet anti-inflammatoire. L'essentiel est que le bébé boive au moins un litre et demi d'eau par jour. Ensuite, la récupération viendra beaucoup plus vite.
  5. Régime alimentaire Le sel et diverses épices pénètrent dans la vessie avec l'urine, irritant la membrane muqueuse de ses parois. Par conséquent, des plats épicés et salés alors qu'il vaut la peine de refuser de réduire la douleur. En outre, vous devez fournir à votre enfant une alimentation équilibrée et variée qui l’aidera à se débarrasser du béribéri et à renforcer son immunité. Chaque jour, les aliments du bébé devraient comporter des produits laitiers, des légumes, des fruits, de la viande, des céréales et des légumes verts. Dans la lutte contre la cystite, il est utile de manger des produits laitiers - kéfir, ryazhenku, yaourt.
  6. L'hygiène Étant donné qu’un très grand nombre de bactéries sont excrétées dans l’urine du bébé, il est nécessaire de changer le sous-vêtement et les couches plus souvent, de se laver toutes les 6 à 7 heures et après chaque selle. Apprenez à la fille à utiliser correctement le papier toilette - essuyez le cul du vagin en direction de l'anus.

La cystite se produit assez souvent, son traitement n'est pas un problème particulier. Mais si le temps ne fait pas attention à la maladie, la cystite peut entraîner des complications graves. Parmi eux, pyélonéphrite, reflux vésico-urétéral, incontinence urinaire, infections des organes génitaux, jusqu’à la stérilité chez la fille. Appelez un médecin à temps - un urologue ou un néphrologue s'occupe des problèmes de cystite.

Cystite chez les enfants: types, symptômes, traitement, complications et prévention

L'inflammation de la vessie est une affection douloureuse qu'il n'est pas toujours facile de diagnostiquer chez l'enfant. L'enfant urine souvent, est méchant, sa température peut augmenter. Beaucoup de parents prennent ces symptômes pour le rhume et ne vont pas chez le médecin. En attendant, il est important de commencer le traitement le plus tôt possible pour que la cystite ne devienne pas chronique et n'entraîne pas de complications graves. Évitez de trop refroidir le corps, respectez les règles d'hygiène pour les enfants - ces mesures les protégeront de la maladie.

L'essence de la maladie, les formes et les types de cystite

La cystite est une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie qui perturbe son fonctionnement et modifie la composition de l'urine. Chez les enfants, cette pathologie survient à tout âge. De plus, les nourrissons, filles et garçons, contractent la cystite de manière identique quel que soit leur sexe, tandis que les enfants plus âgés présentent un autre schéma: plusieurs fois plus souvent, cette maladie survient chez les filles. Cela s'explique par la différence de structure anatomique des organes urinaires. Un urètre plus court et plus large qui s'étend dans le vagin, ainsi que sa proximité avec l'anus, facilite l'infection dans la vessie de la femme.

Chez les adolescentes à la puberté, lorsque le corps subit un ajustement hormonal colossal, l'immunité est souvent affaiblie. La moindre violation des règles d'hygiène des organes génitaux externes entraîne l'apparition d'une inflammation, qui se propage facilement aux organes urinaires. De plus, à cet âge, les filles sont plus soucieuses de la beauté et de la mode, négligeant les vêtements chauds qui protègent la partie inférieure du corps de l'hypothermie.

La cystite peut être primaire (elle survient directement dans la vessie lorsqu'une infection survient) et secondaire (elle se développe dans le contexte d'une tumeur de la vessie ou de pathologies des organes voisins).

Le traitement de la cystite chez les enfants dépend directement de la forme de la maladie, dont il existe 2: aiguë et chronique. Souvent, même un médecin expérimenté commet une erreur lors du diagnostic, car l'enfant présente des symptômes similaires à ceux d'un rhume respiratoire. Parfois, selon les résultats des tests, le médecin présume de la présence de pyélonéphrite (processus inflammatoire des reins) et prescrit un traitement à long terme avec des médicaments plus puissants que nécessaire.

Types de cystite

Lorsque la maladie peut se produire, divers changements se produisent dans la membrane muqueuse de la vessie. En fonction de cela, il existe plusieurs types de cystite.

Cystite catarrhale - l'inflammation ne s'étend qu'à la membrane muqueuse de la vessie.

Cystite hémorragique - la membrane et les vaisseaux sanguins sont affectés, ainsi le sang apparaît dans les urines.

Cystite ulcéreuse. Des ulcères apparaissent à la surface de la muqueuse. Habituellement, cette affection survient avec une lithiase urinaire.

Cystite polypeuse. Dans la membrane muqueuse apparaissent des polypes sous forme de papilles.

La cystite kystique est un type d'inflammation chronique avec la formation de kystes dans la couche sous-muqueuse.

Complications possibles

Les complications de la cystite aiguë sont sa transition vers la forme chronique négligée et la propagation du processus inflammatoire dans le tissu rénal, ce qui peut conduire au développement de la pyélonéphrite. La condition est aggravée par le fait que l'urine est projetée dans les reins (reflux).

Chez les enfants, des changements irréversibles se produisent dans les tissus du col de la vessie. Le remplacement des muscles par le tissu conjonctif entraîne un rétrécissement de l'urètre (durcissement). L'ulcération de la coque de la vessie peut provoquer sa rupture, la formation de fistules.

Causes de la cystite

Les causes les plus courantes de cystite chez les enfants et les adolescents sont:

  1. L'hypothermie Il est particulièrement dangereux pour un enfant de s’asseoir sur un sol froid, sur un banc de pierre ou de métal tout en marchant par temps glacial. Il peut marcher pieds nus dans la maison et ne pas tomber malade, mais l'hypothermie de la région pelvienne entraînera certainement une cystite, car la réduction de l'élasticité des vaisseaux sanguins dans cette partie du corps contribue à une perte de chaleur particulièrement rapide.
  2. Infection infectieuse des organes urinaires. Le plus souvent, la cystite résulte de l'ingestion de bactéries (telles que staphylocoques, streptocoques, E. coli, chlamydia, mycoplasmes). Il est également possible d'infection par des virus (par exemple, l'herpès), des champignons, des micro-organismes unicellulaires (trichomonas, Giardia), certains helminthes. Dans ce cas, l'infection se propage par la voie ascendante (à partir des organes génitaux externes le long de l'urètre) et par la voie descendante (elle pénètre dans la vessie par les reins malades). En outre, la cystite peut devenir une maladie concomitante de l'inflammation des poumons et des glandes, car l'infection peut se propager par le biais de la lymphe et du sang. Enfin, la cause de la cystite peut être un dommage par contact de la paroi de la vessie lors d’une inflammation de l’intestin et d’autres organes du petit bassin.
  3. Intoxication par les toxines, effets sur la muqueuse de la vessie de certains médicaments, produits chimiques, allergènes.

