Anatomie de la vessie

La vessie, vesica urinaria, est un récipient destiné à l'accumulation d'urine, qui est périodiquement excrétée par l'urètre. La capacité de la vessie est en moyenne de 500 à 700 ml et est soumise à de grandes fluctuations individuelles. La forme de la vessie et ses relations avec les organes environnants varient considérablement selon son contenu. Lorsque la vessie est vide, elle repose entièrement dans la cavité pelvienne, derrière la symphyse pubienne. Derrière elle, les vésicules séminales et les extrémités du canal spermatique sont séparées du rectum chez les hommes, et du vagin et de l'utérus chez les femmes. Lorsque l'urine est remplie d'urine, la partie supérieure de celle-ci, qui change de forme et de taille, s'élève au-dessus du pubis, atteignant le niveau du nombril en cas d'étirement sévère. Lorsque la vessie est remplie d’urine, elle a une forme ovoïde et sa partie renforcée plus large et inférieure est le fond, le fundus vesicae, tourné vers le bas et vers l’arrière vers le rectum ou le vagin; se rétrécissant sous la forme d’un cou, col de l’utérus vesicae, elle passe dans l’urètre, extrémité plus pointue, apex vesicae, adjacente à la partie inférieure de la paroi abdominale antérieure. La partie médiane située entre l'apex et le fundus s'appelle le corps, corpus vesicae. Du haut au nombril sur la surface arrière de la paroi abdominale antérieure jusqu'à sa ligne médiane passe du cordon fibreux, lig. Médidnum de l'ombilicale.

La vessie a des parois antérieures, postérieures et latérales. Avec sa surface antérieure, il est adjacent à la symphyse pubienne, d'où il est séparé par une fibre lâche qui réalise ce qu'on appelle l'espace pré-vésique, spatium prevesicale. La partie supérieure de la vessie est plus mobile que la inférieure, puisque celle-ci est fixée par des ligaments formés par le fascia pelvis et, chez l'homme, également par adhésion à la prostate. Chez l'homme, des boucles d'intestins sont attachées à la surface supérieure de la vessie, chez les femmes, à la surface antérieure de l'utérus. Lorsque la vessie est étirée par l'urine, sa partie supérieure se soulève et est arrondie. La vessie, dépassant le pubis, se soulève avec le péritoine qui la traverse depuis la paroi abdominale antérieure. Par conséquent, il est possible de percer la paroi de la vessie distendue à travers les couvertures abdominales antérieures sans affecter le péritoine.

Derrière le péritoine passe de la partie supérieure du dos de la vessie chez l’homme à la face antérieure du rectum, formant une excavatio rectovesicalis, et chez la femme - à la surface antérieure de l’utérus, formant une excavatio vesicouterina.

Outre la tunica serosa, qui ne fait que partiellement partie de la paroi de la vessie recouvrant sa paroi arrière et son apex, la paroi de la vessie comprend la couche musculaire, la tunica muscularis (fibres musculaires lisses), la tela submucosa et la tunica muqueuse. Dans tunica muscularis, il existe trois couches imbriquées l'une dans l'autre: 1) une couche externe constituée de fibres longitudinales; 2) couche intermédiaire - de circulaire ou transversale; 3) stratum internum - de longitudinal et transversal. Les trois couches de fibres musculaires lisses constituent le muscle commun de la vessie, réduisant avec sa contraction sa cavité et en expulsant l'urine (t. Detrusor urinae - en expulsant l'urine).

La couche médiane est la plus développée, en particulier dans la région de l'ouverture interne de l'urètre, ostium urethrae internum, où elle forme un constricteur de la vessie, m. sphincter vesicae. Autour de chaque bouche des uretères se forme également une ressemblance de sphincters en raison du renforcement des fibres circulaires de la couche musculaire interne.

La surface interne de la vessie est recouverte d'une membrane muqueuse, tunica muqueuse, qui, avec une bulle vide, forme des rides en raison d'une base sous-muqueuse assez bien développée, tela submucosa. Lorsque la bulle s'étire, ces plis disparaissent. Dans la partie inférieure de la vessie, il y a un trou visible à l'intérieur, ostium urethrae internum, conduisant à l'urètre. Directement derrière l'ostium urethrae internum se trouve une zone lisse triangulaire, le trigomum vesicae. La membrane muqueuse du triangle se confond avec la couche musculaire sous-jacente et ne forme jamais de plis. Le sommet du triangle fait face à l'ouverture intérieure de l'urètre qui vient d'être nommée, et aux angles de la base se trouvent les ouvertures des uretères, ostia, uretères. La base du triangle kystique limite le pli - plica interureterica, en passant entre les bouches des deux uretères. Derrière ce pli, la cavité de la vessie représente une dépression qui augmente à mesure que la prostate grossit, fossa retroureterica. Immédiatement derrière l'ouverture interne de l'urètre, parfois une saillie sous forme d'uvula vesicae (principalement chez les personnes âgées en raison de la sévérité du lobe moyen de la prostate). La membrane muqueuse de la vessie est de couleur rosâtre, recouverte d'épithélium de transition, semblable à l'épithélium des uretères. Il contient de petites glandes muqueuses, des glandules vésicales et des follicules lymphatiques.

Chez le nouveau-né, la vessie est nettement plus haute que chez l'adulte, de sorte que l'ouverture interne de l'urètre se situe au niveau du bord supérieur de la symphyse pubienne. Après la naissance, la vessie commence à descendre et, pour le 4ème mois de la vie, elle ne dépasse que 1 cm au-dessus du bord supérieur de la symphyse pubienne.

Anatomie de la vessie

Dans le corps, tout est interconnecté. Chaque cellule, navire, organe joue son rôle et est responsable de tout processus.

La vessie est un organe, creux, non apparié. Sa tâche consiste à accumuler les déchets, c'est-à-dire l'urine, et à les transférer plus loin dans l'urètre. C'est l'un des organes les plus importants du système urinaire, intrinsèquement complexe. Caractéristiques de l'anatomie de la vessie, envisager ensuite.

Quelle est la vessie?

La vessie est un petit sac dans lequel l’urine est recueillie en une quantité allant jusqu’à 500 ml. Mais le volume peut fluctuer en raison des caractéristiques individuelles de chaque organisme.

Il est situé dans le bassin, juste derrière la partie pubienne. Dans le cas où la vessie est au repos, c'est-à-dire que l'urine n'y coule pas, elle se situe complètement dans le bassin.

Quand il est rempli, sa taille augmente, sa partie supérieure toujours supérieure à celle du pubis, atteignant parfois l'abdomen. A ce moment, la moitié inférieure du corps tend vers les intestins.

En fait, la vessie a deux tâches:

  1. Accumulation de fluide (fonction réservoir);
  2. Excrétion de fluide.

La vessie fonctionne conjointement avec les reins et l'uretère. Et c'est un travail incroyablement précis et harmonieux. Environ chaque minute, l'urine pénètre dans la vessie à partir de l'uretère.

En général, la quantité de liquide excrété dépend de nombreux facteurs: la nature du régime alimentaire et de l'eau consommée par jour, le stress ou une possible inflammation du corps.

La fonction excrétrice remplit ses fonctions de la manière suivante: écoulement de l'urine dans la vessie - étirement des parois de la vessie - contraction des parois à la suite d'une pression exercée sur celle-ci - irritation des récepteurs de l'urètre lui-même - relaxation et desserrement de l'organe musculaire.

La vessie joue le rôle de "médecin". Avec les reins, il élimine du corps non seulement l'excès d'eau, mais aussi toutes les substances nocives.

Caractéristiques d'anatomie

La vessie est divisée en sections, qui sont interconnectées et coulent sans à-coup. La section "principale" est le corps de l'organe.

Vient ensuite le sommet de la vessie, qui fonctionne bien avec une vessie remplie. Ce sommet, à son tour, va plus loin dans le ligament ombilical, où la vessie et le nombril se rejoignent.

La partie inférieure de l'organe diffère chez les femmes et les hommes (voir photo ci-dessous). Dans le sexe fort, il est dirigé vers le rectum, chez les femmes - vers le vagin. Ce vêtement s'appelle le bas et cette partie de la bulle est pratiquement immobilisée.

La vessie comprend également le cou, où se trouve l'une des parties de l'urètre. Schématiquement, la vessie peut être représentée comme suit:

La vessie a trois parois: antérieure, postérieure et latérale. Les parois sont recouvertes de muqueuses externes et internes de couleur légèrement rosâtre.

En général, la paroi elle-même est un muscle constitué de plusieurs couches, elle est plutôt dense. L'épaisseur de la paroi est directement proportionnelle au remplissage de la vessie.

Mais en médecine, l'épaisseur normale des parois de la vessie est limitée: 2-4 mm - la norme pour une personne en bonne santé.

Le taux d'excrétion de l'urine par jour chez une personne en bonne santé est de 3 à 7 fois par jour, soit entre 170 et 230 ml après chaque visite aux toilettes.

Le fond de la vessie contient également des trous particuliers, dont deux sont les uretères et le troisième est une branche de l'urètre. Les uretères assurent la communication de la vessie avec les reins.

De quel côté est la vessie chez les femmes et les hommes?

Il n'y a pas de différences particulières entre les hommes et les femmes dans la structure de ce corps.

Cependant, sa position parmi les représentants de sexes différents n'est pas la même.

Ainsi, chez les hommes, la vessie est située près de la prostate et des conduits séminaux et est dirigée vers l'intestin, et chez la femme, elle se situe directement entre l'utérus et le vagin.

La seule différence significative dans la longueur de l'urètre. Ainsi, pour les hommes, sa taille atteint 17 cm et plus, pour les femmes - pas plus de 3 cm.

Capacité de la bulle adulte: 0,26–0,7 l. Cependant, ce corps est étonnamment spacieux. Il peut contenir plus de 1 litre de liquide.

Le sphincter fait partie intégrante de la vessie. Chez l'homme, il a deux branches - au début du canal et au milieu.

