Cystite chez la femme enceinte: comment traiter?

✓ Article vérifié par un médecin

La cystite est l'inflammation de la membrane interne (muqueuse) de la vessie. La cystite peut être à la fois une maladie indépendante et une complication d'un certain nombre d'affections, le plus souvent des maladies du système génito-urinaire. Dans la plupart des cas, la cystite est causée par une bactérie.

La cystite est la maladie la plus courante du système urinaire. L'apparition de la cystite - la raison la plus fréquente de consulter l'urologue, en particulier chez les femmes!

Cystite chez la femme enceinte: comment traiter?

Epidémiologie de la cystite

La cystite est présente dans tous les groupes d'âge et de sexe, mais l'incidence de la cystite chez les femmes est beaucoup plus élevée que chez les hommes: selon les statistiques, les femmes souffrent de cystite 3 à 6 fois plus souvent. Cela est dû aux particularités de l'anatomie du bas appareil urinaire et de l'urètre moins étendu chez la femme, ce qui contribue à la pénétration des bactéries dans la lumière de la vessie par le chemin ascendant.

Parmi certains groupes de la population, les femmes en âge de procréer sont sexuellement actives. Avec l’âge, l’incidence de l’inflammation de la vessie diminue considérablement et, après 70 ans, elle est retrouvée avec la même probabilité, tant chez l’homme que chez la femme. En outre, les maladies et affections comorbides affectent également l'incidence de la cystite, à savoir:

  1. Le diabète.
  2. Anomalies congénitales du système urinaire.
  3. Immunodéficience.
  4. La grossesse

Quelle est la cystite?

La cystite parmi la population est considérée comme une sorte de maladie survenant rapidement, ne laissant aucune conséquence et dont le traitement ne présente pas de difficultés particulières. En fait, en plus de symptômes extrêmement désagréables et réduisant la qualité de vie, la cystite peut entraîner un certain nombre d’effets indésirables et de complications. En soi, la présence d'une inflammation de la vessie est le signe d'une violation des mécanismes de protection de l'organisme par l'introduction d'une infection: en fait, chez le sujet sain, le système urinaire est normalement stérile. Les cas répétés de cystite conduisent à une restructuration de la vessie et des uretères, qui peut ensuite être accompagnée par le développement d'une infection urinaire ascendante, telle que la pyélonéphrite, ce qui est une condition extrêmement dangereuse. En outre, la relation entre l'incidence d'inflammation de la vessie et la probabilité de développer un cancer de cet organe est maintenant prouvée!

Pathogenèse de la cystite

Il existe de nombreux facteurs responsables du développement de la cystite et, en principe, ils peuvent être divisés en deux grands groupes: infectieux et non infectieux (voir tableau).

Chlamydia et Mycoplasma

Symptômes de la cystite aiguë

Cependant, avec toute la variété des facteurs, la principale cause de la cystite est une bactérie qui vit dans les organes adjacents: le rectum, le vagin, le gros intestin et également sur la peau. Ainsi, la flore du corps - E. coli, Proteus ou Klebsiella - est le principal responsable de la cystite. Quel est le scénario de la maladie?

La vessie est un organe creux qui communique avec l'environnement extérieur par l'urètre ou l'urètre. C'est à travers l'urètre dans la plupart des cas, les microorganismes et pénétrer dans la vessie. Comme les femmes ont un urètre plus petit que les hommes, le risque d'infection de la vessie est beaucoup plus élevé.

Cystite chez les femmes

Cependant, la cystite aiguë ne survient pas chez toutes les femmes. Le fait est que normalement la surface interne de l'urètre a une très bonne résistance aux bactéries. Les substances sécrétées par les cellules épithéliales, appelées glycosaminoglycanes (GAG), empêchent les micro-organismes de se fixer aux parois de l'urètre. Si elles ne sont pas fixées, les microbes ne peuvent ni se diviser ni se multiplier.

Ainsi, pour que les bactéries pénètrent dans l'urètre, cette barrière protectrice doit être surmontée. Ceci est possible dans les cas suivants:

  1. Le fond hormonal de la femme est modifié, ce qui entraîne un amincissement, un flétrissement de la membrane muqueuse de l'urètre et une diminution de ses propriétés protectrices. Un mécanisme similaire sous-tend le soi-disant. cystite post-ménopausique - inflammation chronique de la vessie à la ménopause et difficile à traiter.
  2. Dans le vagin, qui se trouve à proximité de la partie externe de l'urètre, peut se développer une microflore inhabituelle. Normalement, chez les femmes, les microorganismes vaginaux ont un effet protecteur prononcé et ne permettent pas le développement d’autres microbes pathogènes autour d’eux. Cependant, pour que la composition en espèces de la flore soit maintenue à un niveau satisfaisant, un bon état général du corps est nécessaire, ce qui crée les conditions pour le fonctionnement normal de cette flore. Dans certains cas, cet équilibre est perturbé.

La durée des manifestations cliniques dans la cystite aiguë

Les raisons les plus courantes sont les suivantes:

  1. Diabète sucré: la teneur élevée en glucose dans les tissus du vagin crée d'excellentes conditions pour le développement de la flore fongique (levure) et d'autres microbes pathogènes. Dans le diabète sucré, le système immunitaire et la capacité des tissus à résister à la prolifération de micro-organismes pathogènes de manière conditionnelle sont également compromis. Cystite - compagnons fréquents du diabète chez les femmes.
  2. Déficits immunitaires, y compris acquis (infection par le VIH au stade SIDA, avitaminose marquée, traitement hormonal ou cytostatique, chirurgie sévère, épuisement).
  3. Anémie de toute origine: réduit la résistance de l'organisme à l'ensemble. Par conséquent, dans le contexte de l'anémie, les femmes développent souvent une cystite.
  4. Prendre des antibiotiques. Cela semblerait être une situation paradoxale: la prise d'antibiotiques peut entraîner le développement d'une cystite, pour laquelle les mêmes antibiotiques sont utilisés! Le fait est que la prise de médicaments antibactériens pour le traitement de toute infection est toujours accompagnée de leur effet systémique sur le corps. En conséquence, une dysbiose temporaire peut se développer, incl. - et dans le vagin. Quelque temps après une antibiothérapie, une femme peut être atteinte de cystite.

Vue de la muqueuse de la vessie après un traitement antibiotique

Quelle est la cause de la cystite

Chez la femme, l'apparition d'une cystite dans la grande majorité des cas est associée à une inflammation du col utérin ou à une vaginose bactérienne!

Séparément, vous devriez envisager une cystite enceinte, dont la clinique et le traitement ont leurs propres caractéristiques.

Cystite enceinte

Sur la centaine de femmes enceintes, environ deux souffrent de cystite, ce qui peut être considéré comme un phénomène assez courant. Dans cette catégorie de femmes, la cystite est une maladie multifactorielle dans le développement de laquelle comptent:

  1. Ajustement hormonal.
  2. Compression mécanique des vaisseaux pelviens par la croissance de l'utérus.
  3. Troubles circulatoires systémiques.

En général, le mécanisme de développement de la cystite chez la femme enceinte est le suivant: l'utérus en croissance exerce une pression sur la vessie de manière à perturber l'évacuation normale de l'urine de la vessie; en outre, le sang stagne, ce qui réduit globalement les propriétés protectrices de l'épithélium de l'urètre et contribue au développement de l'infection. Les antécédents hormonaux chez la femme enceinte entraînent la formation d'un œdème des tissus mous (visible à l'œil nu et constituant l'un des signes de la grossesse), y compris dans la région pelvienne. Il soutient la circulation sanguine altérée tout au long de la grossesse.

