Urètre irritant chez les hommes

Il y a des cas où presque chaque visite aux toilettes se transforme en torture. Des brûlures et des démangeaisons chez les hommes en urinant peuvent rendre la vie beaucoup plus désagréable, et la fausse honte qui empêche de faire appel à un spécialiste ne fait qu'aggraver le cas - plus nous retardons le début du traitement, plus il sera difficile de vous débarrasser de la maladie.

Quelles sont les causes de brûlures et de démangeaisons pendant et après la miction chez les hommes? Il y a plusieurs raisons à cela. Les infections, l'inflammation de la vessie et de l'urètre - n'importe lequel de ces facteurs peut être la cause de ce problème.

Quelles sont les causes des démangeaisons et des démangeaisons dans l'urètre chez les hommes?

La démangeaison de l’urètre chez l’homme est souvent due à des maladies telles que l’urétrite et la trichomonase. Mais les mêmes signes avec les sécrétions blanches sont, le plus souvent, la candidose qui détermine la maladie fongique infectieuse.

En général, les démangeaisons et la douleur en urinant chez les hommes sont l'occasion d'une visite urgente chez le médecin, car elles peuvent être provoquées, notamment par la gonorrhée et la chlamydia. Ces maladies nécessitent un traitement rapide, et si elles ne sont pas traitées, elles peuvent devenir chroniques.

En outre, des démangeaisons de la tête et une sensation de brûlure pendant la miction se produisent parfois lors de réactions allergiques à certaines substances utilisées localement, par exemple des crèmes spéciales, des lubrifiants et certains types de préservatifs.

Qu'est-ce qui peut provoquer des démangeaisons et des brûlures graves dans l'urètre chez l'homme sans décharge?

La décharge de l'urètre se produit rarement dans des maladies telles que la prostatite, ainsi que la cystite. Les inflammations sont de même nature, bien que leur symptomatologie varie quelque peu. Vous trouverez ci-dessous des descriptions plus détaillées.

En outre, des symptômes similaires peuvent apparaître lorsque des calculs se forment dans la vessie. Des démangeaisons et des brûlures se produiront du fait que des particules microscopiques de formations traversent l'urètre et égratignent la délicate membrane muqueuse.

Brûlure et démangeaisons en urinant chez l'homme: description détaillée des causes

Dans cette section, nous examinerons plus en détail les maladies qui pourraient expliquer la démangeaison de l'urètre chez l'homme. Ils sont divisés en inflammatoires, causés par des facteurs externes ou caractéristiques du corps humain, et infectieux, qui sont apparus en raison de la pénétration de l'agent pathogène dans le corps.

Inflammatoire:

La cystite

Il s’agit d’une inflammation de la membrane muqueuse interne de la vessie, qui perturbe son travail. La cystite est un facteur assez commun qui provoque des démangeaisons dans les voies urinaires chez les hommes, ainsi que la cause du malaise général.

De plus, la maladie s'accompagne généralement des symptômes suivants:

  • Douleur dans l'abdomen, habituellement douloureuse;
  • Une douleur aiguë à la fin de la vidange de la vessie, s'étendant parfois jusqu'à l'anus;
  • L'envie d'aller aux toilettes à très bref intervalle;
  • Dans certains cas, une petite quantité de sang apparaît dans les urines.

L'hypothermie, les lésions de la vessie et les troubles hormonaux peuvent être à l'origine de la maladie. Il est souvent confus en raison de la similitude des symptômes avec la chlamydia. Par conséquent, pour que le traitement soit prescrit correctement, vous devez consulter un médecin pour confirmer le diagnostic.

Prostatite

L'inflammation dite de la prostate ou, autrement, de la prostate. La maladie est assez commune, mais si vous le faites à temps, elle est bien traitable. Il existe des formes chroniques et aiguës. Les signes typiques de la prostatite sont:

  • Malaise général - fièvre (surtout dans l'anus), faiblesse, frissons, fièvre;
  • Mouvements intestinaux douloureux;
  • Douleur dans l'anus, le scrotum, la région pelvienne, le bas du dos, le bas du dos;
  • Parfois - décharge de l'urètre, d'incolore à vert jaunâtre;
  • Il arrive qu'un peu de sang se mélange au sperme;
  • Brûlure pendant et après la miction chez les hommes;

Les raisons pour lesquelles cette maladie entre dans nos vies sont différentes. Par exemple, il peut s'agir d'un travail sédentaire, provoquant une stagnation du sang dans les veines pelviennes, ainsi qu'une hypothermie systématique et bien plus encore.

Urétrite

Urétrite désigne une lésion inflammatoire de l'urètre, c'est-à-dire du canal urinaire. Des démangeaisons dans le canal chez les hommes peuvent survenir précisément à cause de cette maladie qui présente les symptômes suivants:

  • Douleur lors de la vidange de la vessie;
  • Écoulement purulent;
  • Les bords collants de l'orifice urinaire.

La combinaison de ces signes et de démangeaisons dans l'urètre chez l'homme est une raison suffisante pour consulter un médecin, sinon la maladie peut commencer à endommager d'autres organes.