Le sphincter a sa propre fonction: lorsque l'urine pénètre dans la vessie, elle se détend et que la paroi de la vessie, au contraire, se raidit.

Chez le nouveau-né, la vessie est toujours plus haute que chez l'adulte. En grandissant, il tombe progressivement et devient comme un homme adulte à peu près d'âge préscolaire.

La capacité de la vessie chez un enfant au cours des premiers mois de la vie est de 60 à 80 ml. À 6 ans, il grossit et mesure déjà environ 190 ml. À partir de 13 ans, le volume de la bulle tend à atteindre celui d'un adulte: 0,26 à 0,7 litre.

Chez les garçons, la longueur de l'urètre après la naissance est de 6-7 cm, chez les filles de 1 cm seulement.

Comment ça marche?

L'envie d'uriner chez une personne en bonne santé commence lorsque la vessie est remplie de liquide pour environ 220 ml.

Les muscles, les parois de la vessie commencent leur travail. En outre, l'urine pénètre dans l'urètre et en ressort.

Rappelez-vous le schéma approximatif de la vessie - le flux d’urine dans la vessie - l’étirement des parois de la vessie - la contraction des parois à la suite de la pression exercée sur celle-ci - une irritation des récepteurs de l’urètre - la relaxation et la décompression de l’organe musculaire.

La vessie joue un rôle important dans le système urinaire, qui à son tour exerce des fonctions vitales dans le corps.

Il distribue le liquide uniformément, en assurant son équilibre et purifie le sang, en formant l'urine pour son excrétion ultérieure, ainsi que l'excès de toxines et de substances nocives.

Les reins sont toujours sur leurs gardes pour les équilibres eau-alcali et acide dans le corps. Au cours de la journée, ils traversent jusqu'à 200 ml de sang. La vessie dans cette structure est responsable du remplissage et du transfert de l'urine dans l'urètre.

La violation de la fonction de cet organe entraîne des maladies telles que la cystite chez la femme, la lithiase urinaire, l’atonie, les polypes, etc.

Comment traiter les polypes dans la vessie, lisez notre article.

Sur une note

Pour éviter les maladies de la vessie, vous devez respecter les règles suivantes: bonne nutrition, élimination des mauvaises habitudes, durcissement et sport.

Pour maintenir la vessie dans un état de fonctionnement normal, il est nécessaire de boire du jus de canneberge. Ceci est indiqué par la recherche.

Ne vous inquiétez pas si:

  • Vous ne ressentez pas de sensations douloureuses dans le bas de l'abdomen;
  • Vous videz normalement votre vessie (pas de gêne ni de coupure, ni de sensation de vidange incomplète);
  • Urine de couleur paille, sans impuretés;
  • Vous n'avez pas d'incontinence;
  • Vous ne courez pas souvent aux toilettes la nuit.

Dans ces cas, on peut supposer que votre vessie est en très bonne santé.

En savoir plus sur la vessie à partir de la vidéo:

Structure et fonction de la vessie

Laisser un commentaire

Les organes internes du corps remplissent leurs fonctions et sont responsables de l’intégrité du processus. La vessie est un organe important du système urinaire, responsable de l'accumulation d'urine avant son élimination. Cet organe élastique non apparié situé dans le bassin. L'urine, filtrée dans les reins, est collectée à travers les uretères et est extraite du corps par l'urètre (l'urètre). Effacer les données sur sa taille n'est pas. Mais selon les données de l'enquête, la possibilité de contenir de l'urine dans les urines de 500 à 1000 ml est connue.

Anatomie topographique

L'anatomie de la vessie aide à comprendre les principes du développement de processus pathologiques dans l'organe et à choisir le bon traitement.

La topographie du corps est simple. Le lieu où se trouve la vessie est connu de première main. L'organe se situe derrière les os pubiens, dans la cavité antérieure du petit bassin. Un réservoir d'urine vide ne s'étend pas au-delà de la région pelvienne, il ne peut pas être ressenti à travers les tissus. Seul l'organe rempli sort, s'élève au-dessus des os pubiens et dépasse les limites du petit bassin.

La cavité abdominale ferme la bulle partiellement par les côtés et par le haut. Les organes situés derrière l'urine, les femmes et les hommes sont différents. Chez la femme, l'utérus et le vagin se trouvent derrière les voies urinaires et chez les hommes, les glandes sexuelles (vésicules séminales) et les conduits menant à l'urètre. De la couche externe de l'organe au séreux, l'intestin se situe: mince, sigmoïde et du côlon.

La structure du corps

Changement constant de forme, de taille - caractéristiques de la structure du corps. Ces caractéristiques sont influencées par le niveau de remplissage de l'urine. Dans une bulle pleine, la forme est volumétrique, arrondie et vide ressemble à une assiette plate. À quoi ressemble la vessie chez les enfants? La configuration du corps de l'enfant est modifiée en fonction des années. À la naissance, le fuseau en forme de poire chez les bébés âgés de 8 à 12 ans ressemble à la forme d’un œuf et, chez l’adolescent, il a la forme d’un ballon.

Vessie:

Le corps est coudé. La pointe est inclinée vers l'avant et "regarde" vers le haut, la position inférieure est vers le bas et l'arrière. Entre eux se trouve le corps. En bas, se rétrécissant, l'urètre forme l'urètre. Le cou est concentré dans cet endroit. Le cou de l'urètre urinaire se termine. Le canal urinaire relie la partie antérieure de l’apex au nombril. La structure de la vessie implique une séparation en surface: antérieure, postérieure, supérieure et latérale. Derrière la couche superficielle du corps se trouvent deux lumières, qui incluent les uretères, plus précisément leur bouche.

Le confinement de l'urine se fait à l'aide de deux valves (sphincter):

  • Involontaire. Il est formé par un groupe musculaire, tordu par une spirale. Il traverse les muscles qui entourent le bassin. Ils ressemblent à un parapluie inversé.
  • Arbitraire. Le sphincter est tapissé de muscles pelviens, des ligaments qui forment le muscle obturateur.
Retour à la table des matières

Comment est la paroi du corps?

Examinez plus en détail la structure du mur de la vessie. Il a une structure spéciale. Le shell est constitué de plusieurs couches:

  • Intérieur. Elle est tapissée par l'épithélium de transition, formant une barrière fiable et des plis. Remplis d'urine, ils sont lissés. Au bas de la muqueuse ne va pas se plier, il n'y a pas de sous-muqueuse. La couche muqueuse tapissant l'intérieur de la bulle est reliée aux muscles. Cette zone s'appelle un triangle. Près de la bouche des uretères est un pli interdigital. Il empêche l'urine de couler en arrière.
  • Connecter. La sous-muqueuse est constituée de tissu auxiliaire lâche. Il contient le système lymphatique, les vaisseaux sanguins et les terminaisons nerveuses.
  • Musculaire Le tissu musculaire est la base du septum musculaire de l'organe. Des faisceaux de muscles lisses, passant en trois couches, sont connectés au muscle principal responsable de l'évacuation de l'urine. Près de la bouche de l'uretère, des fibres circulaires forment des sphincters.
  • Séreux. Il couvre le dos, les côtés et la bulle elle-même. Sur les surfaces restantes, il passe dans une surface de liaison dense, qui sert de support.

La couche musculaire joue un rôle de premier plan dans l'excrétion de l'urine, la violation des muscles entraîne des modifications pathologiques dans le processus.

Apport sanguin et système lymphatique

Les artères supérieure, moyenne et inférieure qui fournissent le sang à la vessie sont adjacentes au tronc antérieur de l'artère iliaque. Les artères supérieures fournissent du sang aux parois latérales et au sommet de l'organe. Le fond fournit le sang au fond, au cou. En plus de l'organe, un vaisseau sanguin des artères fessières et obturatrices inférieures convient.

Les artérioles circulatoires de la circulation urinaire sont entourées par le plexus veineux. Cela se manifeste le plus clairement près des sphincters et au bas de l'organe. Les côtés antérieur et postérieur de l'organe recouvrent les artérioles de la membrane conjonctive pelvienne. Dans le corps de la femme, l'apport sanguin est renforcé par les artères partant des organes génitaux: l'utérus et le vagin. Le flux lymphatique dans la vessie se produit dans les ganglions lymphatiques iléaux internes.

Innervation

La fourniture de couches de fils sympathiques et parasympathiques du système nerveux contrôle la miction réflexe. Les récepteurs de la vessie, placés dans les couches de la vessie, réagissent à l'étirement et provoquent le début de l'arc réflexe urinaire. Une personne ressent le désir d'aller aux toilettes lorsque l'organe est plein en 140-150 ml. La quantité d'urine augmente, la miction augmente. Le centre responsable du processus de vidange se situe dans la moelle épinière. Son travail commence quand un certain réservoir est rempli d'urine.

La miction est associée non seulement à la moelle épinière humaine, mais également au cerveau. Par conséquent, nous pouvons contrôler le processus indépendamment. En utilisant les muscles du bassin, vous pouvez pincer et maintenir la sortie d’urine jusqu’au bon moment. Ayant commencé à uriner, il est presque impossible d'arrêter le processus, car la contraction est provoquée par les récepteurs urinaires.

Caractéristiques de la localisation de la vessie chez les femmes et les hommes

La structure anatomique d'un organe est pratiquement la même pour un homme et une femme. Les caractéristiques distinctives ont une localisation, une capacité physiologique et des caractéristiques distinctives de l'urètre. Les caractéristiques de cette différence sont associées à des anomalies naturelles et douloureuses du système urogénital. Vous trouverez ci-dessous les caractéristiques du système de localisation des deux sexes.

Emplacement des femmes

L'attachement de la vessie aux branches de l'os pubien chez les femmes est situé près de l'entrée du vagin. Le clitoris est un voisin de la connexion transitoire de l'articulation osseuse. La fibre poreuse agit comme une couche entre le composé osseux et l'organe. En l'enveloppant, le péritoine crée une dépression entre l'utérus et la vessie. Les fibres musculaires du diaphragme urogénital ajoutent un soutien supplémentaire.