De plus, pendant la grossesse, il existe une violation d'un autre phénomène: la fermeture des uretères au moment de la miction. Normalement, lorsqu'une personne tente d'uriner, les uretères se contractent dans la partie dans laquelle ils communiquent avec la vessie. Cela empêche le retour de l'urine et les infections rénales.

Chez les femmes enceintes, pour des raisons mécaniques (compression de l'utérus de la vessie), la compression des uretères ne se produit pas. Par conséquent, l’urine infectée par divers agents pathogènes peut remonter les uretères jusqu’au rein.

Chez les femmes enceintes, le développement de la cystite est dangereux par l'ajout de pyélonéphrite. Par conséquent, la cystite doit être rapidement éliminée!

Vidéo - Cystite pendant la grossesse en début et en fin de période

Manifestations cliniques de la cystite chez les femmes enceintes

En général, la clinique de la cystite chez les femmes enceintes ne diffère pas de celle des femmes non enceintes et comprend les symptômes suivants:

  1. Miction douloureuse (dysurie). La douleur est brûlante dans la nature.
  2. L'apparition de sang dans la dernière partie de l'urine (il peut être peint en marron) - le soi-disant. hématurie terminale.
  3. Mictions fréquentes (pollakiurie).
  4. Désir éternel d'uriner, même dans le contexte d'une vessie vide. Ce symptôme indique une inflammation développée dans la région du sphincter kystique.
  5. Miction de nuit (nycturie).

Ce complexe symptomatique est caractéristique de toute cystite durant son apogée. Le diagnostic est confirmé par une analyse d'urine générale dans laquelle on détecte un grand nombre de leucocytes (pyurie), de mucus, de bactéries, d'érythrocytes altérés et inchangés et de cellules épithéliales.

Cependant, compte tenu de la forte probabilité de développer une pyélonéphrite sur le fond de la grossesse, une stratégie de traitement moderne pour les femmes enceintes suggère un diagnostic précoce de l’infection des voies urinaires, même avant l’apparition de symptômes cliniques. Pour ce faire, toutes les femmes enceintes doivent régulièrement passer un test d’urine afin de détecter la présence de bactéries (bactériurie).

Sélection de médicaments pendant la grossesse

Si une bactériurie est détectée chez une femme enceinte en une quantité de plus de 10 5 agents pathogènes (même en l'absence de manifestations cliniques d'infections des voies urinaires), une telle condition est soumise à un traitement obligatoire!

La bactériurie asymptomatique chez la femme enceinte provoque une pyélonéphrite à une fréquence de 20 à 40% et, contrairement à la cystite, la pyélonéphrite peut menacer la santé de la mère et de l'enfant et nécessite une hospitalisation dans un hôpital thérapeutique. C'est pourquoi le diagnostic précoce de la bactériurie asymptomatique est si important.

Traitement de la cystite chez les femmes enceintes

Si nous parlons de cystite d'origine bactérienne, les antibiotiques sont la base du traitement de cette maladie. Dans le même temps, le traitement de la cystite chez la femme enceinte présente plusieurs caractéristiques:

  1. La durée minimale de traitement de la cystite aiguë, selon les directives actuelles, devrait être de 7 jours.
  2. La bactériurie asymptomatique nécessite également une antibiothérapie active d'une durée de 3 à 5 jours.
  3. Il est nécessaire de considérer l'impact négatif des médicaments utilisés sur le fœtus.

Traitement de la cystite pendant la grossesse

Le choix de l'antibiotique dans le traitement de la cystite est principalement déterminé par l'innocuité du médicament pour le fœtus, puis seulement par son efficacité pour la mère.

Parmi les médicaments actuellement utilisés par les femmes enceintes, les suivants sont définitivement recommandés:

Traitement de la cystite chez les femmes enceintes

La cystite survient assez souvent chez les femmes enceintes et, si l’on tient compte des statistiques, une mère sur dix s’adresse aux médecins qui doivent faire face à une miction pathologique fréquente, accompagnée de sensations aiguës et douloureuses. La maladie se développe généralement tôt dans la grossesse. De nombreux médecins lui font même allusion à des signes indirects d'une «position intéressante». En réalité, le corps de la femme est en train de subir un ajustement global. Le fond hormonal change, le système immunitaire commence à fonctionner de manière différente. Et toute infection qui pénètre dans l'urètre peut se développer dans de telles conditions assez rapidement.

Le traitement de la cystite pendant la grossesse est compliqué par le fait que tous les médicaments qu'une femme peut prendre, en particulier lorsqu'il s'agit d'agents antimicrobiens ou antibactériens puissants. Dans les instructions pour la plupart des médicaments, cette situation figure dans la liste des contre-indications. Que faire dans de telles situations et que peut-on faire pour combattre efficacement le processus inflammatoire? Considérez dans l'ordre.

Le tableau clinique de la cystite

La clé d'un traitement réussi est un traitement rapide. Plus tôt la maladie est détectée, plus il est facile de la gérer. Les symptômes de la cystite pendant la grossesse diffèrent peu de ses symptômes dans les autres cas:

  • mictions fréquentes;
  • urine trouble, et parfois - avec des impuretés de sang;
  • douleur et sensation de brûlure pendant la miction;
  • inconfort dans le bassin;
  • fièvre
  • faiblesse

Une partie des symptômes de la cystite chez la femme enceinte est initialement une affection normale. Par exemple, cette position est souvent caractérisée par de la fatigue, des mictions fréquentes, en particulier dans les derniers stades. Toutefois, si une femme constate que la composition de l'urine a changé, des signes d'inflammation se manifestent, vous devez consulter un médecin dès que possible. Il est important de comprendre le danger d’une telle maladie, qui, en l’absence de traitement, peut entraîner des complications, en particulier une pyélonéphrite, pouvant entraîner une naissance prématurée ou des pathologies du fœtus. Ne tardez pas à faire appel au médecin.

Recommandations générales pour le traitement de la cystite chez la femme enceinte

Quelle que soit la raison de l'apparition d'une cystite pendant la grossesse, en particulier au cours de l'évolution aiguë de la maladie, les médecins recommandent ce qui suit:

  • repos au lit;
  • boire beaucoup d'eau si la femme n'a pas d'oedème;
  • un régime qui exclut les aliments salés, acides et épicés.

De plus, les bains assis qui utilisent un liquide chaud et non chaud seront assez efficaces pour ne pas causer de dommages. La base est préférable de prendre des décoctions de camomille, calendula, sauge. Ils seront très utiles dans cette situation. Un tel traitement de la cystite pendant la grossesse ne suffit pas pour une guérison complète, mais les procédures aident à soulager les symptômes. L'essentiel - faire le bain. La température du fluide doit être d'environ 38 degrés, la durée de la procédure est de 10 minutes. La profondeur du récipient doit être telle que le liquide atteigne le nombril. Le médecin doit fournir des informations plus détaillées sur les bains afin d'éviter tout problème.

En continuant de parler de la façon de traiter la cystite pendant la grossesse, vous ne pouvez pas rater les tisanes et les infusions. Par exemple, les airelles peuvent être utiles, dont les feuilles séchées sont vendues dans diverses pharmacies. Le médecin peut recommander d'autres options:

  • fleurs de camomille;
  • feuilles de busserole;
  • églantier;
  • bourgeons de bouleau;
  • herbe Hypericum ou renouée.