Urolithiase

C'est le nom de la formation de calculs dans les reins ou, chez le commun des mortels, de "calculs" qui peuvent se déplacer dans les canaux et les voies urinaires, y compris, bien sûr, dans la vessie. La maladie est répandue chez les personnes de tous âges. Ses symptômes peuvent être:

  • Douleur, démangeaisons et sensation de brûlure lors de la vidange de la vessie;
  • La présence de sang dans l'urine;
  • Pendant la miction, l’arrêt soudain du processus, pour la reprise duquel vous souhaitez modifier la position du corps.

Infectieux:

Candidose

Cette maladie s'appelle également le muguet. Ses agents pathogènes, les champignons microscopiques Candida, peuvent provoquer une inflammation de la plupart des membranes muqueuses, y compris les organes génitaux. La maladie peut être identifiée par les caractéristiques suivantes:

  • Démangeaisons, brûlures et rougeurs du pénis;
  • Douleur lors des rapports sexuels;
  • Apparition sur la plaque blanche du pénis;
  • L’émergence d’une décharge semblable à celle du sperme lors de l’urination.

La trichomonase

L'une des infections les plus courantes affectant les voies urinaires et le système reproducteur. Le plus souvent transmis par contact sexuel non protégé. Chez les hommes, les symptômes peuvent être les suivants:

  • Démangeaisons et douleurs en allant aux toilettes;
  • Décharge de l'urètre;
  • Parfois - un peu de sang après avoir vidé la vessie.

Chlamydia

L'agent causal de Chlamydia trachomatis ou, autrement, de Chlamydia, pénètre dans notre corps, le plus souvent pendant les rapports sexuels avec un partenaire infecté. Les manifestations de la maladie peuvent être les suivantes:

  • Démangeaisons et sensation de brûlure lors de la vidange de la vessie;
  • Décharge transparente en petites quantités;
  • Faiblesse générale;
  • Sensations douloureuses dans l'abdomen, les testicules, le scrotum.

Démangeaisons de l'urètre chez l'homme: recommandations de traitement

Attention! Les noms de tous les médicaments sont donnés ici non pas à des fins d’auto-traitement, ce qui peut entraîner une détérioration de l’état du patient, mais à des fins de familiarisation.

La cystite

Lors du traitement de cette maladie, un régime strict, qui exclut les boissons alcoolisées, ainsi que les produits contenant beaucoup de sel ou d'épices, est recommandé. En outre, les médicaments suivants peuvent être utilisés:

  • Nitrofurantoïne
  • Ciprofloxacine
  • Monural

En outre, pour soulager la douleur, vous pouvez appliquer:

Prostatite

Les caractéristiques distinctives de cette maladie sont, entre autres, des sensations de brûlure et de démangeaisons en urinant chez les hommes; il est donc important de commencer un traitement en temps opportun.

Pour cela, certains antibiotiques sont habituellement prescrits, par exemple:

  • Cefpirim
  • Cefazolin
  • Kefazol
  • Céfotaxime
  • Cefepime
  • Doxycycline
  • Triméthoprime
  • Sumamed
  • Azithromycine
  • Tsiprobay
  • Ofloxacine
  • Lévofloxacine

Urétrite

Comment traiter cette maladie? Les moyens communs sont:

  • Ofloxacine
  • Levolksksatsin
  • Ceftriaxone
  • Cefixime

Urolithiase

La formation de calculs dans la vessie est traitée en permanence, mais il est possible d'utiliser les médicaments suivants, selon les recommandations du médecin:

  • Palin
  • Phytolysine
  • Cyston
  • Canefrol
  • Rovatinex
  • Spasmocystinal
  • Olymentin
  • Enatin

Gonorrhée

Si cette infection est détectée dans le corps, l’option de traitement la plus courante sera

  • Ceftriaxone en association avec l'azithromycine ou la doxycycline

(selon la forme de la maladie).

Candidose

Le traitement de cette maladie s’effectue avec l’utilisation de médicaments:

  • Acide caprylique
  • Itraconazole
  • Butoconazole
  • Mikosist
  • Fenticonazole
  • Cyclopirox
  • Polygynax
  • Amphotéricine b

La trichomonase

Une fois le diagnostic établi par un spécialiste expérimenté, ces médicaments sont généralement utilisés:

Chlamydia

Afin de se débarrasser de l'infection à l'intérieur, il est recommandé d'utiliser:

  • Spiramycine
  • Josamycine
  • Érythromycine
  • Ofloxacine
  • Roxithromycine

Soyez attentif à votre santé et aux premiers signes mentionnés ci-dessus, contactez votre médecin.

Démangeaisons dans l'urètre chez les hommes

Nos avantages:

  • Rendez-vous chez le médecin bon marché à partir de 900 roubles
  • Analyses urgentes le jour du traitement de 20 minutes à 1 jour
  • Près de 5 minutes de la station de métro Varshavskaya et Chistye Prudy
  • Nous travaillons confortablement tous les jours de 9h à 21h tous les jours (jours fériés compris)
  • Anonyme!

Les démangeaisons dans l'urètre chez l'homme sont l'un des symptômes désagréables et gênants qui accompagnent les maladies génito-urinaires. Les démangeaisons ne causent pas seulement un inconfort grave, mais aussi souvent de la peur et des pensées dérangeantes: qu'est-ce qui a causé cela?

