Pourquoi ai-je besoin d'urine quotidienne pour les protéines?

La composition de l'urine détermine de nombreux processus, y compris la santé humaine. Chaque jour, des matières organiques et des électrolytes en quantités différentes pénètrent dans l'urine. Chaque jour, le corps donne jusqu'à 70 milligrammes de substances avec de l'urine. La composition du fluide sécrétée par le corps change constamment, même chez les personnes ne souffrant pas d'inflammation des reins.

Il est souvent demandé à un patient de collecter l'urine quotidienne afin de rechercher la présence de protéines dans l'urine, si le médecin lui suggère une protéinurie.

Pourquoi vérifier la présence de protéines dans l'urine?

Chez une personne qui ne se plaint pas de son bien-être, l'urine a une composition avec des indicateurs proches de la normale. Si une défaillance survient dans le corps, la présence de protéines dans les urines l'indique souvent.

Au cours du fonctionnement normal des organes internes, la protéine est filtrée par les reins et ne doit pas être libérée dans l'urine.

Les études modernes sur les tests d’urine permettent de diagnostiquer le plus tôt possible. L'analyse quotidienne de la teneur en protéines vous permet de déterminer la quantité d'urine libérée en une journée, ainsi que la présence de sucre et de protéines. En fonction des indicateurs formés à la suite de l'analyse, le médecin peut établir un diagnostic.

Si la présence de protéines dans l'urine est dangereuse, lisez notre article.

Le médecin suggère de passer l’analyse quotidienne de la disponibilité de la protéine après que celle-ci a été trouvée dans les indicateurs de l’analyse générale de l’urine. En outre, l'analyse peut attribuer en raison du risque élevé de développement:

  • insuffisance rénale;
  • diverses maladies associées aux tissus conjonctifs;
  • le diabète;
  • cardiopathie ischémique;
  • symptômes de la néphropathie.

Si l'urine contient trop peu de protéines, il n'y a pas lieu de s'inquiéter, car de nombreux médecins considèrent qu'il s'agit de la norme.

Cela peut être dû à une consommation insuffisante de produits à base de protéines ou à un entraînement sportif épuisant.

La présence de protéines dans les urines en dit long sur le syndrome néphrotique, mais aussi sur le développement possible de maladies auto-immunes. Parfois, un excès de protéines indique la présence de poisons dans le corps humain ou la plus forte surdose de drogue.

Les experts divisent la protéine en différents types et diagnostiquent ainsi la maladie. L'albumine est un type de protéine commun. C'est lui qui pointe vers l'inflammation des reins et les maladies du système cardiovasculaire.

Types d'analyse d'urine quotidienne

Contrôle à travers l'analyse de l'urine est effectuée pour identifier les substances de nature différente. À la livraison de l'urine pendant la journée, vérifiez la disponibilité:

  1. écureuil L'excrétion quotidienne de cette substance ne devrait pas dépasser cent cinquante milligrammes par jour;
  2. globules blancs et cylindres. C'est le composant cellulaire de l'urine. Le nombre normal de leucocytes - pas plus de deux millions, les cylindres avec prélèvement quotidien - ne devrait pas dépasser vingt mille;
  3. glucose. Ce paramètre doit être pris en compte lors du suivi de l'efficacité du traitement contre le diabète. Fondamentalement, le niveau de glucose dans les urines augmente avec les maladies hormonales. Un excès du niveau est indiqué si plus de 1,6 millimole de glucose par jour est détectée dans les urines;
  4. les oxalates. Ce sont des sels d'acide oxalique. Leurs taux élevés sont caractéristiques des troubles endocriniens, intestinaux, hépatiques et rénaux;
  5. créatinine. Il s’agit d’un type spécial d’analyse quotidienne, le test dit de Reberg.

La plage de 5,3 à 17 millimoles par jour est caractéristique de l'état normal. Ce paramètre caractérise les maladies cardiovasculaires, endocriniennes et rénales.au contenu ↑

Comment collecter?

Avant de procéder à l'analyse quotidienne, vous devez suivre une formation un jour avant la procédure de collecte prévue.

Au moment de la préparation, il est nécessaire d’éliminer complètement les aliments épicés et les aliments riches en sel. Les produits à base de farine sucrée ne peuvent pas non plus être consommés, les produits de restauration rapide doivent être jetés.

Une des règles principales avant le début de la collecte de l'urine - est l'exclusion des boissons alcoolisées. Les jus saturés de légumes transformés gâcheront l'indicateur, vous ne pourrez donc pas les boire.

Si une personne a pris des diurétiques et des herbes avant le test, vous devez les abandonner temporairement. Donner de l'urine pendant le cycle menstruel est également contre-indiqué.

La collecte du liquide peut être effectuée dans le récipient acheté avec un volume d'au moins 2,8 litres ou dans un pot de trois litres. Une des conditions importantes est la propreté du réservoir et du fond sec.

Après la première visite aux toilettes, l’urine ne doit plus être collectée, mais la feuille spéciale indique à quelle heure le processus de miction a été effectué. Les rejets ultérieurs de liquide sont produits dans une boîte. Cette procédure se fait un jour.

La dernière collecte d'urine pour analyse est effectuée exactement un jour à partir du repère figurant sur une feuille spéciale.

Avant chaque test, des soins hygiéniques des organes génitaux sont effectués. Pour la précision de l'analyse, les spécialistes recommandent aux femmes de fermer le vagin avec un tampon spécial afin d'empêcher la microflore du vagin de pénétrer dans le récipient de collecte.

Après chaque visite aux toilettes, le récipient est placé dans un endroit sombre, qui devrait être à basse température. Le réfrigérateur est l’endroit idéal pour stocker l’urine. La banque est placée sur le fond ou sur une autre étagère, à distance des produits courants.

Après tous les frais, il convient de noter la quantité d’urine collectée en une journée; cet indicateur sera la diurèse quotidienne, mesurée en millilitres.

Comment se déroule la procédure de collecte des pertes de protéines par jour?

Lors de la détermination de la perte quotidienne de protéines dans l'urine, révéler l'état des reins et de l'appareil glomérulaire. Cette méthode est assez informative et a gagné en popularité en raison de la facilité de collecte de l'urine.

Cette étude vise à identifier la pathologie des reins. Lorsque le processus inflammatoire se produit dans les reins, la membrane s'enflamme et les molécules de protéines y pénètrent. La quantité de protéines détectée au cours de l'étude indique le degré d'endommagement de l'appareil glomérulaire.

Pour que le médecin décide d’assigner une telle analyse, il faut une bonne raison, telle que:

  1. diagnostic de diverses inflammations auto-immunes dans les reins, accompagnées d'une sécrétion de protéines;
  2. la présence de tumeurs malignes dans les reins, avec détermination ultérieure de la localisation dans d'autres organes;
  3. détection d'un processus inflammatoire dans le système rénal, appelé pyélonéphrite;
  4. étude sur Zimnitsky désigné à des fins de prévention.

Une autre raison de mener une telle étude est l’impossibilité de poser un diagnostic sur la base des procédures effectuées.

Pour que le processus de collecte de l'urine se déroule correctement, vous devez suivre les étapes ci-après:

  • Un jour avant la collecte prévue de l'urine ne peut pas manger des betteraves, des carottes et des boissons alcoolisées.
  • La collecte de l'urine commence le matin, généralement à six heures.
  • Pendant la journée, vous devez collecter dans le même conteneur, qui doit contenir au moins trois litres.
  • Terminez la collecte à la même heure le lendemain. Si la première collecte a été effectuée à six heures du matin, l'urine finale doit être envoyée dans le réservoir à six heures du matin le lendemain.
  • Une fois la collecte d’urine terminée, il est nécessaire de mesurer sa plénitude totale.
  • Dans un récipient séparé, versez une partie du liquide recueilli en une quantité d’environ deux cents millilitres.
  • La dernière étape consiste à envoyer le réservoir au laboratoire pour l’étude.