Avec les herbes, vous devez également faire attention, car elles ont parfois un effet suffisamment fort sur le corps, et cela ne profite pas toujours à la femme enceinte ni au fœtus. Sans consultation avec le médecin, vous ne devriez pas vous fixer de rendez-vous et vous auto-traiter.

Traitement des formes complexes de cystite pendant la grossesse

Si les résultats des tests ont montré que la cause de l'inflammation de la vessie est une infection bactérienne ou fongique, se passer de médicaments ne fonctionnera pas. La tâche principale du médecin est de prescrire pendant la grossesse des comprimés pour la cystite, ce qui causera des dommages minimes au corps de la future mère et du futur bébé. Ici, les médicaments seront sélectionnés, dans lesquels une telle condition est une contre-indication relative, et ils peuvent être prescrits lorsque le bénéfice pour la femme l'emporte sur le danger potentiel.

Lorsque l'infection bactérienne de la vessie est le plus souvent recommandé les médicaments suivants:

  • Monural est un antibiotique puissant, mais sa beauté consiste à le prendre une fois. Un tel médicament est prescrit assez souvent;
  • Amoxiclav - montre de bons résultats, y compris dans le traitement des femmes enceintes.

Si l'état du patient n'est pas trop grave, le médecin peut vous recommander une préparation à base de plantes, par exemple, Canephron. Il existe de nombreuses critiques positives sur le traitement de la cystite pendant la grossesse. Étant donné que le médicament est fabriqué à partir d'ingrédients naturels, il ne nuit pas sérieusement au corps de la femme et de l'enfant. Les indicateurs d'efficacité des fonds sont assez élevés.

En cas d'infection fongique provoquant une inflammation de la vessie, il est plus souvent recommandé d'utiliser des suppositoires. Les bougies ont un effet local, causant des dommages minimes au fœtus. Parmi les noms les plus courants, notons:

La durée du traitement est déterminée individuellement, ainsi que la fréquence d'utilisation des bougies. Ici, vous devez faire attention aux femmes sujettes aux allergies. Par exemple, la bétadine contient de la povidone-iode, qui peut provoquer une réaction allergique.

Le traitement le plus sûr pour la cystite

Si la cystite survient pendant la grossesse au deuxième trimestre ou plus tôt, alors que le fœtus ne fait que se développer, les médecins peuvent recommander l’instillation (lavage) de la vessie avec l’utilisation d’antibactériens et d’anti-inflammatoires spéciaux. Les avantages de la procédure sont les suivants:

  • les ingrédients actifs des médicaments utilisés pénètrent directement dans la vessie, sans nuire au corps de la femme ni au fœtus;
  • en raison d'effets locaux sur le site de l'inflammation, les symptômes disparaissent assez rapidement;
  • le choix des médicaments pour une telle procédure est assez large.

Minus la procédure que dans les sensations inconfortables qu'il peut provoquer.

Bien entendu, seul un médecin peut dire comment traiter la cystite pendant la grossesse. Il comparera la complexité de la situation à l'état de santé général de la future mère et du futur bébé, et trouvera la solution la meilleure et la plus sûre. Il est également important de suivre les recommandations concernant la posologie des médicaments et la durée du traitement. En aucun cas, ne doit pas les violer. Des doses plus faibles rendent la thérapie inefficace et peuvent entraîner des complications. L'augmentation de la posologie entraîne un certain nombre d'effets secondaires.

Afin de ne pas penser au traitement de la cystite chez la femme enceinte, il est préférable de s’interroger sur la prévention de cette maladie: renforcement du système immunitaire, nutrition adéquate, repos adéquat, exclure l’hypothermie. Ces mesures simples aideront à réduire le risque de maladie et ses conséquences.

Cystite pendant la grossesse

La cystite est une inflammation qui affecte la muqueuse de la vessie. Comment traiter la cystite pendant la grossesse et quoi prendre si vous êtes enceinte de cystite, le médecin vous le dira en fonction des caractéristiques de la pathologie.

Cystite pendant la grossesse chez les femmes

Les sources de spécialistes en pathologie sont divisées en infectieuses et non infectieuses. Les premiers sont associés à l’effet sur le corps des bactéries pathogènes présentes dans la vessie de manière permanente ou apportées de l’extérieur (staphylocoque, mycoplasme, chlamydia, etc.).

Les causes de développement non infectieuses sont les comorbidités, telles que la dysbactériose, la vaginose, l'hypovitaminose. La cystite pendant la grossesse résulte d’une hypothermie générale, d’un mode de vie sédentaire et de l’exposition à des irritants chimiques. Les premiers symptômes de la cystite pendant la grossesse sont prononcés.

Dans la plupart des cas, le diagnostic est posé précisément par les manifestations cliniques de la maladie, sans attendre les résultats des mesures de diagnostic. La cystite survient chez les femmes enceintes au cours des premiers stades et au cours du dernier trimestre:

  • avec douleur dans le bas-ventre;
  • avec sensation de brûlure et syndrome de démangeaisons au moment de vider la vessie;
  • avec le muguet;
  • avec un besoin constant de vider, même avec une vessie vide;
  • avec une augmentation de la température basale;
  • avec douleur au moment des rapports sexuels.

La cystite hémorragique pendant la grossesse est caractérisée par la présence d’impuretés sanguines dans l’urine sécrétée. Si l'infection s'est propagée aux reins, la température générale augmente, il y a des douleurs dans le dos, un malaise général, des nausées, des vomissements, de la diarrhée et une augmentation des sueurs froides et chaudes.

Comment traiter la cystite pendant la grossesse

Il est assez difficile de choisir un traitement pour la cystite pendant la grossesse, étant donné l’influence des médicaments traditionnels sur le fœtus. Il est interdit de prendre de nombreux médicaments et ceux qui sont considérés comme doux pour le corps d'une femme enceinte ne sont pas toujours efficaces. Il est recommandé de commencer les activités de traitement le plus tôt possible.

La maladie est dangereuse car l’infection peut se propager à d’autres organes, en particulier aux reins. Ceci est lourd avec le développement de la pyélonéphrite - une maladie qui affecte négativement le cours de la grossesse. Par conséquent, la cystite en tant que signe de grossesse devrait alerter la femme. Un tel symptôme est une raison pour aller chez un médecin qui prendra les mesures de diagnostic nécessaires et vous prescrira un traitement efficace.

Le traitement de la cystite pendant la grossesse est principalement un médicament antibactérien nécessaire. Déterminer le type de médicament peut être le résultat d’une étude sur la sensibilité aux bactéries. Il est interdit d'interrompre le traitement même si l'état général s'est amélioré. Sinon, la pathologie est chronalisée et il y aura des exacerbations dans le futur.

Les phytopreparations sont prescrites aux femmes enceintes atteintes de cystite, qui contiennent des ingrédients naturels et sans danger pour la santé de la mère et du fœtus. En règle générale, ce sont des herbes, des extraits de plantes médicinales. Certains d'entre eux ont des contre-indications, il n'est donc pas recommandé de les prendre vous-même. Dans des conditions stationnaires, des instillations (perfusions) de médicaments, par exemple des antibiotiques, sont effectuées dans la vessie. La procédure implique l'introduction de fonds dans la vessie à travers le cathéter.

Que peuvent les femmes enceintes atteintes de cystite

Ce qui peut prendre enceinte avec une cystite n'est déterminé que par un médecin. De nombreux médicaments sont contre-indiqués pendant cette période et peuvent perturber le développement du fœtus dans l’utérus.