Structure urétrale masculine

Pour comprendre les causes de ce phénomène comme des démangeaisons dans l'urètre d'un homme, il faut connaître l'anatomie. L'urètre ou l'urètre d'un homme est un mince canal creux de différents diamètres de la lumière, dont la longueur varie de 16 à 24 centimètres. À titre de comparaison, les femmes ont une longueur de l'urètre d'environ 4 cm, ce qui amène les hommes à ressentir plus rapidement et plus intensément les processus pathologiques de l'urètre.

L'urètre comprend trois parties:

La section prostatique ou de la prostate est la partie de l'urètre située dans la prostate. La longueur de cette partie du chenal est d'environ 4 cm.

La partie membraneuse ou la partie membraneuse est la plus étroite, sa longueur est d'environ 2 cm Elle commence derrière la prostate et se termine à la base du pénis.

Département spongieux ou spongieux, la seule partie mobile de l'urètre - la partie de celui-ci qui se trouve dans le pénis. Se termine par un trou dans l'urètre appelé méat.

Causes de démangeaisons dans l'urètre

Le processus inflammatoire de l'urètre est la principale cause des démangeaisons. Lorsque les muqueuses de l'urètre sont enflammées (cela peut se produire pour diverses raisons), les médecins diagnostiquent l'uréthrite. En principe, c'est le nom général d'un certain nombre de maladies, unies par un symptôme commun - l'inflammation de l'urètre.

  • par la présence de l'agent pathogène comme infectieux (résultat d'une infection par une bactérie pathogène) et non infectieux (du fait d'une lésion de l'urètre);
  • par type d'agent pathogène spécifique (dans les MST) et non spécifique (cause de la flore sous condition pathogène);
  • en raison de l'apparition à la fois primaire (développé indépendamment) et secondaire (dans le contexte d'une autre maladie, à la suite d'une lithiase urinaire, etc.);
  • par la nature du cours - aiguë et chronique.

Quel diagnostic est nécessaire pour les démangeaisons dans l'urètre?

Étant donné que les démangeaisons de l'urétrite peuvent avoir de nombreuses raisons, un diagnostic complet et adéquat est nécessaire.

  • Analyse d'urine clinique commune; sur Nechiporenko.
  • Un frottis de l'urètre (microscopie), effectué dans notre clinique pendant 20 minutes, coûte 900 roubles.
  • Des écouvillons sur les MST à l'aide du diagnostic PCR (la liste est déterminée par l'urologue).
  • Échographie des reins avec uretères, échographie de la prostate, vessie, pénis, organes du scrotum.

Traitement des démangeaisons dans l'urètre

L'urétrite est prescrite par un urologue sur la base d'une consultation, d'un examen général et d'un diagnostic complet. Le traitement est choisi individuellement pour chaque patient, en tenant compte des caractéristiques liées à l'âge, de la présence d'une pathologie concomitante et d'autres nuances.

Les urologues acceptent et conseillent tous les jours de 10h à 21h. Nous travaillons sans week-ends et jours fériés.

Docteur de la clinique "cabinet privé" dermatovénérologue, urologue Volokhov Ye.A. parle de démangeaisons après un rapport sexuel.

Centre médical de Chistye Prudy et Varshavka

Réception dans nos cliniques tous les jours de 9h00 à 21h00

Dans le sud administratif Okrug et sud-ouest administratif Okrug - métro Varsovie, Kakhovskaya, Sevastopolskaya - ul. Bâtiment Bolotnikovskaya 5, bâtiment 2, tél. 8-499-317-29-72

Au centre (CAO) - métro Chistye Prudy, Tourguenievskaïa, Loubianka - ruelle de Krivokolenny, bâtiment 9, tél. 8-495-980-13-16

Quand les hommes piquent dans l'urètre sans décharge

Des démangeaisons dans le canal urinaire peuvent indiquer des maladies infectieuses-inflammatoires nocives pour le corps masculin. En outre, la cause de l'inconfort et des démangeaisons peut être une allergie, un traumatisme à l'urètre. Mais cela ne causerait pas de démangeaisons et de brûlures dans l'urètre sans écoulement chez l'homme, vous ne pouvez pas vous soigner. Étant donné que dans ce cas, il est possible d’étalonner le tableau clinique, il sera difficile pour le médecin d’établir le diagnostic correct et, par conséquent, d’attribuer un schéma thérapeutique adéquat. En raison de l'auto-traitement, le passage à la forme chronique de la maladie est possible.

Facteurs de démangeaisons

L'apparition de démangeaisons dans l'urètre sans écoulement sans perte chez l'homme peut être observée pour diverses raisons, mais elles peuvent toutes être nocives pour la santé.

Provoquer une gêne dans le canal urinaire peut:

  • maladies sexuellement transmissibles;
  • allergie;
  • maladies du système génito-urinaire (cystite, urétrite, prostatite, pyélonéphrite, urolithiase);
  • prendre certains médicaments;
  • des erreurs dans le régime alimentaire;
  • mauvaises habitudes (abus d'alcool, dépendance à la nicotine);
  • maladies endocriniennes (diabète);
  • traumatisme du canal urogénital;
  • les rayonnements ionisants, par exemple, dans le traitement des néoplasmes malins.