Avant de collecter le liquide pour analyse, il est nécessaire d'éliminer complètement l'utilisation d'antibiotiques et de substances radio-opaques.

La présence de ces substances dans l'analyse du patient peut conduire à un résultat faussement positif. Si une telle erreur était commise, le médecin peut suggérer une nouvelle collecte d’urine.

Quelle est la protéinurie quotidienne?

Les protéines ou, comme on l'appelle aussi, les protéines sont la base des cellules musculaires, de la colonne vertébrale et des nerfs du corps. Les protéines sont divisées en deux types: albumine et globulines. Les globulines ont un poids moléculaire élevé et une faible solubilité. Les albins sont plus petits et peuvent mieux se dissoudre.

Les glomérules empêchant normalement le passage de grosses molécules, seules l’albumine et les immunoglobulines de faible poids moléculaire peuvent se retrouver dans l’urine d’une personne en bonne santé.

Ces protéines caractérisent les "traces de protéines", ou dans un rapport quantitatif ne dépassant pas 140 mg / ml d'urine.

La protéinurie peut causer des facteurs naturels et pathologiques. Les premiers comprennent l'hypothermie, le stress émotionnel et mental, les sports, un régime alimentaire inapproprié, la grossesse.

La perte de protéines pathologique est principalement due à des causes rénales. Dans de rares cas, il s'agit d'une pathologie extrarénale associée à une infection dans laquelle une protéine pénètre dans l'urine sans passer par les reins.

Comment passer une analyse générale de l'urine, découvrez à partir de la vidéo:

Comment l'urine est-elle collectée pour déterminer la perte quotidienne de protéines?

La détermination de la perte de protéines quotidienne est un test d’urine qui détermine l’état fonctionnel des reins, en particulier de l’appareil glomérulaire. Cette analyse est devenue assez répandue dans la médecine pratique en raison de la simplicité de sa mise en œuvre, ainsi que de son contenu en informations élevé.

Protéine dans l'urine

Les protéines (protéines) sont des composés organiques contenant de l'azote, composés d'acides aminés et constituant un matériau synthétique pour toutes les structures du corps. Dans le sang, ils se présentent sous forme d'albumine et de globulines. Les molécules de ces composés sont assez grandes et ne passent donc pas à travers la membrane semi-perméable des glomérules des reins, qui jouent le rôle de filtre biologique lors de la filtration. Dans l'état fonctionnel normal des reins dans l'urine, il peut y avoir une petite quantité de protéines (traces), dont la concentration ne doit pas dépasser 140 mg / ml d'urine (0,140 g / l d'urine). En petite quantité, il est dû à l'exfoliation des cellules épithéliales, à la production de mucoprotéines par les membranes muqueuses des structures du système urinaire, ainsi qu'à la filtration de molécules uniques d'albumine sanguine.

L'essence de l'étude

Dans l'échantillon d'urine, la concentration en protéines est déterminée à l'aide de différentes techniques. Le plus courant d'entre eux est l'ajout de produits chimiques spéciaux qui dénaturent les composés protéiques. En même temps, un anneau blanc se forme à la limite de l'urine et du réactif (le réactif est déposé sur l'urine dans un tube à essai). Par la multiplicité de dilution de l'urine, à laquelle un anneau mince est formé à partir de protéine dénaturée, sa concentration est calculée. La quantité de protéines excrétée au cours de la journée (protéinurie quotidienne) est déterminée dans un échantillon d'urine prélevé en 24 heures.

Dans les laboratoires modernes, cette étude est réalisée à l'aide d'analyseurs spéciaux qui donnent un résultat quantitatif plus précis.

Indications d'étude

La définition de protéinurie quotidienne vous permet d'évaluer l'état fonctionnel de l'appareil glomérulaire des reins, en effectuant une filtration du sang (formation de l'urine primaire). Dans diverses pathologies, la membrane biologique (semi-perméable) s'enflamme et s'abîme, entraînant le passage de molécules de protéines. Le nombre de protéines de l'étude peut être évalué en fonction de la gravité des dommages causés à l'appareil glomérulaire des reins. Il y a plusieurs indications principales pour cette étude:

  • Une étude préventive visant à déterminer l’état fonctionnel des reins (elle peut également inclure un échantillon selon Zimnitsky).
  • Diagnostic de diverses maladies des reins, accompagné de l'élimination de protéines, en particulier une inflammation auto-immune (glomérulonéphrite) avec la défaite de l'appareil glomérulaire.
  • Processus oncologique par la formation d'une tumeur maligne du rein ou une autre localisation.
  • Détection d'un processus infectieux dans les reins (pyélonéphrite) ou les structures du système urinaire, tandis que dans l'urine, une protéine apparaît en raison d'une production accrue de mucus, l'apparition de leucocytes dans l'urine.

En outre, cette étude est menée dans les cas douteux lorsque d'autres méthodes de diagnostic ne donnent pas un résultat fiable.

Comment collecter l'urine pour la recherche

Pour collecter l'urine, il faut du verre propre d'au moins 3 litres. Le matin de la journée d’étude (généralement à 6 heures), la première miction est réalisée sans collecte. Puis, à chaque nouvelle miction, elle se rassemble dans un bol jusqu'à 6 heures le lendemain matin. Ensuite, le volume total d'urine est déterminé (nécessaire pour effectuer les calculs), une partie de la portion est versée dans des assiettes propres d'un volume de 100 à 150 ml et envoyée au laboratoire, où la protéinurie quotidienne est déterminée.

Une vaisselle propre est une condition très importante pour une collecte correcte des analyses, car une contamination (en particulier par des substances organiques) peut conduire à des résultats faussement positifs. Cela peut également conduire à la prise de certains médicaments (antibiotiques, substances radio-opaques).

Résultats de décodage

Normalement, pas plus de 150 mg de protéines ne peuvent être excrétés dans l'urine au cours de la journée. Lorsque cet indicateur est dépassé, en fonction de sa gravité, on distingue plusieurs types de protéinurie:

  • Protéinurie modérée (jusqu'à 1 g de protéines par jour) - elle survient au cours d'un processus inflammatoire infectieux, d'une intoxication du corps, du stade initial d'une pathologie tumorale et d'un régime alimentaire comportant un apport accru en protéines.
  • Protéinurie moyenne (de 1 à 3 g de protéines) - pouvant être associée à des infections graves ou à des processus purulents, une glomérulonéphrite légère.
  • Une protéinurie sévère (plus de 3 g de protéines est excrétée par jour) indique une grave défaite de l'appareil glomérulaire des reins lors d'une glomérulonéphrite, le corps étant affecté de diverses toxines.

La détermination finale de la cause de la protéine est effectuée par le médecin sur la base des données des examens cliniques, ainsi que d’autres méthodes de recherche en laboratoire, instrumentale et fonctionnelle.

Analyse de la perte quotidienne de protéines pendant la grossesse

Protéinurie pendant la grossesse

Chaque femme enceinte sait qu'avant chaque visite chez son obstétricien-gynécologue, elle doit passer un test d'urine.

C'est pour quoi? Cette étude offre l’occasion d’évaluer le fonctionnement des reins d’une femme qui attend un enfant (après tout, pendant cette période, ils doivent travailler en mode double). L'un des indicateurs évalués dans l'analyse de l'urine d'une femme enceinte est le niveau de protéines. Si elle est élevée, alors ils parlent de la présence de protéinurie.