Parmi les antibiotiques les plus souvent prescrits:

  1. Monural Vous pouvez boire enceinte avec la cystite et d'autres maladies des voies urinaires. Si vous choisissez le bon dosage, le médicament est absolument sans danger pour la santé de la femme et du fœtus.
  2. Amoxiclav Traite les antibiotiques combinés. Il est prescrit pour le traitement de maladies non seulement des voies urinaires, mais aussi des infections d'autres sites.

Il est possible pour les femmes enceintes atteintes de cystite de procéder à des installations à base d’huiles médicinales, de Rivanol et d’acide borique. Cette méthode de traitement est plus efficace par rapport aux médicaments oraux. Les moyens mis en place par l'installation évitent le tractus gastro-intestinal et le fœtus, en entrant directement dans le foyer avec inflammation.

Les phytopreparations permettent de traiter la cystite avec HB et pendant la grossesse, sans provoquer d'effets secondaires chez le fœtus et le nouveau-né. Il peut s'agir d'Urolesan, qui contient des huiles de sapin et de ricin, de la menthe poivrée et d'autres ingrédients utiles. Un autre remède naturel est Canephron, parmi lequel constitue un extrait de la centaurée, lovage, romarin.

Vous pouvez boire de la cystite pendant la grossesse, des infusions et des décoctions d'ingrédients naturels. Il s'agit notamment de la prêle des champs, des feuilles de bouleau, des asperges (racines), de l'avoine, de l'aneth, du pissenlit (fleurs), du frêne, des airelles, des myrtilles, de la rose sauvage et du radis (la sève). De tels ingrédients contribuent à la suppression de la croissance bactérienne, ont un effet analgésique, anti-inflammatoire, diurétique.

Est-il possible de tomber enceinte pendant la cystite et de porter normalement un bébé? Le processus inflammatoire lui-même n'affecte pas la fonction de reproduction. Ceci s'applique uniquement à la pathologie sous forme aiguë et sans complications. Si les changements affectent les appendices ou les ovaires, il sera plus difficile de tomber enceinte.

Les procédures de physiothérapie sont rarement prescrites. Beaucoup d'entre eux sont contre-indiqués pendant la grossesse. Seules les procédures d'électrophorèse et de chauffage pour la zone du processus inflammatoire sont autorisées. Presque tous les forums sur Internet parlent d'un pronostic favorable pour la cystite pendant la grossesse. Mais cela n’est possible qu’avec le début du traitement en temps voulu et le respect des recommandations du médecin traitant.

Méthodes de traitement de la cystite pendant la grossesse

Pendant l'accouchement, 10 femmes développent une inflammation de la vessie. Cela est dû en grande partie à une diminution des fonctions de protection de l’organisme et à sa plus grande vulnérabilité aux infections. Le traitement de la cystite pendant la grossesse doit être effectué sous surveillance médicale, car la prise de nombreux médicaments, y compris les antibiotiques, pendant cette période est extrêmement indésirable.

Les principaux symptômes de la cystite sont des envies fréquentes d'uriner douloureuses et brûlantes. La maladie non seulement engendre un inconfort, mais fait également face à de graves complications, par exemple, la propagation de l'infection dans les reins. La violation de leur travail entraîne une détérioration du placenta, un retard dans le développement du fœtus et d'autres complications.

Traitement de la cystite aiguë pendant la grossesse

Le traitement de la cystite aiguë chez les femmes pendant la grossesse vise à éliminer l’infection et à réduire les symptômes. La maladie survient soudainement, se développe rapidement, accompagnée de mictions fréquentes et douloureuses, de douleurs dans le bas-ventre, de fièvre, de frissons.

Une assistance médicale opportune et qualifiée aide à éliminer la cystite, à prévenir sa transition vers la forme chronique et la propagation de l’infection dans les reins.

Traitement de la toxicomanie

La pharmacothérapie inclut l’utilisation de médicaments dont l’action vise à éliminer la cause de la maladie - l’infection. Pendant la grossesse, avant de traiter la cystite avec de tels médicaments, le médecin envoie une femme pour examen afin de déterminer l'agent causal.

Selon les résultats peuvent être affectés:

  • Antibiotiques. Les céphalosporines (Ceftriaxone, Cefazolin), les pénicillines (Amoxiclav, Ampicillin) ou la fosfomycine (Monural) sont le plus souvent prescrites aux femmes enceintes. Ils sont relativement sûrs lorsqu'ils portent un enfant, même s'ils pénètrent dans le placenta.
  • Antifongiques (Mikosept, Fluconazole, Lamisil).
  • Médicaments antiviraux. Ils sont divisés en 2 groupes - augmentant leur propre immunité antivirale (interféron, viféron, anféron) et détruisant le virus (acyclovir).
  • Médicaments antiprotozoaires (métronidazole, ornidazole).


Indépendamment commencer à prendre ces médicaments ne peuvent pas. Certains d'entre eux sont contre-indiqués au cours du premier trimestre de la grossesse et peuvent être utilisés ultérieurement sous la surveillance d'un médecin.

Pour les douleurs sévères, des antispasmodiques (No-spa, Papaverine) ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens (à partir du 2e trimestre: ibuprofène, Nurofen) peuvent être prescrits. Il est également recommandé de boire le plus possible, en particulier les boissons à effet diurétique. Cela vous permet d'éliminer rapidement l'infection du corps.

Les tétracyclines et les sulfamides ne doivent en aucun cas être pris. Les préparations de ces groupes provoquent des pathologies du développement fœtal. Dans la forme aiguë de la cystite, les instillations dans la vessie sont contre-indiquées.

Traitement par des méthodes folkloriques

Le traitement de la cystite aiguë pendant la grossesse avec des remèdes populaires n’est efficace qu’en association avec des médicaments. Les décoctions et les infusions à base de plantes aident à éliminer rapidement l'inflammation, restaurent la membrane muqueuse, ralentissent la prolifération des bactéries, mais ne les détruisent pas. La durée du traitement est assez longue - de 1,5 à 2 mois.

L'effet diurétique des décoctions de thé au rein (staminate ortosiphon) et de busserole a un effet diurétique. Le traitement de la cystite pendant la grossesse par la camomille, la banane plantain, la prêle, l'absinthe des marais et le chasseur réduit l'inflammation et améliore l'efficacité des médicaments antibactériens.

Au moment du traitement, il est nécessaire d'éliminer de l'alimentation les aliments épicés, assaisonnés et très salés. Il est recommandé de consommer de grandes quantités de boissons à base de canneberges, d’airelles, de cendres de montagne, ainsi que de chicorée, de thé avec addition de fleurs de camomille, de racines d’Althea, de feuilles de bouleau, de reine des prés.

Pour le traitement à domicile de la cystite aiguë chez la femme enceinte, des procédures de réchauffement peuvent être appliquées, elles soulagent rapidement la douleur aiguë et soulagent l'état général. Mais dans certains cas, les femmes enceintes contre-indiquent chaudement, vous devriez donc toujours consulter votre médecin.

Les compresses de paraffine sont pratiques et efficaces.

Il y a deux manières d'effectuer la procédure:

  1. Chauffer la paraffine à 50 ° C, mélanger et appliquer avec un pinceau dans le bas du dos. Couvrir avec de la gaze, envelopper une couverture. Allongez-vous dans la chaleur pendant 30-35 minutes.
  2. La paraffine a fait fondre et humidifié plusieurs fois la base pliée de la compresse - gaze, tissu, bandage. Serrez un peu en vous assurant que la température est confortable (environ 50 ° C). Lay sur le bas du dos, envelopper une couverture. La durée de la procédure est la même, 30 à 35 minutes.