Localisation chez les hommes

Chez les hommes, l'emplacement de la vessie est similaire à celui d'un organe dans le corps de la femme. Seulement à l'aide d'un ligament à la connexion des os, le pénis est fixé. L'extrémité supérieure du tube digestif (rectum) et les paires de gonades sont adjacentes à la partie supérieure de la vessie, à l'arrière. Le péritoine qui enveloppe l’organe crée une dépression entre l’intestin et les glandes. L'attachement supplémentaire se fait aux dépens de la prostate.

Volume et forme

Les contours du réservoir urinaire féminin sont de forme plus ovale, chez le mâle - la forme est ronde. De plus, l'utérus crée une pression supplémentaire sur le bord supérieur et la vessie se déchire et devient comme une selle. Les limites de l'organe de la femme peuvent être modifiées sous l'influence de pathologies des organes génitaux, du tissu conjonctif et de modifications liées à l'âge.

Quelle quantité d'urine s'inscrit dans l'organe élastique du système urinaire? Tout d'abord, le volume du réservoir d'urine dépend des critères d'âge. En moyenne, la capacité urinaire de la vessie chez l’adulte est d’environ 500 ml. Une vessie masculine peut contenir de 350 à 750 ml d'urine et une vessie féminine de 250 à 550 ml. La grossesse affecte la capacité urinaire des femmes. L'utérus, de plus en plus grand, serre la vessie et réduit sa capacité.

Fonctions principales

La vessie a deux fonctions principales: l’accumulation et la production d’urine. Comment fonctionne la fonction d'accumulation? Toutes les 30 secondes, le canal urinaire sécrète dans la vessie un déchet libéré par les reins. La vitesse d'écoulement de l'urine à travers les uretères droit et gauche peut différer. Le taux global de remplissage est influencé par la température, les liquides et les situations stressantes. Le volume admissible de l'urine est contrôlé par les récepteurs nerveux.

Une quantité énorme de fibres nerveuses est responsable du bon fonctionnement de la vessie.

La fonction d'excrétion de l'urine est déclenchée après la compression des fibres musculaires dans les couches du corps et la relaxation des sphincters. La structure et la fonction de la vessie contribuent au soutien de l’environnement interne du corps, en retirant le produit final du métabolisme. Dans un corps en bonne santé, la microflore de l'urine à l'intérieur et à la sortie du réservoir ne change pas. Les caractéristiques physico-chimiques de l'urine sont affectées par le foie et les reins. Seulement dans le cas de troubles pathologiques dans leur travail, y compris la vessie elle-même, se forment une stagnation et, avec elle, les propriétés de changement de l'urine, provoquant une inflammation des reins et de la vessie.

Anatomie de la vessie: caractéristiques structurelles et fonctions de l'organe

L'anatomie de la vessie chez les femmes et les hommes n'a pas de différences frappantes. Cet organe, qui appartient au système urinaire, est extrêmement important, car sans lui, le fonctionnement normal du corps est tout simplement impossible. C'est pourquoi il est important de prévenir les maladies de la vessie.

Dans cet article, nous aborderons la structure et les fonctions de la vessie, ainsi que les pathologies les plus courantes de cet organe.

La structure de la vessie

L'anatomie humaine implique la présence d'une vessie (vesica urinaria). Considéré comme un organe creux non apparié, il sert de réservoir à l'urine qui est évacuée par l'urètre.

La MP vide est localisée dans la cavité pelvienne, derrière la symphyse pubienne, et en est séparée par une couche de fibres lâches. En cours de remplissage, le corps de l'urine s'élève au-dessus du niveau du pubis. L'utérus et le vagin sont situés derrière la MP chez les femmes, et chez les hommes, on note la présence de vésicules séminales et du rectum.

La structure externe de la vessie chez les femmes et les hommes comporte plusieurs parties:

  • en bas (en bas);
  • corps (partie centrale);
  • top (partie supérieure pointue).

Vessie vide recouverte par le péritoine de manière extra-péritonéale. L'organe rempli, s'élevant au-dessus du pubis, soulève également le péritoine, avec lequel il est recouvert de trois côtés.

En même temps, sa surface avant reste découverte. Cette caractéristique permet de perforer la vessie à travers la paroi avant sans pénétrer dans la cavité péritonéale.

La structure de la paroi de la vessie est représentée par de telles coquilles:

De la membrane muqueuse se forment des plis qui se redressent lors du processus de remplissage du corps. Dans sa partie inférieure, l'ouverture interne du canal urinaire est localisée. Derrière cette ouverture, vous pouvez voir un triangle de la vessie, dans lequel il n'y a pas de plis.

L'anatomie de la paroi de la vessie, à savoir la membrane musculaire, est représentée par trois couches qui forment le muscle responsable de l'évacuation de l'urine. Les fibres musculaires circulaires autour de l'urètre forment le sphincter du MP.

La structure de la vessie humaine implique le retrait de l'urine du pelvis rénal le long de l'uretère dans la vessie. La formation d'urine se produit sans interruption et la vidange de la vessie - jusqu'au remplissage.

Dans la zone où la vessie pénètre dans l'urètre, deux sphincters se trouvent. L’un d’eux concerne la vessie, c’est-à-dire ferme la sortie de celui-ci.

Le deuxième sphincter ferme l'urètre. En l'absence de miction, les deux sphincters sont fermés et l'urine est collectée dans la vessie.

Normalement, l'urine ne pénètre pas dans les uretères, car lorsque l'organe est rempli, la couche musculaire de ses parois se ferme et ferme les ouvertures des uretères. Ainsi, nous avons appris que la structure et la fonction de la vessie sont les plus importantes: l’accumulation et la rétention de l’urine et son excrétion.

L'innervation de la vessie est réalisée grâce aux nerfs sympathiques et parasympathiques. Dans le processus d'excitation des nerfs sympathiques, le péristaltisme des uretères devient plus fort, on observe un relâchement des parois de l'organe, en même temps que la contraction des sphincters est renforcée. La partie sympathique de la NA favorise l'accumulation d'urine dans la vessie et le parasympathique - au contraire.

Les parois de la vessie, lorsque les nerfs parasympathiques sont excités, se contractent, le sphincter se détend et la miction a lieu. Urination - acte réflexe, commençant par une irritation des barorécepteurs de la vessie, lorsque l'urine est étirée par ses parois.

Des barorécepteurs, l'irritation est transmise au centre de miction de la moelle épinière sacrée. De là, sur les nerfs parasympathiques, l'irritation est dirigée vers la vessie, provoquant la miction.

Le centre spinal est régulé par les parties hautes du système nerveux central: le cortex cérébral et le mésencéphale inhibent, et la partie postérieure de l'hypothalamus stimule son activité. Un contrôle persistant de la miction corticale se forme à la fin de la deuxième année de la vie d'un enfant.

Faites attention! La structure de la vessie chez les hommes et les femmes est absolument la même, la différence n’est que son volume. Femmes - environ 300-500 ml, pour les hommes - jusqu’à 700 ml.

Changements dans la pathologie de l'urine et de la vessie

Lorsque nous avons examiné la vessie chez la femme, son anatomie nous est déjà connue. Cependant, nous devons maintenant nous familiariser avec les maladies les plus courantes qui affectent la vessie.

Le plus souvent, lorsqu'un patient se retourne, un médecin peut diagnostiquer:

  1. Inflammation de la vessie (cystite) - qu'elle soit primaire (se développe dans un organe sain) ou secondaire (complique le cours de la maladie ou une anomalie du système urogénital). Selon l'évolution, l'inflammation peut être aiguë ou chronique. Le processus inflammatoire se développe sur le fond de la combinaison de plusieurs facteurs défavorables. Ceux-ci incluent l'exposition à des micro-organismes pathogènes, les processus congestifs de la vessie, l'hypothermie.
    Dans le cas d'une cystite aiguë, les modifications se limitent à la membrane muqueuse: gonflement et infiltration du stroma se produisent, les capillaires se dilatent et débordent. Dans les formes plus graves, l'inflammation se propage à la sous-muqueuse, la faisant gonfler et s'épaissir pour former des infiltrats purulents, qui peuvent également se propager aux tissus musculaires.
  2. Le cancer de la vessie est une pathologie assez commune parmi tous les néoplasmes malins du système urinaire. En outre, le cancer affecte la vessie chez l'homme. L'anatomie du corps de l'homme est telle que le processus peut se propager à la prostate et aux organes génitaux. Il existe plusieurs types de cancer les plus courants: papillaire, squameux et adénocarcinome. Selon le type de cancer, sa nature de croissance et le type de cellules à partir desquelles il est formé diffèrent.

De plus, il peut y avoir divers changements qualitatifs et quantitatifs dans l'urine. Afin de les déterminer, il y a une instruction.

Dans le processus d’analyse générale de l’urine, déterminez sa couleur, sa réaction, sa densité et sa composition. Le prix de l'analyse est minime, cependant, selon ses résultats, il est possible d'identifier de nombreuses violations du système urinaire.

Au cours des tests d'urine peut révéler:

  • la pyurie;
  • protéinurie;
  • leucocyturie;
  • la fibrinurie;
  • uraturia;
  • la spermaturie;
  • la lipidurie;
  • Cylindrurie

Il existe toujours un nombre assez important de modifications différentes dans l'urine, qui se manifestent par une augmentation ou une diminution de la quantité d'urine sécrétée, une absence d'urine, une modification de sa densité, etc. Tous ces changements et leurs raisons peuvent expliquer le médecin.

À partir des photos et des vidéos de cet article, nous avons découvert toute la complexité de la structure de la vessie et de ses fonctions, ainsi que des informations sur les maladies courantes de cet organe.

