Quels tests pour la cystite doivent-ils réussir?

Des tests de cystite sont effectués pour déterminer les causes d'infection des organes urogénitaux et pour prescrire le traitement nécessaire. Toute personne qui ressent les symptômes désagréables de la maladie doit être examinée. Quelles sont les méthodes de laboratoire utilisées pour rechercher les maladies du système urogénital, comment les prendre au mieux et quels indicateurs sont pathologiques?

Des analyses de la cystite sont effectuées pour déterminer les causes d'infection des organes urinaires et la désignation du traitement nécessaire.

Quels tests sont effectués pour la cystite

Il existe de telles analyses dans le diagnostic de la cystite:

  1. Urine chez Zimnitsky. Il est désigné par un urologue pour détecter une inflammation des reins. L'urine est collectée pendant la journée toutes les 3 heures. L'enquête commence à 9 heures. Un navire numéroté spécial est préparé pour chaque portion. L'assistant de laboratoire détermine la quantité totale d'urine et la proportion de chaque portion.
  2. Analyse d'urine selon Nechyporenko. Nommé en cas de doute pour déterminer le nombre de globules rouges ou de globules blancs. Une partie moyenne de l'urine du matin est collectée.
  3. L'analyse générale détermine le nombre de bactéries et de champignons dans l'urine. Vous permet de déterminer la présence de lithiase urinaire.
  4. Test sanguin général.
  5. La méthode d'Addis-Kakovsky pour la cystite chronique et aiguë est rarement prescrite, uniquement pour le diagnostic différentiel. Dans le cas de la forme aiguë de la maladie, le patient a de fréquentes excrétions urinaires et la principale condition pour l'analyse est le retard de la vidange d'au moins 8 heures.
  6. L’ensemencement bactérien vous permet de déterminer la présence dans l’urine de microorganismes pathogènes. Pour obtenir des résultats précis, vous avez besoin d'au moins une semaine.

Toute personne qui ressent les symptômes désagréables de la maladie doit être examinée.

Si l’hémoturie, la présence de protéines dans l’urine, l’épithélium, les cylindres et les leucocytes sont présents, des examens plus détaillés sont nécessaires.

Chez les femmes

En plus des méthodes de diagnostic de laboratoire ci-dessus, les femmes subissent souvent des tests supplémentaires tels que:

  • La PCR (réaction en chaîne de la polymérase, permet de déterminer avec la plus grande précision l'agent causal des maladies infectieuses de la vessie);
  • bakposev d'urine;
  • Échographie des organes urinaires et génitaux (nécessaire pour le diagnostic différentiel);
  • étude en laboratoire de la microflore vaginale;
  • la cystoscopie;
  • biopsie.

Quels tests faut-il prendre pour un diagnostic précis de la cystite?

La cystite est une maladie inflammatoire de la vessie. La maladie est plus fréquente chez les femmes en raison des caractéristiques anatomiques du tractus urogénital et chez les enfants en raison d'imperfections du système immunitaire.

Le diagnostic opportun de la maladie empêche la propagation de l’infection, les dommages aux reins et le développement de complications. Les tests de cystite sont prescrits dès l'apparition des premiers symptômes de la maladie et pour en prévenir la récurrence. Des méthodes d'examen instrumentales sont réalisées pour confirmer le diagnostic.

Méthodes de diagnostic de laboratoire

Le minimum de laboratoire pour la cystite comprend un test sanguin clinique, une analyse d’urine et une analyse d’urine selon Nechyporenko. Dans les cas cliniques graves, une PCR urinaire est réalisée.

Afin de déterminer le type de microflore pathogène et sa sensibilité aux antibiotiques, ils ont recours à la méthode de recherche en culture. Pour déterminer la cause du processus inflammatoire de la vessie chez la femme, des écouvillons sont prélevés dans le vagin afin de déterminer la microflore et les infections génitales.

CBC pour la cystite

Lors de l'analyse clinique du sang avec une cystite bénigne, les modifications pathologiques ne sont généralement pas révélées. Dans les cas cliniques graves avec un processus purulent, il y a des signes d'inflammation - leucocytose (plus de 7–9 × 10 * 9), neutrophilie (plus de 6%), glissement leucocytaire à gauche, augmentation de la VS (plus de 15 mm / h).

La réaction du sang périphérique sera plus prononcée chez l'enfant que chez l'adulte.

Analyse d'urine

Pour identifier les modifications pathologiques dans l'urine, prescrire une analyse générale - une méthode systématique de diagnostic en laboratoire des maladies du système urinaire. L'enquête vous permet de déterminer les changements dans les propriétés de l'urine:

  • Couleur;
  • La transparence;
  • Odeur;
  • Poids spécifique;
  • La teneur en corps cétoniques, protéines, acides biliaires;
  • Les leucocytes;
  • Les globules rouges;
  • Des cylindres;
  • Cellules épithéliales;
  • Le sel;
  • Bactéries, champignons.

Le diagnostic de la cystite à l'aide d'un test urinaire général révèle une augmentation du nombre de leucocytes (plus de 5 en vue), de globules rouges (plus de 3 en vue), d'épithélium (plus de 8 en vue), de l'apparition de protéines et d'une diminution de la transparence due au mélange entre mucus et pus. L'enquête peut détecter la présence de bactéries et de champignons pathogènes.

Analyse de Nechiporenko

Le diagnostic de la cystite à l'aide de la méthode de Nechiporenko permet de déterminer avec précision le nombre de globules blancs, de cylindres et de globules rouges dans 1 ml d'urine. Pour l'analyse, prenez la portion moyenne d'urine. Augmentation du nombre de globules blancs de plus de 2000 / ml, cylindres de plus de 20 / ml, globules rouges de plus de 1000 / ml est en faveur de la cystite.

Pour identifier l'agent responsable des maladies inflammatoires de la vessie et la gravité de la cystite, il faut recourir au diagnostic par PCR (réaction en chaîne de la polymérase).

L'enquête vous permet de détecter le matériel génétique de la microflore pathogène (ADN / ARN), d'effectuer une analyse qualitative et quantitative avec un degré élevé de spécificité.

L’urine de PCR est réalisée en conjonction avec des raclures de PCR du vagin et du col de l’utérus chez la femme. Cystite se développe souvent sur le fond d'une violation de la biocénose vaginale lors de la reproduction de la microflore conditionnelle pathogène et l'infection par des maladies vénériennes.

Méthode de culture (Bakpos)

Le diagnostic de la cystite par la méthode de la culture est assigné pour identifier la cause de la réaction inflammatoire de la vessie. L'urine est semée sur un support nutritif. Au bout de 7 à 10 jours, on obtient des colonies de bactéries ou de champignons qui donnent une croissance. Les colonies résultantes sont testées pour leur sensibilité aux antibiotiques dans le but d'un traitement efficace.

Préparation pour l'analyse d'urine

Les analyses visant à déterminer la cystite chez les femmes nécessitent une collecte appropriée des urines.

  • Hygiène des organes génitaux externes - la zone de l’entrejambe est lavée à l’eau chaude savonneuse, puis séchée à l’aide d’une serviette propre;
  • L'urine est recueillie dans un récipient stérile le matin après le sommeil;
  • Lors de la collecte du biomatériau, il est nécessaire de séparer les lèvres;
  • Vous ne devriez pas être examiné pendant les règles;
  • L'urine est livrée au laboratoire dans les 1-2 heures;

L'efficacité de l'enquête dépend du respect des règles de collecte de biomatériaux.

Méthodes de diagnostic instrumentales

Pour confirmer le diagnostic de la cystite, une échographie (échographie) des organes urinaires. À l'aide de l'enquête, déterminez la forme, la taille, les contours de la vessie, la présence de corps étrangers, de cailloux, de tumeurs.

Dans les cas de diagnostic graves, la cystoscopie est prescrite - une méthode endoscopique pour examiner la vessie à l'aide d'un cystoscope. L'échographie et la cystoscopie complètent le diagnostic de laboratoire et aident à effectuer un traitement adéquat.

Quel genre de médecin contacter avec la cystite?

Lorsque les premiers symptômes de la cystite apparaissent, il est nécessaire de consulter un spécialiste pour pouvoir diagnostiquer et prescrire un traitement en temps voulu. La liste des tests nécessaires peut être déterminée par un thérapeute, un gynécologue, un urologue ou un néphrologue.

En règle générale, les patients font appel à un thérapeute qui prescrit un diagnostic principal et, si nécessaire, orientent les patients vers un médecin spécialisé.

Un pédiatre et un néphrologue pour enfants participent à l'examen d'un enfant. Une demande précoce de soins médicaux empêche la forme aiguë de la cystite de se transformer en une évolution chronique de la maladie.