Maladies sexuellement transmissibles

Laissez-nous examiner plusieurs maladies qui peuvent conduire à des démangeaisons.

  • Les maladies sexuellement transmissibles sont souvent accompagnées de démangeaisons dans l'urètre. Parmi les infections le plus souvent diagnostiquées avec la trichomonase. En règle générale, ses premiers symptômes sont observés 3 à 5 jours après l'infection. Toutefois, dans certains cas, le début des premiers symptômes d’une infection peut varier considérablement, par exemple en raison d’une antibiothérapie ou d’une immunité affaiblie. Chez les hommes, la trichomonase peut être asymptomatique. Mais chez certains patients, outre la démangeaison, l'apparition de crampes est possible lors de la vidange de la vessie, écoulement mousseux-muqueux.
  • La chlamydia est une autre maladie transmise pendant l'intimité (une voie de transmission domestique est peu probable, car l'agent pathogène meurt rapidement en dehors du corps humain). Après l’infection, une personne peut ne pas savoir longtemps qu’elle est infectée, car le tableau clinique de la maladie est bénin.
  • Mycoplasmose et ureaplasmose comprennent des infections cachées pouvant être infectées lors de rapports sexuels non protégés.
  • Des démangeaisons dans l'urètre chez les hommes sans sécrétions spécifiques sont observées dans l'herpès génital. En plus de ce symptôme, la maladie se caractérise par l'apparition d'ulcérations sur le pénis.
  • La gonorrhée peut entraîner des sensations désagréables dans le canal urogénital. Vous pouvez être infecté non seulement par des relations sexuelles vaginales non protégées, mais également par des relations sexuelles anales et orales, ainsi que par le contact des organes génitaux. Les premiers signes d'infection sont des démangeaisons et des brûlures dans le canal urinaire, qui s'aggravent pendant la miction. Vous pouvez également voir une inflammation de la tête du pénis et une pression sur le pénis - la libération de pus. L'agent causal de la maladie est le gonocoque, qui tombe sur la membrane muqueuse du canal urogénital. Si l'infection commence, l'agent pathogène va se soulever et la maladie va capturer non seulement l'urètre, mais également la prostate, ainsi que les vésicules séminales. Il y aura des problèmes de vidange des intestins et de la vessie et le bien-être général du patient se détériorera.
  • Des démangeaisons et des brûlures dans l'urètre peuvent accompagner une infection fongique. Mycose le plus souvent observée, provoquée par des champignons du genre Candida. D'où le nom de la maladie candidose. Le plus souvent, les symptômes n'apparaissent pas chez les hommes, mais vous pouvez parfois trouver une plaque blanche au fromage avec une odeur acidulée sur les parties génitales. Sans traitement, la candidose peut entraîner de graves complications, notamment une prostatite.
  • En outre, il est accompagné de démangeaisons dans le gardnerellose de l'urètre. Lorsque cette maladie peut être observée: odeur désagréable de "poisson pourri" lors du vidage de la vessie, pertes verdâtres rares, mictions fréquentes, inconfort et douleur dans le canal sexuel, même au repos.

Pour établir un diagnostic, le médecin peut procéder à une anamnèse, à une inspection visuelle du patient, ainsi qu'à plusieurs tests, notamment: un frottis urétral, suivi d'un ensemencement sur un support nutritif et de l'identification d'un agent pathogène des MST, d'une analyse sanguine par PCR et d'autres méthodes spécifiques.

Processus infectieux dans le corps

Parmi les processus infectieux provoquant peuvent être identifiés.

  • Étiologie bactérienne urétrite. La cause de sensations désagréables dans le canal urogénital sans décharge peut être son inflammation causée par des microorganismes pathogènes. Pour provoquer une vaginite bactérienne, on peut: une antibiothérapie à long terme, une intimité accidentelle non protégée, le non-respect des règles d'hygiène intime. Des résultats de test négatifs pour les MST et les frottis du canal urogénital aident à identifier l'agent pathogène.
  • Urolithiase. Cela peut causer des calculs rénaux dans l'urètre, qui sont très denses et peuvent endommager le canal urogénital. Avec l'évolution de la pathologie, une douleur intense peut être observée, pouvant nécessiter une hospitalisation pour éliminer le patient. L'urolithiase est généralement difficile à traiter et récidive souvent. Il aide le médecin à établir un diagnostic: échographie, analyse d’urine, bacoseum urinaire, test de lithiase urinaire.
  • Prostatite Des démangeaisons dans l'urètre peuvent accompagner la prostatite. En outre, lors de l’inflammation de la prostate, les symptômes suivants peuvent apparaître: écoulement muqueux lors des selles, troubles urinaires (difficulté à uriner, mictions fréquentes), problèmes de puissance, éjaculation précoce, douleurs et démangeaisons à l’anus, au bas-ventre, au scrotum, au périnée, faiblesse, fièvre Dans le diagnostic aide: l'examen rectal numérique de la prostate, l'échographie, l'étude de la sécrétion de la prostate.
  • La cystite Lors de l'inflammation de la vessie, des démangeaisons dans l'urètre sont généralement observées lors de l'écoulement de l'urine. De plus, les douleurs abdominales basses sont caractéristiques de la cystite. Le diagnostic correct permet OAM, urine bactérienne et échographie des organes abdominaux.
  • Pyélonéphrite. Dans la pyélonéphrite, outre l’inconfort de l’urètre, il existe: une détérioration du bien-être général, de la fièvre, une température élevée remplacée par des frissons, des maux de dos.
  • En outre, les démangeaisons dans l'urètre peuvent être accompagnées de maladies non associées au système génito-urinaire, par exemple le diabète.