Foire aux questions au médecin

Anatomie détaillée

Bonsoir Est-il possible de déterminer plus en détail la position de la vessie par rapport aux autres organes et vaisseaux sanguins?

Bonjour Bien sûr, la topographie de la vessie n'est pas une information classifiée. À proximité se trouvent le rectus abdominis, l'artère iliaque externe et la veine iliaque externe, le péritoine, l'artère iliaque commune, le ligament ombilical latéral, les vaisseaux testiculaires, l'uretère et de nombreux autres éléments de notre corps qui peuvent être étudiés plus en détail dans tout atlas d'anatomie.

Anatomie détaillée de la vessie

L'anatomie de la vessie donne une idée des raisons de telle ou telle pathologie. La connaissance de la structure de ce corps vous permet de mieux comprendre les principes du traitement et de déterminer la méthode de traitement.

En outre, si des symptômes apparaissent, il est plus facile pour une personne, connaissant l'anatomie du système urinaire, de déterminer sa cause et de rechercher une aide médicale en temps utile.

Fonctions

Le rôle principal de la purification du sang et de la filtration de l'urine est assuré par les reins. Ensuite, à travers les uretères, l’urine formée s’écoule dans la vessie.

Son volume maximum peut aller jusqu'à 700 ml, cependant, la volonté de vider se forme lorsque celui-ci est rempli à 150 - 200 ml.

Emplacement dans le corps

L’anatomie de la vessie est la suivante: elle se situe au bas de la cavité abdominale, derrière l’articulation pubienne.

Lorsque l'urine s'accumule, sa partie supérieure se soulève et peut même parfois atteindre le nombril.

Chez les représentants du sexe fort, il est situé près du rectum, des vésicules séminales et du canal spermatique.

Chez les femmes, à proximité immédiate du col utérin et du vagin.

La structure

La forme de la vessie est variable. Il peut être en forme de poire ou ovale, en fonction du volume d’urine accumulée. L'anatomie de cet organe comporte plusieurs divisions:

  • le sommet, qui est la partie supérieure, pointue, qui est dirigée vers la paroi abdominale;
  • le corps est la plus grande partie de la vessie, qui est anatomiquement au milieu;
  • en bas, qui est tourné vers le bas et légèrement en arrière;
  • le cou est la partie étroite qui se trouve en dessous.

Le plus difficile est l'anatomie du fond de la vessie. Il existe un soi-disant triangle de la vessie.

Cette partie du corps tire son nom de sa similitude avec cette figure géométrique. Aux deux coins se trouvent la bouche des uretères et au troisième - le sphincter interne de l'urètre.

À travers les uretères, 3 à 4 fois par minute, l'urine pénètre dans la vessie par petites portions.

L'anatomie des parois de la vessie distingue les parties antérieure, postérieure et latérale. Le bord avant est presque en contact avec l'articulation pubienne.

De celui-ci, l'organe est séparé par une fine couche de fibre lâche, qui forme l'espace pré-vésiculaire.

De dessous la vessie est attachée avec des ligaments fixants, sa partie supérieure est plus lâche. Chez l'homme, la vessie est également liée à la prostate.

Coquille d'orgue

L'anatomie de la paroi de la vessie est composée de plusieurs couches. Il est formé:

  • membrane muqueuse;
  • la couche sous-muqueuse dans laquelle se trouvent les vaisseaux sanguins, les terminaisons nerveuses, les ganglions lymphatiques;
  • pelage musculaire;
  • adventice externe.

La structure de la vessie

La paroi abdominale est également partiellement incluse dans l'anatomie de la membrane de la vessie.

La couche muqueuse est représentée par l'épithélium de transition, qui ressemble anatomiquement à la paroi interne des uretères.

Avec la sous-muqueuse, il forme des plis bien définis, qui se dilatent progressivement à mesure que la vessie se remplit d'urine.

L'exception est l'aire du triangle urinaire. La membrane muqueuse y est peu développée, il n’ya donc pas de plis à cet endroit.

La coque intérieure est de couleur rosâtre. Il contient des glandes muqueuses et des follicules lymphatiques.

Le rôle principal dans le processus d'excrétion de l'urine est joué par les muscles de la paroi de la vessie.

Dans leur anatomie, il y a trois couches interconnectées de fibres musculaires longitudinales, de muscles circulaires et d'un ensemble de fibres musculaires longitudinales et transversales. Tout ce système s'appelle un détrusor.

La majeure partie de la musculature circulaire s'est développée autour de la bouche de l'uretère et du sphincter interne de l'urètre.

Processus de miction

L'envie d'uriner est formée par les fibres nerveuses du système nerveux sympathique et parasympathique.

L'innervation de la vessie est réalisée directement à l'aide du plexus urinaire, situé anatomiquement dans la bouche des uretères.

De plus, les terminaisons nerveuses sont situées dans la paroi de l'organe, ce qui réagit de manière sensible lorsque celle-ci est remplie d'urine et, en conséquence, augmente la pression intravésicale.

Lorsque le volume de l'urine atteint une certaine "marque", un signal est généré, qui est transmis au cerveau. Une personne ressent le besoin urgent d'uriner, ce qui peut être retenu pendant un certain temps.

Mais avec l'accumulation supplémentaire d'urine, les désirs deviennent plus forts et, avec une augmentation critique de la pression intravésicale, une miction incontrôlée se produit.

Du point de vue de l'anatomie, le processus de miction se déroule comme suit: sous l'influence d'une impulsion nerveuse, le detrusor se contracte et les sphincters de l'urètre se relâchent.

Lorsque la bulle se vide, l'inverse se produit.

Pathologies les plus courantes

Les maladies de la vessie peuvent être causées par des modifications congénitales de son anatomie normale. Ce sont des anomalies graves telles que l'exstrophie, les épispadias et les hypospadias.

Sous l’influence de divers facteurs, un soi-disant diverticule de la vessie peut se former, lequel est exprimé en violation de l’anatomie de la forme de l’organe.

Avec cette maladie, une cavité apparaît sur son mur, ce qui peut être assez grand.

La violation de l'innervation de l'organe peut entraîner une incontinence et des problèmes urinaires.

En raison de la nature de l'anatomie, la vessie est sensible à l'inflammation bactérienne, la cystite. Cela touche davantage les femmes.

Méthodes d'enquête

Pour évaluer l'anatomie de la vessie, la présence de formations pathologiques est possible à l'aide d'une échographie et d'un examen radiologique.

Pour obtenir des rayons X plus informatifs, des agents de contraste contenant de l'iode ou du baryum sont injectés dans le corps du patient.

Pour une inspection visuelle de la surface interne de la vessie, effectuer une cystoscopie. Il s'agit d'une méthode d'examen endoscopique réalisée à l'aide d'un appareil spécial, le cystoscope.

Vous pouvez donc diagnostiquer la cystite chronique, les diverticules, les tumeurs cancéreuses.

Symptômes de la maladie

Les signes suggérant des maladies du système urinaire inférieur sont:

  • les troubles de la miction, qui peuvent se manifester par une fréquence accrue ou inversement, une vidange rare;
  • changements dans la quantité d'urine allouée avec un volume d'alcool constant;
  • douleur et sensation de brûlure pendant la miction;
  • l'apparition de sang dans l'urine, sa turbidité;
  • douleur abdominale basse.

Structure et fonction de la vessie

Vessie humaine: sa structure et sa fonction:

Cet organe musculaire creux est situé dans le bassin des humains et des animaux, appartient au système urogénital. La vessie exerce les fonctions de collecte, d’accumulation et d’excrétion de l’urine.

Comment fonctionne le système urinaire d'une personne?

Rappelez-vous de quels organes il se compose: reins, uretères, vessie, urètre (urètre). La filtration du sang, l'absorption inverse de l'eau et des ions, la sécrétion de certaines substances, la production de l'urine finale se fait par les reins. Les voies urinaires incluent les uretères et l'urètre. Il est clair qu'ils acheminent le fluide excrété des reins vers l'extérieur dans l'environnement externe.

La vessie

L'organe qui accumule l'urine est la vessie. Son anatomie est telle qu'il est le plus adapté à la performance de ses fonctions. L'innervation de cet organe est réalisée par le système nerveux autonome (autonome) des plexus nerveux hypogastriques supérieurs et inférieurs.

Cela signifie que, consciemment, nous ne pouvons pas contrôler le remplissage et la vidange. Le processus de la miction est contrôlé par une personne seulement au niveau des muscles externes (sphincters) de l'urètre.

Les vaisseaux alimentant l'organe, les artères kystiques supérieures et inférieures, partent respectivement des artères ombilicale et iliaques internes La vessie est située immédiatement derrière le pubis et est séparée de l'articulation pubienne par une couche de tissu adipeux.

Mais son mur arrière chez les hommes touche le rectum, chez les femmes - avec l'utérus. La capacité normale des organes est de 200 à 400 ml. Cependant, il fluctue assez fortement.

La structure de la vessie

À la base, il s’agit d’un «sac» qui, à l’état vide, est comprimé, étiré lorsqu’il est rempli. Le corps sécrète un fond plus large, dirigé vers le bas, le sommet qui «regarde» vers le haut, le corps et le cou qui, se rétrécissant, passent dans l'urètre.

Comment est le mur du corps

Comme tout organe creux, la vessie se caractérise par sa structure en couches. La coquille la plus interne - muqueuse, il est recueilli dans les plis prononcés. Leur absence est caractérisée uniquement par le triangle de Lietho - une petite section lisse de la membrane muqueuse située entre les ouvertures des uretères et l'entrée interne de l'urètre.

Plus la vessie est tendue, moins le repliement de la membrane muqueuse est prononcé. La couche suivante est la couche triple musculaire. Le muscle qui libère la vessie de l'urine s'appelle le détrusor, la couche musculaire annulaire à l'ouverture de l'urètre forme un muscle ou sphincter circulaire. Ces deux muscles interagissent de manière strictement définie.