Test sanguin pour les principaux indicateurs de la cystite

L’apparition de tout signe de problèmes urinaires (douleur, démangeaisons, brûlures, miction fréquente, couleur et odeur d’urine inhabituelles, fièvre, etc.) est une raison sérieuse pour contacter, consulter un médecin et se faire tester. Tout d'abord, un spécialiste dirige des tests de laboratoire. Une analyse de sang ne "reflète" pas les modifications pathologiques de la forme bénigne de la maladie. Les cas graves, aggravés par le stade chronique ou d’autres complications, se manifestent par une augmentation de la VS, du décalage gauche des leucocytes et d’autres signes d’inflammation.

Contenu:

Résultats de tests sanguins

Normale chez une personne en bonne santé lors d'études en laboratoire, il n'y a pas de déviations.

Pour les femmes qui n'ont pas de maladie, caractéristiques telles figures:

  • ESR de 12 à 15 mm;
  • globules rouges de 3,8 à 5,5 (multiplier par 10 à 12 degrés) 1;
  • leucocytes de 4 à 9 (10 à 9 degrés) l
  • hémoglobine de 114 à 140 g / l;
  • plaquettes de 170 à 320 × 109 / l;
  • hématocrite 34-44%.

Lors du développement d'une inflammation dans la membrane muqueuse, une augmentation de la concentration d'érythrocytes et de plaquettes est constatée, ainsi que la vitesse de sédimentation des globules rouges. Cette analyse transmet également des données sur l'hémoglobine et l'indice de couleur.

Une liste de toutes les recherches nécessaires

Si vous avez l'intention de consulter l'urologue, préparez-vous à une longue liste de procédures de diagnostic nécessaires. Les plus appropriés sont:

1. Analyse d'urine:

  • commun. Il aide à étudier non seulement la couleur et l'odeur du «matériau», mais également sa densité spécifique, le contenu en cellules épithéliales, leucocytes, érythrocytes, plaquettes, corps cétoniques, sels, bactéries et champignons. En règle générale, les malades ont un taux élevé de globules rouges et de globules blancs, de protéines et de micro-organismes. En raison du mucus ou du pus diminue la transparence.
  • sur Nechiporenko. Considéré comme le plus informatif de toutes les options. Pour lui, collecter la partie moyenne de l'urine du matin. Pour obtenir le résultat réel, reflétant parfaitement le tableau clinique, conservez-le au maximum 2 heures dans une pièce sombre et froide. Le volume d'urine requis est de 60 à 80 ml.
  • Bakposev. Il joue un rôle important dans la nomination d’un traitement médicamenteux. C'est lui qui détermine la sensibilité à un type particulier d'antibiotiques. Sans cela, il est impossible de trouver un traitement correct garanti.
  • PCR. Pour lui, une femme ne prend pas seulement de l'urine, elle gratte également le vagin et le col de l'utérus. Des recherches conjointes aident à identifier le matériel génétique de la microflore pathogène.

2. test sanguin.

3. Cystoscopie

C'est nécessaire pour identifier le stade chronique, dont le diagnostic est généralement difficile. C'est une procédure plutôt désagréable, qui examine les canaux urinaires et la vessie. Un cystoscope peut également détecter des corps étrangers susceptibles de provoquer des maladies. La forme aiguë de la maladie est une contre-indication à ce type de diagnostic.

4. échographie

Nommé comme une mesure supplémentaire pour l’établissement complet du tableau clinique. Grâce à ces capacités modernes, le médecin peut éliminer la pyélonéphrite et d’autres maladies dangereuses présentant des symptômes similaires avec une inflammation de la vessie.

Comment se faire tester

La préparation de la collecte du biomatériau pour l’étude incombe à chaque patient qui souhaite obtenir le diagnostic correct et un traitement qualifié. Pour ce faire, suivez certaines règles:

  • la veille de l'étude, il est important d'abandonner les boissons contenant des colorants, de l'alcool et d'autres composants chimiques. Les fruits, les légumes et les plats diurétiques sont exclus du menu.
  • la collecte d'urine est effectuée le matin avant de l'emmener à la clinique. L'urine, qui dure plus de 2 heures, ne retient pas en elle-même les indicateurs de l'équilibre acide-base.
  • Toutes les procédures d'hygiène nécessaires sont recommandées immédiatement avant la collecte. Si, en plus de l'inflammation des voies urinaires, la femme a également le muguet, il est recommandé d'utiliser un tampon. Cela éliminera l'apparence d'impuretés en excès dans l'urine.
  • par souci de complétude, les experts conseillent de prélever une partie moyenne de l’urine afin que l’objectivité du résultat ne soit pas affectée par les caractéristiques physiologiques.
  • pour le stockage et le transport du biomatériau, utilisez un récipient stérile, avec un couvercle hermétique. Le délai de livraison de l'urine au laboratoire ne dépasse pas 120 minutes.
  • Par mesure de précaution supplémentaire et afin d'éviter un tableau clinique imprécis, il est recommandé de dissoudre les lèvres lors de la collecte de l'urine.
  • Le test sanguin est effectué à jeun le matin. Il est interdit au patient de prendre son petit-déjeuner, mais il est autorisé à boire de l'eau. L'étude a lieu avant de prendre des médicaments, des rayons X ou des ultrasons.
  • Il est recommandé de suivre un régime et d’éliminer de l’alimentation les produits susceptibles de modifier la composition biochimique du sang. Ce sont des betteraves, des carottes, de nombreux représentants d'agrumes, des plats gras, épicés et fumés.

La couleur et l'odeur de l'urine dans la cystite

Si la composition du biomatériau ne peut être déterminée que dans les conditions d'un établissement médical, les modifications externes sont alors déterminées de manière indépendante. L'un des principaux signes de problèmes avec le système urinaire est les odeurs alarmantes et la teinte modifiée de l'urine.

La couleur jaune habituelle est remplacée par le bordeaux ou le brun foncé, et un "arôme" spécifique - par une odeur piquante et putride. Les raisons en sont le pus, le mucus, les corps cétoniques, la bilirubine, les flocons et les bactéries.

Quels tests devraient être pris avec la cystite

La cystite affecte souvent la belle moitié de l'humanité et se manifeste sous la forme d'un processus inflammatoire de la vessie. L'hypothermie ou l'infection sont les principales causes de la cystite. Il fait référence à des maladies urologiques. Le médecin qui diagnostique et prescrit un traitement médical est un gynécologue.

C'est important! Si des symptômes négatifs apparaissent, il est recommandé de consulter un médecin et de passer des tests.

Quels tests font la cystite

Le diagnostic est établi sur la base des plaintes du patient, ainsi que des résultats des études de laboratoire. Les symptômes fréquents sont une douleur intense et une sensation de brûlure pendant la miction. Quels sont les tests dont vous avez besoin pour passer une cystite, informez le médecin traitant.

Les tests de cystite comprennent: l'analyse d'urine, en général, selon Nechyporenko, pour une infection du réservoir, ainsi qu'une prise de sang, un frottis vaginal, une échographie, une cystoscopie, etc.

Grâce au développement des scientifiques, il existe des méthodes de diagnostic rapides. Ils permettent une courte période pour obtenir le résultat de l'analyse, confirmant ou éliminant ainsi la maladie.

Pour ce faire, vous devez passer plusieurs tests:

  • Un test pour déterminer si la protéine est présente dans l'urine dans la cystite, ainsi que le nombre de globules blancs et de globules rouges;
  • une étude sur la détection de l'estérase, qui se manifeste par la présence de pus;
  • Le test avec la bandelette réactive est sensible aux nitrites présents dans l’urine lors du développement d’une flore pathogène.

Ces tests peuvent être achetés à la pharmacie et faire des recherches à la maison. Si un résultat positif est nécessaire, consulter un médecin.

Attention! Il n'est pas recommandé de s'auto-traiter, car cela peut avoir des conséquences négatives.

Quelle devrait être la performance en présence de cystite

Après avoir reçu les résultats, le médecin peut donner une évaluation appropriée de l'état du corps.

Analyse d'urine avec cystite générale

Ce test de laboratoire est obligatoire, le résultat obtenu donne une image réelle du processus inflammatoire et donne une description générale du matériel biologique. Les indicateurs les plus importants de l'analyse microscopique.

Une augmentation du nombre de globules blancs (au moins 7 en vue) indique une inflammation. Érythrocytes - en quantité pouvant aller jusqu'à 4. La présence d'épithélium dans les sédiments urinaires. La protéine dans ce cas dépasse le chiffre de 0,033 g / l. Urine avec une cystite plutôt boueuse.