Traitement de la cystite chronique chez la future mère

La cystite chronique pendant la grossesse se développe après une guérison aiguë, qui n’est pas totalement guérie, ses symptômes sont moins prononcés et le traitement vise à prévenir les exacerbations et à éliminer les processus infectieux et inflammatoires.

Une attention particulière doit être accordée au renforcement du système immunitaire, car cela réduira le risque de réactivation de l'agent pathogène existant et d'infection par une autre espèce (bactéries, virus, champignons ou protozoaires).

Traitement de la toxicomanie

Étant donné qu'il est très difficile de guérir la cystite chronique pendant la grossesse, une approche intégrée est nécessaire: utilisation de médicaments, procédures de physiothérapie, correction du mode de vie, y compris le respect du régime de consommation d'alcool et des règles diététiques. L'objectif principal - la prévention des exacerbations répétées.

La cystite chronique gêne souvent les femmes en début de grossesse, lorsque les médicaments sont extrêmement indésirables, mais qu'y a-t-il à traiter? Il existe une méthode qui vous permet d’éviter l’ingestion de drogues dans le sang et le fœtus - l’instillation. Pendant l'intervention, le médecin injecte des solutions directement dans la vessie à l'aide d'une seringue spéciale.

Les plus couramment utilisés sont l'acide borique (3%), le bleu de méthylène (1%), le rivanol, le nitrate d'argent, le collargol, la dioxydine (1%), la chlorhexidine. Si une infection bactérienne est détectée, des bactériophages sont introduits - des préparations pour la lutte biologique contre les agents infectieux. Contrairement aux moyens pris par voie orale, les instillations peuvent détruire les bactéries qui ont pénétré profondément dans l’épaisseur de la membrane muqueuse, ce qui est typique de l’évolution chronique de la maladie.

Avant la procédure, il est nécessaire de vider la vessie. Après cela, l'orifice de l'urètre est traité avec une solution antiseptique. Le médicament est administré par l'urètre. Son action est plus locale, grâce à laquelle la membrane muqueuse est restaurée, l'inflammation est réduite, la microflore pathogène est détruite.

Immédiatement après l'injection, l'urètre doit être clampé pendant quelques secondes. Pour que le médicament agisse mieux, évitez de vider la vessie pendant environ une heure. Le traitement consiste en 5 à 8 instillations, à raison d'une fois par semaine.

Également pour le traitement de la cystite pendant la grossesse utilisé des médicaments anti-inflammatoires à base de plantes avec un diurétique et antiseptique. Les plus courants sont Canephron H, Cyston, Fitolysin, Monurel (à ne pas confondre avec Monural). Pour prévenir les rechutes, le médecin peut vous prescrire des vitamines et des probiotiques (Bifiform, Acipol, Hilak Forte).

Traitement par des méthodes folkloriques

Le traitement de la cystite chronique pendant la grossesse, en particulier au début, est recommandé en utilisant des remèdes populaires. La plupart d'entre eux sont beaucoup plus sûrs pour la future mère et le bébé que les médicaments.

L'évolution de la cystite facilite:

  • infusion ou décoction de baies de busserole;
  • airelle rouge, canneberge, boissons à la rose sauvage;
  • Décoctions et infusions à base de préparations à base de plantes ayant des effets diurétiques et anti-inflammatoires - prêle, feuilles de bouleau, racines d'asperges, graines d'aneth, avoine, etc.
  • Racine d'Althea et feuilles fraîches de cassis, brassées sous forme de thé;
  • miel frais aux pignons de pin;
  • jus de radis noir au miel.

Pour éviter l'exacerbation de la cystite pendant la grossesse, vous devez suivre les règles d'hygiène intime, éviter l'hypothermie du corps dans son ensemble et de la région génitale, vider la vessie à temps (ne pas tolérer en cas de besoin urgent), éliminer les aliments épicés, fumés, gras et salés. Il est important de choisir le bon tissu et le bon modèle de culotte: ils doivent être en coton, avec un entrejambe large.

Comment traiter la cystite pendant la grossesse? Pour éliminer rapidement la maladie et éviter les complications, il est nécessaire de combiner l'utilisation de médicaments et de remèdes populaires. Très souvent, les bactéries sont à l’origine de l’inflammation de la vessie et nécessitent des antibiotiques. La nomination de tous les médicaments devrait être traitée par un médecin, car pendant la grossesse, beaucoup d’entre eux peuvent nuire au bébé à naître.

Auteur: Olga Khanova, médecin,
spécifiquement pour Mama66.ru

Façons de traiter la cystite chez les femmes enceintes

Environ 10% des femmes souffrent d'inflammation de l'urée pendant la grossesse. Cela est dû à la charge élevée des organes internes et à la propension à être infecté. Comment traiter la cystite chez les femmes enceintes décide le médecin, il est impossible de déterminer la méthode de traitement. Recevoir de nombreux médicaments pendant la gestation peut nuire à la femme et au futur bébé.

Un symptôme alarmant est la douleur pendant la miction, le patient se plaint de la forte envie de deurination. Mais la maladie ne constitue pas seulement l’inconvénient d’une femme enceinte, elle constitue également une menace sérieuse pour la gestation. La cystite peut causer de telles complications:

  • infection rénale;
  • défaillance du corps de la paire;
  • changement de placenta;
  • développement inapproprié de l'enfant.

Thérapies

La cystite pendant la grossesse survient à tout moment et se présente souvent sous une forme aiguë. Il se caractérise par une symptomatologie prononcée, provoque une détérioration de la femme enceinte. Identifier la pathologie à l'aide d'études diagnostiques. Le test sanguin montre une augmentation de la RSE et des taux de leucocytes, l'épithélium est présent dans la composition de l'urine et des microorganismes nuisibles. Une étude par ultrasons montre un épaississement des parois de l'urée et la présence d'urine résiduelle.

Dans le cours aigu de la maladie, le traitement de la cystite est effectué de la manière suivante:

  • la cause de l'inflammation par l'exposition à des agents pathogènes est éliminée;
  • traitement symptomatique pour soulager l'état du patient;
  • régime alimentaire spécial;
  • repos au lit.

Antibiotiques pendant la grossesse

De tels moyens pendant la gestation provoquent un changement de la microflore, peuvent provoquer une réaction allergique, nuisent au développement du fœtus. Par conséquent, il ne faut pas permettre à une femme pendant la grossesse de prendre des antibiotiques selon le schéma thérapeutique traditionnel.

Dans le même temps, il est nécessaire d'influencer la microflore pathogène, sa propagation contribue à l'infection d'autres organes du système urinaire. Par conséquent, les antibiotiques boivent encore pendant la grossesse, mais à la dose minimale.

Monural

Le médicament est un large spectre est indispensable pour les maladies infectieuses du système urogénital, il est reconnu comme sûr. Accepté avec une cystite pendant la grossesse une fois, forme posologique - poudre (3 gr.) Ou granule. Contribue à la destruction des bactéries pathogènes et à la normalisation du système urinaire.

Amoxiclav

Ce médicament est utilisé pour traiter la cystite moins fréquemment, contient de l'amoxicilline et est également un antibiotique à large spectre. Forme posologique - comprimés, suspensions, solutions pour préparations injectables. Le schéma thérapeutique est établi par un médecin en tenant compte des caractéristiques individuelles.