Quel est le taux de protéines dans l'urine pendant la grossesse?

Valide est la teneur en protéines dans l'urine à 0,14 g / l. Si les reins ne font plus face à leur tâche, la quantité de protéines augmente. Ceci est la preuve de la présence de maladies inflammatoires des reins, le diabète. hypertension, insuffisance cardiaque.

Le plus grand danger pour les femmes enceintes est l’état de prééclampsie.

La présence d'une petite quantité de protéines dans l'urine d'une femme enceinte n'est pas une preuve de la présence de prééclampsie, mais elle devrait néanmoins alerter le médecin et l'encourager à effectuer une nouvelle analyse.

Les manifestations de la protéinurie pendant la grossesse dans ce cas sont déterminées par la perte quotidienne de protéines. La présence de protéinurie est indiquée lorsque 300 mg ou plus de protéines sont perdus par jour.

Comment se déroule l'analyse de la protéinurie quotidienne chez la femme enceinte?

Pour l'analyse, l'urine collectée en 24 heures est utilisée. À 6 heures, la femme devrait uriner comme d'habitude - dans les toilettes. Le lendemain, l'urine doit être collectée dans un récipient de 3 litres. Dans ce cas, la dernière collecte d'urine dans le réservoir est effectuée à 6 heures du matin, le lendemain. Ensuite, déterminez quelle quantité d'urine a été collectée, mélangez le matériel biologique collecté et sélectionnez 30 à 50 ml dans le récipient pour analyse.

Traitement de la protéinurie pendant la grossesse

Si des protéines se trouvent dans les urines, un traitement est prescrit en fonction des symptômes. Si une pyelonéphrite est diagnostiquée chez une femme, on lui prescrit des diurétiques et des anti-inflammatoires.

Si la cause est prééclampsie. ensuite, les médecins tentent de stabiliser les indicateurs et de les maintenir jusqu'à l'accouchement. Mais en même temps, le risque d'accouchement prématuré subsistera jusqu'à la fin de la grossesse.

Protéine dans l'urine

On pense que le taux de protéines dans l'urine est de 0,033 g / l.

La quantité de protéines dans l'urine pendant la grossesse

Une certaine quantité de protéines peut être détectée dans l'urine. On considère que le taux de protéines dans les urines pendant la grossesse est de 0,033 g / l. La protéinurie n'est pas seulement un signe de pathologie, elle peut aussi avoir un caractère physiologique. Les protéines dans l'urine se trouvent naturellement en plus grande quantité lorsqu'elles sont consommées à la veille de l'analyse d'une grande quantité de protéines: produits laitiers, fromage cottage, viande. En outre, la protéinurie se produit avec un stress grave, un épuisement moral.

En outre, les femmes enceintes ont souvent une cystite et une urétrite, une pyélonéphrite.

La gestose est une autre maladie grave chez les femmes enceintes, caractérisée par une augmentation du taux de protéines et d'œdèmes. Les cas lancés de prééclampsie entraînent une augmentation de l'œdème, des douleurs épigastriques, des maux de tête, des convulsions, dangereux pour la grossesse.

Il est important de contrôler la vidange de la vessie. Les règles pour l'urine sont assez simples:

  1. Il est impossible de manger de la viande salée, acide et en abondance la veille.
  2. Avant la livraison, assurez-vous de prendre une douche et de vous laver.
  3. Lors du transport du test au laboratoire, ne secouez pas le récipient.
  4. Il est nécessaire de livrer l'analyse à la clinique dans l'heure.
  5. Recueillez l'urine dès votre réveil.

Également déterminé la couleur, la réaction et la densité de l'urine.

Les femmes enceintes passent un test d’urine tous les 2 mois. Il est très important de faire un test d’urine dans des laboratoires modernes et éprouvés.

Si le médecin a des doutes, il peut également prescrire une analyse d'urine selon Nechiporenko ou une analyse d'urine à répétition - est-ce suffisant? Peut-être que les ustensiles n'étaient pas stériles. Dans le pot du produit peut rester des protéines.

Bien sûr, la toxicose et les examens réguliers ne sont pas des compagnons très agréables de la grossesse, mais il y a beaucoup plus de moments positifs. Comme l'urine est facile d'identifier de nombreux problèmes de santé.

La quantité de protéines dans l'urine d'un enfant

La protéine dans l'urine chez les enfants ne devrait normalement pas être détectée. Bien que la teneur en protéines de l'urine soit parfois autorisée jusqu'à 0,036 g / l. Un pédiatre peut prescrire à un bébé une analyse des protéines urinaires pour contrôler les maladies du rein, le diabète, les infections des voies urinaires (cystite, urétrite). Une protéinurie légère ne se manifeste pas cliniquement. Cependant, si la protéine de l'enfant dans l'urine est excédée pendant une longue période dans la fourchette de 300 mg-1 g / l, de la fatigue, une néphropathie, des vertiges, une perte d'appétit, des nausées, des rougeurs, des frissons et de la fièvre.

Une augmentation de la teneur en protéines dans l'urine est associée à des maladies systémiques du tissu conjonctif, à un diabète sucré ou à une inflammation des reins, à une lésion mécanique des reins, à une hypothermie et à des brûlures.

Le taux de protéines dans l'urine quotidienne

La norme protéique dans l'urine quotidienne seulement est d'environ 50-100 mg / jour. Pour déterminer la protéine dans l'urine, effectuez d'abord une analyse générale de l'urine.

Lorsque des protéines sont détectées dans un test d’urine général, il faut également examiner l’urine quotidienne. Faible protéinurie - teneur en protéines inférieure à 0,5 g / jour, modérée - 0,5 g à 1 g / jour. Si plus de 1 g de protéines sont excrétés dans l'urine par jour, cela indique une protéinurie prononcée. L'augmentation des protéines dans l'urine quotidienne est le premier signe de néphropathie diabétique et d'inflammation des reins.

Protéine admissible dans l'urine

La limite admissible de "protéines dans l'urine" - l'absence ou les traces de 0,025-0,1 g / jour. La concentration normale de protéines dans les urines du matin est généralement considérée

Analyse protéique dans l'urine

L'urine est de l'eau dans laquelle sont dissoutes une quantité énorme de divers composants d'électrolytes et de substances organiques. Chaque jour dans l’urine, le corps se débarrasse de 50 à 70 mg de matière sèche, principalement de l’urée et du chlorure de sodium. La composition de l'urine n'étant pas la même chez les personnes en bonne santé, son décodage présente une certaine complexité. Dans le même temps, les tests d'urine sont largement utilisés à des fins de diagnostic. L'un des principaux indicateurs de l'état des reins est la présence de protéines dans les urines.

La norme protéique dans l'analyse d'urine

Les protéines sont des structures organiques complexes de haut poids moléculaire qui participent à tous les processus du corps humain, principaux acteurs de l'activité cellulaire et de la formation des structures cellulaires. Les protéines sont des éléments constitutifs des enzymes (enzymes) qui régulent le déroulement de tous les processus biochimiques dans le corps et sont des catalyseurs biologiques.

La vérification de la présence de protéines dans le test d’urine général est largement utilisée pour diagnostiquer les pathologies du rein. Un corps en bonne santé ne perd que de petites quantités de protéines dans l'urine, car le glomérule rénal, qui agit comme un filtre, empêche la pénétration de protéines fortement chargées dans le filtrat primaire. Dans le même temps, les protéines de bas poids moléculaire passent à travers le filtre glomérulaire et l'apport de protéines de haut poids moléculaire est limité. La majeure partie de la protéine dans le tubule proximal du rein est à nouveau absorbée dans la circulation sanguine et seule une petite quantité est excrétée dans l'urine.