Pour obtenir des résultats fiables, l'urine doit être collectée dans un récipient stérile spécial, vendu en pharmacie.

Test sanguin général

L'analyse d'urine donne une image complète de l'état de l'organisme dans son ensemble. Si le nombre de leucocytes est élevé, ainsi que la RSE accrue, cela indique un processus inflammatoire.

Examen bactériologique de l'urine

Cette étude montre le type d'agent pathogène et sa sensibilité à l'antibiotique. Cela simplifie le choix du traitement. Après avoir élaboré une formule à base de leucocytes, les experts peuvent se prononcer sur l'évolution aiguë de l'inflammation.

Avant de passer l'analyse, il est déconseillé d'utiliser des légumes de couleur vive, ainsi que des marinades et des viandes fumées. Pour la livraison requise la partie matin de l'urine. Le résultat de l'analyse peut être obtenu en 3-7 jours.

Analyse de Nechiporenk

Cette analyse est très précise. Le nombre d'éléments contenus dans 1 ml d'urine est déterminé. Les indicateurs suivants sont considérés comme normaux:

  • globules rouges - ne pas dépasser 1000;
  • leucocytes - pas plus de 4 000;
  • cylindres - jusqu'à 20.

La précision du résultat dépend de la collecte correcte du fluide biologique. Avant l'accouchement, il est recommandé de procéder à l'hygiène des organes génitaux. Utilisez un emballage stérile. Recueillez l'urine moyenne.

Écouvillon vaginal

L'analyse révèle la présence d'une flore vaginale pathogène. Avec un résultat positif, un traitement complexe est prescrit. La dysbactériose vaginale est une cause fréquente de cystite.

Diagnostic PCR

Cette méthode est également très précise. Vous permet d'identifier les infections sexuellement transmissibles susceptibles de provoquer une cystite. Ce sont la chlamydia, les trichomonas, le virus de l'herpès. Si disponible, un traitement médical approprié est sélectionné.

Cystoscopie

L'analyse révèle une cystite chronique. Tenu dans un pincement. Vous permet d'identifier la structure anormale du système urinaire, ainsi que la présence de tumeurs. Une sonde est insérée dans la vessie à travers l'urètre, qui sert à évaluer l'état de la paroi interne de la vessie et l'étendue de la lésion.

Il est prescrit pour toute maladie de l'organe interne. À l'aide d'un appareil spécial, il est possible d'évaluer rapidement et sans douleur un organe.

Quelles actions entreprendre s'il y a une cystite

Si vous ressentez des symptômes d'anxiété, il est recommandé de consulter le gynécologue dès que possible. Si, pour une raison quelconque, la visite est impossible, suivez les étapes suivantes.

Argué que l'une des causes de la cystite est le stress. Avec la cystite, une personne a besoin de repos. Il est important de respecter le repos au lit et d’exclure toute activité physique.

Avec l'inflammation de la vessie, vous devez boire plus, cela aide à nettoyer le corps des micro-organismes pathogènes. Donner la préférence aux jus de baies. Les myrtilles, les airelles et les canneberges contiennent des proanthocyanidines qui empêchent les bactéries de se déposer sur les parois de la vessie.

Faire de la phytothérapie à la maison. La collecte requise d'herbes peut être achetée à la pharmacie. Canaferon - comprimés à base de plantes à base de cystite.

Il est important de réviser le régime. Rejet complet des viandes fumées, des marinades, des cornichons et des épices. Cuire à la vapeur, au four et à la vapeur. Ajoutez plus d'aliments diurétiques. Faites attention à l'hygiène intime. Il est nécessaire de laver à l'eau tiède avec l'ajout de produits d'hygiène spéciaux.

L'objectif principal du traitement est d'éliminer la cause de la cystite, à savoir les microbes qui l'ont provoquée.

Le traitement complet devrait inclure de tels médicaments:

  • médicaments antibactériens;
  • médicaments anti-inflammatoires;
  • immunomodulateurs.

Les préparations pour le traitement de la cystite sont le plus souvent à base d'ingrédients à base de plantes.

Le traitement antibactérien comprend: la nolitsine, le biseptol, le monural et ses analogues dans la cystite sont très efficaces. Avant utilisation, vous devriez consulter un spécialiste.

L’antibiotique Monural exerce un effet puissant sur la plupart des infections des voies urinaires. Libération de forme - granulés, poudre ou suspension. Le médicament est une dose unique, est utilisé pour la cystite aiguë.

Nolitsin est prescrit pour la résistance à d'autres médicaments antibactériens.

Conclusions

La cystite est une maladie courante qui touche principalement les femmes. Ayant une prédisposition à cette maladie, vous devez vous soucier des mesures préventives et prendre soin de votre santé. Habillez-vous pour la météo et ne permettez pas l'hypothermie. Procédures d'hygiène au moins deux fois par jour. Plus d'exercice en plein air et d'exercice modéré. Durcissement du corps pour renforcer le système immunitaire.

Tests de cystite

Avec une grande précision, il est possible de déterminer la cystite seulement après le test, ce que le médecin vous prescrira si une vessie est suspectée d'inflammation. Les analyses de la cystite chez les femmes et les hommes aideront à diagnostiquer la maladie à un stade précoce.

Tests de cystite chez les femmes

Les analyses avec la cystite peuvent déterminer la nature de la maladie et le type de pathologie. Les analyses de la cystite chez les femmes sont effectuées non seulement selon le schéma standard, mais également avec un frottis vaginal. Dans le frottis peuvent être identifiés gonocoque, chlamydia, mycoplasme, Trichomonas, ureaplasma. Une femme atteinte de cystite doit passer des tests vaginaux, ce qui permet d’analyser le rapport microflore pathogène du vagin avec un vagin normal, car la dysbactériose vaginale peut également provoquer une cystite.

Mais l'analyse principale reste l'analyse de l'urine. En cas de cystite chez les femmes, un test d'urine est général et selon Nechyporenko. L'urine est évaluée par des paramètres organoleptiques, physicochimiques, biochimiques, microscopiques et microbiologiques. Pour le diagnostic de la cystite, la turbidité urinaire est d’une importance capitale et l’analyse de la cystite chez la femme permet de détecter un mélange de pus dans l’urine, une augmentation du nombre de leucocytes, une odeur désagréable putride. Dans certains cas, l’impureté dans le sang est déterminée visuellement.

Une analyse est effectuée pour la cystite selon Nechiporenko, si un test d'urine précédent a montré qu'il y avait du sang dans l'urine, une grande quantité de protéines, une leucocytose et des taux élevés de créatinine et d'urée. Parallèlement à ces tests, une femme doit subir un test sanguin de routine. Il convient de garder à l'esprit que le test sanguin de cystite n'est pas indicatif car les résultats indiquent uniquement la présence d'un processus inflammatoire dans le corps. Cependant, en combinant les résultats des tests sanguins et de l'analyse de l'urine, il apparaît clairement la cause exacte des modifications apportées au test sanguin.

Comment déterminer la cystite

Afin de déterminer s'il y a une cystite ou si la patiente vient de rester coincée, elle doit se rendre à la clinique et se faire tester. Il est possible de déterminer la cystite non seulement par les plaintes caractéristiques des patients, mais également par les résultats des tests. Pour déterminer la cystite, il est extrêmement important d’identifier non seulement la cystite proprement dite, mais aussi le type de développement de la maladie elle-même.

Si vous identifiez correctement la cystite chez les femmes, cela change considérablement l'approche du traitement de la maladie et la rend plus efficace. Outre le caractère normalisé de l'évolution de la maladie (aiguë ou chronique), il est important d'identifier le type de pathologie en fonction de la nature des modifications pathologiques survenues dans la vessie.

Pour déterminer la cystite ou le muguet, aidera à l'analyse du vagin sur la microflore. Avec l'augmentation du nombre d'agents fongiques et la diminution du taux de bactéries lactiques, il apparaît clairement que la cause de la cystite était précisément la dysbactériose vaginale.

Quels tests devez-vous passer avec la cystite?