Dans certains cas, l’instillation de la vessie, l’introduction d’antibiotiques et de préparations antiseptiques dans sa cavité sont nécessaires. Le lavage est effectué à l'aide d'un cathéter qui est inséré dans l'urètre.

Traitement de la cystite aiguë

La cystite aiguë au cours de la grossesse survient rapidement, se développe rapidement et se caractérise par une douleur intense pendant la deurination et dans la partie inférieure de la cavité abdominale. La température corporelle d'une femme augmente. Le traitement d'une femme enceinte vise à éliminer les bactéries pathologiques et à éliminer les manifestations de la maladie.

Le médecin établit le schéma thérapeutique; l'utilisation de moyens efficaces et sûrs aide à prévenir la propagation de l'agent pathogène et la transition vers le stade chronique.

Médicaments

Avant de prescrire un traitement, une femme enceinte doit être examinée, ce qui permet d'établir le type d'agent pathogène. Compte tenu de la nature des microorganismes pathogènes, le médecin prescrit un traitement:

  1. Médicaments antibactériens. Groupe pénicilline (ampicilline, amoxiclav), céphalosporines (céfazoline), fosfomycine (monural). Ils peuvent être utilisés pendant la gestation, ne pas traverser le placenta.
  2. Agents antiviraux. Utilisez des drogues de divers groupes. Améliorer la résistance du corps (Anferon, Interféron), se débarrasser des bactéries virales (Acyclovir).
  3. Antifongique. Pour lutter contre les agents pathogènes fongiques, utilisez Lamisil, Mikomept.

Également utilisé des médicaments antiprotozoaires (Ordinazol, Metronidazole). L'autosélection de médicaments est strictement interdite, certains des fonds susmentionnés ne sont pas utilisés pendant les premiers mois de la grossesse. Si une femme souffre de douleurs sévères, on lui prescrit des antispasmodiques (No-shpa, Papaverin). À ces fins, des agents non stéroïdiens sont également utilisés (Nurofen, Ibuprofen). En cas de cystite aiguë, il est recommandé d'augmenter la quantité de liquide que vous buvez afin d'éliminer rapidement l'infection.

L'utilisation de certains médicaments, tels que les sulfamides et les tétracyclines, est strictement interdite pendant la grossesse. Ils peuvent causer un développement anormal de l'enfant. De plus, en cas de cystite aiguë, il n'est pas permis de laver l'urée.

Remèdes populaires

En tant que traitement supplémentaire, vous pouvez utiliser des décoctions et des infusions à base de plantes, préparées à la maison. Les remèdes à base de plantes peuvent réduire l’inflammation, améliorer l’état de la membrane muqueuse, prévenir la croissance des bactéries et sont sans danger pendant la grossesse. Le traitement des remèdes populaires est effectué pendant 1-2 mois.

Pour enlever l'urine, buvez du thé à base de busserole et de plantain. Ces herbes ont des effets anti-inflammatoires:

Lors du traitement de la cystite pendant la grossesse, vérifiez le régime alimentaire, supprimez les aliments épicés, supprimez la consommation de sel. Buvez des boissons à base de canneberges, de cendres de montagne, de feuilles de bouleau, d’airelles, de racines d’Althea. Concernant l'utilisation de procédures de réchauffement pendant la grossesse, une consultation avec un médecin est nécessaire.

Traitement de la cystite chronique

Cette forme de la maladie est le résultat d'une cystite aiguë non traitée. La symptomatologie est floue, le traitement vise à prévenir la récurrence de la pathologie, à se débarrasser de l'infection. Il est très important de renforcer les défenses de l'organisme en cas de cystite chronique en raison de l'activation possible des bactéries pathogènes présentes ou de l'entrée de nouvelles.

Médicaments

Il est assez difficile de guérir complètement la cystite sous forme chronique pendant la grossesse. Les actions principales visent à éliminer les rechutes. Une femme devrait prendre les médicaments prescrits par un médecin, suivre un régime, boire plus de liquides.

Diagnostiquer la cystite chronique en début de grossesse. Au cours de cette période, l'utilisation de nombreux médicaments peut nuire à la santé des femmes et causer des troubles du développement chez l'enfant. C'est pourquoi l'instillation est utilisée, ce qui élimine la pénétration de composants dans le fœtus. Pour le traitement de la cystite pendant la grossesse par lavage, de tels moyens sont utilisés:

  • rivanol;
  • la dioxidine;
  • nitrate d'argent;
  • acide borique;
  • chlorhexidine.

Si l'agent en cause est une bactérie nocive, utilisez des bactériophages. Le lavage de l'urée vous permet de détruire les agents pathogènes qui se trouvent au plus profond de la muqueuse.

La procédure est effectuée après la vidange préliminaire de l'urée. Pour prévenir l'infection, le passage du canal urinaire est traité avec un antiseptique. Ensuite, le médicament est administré par l'urètre. Cette méthode affecte localement le foyer de l'inflammation, ce qui contribue à la destruction de l'agent pathogène et à la restauration rapide du fonctionnement normal des organes.

Également utilisé des médicaments pour la cystite pendant la grossesse sur une base de plantes avec effet anti-inflammatoire.

La cystite chronique pendant la grossesse est traitée avec ces médicaments:

Des vitamines et l’utilisation de probiotiques sont nécessaires pour prévenir les exacerbations de la cystite.

Remèdes populaires

En cas de cystite chronique chez les femmes enceintes, vous pouvez utiliser des médicaments à base de plantes qui peuvent aider à éviter les exacerbations:

  • un mélange de pignons de pin et de miel;
  • thé à base de racines d'Althea et de cassis;
  • décoctions diurétiques de prêle, graines de fenouil, feuilles de bouleau;
  • infusions de busserole;
  • un mélange de miel et de radis noir;
  • canneberge, jus de canneberge, airelle.

Prévention

Les inflammations infectieuses des organes urinaires pendant la grossesse peuvent entraîner de graves complications. Il est donc important de prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir la cystite.

Avant de tomber enceinte, une femme doit subir un examen complet en présence de maladies ou d'infections gynécologiques - pour être traitée. Pour renforcer les défenses de l'organisme, consomme des vitamines, mange des fruits et des légumes frais.

Suivez les règles d'hygiène personnelle pour prévenir l'infection dans les conduits urinaires. Pendant la grossesse, portez des sous-vêtements en coton, gardez le bas du dos et les jambes au chaud, ne restez pas au courant d'air.

Cystite pendant la grossesse: symptômes, traitement et prévention

La cystite est un processus inflammatoire de la vessie et l'une des maladies les plus graves du système urogénital. La maladie est principalement caractéristique de la moitié féminine de la population en raison des caractéristiques anatomiques de l'urètre. Le canal de la femme est large et court, ce qui permet à l'infection de pénétrer facilement à l'intérieur. Environ 50% des femmes souffrent de cystite pendant la grossesse. Cette maladie est dangereuse en raison de complications non seulement pour la mère, mais également pour l’enfant, et nécessite donc un traitement immédiat.

Raisons

La cystite au cours de la grossesse est principalement due à l'activité vitale de la bactérie pathogène Escherichia coli - E. coli. Les autres agents pathogènes du processus pathologique sont la chlamydia, le staphylocoque, le Pus bacillus et divers champignons. Les conditions créées pendant la période de gestation sont particulièrement tentantes pour de tels «invités», car pendant la grossesse, le fond hormonal change de manière significative et la microflore bactérienne des muqueuses se modifie, y compris dans les zones intimes. Les microbes pénètrent dans l'urètre après un acte avec un partenaire ou à la suite du non-respect des règles d'hygiène après une vidange des intestins, dont l'habitant est E. coli.