La contraction du détrusor est nécessairement associée à la relaxation du sphincter, de sorte que l'urine est expulsée de l'organe. Et inversement: l'accumulation de ce dernier se produit lorsque le détrusor est relâché et le muscle circulaire réduit. En même temps, il pénètre environ deux à trois fois par minute à partir des orifices des uretères.

En dehors de l'organe est recouvert du péritoine, mais pas complètement, mais seulement dans la partie supérieure et moyenne. La partie supérieure de la vessie repose plus librement, tandis que la partie inférieure est fixée par des ligaments formés par le fascia du bassin.

Vessie urinaire - structure

La vessie est un organe élastique, qui est un réservoir de collecte d'urine situé dans la cavité abdominale. Le liquide d'échappement des reins pénètre dans la vessie par les uretères, puis par l'urètre (l'urètre).

Structure et fonction de la vessie

La vessie a une forme arrondie. Sa taille et sa forme changent en fonction de la plénitude de la cavité. Une bulle vide ressemble à une soucoupe plate en forme et une poire pleine et inversée inclinée en arrière. La vessie peut contenir environ trois quarts de litre de liquide.

Remplie d'urine, la vessie se dilate progressivement et, à mesure que la pression dans sa cavité augmente, envoie des signaux sur la nécessité de se vider. La personne ressent l'envie et, lors du fonctionnement normal des sphincters, peut retarder l'acte de miction pendant une longue période. Lorsque la limite d'occupation est atteinte, le désir d'aller aux toilettes devient insupportable et la vessie commence à faire mal.

La miction se produit en raison de la relaxation des sphincters et de la contraction des parois musculaires de la vessie. Une personne peut contrôler ce processus en comprimant les sphincters.

Considérez le fonctionnement de la vessie:

  1. Le réservoir de bulles (détrusor) en occupe la majeure partie et comprend le segment supérieur, le corps, le fond et le secteur cervical. La pointe relie la vessie au ligament ombilical. Le fond de la vessie, qui se rétrécit progressivement, passe dans le segment cervical, qui se termine dans le sphincter obturateur à l'entrée de l'urètre.
  2. La partie obturatrice de la vessie est constituée de sphincters musculaires: la partie interne se situe autour de l’ouverture du canal urétral, la partie externe se situe à 2 cm de profondeur dans l’urètre.

Paroi de la vessie

Les parois de la vessie ont une structure musculaire, doublée de l'intérieur par une couche épithéliale muqueuse. Les formes muqueuses se replient, ce qui s’étire lorsque la vessie est remplie d’urine.

Chez les femmes, la paroi frontale de la vessie est dirigée vers l'articulation pubienne, le dos levant les yeux vers le péritoine. La structure du bas et du cou de la vessie chez les femmes suggère leur emplacement le long du vagin.

Les troubles des sphincters et des parois de la vessie provoquent diverses maladies, dont les plus courantes sont la cystite, les calculs, le sable et la masse tumorale.

S'il y a des problèmes dans le système urinaire, la couleur et l'odeur de l'urine changent (normalement, elle est jaune pâle, transparente et presque inodore). L'urine malade s'assombrit, devient trouble, sent mauvais, peut contenir des particules de sang et des corps étrangers. Ces conditions nécessitent une analyse d'urine, la cavité de la vessie et l'urètre.

Vessie - inflammation, traitement, structure

La vessie est un organe musculaire creux du système urinaire, situé dans la cavité pelvienne. Il remplit deux fonctions: l’accumulation et l’élimination de l’urine. Chez la femme, la vessie est attachée à la partie supérieure du vagin et au corps de l'utérus, chez l'homme, à la prostate et aux vésicules séminales.

La structure de la vessie

Dans la vessie, il y a plusieurs parties: le cou, le corps et le bas. Au fond, il y a la bouche des uretères et le cou passe dans l'urètre (urètre). Les parois de la vessie sont composées de plusieurs couches.

La couche la plus interne est représentée par la membrane muqueuse (urothélium), qui comporte de nombreux plis, qui sont presque complètement lissés lorsque la vessie est remplie. Sous l'urothélium se trouve une couche sous-muqueuse formée de fibres du tissu conjonctif.

Entre eux, il existe un grand nombre de vaisseaux sanguins et de terminaisons nerveuses. La troisième couche est constituée de tissu musculaire lisse. Sur le dessus de la vessie est recouvert de membrane adventice. Normalement, la vidange de la vessie chez l'adulte se produit 4 à 8 fois par jour et presque jamais la nuit.

Cependant, avec l'inflammation de la vessie, le nombre de mictions augmente tandis que le volume des urines libérées diminue considérablement.

Fonction de la vessie

La vessie remplit une fonction de stockage temporaire et d’élimination de l’urine. Lorsqu'il est rempli d'urine, il se produit une irritation de nombreuses terminaisons nerveuses situées dans les murs.

Cette irritation par les voies nerveuses conductrices est transmise au cortex cérébral, l'informant de la nécessité de vider la vessie. En réponse, il y a un désir de visiter les toilettes.

Au moment de la miction sous l'influence d'un influx nerveux provenant du cortex cérébral, il se produit une contraction de la paroi musculaire de la vessie et toute l'urine est excrétée.

Maladie de la vessie

Parmi toutes les maladies du système génito-urinaire, l'inflammation de la vessie (cystite) est le plus souvent observée. Elle est causée par diverses microflores pathogènes, qui peuvent y pénétrer par l’urètre (voie ascendante) ou par les reins (voie descendante). L'émergence de la maladie contribue à l'hypothermie, à la violation de l'hygiène personnelle, aux calculs urinaires.

Les maladies inflammatoires de la vessie chez les femmes sont observées beaucoup plus souvent que chez les hommes. Cela est dû au fait que les femmes ont un urètre plus large et plus court, à travers lequel l'infection pénètre facilement dans la cavité de la vessie.

Dans la cystite, les patients se plaignent de douleurs dans le bas de l'abdomen, qui ont un caractère tirant. Miction fortement douloureuse, rapide, urine alors qu'elle est répartie en petites portions, parfois même goutte à goutte.

La vessie fait mal non seulement en cas de cystite, mais aussi dans ses autres maladies - calculs de la vessie, cancer, etc.

La prévention des maladies et le traitement de la vessie sont des médecins urologues. Pour un diagnostic précis, le médecin examine le patient (analyse d'urine, échographie, débitmétrie, cystoscopie, etc.).

Traitement de la vessie dans la plupart des cas conservateur. Prescrire des antibiotiques, des uroseptiques. La phytothérapie est d'une grande importance. En outre, il est conseillé aux patients de suivre un régime alimentaire (en limitant les aliments épicés et salés, les boissons alcoolisées).

Si nécessaire, prescrire un traitement physiothérapeutique.

Le traitement chirurgical de la vessie est indiqué en présence de néoplasmes malins de cet organe, ainsi qu'en présence de concrétions dans sa cavité, qui ne peuvent être extraites par des méthodes conservatrices.

Il faut se rappeler que la vessie fait mal et qu’elle est associée à un certain nombre d’autres maladies (reins, uretère, urètre, prostate, coccyx, organes génitaux féminins). Par conséquent, seul un médecin peut établir un diagnostic correct, ce qui nécessite parfois un examen complet du patient avec la participation de médecins d'autres spécialités.

Vous avez trouvé une erreur dans le texte? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

La structure de la vessie fait partie intégrante de ses fonctions.

Chaque personne doit simplement avoir une idée de ce qui se trouve dans son corps.

Cela est nécessaire pour comprendre un mode de vie sain, pour comprendre les causes et les mécanismes du développement de la maladie, pour prévenir toute sensation désagréable.

Par conséquent, même la vessie, sa structure et sa fonction, tout le monde devrait le savoir. Parce que tout détail peut être important dans le traitement et les symptômes de cet organe.

Bases de la structure de la vessie

Le réservoir de liquide est une partie très importante du tractus excréteur qui commence dans les reins. Le rein est constitué de deux parties: le parenchyme et le système pelvis rénal. Dans le parenchyme rénal, l’urine se forme en deux étapes:

  1. La formation de la solution primaire dans les glomérules du rein en filtrant le sang. Ce liquide apparaît beaucoup, environ 120 litres par jour, et contient des protéines utiles, des ions et des vitamines. Par conséquent, une telle solution ne doit pas être excrétée pure du corps, mais soumise au deuxième stade du traitement dans les reins.
  2. La formation d'une solution primaire du secondaire dans les tubules du rein par réabsorption, ou aspiration inversée. Au cours de ce processus, l'apport de nutriments dans le sang et dans les tubules ne reste plus qu'une solution indésirable du corps, constituée de produits de décomposition - l'urine secondaire. Ce liquide est formé en plus petites quantités: environ 1500-2000 millilitres par jour.

Le produit de réabsorption du parenchyme tombe d'abord dans les cupules, puis dans le bassin, d'où l'uretère est retiré dans ce sac creux. Et il est déjà un réservoir pour le liquide.

La photo montre un diagramme à bulles, sa structure

Ce sac creux est situé dans le bassin. Une fois rempli, le fond se soulève au-dessus de la poitrine, ce qui aide le médecin à effectuer certaines procédures. La structure de la vessie chez les hommes et les femmes est légèrement différente.

Chez les femmes, l'utérus est situé derrière, et chez les hommes, le rectum, les conduits spermatiques et les vésicules séminales, d'en bas - la prostate, qui recouvre l'urètre de tous les côtés et sert de sphincter supplémentaire qui retient la solution.

Les organes du pelvis de chaque personne sont habillés les uns des autres avec de la cellulose et du péritoine - une feuille spéciale recouvrant toute la cavité abdominale et le pelvis.

La taille du corps varie et dépend du degré de remplissage. Lorsque le réservoir est plein, il s'élève au-dessus de la poitrine de 5 centimètres.