Les examens que vous devez passer en cas de cystite seront prescrits par le médecin traitant, à qui la personne s’est plainte de signes d’inflammation de la vessie. Afin de déterminer la cystite, de clarifier le diagnostic et de commencer le traitement, les patients doivent passer les tests suivants:

  1. Analyse de l'urine selon Nechiporenko: cette analyse a été développée il y a longtemps, mais elle a jusqu'à présent été utilisée avec succès dans le diagnostic de diverses pathologies des organes urinaires. Habituellement assigné à clarifier la nature de la pathologie, lorsque, sur la base d'une analyse générale de l'urine, des écarts dans les paramètres de laboratoire étaient déjà établis. Cette étude ne remplace pas l'analyse d'urine standard, mais constitue un ajout important à ses résultats. L'analyse de l'urine selon Nechyporenko aide à déterminer les causes de la cystite avec le sang, si une grande quantité d'oxalate, d'urate ou de phosphate est excrétée dans l'urine.
  2. L'analyse d'urine est le type d'analyse le plus courant utilisé dans diverses maladies. Ce type de diagnostic permet d’identifier les principales pathologies des organes urinaires, notamment la cystite.
  3. CBC: démontrera une augmentation du nombre de leucocytes dans l'échantillon, ainsi qu'un indicateur accru de la VS, ce qui indique la présence d'un processus inflammatoire dans le corps. Au décalage de la formule leucocytaire vers la gauche, l'évolution précise du processus infectieux est tracée avec précision. En conjonction avec une analyse d'urine, un test sanguin confirme la présence de cystite.
  4. PCR dans l'urine: est effectuée lorsqu'il est difficile de déterminer l'agent pathogène.
  5. Semis en culture: l'urine est plantée dans des conditions favorables à la croissance de micro-organismes pathogènes et le type d'agent pathogène est déterminé. L'analyse des bactéries, des champignons, des virus aide à choisir les bons médicaments pour le traitement.
  6. Un frottis des organes génitaux pour la présence d'un agent pathogène des MST: permet de démontrer la présence d'agents pathogènes de maladies sexuellement transmissibles, qui sont souvent la cause de la cystite chez un patient.

Diagnostic de la cystite

Le diagnostic final de la cystite est réalisé d’abord en fonction des résultats d’analyses obtenues au laboratoire. Bien entendu, les plaintes des patients concernant des mictions fréquentes et douloureuses jouent un rôle important dans le diagnostic de la cystite, et il est déjà possible de diagnostiquer la cystite chez les hommes et les femmes à l'avance grâce à ces signes. Cependant, le diagnostic de cystite ne peut être posé de manière définitive qu'après avoir reçu toutes les données sur l'état du système urogénital du patient qui s'est présenté au dispensaire.

Il est possible de diagnostiquer la cystite chez les femmes et les hommes dans les variétés suivantes:

  • catarrhal;
  • kystique;
  • hémorragique;
  • ulcératif;
  • flegmoneux;
  • gangréneux;
  • interstitiel.

Le diagnostic de la cystite chez les femmes et les hommes ne prend pas beaucoup de temps, cependant, fournit des données très importantes concernant les formes insolubles de la cystite. Par exemple, dans une forme hémorragique, du sang apparaît dans l'urine de femmes atteintes de cystite, ce qui indique la présence de calculs, de lésions des vaisseaux sanguins. Faire face au traitement de cette cystite n’est pas facile, et les médicaments standard ne feront que supprimer les symptômes, mais pas la cause, et devront enlever les calculs de la vessie.

Trois critères importants pour le diagnostic de la cystite interstitielle sont la sensation de douleur pelvienne et la région située au-dessus du pubis, l'impérieuse miction d'uriner et la douleur liée à l'excrétion de l'urine. Ces critères étant assez subjectifs, des tests supplémentaires peuvent aider à diagnostiquer la cystite de type interstitiel, ainsi que des études telles que la cystoscopie avec biopsie.

Il est plus difficile de diagnostiquer la cystite chez les enfants seulement à un jeune âge, lorsqu'il est difficile de recueillir un test d'urine. Les médecins afin de déterminer la cystite chez un enfant, il est recommandé de recueillir le test d'urine habituel, faire un don de sang. Pour confirmer l'efficacité du traitement, il est nécessaire de passer plusieurs fois des tests, comme chez l'adulte, chez un enfant.

Analyses chez les femmes pendant la cystite

Sans un examen approfondi du patient - un diagnostic complet, il est impossible de corriger l'état du patient et de sélectionner le protocole de traitement médical approprié. Par conséquent, les tests de dépistage de la cystite chez les femmes constituent une étape importante de la recherche diagnostique, permettant non seulement de diagnostiquer avec précision la maladie, mais également de déterminer sa genèse (cause) et le stade de l'évolution clinique.

Le diagnostic de la cystite n'est pas difficile. Ses signes sont assez prononcés, une clinique cysthétique caractéristique, qui ne peut être confondue ni avec une pyélonéphrite ni avec une glomérulonéphrite.

Le rôle des tests en médecine

Aujourd'hui, les tests de diagnostic en laboratoire constituent la technique de diagnostic la plus informative en médecine. Indicateurs des examens de laboratoire, il s’agit du critère principal dans le choix du protocole thérapeutique pour de nombreuses maladies. Les diagnostics de laboratoire modernes permettent d’évaluer de manière approfondie l’état de santé et incluent plusieurs domaines de recherche:

  1. Hématologique et biochimique.
  2. Immunologique, cytologique et moléculaire.

Avec leur aide, divers processus non naturels dans la structure des organes internes, les maladies infectieuses, les maladies vénériennes et l'hépatite d'étiologies diverses, des infections latentes, y compris, sont détectés. Dans le même temps, seul un médecin spécialiste peut déterminer quels tests sont effectués dans une situation donnée.

Les indicateurs de laboratoire des urines sont un élément important du diagnostic des pathologies urologiques (maladies du rein et de l’urètre), des maladies du tube digestif (estomac et intestins) du cœur et des vaisseaux, souvent asymptomatiques. L'urine est le résultat de la filtration rénale. Ses propriétés et sa composition reflètent l'état de tous les organes et systèmes du corps. Par conséquent, l'analyse de ses caractéristiques est très importante dans toute recherche de diagnostic.

L'examen diagnostique du sang contribue à la détection de nombreuses pathologies dans les organes et les systèmes dès les premiers stades du développement de la maladie et montre la présence de foyers inflammatoires dans le corps, même avant les premiers signes prononcés. Et aussi est un indicateur indispensable de l'efficacité de la thérapie.

Diverses méthodes de tests sanguins aident à identifier:

  • indicateur immunitaire et hormonal du patient;
  • diagnostiquer les maladies auto-immunes et les troubles endocriniens;
  • la cause des échecs dans le cycle menstruel;
  • facteur causal de l'infertilité chez les hommes et les femmes;
  • la présence d'anticorps dans le sang contre l'infection et les virus.

Les résultats des tests de diagnostic obtenus sont très importants pendant la grossesse. Avec leur aide, le développement de diverses pathologies du fœtus et du corps de la femme très tôt dans la grossesse est révélé, ce qui permet de les éliminer rapidement ou de décider de son interruption.

La référence aux examens nécessaires par le patient est établie par le médecin, qui détermine uniquement les tests à effectuer pour certains problèmes de santé.

Types de tests pour la cystite

Les tests de laboratoire sont désignés par l'urologue pour confirmer la maladie. Le schéma standard d’examen diagnostique de la cystite chez la femme comprend:

  1. Méthodes cliniques générales du sang et de l'urine.
  2. L'étude de l'urine sur le système Nechiporenko.
  3. Examen de l'urine sur le milieu de culture (ensemencement en cuve).
  4. Identification des agents pathogènes vaginaux (le frottis est pris lors d'un examen diagnostique par un gynécologue).
  5. Biochimie sanguine.
  6. Détection dans la structure sanguine d'anticorps spécifiques dirigés contre l'agent pathogène.

La méthode d'analyse HRC est efficace pour identifier les agents infectieux, y compris ceux provoquant des maladies sexuellement transmissibles, réalisée par la méthode de l'agrandissement multiple de leurs fragments d'ADN.

Comme méthodes supplémentaires dans le diagnostic de la cystite, divers tests de tests rapides peuvent être utilisés, qui excluent ou confirment la présence de la cystite de manière accélérée.

Techniques de diagnostic instrumentales - l'échographie et la cystoscopie permettent de visualiser divers changements dans l'urine de l'organe vésiculaire, de déterminer ses principales caractéristiques (forme, présence d'un dommage et de sa taille) et de procéder à un examen de sa cavité interne.

Test sanguin

Des informations particulièrement précieuses ne donnent pas de tests sanguins pour la cystite. Cependant, de telles études sont assignées pour déterminer le fond hormonal en cas de suspicion de genèse endocrinienne de la maladie. On observe généralement une augmentation des hormones dans diverses maladies de la thyroïde, qui peuvent non seulement aggraver la clinique de la cystite, mais également ralentir le processus de récupération et de réadaptation.

Dans l'analyse générale peut être détecté:

  • signes inflammatoires provoquant une augmentation du taux de leucocytes dans l'urine;
  • un grand nombre de cellules granulocytaires (neutrophiles immatures);
  • une augmentation de l'ESR, qui indique le début du processus pathologique et la réponse du système immunitaire à celui-ci sous la forme d'une augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes.