Ainsi, normalement, la protéine dans l'analyse d'urine devrait être absente, et l'apparition de la protéine dans l'urine s'appelle protéinurie. Mais la présence d'une petite quantité de protéines est également possible chez des personnes en parfaite santé. La concentration de protéines dans les urines du matin ne dépasse pas 0,033 g / litre, ce qui n’est le signe d’une maladie. Ceci peut être provoqué par la consommation d'aliments riches en protéines (œufs crus, lait, etc.), d'efforts physiques intenses à la veille, d'hypothermie, de stress, d'allergies. En outre, l'analyse de l'urine peut comporter des protéines si la température corporelle est élevée ou après une maladie infectieuse. Cette protéinurie est un phénomène à court terme qui ne nécessite pas de traitement.

Les causes pathologiques de la protéinurie peuvent être la pyélonéphrite, la glomérulonéphrite, la néphropathie de la femme enceinte, l’inflammation de la vessie, des uretères et de la prostate. Dans le même temps, il est impossible de juger de manière fiable de la quantité de protéines perdue par la concentration de protéines dans une portion d’urine. Par conséquent, l’analyse quotidienne des protéines dans les urines est largement utilisée, ce qui permet d’estimer la perte de protéines par jour.

Analyse quotidienne des protéines dans l'urine

Les tests de laboratoire sur la portion totale de protéines dans l'urine du matin révèlent la présence d'une protéinurie, mais ne permettent pas d'évaluer le degré de protéinurie. De plus, cette méthode n'est pas sensible aux protéines de bas poids moléculaire. Après avoir détecté la présence de protéines dans l'analyse générale de l'urine afin de déterminer le degré de protéinurie, une étude de l'urine quotidienne est prescrite. Il convient de garder à l’esprit que l’analyse des protéines totales dans l’urine quotidienne ne fournit pas les informations nécessaires pour différencier le variant de la protéinurie et identifier la cause exacte des maladies; elle est donc complétée par d’autres méthodes de recherche en laboratoire et par des méthodes de travail.

L'isolation des protéines est normalement de 40 à 80 mg par jour et peut varier légèrement. La perte de plus de 150 mg de protéines par jour correspond déjà à une protéinurie. En fonction de la quantité de protéines qui sort quotidiennement dans les urines, le degré de protéinurie est déterminé:

  • La teneur en protéines quotidiennes dans l'urine de 30 à 300 mg - microalbuminurie;
  • De 300 mg à 1 g par jour - un degré de protéinurie est facile;
  • De 1 à 3 g par jour - protéinurie modérée;
  • Plus de 3 g par jour - protéinurie sévère (grave).

Collecte de matériel pour l'analyse quotidienne de l'urine

Avant de collecter l’urine pour analyse, vous devez vous préparer d’une certaine manière. La veille, il est nécessaire d'exclure l'alcool et l'utilisation de certains produits (aliments gras, plats épicés et sucrés, carottes et betteraves), ainsi que les médicaments diurétiques, l'aspirine et les vitamines du groupe B. N'oubliez pas que les femmes ne doivent pas uriner pendant la menstruation.

Pour collecter l'urine quotidienne peuvent être achetés dans le laboratoire ou dans le récipient spécial de pharmacie de 2,7 litres. Vous pouvez également utiliser le pot habituel de trois litres. Il est important de s’assurer que les ustensiles nécessaires à la collecte du matériel sont propres et secs.

La collecte de l'urine quotidienne s'effectue dans l'ordre suivant: la première partie de l'urine du matin n'est pas collectée, mais l'heure de la première miction est notée. Toutes les mictions subséquentes pendant la journée sont conservées dans un récipient. La dernière urine doit être collectée le lendemain, exactement 24 heures après l'heure indiquée pour la première miction. Avant chaque collecte d'urine, une toilette hygiénique des organes génitaux externes est réalisée. Lors de la miction, il est recommandé aux femmes d'insérer un coton-tige dans le vagin afin d'empêcher la microflore vaginale de pénétrer dans le biomatériau.

Après chaque miction, le récipient doit être bien fermé et placé dans un réfrigérateur sur l'étagère inférieure ou dans un autre endroit frais et sombre (température de stockage du produit compris entre +4 et + 8˚С). En conclusion, il convient de noter la diurèse quotidienne - le volume total d’urine, alloué par jour, en ml. Agitez ensuite le contenu du récipient, versez 100 ml dans le récipient de collecte des urines pour une analyse clinique générale (ou tout simplement un petit pot en verre propre, lavé et séché) et livrez-le au laboratoire à des fins de recherche.

Comment collecter correctement les urines quotidiennes pour les protéines, comme cela signifie?

La protéinurie quotidienne est un indicateur de l'état général du corps et de l'activité fonctionnelle des reins. Il peut agir comme le premier signe d'une maladie en développement des organes internes, la présence d'un foyer d'infection chronique dans les tissus du système urogénital.

Caractéristiques générales

Les protéines quotidiennes dans l'urine atteignent un niveau maximum pendant la journée, lorsqu'une personne mène une vie active, marche beaucoup et reste debout.

Chez l’homme, la perte quotidienne de protéines peut être due à l’effet négatif sur le corps des facteurs suivants:

  • surmenage psycho-émotionnel, entrer dans une situation stressante lorsque le système nerveux est dans un état excité pendant une longue période;
  • fièvre, frissons, surchauffe du corps due à une exposition à des températures élevées (une réaction similaire des reins se produit chez les personnes atteintes de VVA, lorsqu'une réaction immunitaire aiguë se produit et que le patient fait de la fièvre entre 38 et 39 degrés Celsius);
  • visites à pied (la perte de protéines associée à la miction provoque un stress statique prolongé sur les pieds, ce qui nuit à la filtration glomérulaire des reins);
  • effort physique intense, haltérophilie, sports intenses, squats avec poids élevés;
  • congestion de liquide dans les membres inférieurs et les organes internes, si une personne présente une maladie concomitante sous la forme d'une insuffisance cardiaque (dans ce cas, l'excrétion de protéines dans l'urine se poursuit jusqu'à ce qu'une activité suffisante du rythme cardiaque soit restaurée);
  • hypothermie, exposition prolongée à des températures de l'air ambiant extrêmement basses (les centres cérébraux réduisent au minimum la consommation d'énergie interne, les reins fonctionnent pratiquement pour un seul débit urinaire, la filtration est négligeable, ce qui provoque la libération de protéines, mais également d'autres cellules et particules non filtrées);
  • maladies inflammatoires des tissus des reins, résultant d'une infection bactérienne de l'organe ou d'une hypothermie du dos lombaire;
  • intoxication du corps due à l'exposition à des produits chimiques nocifs, lorsque les reins ne parviennent pas à faire face au volume important d'éléments toxiques qui nécessitent une filtration et une élimination avec de l'urine;
  • médicaments à long terme, les propriétés secondaires de certains d'entre eux sont de créer une charge supplémentaire sur le travail des organes du système excréteur;
  • autres maladies rénales qui violent la fonction du filtre glomérulaire.

Il est important de rappeler que la protéinurie quotidienne est divisée en deux types principaux, en fonction du type de composés protéiques excrétés en grande quantité au cours des 24 dernières heures. L'isolement des protéines chargées négativement conduit au développement d'une protéinurie sélective, qui est la plus courante et la plus courante en urologie.