Facteurs contribuant à la maladie:

  • affaiblissement du système immunitaire - la suppression des défenses de l'organisme conduit à la chute des barrières et à la pénétration, à la multiplication, de bactéries présentes dans les muqueuses des organes génitaux en bonne santé;
  • hypothermie - très souvent, la cystite chez la femme enceinte se développe après une hypothermie ou un rhume, il est donc très important que ses jambes soient toujours chaudes pour protéger le bas du dos, le bas de l'abdomen et les parties génitales externes du froid et du vent;
  • médicaments à long terme - les médicaments à long terme, dont les métabolites sont excrétés dans l'urine et irritent la vessie, peuvent également causer une cystite; en outre, ces médicaments réduisent le système immunitaire du corps et modifient les niveaux hormonaux;
  • Allergies - Les réactions allergiques à divers facteurs environnementaux constituent le fondement de la reproduction des bactéries pathogènes des voies urinaires et de la vessie. Il peut s'agir d'allergies aux produits cosmétiques et d'hygiène, aux produits alimentaires ainsi qu'aux articles d'hygiène intime;
  • surchauffe - lorsque la vessie est surchauffée (bains chauds, bains de visite et saunas), la composition de la microflore des muqueuses peut changer, ce qui peut provoquer l'apparition d'une cystite chez la femme enceinte;
  • exacerbation des maladies chroniques de la vessie - avec l'exacerbation d'autres maladies augmente le risque de contracter une infection secondaire.

Les facteurs de risque pour le développement de la cystite sont complétés par des conditions stressantes, le port de sous-vêtements synthétiques serrés, le surmenage et des processus infectieux dans d'autres organes, en particulier les organes du système génito-urinaire. La cystite chez les femmes enceintes tardivement peut survenir à la suite d'un relâchement physiologique de la vessie, d'une stagnation de l'urine, d'une pression de l'utérus hypertrophié.

Les symptômes

La cystite pendant la grossesse se manifeste sous une forme aiguë ou chronique. La cystite aiguë a une nature soudaine et des symptômes prononcés, le plus souvent elle se développe après une hypothermie. Dans la forme chronique, la maladie passe en l’absence de traitement adéquat. Dans ce cas, ses symptômes sont léthargiques et peuvent ne pas se manifester du tout à certaines périodes. Cependant, lors de périodes d’exacerbation, ils se font sentir. En outre, il est beaucoup plus difficile de se débarrasser du type chronique.

Signes de cystite aiguë

Les symptômes de la cystite sous forme aiguë sont causés par un processus inflammatoire aigu se produisant dans la vessie et le canal urinaire.

  • augmentation de la miction d'expulser une petite quantité d'urine;
  • sensation de brûlure et douleur aiguë en urinant;
  • fausse envie d'aller aux toilettes, sensation de vidange incomplète de la vessie;
  • douleur dans l'abdomen;
  • urine trouble, dans l'urine peut être détecté des impuretés de sang et de pus;
  • fièvre
  • intoxication.

Faites attention! Une intoxication sévère du corps et de la fièvre sont des preuves directes que la maladie est entrée dans une phase difficile, elle nécessite une intervention médicale et un traitement adéquat.

Qu'est-ce qu'une cystite aiguë dangereuse? La forme aiguë de la maladie constitue une menace non seulement pour la santé de la mère, mais également pour la sécurité du fœtus - le processus inflammatoire peut atteindre les reins et provoquer le développement de la pyélonéphrite.

Symptômes de la cystite chronique

Les symptômes de la cystite pendant la grossesse dans une forme chronique sont moins brillants. Les principales manifestations de la maladie sont la douleur pendant la miction, les mictions fréquentes, l'excrétion de l'urine et les impuretés purulentes.

L'intensité de la sensation douloureuse dépend de la fréquence des mictions. La femme enceinte a mal à l’entrejambe, le long de l’urètre. En outre, elle peut ressentir un malaise général et le stress associé à cette maladie.

Le traitement de la cystite chronique, par opposition à la crise aiguë, ne consiste pas en l'utilisation de médicaments antibactériens, le traitement a un caractère plus long et complexe, il vise non seulement à détruire les bactéries nocives, mais également à normaliser la microflore et à renforcer l'immunité générale.

Les conséquences de la pathologie

La cystite en début de grossesse n'est pas aussi dangereuse qu'en fin de grossesse. De plus, très souvent, une femme découvre qu'elle est dans une position où elle est diagnostiquée pour déterminer la présence d'une maladie inflammatoire de la vessie. Mais même la cystite au début de la grossesse devient souvent un facteur, ce qui entraîne l'apparition de processus pathologiques plus graves si vous ne consultez pas immédiatement un médecin et ne subissez pas le traitement nécessaire.

La pyélonéphrite (processus inflammatoire qui se produit dans les reins) est la conséquence la plus dangereuse de la cystite pendant la grossesse. Les bactéries pathogènes pénètrent les uretères dans les reins. Chez la femme enceinte, le rein droit est principalement affecté. En cas de pyélonéphrite aiguë, une femme enceinte doit être hospitalisée, sinon cette maladie menace la santé de la mère et de l’enfant. Les conséquences peuvent être une fausse couche, une naissance prématurée et une insuffisance pondérale.

Diagnostics

Avec l'apparition des premiers symptômes de la cystite, une femme doit absolument consulter un médecin, puis se faire diagnostiquer. Après avoir reçu les résultats, le médecin établira un diagnostic précis et prescrira un traitement au patient.

Les principales mesures de diagnostic pour identifier le processus inflammatoire de la vessie:

  • analyse d'urine - en présence d'inflammation dans le corps augmente le contenu de leucocytes, et la protéine est détectée;
  • formule sanguine complète - avec cystite chez la femme enceinte, augmentation de l'ESR;
  • Échographie des reins et de la vessie - la méthode est nécessaire pour déterminer l'état du système urinaire.
  • analyse bactériologique de l'urine - vous permet d'identifier et d'identifier l'agent responsable du processus infectieux.

Faites attention! Il est nécessaire de sélectionner l’urine pour les études générales et bactériologiques afin que le résultat soit fiable. Pour les analyses du matin, la partie médiane de l'urine est recueillie dans un pot stérile, il est nécessaire de la donner au laboratoire en une heure et demie à deux heures.

Traitement

La cystite au cours du premier trimestre de la grossesse et des périodes ultérieures ne peut être traitée qu'avec des médicaments qui ne sont absolument pas nocifs pour la vie et la santé de la femme enceinte et du fœtus. Il faut être particulièrement prudent contre les médicaments antibactériens, mais pas seulement les antibiotiques, mais un médecin peut également prescrire des médicaments à d'autres fins. En aucun cas, on ne peut effectuer un traitement indépendant. Les tétracyclines et les sulfamides sont extrêmement contre-indiqués pour les femmes enceintes et les antibiotiques de ces groupes peuvent nuire au fœtus en développement.

Thérapie antibactérienne

Les principaux médicaments antibactériens pour le traitement de la cystite sont Monural et Amoxiclav. Ces comprimés et poudre sont autorisés à être pris lorsque l'enfant est né et n'affectent pas négativement la mère ni le fœtus en développement. Monural et Amoxiclav sont des médicaments pour le traitement de la cystite pendant la grossesse d’une nouvelle génération. Ils soulagent rapidement les symptômes et arrêtent la douleur.