Test d'urine

Comment déterminer la cystite dans les analyses d’urine aidera le médecin à décrire en détail ses propriétés physiques et chimiques et à l’examiner au microscope, ce qui peut se produire:

  1. Hématurie - la présence d'un nombre accru de globules rouges (normalement, ils ne devraient pas dépasser 3 unités dans le champ de vision du microscope).
  2. Leucocyturie - augmentation du nombre de cellules leucocytaires dans l'urine (normalement, il ne devrait pas y avoir plus de 6 unités dans le champ de vision).
  3. Protéinurie - la présence dans la structure de fractions de protéines d'urine.
  4. Bactériurie - la présence de cellules bactériennes dans l'urine.
  5. La turbidité de l'urine (normalement, elle est transparente et jaune pâle).
  6. La présence de cellules épithéliales du MP et des uretères dans l'urine est un signe certain de processus inflammatoires.
  7. Dans d'autres indicateurs, sous la forme d'une augmentation de la densité et de l'acidité de l'urine, d'une augmentation du niveau d'acétone (corps cétoniques).

Différencier l'infection par la méthode de l'examen bactériologique - par ensemencement en cuve. Dans l’étude, un antibiotique est utilisé pour identifier la résistance de l’agent causal aux médicaments antimicrobiens, ce qui vous permet d’attribuer un traitement ciblé et plus efficace de la cystite.

Analyse de l'urine par la méthode de Nechiporenko

Une analyse plus informative de la cystite dans les urines chez la femme est réalisée selon la méthode de Nechyporenko. Nommé si nécessaire, clarifiez le diagnostic.

Pour l’étude, allez à la partie moyenne de l’urine (assez 10-30 ml). Cela signifie que le patient commence à uriner dans les toilettes, interrompt l'acte et remplit le récipient stérile, après quoi il continue à uriner dans les toilettes.

La méthode est basée sur le contenu quantitatif des principales structures sanguines (leucocytes, érythrocytes, etc.) et sur diverses formes de cylindres épithéliaux dans 1 ml d'urine.

La norme est considérée - pas plus de 2 000 cellules leucocytaires, jusqu'à 1 000 globules rouges et jusqu'à 20 unités cylindriques par 1 ml d'urine.

  • L'augmentation de la concentration de cellules leucocytaires dans les analyses d'urine indique la présence de foyers d'inflammation ou d'infection dans le système génito-urinaire.
  • La présence de cellules érythrocytaires parle immédiatement de pathologie, car elles ne devraient tout simplement pas être dans une urine saine. Une fuite de globules rouges dans l'urine indique des dommages au système urinaire.
  • Dans la cystite, les cylindres dans l'urine ne montrent généralement pas une quantité accrue d'entre eux peut être un indicateur d'infractions graves dans la structure des tissus rénaux.

Diagnostic rapide de la cystite

Les méthodes modernes de diagnostic rapide de la cystite ont dans leur arsenal, donnant très rapidement des résultats précis aux tests. Ils sont de types différents et sont utilisés conformément aux tâches de la recherche de diagnostic:

  1. Détection dans l'urine de fractions de protéines, de globules blancs et rouges (leucocytes et érythrocytes).
  2. Détection des substances enzymatiques nécessaires à la lutte contre l'infection (diagnostic de l'élévation de l'estérase des leucocytes dans l'urine).
  3. Test de diagnostic utilisant des bandelettes indicatrices sensibles à la présence de nitrates dans l'urine, indiquant une multiplication rapide d'une infection bactérienne dans le système d'excrétion de l'urine.

Qu'est-ce qui contribue à la distorsion des analyses

Certes, les hommes et les femmes sont confrontés à de faux indicateurs pour déchiffrer les tests. Cela peut se produire si les règles de préparation des diagnostics de laboratoire ne sont pas suivies et si le matériel utilisé n’est pas correctement collecté. Ces règles sont simples:

Sang pour l'analyse de la cystite, en particulier pour la biochimie:

  • A louer le matin à jeun. Depuis le dernier repas, au moins 12 heures devraient s'écouler;
  • avant l'examen à venir devrait être exclue: la consommation d'aliments gras, afin d'éviter le stress physique et émotionnel;
  • l'alcool et le tabagisme sont inacceptables;
  • exclure les médicaments. S'il est impossible d'annuler le médicament, informez-en le médecin.
  • Ne procédez pas à un examen si le patient avait subi un examen radiographique la veille ou avait suivi un traitement de physiothérapie.

Lors de la collecte de l'urine devrait:

  1. Pour mener une hygiène intime approfondie. Hygiène strictement interdite avec un savon à effet antiseptique et antibactérien.
  2. Utilisez uniquement un récipient stérile pour recueillir l'échantillon. Une longue conservation de l'échantillon n'est pas autorisée. Au cours de la journée, si l'échantillon a été stocké à une température d'au moins 4 degrés, il doit être livré au laboratoire.
  3. L'urine n'est pas collectée le soir, un tel échantillon ne convient pas, car la flore pathogène peut se multiplier rapidement. Seule de l'urine fraîche garantit des résultats fiables.

Un diagnostic complet est attribué aux patients suspects de processus inflammatoires dans la MP. L’efficacité du traitement médical dépend entièrement de l’observation exacte de toutes les règles de préparation du diagnostic et de la mise en œuvre de toutes les recommandations médicales.

Types de tests de cystite et indicateurs importants

L'analyse d'urine pour la cystite est le plus commun des tests qui vous aideront à déterminer rapidement et facilement l'étendue du développement de la maladie, sa cause et le type d'agent pathogène. Par conséquent, dès les premiers signes de cystite, tels que la douleur et la turbidité de l’urine, cette analyse est prescrite en premier lieu.

Quels tests devez-vous passer avec la cystite?

Alors, quels tests font la cystite? Il n'y a que quatre analyses principales:

  • Bakposev est une expérience visant à développer des bactéries dans l'urine. Pour cela, placez une petite quantité d’urine sur un milieu nutritif et attendez que les cultures bactériennes se forment. Le type et le nombre d'agents pathogènes seront déterminés.
  • Analyse d'urine selon Nechyporenko. Ceci est une analyse, qui est un examen microscopique de l'urine. Les bactéries, les cellules épithéliales, les érythrocytes et les accumulations de diverses substances sont détectés;
  • Normal, analyse d'urine (OAM). Vérifie la couleur de l'urine, l'odeur, la présence de diverses impuretés, etc.
  • Test sanguin Le sang peut contenir divers produits chimiques ou bactéries responsables de la cystite. Cela rend un test sanguin nécessaire.

La couleur et l'odeur de l'urine dans la cystite

La couleur de l'urine est généralement trouble, avec une teinte blanche ou brune. Ceci est causé par un grand nombre de bactéries et de restes du tissu épithélial en décomposition de la vessie elle-même. Souvent dans l'urine, il y a des impuretés dans le sang qui font que l'urine ressemble à de la chair de viande (eau colorée en rose). La saturation des couleurs dépend de la distance parcourue par la maladie. Plus la cystite est grave, plus le nombre d'impuretés est élevé.

L'odeur est généralement putride, en raison de l'activité des mêmes microorganismes.

L'odeur de l'urine chez les femmes diffère peu de celle des hommes, mais elle peut être plus forte si les organes génitaux sont également affectés par une infection bactérienne, et pas seulement le système urinaire.

Analyse d'urine pour la cystite

Pour la cystite, l'urine doit être correctement préparée. Tout d’abord, apprenez les règles d’une analyse appropriée. Les règles sont les suivantes:

  • Pendant l'analyse, les organes génitaux doivent être propres;
  • L'urine est généralement collectée le matin et immédiatement transportée au laboratoire. Après quelques heures, certaines des cellules de l'urine vont commencer à se décomposer et elles ne seront pas détectées pendant l'étude.
  • Ne prenez pas de drogue, ne buvez pas d’alcool et ne fumez pas pendant trois jours avant le test
  • Les filles et les femmes n'ont pas besoin d'être testées pendant leurs règles pour empêcher le flux sanguin menstruel;
  • Les hommes après l'éjaculation n'ont pas non plus besoin de passer immédiatement l'analyse pour ne pas toucher le sperme. Recueillir l'urine après une miction;
  • Toutes les personnes, quel que soit leur sexe, il est conseillé de ne pas commencer à collecter l'urine immédiatement, les premiers millilitres ne sont pas collectés de préférence, car les impuretés de l'urètre doivent y tomber.