Augmenter la taille verticale de serrer la tumeur de l'utérus ou du rectum encombré. Ces processus peuvent perturber l'écoulement de l'urine et provoquer une inflammation des parois de l'organe ou une cystite. La vessie chez les femmes peut être comprimée par l'utérus élargi pendant la grossesse, ce qui provoque également une cystite.

Les parois du corps, quand il est vide, sont très épaisses, principalement composées de cellules musculaires. En général, le mur a une structure en trois couches:

  1. La couche la plus externe est le péritoine au-dessus et derrière, ou l'adventice à l'avant, au bas et sur les côtés de ce sac creux. La structure d'une personne est telle que tous les organes sont situés dans un endroit strictement défini, séparé de leurs voisins par un revêtement spécial, et le réservoir d'urine ne fait pas exception. La couche externe protège le corps des influences extérieures, se sépare des processus pathologiques de la cavité abdominale, de l'utérus ou du rectum.
  2. La couche moyenne est constituée de muscles lisses, ce qui permet d’exécuter les fonctions de base du réservoir et d’expulser l’urine. La structure de cette couche se compose de trois niveaux musculaires: les fibres longitudinales sont situées à l'extérieur, circulaires au centre et à l'intérieur des faisceaux musculaires transversaux et longitudinaux. En général, toutes les cellules musculaires s'entrelacent pour former une unité fonctionnelle: un muscle qui expulse l'urine. À l'endroit d'où provient l'urètre, les fibres circulaires forment le sphincter interne.
  3. Sous la couche intermédiaire se trouve un tissu sous-muqueux lâche, qui sert de support à la couche interne de cellules. Voici les très importants vaisseaux et capillaires lymphatiques qui nourrissent la paroi du sac musculaire.
  4. Enfin, la couche la plus interne est muqueuse. Lorsque le sac est vide, la muqueuse forme de nombreux plis. Lorsqu'un fluide est injecté, le volume d'un organe dû à une muqueuse extensible peut se multiplier.

Les parois de la vessie sont très solides et ne se déchirent pas si tout est en ordre avec la fonction urinaire et que la paroi n’est endommagée par aucun processus pathologique. Mais avec une tumeur qui a germé dans toutes les couches, une rupture des parois avec le développement d'une péritonite urinaire - inflammation du péritoine pelvien - est très probable.

Fonction de la vessie

Les fonctions de ce sac sont simples et claires: il participe au stockage et à l’élimination de l’urine du corps. Chez une personne en bonne santé, il peut contenir de deux cent à quatre cent millilitres de liquide. Les personnes âgées ont une capacité légèrement supérieure, ce qui est associé à un affaiblissement des muscles dans tout le corps.

Dans diverses maladies, ce nombre peut varier considérablement, de sorte que le processus de formation de l'urine dans les hôpitaux est surveillé très attentivement.

Après avoir regardé cette vidéo, vous en apprendrez plus sur la vessie et ses fonctions:

Faire sortir le liquide du sac permet ses contractions involontaires, mais un sphincter spécial, dont la fonction peut être contrôlée par une personne, aide à le retenir. Lorsque le volume principal est rempli, les fibres nerveuses reçoivent des signaux au cerveau qui, dans le cortex cérébral, se transforment en désir de se rendre aux toilettes.

Grâce aux commandes bien exécutées du cerveau, ce réservoir participe à la régulation de la constance de l'environnement interne du corps humain. Les propriétés principales de l'urine: couleur, densité, acidité, présence de cellules sanguines et impuretés supplémentaires - donnent une idée des processus en cours dans les systèmes rénal et endocrinien humain.

Le processus de la miction doit être régulier, une stagnation régulière de la vessie peut affecter le rythme de ses changements liés à l'âge et provoquer une réaction inflammatoire.

La structure et la fonction de la vessie chez l'homme

La vessie est un organe musculaire creux de forme ronde, localisé derrière l'os pubien. Le système urinaire joue un grand rôle dans le corps. Les reins, en passant du sang par eux-mêmes, excrètent de l'urine, à partir de laquelle toutes les substances toxiques et les produits métaboliques quittent le corps.

Après cela, l'urine pénètre dans les organes sous-jacents, qui s'accumulent et éliminent l'urine du corps. La structure et la fonction de la vessie chez l'homme sont les mêmes que chez l'homme et la femme.

La connaissance de ces caractéristiques est très importante, car le nombre de pathologies du système urinaire est en augmentation constante.

Caractéristiques anatomiques

La vessie chez l'homme est un organe élastique localisé dans le bassin. Il n’existe pas de données précises sur la taille, il existe uniquement des mesures concernant l’espace possible de la poche urinaire. La quantité d'urine peut atteindre 0,5 à 1 litre. La sortie de l'urine se fait par l'urètre.

La vessie comprend le haut, le cou, le corps et le bas.

  • La pointe représente la fraction la plus élevée du département. Sa forme est légèrement effilée. En raison de l'absence de ligaments fixants, l'apex est la région la plus mobile de l'organe. Il est adjacent au lobe antérieur du péritoine dans le bas de l'abdomen.
  • Le cou est situé entre le bas du service et les voies urinaires. Le cou est situé tout en bas de l'organe urinaire. Il a la forme d'un entonnoir conique.
  • Le corps est la base du département, qui occupe le plus grand espace. Le corps a une structure élastique et la structure de pliage de la vessie.
  • Le bas est la fraction large inférieure du département. Vers le rectum, il est dirigé dans la direction opposée. Dans les ouvertures inférieures uretères. Cette zone du corps n'est pas très mobile, car elle est fixée de manière rigide avec des ligaments. La bouche de l'uretère se trouve dans cette région de la vessie.

La structure de la paroi de la vessie se compose de plusieurs couches:

  • muqueux;
  • sous-muqueuse;
  • muscle lisse;
  • adventice.

La couche la plus profonde est la muqueuse (urothélium). Ses plis sont lissés lorsque la bulle est pleine. Une couche sous-muqueuse est située au-dessus de l'urothélium. Il a une structure fibreuse et est constitué de tissu conjonctif.

Les voies vasculaires passent entre les fibres et les terminaisons nerveuses sont localisées. L'oxygène est fourni à l'organe par le sang, les substances recyclées sont éliminées par les voies veineuses.

Les capillaires lymphatiques enveloppent l’ensemble du département d’un réseau abondant, car le système immunitaire fonctionne ici à un niveau élevé.

L'organe urinaire est souvent exposé aux infections et nécessite par conséquent une protection accrue. En particulier chez les femmes, leur urètre étant beaucoup plus large que celui des hommes, le risque de contracter une infection augmente considérablement. Les terminaisons nerveuses adjacentes au tissu musculaire sont responsables de la relaxation et de la tension de la base musculaire.

La troisième couche est composée de tissu musculaire lisse. Le dessus de l'orgue est couvert d'adventice.

Normalement, une personne est vidée 4 à 8 fois par jour, sans envie nocturne d'utiliser les toilettes. Une telle anomalie peut être observée en cas de processus inflammatoires ou de développement d'autres pathologies. Dans le même temps, le nombre de pulsions à uriner augmente plusieurs fois et le volume d'urine diminue de manière significative.

De quoi l'organisme est-il responsable?

Les fonctions de la vessie consistent en l'accumulation d'urine et son élimination de l'organisme. Lorsque l'organe est complètement rempli d'urine, il se produit une irritation des terminaisons nerveuses, dont l'emplacement est orienté dans la zone de la paroi du service.

Le signal de remplissage est transmis au cortex cérébral, l'informant de la nécessité de vider le réservoir d'urine. La réponse à un tel signal est l’envie de deurition.

Au moment des inondations, sous l’influence des impulsions nerveuses du cerveau, la couche de muscles lisses est réduite et toute l’urine est expulsée.

Localisation dans le corps humain

La structure anatomique et la fonction de la vessie ne diffèrent pas entre les hommes et les femmes. Cependant, le placement du corps chez des personnes de sexe opposé présente certaines caractéristiques. Ces différences sont dues au facteur naturel et aux déviations pathologiques du système génito-urinaire.

La structure de la vessie

Localisation chez les femmes

La fixation aux branches du pubis chez la femme est située près de l’entrée vaginale. Le clitoris est une jonction osseuse de transition adjacente.

La couche entre ce composé et la vessie est constituée de fibres poreuses. La cavité abdominale enveloppe la vessie et crée une petite cavité entre l'utérus et l'organe.

La fixation supplémentaire de la poche urinaire est réalisée par les fibres musculaires du diaphragme.

Localisation chez les hommes

L'emplacement de la vessie chez les hommes comme les femmes. Seulement avec l'aide du ligament à la connexion osseuse est attaché l'organe sexuel masculin (pénis).

Le rectum et les glandes sexuelles appariées sont adjacents au sommet de la vessie. La cavité abdominale enveloppe le sac urinaire et crée une petite cavité entre les glandes et le rectum.

La fixation supplémentaire de la vessie est réalisée par la prostate.

La vessie est responsable du retrait de l'urine du corps, ainsi que des substances toxiques et des produits métaboliques accumulés. Le corps a la même structure chez les hommes et les femmes. Ils ne diffèrent que par le placement.

Connaissant les informations sur la localisation et la structure de la vessie, on peut correctement faire valoir l’apparition de symptômes désagréables pouvant survenir en présence de pathologies de la vessie ou des voies urinaires.

Il est nécessaire de surveiller le fonctionnement normal du système urogénital, car la violation de la fonctionnalité principale ou la survenue de tout processus inflammatoire peut entraîner un dysfonctionnement des reins et d'autres organes et systèmes de l'organisme.

Vidéo: fonction et structure de la vessie

Caractéristiques de la vessie humaine: les spécificités de la structure et de la fonction

La vessie est un organe qui remplit des fonctions importantes dans le corps humain. Selon les données statistiques, les maladies de cet organe du système urogénital sont plus courantes chez la femme que chez l'homme, ce qui s'explique par le fait qu'il se situe anatomiquement.

Quels symptômes indiquent une pathologie grave de la vessie et quel traitement permettra de faire face efficacement à la maladie?