Non associé aux maladies infectieuses

Il arrive que la cause des démangeaisons ne soit pas associée aux maladies infectieuses et inflammatoires. Peut causer une gêne:

  • Allergie La gêne apparente peut être due à une intolérance individuelle aux produits cosmétiques, par exemple, peut ne pas convenir au gel douche, à la mousse à raser, au savon. Dans ce cas, il suffira d’éliminer l’allergène et le malaise passera.
  • Traumatisme Les microtraumatismes des organes génitaux peuvent être inconfortables pendant l'intimité. Pendant la période de contact sexuel, vous ne pouvez rien ressentir de suspect, mais après un certain temps, il peut provoquer des démangeaisons et des brûlures dans l'urètre.
  • Pour provoquer une démangeaison peut composés qui font partie des aliments tranchants, fumés et salés. Ces substances pénètrent dans l'urine puis, en passant par le canal urogénital, provoquent une gêne. De tels symptômes peuvent survenir lors de la consommation d'alcool et de certaines drogues. Afin de vous débarrasser de l'inconfort, vous devez éliminer le facteur gênant.
  • Les outils utilisés pour recueillir le matériel du canal urogénital peuvent provoquer des démangeaisons. Dans certains cas, pour éviter tout inconfort, l’analyse peut être effectuée sur la base de l’éjaculation. Cela vous permet également d'identifier la maladie de manière fiable.

Traitement

Les démangeaisons dans l'urètre sont le symptôme d'une maladie spécifique ou l'exposition à un type d'irritant. Et avant de procéder à son élimination, il est nécessaire d'identifier la cause exacte qui l'a provoquée et, sur cette base, de commencer le traitement:

  • Lorsque la trichomonase a prescrit des médicaments à base de métronidazole (trichopol) et de tinidazole (tinib). La chlorhexidine ou Miramistin est injecté dans le canal urogénital. Les deux partenaires sexuels doivent recevoir un traitement. Lors de la prise de métronidazole et de tinidazole, il ne faut pas consommer d'alcool, car il existe un risque de réaction antabus qui se manifeste par une poussée de sang à la tête, des vomissements, des palpitations, des douleurs abdominales et une sensation de peur.
  • Lorsque des antibiotiques sont prescrits à l’aide de l’azithromycine (sumamed, azitrox, hémomycine), de la doxycycline (soluteb unidoltique), on prescrit des antibiotiques lorsqu’une ureaplasmose, une chlamydia, une mycoplasmose. La tétracycline et l'érythromycine sont également efficaces. Comme un moyen supplémentaire peut être prescrit un traitement de physiothérapie. Pour éliminer le risque de récidive, les deux partenaires sexuels doivent être traités.
  • Lors du diagnostic de la gonorrhée, prescrire un traitement antibiotique (doxycycline, ciprofloxacine, abactal). Lidzu est prescrit comme agent absorbant, la Miramistin est introduite dans le canal urogénital, qui a un large spectre d’action.
  • Lorsqu'une infection fongique, provoquée par les champignons du genre Candida, est prescrite dans des préparations à base de fluconazole, nystatine. De plus, la nystatine peut être libérée sous forme de pommade. À l’extérieur, la crème de zalaïne, le clotrimazole, la pimafucine et un certain nombre d’autres médicaments antimycotiques peuvent être prescrits.
  • En cas d'herpès génital, des médicaments antiviraux sont prescrits, tels que l'acyclovir (zovirax), l'interféron (viferon, infagel), le cycloferon, le virus Merz.
  • En cas d'infection à HPV, les néoplasmes sont éliminés, par exemple en utilisant de l'azote liquide. Dans les multivitamines prescrites à l'intérieur et les médicaments qui augmentent l'immunité.

En plus, après avoir consulté votre médecin, vous pouvez appliquer des recettes de médecine traditionnelle, qui peuvent soulager les démangeaisons:

  • Pour arrêter l'inflammation du système génito-urinaire peut extraire des rhizomes d'herbe de blé. Pour le préparer à 200 ml d’eau bouillante, vous devez prendre 2 c. matières premières. Rhizome brasser dans un thermos et laisser pendant 12 heures. Prendre 1/3 tasse avant les repas.
  • Faire face à de nombreuses maladies du système urogénital aidera le jus de canneberge frais.
  • Bouillon de persil. Pour 1 l de lait, prendre 100 g de légumes verts frais et mettre au feu, puis retirer du feu lorsque le volume de liquide diminue de 2 fois. Puis filtrer le bouillon et prendre 1 cuillère à soupe. toutes les heures
  • Infusion d'écorce de chêne. Pour le faire cuire 1 cuillère à soupe. matières premières verser un verre d'eau bouillante et laisser pendant 3 heures. Après cela, la perfusion est chauffée et appliquée à l'extérieur sous forme de plateaux et de lotions. Le cours de thérapie est de 3 jours.
  • Infusion de feuilles de cassis. On prend 30 g de matières premières sur un verre d'eau bouillante. Les feuilles sont brassées et laissées pendant une heure, puis filtrées et prises 3 fois par jour. De plus, le cassis peut être consommé en parallèle. Ils peuvent être à la fois frais et congelés. La durée du traitement n'est pas limitée.
  • Décoction couleur citron vert. Pour sa préparation 1 c. matières premières verser 1 cuillère à soupe. l'eau et mis le feu. Faire bouillir pendant 10 minutes, laisser refroidir et filtrer. Prenez la nuit.
  • Infusion de bleuets. Pour sa préparation 1 c. verser 1 cuillère à soupe. eau bouillante, envelopper sous le "manteau de fourrure", et comme il se refroidit, il doit être égoutté. Prendre 2 c. cuillère trois fois par jour.

Les recettes de la médecine traditionnelle peuvent être utilisées pour prévenir les infections du système urogénital, y compris les démangeaisons dans l'urètre.

Pour prévenir les démangeaisons, vous devez adopter un mode de vie sain, abandonner vos habitudes pernicieuses, observer une hygiène intime, éviter les rapports sexuels occasionnels ou utiliser un préservatif. S'il y a des symptômes désagréables dans les organes du système génito-urinaire, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin.

Pourquoi un homme a-t-il des démangeaisons dans l'urètre?

Les démangeaisons chez les hommes dans l'urètre sont l'un des principaux symptômes avec lesquels les représentants du sexe fort se tournent vers l'urologue (vénéréologue).

Dans 8 cas sur 10, ce symptôme indique la présence d'une maladie infectieuse du tractus urogénital, par exemple la chlamydia ou la gonorrhée.

Ce n'est pas surprenant - 50% de la population au moins une fois dans leur vie, mais est allée à l'hôpital avec un problème similaire. Cependant, ne vous précipitez pas pour tirer des conclusions. Parfois, la raison est complètement différente et l'allergie banale au gel ou au lubrifiant intime devient la cause de l'inconfort.

Quand devrions-nous commencer à nous inquiéter, courir à l'hôpital et subir un diagnostic et un traitement sans délai? Cette question inquiète sans aucun doute les hommes de tout âge.

Démangeaisons dans l'urètre chez les hommes

Des sensations désagréables dans le canal urinaire se manifestent de temps en temps chez presque tous les hommes. Et ils n'apparaissent pas sans raison. Le processus commence par endommager la membrane muqueuse de l'urètre.

Le système immunitaire envoie des cellules spéciales à cet endroit. Ils provoquent l'apparition d'un œdème inflammatoire qui, en comprimant les terminaisons nerveuses, provoque des démangeaisons et des douleurs dans l'urètre chez les hommes.

Et puis un moyen de sortir - une visite chez le médecin, laquelle des plusieurs douzaines de causes probables de votre indisposition déterminera la vraie.

Raisons

Des poches, des douleurs, des démangeaisons dans l'urètre chez l'homme sont tous des symptômes d'inflammation de la membrane muqueuse de l'urètre.

En médecine, cette maladie s'appelle "urétrite" (urètre latin). Elle peut se développer pour de nombreuses raisons. Par conséquent, en fonction de l'étiologie et de la pathogenèse, toutes les urétrites existantes peuvent être divisées en deux grands groupes - causés par des raisons non pathologiques et pathologiques.

Le premier groupe comprend les irritations de l'urètre dues à des allergies, des traumatismes mécaniques ou des réactions aux irritants chimiques. Le deuxième groupe est beaucoup plus vaste - il comprend toutes les infections des voies urinaires, dont l’agent causal est la microflore pathogène.

Attention: la période d'incubation et le stade initial de l'UTI sont souvent asymptomatiques. Dans ce cas, le seul signe sur lequel vous pouvez suspecter une infection en vous-même est une légère brûlure ou des démangeaisons dans l'urètre immédiatement après la miction.

Lors du diagnostic et de la collecte des antécédents, le premier médecin exclut les causes de nature non pathologique.

Causes non pathologiques

Les causes suivantes sont des causes non pathologiques qui provoquent une irritation des parois du canal urétral:

  • sable avec lithiase urinaire. Les pierres et le sable formés dans les reins sont des structures denses composées de protéines et de sels. Lorsque le sable avec l'urine se déplace dans l'urètre, il blesse la membrane muqueuse et provoque une irritation de l'urètre. Un homme ressent une sensation de brûlure et une douleur irradiant dans la région lombaire;
  • allergie Les démangeaisons dans l'urètre surviennent en réaction à l'effet irritant du savon, de la crème, du gel douche, des spermicides, de la lubrification des préservatifs, des produits de désintégration des médicaments excrétés dans l'urine;
  • blessures mécaniques de l'urètre. Ils sont le résultat d'ecchymoses, de masturbation active, de manipulations médicales (cathétérisme, cystoscopie, bougienage). Si la blessure n'est pas accompagnée de sécrétions et de difficultés à uriner, la réaction du corps à la cicatrisation de la muqueuse urétrale est une démangeaison;
  • irritants alimentaires. La composition de nombreux plats nocifs comprend des conservateurs, des colorants, des émulsifiants et des stabilisants. En cas de violation du régime d'alcool, la concentration de ces substances agressives dans l'urine augmente, de sorte qu'elles peuvent provoquer des démangeaisons et une irritation de l'urètre chez l'homme sans décharge;
  • pendant les rapports sexuels, une augmentation de l'acidité du vagin féminin peut provoquer une gêne et des démangeaisons dans la région du gland du pénis.