Tests de cystite chez les femmes

La cystite chez les femmes a ses propres caractéristiques. Cela est dû aux particularités de l'anatomie du corps féminin, à savoir l'urètre court et large, sa proximité avec l'anus et le vagin, à partir duquel l'infection est le plus souvent transmise. Chaque personne veut comprendre comment se déroule son traitement et ce qui se passe dans son corps. Cet article vous expliquera quels tests sont effectués pour la cystite et comment évaluer leurs résultats.

Que peuvent affecter les résultats de la recherche

La présence de la maladie doit être confirmée par des résultats de laboratoire.

Étant donné la proximité étroite de l'urètre (urètre) du vagin, il y a une forte probabilité d'écoulement dans l'urine pouvant fausser les résultats et montrer une inflammation là où il n'y en a pas. Pour éviter cela, il est conseillé d’insérer un coton-tige dans le vagin après une toilette en profondeur avant la collecte de l’analyse. La probabilité qu'il y ait des pertes dans l'urine est alors minime. Tout cela s'applique aux cas où une femme a été diagnostiquée avec une maladie inflammatoire des organes génitaux.

Parlons des analyses

La liste des études de laboratoire et des études instrumentales qu'il est recommandé de réaliser en cas de cystite chez les patientes est petite et comprend la liste suivante:

  • analyse d'urine (OAM);
  • numération globulaire complète (KLA);
  • analyse d'urine selon nechyporenko;
  • examen bactériologique de l'urine;
  • frottis vaginal pour la détermination de la flore;
  • Diagnostic PCR pour les infections urinaires;
  • Cystoscopie (pour suspicion de maladie chronique).

Considérez comment chaque analyse peut parler de la cystite.

Après avoir effectué de simples tests de laboratoire sur la cystite, il est nécessaire de procéder à une culture d'urine, c'est-à-dire de mener une étude de culture.

Analyse d'urine

Cette étude clinique est fondamentale dans le diagnostic de la cystite et constitue donc le tableau le plus complet du processus inflammatoire. L'analyse d'urine est une compilation des caractéristiques physiques et chimiques d'un fluide biologique donné, ainsi que la microscopie des sédiments urinaires. Les données de l'examen microscopique constituent la principale source d'informations.

Avec la cystite dans l'urine sera observé:

  1. Augmentation du nombre de globules blancs (plus de 5 dans le champ de vision, généralement plus de 50). Cet indicateur indique le processus inflammatoire.
  2. Le nombre de globules rouges non modifiés (plus de 3 dans le champ de vision, leur nombre dépasse généralement 13).
  3. L'apparition dans l'épithélium de transition vésical de la vessie.
  4. La teneur en protéines est supérieure à 0,033 g / l.
  5. La densité relative peut être augmentée, l'urine devient trouble.

Numération sanguine complète et examen bactériologique

Lorsqu'on observe une inflammation de la vessie dans le sang, une leucocytose (augmentation du nombre de globules blancs, supérieure à 9 g / l), la RSE peut également dépasser la norme (15 mm / heure).

La formule des leucocytes montrera comment le corps réagit au processus infectieux: en déplaçant la formule vers la gauche et en augmentant le nombre de monocytes, nous pourrons conclure sur le déroulement aigu du processus inflammatoire de nature bactérienne.

Après avoir semé, les femmes doivent laver les organes génitaux externes, les sécher et recueillir l’urine dans un pot stérile. Une semaine plus tard, des résultats seront obtenus indiquant l'agent pathogène et sa sensibilité aux antibiotiques.

Analyse d'urine selon Nechyporenko

Cette méthode de recherche est précise et vous permet de déterminer le contenu des éléments formés du sédiment dans 1 ml d’urine. Outre les globules rouges et les globules blancs, le nombre de cylindres, s'ils sont présents, est déterminé. Les normes d'analyse pour les femmes sont:

L'inflammation de la vessie est causée par une infection pénétrant dans le canal urinaire. Pour identifier la maladie chez les femmes aidera l'analyse de l'urine pour la cystite.

Le processus pathologique qui se produit dans la cavité de la vessie s'appelle la cystite. La bactérie, les virus, les protozoaires ou les champignons sont à l’origine de la maladie. Le mécanisme d'entrée des micro-organismes est ascendant (à travers l'urètre) et rarement - descendant (l'infection tombe du rein malade le long de l'uretère).

La maladie est aiguë ou chronique. Dans le processus aigu, les symptômes apparaissent soudainement. Il y a des douleurs dans l'abdomen, aggravées par une tentative d'uriner. L'augmentation de la température corporelle peut ne pas être. Caractérisé par des appels fréquents aux toilettes avec une petite quantité de liquide.

La suspicion devrait survenir avec la formation d'urine trouble ou l'apparition d'un mélange de sang. Le dernier symptôme est nécessaire pour prévenir une pathologie plus grave. L'inflammation chronique de la vessie survient pendant longtemps avec des signes moins prononcés. Les femmes sont plus souvent exposées à la cystite en raison de la nature de la structure du système excréteur. Les raisons de l'apparition de l'inflammation sont les suivantes: immunité réduite, hypothermie, troubles hormonaux, changement de partenaire sexuel.

Tests de cystite

Bien que les symptômes de la maladie soient plutôt spécifiques, un diagnostic de laboratoire est nécessaire pour détecter une inflammation de la vessie.

Le diagnostic de cystite permettra une analyse générale de l'urine. La méthode est la plus facile et la plus accessible. Le contenu en informations de l’étude est très élevé, cependant, afin de garantir un traitement efficace, des informations plus complètes sont nécessaires sur la forme et le stade de l’inflammation, la présence ou non de complications.

Quels tests vous devez passer pour le diagnostic:

  • Analyse générale des urines (révèle une décoloration, une turbidité, un mélange de mucus et de sels, une augmentation du nombre de globules blancs, la présence de globules rouges et de protéines);
  • OAK (augmentation des leucocytes due aux formes jeunes - neutrophiles, ESR accélérée);
  • Selon la méthode de Nechyporenko (nommée après la découverte d’une augmentation du nombre de globules blancs et de globules rouges dans l’OAM);
  • L'examen bactériologique établit le type de microorganisme responsable de la pathologie. Cette méthode est utile lorsqu'un médecin sélectionne des médicaments pour le traitement de la cystite.
  • Diagnostics express. L'utilisation de bandelettes pour la détection des leucocytes n'est pas informative, car le nombre d'éléments n'est pas déterminé, mais seulement leur présence.
  • Les bandelettes réactives détectant les nitrites réagissent aux substances vitales des microbes, ce qui permet de juger de la présence d'une infection dans le système urinaire.

Les systèmes de diagnostic sont constamment améliorés. Chaque clinique dispose de ses propres tests de détection des infections des voies urinaires.

Comment se faire tester l'urine

Certaines circonstances peuvent affecter les résultats de laboratoire.

A la veille il faut adhérer à un régime:

  • Ne consommez pas de légumes brillants pouvant altérer la couleur de l'urine (betterave rouge);
  • Ne buvez pas de jus de fruit ou de kéfir la nuit, limitez les aliments riches en protéines, ils peuvent modifier l’acidité;

Avant de collecter l'urine pour analyse, vous devez prendre une douche hygiénique afin d'empêcher les bactéries et le mucus de pénétrer à la surface des organes génitaux.

Le récipient doit être nettoyé et stérilisé à la vapeur (un récipient spécial est acheté en pharmacie).

Les analyses peuvent donner une fausse image pendant la menstruation. En raison des globules rouges qui sont tombés, il est impossible de diagnostiquer qualitativement. Pendant les jours critiques, il vaut mieux ne pas prendre l'analyse. Si vous ne pouvez pas reporter l'événement, vous devez utiliser un écouvillon avec des procédures d'hygiène ultérieures.

Si le traitement échoue, il est nécessaire de passer des examens supplémentaires:

    • La PCR est une méthode d'identification du pathogène avec une très grande précision. Vous permet de détecter les formes intracellulaires (ureaplasma, chlamydia, Trichomonas, virus de l'herpès) qui ne sont pas visibles de manière conventionnelle.
    • Semer sur un milieu nutritif révèle la croissance de souches pathogènes conditionnelles qui sont constamment présentes, mais sont inoffensives avec une bonne immunité;
    • Chez la femme, un frottis vaginal est prescrit si, après un traitement adéquat, la cystite se reproduit. La cause en est une dysbiose dans le tractus génital, à partir duquel l'infection pénètre dans d'autres organes;
    • Échographie des organes urinaires et reproducteurs afin d'exclure la pathologie des organes adjacents.
  • Cystoscopie - inspection de la surface interne de la vessie. Vous permet de détecter des tumeurs, des calculs, des polypes, des corps étrangers. Recueil possible de zones suspectes de la muqueuse pour la microscopie (biopsie). Ils ont rarement recours à cette procédure à cause de son traumatisme et de sa douleur. La cystoscopie est réalisée en dehors de la période aiguë d'inflammation. Depuis l’introduction d’un cystoscope dans l’urètre, l’infection peut contribuer à la propagation de l’infection.