Le Monural le plus efficace - assez d'un sac de poudre pour éliminer la douleur. Le traitement par Amoxiclav dure de 5 à 14 jours. Tout médicament peut être choisi comme médicament de premier choix. Après un antibiotique, le médecin doit prescrire à une femme enceinte des médicaments qui vont éliminer la totalité de l’urine de la vessie, normaliser la microflore des muqueuses et améliorer l’immunité globale.

Canephron

Canephron est un remède naturel très efficace d'origine végétale, il est souvent prescrit aux femmes enceintes pour le traitement de la cystite, les substances actives du médicament non seulement enrayant les symptômes, mais également en éliminant la cause de la maladie. Le médicament n'a pratiquement aucune contre-indication, est facilement toléré par les patients qui sont en position et ne nuit pas au fœtus.

L'action du médicament Canephron:

  • normalise la vessie et les reins;
  • améliore l'effet des médicaments antibactériens et prévient le développement d'infections;
  • aide à détendre les vaisseaux des voies urinaires, ce qui permet d'éliminer en douceur l'excès de liquide du corps de la femme enceinte et de soulager l'enflure;
  • améliore le flux sanguin vers les reins;
  • a un effet antispasmodique.

Traitement de la cystite pendant la grossesse Cananephron aide rapidement à améliorer l'état général et à atténuer les symptômes de la cystite et d'autres maladies infectieuses et inflammatoires du système urinaire. Le médicament a également un effet préventif et empêche le développement de la lithiase urinaire.

Remèdes populaires

Que doit faire une femme enceinte pour se débarrasser de la cystite? La réponse à la question réside dans les recettes de la médecine traditionnelle, mais il faut comprendre que les remèdes populaires pour la cystite pendant la grossesse doivent être résolus par le médecin traitant.

La canneberge est le principal remède populaire qui aide à éliminer le processus inflammatoire dans la vessie. Les canneberges contiennent des nutriments et des acides qui détruisent E. coli et d'autres bactéries pathogènes. L'utilisation fréquente de jus de canneberge provoque une oxydation de l'environnement dans l'estomac, les bactéries deviennent incapables de s'accrocher à la membrane muqueuse et sont éliminées du corps. Faites attention! Il est conseillé d'utiliser des boissons aux fruits chaudes, la groseille a des propriétés similaires, vous pouvez ajouter des airelles à la boisson.

Que peuvent faire les femmes enceintes atteintes de cystite pour se débarrasser de lui:

  • Rose musquée (2 c. À soupe), sous une forme hachée, versez un verre d'eau bouillie, faites bouillir au bain-marie et laissez reposer pendant 15 à 25 minutes. Avant de boire, filtrer, utiliser 3 fois par jour pendant ½ tasse, après trente minutes, vous pouvez manger.
  • Les baies de rowan rouge et les feuilles d’airelles sont prélevées dans un rapport de 3: 1, versé dans 1 tasse d’eau bouillante, infusé et filtré pendant deux à trois heures. Cette perfusion à prendre 30 minutes avant un repas, la dose - 3 fois par jour, 100 ml. Dans un verre, vous pouvez ajouter une cuillerée de miel.
  • Le cassis a des effets anti-inflammatoires. Pour préparer le médicament devrait prendre 6 c. l feuilles broyées de la plante et versez 1 litre d'eau bouillante, vous devez insister au moins une heure. Dans la décoction terminée est autorisé à ajouter du miel ou du sucre. Prenez la décoction cinq à six fois par jour, à la dose d'une cuillère à soupe.
  • Pour préparer le médicament suivant, versez une cuillère à soupe d'herbe à l'aneth dans 1,5 tasse d'eau bouillante et laissez reposer 30 minutes. Boire avant les repas pendant 30 minutes, la posologie est d'un tiers de verre.
  • Il est utile que les femmes enceintes prennent un bouillon à la farine d'avoine; sa préparation est très simple: vous devez prendre un verre d'avoine et verser 2 tasses d'eau fraîchement bouillie, puis faire bouillir à nouveau dans un bain-marie et réduire le volume à la moitié. Vous pouvez ajouter du miel au bouillon préparé, prendre le médicament pour une demi-tasse, le régime - trois fois par jour.

Les remèdes populaires sont utilisés depuis l'Antiquité, c'est un moyen efficace et sûr, reconnu même par la médecine officielle. Veuillez noter que la plupart des médicaments pour le traitement de la cystite, à l'exception des antibiotiques, sont d'origine végétale. Mais malgré cela, vous ne pouvez même pas utiliser de décoctions à base de plantes sans en informer le médecin traitant. Le médecin doit être au courant de tous les médicaments et des médicaments pris par une femme enceinte. De plus, avant de prendre tout médicament, vous devez vous assurer que vous n'êtes pas allergique.

Prévention

Vous savez maintenant comment traiter la cystite pendant la grossesse, mais comment prévenir le développement du processus inflammatoire de la vessie? Pour une femme qui attend un enfant, la maladie est plus facile à prévenir qu’à éliminer.

La prévention de la cystite chez la femme enceinte devrait être commencée avant la conception. Lors de la planification d'un enfant, la future mère doit absolument subir un examen médical complet et éliminer tous les problèmes d'ordre médical, le cas échéant. Les infections chroniques doivent être guéries avant la grossesse. Même les caries ou amygdalites négligées peuvent devenir plus tard les principales causes de cystite chez la femme enceinte, ainsi que provoquer des infections d'autres organes internes.

Vous ne pouvez pas éviter le côté des mesures préventives, qui concerne l'hygiène personnelle de la future mère. Une femme a besoin tous les jours de se laver à l’eau tiède avec des détergents au pH neutre, il est même préférable de procéder de la même manière le matin et le soir. Mais il est interdit de prendre des bains chauds pour les femmes enceintes, cela évitera la surchauffe et la pénétration de détergents et de bactéries dans les organes génitaux.

Une attention particulière doit être accordée aux femmes enceintes pour leur santé et leur immunité, il est nécessaire de manger plus de vitamines, de renforcer les fonctions de protection du corps, ainsi que d'éviter l'hypothermie et le rhume.

Pouvoir

La prévention d'une maladie infectieuse-inflammatoire comprend également la sélection et le respect du régime alimentaire. La nutrition doit être rationnelle et inclure des aliments sains. Variétés utiles à faible teneur en matière grasse de poisson et de viande, de produits laitiers et de produits laitiers, de légumes et de fruits frais, cuits au four et cuits au four. Mais les plats frits, salés, fumés et épicés du menu devront être exclus.

Il est nécessaire d'observer le régime de consommation, il devrait être abondant. Vous pouvez boire de l'eau, des thés et des thés, des boissons aux fruits. Il est interdit de consommer de l'alcool, des boissons gazeuses, des jus d'agrumes, du café et des boissons contenant de la caféine.

En raison de la consommation abondante d’alcool, les futures mères iront plus souvent aux toilettes, et c’est correct - même en l’absence du besoin urgent de se rendre aux toilettes toutes les 2-3 heures, le retrait sans entrave des excès de liquide et de bactéries dans le corps.

La cystite chronique ou aiguë interfère-t-elle avec la conception de l'enfant et la grossesse? La maladie affecte-t-elle l'enfant?

Quelle quantité d'urée dans le sang devrait être chez les femmes?