D'autres raisons sont peu probables et peuvent ne pas être prises en compte.

Causes pathologiques

Comme nous l'avons déjà mentionné, chez huit hommes sur dix, les infections des voies urinaires provoquent un œdème et des démangeaisons de l'urètre.

Dans ce cas, nous parlons d'une urétrite spécifique et le traitement visera principalement la destruction de l'agent pathogène - bactéries, virus, champignons. Les maladies les plus courantes sont:

  • la gonorrhée. L'agent en cause est la bactérie gonocoque. La maladie est transmise pendant l'intimité, l'infection du ménage est peu probable. Dans l’urétrite gonorrhéique, les premiers symptômes de lésions de la membrane muqueuse apparaissent dès 2-5 jours après l’infection. La maladie se caractérise par une sensation de chatouillement et de démangeaisons dans le pénis, des mictions fréquentes, des processus inflammatoires purulents dans l'urètre. Chez 10% des hommes infectés, la maladie peut être asymptomatique;
  • trichomonase urogénitale. La plus commune des infections sexuellement transmissibles - chaque année, jusqu'à 250 millions d’infectés sont enregistrés. Chez les hommes, la trichomonase se caractérise généralement par une symptomatologie cachée ou peu abondante. Si la maladie se manifeste, les premiers signes seront alors une sensation de démangeaison lors de la miction (douleur, chatouillement), une fausse envie d’uriner, parfois un écoulement muqueux;
  • chlamydia L'agent causal est une bactérie parasite intracellulaire. La chlamydia en plein air meurt rapidement, de sorte que l'infection se produit généralement par contact sexuel. La période d'incubation est de 14 à 28 jours. Comme dans le cas de la trichomonase, cette maladie infectieuse est assez souvent cachée (dans 50% des cas) et ne s'accompagne pas de symptômes graves. La douleur et les démangeaisons dans l'urètre peuvent apparaître de façon intermittente pendant la miction. Rarement le matin, écoulement muqueux vitreux notable;
  • cystite (inflammation de la vessie). Les hommes sont diagnostiqués relativement rarement, principalement chez les personnes âgées de 40 à 45 ans. La cystite infectieuse survient dans le contexte des autres infections urinaires. Les agents responsables de la maladie peuvent être la chlamydia, le champignon Candida, Proteus, Pseudomonas purulent. Causes de la cystite non infectieuse: médicaments, produits chimiques caustiques, stase urinaire (calculs, tumeurs, rétrécissement de l'urètre empêchant la sortie de l'air). La miction dans les stades initial et final de la cystite est accompagnée d'une sensation de brûlure et de démangeaisons intolérables;
  • candidose Infection par le champignon C. albicans et C. Tropicalis. Chez les hommes, il est rare et ne survient que dans le contexte d’une immunité affaiblie. Le champignon, s’installant sur la membrane muqueuse des organes du système urogénital (urétrite candidale), sécrète des enzymes qui décomposent les glucides dans les cellules épithéliales. À la suite de cette attaque chimique, il se forme des acides qui agissent sur les fibres nerveuses de l'urètre. Le pénis avec candidose démange beaucoup, le prépuce gonfle;
  • vésiculite ou inflammation des vésicules séminales. La maladie peut être provoquée par n'importe quelle bactérie pathogène, que ce soit le gonocoque ou E. coli. En cas d'infection, le besoin d'uriner devient plus fréquent et s'accompagne de démangeaisons dans l'urètre. La douleur se propage aux testicules, au périnée, au rectum. Le contact sexuel cause de la douleur, mais l'excitabilité sexuelle est accrue. Le sperme peut contenir du pus et du sang. Si la maladie devient ascendante, elle peut alors provoquer une maladie rénale, une prostatite, une cystite;
  • prostatite aiguë. L'inflammation de la prostate est souvent accompagnée d'une infection et d'un gonflement du dos de l'urètre. Ce processus provoque des douleurs et des démangeaisons dans l'urètre. Porteur d'infection - toute bactérie pyogène, le plus souvent un staphylocoque. Leurs déchets sont toxiques et peuvent provoquer des démangeaisons, parfois très fortes. Causes de la prostatite: maladies sexuellement transmissibles (MST), reflux urétral, congestion de la prostate, hypothermie, abus d'alcool.

Symptômes associés

Les démangeaisons à l'intérieur de l'urètre chez les hommes ne sont que l'un des symptômes de l'uréthrite. Afin de poser un diagnostic correct et de prescrire un traitement, le médecin doit avoir une compréhension complète du tableau clinique, ce qui est impossible sans connaissance de toutes les manifestations existantes de la maladie.