Dans la cystite, les changements suivants sont observés:

  1. Apparence - opacification, mélange de mucus, de sang ou de pus;
  2. L'apparition d'une odeur désagréable;
  3. En OAM - un grand nombre de leucocytes (parfois difficilement comptables), érythrocytes, bactéries, cellules épithéliales mortes, le pH passe à une réaction alcaline;
  4. Les numérations sanguines sont généralement normales. Une augmentation de la RSE et des neutrophiles indique un processus prononcé ou des complications (pyélonéphrite);

Pendant le traitement, il faudra effectuer des analyses d'urine à plusieurs reprises pour évaluer l'efficacité du traitement. 10-14 jours après la récupération, prescrire une étude de contrôle.

Avec un traitement approprié, les résultats de laboratoire reviennent à la normale en une semaine. Mais le traitement médicamenteux doit être complètement pris. Depuis le processus inflammatoire peut reprendre.

La cystite est essentiellement une maladie féminine, caractérisée par des symptômes prononcés qui permettent de reconnaître la maladie à un stade précoce.

Beaucoup de femmes connaissent les symptômes, c’est: difficulté à uriner, douleur au bas-ventre, peut-être, la température augmente et visites fréquentes aux toilettes. Mais pour poser le bon diagnostic - cystite aiguë, il est nécessaire de procéder à un diagnostic complet de la sphère urogénitale, ainsi que de réaliser un certain nombre de tests de laboratoire. Quels tests pour passer avec la cystite chez les femmes?

  • faire passer l'urine pour une analyse générale - indicateurs de la présence d'une maladie dans le corps; la cystite dans l'analyse est: la présence de bactéries et une augmentation du nombre de globules blancs;
  • faire passer l'urine sur l'échantillon selon Nechiporenko - cette méthode révèle des maladies des reins et du système urinaire, même sous forme latente. Il est possible de déterminer la maladie en fonction du nombre de globules rouges, du nombre de globules blancs et du nombre de cylindres dans le matériel biologique du patient.
  • uriner sur ensemencement bactériologique - la méthode est utilisée pour déterminer les germes pathogènes qui ont provoqué la cystite. En fonction des résultats de cette méthode, le médecin détermine le traitement médical le plus sûr avec des médicaments efficaces;

En cas de cystite, les analyses d’urine donnent un résultat précis uniquement si les règles de collecte et d’accouchement sont respectées.

Diagnostic de la cystite chez la femme:

  • Échographie de la vessie - permet de déterminer le degré du processus inflammatoire et de rechercher des maladies du système urinaire et de la région génitale qui doivent être traitées en parallèle;
  • La cystoscopie est une étude qui identifie l'oncologie de la vessie au niveau initial. En outre, avec cette méthode, l'état de la vessie et de la membrane muqueuse de l'organe est diagnostiqué;
  • frottis chez les femmes à des fins d'analyse - une étude de la microflore vaginale aidera à identifier le processus inflammatoire dans le vagin, la maladie de la vaginose et l'herpès génital;
  • Le diagnostic de la cystite par PCR est l'étude de matériel biologique pour les infections sexuellement transmissibles et les pathologies du fond hormonal.

Analyse d'urine générale

Que montre l'analyse d'urine? L'analyse de l'urine montre tout d'abord la présence de microbes pathogènes, le degré d'activité dans les organes urinaires et l'état de la muqueuse de la vessie. Aussi, la présence de leucocytes, les niveaux de globules rouges et de protéines.

L'analyse d'urine normale devrait répondre à ces indicateurs:

  • la couleur de l'urine est jaune ou paille, dans le corps la cystite la couleur de l'urine est trouble et brune;
  • taux de transparence - une faible turbidité de l'urine est autorisée et totalement transparente;
  • densité de l'urine - jusqu'à 1,030 g / l;
  • le milieu doit être acide - jusqu'à pH 7;
  • protéines dans l'urine en une petite quantité détectable, avec la cystite peut être détectée;
  • leucocytes dans l'urine - en petite quantité, avec inflammation de la vessie, leur niveau augmente fortement;
  • l'hémoglobine est normale - non détectée, dans la cystite chronique, l'hémoglobine dans les urines est présente en quantité significative;
  • les nitrates sont absents;
  • corps cétoniques - dans les 20 mg, avec cystite, ce chiffre peut être plus élevé;
  • glucose - non détecté, pendant le processus inflammatoire, le taux de glucose est assez élevé;
  • la bilirubine est absente et une cystite est présente dans les urines;
  • l'indice d'urobiline est 17;
  • les érythrocytes peuvent être en quantité minimale, avec inflammation les érythrocytes augmentent en quantité;
  • L'odeur d'urine dans la cystite est forte et putride.

Méthode d'examen bactériologique

Analyse d'urine pour la cystite sur l'ensemencement en réservoir de la méthode d'étude. Selon le principe de cette méthode, le matériel de recherche devrait être placé dans un environnement spécial et créer les conditions normales du développement.

Pour la reproduction des bactéries, il existe des conteneurs spéciaux contenant un milieu nutritif pour les infections, les virus, les champignons et les bactéries. L’ensemencement bactériologique vous permet de déterminer:

  • la présence de bactéries pathogènes;
  • le nombre de ces bactéries dans le corps;
  • la sensibilité de ces microbes aux antibiotiques et aux antimicrobiens.

La qualité du diagnostic effectué par la méthode bactériologique dépend de la qualité de l'urine collectée pour la recherche et de son ensemencement en temps voulu dans un milieu nutritif. L’urine collectée doit être semée au plus tard 2 heures après la collecte.

Pour des résultats optimaux et précis, chez la femme enceinte, à l'exception de l'urine, une analyse est effectuée dans le vagin et le nez.

Le diagnostic opportun en utilisant cette méthode sera en mesure de maintenir la santé du fœtus.

À l'aide d'un réservoir de semis, il est possible de déterminer la présence des bactéries suivantes dans le corps:

  • les streptocoques;
  • Staphylococcus aureus;
  • Infection à E. coli;
  • bactérie entérocoque;
  • les bactéries staphylococciques;
  • Klebsiella microbes;
  • des gonocoques;
  • les méningocoques;
  • salmonelle.

Ces microbes pathogènes sont sensibles à différents groupes de médicaments antibactériens. Une fois que vous avez uriné sur le réservoir, vous pouvez déterminer, à partir des résultats de la recherche, quelles bactéries répondent à un groupe spécifique d’antibiotiques. Une antibiothérapie est prescrite après ces études.

Méthode de recherche A. Z. Nechiporenko

L'analyse de la cystite chez la femme par la méthode de Nechiporenko diffère de l'analyse générale de l'urine en ce que les indicateurs ne sont pas pris en compte par le champ de vision du microscope, mais par la présence de tous les oligo-éléments et impuretés dans 1 ml de matériel biologique.

Un essai utilisant la méthode Nechiporenko ne peut pas être fait sans préparation préalable - dans les situations d'urgence, cela n'est pas fait.

L'échantillon Nechyporenko vous permet de déterminer plus précisément la présence de globules blancs, de globules rouges et de cylindres dans l'urine.

Urine sur Nechiporenko qui montre? L'existence de leucocytes dans l'urine, la présence de globules rouges et la présence de cylindres.

Les leucocytes - sont responsables dans le corps pour le protéger contre les infections bactériennes, fongiques et virales.

Les globules rouges sont des molécules présentes dans le sang humain. S'il n'y a pas de maladies graves dans le corps, les globules rouges ne pénètrent pas dans les reins.

Les cylindres sont des indicateurs du passage quantitatif de protéines par les reins. Les reins filtrent l'excès de protéines et forment des flocons cylindriques. Les indicateurs de la norme d'une personne en bonne santé, en examinant l'urine selon Nechyporenko:

  • niveau de globules rouges - jusqu'à 1000 par ml de liquide;
  • indice de cylindre - un maximum de 20 unités par ml d'urine;
  • la présence de leucocytes - jusqu'à un maximum de 2000 par 1 ml d'urine;
  • l'indice de protéines est absent;
  • bactéries - absentes;
  • cellules épithéliales - dans la quantité minimale autorisée par la norme.