La perte de protéines de faible poids moléculaire chargées positivement est une albuminurie quotidienne, ce qui indique qu'une personne a une maladie cardiaque grave, une intoxication du corps, une infection avec une infection dangereuse.

L'excrétion de protéines dans l'urine n'est possible qu'en petites quantités. La plupart des protéines qui surmontent la barrière de filtration des reins (au moins 98%) sont absorbées dans les cavités des tubules proximaux.

Classification

Les résultats de la concentration en protéines dans la composition de l'urine collectée au cours des dernières 24 heures sont divisés en fonction de la gravité et de l'activité de filtration des reins.

Sur la base de ces données, on peut conclure à la présence possible d’une maladie spécifique des organes internes, à savoir:

  • 150-500 mg de protéines dans l’urine sont une protéinurie de type faiblement exprimé, elle se développe sous l’effet de maladies telles que la glomérulonéphrite aiguë de la forme hématurique de l’évolution, la néphrite héréditaire, l’uropathie provoquée par des processus obstructifs dans les tubules des reins;
  • 500-2000 mg de protéines dans l'urine sont un type de protéinurie modérément exprimé lorsqu'un patient présente très probablement une glomérulonéphrite chronique, une néphrite causée par une infection à streptocoque ou due à une prédisposition génétique à l'organisme (particulièrement fréquent chez l'adulte et les enfants de la famille parents de sang souffrant d’une maladie similaire);
  • plus de 2 000 mg de protéines dans l'urine quotidienne sont des signes évidents du développement d'un syndrome néphrotique aigu ou d'une amylose (le patient doit être hospitalisé d'urgence et recevoir un traitement médical visant à maintenir l'efficacité du système excréteur afin d'éviter toute insuffisance rénale chronique, sa présence conduisant toujours à une invalidité et à une dépendance. personne de la procédure d'hémodialyse).

La tâche principale du médecin traitant, qui effectue le diagnostic et le décodage de l’analyse de la protéinurie quotidienne, consiste à détecter rapidement la croissance des protéines dans l’urine du patient et à empêcher la pathologie de passer à l’étape suivante avec une augmentation de la concentration de protéines dans l’urine.

Indicateurs de taux

Pour déterminer la concentration de protéines dans le corps au cours des dernières 24 heures, effectuez une analyse quotidienne des protéines dans les urines. Si son niveau dépasse les normes autorisées, une nouvelle analyse est demandée au patient pour confirmer ou infirmer le diagnostic.

L'analyse quotidienne des protéines urinaires diffère selon les mêmes normes pour la concentration optimale en protéines chez les hommes et les femmes. La méthode de recherche en laboratoire sur l'urine s'appelle la colorimétrie. L'unité de mesure commune pour le matériel biologique sélectionné est constituée de milligrammes de protéines présentes dans l'urine collectée au cours des 24 dernières heures.

La concentration en composés protéiques est calculée à l'aide d'une formule spéciale, qui inclut les données source sous la forme du volume total du fluide biologique sélectionné, sa densité.

Le taux de protéines dans l'urine quotidienne ne doit pas dépasser 140 mg. Toute valeur supérieure à ce niveau indique les premiers signes d'une maladie systémique réduisant l'activité de filtration des reins. Les seules exceptions sont les résultats obtenus chez des patients dont le corps a connu un effort physique intense ou une situation stressante. Dans ce cas, l'analyse d'urine pour la protéinurie quotidienne peut avoir un taux de 250 mg de protéines détectées.

Règles de collecte d'urine

Comment collecter l'urine quotidienne? Pour que les résultats de l'analyse biochimique de l'urine ne soient pas faussés par l'influence de divers facteurs environnementaux, il convient de respecter les règles suivantes pour la collecte quotidienne de l'urine:

  • Le premier voyage aux toilettes, quand il est prévu de collecter l'analyse de l'urine quotidienne, doit être fait dans les toilettes (on pense qu'après une nuit dans la vessie, il y a une accumulation excessive d'urine contenant les produits finaux des processus métaboliques);
  • toutes les mictions subséquentes pour l'analyse de la protéinurie quotidienne, effectuées dans un récipient préparé à l'avance, doivent être stériles, achetées en pharmacie ou obtenues en laboratoire (la capacité recommandée du récipient doit être d'au moins 2 litres pour que tout le liquide biologique libéré pendant la journée soit disponible) ;
  • le stockage de la diurèse quotidienne est effectué dans un endroit sombre et frais, de sorte que l'accès au soleil direct est exclu (afin de ne pas affecter l'analyse des perturbations quotidiennes de la température dans l'urine, il est recommandé de mettre le récipient au réfrigérateur, après avoir retiré les produits hygroscopiques - beurre, miel, margarine, pâtisseries produits laitiers);
  • le jour des analyses de protéinurie dans les urines, ne planifiez pas de longs trajets, limitez la consommation de quantités excessives de protéines, d'aliments gras et salés, évitez de trop refroidir le corps, d'effort physique et de surcharge psycho-émotionnelle;
  • 24 heures après le début de l'analyse quotidienne de la protéinurie, le récipient contenant l'urine collectée doit être sorti du réfrigérateur, le volume total du liquide libéré doit être enregistré, puis soigneusement mélangé en secouant;
  • prenez un pot en plastique stérile et versez 50 ml d'urine par jour dans le récipient. Celui-ci affiche le tableau clinique général de la fonctionnalité du rein. Quelle est l'ampleur de l'excrétion totale de la protéine au cours des 24 dernières heures;
  • dès que possible, remettre l'urine au laboratoire où l'analyse sera effectuée.

Les règles ci-dessus expliquant comment collecter l'urine pour l'analyse de la protéinurie quotidienne sont obligatoires pour les adultes et les enfants. Sinon, la composition biochimique de l'urine risque de changer en cas de stockage inapproprié. Le résultat final de l'analyse sera déformé et vous devrez le reprendre à nouveau.

Règles de préparation

Un jour avant l'examen par le patient ou le personnel médical, si le patient est traité dans l'unité d'hospitalisation, les organes du système excréteur sont préparés pour la sélection de matériel biologique. Préparez correctement l’analyse de la protéinurie quotidienne en suivant ces règles:

  • avant de collecter l'urine, vous devez effectuer une hygiène minutieuse des organes génitaux et de la surface épithéliale de la zone intime (à faire le matin et le soir, à l'aide d'eau chaude, de savon, d'une serviette sèche);
  • à ne pas manger de viande de poisson et d'animaux, de pois, de haricots, de lentilles et d'autres types de légumineuses contenant une concentration accrue de composés protéiques;
  • un jour avant de faire un test quotidien de protéinurie, vous ne devez pas aller au gymnase, courir, s’accroupir, faire du vélo, nager composés dont la concentration est supérieure à 140 mg);
  • exclure les boissons alcoolisées, thé fort, café, énergie.

Si l’analyse de la protéinurie quotidienne est effectuée en hiver, la température de l’air dans l’appartement ne doit pas être inférieure à 23 degrés Celsius. En été, il est recommandé d'éviter la lumière directe du soleil et la surchauffe du corps. Buvez au moins 2,5 litres de liquide par jour afin d'éviter toute déshydratation.

Pendant la grossesse

Pendant la période de procréation, les indicateurs quotidiens de protéines chez une femme enceinte peuvent ne pas être stables. La normale est la concentration de composés protéiques dans l'urine à 30 mg. Si les résultats de l'analyse de la protéinurie quotidienne se situent entre 30 et 300 mg, la future mère reçoit un diagnostic préliminaire de microalbuminurie. La présence de protéines dans l'urine à une dose supérieure à 300 mg est un signe de macroalbuminurie.