Facteurs provoquant la maladie

Les facteurs qui provoquent l'apparition d'une cystite chez les enfants comprennent, tout d'abord, une mauvaise prise en charge des organes de la zone intime. En particulier, les filles ont une maladie similaire due à l'utilisation de savon et d'autres produits cosmétiques qui tuent la microflore vaginale naturelle. Pour laver les bébés, il faut aller des organes génitaux à l'anus, et non l'inverse.

Avertissement: En portant des sous-vêtements serrés en matière synthétique, l'utilisation constante de couches crée des conditions favorables au développement de bactéries dans les organes urogénitaux et à leur propagation rapide.

La congestion urinaire dans la vessie a un effet très nocif. L'enfant ne devrait pas endurer longtemps s'il y a une forte envie d'uriner. Certains enfants présentent des pathologies congénitales du développement des organes urinaires ou des troubles tels que la névrose, des troubles endocriniens conduisant à la rétention urinaire.

L’avitaminose et le dépôt de sels dans la vessie peuvent contribuer à l’apparition de la cystite (elle est facilitée par un apport hydrique insuffisant). La cystite survient après le stress des enfants, le surmenage physique, les rhumes fréquents, les chirurgies - facteurs qui entraînent une diminution des défenses immunitaires de l'organisme, la résistance à l'infection.

Groupes à risque de cystite

La prédisposition à la cystite est accrue chez les enfants atteints de diabète, de maladies de la thyroïde et du pancréas (pancréatite). La dysbiose intestinale et d’autres troubles du système digestif (colite, entérite, tendance à la constipation) présentent également un risque constant d’infection des organes urinaires.

Les causes de la transition de la cystite dans la forme chronique

La cystite chronique chez les enfants se produit avec le mauvais traitement de sa forme aiguë ou de son absence. Le développement du processus inflammatoire contribue à la présence dans l’enfant de maladies chroniques des organes génitaux, de pathologies congénitales ou acquises de la structure de la vessie. Dans ce cas, la cystite peut se développer sous une forme latente (permanente, presque asymptomatique) et récurrente (avec des exacerbations périodiques).

Vidéo: facteurs de risque de cystite, directives de traitement

Symptômes de cystite de formes diverses

Les symptômes de la cystite chez l’enfant peuvent se manifester avec une sévérité plus ou moins grande, en fonction du degré de lésion de la muqueuse de la vessie, du type de modification qui s’y produit. Le plus difficile est de reconnaître la maladie chez les nourrissons et les enfants en bas âge de moins de 3 ans, qui ne sont pas en mesure d’expliquer clairement où ils ont mal.

Signes de cystite aiguë

Dans la forme aiguë, la cystite chez les enfants se développe en quelques heures. La prescription d'antibiotiques au bout d'une semaine environ permet une guérison complète. Les symptômes de la cystite aiguë sont les suivants:

  1. Miction douloureuse et fréquente. Rezi et douleur atroce se sont intensifiés au moment de l'achèvement de la vidange de la bulle.
  2. Désordre décharge d'urine. Il sort par petites portions, de fausses envies, une rétention urinaire sont possibles. Cela est dû aux spasmes involontaires des muscles de la vessie, lorsque l’enfant craint d’être blessé et de se crisper involontairement en étant assis sur le pot. Il arrive souvent, au contraire, une incontinence urinaire (non seulement chez les bébés, mais aussi chez les adolescents). La vessie déborde de la cystite toutes les 15 minutes.
  3. Augmentation de la température corporelle à 38 ° -39 ° (pas toujours).
  4. Urine brouillée et rougie à cause de traces de sang, de particules de mucus et de sels.

Le symptôme principal par lequel la cystite est reconnue chez les jeunes enfants est une miction fréquente qui apporte souffrance et pleurs au bébé. L'enfant ne mange pas bien, crache de la nourriture. Il a la somnolence et la léthargie.

Remarque: une miction fréquente peut survenir chez les bébés et dans les infections virales respiratoires aiguës, réflexe pour augmenter la soif et boire plus de liquide, mais il n’ya pas de sensation douloureuse dans la région de la vessie, contrairement à la cystite.

Les signes les plus révélateurs de la cystite chez les enfants âgés de 4 à 13 ans sont les crampes et les sensations de brûlure qui se manifestent au moment de l'urine, des envies fréquentes, des mictions involontaires, éventuellement avec du sang. De tels signes ne peuvent être ignorés. Il est nécessaire de consulter un pédiatre ou un urologue directement pour faire les tests nécessaires.

Symptômes de la cystite chronique

La cystite à écoulement latent se caractérise par l’absence de symptômes douloureux. On peut reconnaître des signes tels que l’incontinence urinaire (non seulement l’énurésie nocturne, mais aussi les mictions involontaires pendant la journée). Souvent, l'enfant est traité pour une dépression nerveuse, en attribuant une telle violation aux particularités du développement de l'âge.

La cystite récurrente chronique se manifeste par de fréquents épisodes d'inflammation aiguë de la vessie.

Il existe des signes caractéristiques permettant à un médecin expérimenté de distinguer la cystite chronique de la pyélonéphrite. L'augmentation de la miction dans les maladies rénales n'est pas le symptôme principal. Au premier plan, des manifestations telles que nausées, vomissements, pâleur, indiquant un empoisonnement général du corps. Il y a des douleurs dans le bas du dos.

Vidéo: signes de cystite chez les enfants. La valeur du bon diagnostic

Diagnostic de la cystite chez l'enfant

Afin de diagnostiquer la cystite, une analyse d’urine générale est prescrite. La présence d'un processus inflammatoire est indiquée par une augmentation du nombre de globules blancs, un trouble du contenu de la vessie, la présence d'une petite quantité de protéines. La cystite hémorragique est jugée par l'apparition de sang dans les urines et par une augmentation du nombre de globules rouges.