  1. Allergie Il peut ne pas apparaître immédiatement, mais avec 3-4 applications du remède. Symptômes: démangeaison de l'urètre, poches et rougeurs du prépuce, parfois rhinite allergique et toux.
  2. Sable dans les reins (lithiase urinaire). Le patient ressent une douleur coupante dans la région lombaire, souvent d’une part, il ya une turbidité marquée de l’urine, une envie fréquente et non productive de vider la vessie, une sensation de brûlure dans l’urètre.
  3. Urétrite infectieuse. En plus de la sensation de chatouillement et de démangeaisons dans le canal urétral, les patients se plaignent de douleurs lors de la miction et de l'écoulement. Dans la gonorrhée, ils sont purulents, de couleur jaune grisâtre, dans la trichomonase - une eau blanchâtre ou muqueuse-purulente, la chlamydia se manifeste sous la forme de sécrétions vitreuses rares ("goutte du matin"). Sur la tête du pénis éponge urétrale hyperémique, œdémateuse et collée. Le processus inflammatoire dans l'urètre se poursuit activement et commence finalement à se propager à la prostate, aux testicules et à la vessie. Quand une urétrite lente, une sensation de démangeaison à l'intérieur du pénis ne se produit qu'après un rapport sexuel, la consommation d'alcool, d'aliments épicés ou fumés. Avec la défaite des virus des voies urinaires, l'infection peut se propager aux articulations et à la membrane muqueuse de l'œil (conjonctivite).
  4. Prostatite Les signes de prostatite, en plus des douleurs lors de la miction difficile et de la sensation de brûlure, sont des fils urétraux flottant dans l'urine, des frissons, une gêne lors de la défécation, des érections nocturnes prolongées.

Diagnostics

La détermination de la cause des démangeaisons commence par une visite chez un urologue (vénéréologue). Après la collecte de l'anamnèse, qui comprend obligatoirement un examen du pénis, des testicules, de la prostate, le médecin vous adressera une demande de test:

  • sang et urine (tests généraux);
  • analyse d'urine selon nechyporenko;
  • frottis sur bacposev;
  • Analyse PCR.

Si nécessaire, pour exclure les maladies concomitantes, le médecin peut vous prescrire une échographie des organes pelviens - vessie, prostate, urétroscopie et urétrographie (pour l'urétrite chronique).

Traitement

Inflammation causée par des pathologies (gonorrhée, cystite, etc.). La thérapie vise principalement non à soulager la sensation de démangeaisons et de brûlures dans l'urètre, mais à détruire l'agent causal de la maladie. Et les médicaments de premier choix, comme pour toute infection bactérienne, sont des antibiotiques.

Pour la gonorrhée, les céphalosporines de troisième génération, les aminosides et, moins fréquemment, les antibiotiques pénicillines sont prescrits.

L'auto-traitement est la dernière chose à laquelle un homme devrait avoir recours pour résoudre ce problème.

La chlamydia est traitée avec des médicaments pouvant pénétrer dans la cellule (la chlamydia est un parasite intracellulaire). Ce sont les macrolides, les antibiotiques tétracyclines, les antifongiques, les immunomodulateurs.

Le traitement de la trichomonase est assuré par des médicaments antiprotozoaires et antimicrobiens du groupe des nitroimidazoles.

Une candidose légère est rapidement traitée avec des crèmes et des onguents antifongiques. Si l'infection est en cours, vous aurez besoin de comprimés - dérivés de triazole, antibiotiques à large spectre.

Prostatite Des médicaments d'association sont prescrits - antibiotiques (fluoroquinolones, macrolides, tétracyclines), anti-inflammatoires non stéroïdiens et analgésiques, alpha-bloquants.

Le traitement local des brûlures et des démangeaisons est effectué à l'aide d'antiseptiques douches - solutions de nitrate d'argent, de permanganate de potassium, d'oxycyanure de mercure.

Si les démangeaisons sont accompagnées de douleur, le médecin vous prescrit des analgésiques et des antispasmodiques.

Causes non pathologiques des démangeaisons (allergies, irritants alimentaires). Dans ce cas, il suffit de supprimer le facteur gênant pour que la situation se normalise.

Le médecin peut, si nécessaire, prescrire des antibiotiques, des immunomodulateurs, des remèdes à base de plantes. Pour la période de traitement, il est souhaitable d'abandonner les rapports sexuels, de réduire l'effort physique et, plus important encore, de suivre un régime.

Avec un traitement rapide, tant que l’urétrite n’est pas remontée et que l’inflammation n’est pas transmise à la prostate, à la vessie et à d’autres organes du système génito-urinaire, le pronostic est favorable.

Prévention

Réduire le risque d'infection urinaire (infection des voies urinaires) aidera à:

  • utilisation du préservatif, rationalisation des rapports sexuels;
  • Mode de vie sain et nutrition appropriée - minimum d'alcool, aliments épicés, salés et fumés;
  • hygiène personnelle. Sous le prépuce, le smegma s'accumule - un lubrifiant qui devient un terreau favorable pour les staphylocoques, les streptocoques et autres microflore. N'oubliez pas les procédures d'hygiène, et la plupart des problèmes d'infections provoquant des démangeaisons vous éviteront.

Ce dont les reins du corps humain sont responsables - leurs fonctions

Causes, symptômes et traitement du kyste séreux ovarien