Des normes plus basses concernant le niveau optimal de composés protéiques dans l'urine quotidienne, qui sont appliquées aux femmes enceintes, sont justifiées par le fait que pour le développement normal du fœtus et les fonctions vitales du corps de la future mère, une plus grande quantité de protéines est requise. Son apparition dans la composition de l'urine n'est pas typique pour la période de grossesse, mais n'indique pas toujours l'état pathologique des organes du système excréteur ni la présence d'une inflammation paresseuse dans d'autres parties du corps.

Prévention

Pour éviter l’apparition de signes de protéinurie quotidienne, il est recommandé de suivre quotidiennement de simples règles préventives consistant à:

  • éviter de surcharger le corps en soulevant des poids;
  • équilibrer les aliments afin que le menu ne contienne pas un excès d’aliments exclusivement protéinés (viande, légumineuses, poisson);
  • ne pas abuser des boissons alcoolisées, salées, épicées, des aliments marinés;
  • éliminer rapidement les foyers d'infection chronique afin de minimiser le risque d'introduction de bactéries dans les reins et d'autres organes urinaires;
  • subir régulièrement des examens préventifs chez l'urologue ou le néphrologue.

N'oubliez pas que dépasser le niveau de protéines dans la portion quotidienne de l'urine nécessite des analyses répétées. Si un résultat positif est confirmé, il est impératif de procéder à un diagnostic complet de tout l'organisme afin de déterminer la cause de l'excrétion des protéines dans l'urine. Ignorer le problème conduit à la destruction du tissu rénal.

Interprétation de l'analyse quotidienne des protéines urinaires: la norme et les écarts

L'urine est un fluide biologique. Il est produit dans les reins, il contient les produits des processus métaboliques qui doivent être éliminés du corps. L'urine est formée par le passage du sang à travers le filtre dans les reins. Il n'est pas capable de passer des molécules trop grosses, telles que les molécules de protéines.

Une personne en bonne santé ne contient pas de protéines dans l'urine, il en reste rarement des traces insignifiantes. La teneur en protéines dans un seul échantillon total de plus de 0,1 g par litre indique une protéinurie. Les indicateurs de l'analyse quotidienne des protéines dans l'urine doivent se situer dans les limites de 0,15 g par litre. Les taux excessifs sont un symptôme de la maladie.

Pourquoi prescrire l'urine quotidienne pour les protéines

Le diagnostic de laboratoire des urines du matin aide à établir la protéinurie, mais ne permet pas de déterminer son degré de gravité. De plus, le procédé n'est pas suffisamment sensible aux protéines de bas poids moléculaire.

Lorsque la protéinurie est détectée dans les analyses générales afin d'établir la gravité de la pathologie, il est nécessaire de mener une étude de l'urine quotidienne. Il est important de comprendre que cette étude n'aide pas non plus à établir le type de protéinurie, l'étiologie de l'anomalie, et est donc toujours complétée par d'autres méthodes de diagnostic - de laboratoire, instrumentales. À l'état normal, la perte quotidienne de protéines est de 40 à 80 mg, la quantité peut varier légèrement. Si plus de 150 mg est affiché, il s'agit d'une protéinurie. En fonction de la quantité de protéines dans l'urine collectée dans les 24 heures, le degré de l'état pathologique est établi:

  • microalbuminurie légère, de 0,3 à 1 g;
  • modérée - de 1 à 3 g;
  • lourd - plus de 3 g.

La collecte de l'urine quotidienne et son analyse vous permettent de diagnostiquer diverses maladies qui peuvent ne pas apparaître lors d'une étude générale.

S'il n'y a pas de pathologies, la concentration en protéines est toujours dans les limites de la normale. Cela se produit car avec le bon fonctionnement de tous les organes, la protéine est filtrée par les reins, ne va pas dans l'urine. La quantité de sucre et de protéines dans l'analyse quotidienne de l'urine permet au médecin d'établir un diagnostic et de sélectionner des méthodes supplémentaires pour le confirmer. Habituellement, ce type de recherche est effectué dans la détection de la protéinurie dans les résultats d'une analyse générale. En outre, l'analyse de la portion quotidienne du biomatériau est requise lorsque certaines maladies sont suspectées:

  • filtration rénale altérée;
  • le diabète;
  • ischémie du muscle cardiaque;
  • des pathologies de tissu conjonctif d'origines différentes, notamment aux stades d'exacerbation;
  • néphropathie.

Interprétation des résultats

Certains patients commencent à s'inquiéter lorsqu'une quantité minimale de protéines est détectée dans les urines. Mais ce n'est pas une raison pour des expériences. De tels écarts peuvent être le résultat d'une mauvaise nutrition, lorsque le corps reçoit une quantité excessive ou insuffisante de protéines. Déformer également les résultats de l'analyse peut être un exercice trop intense.

Avec une forte protéinurie, le médecin suggère le développement d'une néphropathie ou de maladies auto-immunes, les causes pouvant également être un empoisonnement, particulièrement après une surdose de drogue. Dans tous les cas, les médecins prescrivent un diagnostic supplémentaire.

Les médecins surveillent nécessairement la teneur en protéines dans l'urine des femmes enceintes à temps pour identifier les éventuels problèmes de santé de la future mère et de l'enfant. Mais sa concentration élevée n’est pas toujours une déviation. Cela arrive souvent lorsqu'il est utilisé avant la livraison de produits laitiers à base d'urine, de viande en grande quantité.

La protéinurie chez les femmes enceintes est souvent détectée après des situations stressantes, un épuisement nerveux. Mais il y a aussi des causes pathologiques - cystite, pyélonéphrite, urétrite. La gestose est la condition pathologique la plus dangereuse pour la femme en position et pour le fœtus, qui s'accompagne d'une concentration élevée de protéines dans l'analyse quotidienne de l'urine.

En l'absence de traitement, un œdème grave se développe dans tout le corps, une céphalalgie, une douleur épigastrique, des crampes. Cette condition est dangereuse pour la santé de la femme enceinte et de son enfant à naître. Faire un test d'urine pendant la grossesse est nécessaire tous les 2 mois, plus tard, plus souvent. Les règles de collecte de matériel sont simples:

  • à la veille ne pas inclure dans le régime alimentaire salé, aliments acides, viande en grande quantité;
  • recueillir l'urine devrait être le matin, après le réveil;
  • prendre une douche avant la barrière d'urine;
  • apporter l'analyse au laboratoire dans l'heure qui suit la collecte;
  • Ne secouez pas le conteneur pendant le transport.

Dans l'étude nécessairement pris en compte l'ombre, la réaction, la proportion d'urine. Si des anomalies sont détectées, le médecin prescrit en outre des diagnostics pour patients hospitalisés, y compris une analyse de l'urine quotidienne.

Préparation à la collecte de matériel

Pour obtenir les résultats les plus fiables de l’enquête, il est nécessaire de respecter certaines règles avant de uriner:

  • le jour de l'analyse, il est nécessaire d'abandonner l'utilisation de diurétiques, l'utilisation de produits diurétiques ainsi que de tout médicament ayant un effet direct ou indirect sur le travail des reins;
  • adhérer au régime habituel de consommation de liquide;
  • Ne changez pas le régime habituel.

Pour éviter toute distorsion des données d'analyse, il est nécessaire d'empêcher l'influence de facteurs aléatoires, de suivre strictement les règles de collecte de l'urine.