Dans le même temps, pour obtenir un résultat fiable, il est très important de collecter correctement l'urine de l'enfant pour analyse. Il est nécessaire de bien laver les organes génitaux, le périnée et l'anus. Recueillir l'urine du matin immédiatement après le sommeil, en utilisant un récipient stérile spécial. Pour le diagnostic de cystite, la partie moyenne est prise après que l'enfant commence à uriner dans le pot ou dans les toilettes.

Si l'urine ne peut pas être livrée immédiatement au laboratoire, elle est conservée au réfrigérateur, mais pas plus d'un jour.

Pour clarifier le type d'infection bactérienne qui a provoqué une inflammation de la vessie, effectuez une culture d'urine. En règle générale, une telle étude est réalisée dans le diagnostic de la cystite chronique afin de sélectionner l'antibiotique le plus efficace. Vous pouvez obtenir le résultat de semer seulement dans une semaine.

Prendre une numération sanguine complète. Dans la forme aiguë de la cystite, les résultats ne sont généralement pas significativement différents de la norme. Les maladies chroniques entraînent une augmentation du contenu en leucocytes et une modification d'autres indicateurs caractéristiques.

À l'aide d'ultrasons est déterminé par l'épaisseur et la structure de la paroi de la vessie, la présence de dépôts de sel en elle.

Dans les cas difficiles, une endoscopie de la vessie est réalisée - un examen de sa surface interne à l'aide d'un dispositif optique. Pour la période d'étude est sélectionnée lorsque le processus inflammatoire se calme.

D'autres méthodes sont également utilisées, telles que, par exemple, la mesure de la fréquence des mictions et du degré de vidange de la vessie pendant la journée. Prenez des photos, remplissant sa cavité avec une solution de colorant, dans différentes projections (mélange de cystographie).

Principes de traitement de la cystite

Dans le traitement de la cystite chez les enfants, des antibiotiques sont prescrits, des diurétiques et des anti-inflammatoires sont utilisés. Pour l'inflammation aiguë de la vessie, le traitement est effectué à domicile. En cas de maladie chronique avec complications, l'hospitalisation d'un enfant malade est parfois nécessaire.

Règles de soins aux patients

Afin de réduire les manifestations désagréables et d’accélérer le rétablissement, les médecins recommandent de suivre les règles suivantes:

  1. Pour que le patient soit le plus apaisé possible, il est souhaitable de rester au lit pendant 3 à 4 jours.
  2. Il est nécessaire de maximiser la quantité de fluide consommée (eau propre, boissons minérales non gazeuses, thé à la camomille). Cela aidera à débarrasser la vessie des bactéries et des sels. Les boissons telles que les compotes et les boissons aux fruits d’argousier, d’airelles, de canneberges et de cassis ont des propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires. Le jus de carotte, de pomme, de melon d'eau et de bouillon d'églantier améliorent la sécrétion urinaire. Nourrir un enfant est nécessaire non seulement le jour mais aussi la nuit.
  3. La nourriture et les boissons ne devraient être que légèrement chaudes.
  4. Au moment du traitement, il est nécessaire d’exclure les aliments frits, fumés, acides, salés et épicés, ainsi que le chocolat de l’alimentation de l’enfant. En lui donnant plus de légumes, de fruits (non irritant pour la membrane muqueuse de la vessie), de produits laitiers.
  5. Essayez de réduire la douleur de la miction avec l'aide de procédures thermiques. Par exemple, il sera plus facile pour l'enfant d'uriner lorsqu'il est assis dans un bassin rempli d'eau tiède.
  6. Il est utile de préparer des bains chauffants avec des infusions de camomille, de sauge ou d’écorce de chêne, dont la température ne doit pas dépasser 37 ° C. Le réchauffement à une température plus élevée peut aggraver le processus inflammatoire.
  7. Vous ne pouvez pas commencer l'auto-traitement des enfants (donnez-leur des remèdes populaires et en particulier de la drogue), sans connaître le diagnostic exact.

Addition: Lorsque la vessie contient des sels d'acide oxalique ou d'acide urique, l'oseille, les épinards et le persil sont exclus du régime alimentaire, ce qui limite la consommation de viande. Pour réduire la teneur en phosphate, il est nécessaire d'éliminer temporairement les produits laitiers de l'alimentation, de donner plus de fruits et de baies au bébé.

Vidéo: Comment reconnaître la cystite chez les enfants. La valeur de l'alimentation et du régime de consommation

Quels médicaments sont prescrits pour les enfants atteints de cystite?

Tout d'abord, des antiseptiques, tels que la furagine, le monural, le nevigramone, le canéphron, ainsi que des préparations antibactériennes de sulfanilamide (Biseptol) sont utilisés dans le traitement.

Lorsque des signes de complications sont détectés, des antibiotiques à base de pénicilline (amoxiclav, unidox solutab, augmentine) ou un certain nombre de macrolides (azithromycine, sumamed) sont prescrits. Afin de ne pas souffrir de microflore intestinale ni de dysbactériose, parallèlement à l’antibiothérapie, un traitement par probiotiques est réalisé (Lineix, Narine, Acipol sont prescrits).

La douleur est éliminée à l'aide de médicaments antispasmodiques (tels que no-spa, spasmalgon, papaverine, buscopan) et d'analgésiques (baralgin). Pour renforcer les défenses immunitaires, un traitement avec des immunomodulateurs est prescrit (immunal, arbidol, viferon), ainsi que des multivitamines (undevit, supradine kids, picovit plus).

Les remèdes populaires aux effets diurétiques, analgésiques, toniques et anti-inflammatoires sont appliqués à la discrétion du médecin conjointement avec un traitement médical. Parmi eux, l'infusion de la busserole, les décoctions de camomille, les graines de millefeuille, les graines d'aneth et de citrouille, les graines de lin, les fleurs de tilleul sont particulièrement populaires.

En règle générale, dans les cas d'inflammation chronique de la vessie, il est nécessaire d'éliminer la cause fondamentale (vulvovaginite, problèmes intestinaux et autres). Dans ce cas, l'enfant a souvent besoin de l'aide d'un gynécologue pédiatrique, d'un gastro-entérologue, d'un endocrinologue et d'autres spécialistes.

Prévention des enfants atteints de cystite

Pour qu'un enfant ne souffre pas de cystite, il faut tout d'abord veiller à renforcer son immunité (il faut une bonne nutrition, un durcissement, une activité physique). Il doit protéger le bébé du rhume, s'habiller en fonction des conditions météorologiques, sans oublier les collants et les pantalons chauds.