Caractéristiques de l'emplacement et de la structure

La vessie est l’un des organes du petit bassin, elle est conçue pour le stockage puis l’élimination des déchets.

Le corps est composé de quatre parties fondamentalement importantes. L'anatomie de la structure de la vessie est la suivante:

  • en haut
  • organe du corps;
  • en bas, où se trouve le triangle de la vessie;
  • la bouche contenant le muscle contractile, dont la fonction principale est de retenir le liquide dans l’organe urinaire.

Le volume de la vessie chez l'adulte atteint 500 à 700 ml. La forme et l'emplacement par rapport aux autres organes varient du remplissage. Fait remarquable, chez la femme, le volume de cet organe du système génito-urinaire est inférieur à celui de l'homme.

Lorsque la vessie est vide, elle se situe dans le bassin, lorsque les changements corporels sont remplis, la partie supérieure de la vessie monte jusqu'au pubis et, dans de rares cas, au nombril de l'homme.

La structure du corps ne dépend pas du sexe de la personne. Chez les hommes, la prostate et les conduits séminaux sont attachés à la région de la vessie et chez les femmes, l’organe est situé près de l’utérus et du vagin.

Fonction de la vessie

La vessie humaine remplit deux fonctions principales: l’accumulation et la décharge de l’urine. Comment ça marche?

Le canal urinaire amène régulièrement des déchets humains au corps, qui sont excrétés par les reins. La vessie, à son tour, sert de récipient pour stocker l’urine, avec un volume moyen allant jusqu’à 400 ml. Lors du remplissage de la "capacité" est le processus de la miction.

La fonction est déclenchée après l’étirement des parois de la vessie et se traduit par la contraction des fibres musculaires de cet organe et la relaxation des sphincters. Ainsi, les produits du métabolisme sont naturellement excrétés du corps humain.

Maladie de la vessie

Les symptômes de la maladie de la vessie sont préoccupants chez les patients. Parmi les pathologies les plus courantes de l’organe urinaire, qui surviennent chez les hommes et les femmes, il convient de souligner les suivantes:

  • Cystite - une maladie commune de la vessie, qui est une lésion de la membrane muqueuse. La maladie est le résultat d'une hypothermie, ignorant les règles d'hygiène personnelle, les microbes et les bactéries dans le corps.
  • L'endométriose de la vessie est une maladie du système urogénital féminin associée à la croissance de l'endomètre au-delà de son emplacement naturel. La maladie affecte les parois et la cavité de la vessie, provoquant une inflammation.
  • L'urolithiase est caractérisée par la formation de calculs dans l'organe affecté. La cause de la maladie est un trouble métabolique, une maladie de la thyroïde et un travail anormal du système génito-urinaire, par exemple chez les patients alités.
  • Les tumeurs de la vessie sont une pathologie grave nécessitant une intervention chirurgicale immédiate. Parmi les tumeurs bénignes, il faut noter les adénomes, les papillomes, les polypes.

Les symptômes

Maladies de la vessie chez les femmes - un phénomène courant associé aux caractéristiques structurelles du système urogénital.

Les signes de diverses maladies peuvent être similaires les uns aux autres. Ils sont souvent causés par une inflammation et des infections de la vessie, provoquées par un mode de vie malsain ou le non-respect des règles d'hygiène personnelle.

Symptômes de la maladie de la vessie chez les femmes:

  • des envies fréquentes d'aller aux toilettes, accompagnées de douleur et d'une sensation de plénitude de la vessie indiquent une hypothermie et des processus inflammatoires dans la vessie malade;
  • décoloration de l'urine jusqu'au rouge, miction fréquente, douleur dans la région lombaire sont quelques-uns des symptômes de la pathologie de la vessie qui caractérisent l'urolithiase.
  • une miction perturbée avec une petite quantité de sang indique que le patient a une tumeur bénigne ou maligne.
  • violation de l'urodynamique, la présence de douleur et de sensation de brûlure au repos et leur renforcement lors de la miction sont des symptômes de la cystite;
  • la douleur pendant les rapports sexuels, la difficulté à uriner, l'inflammation dans la région de l'organe touché sont des signes évidents de cystocèle.

Ainsi, la maladie de la vessie chez la femme est accompagnée de symptômes désagréables. Dès les premiers signes de la maladie, vous devez contacter un spécialiste qui vous prescrira un traitement efficace pour lutter contre la maladie.

Diagnostics

Le patient a besoin d'un diagnostic de vessie, qui permettra de déterminer les causes de l'apparition de la maladie et de prescrire un traitement compétent.
Parmi les méthodes de diagnostic existantes, il convient de souligner les suivantes:

  • général clinique - implique la collecte de l'anamnèse (plaintes du patient) et l'examen initial du patient par le médecin traitant;
  • tests de laboratoire - nous parlons de l'analyse de l'urine et du sang.
  • Échographie - est réalisée avec une vessie remplie d’urine;
  • Méthode aux rayons X - vous permet d’examiner la structure et d’étudier le fonctionnement de toutes les parties du système urogénital;
  • imagerie par résonance magnétique - recommandée pour les tumeurs présumées de la vessie;
  • étude urodynamique - conduite démontrée avec incontinence urinaire, cystite;
  • cystoscopie - l'examen est effectué en cas de suspicion de cystite, de tumeurs, d'urolithiase;
  • biopsie - prescrite pour le diagnostic des tumeurs bénignes et malignes, de la tuberculose.

Traitement

Les maladies de la vessie chez les femmes et les hommes doivent être traitées sous la surveillance stricte d'un spécialiste. Le patient doit consulter un urologue. Toutefois, un premier médecin peut également prescrire un premier examen et établir un diagnostic.

Pour lutter contre la maladie utilisée thérapie complexe. Habituellement, le patient reçoit un régime alimentaire équilibré et boit beaucoup d’eau.

Dans l'alimentation quotidienne, il est recommandé d'exclure les aliments frits, gras, épicés et salés, qui contribuent à l'apparition de dépôts de sel et, par la suite, de calculs dans l'organe touché.

Simultanément avec le régime est traité avec des médicaments. Parmi les médicaments efficaces, il convient de souligner les suivants:

  • antibiotiques et médicaments antibactériens - recommandés pour le traitement des maladies causées par des infections bactériennes;
  • antispasmodiques - n'affectent pas la cause de la maladie, mais éliminent rapidement le syndrome douloureux;
  • Phytopreparations - elles contiennent des ingrédients naturels à base de plantes. Les remèdes aident à lutter contre la cystite (formes légères) et les inflammations causées par l'hypothermie;
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens - éliminent la douleur intense, l’inflammation, normalisent la température corporelle.

Une intervention chirurgicale est nécessaire dans les cas extrêmes. L'opération est recommandée pour les tumeurs malignes, la tuberculose, le prolapsus de la vessie (cystocèle). Dans d'autres cas, le traitement médicamenteux est suffisant pour lutter contre la maladie.

Prévention

Les maladies masculines et féminines de la vessie peuvent être prévenues en suivant les recommandations simples des médecins:

  • exclusion de l'hypothermie;
  • hygiène personnelle;
  • éviter les situations stressantes;
  • activité physique.
  • vider la vessie avant et après le contact sexuel;
  • restriction de l'utilisation d'aliments épicés, salés et fumés;
  • diagnostiquer et traiter les maladies en temps opportun.

Caractéristiques de la vessie humaine: spécificité de la structure et de la fonction Lien vers la publication principale

Fonction de la vessie, structure de la paroi, volume de la vessie

La vessie (lat. Vesica urinaria) joue un rôle important dans le processus d'élimination de l'urine du corps.

Toute maladie de la vessie peut perturber le travail de tout le système urinaire, y compris les reins.

Les anomalies congénitales de la structure de la vessie sont particulièrement importantes, ce qui peut entraîner des processus inflammatoires menant à une altération de la fonction rénale.

STRUCTURE DE LA BULLE URINAIRE

La vessie est un organe creux qui sert de réservoir à l'urine qui y pénètre par les uretères. Urine excrétée de la vessie à travers l'urètre (urètre). La vessie est située dans le bas de l'abdomen, juste derrière le pubis. Des os qui forment le pubis, il est séparé par une couche de tissu conjonctif et le backspace (espace de Retzius).

Dans la vessie, distinguer le bas, le haut, le corps et le cou, qui, se rétrécissant, pénètre dans l'urètre. La taille de la vessie varie en fonction du degré de remplissage avec l'urine. Lorsque la vessie ne contient pas d'urine et qu'elle est réduite, elle s'élève légèrement au-dessus du pubis.

Dans la vessie remplie, l'apex dépasse de 5 cm au-dessus du pubis. Augmente en particulier la taille verticale de la vessie dans les cas d'étirement du rectum (par exemple, avec constipation).

Les parois de la vessie vide sont épaisses, la membrane muqueuse est plissée, à l’exception de la zone triangulaire située dans la zone inférieure, située entre les deux ouvertures des uretères et celle de l’urètre.

Chez les hommes, derrière la surface postérieure de la vessie se trouvent les vésicules séminales, le canal déférent et le rectum, au-dessous de la prostate adjacente au col de la vessie. Chez la femme, l'utérus avec la partie supérieure du vagin est situé en arrière de la vessie.

STRUCTURE DU MUR DE BULLE URINAIRE

La paroi de la vessie se compose de la membrane muqueuse interne, de la couche sous-muqueuse, de la couche musculaire et de la membrane adventitielle (externe). Elle recouvre la surface supérieure et une partie de la surface arrière. L'intérieur de la vessie est recouvert d'une membrane muqueuse, qui est pliée avec une vessie vide. Les plis s'aplatissent lorsque la vessie se remplit.

La couche sous-muqueuse est formée de tissu conjonctif lâche comprenant un grand nombre de vaisseaux sanguins et lymphatiques. Dans la membrane musculaire, il y a trois couches entrelacées: externe (fibres longitudinales), moyenne (fibres circulaires) et interne (fibres longitudinales et transversales).