Veillez à suivre toutes les règles de la phase de préparation à l'analyse:

  1. Pendant la journée, il est nécessaire d’exclure l’alcool et le café, d’abandonner non seulement les drogues, mais aussi les complexes vitaminiques.
  2. Les femmes ne devraient pas faire l'analyse pendant la menstruation. La collecte d'urine pendant la menstruation est effectuée dans des cas extrêmes, mais les données obtenues dans tous les cas seront inexactes.
  3. Recueillez l'urine dans un récipient spécial - stérile, vendu dans toutes les pharmacies. Il est recommandé d'utiliser de petits récipients, puis de verser de l'urine dans le récipient commun.
  4. Il n'est pas nécessaire de stériliser les contenants, rincez-les suffisamment à fond.

Comment collecter l'urine quotidienne

Comme déjà mentionné, avec l'analyse quotidienne des protéines dans l'urine, il est nécessaire de les collecter dans un récipient spécialement préparé. Il est important de suivre clairement les instructions relatives à l'analyse quotidienne:

  • avant d'uriner, il est nécessaire de laver les organes génitaux externes avec du savon et de l'eau, puis de les rincer à l'eau;
  • ensuite, les organes sont essuyés avec un chiffon propre et sec;
  • La première urine du matin ne doit pas être collectée, mais il est important de noter l'heure de la miction;
  • L'urine reçue au cours des 24 heures suivantes est collectée dans un grand récipient.

Après chaque ajout d'une nouvelle partie du récipient est soigneusement fermé et placé dans le réfrigérateur. Température de stockage - de +4 à +8 degrés Celsius. Une fois la collecte terminée, le volume de fluide est enregistré.

De plus, du papier contenant des informations sur le patient, l'heure du début de la clôture et sa terminaison est collé sur le conteneur. La totalité de l'urine collectée pendant la journée n'est pas transférée au laboratoire. Il doit être soigneusement mélangé et versé 100-200 ml dans un récipient séparé pour analyse.

Facteurs influençant les résultats de la recherche

Certains facteurs modifient considérablement les résultats de l’étude de l’urine au quotidien. Les raisons de l'apparition d'un indicateur faussement élevé peuvent être les suivantes:

  • contamination de l'urine par les matières fécales;
  • prendre du bicarbonate de sodium, des pénicillines, des sulfamides, des céphalosporines;
  • utilisation d'agents radio-opaques contenant de l'iode.

Une fausse sous-estimation provoque une augmentation de la diurèse, forcée par la consommation de diurétiques, l'utilisation de grandes quantités de produits diurétiques liquides.

Afin d'éviter d'obtenir de fausses données, il est nécessaire de préparer correctement l'analyse, puis de collecter correctement l'urine.

Décrypter le résultat de la norme et des écarts

Si la teneur en protéines est normale, cela indique le bon fonctionnement des reins, l'absence de pathologies augmentant cet indicateur. Sa concentration varie énormément au cours de la journée; ce processus est influencé dans une certaine mesure par la quantité de protéines consommée - un apport excessif en protéines n’est pas totalement digéré et est donc excrété dans l’urine.

La concentration normale de protéines dans l’urine pour une analyse générale est de 0,014 g / l, la teneur en protéines pendant la grossesse est légèrement supérieure - jusqu’à 0,033 g / l, l’enfant atteint le niveau de 0,036 g / l. De grands écarts indiquent la présence de protéinurie. La teneur en protéines quotidienne dans les urines est normalement en moyenne de 108 mg / l.

L'analyse quotidienne des protéines urinaires permet d'évaluer la capacité de filtration des reins. Avec les violations de l'appareil glomérulaire dans l'urine obtenir même de grandes molécules de protéines. La raison peut être:

  • pathologies développementales héréditaires;
  • processus inflammatoires dans les reins;
  • maladies auto-immunes;
  • intoxication;
  • les infections.

Avec une perte de protéines quotidienne inférieure à 500 mg / l, on peut parler du développement d'une forme chronique de pyélonéphrite ou d'un autre dysfonctionnement rénal, lorsqu'il existe une légère lésion de l'appareil glomérulaire.

Avec un excès significatif de la norme chez l'adulte (plus de 500 mg / l), le médecin peut suggérer les pathologies suivantes:

  • glomérulonéphrite sous forme chronique ou au cours d'une exacerbation;
  • amylose rénale;
  • néphrite toxique;
  • néphropathie causée par le diabète sucré;
  • insuffisance cardiaque grave.

Une protéinurie sévère est le plus souvent détectée dans le syndrome néphrotique.

Avec la défaite des voies urinaires (focale ou diffuse), la protéinurie s'accompagne d'une hématurie. Si une leucocyturie est également détectée, cela indique un processus inflammatoire provoqué par une infection.

La détection de protéines dans l'urine peut être un signe d'infection, de dommages au système nerveux central. La protéinurie dans la seconde moitié de la grossesse apparaît le plus souvent avec une prééclampsie ou une toxicose tardive.

En conclusion

Il n'est pas nécessaire de croire qu'une augmentation de la teneur en protéines constitue une preuve irréfutable d'une maladie dangereuse. Ceci est seulement un syndrome qui indique la présence d'un problème dans le corps qui provoque une violation de la fonction de filtration des reins. Pour le diagnostic utilisé des méthodes de recherche supplémentaires.

Réussir une analyse de la concentration quotidienne de protéines dans l'urine ne suffit pas pour détecter la maladie et choisir un traitement efficace.

Les données obtenues après l’étude des protéines urinaires aident uniquement à déterminer les causes probables. Sur cette base, le médecin sélectionne des méthodes supplémentaires de diagnostic instrumental pour identifier la maladie.

La détermination de la concentration en protéines dans l'urine quotidienne aide à reconnaître à temps la progression de pathologies dangereuses. Mais les résultats ne seront fiables qu’avec une préparation adéquate pour la collecte du matériel.

Coeur de phoenix

Site Cardio

Comment faire un test d'urine pour la perte quotidienne de protéines

La composition de l'urine détermine de nombreux processus, y compris la santé humaine. Chaque jour, des matières organiques et des électrolytes en quantités différentes pénètrent dans l'urine. Chaque jour, le corps donne jusqu'à 70 milligrammes de substances avec de l'urine. La composition du fluide sécrétée par le corps change constamment, même chez les personnes ne souffrant pas d'inflammation des reins.

Il est souvent demandé à un patient de collecter l'urine quotidienne afin de rechercher la présence de protéines dans l'urine, si le médecin lui suggère une protéinurie.

Pourquoi vérifier la présence de protéines dans l'urine?

Chez une personne qui ne se plaint pas de son bien-être, l'urine a une composition avec des indicateurs proches de la normale. Si une défaillance survient dans le corps, la présence de protéines dans les urines l'indique souvent.

Au cours du fonctionnement normal des organes internes, la protéine est filtrée par les reins et ne doit pas être libérée dans l'urine.

Les études modernes sur les tests d’urine permettent de diagnostiquer le plus tôt possible. L'analyse quotidienne de la teneur en protéines vous permet de déterminer la quantité d'urine libérée en une journée, ainsi que la présence de sucre et de protéines. En fonction des indicateurs formés à la suite de l'analyse, le médecin peut établir un diagnostic.

Si la présence de protéines dans l'urine est dangereuse, lisez notre article.

Le médecin suggère de passer l’analyse quotidienne de la disponibilité de la protéine après que celle-ci a été trouvée dans les indicateurs de l’analyse générale de l’urine. En outre, l'analyse peut attribuer en raison du risque élevé de développement:

  • insuffisance rénale;
  • diverses maladies associées aux tissus conjonctifs;
  • le diabète;
  • cardiopathie ischémique;
  • symptômes de la néphropathie.

Si l'urine contient trop peu de protéines, il n'y a pas lieu de s'inquiéter, car de nombreux médecins considèrent qu'il s'agit de la norme.