Il est important d'apprendre dès le plus jeune âge aux enfants à contrôler la propreté du corps (en particulier dans la zone intime), à ​​changer souvent de sous-vêtements.

À l'âge de 2-2,5 ans, il faut apprendre à l'enfant à utiliser le pot. Il aide au développement du réflexe contrôlant le processus de miction, renforce les muscles de la vessie.

Traitement de la cystite chez les enfants de 4 à 8 ans

L'augmentation soudaine de la fréquence urinaire chez le bébé provoque une confusion totale chez les parents. Très souvent, la cystite contribue au développement de ce symptôme indésirable chez les enfants. Comment est le traitement de cette maladie chez les enfants de 4 à 8 ans, cet article dira.

Qu'est ce que c'est

La pathologie inflammatoire de la vessie s'appelle la cystite. Cette maladie peut se développer chez tout enfant. Très souvent, les symptômes indésirables de la maladie apparaissent chez les enfants d’âge préscolaire et scolaire. Selon les statistiques, les filles souffrent plus souvent de cette pathologie que les garçons.

Les médecins notent que la cystite occupe la dixième place dans la structure de l'incidence globale des enfants.

Les maladies infectieuses sont la principale cause de la maladie. L'exposition aux virus et aux bactéries entraîne le développement d'un processus inflammatoire dans la vessie du bébé.

La méthode d'infection prédominante chez les enfants de moins de 5 ans est ascendante. Dans ce cas, une infection de l’appareil génital est introduite dans la vessie, ce qui contribue au développement d’une inflammation sévère.

Selon certaines études, près de 25% des bébés développent des symptômes de cystite. Habituellement, cela se passe dans leur forme aiguë.

Il est important de noter que la transition vers la forme chronique ne se produit que lorsque l'enfant a des facteurs prédisposants. Ceux-ci comprennent principalement: une diminution de l'immunité, la présence de pathologies chroniques des organes internes, le diabète sucré, des anomalies et des malformations congénitales.

La cystite chronique est nettement moins fréquente chez les garçons de 6 à 7 ans que chez les filles.

Symptômes principaux

Les signes cliniques de la cystite chez les enfants âgés de 4 à 8 ans peuvent être très différents. La gravité des symptômes dépend en grande partie de l'état général initial de l'enfant. Chez un enfant affaibli souffrant de rhumes fréquents, l'évolution de la maladie peut être plus grave.

Dans 30% des cas, la cystite survient sous une forme latente, qui ne s'accompagne pas de l'apparition de symptômes indésirables chez le bébé.

L'inflammation de la vessie chez l'enfant se manifeste par l'apparition des signes cliniques suivants:

  • Augmentation de la température corporelle. Avec une maladie bénigne chez l'enfant, il semble être sous-fébrile. Dans certains cas, il peut persister chez un bébé malade pendant plusieurs semaines. La maladie grave est accompagnée d'une augmentation de la température corporelle allant jusqu'à 38-39 degrés. Dans le contexte fébrile, le bébé peut développer une fièvre ou de graves frissons.
  • Gêne en urinant. Les enfants peuvent se plaindre auprès de leurs parents de l'apparition d'une sensation de brûlure ou d'une douleur en allant aux toilettes. Ce symptôme peut se manifester de différentes manières. Dans les cas graves, la gravité du symptôme est assez forte.
  • Besoin fréquent d'uriner. L'inflammation de la vessie contribue à l'apparition de mictions fréquentes. Un enfant malade peut courir aux toilettes 10 à 20 fois par jour. Les portions d'urine peuvent ne pas changer de volume. Dans certains cas, la quantité d'urine diminue encore.
  • Douleur dans le bas-ventre. La douleur ne s'aggrave pas après le repas ou la défécation. Fondamentalement, il a un caractère tirant. S'allonger sur le ventre provoque une augmentation significative de la douleur chez l'enfant. Dans certains cas, la douleur augmente pendant la miction.
  • Détérioration du bien-être. Le processus inflammatoire contribue au développement du syndrome d'intoxication. Cela se manifeste par une faiblesse grave et une fatigue rapide, même après les tâches quotidiennes habituelles. Les écoliers ne peuvent pas se concentrer pendant leurs études à l'école.
  • L'apparition d'une nervosité accrue. L'envie fréquente d'aller aux toilettes rend le bébé très nerveux. Un enfant malade devient plus capricieux et émotif. Même un peu de stress peut provoquer une forte réaction chez un enfant. Un enfant malade dort mal.

Le changement de couleur du sédiment urinaire. Habituellement, l'urine devient plus trouble et devient brune. Normalement, il devrait s'agir d'une teinte non saturée jaune paille.

L'apparition dans l'urine de diverses impuretés pathologiques peut également indiquer la présence d'un processus inflammatoire dans les voies urinaires ou la vessie.

Comment traiter à la maison?

Il est nécessaire d'effectuer le traitement de manière indépendante uniquement après la visite préalable du médecin. Les urologues pour enfants traitent des maladies des voies urinaires chez les enfants.

Pour établir le diagnostic correct, vous devez d’abord effectuer toute une série de mesures de diagnostic, qui comprennent obligatoirement des tests d’urine et une échographie des reins. Dans des situations cliniques difficiles, des tests de diagnostic supplémentaires peuvent être nécessaires.

Pour le traitement à domicile, les médecins prescrivent de suivre les principes de soins hygiéniques appropriés. Cela comprend la tenue de bains utilisant diverses décoctions à base de plantes. Ils devraient être effectués 1 à 2 fois par jour. Habituellement, ces procédures sont effectuées le matin et le soir.

La durée du bain hygiénique avec des médicaments ne doit pas dépasser 10-15 minutes.

Le moment du traitement à domicile est déterminé par le médecin traitant. Habituellement, au moins 10 à 15 procédures quotidiennes sont nécessaires pour obtenir un effet positif.

La camomille pharmaceutique, la sauge, le calendula et une ficelle conviendront comme plantes médicinales nécessaires à ces bains. Pour la préparation de la perfusion thérapeutique, prenez 2 cuillères à soupe de matière première hachée et remplissez-la avec 1,5 tasse d’eau bouillante. Insister dans un bocal en verre pendant 30 à 40 minutes.