Examen kystoscopique dans le corps de la femme

Comment diagnostiquer la cystite méthode de cystoscopie. La cystoscopie est une méthode d’examen du canal urétral et de l’organe principal du système urinaire. Cet examen se déroule à l'aide d'un appareil long (optique), grâce auquel l'image de l'urètre et de la vessie est transmise au moniteur de l'ordinateur de l'intérieur.

Le cystoscope permet d'identifier toutes les pathologies du système urinaire et la forme du processus inflammatoire, ainsi que le degré d'inflammation dans les organes urinaires.
Avant la procédure d'examen de l'urètre et de l'organe principal de la sphère urinaire, il est interdit au patient de manger de la nourriture et la procédure doit être effectuée sur la vessie vide.

La méthode de la cystoscopie est assez douloureuse et elle est prescrite pour une cystite prolongée. Cystite chez les femmes présentant des symptômes de cystite aiguë, dans ce cas, le diagnostic du cystoscope n'est pas effectué.

Test sanguin pour la cystite

Une analyse sanguine générale de la cystite est prescrite afin d'identifier le degré d'inflammation dans le corps, ainsi que des indicateurs dans le sang, afin de déterminer l'état du système génito-urinaire. Chez les femmes en période d'accouchement, une numération globulaire complète est un test obligatoire pour la détection de l'inflammation dans les organes.

Après avoir suivi un traitement médical contre la cystite, un second test sanguin est soumis pour vérifier la guérison complète de la cystite.

Analyse du diagnostic PCR

La méthode de la réaction en chaîne de la polymérase est la meilleure méthode actuellement pour diagnostiquer toute une gamme de maladies. Cette méthode est très précise et a ses propres spécificités. La méthode de la PCR a révélé des maladies qui se présentent sous forme latente et chronique. Le principe de cette méthode repose sur la détection du code génétique de l'agent infectieux dans le matériel de recherche. Pour cette étude, tout matériel biologique humain est utilisé - sang, sérum, frottis du vagin et du nez, raclures du canal de l'urètre et raclures des sinus nasaux, écoulements vaginaux, du canal urinaire.

Avec la cystite, cette méthode de diagnostic peut révéler des infections génitales, dont les bactéries sont les agents responsables de la cystite aiguë - il s'agit d'ureaplasma, de chlamydia, de gonocoque, de mycoplasmes, de spirochètes pâles, de trichomonas.

La méthode PCR est effectuée en quelques jours, la précision de cette méthode peut atteindre 95%;

Si, pour le traitement de la cystite, les résultats des tests et des diagnostics obtenus par la méthode de la cystoscopie et de la PCR ne sont pas suffisants, le médecin prescrit une échographie de la vessie. L'échographie est également prescrite pour la cystite aiguë, lorsque la cystoscopie est interdite.

La cystite est une maladie inflammatoire de la vessie. La maladie est plus fréquente chez les femmes en raison des caractéristiques anatomiques du tractus urogénital et chez les enfants en raison d'imperfections du système immunitaire.

Le diagnostic opportun de la maladie empêche la propagation de l’infection, les dommages aux reins et le développement de complications. Les tests de cystite sont prescrits dès l'apparition des premiers symptômes de la maladie et pour en prévenir la récurrence. Des méthodes d'examen instrumentales sont réalisées pour confirmer le diagnostic.

Méthodes de diagnostic de laboratoire

Le minimum de laboratoire pour la cystite comprend un test sanguin clinique, une analyse d’urine et une analyse d’urine selon Nechyporenko. Dans les cas cliniques graves, une PCR urinaire est réalisée.

Afin de déterminer le type de microflore pathogène et sa sensibilité aux antibiotiques, ils ont recours à la méthode de recherche en culture. Pour déterminer la cause du processus inflammatoire de la vessie chez la femme, des écouvillons sont prélevés dans le vagin afin de déterminer la microflore et les infections génitales.

CBC pour la cystite

Lors de l'analyse clinique du sang avec une cystite bénigne, les modifications pathologiques ne sont généralement pas révélées. Dans les cas cliniques graves avec un processus purulent, il y a des signes d'inflammation - leucocytose (plus de 7–9 × 10 * 9), neutrophilie (plus de 6%), glissement leucocytaire à gauche, augmentation de la VS (plus de 15 mm / h).

La réaction du sang périphérique sera plus prononcée chez l'enfant que chez l'adulte.

Analyse d'urine

Pour identifier les modifications pathologiques dans l'urine, prescrire une analyse générale - une méthode systématique de diagnostic en laboratoire des maladies du système urinaire. L'enquête vous permet de déterminer les changements dans les propriétés de l'urine:

  • Couleur;
  • La transparence;
  • Odeur;
  • Poids spécifique;
  • La teneur en corps cétoniques, protéines, acides biliaires;
  • Les leucocytes;
  • Les globules rouges;
  • Des cylindres;
  • Cellules épithéliales;
  • Le sel;
  • Bactéries, champignons.

Le diagnostic de la cystite à l'aide d'un test urinaire général révèle une augmentation du nombre de leucocytes (plus de 5 en vue), de globules rouges (plus de 3 en vue), d'épithélium (plus de 8 en vue), de l'apparition de protéines et d'une diminution de la transparence due au mélange entre mucus et pus. L'enquête peut détecter la présence de bactéries et de champignons pathogènes.

Analyse de Nechiporenko

Le diagnostic de la cystite à l'aide de la méthode de Nechiporenko permet de déterminer avec précision le nombre de globules blancs, de cylindres et de globules rouges dans 1 ml d'urine. Pour l'analyse, prenez la portion moyenne d'urine. Augmentation du nombre de globules blancs de plus de 2000 / ml, cylindres de plus de 20 / ml, globules rouges de plus de 1000 / ml est en faveur de la cystite.

Pour identifier l'agent responsable des maladies inflammatoires de la vessie et la gravité de la cystite, il faut recourir au diagnostic par PCR (réaction en chaîne de la polymérase).

L'enquête vous permet de détecter le matériel génétique de la microflore pathogène (ADN / ARN), d'effectuer une analyse qualitative et quantitative avec un degré élevé de spécificité.

L’urine de PCR est réalisée en conjonction avec des raclures de PCR du vagin et du col de l’utérus chez la femme. Cystite se développe souvent sur le fond d'une violation de la biocénose vaginale lors de la reproduction de la microflore conditionnelle pathogène et l'infection par des maladies vénériennes.

Méthode de culture (Bakpos)

Le diagnostic de la cystite par la méthode de la culture est assigné pour identifier la cause de la réaction inflammatoire de la vessie. L'urine est semée sur un support nutritif. Au bout de 7 à 10 jours, on obtient des colonies de bactéries ou de champignons qui donnent une croissance. Les colonies résultantes sont testées pour leur sensibilité aux antibiotiques dans le but d'un traitement efficace.

Préparation pour l'analyse d'urine

Les analyses visant à déterminer la cystite chez les femmes nécessitent une collecte appropriée des urines.

  • Hygiène des organes génitaux externes - la zone de l’entrejambe est lavée à l’eau chaude savonneuse, puis séchée à l’aide d’une serviette propre;
  • L'urine est recueillie dans un récipient stérile le matin après le sommeil;
  • Lors de la collecte du biomatériau, il est nécessaire de séparer les lèvres;
  • Vous ne devriez pas être examiné pendant les règles;
  • L'urine est livrée au laboratoire dans les 1-2 heures;

L'efficacité de l'enquête dépend du respect des règles de collecte de biomatériaux.

Méthodes de diagnostic instrumentales

Pour confirmer le diagnostic de la cystite, une échographie (échographie) des organes urinaires. À l'aide de l'enquête, déterminez la forme, la taille, les contours de la vessie, la présence de corps étrangers, de cailloux, de tumeurs.

Dans les cas de diagnostic graves, la cystoscopie est prescrite - une méthode endoscopique pour examiner la vessie à l'aide d'un cystoscope. L'échographie et la cystoscopie complètent le diagnostic de laboratoire et aident à effectuer un traitement adéquat.

Quel genre de médecin contacter avec la cystite?

Lorsque les premiers symptômes de la cystite apparaissent, il est nécessaire de consulter un spécialiste pour pouvoir diagnostiquer et prescrire un traitement en temps voulu. La liste des tests nécessaires peut être déterminée par un thérapeute, un gynécologue, un urologue ou un néphrologue.

En règle générale, les patients font appel à un thérapeute qui prescrit un diagnostic principal et, si nécessaire, orientent les patients vers un médecin spécialisé.

Un pédiatre et un néphrologue pour enfants participent à l'examen d'un enfant. Une demande précoce de soins médicaux empêche la forme aiguë de la cystite de se transformer en une évolution chronique de la maladie.

Causes et traitement de l'urine chaude

Clairance de la créatinine et taux de filtration glomérulaire