Cela peut être dû à une consommation insuffisante de produits à base de protéines ou à un entraînement sportif épuisant.

La présence de protéines dans les urines en dit long sur le syndrome néphrotique, mais aussi sur le développement possible de maladies auto-immunes. Parfois, un excès de protéines indique la présence de poisons dans le corps humain ou la plus forte surdose de drogue.


Les experts divisent la protéine en différents types et diagnostiquent ainsi la maladie. L'albumine est un type de protéine commun. C'est lui qui pointe vers l'inflammation des reins et les maladies du système cardiovasculaire. au contenu ↑

Types d'analyse d'urine quotidienne

Contrôle à travers l'analyse de l'urine est effectuée pour identifier les substances de nature différente. À la livraison de l'urine pendant la journée, vérifiez la disponibilité:

  1. écureuil L'excrétion quotidienne de cette substance ne devrait pas dépasser cent cinquante milligrammes par jour;
  2. globules blancs et cylindres. C'est le composant cellulaire de l'urine. Le nombre normal de leucocytes - pas plus de deux millions, les cylindres avec prélèvement quotidien - ne devrait pas dépasser vingt mille;
  3. glucose. Ce paramètre doit être pris en compte lors du suivi de l'efficacité du traitement contre le diabète. Fondamentalement, le niveau de glucose dans les urines augmente avec les maladies hormonales. Un excès du niveau est indiqué si plus de 1,6 millimole de glucose par jour est détectée dans les urines;
  4. les oxalates. Ce sont des sels d'acide oxalique. Leurs taux élevés sont caractéristiques des troubles endocriniens, intestinaux, hépatiques et rénaux;
  5. créatinine. Il s’agit d’un type spécial d’analyse quotidienne, le test dit de Reberg.

La plage de 5,3 à 17 millimoles par jour est caractéristique de l'état normal. Ce paramètre caractérise les maladies cardiovasculaires, endocriniennes et rénales.

Comment collecter?

Avant de procéder à l'analyse quotidienne, vous devez suivre une formation un jour avant la procédure de collecte prévue.

Au moment de la préparation, il est nécessaire d’éliminer complètement les aliments épicés et les aliments riches en sel. Les produits à base de farine sucrée ne peuvent pas non plus être consommés, les produits de restauration rapide doivent être jetés.

Une des règles principales avant le début de la collecte de l'urine - est l'exclusion des boissons alcoolisées. Les jus saturés de légumes transformés gâcheront l'indicateur, vous ne pourrez donc pas les boire.

Si une personne a pris des diurétiques et des herbes avant le test, vous devez les abandonner temporairement. Donner de l'urine pendant le cycle menstruel est également contre-indiqué.

La collecte du liquide peut être effectuée dans le récipient acheté avec un volume d'au moins 2,8 litres ou dans un pot de trois litres. Une des conditions importantes est la propreté du réservoir et du fond sec.

Après la première visite aux toilettes, l’urine ne doit plus être collectée, mais la feuille spéciale indique à quelle heure le processus de miction a été effectué. Les rejets ultérieurs de liquide sont produits dans une boîte. Cette procédure se fait un jour.

La dernière collecte d'urine pour analyse est effectuée exactement un jour à partir du repère figurant sur une feuille spéciale.

Avant chaque test, des soins hygiéniques des organes génitaux sont effectués. Pour la précision de l'analyse, les spécialistes recommandent aux femmes de fermer le vagin avec un tampon spécial afin d'empêcher la microflore du vagin de pénétrer dans le récipient de collecte.

Après chaque visite aux toilettes, le récipient est placé dans un endroit sombre, qui devrait être à basse température. Le réfrigérateur est l’endroit idéal pour stocker l’urine. La banque est placée sur le fond ou sur une autre étagère, à distance des produits courants.

Après tous les frais, il convient de noter la quantité d’urine collectée en une journée; cet indicateur sera la diurèse quotidienne, mesurée en millilitres.

Comment se déroule la procédure de collecte des pertes de protéines par jour?

Lors de la détermination de la perte quotidienne de protéines dans l'urine, révéler l'état des reins et de l'appareil glomérulaire. Cette méthode est assez informative et a gagné en popularité en raison de la facilité de collecte de l'urine.


Cette étude vise à identifier la pathologie des reins. Lorsque le processus inflammatoire se produit dans les reins, la membrane s'enflamme et les molécules de protéines y pénètrent. La quantité de protéines détectée au cours de l'étude indique le degré d'endommagement de l'appareil glomérulaire.

Pour que le médecin décide d’assigner une telle analyse, il faut une bonne raison, telle que:

  1. diagnostic de diverses inflammations auto-immunes dans les reins, accompagnées d'une sécrétion de protéines;
  2. la présence de tumeurs malignes dans les reins, avec détermination ultérieure de la localisation dans d'autres organes;
  3. détection d'un processus inflammatoire dans le système rénal, appelé pyélonéphrite;
  4. étude sur Zimnitsky désigné à des fins de prévention.

Une autre raison de mener une telle étude est l’impossibilité de poser un diagnostic sur la base des procédures effectuées.

Pour que le processus de collecte de l'urine se déroule correctement, vous devez suivre les étapes ci-après:

  • Un jour avant la collecte prévue de l'urine ne peut pas manger des betteraves, des carottes et des boissons alcoolisées.
  • La collecte de l'urine commence le matin, généralement à six heures.
  • Pendant la journée, vous devez collecter dans le même conteneur, qui doit contenir au moins trois litres.
  • Terminez la collecte à la même heure le lendemain. Si la première collecte a été effectuée à six heures du matin, l'urine finale doit être envoyée dans le réservoir à six heures du matin le lendemain.
  • Une fois la collecte d’urine terminée, il est nécessaire de mesurer sa plénitude totale.
  • Dans un récipient séparé, versez une partie du liquide recueilli en une quantité d’environ deux cents millilitres.
  • La dernière étape consiste à envoyer le réservoir au laboratoire pour l’étude.

Avant de collecter le liquide pour analyse, il est nécessaire d'éliminer complètement l'utilisation d'antibiotiques et de substances radio-opaques.

La présence de ces substances dans l'analyse du patient peut conduire à un résultat faussement positif. Si une telle erreur était commise, le médecin peut suggérer une nouvelle collecte d’urine.

Quelle est la protéinurie quotidienne?

Les protéines ou, comme on l'appelle aussi, les protéines sont la base des cellules musculaires, de la colonne vertébrale et des nerfs du corps. Les protéines sont divisées en deux types: albumine et globulines. Les globulines ont un poids moléculaire élevé et une faible solubilité. Les albins sont plus petits et peuvent mieux se dissoudre.

Les glomérules empêchant normalement le passage de grosses molécules, seules l’albumine et les immunoglobulines de faible poids moléculaire peuvent se retrouver dans l’urine d’une personne en bonne santé.

Ces protéines caractérisent les "traces de protéines", ou dans un rapport quantitatif ne dépassant pas 140 mg / ml d'urine.

La protéinurie peut causer des facteurs naturels et pathologiques. Les premiers comprennent l'hypothermie, le stress émotionnel et mental, les sports, un régime alimentaire inapproprié, la grossesse.

La perte de protéines pathologique est principalement due à des causes rénales. Dans de rares cas, il s'agit d'une pathologie extrarénale associée à une infection dans laquelle une protéine pénètre dans l'urine sans passer par les reins.

Comment passer une analyse générale de l'urine, découvrez à partir de la vidéo:

Nutrition diététique pour la néphropathie rénale

L'urètre chez les femmes et les hommes - caractéristiques de la structure