Pour le bain, il suffit de 100-150 ml d'une telle perfusion thérapeutique. Ces bouillons sont également parfaits pour être utilisés à l'intérieur comme boisson au thé.

Utilisez des ingrédients végétaux avec suffisamment de soin, car ils peuvent provoquer des réactions allergiques chez l’enfant.

Avant de procéder à un tel traitement à domicile, vous devriez toujours consulter votre médecin. Le médecin vous dira si l'enfant malade a des contre-indications à la tenue des plateaux.

Traitement de la toxicomanie

Le traitement principal de la cystite chez les enfants est la prescription de médicaments. Ces médicaments ont un effet anti-inflammatoire prononcé, aident à lutter contre divers virus et bactéries et ont également un effet assainissant sur l'urine.

L'utilisation régulière de médicaments vous permet de faire face à l'envie d'uriner.

Si différents types de bactéries ont été trouvés dans la baccose d'un enfant, des médicaments antibactériens sont définitivement prescrits.

Actuellement, les médecins préfèrent les médicaments ayant un spectre d'action assez large. Cela vous permet d'obtenir un résultat positif stable dans un délai relativement court. Habituellement, le traitement des formes aiguës de la maladie dure 7 à 10 jours.

Avec une pathologie plus grave et prolongée, un traitement plus prolongé peut être effectué.

Les agents antibactériens peuvent être administrés sous forme d'injections, de comprimés ou de suspensions. Ces médicaments ont toute une gamme d’effets secondaires possibles.

La nomination d'antibiotiques est effectuée uniquement dans le cadre d'indications médicales strictes, déterminées par le médecin traitant. L'utilisation indépendante de ces médicaments est inacceptable, car elle peut entraîner une détérioration notable du bien-être du bébé.

Il est nécessaire d'accepter les antibiotiques selon les instructions disponibles pour chaque préparation spécifique. L’erreur la plus courante des parents lors de la nomination d’un traitement antibiotique - l’annulation automatique des médicaments.

Tout en améliorant le bien-être de l'enfant, pères et mères décident de ne plus utiliser d'antibiotiques, ces fonds n'étant apparemment plus nécessaires. C'est fondamentalement faux! Le retrait précoce des médicaments ne conduit qu'au développement de la résistance (résistance) des bactéries à l'action de ces médicaments.

Après avoir suivi une antibiothérapie, il est indispensable de contrôler l'efficacité de son laboratoire.

La diminution du nombre de leucocytes dans l'analyse générale de l'urine indique le succès du traitement. Pour la vérification finale de l'adéquation du traitement, un point de contrôle de l'urine est effectué. Il devrait également diminuer la croissance bactérienne.

Les uroseptiques sont utilisés dans la pratique urologique depuis assez longtemps. Ces outils aident à normaliser les sédiments urinaires et à rétablir le pH de l'urine. Ces fonds sont également affectés au taux de change.

La furazolidone est l’une des uroseptiques les plus populaires. Ce médicament est prescrit en règle générale pendant 7 à 10 jours. La fréquence et la durée finale d'utilisation sont déterminées par le médecin traitant.

Si l'enfant a des spasmes prononcés et des douleurs pendant la miction, différents types d'antispasmodiques sont utilisés. Ces médicaments ont un effet analgésique assez durable qui se traduit par une diminution de l'intensité du syndrome douloureux.

Les antispasmodiques sont généralement utilisés 2 à 3 fois par jour. L'utilisation à long terme de ces médicaments n'est pas nécessaire. Habituellement, ils sont assignés pour 3-5 jours.

Régime alimentaire

La nutrition médicale est une composante importante du traitement de la pathologie urinaire. L'alimentation des enfants pendant la période de crise doit être soigneusement planifiée.

En cas d'inflammation de la vessie, la base nutritionnelle est constituée de produits à base de lait acidulé, de légumes et de céréales.

Les protéines devraient être limitées. Un apport trop élevé en aliments protéiques dans l'organisme de l'enfant contribue à la progression de la maladie et à la survenue d'une inflammation des reins.

Le régime alimentaire devrait être fractionnaire. Mangez votre bébé devrait être 5 à 6 fois par jour en petites portions. Chaque repas doit être complété par des légumes ou des fruits.

Un bon effet sur l'immunité du bébé a une variété de produits laitiers. Essayez de choisir un lait fermenté ayant la durée de conservation la plus courte, car il contient des lacto et bifidobactéries plus bénéfiques.

Dans la période aiguë de la maladie devrait cuire les plats de manière douce. Les produits doivent être bouillis, cuits au four, braisés ou cuits à la vapeur.

Un grand multicuiseur, dans lequel vous pourrez préparer un grand nombre de plats sains, sera une aide précieuse pour les mamans.

Pour toutes les pathologies du système urinaire dans le régime alimentaire des enfants est limité à la quantité quotidienne de sel. Les médecins recommandent aux enfants de n'utiliser que 2 à 3 grammes de chlorure de sodium pendant toute la journée.

Une teneur excessive en sel dans les plats cuisinés contribue au développement d'un œdème prononcé sur le corps, qui apparaît le plus souvent sur le visage.

Le respect du régime de consommation d'alcool dans le traitement des pathologies de la vessie est une condition nécessaire pour obtenir un résultat positif.

Diverses compotes ou boissons aux fruits à base de fruits et de baies conviennent comme boissons saines. La décoction de fruits secs constituera également une excellente alternative à l'eau bouillie ordinaire. Pendant la préparation des boissons aux fruits et des compotes ne doivent pas être beaucoup sucrés.

Vous pouvez également enrichir votre alimentation en vitamines et en minéraux qui ont un effet fortifiant à l'aide de complexes multivitaminés. L'utilisation de ces médicaments devrait être dans les 1 à 2 mois. Une réception plus longue est discutée avec votre médecin.

La réception de complexes multivitaminés en période de rémission de la cystite chronique a un effet préventif prononcé.

Vous pouvez également découvrir comment traiter la cystite chez les enfants en visionnant une vidéo avec la participation du célèbre pédiatre Dr. Komarovsky.

Cystite chez les enfants

En cas de cystite, les urologues impliquent généralement une inflammation de la vessie pour un certain nombre de raisons, infectieuses ou non infectieuses. Cette maladie peut être à la fois primaire et résulter d'autres maladies.