Les trois couches sont entrelacées dans un seul muscle, expulsant l'urine. La couche médiane la plus développée dans la région de l'ouverture de l'urètre forme un muscle circulaire (sphincter du col de la vessie). Des fibres musculaires circulaires prononcées se trouvent également dans la zone des ouvertures des uretères.

Au-dessus de la couche musculaire se trouve la membrane adventice - une couche de tissu conjonctif fibreux qui passe sans frontière brusque dans la cellulose péristubulaire et dans la région de la partie supérieure et une partie de la surface postérieure - dans la couche subséreuse du tissu conjonctif (les mêmes surfaces sont recouvertes d'une membrane séreuse - le péritoné).

La paroi de la vessie a une excellente circulation sanguine et une innervation.

FONCTIONS DE LA BULLE URINAIRE

La vessie remplit deux fonctions: réservoir (collecte d'urine) et évacuation (élimination de l'urine). La capacité physiologique de la vessie (la quantité d'urine qui provoque l'envie d'uriner) est de 200 à 400 ml (moins chez les femmes que chez les hommes).

Chez les personnes âgées, la capacité de la vessie augmente en raison de l'affaiblissement des muscles. L'urine pénètre dans la vessie à partir des uretères environ toutes les 30 secondes environ (le rythme d'admission des uretères gauche et droit ne coïncide généralement pas).

Le rythme de l'urine dépend de la quantité et de la nature du liquide que vous buvez, du stress et de la température ambiante.

La paroi de la vessie contient des terminaisons nerveuses qui répondent à une certaine pression dans la vessie (mécanorécepteurs), qui supportent une certaine quantité d’urine dans la vessie.

La fonction d'évacuation de la vessie est réalisée en réduisant la vessie avec un étirement important de ses parois, une irritation des mécanorécepteurs de l'urètre avec chute de l'urine et un relâchement des muscles de l'urètre lorsque les parois de la vessie sont irritées.

La vessie est impliquée dans le maintien de la constance de l'environnement interne du corps, fournissant principalement l'élimination des produits métaboliques du corps. Chez une personne en bonne santé, l'urine dans la vessie ne change généralement pas ses propriétés.

Mais dans certaines maladies, l'urine peut stagner dans la vessie, ce qui modifie ses propriétés, ce qui contribue à l'inflammation et à la formation de calculs. La vessie est un organe important qui fait partie du système urinaire.

La structure de la vessie

La seule fonction de la vessie (lat. Vesica urinaria, un grec modifié. "Cystis" de kystis-bag, vessie) est l’accumulation d’urine secondaire avant la miction.



La vessie est située au niveau mésopéritonéal dans le bassin. Une bulle remplie et vidée présente quelques différences.

Quand il est vide, il est complètement caché derrière la symphyse pubienne et le médecin, s'il le souhaite, ne peut pas le sentir à travers la paroi abdominale antérieure. Rempli d'urine, il peut se tenir haut au-dessus du pubis, atteignant parfois le nombril.

Dans ce cas, les représentants du sexe faible, il prend une forme ovale, et les demandeurs pour appartenir à la forte - sphérique. Derrière cela, chez la femme, se trouve l'utérus avec le vagin et, chez l'homme, les vésicules séminales et les conduits.

Le rectum est encore plus profond vers le sacrum et chez ceux-ci et chez les autres. La conversation portera désormais sur une vessie pleine (Fig. 1), dont la contenance est extrêmement variable et varie en moyenne entre 500 et 700 ml.

Fig.1. La structure de la vessie

Nous examinons la structure de la vessie en fonction du motif et du dessin, de sorte qu'il est plus pratique et plus facile d'étudier l'organe. Les données histologiques sont principalement prises en compte dans la structure et c’est sur cette base que le mur de la vessie peut être étudié en détail.



Classiquement, il est divisé en quatre parties: le haut (I) est légèrement tourné vers l’avant et le bas (III) est tourné vers le bas et légèrement en arrière, passant comme un cou (IV) dans l’urètre.

Entre le bas et le haut - le département le plus volumineux - le corps (II). Pour plus de commodité, les urologues parlent de cinq murs: avant, arrière, haut et côté (droite et gauche).

La fibre lâche, remplissant l'espace pré-vésiculaire, protège la paroi avant des dommages à l'os pubien.

Lors de l’étude de l’échantillon histologique (Fig. 2), le péritoine (5) est visible de l’extérieur. La membrane séreuse ne forme la membrane séreuse que le long de la paroi arrière et du haut de l’organe, allant de celui-ci à la paroi abdominale antérieure et du dos à l’utérus ou au rectum. Dans cette partie de la bulle dépourvue de revêtement séreux, elle est entourée d’une couche d’adventice.

Continuant l'analyse de l'histologie du mur, supposons que la couche musculaire (4) est formée de fibres dans trois directions: la couche externe est longitudinale (c), la couche centrale est circulaire (b), la couche interne est physique et les autres (a). Les fibres musculaires lisses des trois couches, partiellement entrelacées, forment en quelque sorte un seul muscle de la vessie qui expulse l'urine pendant la miction - un décurateur.

Les muscles circulaires sont plus développés dans la région de la bouche des uretères, qui s’ouvrent 2 à 3 fois par minute, ainsi que dans l’ouverture interne de l’urètre.

La muqueuse rougeâtre est recouverte d'épithélium de transition (1) et, en raison de son propre plastique (2) prononcé avec les vaisseaux et la couche sous-muqueuse (3), forme de nombreux plis pratiquement sur toute la surface interne de la vessie. En un seul endroit, il n’ya pas de pliage (on le voit à la fig.

1), créant une zone plate du triangle de la vessie avec trois trous aux coins: deux côtés de l'uretère et une ouverture interne de l'urètre au fond. Le triangle doit sa finesse à l'absence de couche sous-muqueuse dans cette zone: la membrane muqueuse se confond directement avec le muscle.

Fig.2. Paroi de la vessie



La vessie est un sac épithélial musculaire dans lequel l'urine s'accumule.

Le mur de la vessie a les couches suivantes:

  • La membrane muqueuse (CO) forme de nombreux plis épais (C) dans la vessie vide qui sont absents dans le triangle kystique, trigonum vesicae (non représenté sur la figure), et se composent de l'épithélium de transition (PE) et de la fine lame muqueuse (SP).. En plus de plusieurs glandes muqueuses dans la région du triangle, il n'y a pas de glandes dans la vessie. Propre plaque va dans la couche suivante.
  • La sous-muqueuse est une couche relativement épaisse de tissu conjonctif lâche, riche en fibres élastiques, en vaisseaux sanguins et lymphatiques, ainsi qu'en fibres nerveuses. Dans cette couche peuvent être rares nodules lymphoïdes.
  • Le manteau musculaire (MO) est constitué de trois couches de cellules musculaires lisses entrelacées et donc mal séparées. Les couches interne (BC) et externe (principalement les couches HQ sont longitudinales et la couche moyenne (SS) est circulaire. L'emplacement des couches musculaires lisses dans la vessie est très enchevêtré. Dans la zone du triangle, la membrane musculaire forme le sphincter urétral interne. Dans la membrane musculaire, il existe de nombreuses fibres élastiques, vaisseaux sanguins et lymphatiques, nerfs autonomes et petits ganglions autonomes.
  • Base sous-séreuse (PSO) - tissu conjonctif lâche reliant les membranes musculaires et séreuses.
  • La membrane séreuse (PDG) est représentée par le péritoine viscéral, présent uniquement sur les surfaces supérieure et latérale de la vessie.
  • L’adventice (AO) est situé dans les zones de la vessie où il n’est pas recouvert d’une membrane séreuse, c’est-à-dire sur les surfaces rétropéritonéales. L’adventice est constitué d’un tissu conjonctif lâche richement vascularisé et d’un réseau bien développé de fibres nerveuses autonomes, dont les extrémités sensibles pénètrent dans les cellules épithéliales de la membrane muqueuse.

Le fait que la vessie possède une plaque musculaire de la muqueuse n’a pas encore été définitivement établi, et certains auteurs considèrent la sous-muqueuse comme une simple continuation de la plaque muqueuse.



La vessie reçoit du sang par les artères vésicale supérieure et inférieure, les artères supérieures partant de l'artère ombilicale et les artères inférieures de l'artère iléale interne. Dans les veines iliaques internes coulent les mêmes veines.

Le drainage lymphatique est effectué dans les ganglions lymphatiques iliaques internes.

L'innervation parasympathique est due aux nerfs internes pelviens, à l'innervation sympathique du plexus hypogastrique inférieur et à l'innervation sensorielle du plexus sacré.

La vessie est bien innervée par des fibres sympathiques et parasympathiques. Cela garantit qu'une action réflexe aussi importante que la miction. Dans les deux cas, la miction n'est pas le dernier acte physiologique.

Son arc réflexe part des récepteurs encastrés dans la paroi de la vessie et réagissant à son étirement. La première envie apparaît lorsque la quantité d'urine dans la cavité atteint 140-150 ml. En outre, plus il y a d'urine, plus le désir est fort.

Lorsqu'un certain volume maximum est atteint, le centre urinaire de la moelle épinière ordonne au détruseur de se contracter.

Le fait est que le mécanisme de la miction est contrôlé non seulement par la moelle épinière, mais également par le cerveau, en particulier par le cortex cérébral. Nous pouvons donc, avec notre conscience, corriger la situation: nous pincons l'urètre avec les muscles striés du diaphragme pelvien et ne donnons pas quittez l'urine jusqu'à ce que les circonstances le permettent. Lorsque le processus de miction a commencé, il est vraiment très difficile de l’arrêter, d’autant plus que la contraction du détrusor est stimulée par réflexe et maintenue à partir des récepteurs urétraux.

Échantillon d'urine selon Nechiporenko: rendez-vous, préparation et résultats de l'étude

Voies urinaires