Auparavant, la cystite était considérée comme un problème exclusivement féminin chez les femmes de plus de 25 ans. Les études modernes montrent que la maladie est répandue dans la population pédiatrique (plus souvent chez les filles que chez les garçons), mais très souvent, la pathologie n'est pas diagnostiquée car elle est associée par les pédiatres et les urologues de faible qualification à des problèmes de miction externes, à la pyélonéphrite classique et à d'autres infections du système urinaire.

Comment reconnaître et traiter la cystite chez un enfant? Quelle est l'efficacité de la prévention de cette maladie? Quelles sont les conséquences possibles de la maladie et peut-elle se transmettre seule? Vous pouvez lire à ce sujet et beaucoup d'autres choses dans notre article.

Causes de la cystite chez les enfants

Il convient de noter immédiatement que les filles souffrent plus souvent de cystite que les garçons. Cette caractéristique est associée à la structure anatomique de l'urètre, qui est dans ce dernier beaucoup plus longue et plus étroite, ce qui crée des obstacles supplémentaires à la pénétration de l'infection, à savoir que dans 60% des cas, il est la cause de la forme primaire de la maladie.

Les principaux facteurs de provocation qui augmentent considérablement le risque de cystite chez les enfants et les adolescents sont les suivants:

  1. Lésions infectieuses de la vessie par staphylocoque, streptocoque, Escherichia coli;
  2. Diminution générale de l'immunité chez un enfant;
  3. Soins hygiéniques insuffisants des organes génitaux;
  4. Caractéristiques de la faible hérédité;
  5. Manque aigu ou absence d'un certain nombre de vitamines;
  6. Hypothermie du corps en général et des organes génitaux en particulier;
  7. Maladies chroniques non infectieuses des voies génito-urinaires;
  8. Prendre un certain nombre de médicaments - hexamine, stéroïdes, sulfamides;
  9. Une mauvaise ventilation de la région génitale en raison du port constant des couches - l'érythème fessier, l'urine peut pénétrer dans l'urètre et provoquer le développement d'une inflammation;
  10. La présence dans la vessie d'un corps étranger, les conséquences d'une intervention chirurgicale;
  11. La conséquence de l'inflammation de l'appendicite dans la localisation pelvienne de l'annexe;
  12. Pathologie chronique du tube digestif;
  13. Manifestations systémiques allergiques;
  14. Chez les adolescents des groupes plus âgés - maladies sexuellement transmissibles (chlamydia, trichomonas et étiologie de la gonorrhée);
  15. Dans certains cas - lésions virales et fongiques.

Symptômes de la cystite chez un enfant

La symptomatologie des manifestations de la cystite chez les enfants dépend de leur âge, ainsi que des caractéristiques de l'évolution de la maladie.

Les symptômes de base chez les enfants de moins de 1 an comprennent:

  1. Forte larmoiement;
  2. Irritabilité et anxiété sans raison apparente;
  3. Mictions très fréquentes ou, au contraire, trop rares;
  4. Parfois - une augmentation de la température.
  5. Décoloration de l'urine, plus proche de la couleur jaune foncé.

Chez un enfant de plus de 1 an, les traits caractéristiques sont:

  1. Douleur intense dans la localisation du petit bassin;
  2. Miction fréquente d'uriner - au moins 2 fois par heure;
  3. Presque toujours - une augmentation de la température;
  4. Incontinence partielle.

Cystite aiguë chez les enfants

La main aiguë de la cystite chez un enfant se développe généralement rapidement. Pendant la formation de l'inflammation, le bébé devient agité, il est tourmenté par la douleur dans la région sus-pubienne. Les mictions sont fréquentes, mais en petites portions, avec des sensations désagréables au moment du retrait en raison d'un besoin limité. L’urine elle-même a une couleur jaune foncé, prononcée, avec une consistance trouble, et contient beaucoup de mucus.

L'évolution de la maladie de ce type est souvent accompagnée de fièvre et d'intoxication grave, en particulier si elle est due à une infection bactérienne ou fongique de la vessie. Lors de la prescription d'un traitement qualifié, les symptômes de cystite aiguë chez un enfant disparaissent rapidement - il se sent beaucoup mieux le cinquième jour de sa maladie et les tests d'urine commencent à se normaliser.

Cystite chronique chez les enfants

La forme chronique de la maladie chez un enfant résulte généralement d'un diagnostic tardif, d'un traitement médiocre de la cystite, ainsi que de pathologies congénitales / acquises du système génito-urinaire - de la cristallisation à une altération de la circulation sanguine dans le pelvis et à d'autres malformations. Un «acarien» supplémentaire est constitué d'une grande variété de maladies du spectre somatique et infectieux, d'immunodéficience, d'hypovitaminose, de malnutrition, etc., non directement liées à la région urogénitale, mais ayant un effet négatif supplémentaire sur le corps.

Si la cystite aiguë est généralement la maladie principale, les phases chroniques sont presque toujours secondaires et les symptômes dominants sont très faibles, ce qui permet de remplacer les longues phases latentes de rémission par des exacerbations régulières. Cette pathologie ne disparaîtra pas d'elle-même, se prête mal au traitement conservateur et peut entraîner de très nombreuses complications à moyen terme. Ainsi, chez 80% des jeunes patients atteints de cystite au stade chronique, une pyélonéphrite est retrouvée. Près de 95% souffrent de reflux vésico-urétral, accompagné d'une perturbation systémique de l'écoulement de l'urine et de ses injections partielles inverses dans le pelvis rénal.

Diagnostic de la cystite chez un enfant

Diagnostic de la cystite - la phase la plus importante du rétablissement futur de l’enfant. Malheureusement, jusqu'à la moitié des cas de la maladie en Russie ne sont toujours pas détectés chez les patients jeunes à temps, ce qui entraîne la formation de nombreuses complications de la pathologie et l'impossibilité de le guérir rapidement par des méthodes de traitement conservateur.

Si une cystite est suspectée, le pédiatre est obligé de diriger l'enfant vers l'urologue pédiatrique pour un examen approfondi. Le diagnostic principal nécessitant une confirmation est établi sur la base des plaintes typiques d'un petit patient - syndrome de localisation douloureuse, problème de miction, changement de couleur de l'urine, etc. En parallèle, un spécialiste expérimenté établit un diagnostic différentiel et tente d'exclure des maladies présentant un profil symptomatique similaire, en particulier l'atypique aigu. appendicite (en plus des manifestations basiques, douleur abdominale intense, consistance fluide lors de la défécation avec des caillots sanguins et tension musculaire dans le bras droit) pyélonéphrite, vulvite, balanite (pertes non caractéristiques), tumeurs de la vessie.

Quels tests faire pour la cystite chez les enfants?

En plus du diagnostic différentiel, le médecin enverra obligatoirement l'enfant à des tests - la maladie primaire ne peut être définitivement identifiée que sur leur base.

  1. Étude d'urine et étude de Nechiporenko;
  2. Effectuer la numération globulaire pour la numération des globules blancs et une ESR élevée;
  3. Urine bactérienne aidant à la détection d’agents pathogènes potentiels de l’inflammation;
  4. Diagnostic PCR des infections de base;
  5. Analyse locale de la microflore génitale pour la dysbactériose;
  6. La cystoscopie;
  7. Si nécessaire - échographie des organes pelviens et biopsie.

Analyse urinaire de la cystite chez les enfants. Des indicateurs

L'analyse d'urine est le mécanisme de base pour confirmer le diagnostic principal de cystite chez l'enfant.

Le matériel de travail est recueilli le matin dans un récipient stérile. La première partie de l'urine doit être drainée en utilisant uniquement le milieu. Avant de prélever le liquide de test, l'enfant doit être nettoyé à fond. Il est conseillé d'emporter le récipient contenant l'urine au laboratoire au plus tard 1 heure après sa collecte.

Le diagnostic de la cystite peut être posé par un travailleur de laboratoire ou un médecin en fonction de plusieurs paramètres:

  1. L’augmentation du nombre de leucocytes à 50–60 unités dans le champ de vision (à un taux de 5 à 6);
  2. Une légère augmentation de protéines - supérieure à 0,033 g / l;
  3. Le liquide a une teinte terne, légèrement transparente, boueuse avec un mélange de flocons, parfois de sang;
  4. Le nombre de globules rouges lixiviés dans le champ de vision est compris entre 10 et 15 unités.

Traitement de la cystite chez les enfants

Le traitement de la cystite chez l'enfant implique une thérapie complexe avec un certain nombre de recommandations strictes. L'hospitalisation d'un petit patient à l'hôpital sera optimale, bien que le traitement des formes simples de pathologie puisse se faire en ambulatoire et même à domicile.

Médicaments contre la cystite pour les enfants

Les préparations sont prescrites strictement individuellement par un médecin spécialiste en fonction de la gravité de la maladie, de l'âge du patient, des caractéristiques individuelles de son corps et d'autres facteurs. L’usage des groupes de médicaments suivants est conforme au schéma standard:

  1. Antispasmodiques. Conçu pour neutraliser le syndrome de douleur exprimé. Les représentants typiques - Drotaverinum, Platifillin, Papaverine, le plus souvent sous forme d'injections, parfois de comprimés;
  2. Uroseptiques. Les médicaments antibactériens utilisés pour détruire la microflore pathogène qui a provoqué une inflammation de la vessie. Les représentants typiques sont le trimoxazole, la ciprofloxacine et l’amoxicilline, respectivement, en ce qui concerne les sulfanilamides, les fluoroquinolones et les antibiotiques classiques;
  3. Diurétiques diurétiques. L'hypothiazide le plus couramment prescrit, Veroshpiron, Furosemide, Diakarb;
  4. Compléments de vitamines et de minéraux en complément.

Recommandations

La liste des recommandations médicales standard comprend:

  1. Respect du repos au lit. Pour les formes aiguës de cystite - au moins 3 jours. Il vous permet de réduire la fréquence des mictions, de la douleur et d'obtenir un contrôle maximal sur la thérapie d'un petit patient.
  2. L'acceptation d'eau minérale sans chlorure de sodium en quantité maximale de 1 litre / jour est un léger effet anti-inflammatoire;
  3. Chaleur sèche dans la région pubienne;
  4. Bains chauds sessiles. Le régime thermique recommandé est de 37,5 degrés, 2 procédures d’une durée de 15 à 20 minutes par jour;
  5. Correction du schéma d'alimentation. Inclusion dans l'alimentation des produits laitiers et des produits laitiers, des plats à base de légumes. Exclusion d'épices, d'épices, d'aliments épicés, fortement frits, sucrés et marinés.

Le schéma thérapeutique ci-dessus est basique et destiné au traitement des formes aiguës primaires de cystite. Dans le cas d'un processus secondaire inflammatoire ou de phases chroniques chroniques de la maladie, d'autres schémas individuels sont utilisés, notamment le traitement de maladies concomitantes, la physiothérapie et, dans de rares cas, une intervention chirurgicale.

Traitement de la cystite à la maison

Le traitement de la cystite chez les enfants à la maison n’est possible que dans les cas de formes simples de la maladie et sous la surveillance obligatoire d’un médecin spécialiste - il doit prescrire un traitement médicamenteux indiquant le moment et le montant de l’utilisation des médicaments, et surveiller le jeune patient lors de tests intermédiaires.

Que peuvent faire les parents en plus de surveiller la réception des médicaments prescrits?

  1. Fournir à l'enfant un repos strict au lit et créer la possibilité d'une miction simplifiée sans sortir du lit (un vaisseau ou une bouteille);
  2. Ajuster le régime alimentaire pour la période de traitement, en excluant tous les produits sucrés, frits, marinés, épicés, salés. Au cours de la thérapie, il est nécessaire d’ajouter à l’alimentation des fruits et des légumes non interdits par le médecin, ainsi que des produits laitiers et du lait fermenté. Cuisson - cuisson et cuisson à la vapeur exclusivement;
  3. Donnez à votre enfant une boisson modérée - une eau minérale au chlorure de sodium non gazéifiée (Borjomi) serait une option idéale;
  4. Avec l'accord obligatoire du médecin traitant - phytothérapie à base de bains chauds, application de chaleur sèche.

Méthodes traditionnelles de traitement

Toute recette de médecine traditionnelle utilisée en relation avec un enfant atteint de cystite doit être convenue avec le médecin traitant. Le principe de base est complémentaire plutôt que substitutif, puisque seules les herbes et les teintures ne peuvent pas guérir même une forme simple de la maladie.

  1. Une cuillère à thé d'herbes sèches Hypericum versez un verre d'eau chaude et laissez infuser au bain-marie pendant environ une demi-heure. Refroidissez et remuez le remède, donnez à utiliser un quart de tasse 4 fois par jour une demi-heure avant les repas pendant 10 jours;
  2. Trois cuillères à soupe de rhizomes secs et broyés de Bergenia verser une tasse d'eau chaude, mettre à feu moyen et évaporer un ½ liquide. Retirer du feu, laisser refroidir, filtrer. Utilisez 10 gouttes 3 fois par jour avant les repas pendant 1 semaine;
  3. Prenez à parts égales un verre de feuille de bouleau, de camomille, d'origan et d'écorce de chêne, versez-les dans un litre d'eau bouillante et laissez infuser 15 minutes. Filtrer et verser le liquide dans un bain chaud en mélangeant bien. Aidez votre enfant à se détendre pendant 15 minutes en position assise. Le régime thermique recommandé de l'eau est de 37–38 degrés.

Les conséquences

Les médecins se réfèrent aux complications typiques de la cystite chez les enfants:

  1. Hématurie Des caillots sanguins apparaissent dans l'urine;
  2. Reflux vésico-urétral. Violation persistante de l'écoulement d'urine, réinjection partielle de ce liquide dans le pelvis rénal;
  3. Troubles interstitiels. Modifications destructives de la structure de la vessie entraînant des lésions des muqueuses, des tissus mous et d'autres éléments de l'organe.
  4. Pyélonéphrite. Les processus inflammatoires dans les reins, qui dans certains cas peuvent directement menacer la vie d'un petit patient.

Prévention

La liste des principales mesures préventives comprend:

  1. Traitement en temps opportun de toute maladie urogénitale;
  2. Renforcement général et local de l'immunité - durcissement, prise de complexes de vitamines et de minéraux, utilisation de modulateurs immuns, etc.
  3. Prévention de l'hypothermie des organes génitaux et des systèmes avoisinants;
  4. Une hygiène minutieuse avec des bouffées de chaleur, le changement régulier des couches, l’utilisation d’articles et d’équipements personnels (serviettes, savons, etc.);
  5. Correction systémique du régime nutritionnel à l'exception des aliments hautement frits, des marinades, des aliments riches en glucides simples, ainsi que de l'expansion du régime alimentaire due aux légumes, aux fruits, au poisson, à la viande, aux produits laitiers et aux produits laitiers;
  6. Contrôles réguliers chez un pédiatre, urologue, néphrologue.

Vidéo utile

Dr. Komarovsky - Cystite: symptômes, diagnostic, traitement, prévention

Question réponse

Pourquoi faire un test d'urine pour la cystite chez un enfant?

Les résultats de l'analyse d'urine sont utilisés pour confirmer ou infirmer le diagnostic principal chez l'enfant, sans quoi le diagnostic ne pourrait être complet. La cystite est indiquée par une augmentation significative des leucocytes et des érythrocytes érythrocytaires, une légère augmentation des protéines, ainsi que par une modification des paramètres externes du fluide - sa turbidité, une coloration plus intense, l'apparition d'impuretés.

Quel est le meilleur traitement de la cystite chez un enfant dans 3 ans?

La cystite chez un enfant de cet âge est traitée en ambulatoire. Le schéma thérapeutique habituel comprend:

  1. Médicaments. Le plus souvent, les uroseptiques, avec intoxication et syndrome de la douleur - lubrifiant et analgésiques autorisés;
  2. Repos au lit
  3. Réception de complexes de vitamines et de minéraux;
  4. Chaleur sèche;
  5. Régime alimentaire à l'exception des plats frits, très salés et épicés;
  6. Boire modéré.

Cystite chez un enfant de 5 ans. Comment traiter?

À ce retour, le traitement de la cystite devrait être sous la surveillance obligatoire d'un médecin, même s'il est effectué à domicile. On lui prescrit un repos au lit, une consommation modérée, une chaleur sèche sur la zone pubienne, des bains chauds à base de plantes médicinales, un régime spécial à l'exception des repas copieux et l'inclusion de produits laitiers / de lait fermenté, de légumes et de fruits.

Drogues - uniquement sur rendez-vous d'un urologue. Il s’agit généralement d’uroseptiques (dans le cas du caractère infectieux de la maladie, de diurétiques (en tant que diurétique) ainsi que d’antispasmodiques pour éliminer le syndrome douloureux. Un suivi régulier de l’état d’un petit patient par le biais d’analyses intermédiaires est obligatoire.

Dites-moi le traitement de la cystite chez un enfant de 5 ans de remèdes populaires?

La seule bonne décision est de contacter un pédiatre, un urologue, un néphrologue pour obtenir un diagnostic correct et un traitement approprié. N'automédiquez pas l'automédication: le résultat peut être la formation de complications, allant des formes chroniques de la maladie à l'hématurie, aux désordres interstitiels et même à la pyélonéphrite, parfois accompagnés d'un bébé menaçant le pronostic vital.

Quelles pilules donner à l'enfant atteint de cystite?

Il est nécessaire d'administrer des comprimés prescrits par un urologue, un néphrologue ou un pédiatre dans le cadre du traitement complexe de la cystite identifiée et confirmée. En règle générale, il s’agit dans la plupart des cas d’uroseptiques / antibiotiques à large spectre, de diurétiques diurétiques, ainsi que de médicaments pour le soulagement symptomatique des spasmes et du syndrome douloureux - AINS, antispasmodiques. Le nom commercial spécifique des médicaments de premier choix, le schéma de son administration et d'autres paramètres sont établis exclusivement par le médecin traitant!

Quel antibiotique donner avec une cystite chez un enfant de 2 ans?

Celui qui sera prescrit dans le cadre du traitement de la cystite, exclusivement par un médecin qualifié. Les médicaments de premier choix habituels sont l’amoxicilline, ainsi que l’uroseptique, le trimoxazole et la ciprofloxacine. Il faut comprendre qu'ils aideront uniquement dans le cas de la nature infectieuse-bactérienne de la maladie, et pas dans tous les cas.

Dans tous les cas, nous vous recommandons vivement de subir un diagnostic complet et de faire appel à un spécialiste pour un schéma de traitement peint à la main. En règle générale, il s'agit d'un urologue ou d'un néphrologue pour enfants. Ne pas se soigner soi-même!

Sels d'urine chez un enfant

Traitement de la pancréatite et la cholécystite